« We are dust and shadows » - [Clary]

 ::  :: Queens :: Habitations
avatar


Three of Blades

Je suis ici depuis le : 23/07/2017 et on me dit souvent que je ressemble à : Alex Storm . J'ai actuellement : 17 ans mais déjà : 1147 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 340 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Sebastian Verlac .Je n'ai qu'un but dans la vie : : trouver ma voie . Pour cela, je réside actuellement : Manhattan tout en étant d'une humeur : réservée . Au fait, les crédits reviennent à : sasha_storm (IG)


But the soul, the spirit that made her Hestia was no longer there. It was something that had gone away to a far and untouchable place, even as Tiberius ran his hands over her hair again and again and begged her to wake up and look at him just one more time.

Journal intime
Mon statut: Célibataire
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




« We are dust and shadows » - [Clary]
Jeu 7 Sep - 22:52
          



« We are dust and shadows »
Ft Clarissa Fairchild
Cela faisait maintenant des heures que les deux jeunes gens installés dans la bibliothèque de l'Institut avaient le nez plongé entre des bouquins de tous types ; runes, maladies, guérison... En général, l'apprentissage ne dérangeait pas le jeune brun mais il devait avouer que cela devait faire au moins trois bonnes heures qu'il révisait en compagnie de Clarissa. A vrai dire il avait perdu la notion du temps depuis un bon moment et n'avait aucune idée de l'heure qu'il pouvait être, tout ce qu'il savait c'est qu'il ne pouvait plus rien mémoriser son cerveau était sur le point d'exploser et vu la tête que faisait Clary elle devait être dans le même état que lui... Face à cette situation, ils s'étaient tous les deux mis d'accord pour faire une pause mais cette dernière s'était vite transformé en un arrêt des révisions ou du moins pour aujourd'hui.

Au moment où ils sortirent de la bibliothèque, le jeune Ekaitz s'aperçut que Phébus commençait, tout doucement, à perdre de sa hauteur et à tirer sa révérence ce qui faisait réaliser à Ty qu'ils avaient passé toute l'après-midi dans la bibliothèque.. Décidément il n'avait pas vu le temps passer. Il s'étira comme un chat et frotta ses yeux tel un enfant avant de reporter son attention sur la jeune rousse à ses côtés qui s'était à son tour, tournée vers sa personne. Tiberius pensa d'abord qu'elle s'apprêtait à le saluer avant d'aller rejoindre sa chambre mais elle n'en fit rien et lui proposa, à son plus grand étonnement, de sortir prendre l'air. Il avait arqué un sourcil et avait espéré en entendre un peu plus, il était vrai qu'il avait fait part à Clary ainsi qu'à Jace et Alec qu'il voulait faire des efforts pour s'intégrer que ce soit à l'Institut comme à l'extérieur. Ty savait pertinemment qu'il ne serait jamais capable de faire taire son agoraphobie mais il pouvait au moins apprendre à la supporter le plus longtemps possible à travers une foule et pour cela il n'y avait rien de mieux que de sortir et c'est exactement ce qu'avait en tête la jeune Fairchild.

Il s'était laissé convaincre plutôt facilement après tout, il était bien trop fatigué pour contester et poser milles et une question à propos de cette sortie. Clary lui avait gentiment proposé alors qu'elle aurait pu vaquer à d'autres occupations et Tibs avait apprécié ce geste. Plus il passait du temps avec la jeune femme plus il l'appréciait et la portait dans son estime, elle était d'une nature assez calme ou du moins en sa présence et faisait preuve d'une ouverture d'esprit et d'une compréhension presque admirable. Elle n'avait jamais porté un quelconque jugement sur sa personne depuis qu'il l'avait rencontré et cela suffisait à ce que le jeune Ekaitz l'apprécie plus que ce qu'il appréciait l'Enclave et le reste des Nephilims. Il s'était quitté le temps d'aller se vêtir correctement, Tibs avait enfilé une veste puisque le Soleil perdait de son intensité et il était revenu bien vite vers la porte de l'Institut là où l'avait rejoint sa camarade, quelques minutes à peine plus tard.

Le vent s'engouffra dans ses cheveux noir de jais au moment même où ils posèrent un pied dehors. Il plissa les yeux et secoua doucement la tête pour remettre ses cheveux en place gardant toujours un air désordonné. Il aurait pensé que la température aurait été plus fraîche mais en réalité c'était loin d'être le cas, il faisait légèrement chaud mais le vent venait régulariser le tout pour donner une ambiance tiède à l'air enfin c'était comme cela que Tiberius le ressentait. Ses iris avaient scrutés les alentours avant de finalement s'aventurer hors du domaine de l'Institut accompagné de Clarissa ; « Comment ça se passe entre toi et Jace? » Ses yeux gris mélancolique se posèrent sur la silhouette frêle qui marchait à ses côtés, pour le moment il n'y avait pas grand monde autour de lui mais il préférait tourner son attention sur la jeune femme et pour cela faire la conversation était l'un des meilleur moyens. Il n'avait aucune idée de où ils allaient, tout ce qu'il savait c'est qu'il suivait et faisait confiance à Clary sur ce coup-là tant que son agoraphobie ne surgissait pas.
© FRIMELDA






Put your arms around me.
His eyes glowed like the moonlight on the water. he died inside but he loved him so much. He could not stay dead and Across a thousand stars and trough a million worlds, he found his way back to him.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Runic Girl

Je suis ici depuis le : 03/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Katherine McNamara . J'ai actuellement : 18 ans mais déjà : 8267 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 5662 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Tanya & Katerina .Je n'ai qu'un but dans la vie : : veiller sur ceux que j'aime. . Pour cela, je réside actuellement : à l'institut de NY tout en étant d'une humeur : heureuse. . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

UNCONDITIONAL LOVE
Jace... Nous nous sommes éloignés l'un de l'autre pour de multiples raisons, et pourtant, quoi qu'on y fasse, quoi qu'on dise, on se retrouve de nouveau attiré l'un par l'autre. J'ai découvert pourquoi de mon côté. Je sais que je suis amoureuse de toi depuis le premier jour où j'ai croisé tes magnifiques yeux vairons. Je n'ai plus peur de dire ce que je ressens réellement au fond de moi. Et depuis que c'est fait, je dois bien admettre que je suis la plus heureuse des femmes. Car toi et moi, je le sais au fond, c'est gravé dans la pierre. Je t'aime plus que tout au monde Jonathan Christopher Lightwood et rien ne changera jamais cela.

ANCHOR IN THIS WORLD
Simon... Nous deux, nous avons traversé tellement de choses, tellement de moment drôle, triste, joyeux, énervant. Nous nous sommes relevés encore et toujours et nous le ferons à nouveau. Oui je ne suis plus avec toi, mais c'était pour ton bien, et le mien. Mais cela ne veut pas dire que je ne t'aime pas. Tu seras toujours l'un des êtres les plus importants dans mon coeur. Absolument toujours. Tu restes toujours dans ma vie, dans mon cœur, et je tiendrai toujours à toi plus qu'à ma propre vie.


Journal intime
Mon statut: Avec l'homme de ma vie #J ♥
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: « We are dust and shadows » - [Clary]
Dim 10 Sep - 2:15
          



« We are dust and shadows »
feat Tiberius Ekaitz

Plusieurs jours s’étaient écoulés depuis notre retour d’Alicante à Jace et moi, depuis ce jour où la vérité avait enfin jailli pour faire de nous deux personnes comblées pour la première fois depuis longtemps. On peut clairement dire que je suis toujours sur mon petit nuage. En même temps, ce n’est pas tous les jours que ce genre de situation se présente et où vous trouvez un amour si puissant, si indestructible et surtout réciproque. Alors autant dire que j’en profitais au maximum. Et même si tout ce qui se passe à côté n’est pas tout le temps évident à gérer, même si avec Simon nous sommes toujours en froid, même si le Guide ne va pas tarder à refaire son entrée en scène, ce n’est pas cela qui va m’arrêter de vivre.

C’était d’ailleurs cette même raison qui me poussait à continuer de m’entraîner de mon mieux  afin d’être enfin la véritable chasseuse que je me dois d’être pour protéger ceux que j’aime de tout mon cœur. Tiberius et moi avions donc planifié une de nos séances de révisions rituelles dont seuls nous avions le secret. Cela faisait même des heures que nous étions assis là, sur ses chaises de bibliothèque devenues peu confortables au fils du temps. Nous avions potassé les livres de runes, de maladies, le bestiaire des démons ou encore les plantes médicinales. Je devais bien admettre qu’il m’aidait beaucoup à progresser, que ce soit en me soutenant ou en m’interrogeant lors de ces séances. En Tiberius, j’ai trouvé un véritable ami et partenaire dont je serai plus que fière de combattre à ses côtés le jour où nous deviendrons véritablement des chasseurs à notre tour.

Mais ce n’était pas une raison pour ne pas faire de pause ou plutôt de nous arrêter pour la journée. Après tout, il était reconnu que réviser trop longtemps sans s’aérer l’esprit n’était pas recommandé pour assimiler les données. Seulement, j’avais préféré passer du temps avec lui plutôt que de faire autre chose même si ce n’était pas les occupations qui me manquait. A part la principale qui n’était pas disponible ce soir. Jace passait la nuit auprès de Tanya et Naya, en tout bien tout honneur bien entendu car je lui faisais confiance. Mais je ne pouvais pas me l’accaparer tout le temps, il lui était aussi nécessaire de passer du temps avec sa meilleure amie et sa fille. De plus, je connais Tiberius à force, je me suis attachée à lui et je comptais bien profiter d’un moment en dehors de nos entraînements ensemble. Par ailleurs, sortir un peu ne lui ferait pas de mal pour vaincre son agoraphobie, et je serai là pour le soutenir peu importe ce qu’il adviendrait de notre soirée.

Après s’être quitté l’espace d’un instant pour nous couvrir un peu mieux par les temps frais qui arrivaient, nous nous retrouvâmes près de la porte de l’Institut. C’est ensemble que nous sortîmes pour affronter le vent qui était à mon étonnement, plutôt chaud. Je ne regrettais toutefois pas d’avoir pris ma veste pour les heures plus fraîches de la nuit qui arrive. A peine étions-nous sortis de l’Institut et arrivés au niveau du trottoir que j’hélais un taxi afin qu’il nous conduise vers le fameux Hunter’s Moon, lieu idéal pour se mêler lentement à la foule. Alors que nous attendions, je tournais la tête vers mon ami, rougissant un peu en pensant à mes premiers jours en tant que couple avec mon merveilleux petit ami. Me mordillant même la lèvre inférieure, je répondis enfin à son interrogation « Et bien, j’ai l’impression d’être sur un petit nuage depuis le temps que j’en rêvais. Ce n’est pas forcément évident avec ce que cela a impliqué, notamment vis-à-vis de Simon. Mais je ne regrette pas car je suis enfin avec la personne que j’aime vraiment de tout mon cœur et avec qui je veux faire un long bout de chemin. Et toi ? Avec la brune casse-bonbon, cela donne quoi ? » avais-je dis avec un petit sourire malicieux au coin des lèvres, espérant bien avoir une réponse aussi à ce propos.

Le taxi n’avait pas tardé à arriver et aussitôt je m’engouffrais dedans avant Tiberius. Tapotant le siège, je lui avais fait signe de me rejoindre et de ne pas avoir peur, un sourire se voulant rassurant sur mes lèvres. Sans plus attendre, j’avais indiqué l’adresse dont je me souvenais au chauffeur qui ne tarda pas avant de démarrer en trombe. Sur place, j’avais réglé notre course avant de laisser mon partenaire descendre en premier et me glisser à sa suite. Le taxi n’avait pas tardé avant de quitter la rue sûrement déjà en attente d’un nouveau client. Quant à moi, je m’étais tournée vers Tiberius avec un grand sourire sur les lèvres « Je t’emmène dans un endroit très bien, je ne sais pas si tu le connaîtras déjà mais le lieu est plaisant puis c’est relativement calme pour toi. ».

Mêlant mon bras en dessous du sien pour marcher contre lui, nous avancions vers ce que je pensais être le Hunter’s Moon. Seulement, plus nous nous enfoncions dans Brooklyn, moins je reconnaissais le coin. Le Soleil commençait à disparaître dans le ciel pour rajouter un côté pesant à ce lieu. J’arquais aussitôt un sourcil, me mordant la lèvre inférieure en signe d’inquiétude. C’est en remarquant des tags sur les murs comme ceux d’un petit clan du Queens que je compris mon erreur. J’avais certainement mal indiqué l’adresse au chauffeur du taxi et nous voilà dans la mauvaise rue dans le quartier le moins fréquentable de la Grosse Pomme. Tournant légèrement la tête vers mon ami, je me sentais vraiment bête à ce moment-là « Je suis sincèrement désolée Collègue, mais je crois bien qu’on est au mauvais endroit.. Mais je vais nous sortir de là ! Pas d’inquiétude surtout ! » dis-je en poussant un soupire avant de chercher à sortir mon téléphone portable de ma poche pour nous localiser et retrouver le bon chemin pour arriver au lieu prévu.

.ANGELUS




My heart is yours, my lips are yours.

My half  I had a choice to do. And I choose you. Because I love you since the first time I saw your eyes, my heart became yours. I'm in love with you. I want to be with you and nobody else. I swear all my soul is yours.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Three of Blades

Je suis ici depuis le : 23/07/2017 et on me dit souvent que je ressemble à : Alex Storm . J'ai actuellement : 17 ans mais déjà : 1147 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 340 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Sebastian Verlac .Je n'ai qu'un but dans la vie : : trouver ma voie . Pour cela, je réside actuellement : Manhattan tout en étant d'une humeur : réservée . Au fait, les crédits reviennent à : sasha_storm (IG)


But the soul, the spirit that made her Hestia was no longer there. It was something that had gone away to a far and untouchable place, even as Tiberius ran his hands over her hair again and again and begged her to wake up and look at him just one more time.

Journal intime
Mon statut: Célibataire
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: « We are dust and shadows » - [Clary]
Dim 10 Sep - 16:49
          



« We are dust and shadows »
Ft Clarissa Fairchild
Le vent qui l'avait frappé en plein visage au moment où il avait mis le nez dehors avait suffit pour libérer l'esprit de Tibs qui avait été, depuis toute l'après-midi, accaparé par de nombreuses notions plus différentes les unes que les autres. C'était la toute première fois que le jeune garçon envisageait de sortir en ville avec Clarissa, il n'avait aucune idée de quel genre de lieu elle était friand mais il se doutait que la jeune femme, ne l’amènerait pas dans un endroit surpeuplé et qu'elle serait de toute évidence de bonne compagnie. Il ne s'ennuyait jamais avec la jeune rousse quand il révisait et pourtant ils étaient toujours dans une une ambiance assez sérieuse, nécessaire au travail alors au fond de lui, il savait déjà que Clary était une bonne camarade à emmener lorsqu'on l'on sortait et que l'on craignait l'ennui ce qui était totalement différent de sa petite personne à lui.

Au moment où elle avait hélé un taxi elle en avait profité pour répondre à sa question vis-à-vis de son couple avec Jace. Ty avait écouté avec attention, le regard verrouillé sur la jeune femme à ses côtés et en voyant les joues rosies de sa camarade et ses yeux légèrement brillants il se retint de sourire, il n'avait jamais réellement douté de l'amour qu'il y avait entre Jace et Clary. Depuis son arrivée il avait vite eu vent de qui était les deux jeunes gens, l'un le meilleur Nephilim de l'Institut et l'autre la fille de Valentin Morgenstern qui avait vécu toute sa vie en tant que Terrestre. S'il avait eu vent de leur réputation il avait aussi eu vent de leur amour et en avait pris conscience par ces observations, il avait croisé quelques fois les deux jeunes gens ensemble et s'ils n'étaient plus ensemble à cette période il y avait toujours eu une certaine attirance, un lien fort qui persistait entre les deux et qui ne passait pas inaperçu, en tout cas aux yeux du jeune Ekaitz. Savoir que la jeune femme était plus qu'heureuse d'avoir finalement pu retrouver sa moitié faisait plaisir au jeune homme qui veillait, mine de rien, au bonheur et au bien-être des gens qu'il côtoyait.

Son regard, plein de bienveillance à l'égard de la jeune Nephilim s'était bien vite retrouvé fuyant quand cette dernière lui demanda ce qu'il en était avec la jeune Blackthorn. Le regard bas, il venait de trouver un intérêt particulier au béton qui se trouvait sous ses pieds, comme cela était impressionnant, ces kilomètres et kilomètres de bétons qui se trouvait sous leur pieds. Tibs haussa les épaules, une légère moue sur le visage. « Il n'y a rien.. » La tête toujours basse, l'une de ses mains sortit de la poche de sa veste pour venir se poser sur sa nuque, il ne perdait jamais cette habitude qu'il associait à la protection de sa vulnérabilité. « De ce fait on peut pas dire que cela se passe bien ou mal.. » Il haussa une nouvelle fois les épaules et releva le visage au moment où le taxi arriva. Il laissa Clary prendre place avant de s'installer à ses côtés sous son sourire rassurant, profitant du fait qu'elle donnait l'adresse au chauffeur pour se remémorer son dernier entraînement avec la jeune Blackthorn, cela s'était bien déroulé de toute apparence mais il se sentait toujours coupable d'avoir laissé son esprit et ses peurs prendre le dessus sur l'entraînement et leurs échanges, il avait l'impression d'avoir fait dix pas en arrière avec elle.

Au moment où il sortit du taxi, il posa directement ses yeux gris mélancoliques sur la jeune rousse énergique qui s'était tournée vers lui, le sourire aux lèvres pour l'informer qu'ils se rendaient dans un lieu qui allait être susceptible de lui plaire, calme et plaisant. Il hocha doucement la tête en souriant et la laissa lier son bras au sien, la suivant sans rechigner dans les rues qui s'offraient à eux. Phébus commençait à perdre la guerre contre les astres nocturnes qui, petit à petit, commençaient à s'emparer du ciel pour le peindre d'un vernis noir bleuté qui se liait à l'ambiance des rues dans lesquelles les deux jeunes gens se trouvaient maintenant. Il ne pouvait pas dire si c'était le bon chemin, Tibs était dans l'inconnu total, il ne connaissait pas le lieu de toute évidence mais il faisait confiance à Clary, il ne devait pas juger un lieu par les ruelles qui menaient à ce dernier. Sa confiance s'envola bien rapidement quand la jeune Fairchild se tourna vers lui, s'excusant de son erreur. Il n'avait pas bien compris sur le coup et avait froncé les sourcils pour assimiler quelques secondes plus tard les paroles de la Nephilim. Ils étaient perdu et ce qui effrayait depuis un bon moment Tiberius dans un coin de sa tête venait de monter d'un niveau. Les tags sur les murs n'avaient rien de rassurant et même si le jeune Ekaitz n'avait pas une connaissance parfaite des quartiers de New York il avait entendu de nombreuses rumeurs à propos du Queens et non pas de jolies rumeurs à connotation féerique. L'air inquiet il observa Clary faire de son possible pour retrouver le chemin à l'aide de son téléphone alors que lui prit l'initiative de faire quelques pas plus loin, peut-être qu'au prochain tournant de la ruelle ils retrouveraient une civilisation rassurante? Seulement ce fut tout le contraire, au moment où Ty s'éloigna un peu trop de la rousse, un vacarme résonna qui mit tous ses sens en éveil. Il se tourna vers son amie et la rejoignit directement, peu rassuré et ignorant toujours la source de ce bruit. Il faisait nuit noire maintenant et Tibs remerciait inconsciemment les quelques lampadaires qui régnait dans la ruelle pour leur offrir une visibilité minime et c'est au moment où il reposa ses iris sur la jeune rousse que la source du bruit sourd apparût. Un clan de vampire se tenait devant eux, crocs dehors et l'air imposant, le regard fixe et rempli de défi. Rien de cela n'était rassurant et laisser croire à un dîner de charité.
© FRIMELDA






Put your arms around me.
His eyes glowed like the moonlight on the water. he died inside but he loved him so much. He could not stay dead and Across a thousand stars and trough a million worlds, he found his way back to him.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Runic Girl

Je suis ici depuis le : 03/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Katherine McNamara . J'ai actuellement : 18 ans mais déjà : 8267 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 5662 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Tanya & Katerina .Je n'ai qu'un but dans la vie : : veiller sur ceux que j'aime. . Pour cela, je réside actuellement : à l'institut de NY tout en étant d'une humeur : heureuse. . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

UNCONDITIONAL LOVE
Jace... Nous nous sommes éloignés l'un de l'autre pour de multiples raisons, et pourtant, quoi qu'on y fasse, quoi qu'on dise, on se retrouve de nouveau attiré l'un par l'autre. J'ai découvert pourquoi de mon côté. Je sais que je suis amoureuse de toi depuis le premier jour où j'ai croisé tes magnifiques yeux vairons. Je n'ai plus peur de dire ce que je ressens réellement au fond de moi. Et depuis que c'est fait, je dois bien admettre que je suis la plus heureuse des femmes. Car toi et moi, je le sais au fond, c'est gravé dans la pierre. Je t'aime plus que tout au monde Jonathan Christopher Lightwood et rien ne changera jamais cela.

ANCHOR IN THIS WORLD
Simon... Nous deux, nous avons traversé tellement de choses, tellement de moment drôle, triste, joyeux, énervant. Nous nous sommes relevés encore et toujours et nous le ferons à nouveau. Oui je ne suis plus avec toi, mais c'était pour ton bien, et le mien. Mais cela ne veut pas dire que je ne t'aime pas. Tu seras toujours l'un des êtres les plus importants dans mon coeur. Absolument toujours. Tu restes toujours dans ma vie, dans mon cœur, et je tiendrai toujours à toi plus qu'à ma propre vie.


Journal intime
Mon statut: Avec l'homme de ma vie #J ♥
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: « We are dust and shadows » - [Clary]
Dim 17 Sep - 17:45
          



« We are dust and shadows »
feat Tiberius Ekaitz

Les jeux de l’amour sont loin d’être facile à maîtriser, j’étais la mieux placée pour en parler. J’avais été pris entre deux feux, amoureuse d’un homme depuis le premier jour sans m’en rendre compte véritablement, luttant pourtant au plus profond de moi contre mes instincts qui me poussaient toujours plus vers lui tandis qu’un garçon adorable que je connais depuis toujours m’aimait de tout son cœur. On peut dire que ces derniers mois n’avaient pas été facile de ce point de vue sentimental. Seulement, il m’est enfin possible d’en parler, maintenant que j’ai fait mon choix, que j’ai compris ce que mon cœur ressentait véritablement. Toutefois, je peux également concevoir que ce n’est pas non plus évident pour tout le monde. Parfois, les sentiments qu’on éprouve vis-à-vis d’une personne peuvent être si compliqués qu’il est difficile de mettre des mots dessus.

Si moi il m’avait fallu très longtemps pour poser une étiquette sur ma relation avec Jace, je n’étais pas la seule dans ce cas de figure. Je n’avais pas manqué de voir comment Mikayla et Tiberius se comportaient l’un à l’égard de l’autre. Je ne pourrais pas dire que c’est de l’amour, je ne suis pas à leur place et puis, même, je pense qu’ils en sont loin. Mais le jeu qu’ils jouent entre eux, leur façon d’être laisse présager qu’ils sont loin d’être au stade de simple camarade. Autre chose se cache derrière, même si je ne suis pas certaine qu’ils s’en rendent compte eux aussi. Même si à voir la réaction de mon ami quand je parle de la brune casse bonbon que je n’apprécie pas plus que cela, je peux constater qu’il n’est pas super franc à son sujet. Sa façon d’hausser les épaules, la moue présente sur son visage ainsi que sa manière de se frotter la nuque comme s’il était mal à l’aise laissé présager qu’il n’était pas lui-même certain de son avis sur Mikayla. Peut-être était-ce que de l’attirance physique, mais j’en doute fortement. Tiberius est plus quelqu’un qui est attirée par l’âme que par le corps et je pense qu’au fond, il apprécie plus celle-ci que ce qu’il laisse entendre aux autres. Il allait être certain que je garderai un œil sur eux deux, voir comment les choses vont évoluer, du moins si elles le font. Tiberius s’ouvre de plus en plus aux autres, peut être qu’un jour il le fera aussi en matière d’amour et de sentiment, peut-être même était-ce déjà le cas après tout.

Quoi qu’il en soit, c’était loin de me préoccuper à cet instant précis. Egaré au beau milieu du Queens, je n’étais pas vraiment rassurée. Certes nous étions des chasseurs, quoi que non officiel, et nous savons nous défendre, mais il n’empêche qu’on n’est pas à l’épreuve des balles et ici, de nuit, on n’est pas à l’abri d’une perdue dans l’obscurité. C’est pour cette raison que je m’étais efforcée à retrouver notre chemin jusqu’au Hunter’s Moon, qui j’en suis sûre, ne devait pas se trouver bien loin de notre position.

Toutefois, plus nous nous avancions dans les dédales de rues, moins l’ambiance se faisait rassurante. Même si quelques lampadaires nous éclairaient, il n’en restait pas moins beaucoup de zones d’ombres où je ne me sentais pas l’âme de m’attarder. Soudain, un bruit sourd me fit sursauter, sans que je ne puisse voir d’où il pouvait provenir. J’avais alors jeté un œil à Tiberius qui semblait tout aussi mal à l’aise et inquiet que moi, et immédiatement je m’en voulais pour nous avoir mis dans cette situation. Nous avions continué à avancer dans la pénombre, jetant des coups d’œil vif à mon ami afin de m’assurer qu’il était toujours près de moi.

Sans crier garde, plusieurs vampires sortirent de la pénombre, à première vue ils devaient être quatre ou cinq et à en voir leur tête, ils n’avaient pas l’air ravie de rencontrer deux chasseurs sur leur territoire. Avalant ma salive, je fis un pas en avant vers eux, mon but n’était nullement de les provoquer, bien au contraire. Seulement, avec les temps qui courent et les tensions au sein du Monde Obscur, il était difficile de négocier avec les créatures obscures qui deviennent de plus en plus méfiante à notre égard. « Bonjour à vous… Nous venons en paix. Nous ne cherchons pas à vous causer du tort mon ami et moi. Nous voulons juste rejoindre notre destination. Excusez-nous pour l’entrée sur votre territoire.. ». Vu leur nombre, il était plus préférable de jouer la carte de la diplomatie, je ne me voyais surtout pas les affronter, d’autant plus que je n’avais pas pris mon épée, seulement une dague et ma stèle. Je tournais la tête vers mon ami en souriant doucement « Pas vrai qu’on cherche juste à rejoindre notre destination ? ». Si Tiberius ne parlait pas, cela n’allait pas nous aider. D’autant plus que son côté parfois renfermé pouvait déclencher une impression d’agressivité et de défi envers l’interlocuteur. Autant dire qu’ici, ce n’était clairement pas le moment pour cela.

Ce qui semblait être le chef du clan s’approcha de nous avec sa vitesse vampirique, canines sorties, il était à moins d’un mètre de moi qui m’étais quelque peu avancer comme pour protéger mon ami. Son regard se faisait énervé et la tension qui se dégageait de lui me glaçait le sang « Vous êtes sur notre territoire Chasseurs ! Nous ne voulons pas de vous ici… Pas après ce que vous nous avez fait lors de la Nuit Mortelle… Beaucoup d’entre nous sont morts par votre faute… Vous auriez mieux fait de ne pas vous égarer ici cette nuit…. » avait-il dit avec un sourire sadique, prêt à nous sauter à la gorge. Autant dire que je ne me sentais absolument pas rassurée à cet instant, et je n’avais pas besoin de me retourner vers Tiberius pour deviner qu’il devait être dans un état semblable au moins, du moins, c’était ce que je pensais.


.ANGELUS




My heart is yours, my lips are yours.

My half  I had a choice to do. And I choose you. Because I love you since the first time I saw your eyes, my heart became yours. I'm in love with you. I want to be with you and nobody else. I swear all my soul is yours.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Three of Blades

Je suis ici depuis le : 23/07/2017 et on me dit souvent que je ressemble à : Alex Storm . J'ai actuellement : 17 ans mais déjà : 1147 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 340 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Sebastian Verlac .Je n'ai qu'un but dans la vie : : trouver ma voie . Pour cela, je réside actuellement : Manhattan tout en étant d'une humeur : réservée . Au fait, les crédits reviennent à : sasha_storm (IG)


But the soul, the spirit that made her Hestia was no longer there. It was something that had gone away to a far and untouchable place, even as Tiberius ran his hands over her hair again and again and begged her to wake up and look at him just one more time.

Journal intime
Mon statut: Célibataire
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: « We are dust and shadows » - [Clary]
Lun 18 Sep - 0:03
          



« We are dust and shadows »
Ft Clarissa Fairchild
Sa séance de révision avec la jeune femme, bien que conséquente, avait fait énormément de bien à Tiberius. Pendant une bonne partie de la journée le jeune homme avait pu s'aérer l'esprit à sa façon, arrêter de se remettre en question et de ressasser des éléments du passé. Depuis plusieurs jours, le jeune homme se torturait mentalement avec de nombreuses remise en question et souvenirs si bien qu'il en était même venu, un soir, à réfléchir sur ce qui faisait de lui un être humain. Il s'était aperçu que la notion '' d'être '' ne s'appliquait qu'aux humains. L'on ne disait jamais d'un animal qu'il était être animal. Un chat n'était pas un être chat, un cheval n'était pas un être cheval, non. Ils étaient soumis aux lois de la Nature contrairement à lui. En réalité ce qui faisait de lui un être humain c'était cette insubordination à la Nature, il agissait de son propre-chef et non pas selon un cercle de lois et l'humanité devait se prouver. Tous se devaient de faire quelque chose pour prouver cette dernière et c'était pour cela seulement, que le terme '' d'être '' s'appliquait à eux. Ils se devaient de proclamer leur humanité à la Nature, leur indépendance et leur existence. Mais lui... Existait-il?

Il avait vu d'un bon œil la proposition de Clary et aurait même pu se montrer enjoué de tenter une nouvelle expérience si la peur au fond de lui ne s'était pas manifestée, elle restait maîtresse de ses émotions et participait grandement à ce renfermement sur lui-même. Tibs aimait passer du temps avec la jeune femme que ce soit en terme de révisions ou même en dehors, même s'il devait bien avouer qu'ils se voyaient, le plus souvent, à la bibliothèque. Il n'avait jamais réellement compris pourquoi certains Nephilim avaient une dent contre elle et pourquoi l'Enclave se montrait si dur. Parce qu'elle était la fille de Valentin? En réalité, ce n'était pas bien étonnant de la part de l'Enclave, rien ni personne n'était mieux qu'eux à leurs yeux.  Au moins elle avait Jace. Les deux faisaient un combo puissant et à l'épreuve de tout si bien que Tiberius aurait plus de facilité à croire en ces deux-là, soudés par leur amour, qu'en l'Ange Raziel que tous Nephilim portaient aux cieux.

Quoi qu'il en soit, l'heure n'était pas à la croyance et foi religieuse en cette soirée étoilée... Tiberius maudissait plus que tout le chauffeur de taxi qui s'était apparemment trompé d'adresse et les avaient déposés dans ce quartier malfamé de la ville américaine.. Ils avaient tenté de retrouver leur chemin évidemment mais avait vite reçu une invitation de quelques créatures obscures pour s'éterniser dans le coin si bien que Ty aurait pu croire à une offre chaleureuse mais le dîner de charité était apparemment pour plus tard bien que le jeune Ekaitz doutait grandement que les vampires offriraient un large choix au niveau des mets. Il avait froncé les sourcils devant leur air de défi, est ce que Clary et lui avaient fait quelque chose de mal? Si ce n'est que penser à la croyance religieuse dans sa tête... Pourtant les vampires n'étaient pas capable de lire dans les pensées, si...? Tiberius stoppa rapidement son sarcasme moral quand sa camarade fit quelques pas en avant, vers les créatures obscures qui n'avaient aucune once de bonnes intentions. Il avait fait quelques pas avec elle aussi, il était hors de question qu'il la laisse porter des risques inconsidérés seule et même si sa peur lui tordait les boyaux, leur vie et leur sang étaient plus importants en ce moment-même.

Il avait eu envie de sourire quand Clary les salua et leur assura qu'ils venaient en paix, c'était presque comme les récits des Terrestres qui rencontraient des Aliens sauf que là, leur ennemi à eux était bien réel alors son insolence, Tibs la gardait pour lui. Le stresse le faisait réagir n'importe comment, sarcasme et insolence se mélangeaient dans sa tête ce qui ne lui ressemblait pas en temps normal et heureusement pour lui, il était assez sain d'esprit pour ne pas laisser ces deux facettes s'extérioriser. « Comme elle l'a dit, on cherche simplement à...  » Il n'eut même pas le temps de terminer sa phrase que déjà, celui qui semblait être le chef, s'était élancé à la vitesse de l'éclair vers Clary, s'arrêtant à un mètre d'elle. Sans réfléchir, Tiberius attrapa le frêle poignet de sa camarade et la tira en arrière pour la faire venir à ses côtés, presque derrière lui. La diplomatie ne marchait apparemment pas et les vampires semblaient prêt à en découdre coûte que coûte, pour se venger de leur perte lors de la Nuit Mortelle. Quelle idiotie, ils n'avaient rien eu à voir là-dedans eux mais le jeune Ekaitz se doutait pertinemment que jouer sur les mots n'aiderait pas pourtant il aurait volontiers donné un membre de l'Enclave aux vampires.

Son regard se porta doucement sur Clary qui se tenait à ses côtés. Il tenait toujours son poignet entre ses doigts et quand il réalisa finalement que tous deux n'étaient armés que de leur stèle et de quelques ridicules poignards, il grimaça. Ils étaient en désavantage total pour un combat de front et même s'il venait à tracer la rune de rapidité, cette dernière ne faisait pas le poids face à la vitesse d'un vampire. Aucune stratégie ne lui venait en tête, la situation était totalement désespérée et tous les scénarios que Tiberius imaginait dans sa tête tournaient à la catastrophe. Il fit quelques pas en arrière, forçant Clary à faire de même mais ce geste ne servit qu'à attiser la haine des autres vampires ce qui stoppa rapidement Ty. Quelle plaie! « Eh bien... Je suis sûr que l'on peut trouver un terrain d'entente. » Il ne croyait pas un mot de ce qu'il venait de dire et le sourire assassin que chacun des vampires arborait lui faisait bien comprendre qu'ils n'étaient pas enclin à négocier, ils voulaient justice et vengeance. Faire couler leur sang. Sans plus attendre, Tiberius se retourna et courut dans le sens opposé à leurs adversaires, entraînant Clary avec lui. Il n'envisageait pas la fuite mais seulement une prise de distance qui allaient leur permettre de sortir les armes. Le combat était inévitable.  
© FRIMELDA






Put your arms around me.
His eyes glowed like the moonlight on the water. he died inside but he loved him so much. He could not stay dead and Across a thousand stars and trough a million worlds, he found his way back to him.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Runic Girl

Je suis ici depuis le : 03/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Katherine McNamara . J'ai actuellement : 18 ans mais déjà : 8267 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 5662 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Tanya & Katerina .Je n'ai qu'un but dans la vie : : veiller sur ceux que j'aime. . Pour cela, je réside actuellement : à l'institut de NY tout en étant d'une humeur : heureuse. . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

UNCONDITIONAL LOVE
Jace... Nous nous sommes éloignés l'un de l'autre pour de multiples raisons, et pourtant, quoi qu'on y fasse, quoi qu'on dise, on se retrouve de nouveau attiré l'un par l'autre. J'ai découvert pourquoi de mon côté. Je sais que je suis amoureuse de toi depuis le premier jour où j'ai croisé tes magnifiques yeux vairons. Je n'ai plus peur de dire ce que je ressens réellement au fond de moi. Et depuis que c'est fait, je dois bien admettre que je suis la plus heureuse des femmes. Car toi et moi, je le sais au fond, c'est gravé dans la pierre. Je t'aime plus que tout au monde Jonathan Christopher Lightwood et rien ne changera jamais cela.

ANCHOR IN THIS WORLD
Simon... Nous deux, nous avons traversé tellement de choses, tellement de moment drôle, triste, joyeux, énervant. Nous nous sommes relevés encore et toujours et nous le ferons à nouveau. Oui je ne suis plus avec toi, mais c'était pour ton bien, et le mien. Mais cela ne veut pas dire que je ne t'aime pas. Tu seras toujours l'un des êtres les plus importants dans mon coeur. Absolument toujours. Tu restes toujours dans ma vie, dans mon cœur, et je tiendrai toujours à toi plus qu'à ma propre vie.


Journal intime
Mon statut: Avec l'homme de ma vie #J ♥
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: « We are dust and shadows » - [Clary]
Mar 19 Sep - 2:05
          



« We are dust and shadows »
feat Tiberius Ekaitz

Pourquoi fallait-il toujours que je nous mette dans des situations périlleuses ? Tout avait commencé le soir où le Monde Obscur m’était apparu, ce soir où j’avais pénétré dans le Pandemonium à la poursuite de ce blond qui avait d’un regard déclenché quelque chose que je ne saisissais pas encore. Il y avait eu tellement de péripéties depuis cette nuit-là, tellement de choses dont j’étais responsable, tellement de peine et de douleur qui m’étaient imputables. Bien entendu, si c’était à refaire, je ne changerai rien car cela m’a fait devenir celle que je suis aujourd’hui, cela m’a forgé pour devenir une vraie battante. Toutefois, si me mettre en danger ne me dérange pas plus que cela, mettre mes amis en péril le faisait beaucoup plus. Et ce soir, c’était Tiberius que je mettais en danger. Il n’avait rien demandé à personne et pourtant, je l’avais poussé à sortir, à me suivre dehors pour aller à l’encontre des autres, à rencontrer de nouvelles personnes. Dans un sens, j’avais réussi ma tâche. Nous venions de tomber nez à nez avec plusieurs vampires tout autant inconnus à Tiberius qu’à moi-même, mais ce n’était pas exactement le genre de rencontre que je lui espérais.

J’avais cherché à tempérer les humeurs des vampires qu’on venait de déranger sans le vouloir. Mais rien ne se passait comme prévu. Celui qui semblait être le chef n’avait pas l’air du tout convaincu par le petit discours que j’avais tenu ni par l’appui apporté par mon ami. Si bien qu’il s’était jeté devant moi, canines à découvert, le regard menaçant. Il était plus que certains que nous n’allions pas nous en tirer si facilement. Fort heureusement, Tiberius avait attrapé mon poignet pour me faire reculer de quelque pas, me laissant presque en arrière alors que lui se trouvait au premier rang. L’instinct de protection ou de survie, je ne sais trop. En tout cas, il n’avait pas pour autant lâché mon poignet, le serrant même un peu sans pour autant me faire mal. Ce simple contact suffisait à me rassurer, je n’étais pas seule à ce moment précis, nous étions deux à devoir faire face à ces vampires non désireux de nous voir sur leur territoire.

L’instant qui suivit, il se recula toujours plus loin du vampire qui commençait même à grogner. Les mots qui s’échappèrent de ses lèvres à cet instant sonnaient plus comme un vain subterfuge d’une fuite prochaine que d’une réelle conviction à trouver un accord. D’ailleurs, il me donna raison quand il se tourna rapidement avant de se mettre à courir en m’entraînant avec lui. Les quelques enjambées de Tiberius suffisaient à me faire perdre l’équilibre.  Il faut dire qu’il avait au moins une tête de plus que moi, et la taille de ses jambes en était proportionnelle, difficile donc de tenir la cadence de ses foulées. Je ne sais pas à quoi pouvait bien penser mon ami, mais il était certain que la fuite ne pouvait être que temporaire. Premièrement parce que nous allons vite manquer d’endurance et de souffle, et cela même si nous prenions le temps de tracer nos runes de vitesse. Et secondement, parce que nos poursuivants sont des vampires qui eux n’en manqueront jamais.

Sans m’arrêter de courir à sa suite, je criais à son égard assez fort afin qu’il puisse m’entendre « On va devoir les affronter. Je sais qu’on a que nos poignards et notre stèle, mais on peut le faire Rius ! ». Virant à droite au prochain croisement, un assemble de chariots tous attachés les uns aux autres trônait le long du mur, parfait pour gagner quelques secondes supplémentaires. Je poussais rapidement ceux-ci au centre de la ruelle avant de poursuivre mon chemin avec Tiberius dans le dédale de ruelles qui je l’espère finiraient par nous conduire tout proche du Hunter’s Moon.

Nous avions gagné assez de distance pour avoir le temps de réactiver nos runes et dégainer nos armes. Rapidement, je traçais une rune de vitesse mais aussi celle de vision nocturne pour ne pas être prise au désavantage face à la vision nocturne développée des vampires. Mon poignard séraphique dans la main, je jetais un œil à Tiberius qui venait lui aussi de terminer le traçage de ses runes et de dégainer son arme. Mon cœur battait la chamade dans ma poitrine, la peur m’envahissait, non pour moi, mais pour mon ami, je ne tenais pas à ce qu’il lui arrive quoi que ce soit par ma faute « Je veille sur toi Tiberius ! Je veillerai toujours sur toi !  ».

Les quatre vampires entrèrent dans la ruelle et sans attendre une seconde de plus, ils se jetèrent sur leurs proies. Par réflexe, j’esquivais quant à moi le premier pour ensuite le planter de mon poignard entre les côtes, ce qui eut pour effet de le désintégrer aussitôt. Mes lèvres se mirent à sourire, même si ce fut que temporaire. Un second se jeta sur moi avant de me propulser violemment contre le mur. Je retombais alors lourdement sur la benne poubelle avant de m’écraser au sol. Levant les yeux, je constatais que ma lame était trop loin pour que je l’attrape avant qu’un des vampires m’attaque. Crachant au sol le liquide rouge qui prodiguait un goût ferreux dans ma bouche, je me relevais en oubliant la douleur parcourant mes côtes. Lorsque ce même vampire m’attaqua, j’esquivais son coup de poing et me précipita sur mon poignard à un mètre de moi. Cette fois-ci quand il se jeta sur moi, ma lame se planta au beau milieu de son cœur, le faisant ainsi se désintégrer.

Jetant un œil à mon ami qui affrontait deux des vampires également, ma tête m’élançait un peu mais rien d’insurmontable. J’étais prête à lui venir en aide quand soudain j’entendis des éclats de voix au loin. Mon regard se tourna vers le fond de la ruelle et c’est là que je les vis, d’autres vampires, plus de vampire. « Il y en a d’autres qui viennent ! » Si encore nous pouvions réussir à gérer quatre vampires à deux, cela nous serait impossible s’ils étaient plus nombreux. Il allait nous falloir fuir à nouveau.  

.ANGELUS




My heart is yours, my lips are yours.

My half  I had a choice to do. And I choose you. Because I love you since the first time I saw your eyes, my heart became yours. I'm in love with you. I want to be with you and nobody else. I swear all my soul is yours.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Three of Blades

Je suis ici depuis le : 23/07/2017 et on me dit souvent que je ressemble à : Alex Storm . J'ai actuellement : 17 ans mais déjà : 1147 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 340 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Sebastian Verlac .Je n'ai qu'un but dans la vie : : trouver ma voie . Pour cela, je réside actuellement : Manhattan tout en étant d'une humeur : réservée . Au fait, les crédits reviennent à : sasha_storm (IG)


But the soul, the spirit that made her Hestia was no longer there. It was something that had gone away to a far and untouchable place, even as Tiberius ran his hands over her hair again and again and begged her to wake up and look at him just one more time.

Journal intime
Mon statut: Célibataire
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: « We are dust and shadows » - [Clary]
Mar 19 Sep - 22:31
          



« We are dust and shadows »
Ft Clarissa Fairchild
Tiberius avait beau détester l'Enclave il ne pouvait pas nier que quand il fallait agir avec diplomatie face à quelques vampires renégats ils savaient y faire tandis que Clary et lui, jeunes chasseurs encore en formation, c'était un pathétique échec. Il n'avait servi à rien de vouloir apaiser les tensions avec les mots, la perte de leur semblable et la rage qui régnait en eux ne se calmait pas avec l'aide de la diplomatie, c'était la vengeance qu'ils voulaient.. Le sentiment était compréhensible, il était tout à fait normal de ressentir une certaine haine, un certain désir de vengeance quand l'on perdait un être cher. Les Terrestres blâmaient le monde alors que dans le Monde Obscure c'est l'Enclave que l'on blâmait. Pourtant, peu importe la raison, Tibs ne cautionnait pas le meurtre par vengeance. Il comprenait parfaitement bien le sentiment de rancune, lui-même était capable de l'éprouver mais jamais et pour aucune raison le jeune homme irait jusqu'à tuer pour assouvir son désir de vengeance enfin, selon les limites de sa personnalité qu'il connaissait pour le moment.

S'il avait été du genre à généraliser, le jeune brun aurait pu, dès ce soir, se dire que tous les vampires étaient étranges. D'abord Aiden puis ceux-là, décidément comment pouvait-il se faire une bonne impression de ces derniers s'ils se montraient tous d'un accueil si chaleureux? Aiden ne lui avait pas laisser une très bonne impression, il avait été désarçonné par son regard atypique et rien ne s'était produit pour qu'il se fasse une bonne idée de l'individu alors évidemment, ces quatre vampires n'aidaient en rien ce soir. L'instinct de protection envers sa semblable avait poussé Ekaitz à attraper le poignet de cette dernière pour la faire reculer, il n'avait même pas réfléchi une seule seconde, cela était juste arrivé comme ça, sans que lui même comprenne mais dans un coin de sa tête, il était fier de lui. Fier de voir que les conseils de Jace prenaient forme en cet instant précis et qu'il se montrait aux côtés de la jeune rousse, qu'il ne jouait pas cavalier seul. Qu'il n'était pas le seul qui devait sa peau mais qu'il devait sauver celle de Clary aussi.

A grandes enjambées, le jeune homme avait fui traînant derrière lui Clary qui avait dû redoubler d'efforts pour s'adapter à sa cadence. Il était vrai qu'en ce qui concernait la course, la jeune femme avec sa petite taille n'était pas du tout avantagée mais son côté malin lui, l'aidait à lui faire gagner le temps que ses petites jambes lui faisaient perdre en fuite. Les chariots qu'elle avait, d'un mouvement, réussi à mettre au milieu de la ruelle leur avait fait gagner assez de temps pour qu'ils aient l'occasion de tracer leurs runes ; rapidité et vision nocturne. L'adrénaline guidant les battements de son cœur et les pulsations de ses veines, le jeune homme avait mis un peu plus de temps à tracer convenablement ses runes ce qui lui fit penser qu'il allait devoir travailler sur ça, gérer cette adrénaline pour ne pas se piéger soi-même. Même s'il avait mis un peu plus de temps que sa camarade, il eut juste le temps de dégainer son poignard, de prendre conscience de sa vision nocturne et d'entendre les paroles de Clary à son égard avant que les vampires ne se jettent sur eux.

Ty était très peu tactile, les échanges physiques il limitait ces derniers au maximum. En réalité, il pouvait se montrer très câlin quand il était dans un état d'esprit, une humeur câline seulement avec les gens dont ils étaient très proches et évidemment, les vampires du Queens n'entraient pas dans ce cercle-là. Il n'était même pas dans une humeur câline alors il grimaça fortement quand le premier vampire se jeta sur lui, il détestait ça. Tiberius n'avait même pas eu l'occasion de jeter un œil à la jeune rousse et de répondre positivement à cette dernière ce qui l'avait légèrement énervé et ce vampire qui l'avait plaqué au sol, n'aidait en rien. Sa tête et son dos avaient violemment heurtés le sol dur et crasseux du Queens si bien qu'il grimaça mais réussit tout de même à planter sa lame dans le corps du vampire au moment où ce dernier comptait lui déchirer la carotide. Son corps se désintégra, permettant au jeune homme de vite revenir sur ses pieds alors que, du coin de l'œil il avait vu sa camarade en mauvaise posture. Il avait voulu lui venir en aide mais son deuxième adversaire n'était pas de cet avis et si il était moins offensif et frontal que le premier Enfant de la Nuit, il n'en était pas moins stratégique. Quand bien même, sa stratégie comportait des failles et sa défense était inexistante ce qui permit au jeune brun, se remémorant les conseils de Jace dans un élan, de planter la lame de son poignard dans le cou de la créature obscure.

Ekaitz s'était vite retourné vers sa camarade quand son dernier adversaire se désintégra à son tour et à son plus grand soulagement, elle était en vie et avait réussi, elle aussi, à se débarrasser de ses opposants. Finalement, ils s'étaient bien débrouillés. « Tu as besoin d'une... » Une Iratze. C'est ce qu'il voulait demander à la jeune femme. Ty voulait savoir si elle nécessitait la présence d'une rune iratze quelque part mais elle le coupa bien vite pour lui faire prendre conscience que de nouveaux vampires arrivaient. Alors ce n'était pas fini? « Clary.. » Ils n'étaient pas du tout équipés pour un combat tel et Tibs maudissait ce début de soirée. Si encore ils étaient sortis vers cinq heures du matin... Il attrapa à nouveau, le poignet de sa camarade pour repartir dans une course folle. Il avait l'espoir d'atteindre une quelconque civilisation pour une fois, de sortir du Queens, de croiser un Nephilim ou même un loup qui respectait les Accords mais il devait aussi faire avec la situation actuelle, pour l'instant ils étaient tous les deux, seuls, contre il ne savait combien de vampires encore.

Il tourna brusquement sur la gauche et se colla contre un mur, intimant la jeune femme à faire de même. Haletant, il se força à couper son souffle pour limiter les bruits qui pourraient trahir leur position et alors qu'un vampire s'avançait par mégarde vers eux, Ty l'attrapa par le col et planta son poignard dans son cœur. Cela en faisait déjà un de moins sur un quelconque chiffre mais ce meurtre furtif avait alarmé les congénères de la victime. A agissement stupide, conséquence stupide. Il n'avait aucune idée de où ils étaient et dans un élan de panique, au moment où sa peur prit le dessus un dixième de seconde sur son adrénaline, le jeune homme posa ses yeux sur la jeune rousse à ses côtés, tout aussi essoufflée que lui. Est ce qu'elle avait une stratégie? Est ce qu'elle reconnaissait les lieux à peu près? Devait-ils fuir ou arrêter cette course sans fin et se battre coûte que coûte?  
© FRIMELDA






Put your arms around me.
His eyes glowed like the moonlight on the water. he died inside but he loved him so much. He could not stay dead and Across a thousand stars and trough a million worlds, he found his way back to him.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Runic Girl

Je suis ici depuis le : 03/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Katherine McNamara . J'ai actuellement : 18 ans mais déjà : 8267 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 5662 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Tanya & Katerina .Je n'ai qu'un but dans la vie : : veiller sur ceux que j'aime. . Pour cela, je réside actuellement : à l'institut de NY tout en étant d'une humeur : heureuse. . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

UNCONDITIONAL LOVE
Jace... Nous nous sommes éloignés l'un de l'autre pour de multiples raisons, et pourtant, quoi qu'on y fasse, quoi qu'on dise, on se retrouve de nouveau attiré l'un par l'autre. J'ai découvert pourquoi de mon côté. Je sais que je suis amoureuse de toi depuis le premier jour où j'ai croisé tes magnifiques yeux vairons. Je n'ai plus peur de dire ce que je ressens réellement au fond de moi. Et depuis que c'est fait, je dois bien admettre que je suis la plus heureuse des femmes. Car toi et moi, je le sais au fond, c'est gravé dans la pierre. Je t'aime plus que tout au monde Jonathan Christopher Lightwood et rien ne changera jamais cela.

ANCHOR IN THIS WORLD
Simon... Nous deux, nous avons traversé tellement de choses, tellement de moment drôle, triste, joyeux, énervant. Nous nous sommes relevés encore et toujours et nous le ferons à nouveau. Oui je ne suis plus avec toi, mais c'était pour ton bien, et le mien. Mais cela ne veut pas dire que je ne t'aime pas. Tu seras toujours l'un des êtres les plus importants dans mon coeur. Absolument toujours. Tu restes toujours dans ma vie, dans mon cœur, et je tiendrai toujours à toi plus qu'à ma propre vie.


Journal intime
Mon statut: Avec l'homme de ma vie #J ♥
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: « We are dust and shadows » - [Clary]
Dim 24 Sep - 2:35
          



« We are dust and shadows »
feat Tiberius Ekaitz

C’est quand nous nous retrouvons dans une situation dangereuse que nous réalisons ce dont nous sommes réellement capable. Ce sont ces moments difficiles qui déclenchent toutes nos capacités, toutes nos facultés et nous pousses à nous dépasser au maximum et pas seulement pour nous mais pour les autres également. Ici, je ne devais pas me surpasser seulement pour sauver ma vie, mais je devais le faire également pour mon ami, pour Tiberius. Nous ne sommes peut-être pas les meilleurs amis du monde, nous ne nous confions peut être pas tout ce que nous avons sur le cœur, mais je sais une chose, il est mon ami. Et je n’abandonne pas mes amis, je n’abandonne personne plus simplement. Alors je ferais toujours tout pour le protéger de mon mieux. Je ne peux pas promettre d’y parvenir, mais je peux promettre de faire tout ce qu’il m’est possible pour que mon ami rentre entier. Après tout, si je m’entraine de plus en plus dur, si je dépasse mes limites en entraînement, si je passe des heures à apprendre tout ce que je peux sur le Monde Obscur, ce n’est pas pour le plaisir. C’est uniquement pour que dans des situations comme celle-ci, je ne rentre pas seule avec le corps sans vie de mon ami sur mes épaules, ou tout simplement, que je ne rentre pas du tout.

Et je pouvais être tout aussi fière de Tiberius qui progressait tout aussi vite que moi. Je pouvais voir ses progrès en même temps que le mien, le voir connaître toujours plus de choses, le voir s’épanouir un peu plus et surtout le savoir devenir un chasseur qui, je le sens, sera grand un jour. Il me le prouvait d’ailleurs en se battant férocement contre les deux vampires qui s’étaient attaqué à lui. Même si j’avais été concentrée sur mon propre combat, je n’en avais pas moins jeté des coups d’œil en direction de mon ami. Lui comme moi avions auront le droit à de belles ecchymoses si nous nous en sortons entier. Quoi que je dis si, mais je sais que ce sera le cas. Cela ne va pas être quelques vampires du Queens qui vont venir à bout de nous deux. Enfin.. je l’espère au fond. Car à y réfléchir, les vampires sont les pires des adversaires : rapides, vifs, mortels. Ils sont de redoutables adversaires qu’il ne faut jamais sous-estimés sous peine de finir en casse-croûte. J’avais d’ailleurs bien failli finir en pâture également ; mais il faut croire que l’adrénaline arrive à nous faire faire des prouesses et m’avait une fois encore sauvé la vie cette nuit-là.

Toutefois, nous n’avions ni le temps de penser nos blessures, d’appliquer des iratzes ou même, reprendre notre souffle que de nouveaux vampires arrivaient en masse. Il faut croire que tout le clan du Queens avait décidé de se déplacer pour nous faire un accueil chaleureux. Sans hésiter, Tiberius m’avait à nouveau attrapée par le poignet pour nous faire quitter cette ruelle vers d’autres pas moins déprimants et anxiogènes. D’un geste vif, il me fit comprendre qu’on devait se cacher l’espace d’un instant, que c’était notre seule chance. Collée à l’image de Tiberius contre ce mur couvert de graffitis, je tentais tant bien que mal de retenir ma respiration pour ne pas alerter les vampires qui ont une ouïe des plus fines.

Un vampire s’était glissé à notre encontre sans se douter du piège mortel que mon ami lui avait tendu. D’un geste vif et furtif, il planta sa lame séraphique en plein cœur du vampire qui se désintégra aussitôt. Toutefois, comme si cela n’était pas suffisant, les vampires avaient dû entre malgré le caractère silencieux de ce meurtre. A cet instant-là, la peur jaillissait dans mes veines, il était évident que si nous ne trouvions pas de solutions nous allions tous les deux périr cette nuit. Mourir juste parce qu’on est au mauvais endroit, au mauvais moment, voilà qui était fort désagréable. Et à en voir le regard de Tiberius posé sur moi, il était tout aussi apeuré que je l’étais à cet instant. Par réflexe, je pris sa main dans la mienne pour la serrer doucement avant que les vampires n’arrivent à notre niveau, mon regard se plongea plus intensément dans le sien avant que je ne murmure faiblement « On va s’en sortir ! Je te le promets Rius ! ».

Je ne savais juste pas comment les vaincre, pas comment nous sortir de là. Je me devais de réfléchir vite à une solution qui nous ferait survivre à ce cauchemar. Il nous serait impossible de les affronter, pas à deux, pas en étant des novices, pas en ayant seulement des dagues et des stèles. Des stèles… C’était ça la solution. A peine commençais-je à penser à ma stèle et à m’en saisir après avoir lâché la main de mon ami, que je voyais déjà des formes se dessiner derrière mes paupières. Fermant les yeux une seconde, je commençais à graver des lignes qui finirent par former une rune sur la paume de ma main gauche. Je rouvris grand mes paupières avant de murmurer « On va vraiment s’en sortir ! » puis de me lancer dans l’allée d’où les vampires arrivaient. Je tendis la paume de ma main dans leur direction avant qu’une vague sonore s’en échappe. Tel des ultrasons, un bruit si strident et si aiguë parvint aux oreilles très sensibles des vampires qui sous la douleur émise par le son, se plièrent en deux en étant déstabiliser. Voilà notre solution.

Sans attendre une seconde de plus, je prenais à mon tour la main de Tiberius et me mit à courir le plus loin possible des vampires qui n’allaient pas tarder à reprendre le dessus sur la douleur, ce n’était l’affaire que de quelques minutes. Mais parfois, quelques minutes suffisent pour que tout soit joué. Main dans la main avec Tiberius, je ne réfléchissais pas à sa réaction sur mon don, je tenais juste à retrouver la civilisation, retrouver un semblant de paix. Et au bout de quelques minutes à courir le plus vite possible, je parvenais enfin là où j’avais voulu nous rendre tout au départ. M’arrêtant quelques secondes pour me repérer tout en lâchant la main de Tiberius, nous venions de déboucher sur une avenue dans Brooklyn, où se trouvait dans une ruelle adjacente, le Hunter’s Moon.

Reconnaissant les lieux, et voyant les vampires qui arrivaient dans notre direction, je m’apprêtais à courir de nouveau quand je les vis s’arrêter à ce qui semblait être une frontière, sûrement celle entre Brooklyn et le Queens. Les vampires ne devaient certainement pas vouloir empiéter sur le territoire de leurs confrères, à moins que ce soit la proximité du Hunter’s Moon et de ses loups qui leur déplaisait. Quoi qu’il en soit, ils rebroussèrent chemin pour mon plus grand soulagement. Aussitôt, je me pliais en deux, avant de poser mes mains sur mes genoux en reprenant ma respiration calmement, ayant un peu de mal à articuler alors que je tournais la tête vers Tiberius pour le regarder et voir son état « Nous sommes enfin débarrassés… Bon sang, j’ai cru qu’on ne s’en sortirait jamais. Ce n’est pas passé loin ! », laissant presque échapper un rire nerveux à mes paroles. Il faut dire que l’adrénaline commençait déjà à s’évacuer de mes veines et la pression à redescendre. J’étais cependant heureuse que nous nous en soyons sortis sans trop de mal si ce n’est une énorme frayeur.

.ANGELUS




My heart is yours, my lips are yours.

My half  I had a choice to do. And I choose you. Because I love you since the first time I saw your eyes, my heart became yours. I'm in love with you. I want to be with you and nobody else. I swear all my soul is yours.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Three of Blades

Je suis ici depuis le : 23/07/2017 et on me dit souvent que je ressemble à : Alex Storm . J'ai actuellement : 17 ans mais déjà : 1147 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 340 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Sebastian Verlac .Je n'ai qu'un but dans la vie : : trouver ma voie . Pour cela, je réside actuellement : Manhattan tout en étant d'une humeur : réservée . Au fait, les crédits reviennent à : sasha_storm (IG)


But the soul, the spirit that made her Hestia was no longer there. It was something that had gone away to a far and untouchable place, even as Tiberius ran his hands over her hair again and again and begged her to wake up and look at him just one more time.

Journal intime
Mon statut: Célibataire
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: « We are dust and shadows » - [Clary]
Dim 1 Oct - 18:18
          



« We are dust and shadows »
Ft Clarissa Fairchild
Depuis son arrivée à New-York, la vie de Tiberius ne cessait d'être haute en couleur. Alors qu'à Londres rien d'extraordinaire ne se passait autour du jeune brun c'était maintenant tout le contraire depuis qu'il avait posé les pieds dans la mégalopole américaine. C'était comme si sa vie avait pris un tout autre tournant et que c'était finalement à l'âge de dix-sept ans, qu'il était temps pour lui de finalement prendre sa vie en main et de vivre, de s'épanouir. Seulement si on lui avait dit qu'un soir il se serait retrouvé en plein Queens avec Clary, entourés de vampires renégats il aurait probablement préféré remettre au lendemain cette nouvelle facette de vie.

Et pourtant, quelque part, cette péripétie avait finalement quelques bons côtés. Tiberius sentait, au fond de lui, qu'il progressait grâce à tout ce que Jace lui avait appris et que l'adrénaline du moment avait beau avoir le dessus il gardait une part de conscience dans un coin de son cerveau qui lui permettait de bien agir. Il n'était peut-être pas un si mauvais chasseur que cela au fond de lui, pas autant que ce que les Nephilims de Londres avaient pu lui dire quelques années auparavant.. Le jeune Ekaitz aurait pu se réjouir  de sa dernière attaque, il était vrai que attraper furtivement le vampire et lui planter son poignard dans le cœur avait été une bonne idée et cela avait vraiment bien marché mais les circonstances ne laissaient aucun répit aux deux jeunes Chasseurs. Tiberius avait espéré fortement que les autres vampires rebroussent chemin, qu'ils repartent de là où ils venaient et qu'ils laissent la vie sauve à Clary comme à lui mais rien ne se passait comme prévu. Tout allait à l'encontre de ses volontés.

L'adrénaline avait bien vite disparu pour laisser la place à la peur du jeune garçon qui lui tordait dès à présent l'estomac. Il ne savait plus quoi faire et il n'arrivait même plus à réfléchir à une possible stratégie à cause de cette peur dominante mais aussi parce qu'il n'y avait plus une seule solution qui s'offrait à eux. Le regard affolé sur le jeune visage de sa camarade, il s'excusa alors silencieusement de ne pouvoir être aussi fort que Jace pour sauver son amie au moment même où elle lui assura pour la deuxième fois qu'ils allaient s'en sortir... Ses iris gris ne quittèrent pas un seul instant la paume de la rousse, arborant une rune qu'il ne connaissait pas le moins du monde. Il tenta de la retenir au moment où elle s'élança dans l'allée, à la vue des vampires mais s'arrêta net quand un bruit strident résonna fortement.

Il grimaça mais Clary attrapa bien vite sa main, pour la énième fois en cette soirée et se mit à courir. Sans poser de questions ni sans même se retourner. Tout ce qui importait c'était qu'ils avaient maintenant une certaine avance sur les vampires du Queens et que s'ils voulaient survivre et avoir une chance de les semer alors ils ne devaient pas regarder en arrière. C'est en débouchant sur une toute autre avenue à l'ambiance bien différente des ruelles du Queens qu'ils stoppèrent leur course folle et au moment où le jeune garçon se retourna pour faire face à cet endroit qui avait bien faillit leur servir de tombe, il aperçut les vampires, droit comme des piquets et immobiles. Pourquoi n'attaquaient-ils pas? Il rebroussèrent finalement leur chemin pour le plus grand bonheur des deux jeunes Nephilims et au moment où la rousse se plia en deux pour reprendre son souffle, Tibs, lui, se laissa tomber contre un mur en soupirant longuement. Son dos lui faisait particulièrement mal et il sentait la fatigue en lui après toutes ces émotions fortes. Adrénaline et peur n'étaient définitivement pas un bon mélange ou du moins pas pour lui.

La respiration légèrement haletante, il se releva finalement et s'approcha de sa jeune amie, le sourire aux lèvres alors qu'elle se réjouissait de leur victoire ; « J'ai vraiment crû qu'on allait mourir dans le Queens.. Tu nous as sauvé! »  Il leva sa paume droite dans le but d'échanger un high-five avec la jeune rousse aussi épuisée que lui avant de froncer les sourcils ; « Mais dis moi Clary.. La rune que tu as utilisé sur ta paume gauche, je ne l'ai jamais vu.. » Était-ce donc la particularité de Clary? Celle dont il avait entendu parlé à l'Institut? Tiberius était impressionné par cette rune, par ce pouvoir et il aurait voulu poser milles et une questions à sa camarade à ce sujet mais la civilisation qui émanait de l'avenue de Brooklyn et d'un certain lieu un peu plus loin l'attirait alors. C'était peut-être la première fois que la civilisation l'attirait en sept ans et pourtant là, il avait besoin de se changer les idées ; « Tu crois qu'on peut se rendre là où on était censés aller maintenant? »  
©️ FRIMELDA






Put your arms around me.
His eyes glowed like the moonlight on the water. he died inside but he loved him so much. He could not stay dead and Across a thousand stars and trough a million worlds, he found his way back to him.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Runic Girl

Je suis ici depuis le : 03/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Katherine McNamara . J'ai actuellement : 18 ans mais déjà : 8267 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 5662 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Tanya & Katerina .Je n'ai qu'un but dans la vie : : veiller sur ceux que j'aime. . Pour cela, je réside actuellement : à l'institut de NY tout en étant d'une humeur : heureuse. . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

UNCONDITIONAL LOVE
Jace... Nous nous sommes éloignés l'un de l'autre pour de multiples raisons, et pourtant, quoi qu'on y fasse, quoi qu'on dise, on se retrouve de nouveau attiré l'un par l'autre. J'ai découvert pourquoi de mon côté. Je sais que je suis amoureuse de toi depuis le premier jour où j'ai croisé tes magnifiques yeux vairons. Je n'ai plus peur de dire ce que je ressens réellement au fond de moi. Et depuis que c'est fait, je dois bien admettre que je suis la plus heureuse des femmes. Car toi et moi, je le sais au fond, c'est gravé dans la pierre. Je t'aime plus que tout au monde Jonathan Christopher Lightwood et rien ne changera jamais cela.

ANCHOR IN THIS WORLD
Simon... Nous deux, nous avons traversé tellement de choses, tellement de moment drôle, triste, joyeux, énervant. Nous nous sommes relevés encore et toujours et nous le ferons à nouveau. Oui je ne suis plus avec toi, mais c'était pour ton bien, et le mien. Mais cela ne veut pas dire que je ne t'aime pas. Tu seras toujours l'un des êtres les plus importants dans mon coeur. Absolument toujours. Tu restes toujours dans ma vie, dans mon cœur, et je tiendrai toujours à toi plus qu'à ma propre vie.


Journal intime
Mon statut: Avec l'homme de ma vie #J ♥
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: « We are dust and shadows » - [Clary]
Jeu 5 Oct - 16:10
          



« We are dust and shadows »
feat Tiberius Ekaitz

Le vent frais fouettant mon visage m’apportait pile la touche de fraîcheur nécessaire après cette course poursuite. Mes joues en étaient rouges tandis que ma respiration se faisait haletante. Il faut dire que l’entraînement nous pousse peut être à nous améliorer notamment pour notre endurance, mais ce n’est pas la même chose d’une mise en situation réelle. La pression redescendait lentement et il m’était enfin possible de reprendre mon rythme habituel. L’avenue était relativement dégagée, mais maintenant que je prenais le temps de bien l’observer, il paraissait évident que nous nous trouvions à Brooklyn. D’où la limite virtuelle que les vampires s’étaient imposés. Nous avions vraiment eu de la chance cette nuit de nous en sortir vivant et sans trop de mal.

En parlant de mal, je réalisais enfin les contusions que nous portions tous deux. Mon atterrissage sur la benne à ordure m’avait laissé une belle marque sur la mâchoire si bien que ma lèvre inférieure en était vendue, et mes côtes n’étaient pas en reste. Soulevant mon maillot, je distinguais un bel hématome qui se profilait déjà et le simple fait de respirer m’élançait. J’avais tout intérêt à utiliser ma stèle pour tracer une iratze si je ne voulais pas que Jace s’inquiète plus qu’il ne le fera en me voyant les vêtements dans un tel état.

Je n’eus toutefois pas le temps de passer la stèle sur mon flanc que Tiberius se remettait de ses émotions. Aussitôt, j’avais relâché le pan de mon maillot pour reporter mon attention sur mon ami, lui adressant un sourire assez gêné toutefois  alors qu’il me félicitait de nous avoir sauvés. Pourtant, je n’avais rien fait d’autres que tracer une rune, bien qu’inconnue, et ainsi ralentir les vampires. Concrètement, on avait surtout eu de la chance de ne pas être loin de Brooklyn. Sans attendre, il m’avait fait un high-five qui me surprit sur l’instant. Je n’avais pas l’habitude de voir des chasseurs avec des manières si terrestres. Toutefois, je ne me privais pas pour lui rendre, retrouvant un sourire plus grand alors que mes joues retrouvaient leur couleur rosée d’ordinaire.

Je m’apprêtais à lui répondre quand il m’annonça vouloir gagner notre destination originelle. Je le comprenais tout à fait, je n’étais moi-même pas très à l’aise de rester ainsi dehors. Toutefois, il fallait se soigner avant, c’était primordiale. Je portais mon regard émeraude dans les yeux gris de mon acolyte « Ce sera un plaisir de te montrer le Hunter’s Moon. Enfin. Mais avant cela, on doit se soigner toi et moi. Car je ne sais pas pour toi, mais je sens bien que ma côte n’est pas dans son état naturel. » avais-je dis en soupirant avant de soulever de nouveau mon maillot et d’approcher ma stèle de mon flanc. Je m’appliquais à tracer une iratze du mieux possible au vu de l’endroit, mais cela ferai bien l’affaire. N’oubliant pas mon visage, j’en traçais une sur ma clavicule, à un endroit encore visible pour que je ne me trompe pas. A peine eu-je terminé que la douleur disparaissait déjà au profit d’un sentiment de bien-être.

Une fois nos tâches de médication effectuées et nos stèles rangées, je prenais le chemin du bar qui n’était qu’à une cinquantaine de pas. Tournant la tête, j’adressais un léger sourire à mon ami, assez gênée de la question qu’il m’avait posée tout à l’heure, n’en connaissant pas encore tous les tenants et aboutissants « Tu sais, c’était un coup de chance tout à l’heure… Je ne maîtrise pas vraiment ce don, enfin, c’est compliqué. Mais du coup, normal que tu n’ais jamais étudié cette rune vu que je l’ai créé tout à l’heure d’une certaine manière. Mais j’avoue que c’était bien utile qu’elle me vienne à ce moment-là. Même si je suis certaine qu’on s’en serait sortis dans tous les cas. » avais-je terminé avec un petit sourire rassurant, même si au fond de moi, une part de doute subsistait sur ce qui aurait bien pu réellement arrivée.

Mais l’empressement à gagner la civilisation dont avait fait preuve Tiberius tout à l’heure me fit accélérer le pas. C’était plaisant de voir que cette petite aventure l’avait poussé à préférer se trouver dans un bar peut être bondé que dans la ruelle. Avec un sourire, j’avais donc gagné le Hunter’s Moon aux côtés de mon ami avant d’y pénétrer.

Une fois à l’intérieur, j’adressais un hochement de tête au barman qui n’était pas Maia ce soir. Avant de me diriger vers le dit bar pour m’asseoir sur un des tabourets, faisant ensuite signe à Tiberius de faire de même. Je tournais la tête vers lui, lui adressant un grand sourire avant de lui demander intriguée, « Bon pour me faire pardonner cette mésaventure, c’est moi qui invite. Que veux-tu boire Rius ? ».

.ANGELUS




My heart is yours, my lips are yours.

My half  I had a choice to do. And I choose you. Because I love you since the first time I saw your eyes, my heart became yours. I'm in love with you. I want to be with you and nobody else. I swear all my soul is yours.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Three of Blades

Je suis ici depuis le : 23/07/2017 et on me dit souvent que je ressemble à : Alex Storm . J'ai actuellement : 17 ans mais déjà : 1147 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 340 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Sebastian Verlac .Je n'ai qu'un but dans la vie : : trouver ma voie . Pour cela, je réside actuellement : Manhattan tout en étant d'une humeur : réservée . Au fait, les crédits reviennent à : sasha_storm (IG)


But the soul, the spirit that made her Hestia was no longer there. It was something that had gone away to a far and untouchable place, even as Tiberius ran his hands over her hair again and again and begged her to wake up and look at him just one more time.

Journal intime
Mon statut: Célibataire
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: « We are dust and shadows » - [Clary]
Dim 8 Oct - 18:40
          



« We are dust and shadows »
Ft Clarissa Fairchild
Brooklyn était un vrai contraste avec le Queens. Face au jeune homme, s'élevait un mur de son et de lumière qui, en temps normal, aurait pu le mettre mal à l'aise, mais ce qui lui procurait une multitude de frissons d'horreur à cet instant, c'était la pénombre qui régnait derrière lui. Il se retourna un instant pour poser ses iris sur le quartier sombre de New York et ce sont les frissons qui lui déchirèrent l'échine qui lui rappela alors ses douleurs et ses ecchymoses. Sa vision abandonna alors les ruelles macabres qui auraient pu lui coûter la vie pour se reposer sur les nombreuses lumières qui étincelaient face à eux et qui lui faisaient prendre conscience que lui comme Clary étaient bien en vie. Les multitudes déclinaisons de couleurs qu'offrait Brooklyn illuminaient leurs visages à tous deux et Tiberius laissa son esprit divaguer un court instant, ses iris gris mélancoliques virevoltants sur la chevelure et la peau abîmée de sa camarade. Des reflets bleutés, blancs nacrées ou encore quelques nuances de rose illuminaient sa camarade dans un magnifique ballet, et il reprit conscience à cet instant, devant les blessures de la jeune Fairchild, qu'ils devaient se soigner. Il acquiesça alors silencieusement quand cette dernière lui suggéra cette idée et à son tour l'imita.

Il attrapa l'ourlet de son t-shirt et tenta tant bien que mal d'appliquer une iratze vers son dos endolori et bien évidemment, il ne put placer cette dernière sur sa colonne vertébrale même alors il se débrouilla du mieux qu'il pouvait et la traça aussi loin que son bras lui permettait. Une tâche complexe quand la vue ne lui était pas permise. Un petit soupir s'échoua à la barrière de ses lèvres quand il ressentit la chaleur familière de sa stèle contre sa peau et que sa douleur s'atténua légèrement, ce n'était pas aussi efficace qu'une iratze bien placée, mais c'était déjà cela. La majorité de ses blessures furent traitées assez rapidement et après quelques minutes, sa stèle retrouva son emplacement d'origine alors qu'il reposait ses prunelles sur la rousse qui se tenait à ses côtés. Elle aussi avait apparemment terminé et il écouta avec une grande attention ses nouvelles paroles, après s'être finalement remis en route. Il fronça rapidement les sourcils quand elle lui avoua avoir créé la rune et qu'elle ne maîtrisait pas totalement ce don ; « Tu l'as créée...? Peut-être que ton don marche à partir du moment où tu es en danger et que tu dois te sauver toi ainsi que tes amis.. Peut-être que cela fait ressortir le meilleur de ce qu'il y a en toi. »

Les dernières paroles du jeune Ekaitz n'avaient rien de méchant, il le pensait sincèrement. Clary était une bonne personne avec lui et il ne doutait pas un seul instant qu'elle était pleine de bonne volonté mais ce qu'il avait voulu dire par ses précédentes paroles c'est que si jamais la jeune femme doutait d'elle et de ses mœurs alors son don était là pour lui rappeler à quel point elle était pure et sage au fond d'elle. Qu'en aucun cas elle n'était nocive pour les autres et qu'au contraire elle était toujours là pour les protéger. Un fin sourire illumina le visage du jeune garçon alors qu'il fixait les fines mèches rousses de la Nephilim qui, au gré du vent, semblaient prendre leur envol et se mélanger à l'arc en ciel de couleurs de Brooklyn. Il trouvait stupide l'expression que les Terrestres avaient quant au fait de regarder les gens droit dans les yeux pour leur prouver que leur attention était totale. Il avait beau avoir déposé ses prunelles grises sur la chevelure de son amie en cet instant présent, son attention était pour autant pleine et totale et il n'avait nullement besoin de la regarder droit dans les yeux pour lui prouver cette dernière. Il aurait pu regarder son épaule comme son bras ou son poignet plutôt que ses yeux et pour autant, il la regardait toujours.

Au moment où il entra dans le bar à la suite de Clary, Tiberius fut frappé par une ambiance assez nouvelle à son égard. Il ne savait comment la décrire mais il y avait une certaine once de bien-être, un côté chaleureux qui peut-être s'expliquait par la présence de multiples créatures obscures. Il prit place sur le tabouret voisin de la jeune chasseuse alors que ses prunelles, sans un instant de repos, détaillaient le lieu comme pour le rassurer. Il esquissa un léger sourire amusé, amusé par son ignorance, quand elle lui demanda ce qu'il voulut boire. « Tu n'as pas à faire ça.. Ce n'était pas de ta faute en soit, c'était surtout celle du taxi. En ce qui concerne mon choix, je t'avoue ne pas être calé sur... tout ça. » Il mima un cercle grossier à l'aide de ses mains innocentes et ignorantes avant de se gratter la nuque, gêné. « Du coup je pense que je vais prendre la même chose que toi...? » Quoi qu'il en soit, bien que n'étant pas un grand friand de la civilisation, le lieu dans lequel Clary l'avait finalement emmené ce soir ne lui déplaisait pas.  
©️ FRIMELDA






Put your arms around me.
His eyes glowed like the moonlight on the water. he died inside but he loved him so much. He could not stay dead and Across a thousand stars and trough a million worlds, he found his way back to him.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Runic Girl

Je suis ici depuis le : 03/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Katherine McNamara . J'ai actuellement : 18 ans mais déjà : 8267 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 5662 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Tanya & Katerina .Je n'ai qu'un but dans la vie : : veiller sur ceux que j'aime. . Pour cela, je réside actuellement : à l'institut de NY tout en étant d'une humeur : heureuse. . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

UNCONDITIONAL LOVE
Jace... Nous nous sommes éloignés l'un de l'autre pour de multiples raisons, et pourtant, quoi qu'on y fasse, quoi qu'on dise, on se retrouve de nouveau attiré l'un par l'autre. J'ai découvert pourquoi de mon côté. Je sais que je suis amoureuse de toi depuis le premier jour où j'ai croisé tes magnifiques yeux vairons. Je n'ai plus peur de dire ce que je ressens réellement au fond de moi. Et depuis que c'est fait, je dois bien admettre que je suis la plus heureuse des femmes. Car toi et moi, je le sais au fond, c'est gravé dans la pierre. Je t'aime plus que tout au monde Jonathan Christopher Lightwood et rien ne changera jamais cela.

ANCHOR IN THIS WORLD
Simon... Nous deux, nous avons traversé tellement de choses, tellement de moment drôle, triste, joyeux, énervant. Nous nous sommes relevés encore et toujours et nous le ferons à nouveau. Oui je ne suis plus avec toi, mais c'était pour ton bien, et le mien. Mais cela ne veut pas dire que je ne t'aime pas. Tu seras toujours l'un des êtres les plus importants dans mon coeur. Absolument toujours. Tu restes toujours dans ma vie, dans mon cœur, et je tiendrai toujours à toi plus qu'à ma propre vie.


Journal intime
Mon statut: Avec l'homme de ma vie #J ♥
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: « We are dust and shadows » - [Clary]
Dim 15 Oct - 14:30
          



« We are dust and shadows »
feat Tiberius Ekaitz

Nous n’étions peut-être pas aussi résistants physiquement que les vampires ou les loups garous, nous manquons peut être de leur régénération, mais nous possédons les runes qui permettent de composer cette lacune. Dans une soirée comme celle-ci, elles nous sont fortes utiles. Tiberius avait appliqué une d’elle, celle de guérison, comme il avait pu dans son dos. J’aurai pu me proposer de l’aider mais s’eusse été trop tard, il avait déjà fini de l’appliquer. C’est à cet instant que je réalisais l’importance d’être un duo, de ne pas partir à l’aventure seul. Si nous venons à être très grièvement blessés, comment peut-on se soigner au mieux ? La rune qu’il s’était appliquée allait lui permettre de se sentir mieux, mais elle ne serait forcément pas aussi efficace qu’une rune placée sur sa colonne vertébrale par autrui. Dans ce genre de moment, je réalisais la fragilité de nos êtres, la facilité avec laquelle il était possible pour nous de rendre notre dernier soupire. Ce n’était pas tant pour moi que cette pensée m’inquiétait, mais plutôt pour ceux que j’aime : Jace, Simon, Luke, ma nouvelle famille, mes amis comme Tiberius. Nous ne sommes pas éternels et nous ne le seront jamais pour mon grand malheur. Un jour, j’aurai à pleurer une nouvelle mort comme j’avais pleuré celle de ma mère. Mais ce jour n’est pas près d’arriver, car je ferai toujours tout pour les protéger, au péril de ma vie. Je compte bien aussi réussir à comprendre mon pouvoir afin de parvenir un jour à le maîtriser totalement et être toujours capable de nous sortir de mauvais moment comme celui dans cette ruelle.

Quoi qu’il en soit, il était temps de profiter un peu de cette soirée. Nous n’étions pas venus pour nous battre mais bel et bien nous amuser dans un endroit plutôt reposant. Une fois dans le Hunter’s Moon, je me suis sentie aussitôt détendue, plus sur le qui-vive comme il y a encore quelques minutes. La sécurité, voilà ce que m’inspirait cet endroit et à en croire le petit sourire de mon ami, il était du même avis. Cela me rassurait dans le sens où il ne se sentait pas oppressé et gêné par la foule, c’était d’ores et déjà un bon point pour cet endroit que je comptais bien lui faire apprécier. Il avait peut-être raison, c’était le taxi qui  nous avait déposés à la mauvaise adresse, mais c’était aussi parce que je n’avais pas été assez précise. Je nous avais mis dans ce pétrin alors que nous devions profiter d’une soirée de repos.

Venant tapoter l’avant-bras de mon ami, je plongeais mes prunelles vertes dans ses yeux gris avec un doux sourire sur les lèvres   « Je sais pertinemment cela Rius, mais je ne peux pas m’empêcher de m’en vouloir de nous avoir mis dans de sales draps. Puis, cela me fait plaisir de t’inviter dans tous les cas ! ». La fin de sa phrase m’arracha un petit gloussement, j’aurai du me douter qu’il n’était pas habitué à ce genre de lieu et par extension, aux boissons présentes dans un bar. Mais c’était aussi pour cela que j’avais voulu le faire venir ici, pour qu’il se détende, pour qu’il s’aère l’esprit et surtout pour qu’il découvre de nouvelles choses qu’il n’aurait pas découvertes de lui-même.

Le barman venait à notre encontre pour nous demander ce que nous voulions. Prenant un instant de réflexion, je décidais d’éviter tout alcool, autant commencer doucement pour une première sortie dans un bar. J’adressais un grand sourire au barman qui ne me quittait pas des yeux, sûrement impatient de ma réponse « Hum… Nous allons prendre deux cocktails maison sans alcool dans ce cas ! Et ceux spécial chasseur d’ombre hein ! Pas les autres... ». Il hocha la tête avant de s’éloigner pour préparer notre commande alors que je reportais mon regard sur mon camarade d’entraînement, un sourire sur les lèvres   « Je préfère préciser parce qu’ici la clientèle est variée. On aurait pris le risque de se retrouvé avec des boissons hallucinogènes à la mode fée. » lançais-je dans un gloussement. Et franchement, je n’avais strictement pas envie de me retrouver à voir deux Tiberius et à voir le monde rempli de papillons et d’insectes en tout genre. Même si en y pensant, Tiberius aurait pu apprécier cela.

Aussitôt, je relevais la main en direction du barman et lançais   « Change un des cocktails par un spécial fée s’il te plaît ! ». Il émit un nouveau hochement de tête et continua nos commandes. Reportant mon attention sur Tiberius, je lui adressais un petit sourire en coin, me mordillant la lèvre inférieure   « Changement de programme. Tu vas boire une boisson spéciale pour les fées, tu vas adorer à coup sûr ! Perso ce n’est pas mon délire mais toi, tu risques de bien aimer. ».

Au même moment, le barman nous apporta les deux cocktails, un coloré pour moi avec un cure-dent remplis de bonbons et une boisson aux nuances de vert pour Tiberius avec une fleur sur le dessus. Je pris mon verre et le leva en direction de Tiberius, lui faisant signe de faire la même chose   « A nos entraînement ! A nous deux ! Et aux vampires du Queens ! » dis-je en me mettant à rire à ma petite blague avant de porter mon verre à mes lèvres et d’en savourer la première gorgée de mon cocktail, impatiente de voir la réaction de Tiberius à la sienne.

.ANGELUS




My heart is yours, my lips are yours.

My half  I had a choice to do. And I choose you. Because I love you since the first time I saw your eyes, my heart became yours. I'm in love with you. I want to be with you and nobody else. I swear all my soul is yours.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Three of Blades

Je suis ici depuis le : 23/07/2017 et on me dit souvent que je ressemble à : Alex Storm . J'ai actuellement : 17 ans mais déjà : 1147 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 340 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Sebastian Verlac .Je n'ai qu'un but dans la vie : : trouver ma voie . Pour cela, je réside actuellement : Manhattan tout en étant d'une humeur : réservée . Au fait, les crédits reviennent à : sasha_storm (IG)


But the soul, the spirit that made her Hestia was no longer there. It was something that had gone away to a far and untouchable place, even as Tiberius ran his hands over her hair again and again and begged her to wake up and look at him just one more time.

Journal intime
Mon statut: Célibataire
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: « We are dust and shadows » - [Clary]
Lun 23 Oct - 22:44
          



« We are dust and shadows »
Ft Clarissa Fairchild
Mourir pour les autres.. Ce n'était pas quelque chose qui traversait souvent l'esprit du jeune homme, à vrai dire il était rare qu'il réfléchisse à cela, lui qui pourtant, passait presque le plus clair de son temps, à se perdre dans ses pensées en contemplant le ciel ou les insectes. Cet esprit qui semblait toujours marcher sans jamais s'arrêter comme le mécanisme d'une horloge et qui le torturait presque quelques fois. Un instant alors, juste un court instant, le jeune Nephilim se posa la question ; était-il mieux de mourir pour les autres? Il se fichait de savoir s'il y avait une once de courage dans le fait de donner sa vie pour quelqu'un, qu'on le qualifie d'héroïque ou même qu'on lui porte de la gloire, cela n'intéressait pas Tiberius, que pouvait-il bien faire de ça une fois mort? La reconnaissance, peut-être était-ce la chose qui motivait les gens à se sacrifier ou peut-être était-ce l'amour...? Aucune réponse n'éclaira Ty à ce moment-là et plutôt que de passer des heures à essayer de faire taire ses nombreuses interrogations pour trouver la juste réponse à sa question, il fit taire son esprit. La dernière chose à laquelle il pensa avant de le faire fut que s'il avait pu mourir à la place de sa mère il l'aurait fait sans hésité, parce que c'était Hestia, sa mère, et qu'il aurait volontiers pris sa place dans le ciel, à côté des nombreuses étoiles, pour la voir s’épanouir. Il n'essaya même pas de se demander si l'épanouissement était possible quand quelqu'un se sacrifiait pour vous, si sa mère aurait pu s'épanouir après avoir perdu son fils.. Il jugea simplement bon de profiter de l'instant présent. Que Clary et lui avaient frôlés de trop près la mort en cette soirée étoilée pour qu'il se renferme sur lui-même avec de telles pensées.

Ce qu'il aimait au Hunter's Moon, bien que cela ne faisait qu'une dizaine de minutes qu'il avait découvert ce lieu, c'était que les lumières étaient douces. Un peu comme des bougies. Il se persuada lui-même qu'avec plus de silence, il aurait été capable de se croire seul et d'imaginer des flammes vacillantes parmi les ampoules et qu'alors, ces dernières, l'auraient bercé. L'ambiance tamisée mettait le jeune Ekaitz à l'aise bien que ce dernier trouvait encore les lumières un peu trop lumineuse à son goût mais c'était déjà ça. A un moment, il prit une grande bouffée d'air alors que ses yeux gris roulaient comme des vagues sur le décor même du lieu ; il avait changé. Ne serait-ce qu'un peu. Il n'était plus aussi renfermé qu'il y a quelques semaines  et surtout il n'était plus aussi seul qu'avant. Si Clary et son regard bienveillant étaient bien présent face à lui en cet instant pour lui faire comprendre cela, il pensa aussi aux nombreuses nouvelles rencontres qu'il avait pu faire ; Jace, Isabelle, Mikayla et même Blake ou ses retrouvailles avec Alec !

Il écouta attentivement son interlocutrice quand celle-ci s'adressa au barman, faisant prendre connaissance à ce dernier du contenu de leur commande. Tibs n'avait aucune idée de ce qu'était un cocktail maison du Hunter's Moon spécial Nephilim mais il se tourna, légèrement amusé, vers Clary ; « Ce n'était pas comme si, à la vue de notre mine et de nos runes, il ne s'était pas rendu compte de ce que l'on était... » il acquiesça tout de même quand Clary justifia sa précision il était vrai que le bar n'était pas réservé aux Nephilim ce qui mit un peu plus de baume au cœur au garçon. Il avait toujours trouvé stupide cette haine que sa propre race portait aux créatures obscures et il était plus qu'heureux, en s'en rendant compte, que toutes les nouvelles personnes qu'il avait rencontré à New-York, n'était pas de ce genre.

Tibs fronça les sourcils quand sa jeune amie interpella de nouveau le barman et remplaça l'un des cocktails spécial Nephilim pour un cocktail spécial féerique, il posa alors ses deux yeux gris sur sa camarade, une certaine incompréhension dans les traits de son visage alors qu'elle lui expliqua qu'il allait probablement aimer ce petit changement de cocktail ; « Comme je t'ai dit je te fais confiance sur ce coup-là... Tant que je ne me met pas à voir des vampires menaçants tout ira bien, non? D'ailleurs tu crois que Jace aurait été... Quelque part fier de nos prouesses ? » Rius se gratta instinctivement la nuque, fier était peut-être un mot fort mais il ne trouvait aucun autre mot convenable à son idée. Lorsque leurs cocktails arriva, Tibs posa ses prunelles sur les deux verres totalement différents. Il jugea que le liquide vert était le sien, cette couleur s'alliait plutôt bien, à ses yeux, avec les créatures féeriques et il visa juste puisque la jeune rousse prit la boisson colorée qu'elle leva comme pour porter un toast. Tibs l'imita en souriant doucement ; « Comme tu l'as dit. A nous deux, notre amitié et notre aventure du Queens! » Il fit tournoyer un instant la petite fleur qui trônait au-dessus de son cocktail ; « S'il y a des genre d'effets secondaires pour le cocktail des faeries, qu'en est-il des Nephilim? » Il releva le regard et verrouilla ses prunelles sur le visage de sa camarade qui savourait sa première gorgée, il l'imita doucement après et laissa le liquide vert anis ou peut-être même pistache, se fondre sous ses papilles et parcourir son corps. Il voulut poser des mots pour qualifier le goût mais ce dernier était tellement diversifié qu'il était difficile d'y voir clair dans les composants et le goût était à la fois copieux comme unique ce qui perturba Ekaitz qui, pourtant, appréciait la saveur du cocktail. Quelques secondes ou peut-être quelques minutes après sa première gorgée, le jeune homme se sentit plus léger et il lui sembla que le picotement qui régnait dans son dos à cause de son iratze mal placé, disparut. Heureusement que Clary avait précisé qu'ils ne voulaient pas d'alcool car Tibs se serait très mal vu rentrer à pied jusque l'Institut en se sentant si léger et en étant, en plus, alcoolisé. Les sourcils froncés sous l'incompréhension mais une légère teinte d'amusement dans la lueur de ses yeux, il lui sembla que la fleur de son cocktail s'apparenta à un jeune papillon, prêt à prendre son envol. Déployant ses ailes. « Est ce que c'est moi ou bien c'est un papillon..? »  
©️ FRIMELDA






Put your arms around me.
His eyes glowed like the moonlight on the water. he died inside but he loved him so much. He could not stay dead and Across a thousand stars and trough a million worlds, he found his way back to him.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Runic Girl

Je suis ici depuis le : 03/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Katherine McNamara . J'ai actuellement : 18 ans mais déjà : 8267 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 5662 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Tanya & Katerina .Je n'ai qu'un but dans la vie : : veiller sur ceux que j'aime. . Pour cela, je réside actuellement : à l'institut de NY tout en étant d'une humeur : heureuse. . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

UNCONDITIONAL LOVE
Jace... Nous nous sommes éloignés l'un de l'autre pour de multiples raisons, et pourtant, quoi qu'on y fasse, quoi qu'on dise, on se retrouve de nouveau attiré l'un par l'autre. J'ai découvert pourquoi de mon côté. Je sais que je suis amoureuse de toi depuis le premier jour où j'ai croisé tes magnifiques yeux vairons. Je n'ai plus peur de dire ce que je ressens réellement au fond de moi. Et depuis que c'est fait, je dois bien admettre que je suis la plus heureuse des femmes. Car toi et moi, je le sais au fond, c'est gravé dans la pierre. Je t'aime plus que tout au monde Jonathan Christopher Lightwood et rien ne changera jamais cela.

ANCHOR IN THIS WORLD
Simon... Nous deux, nous avons traversé tellement de choses, tellement de moment drôle, triste, joyeux, énervant. Nous nous sommes relevés encore et toujours et nous le ferons à nouveau. Oui je ne suis plus avec toi, mais c'était pour ton bien, et le mien. Mais cela ne veut pas dire que je ne t'aime pas. Tu seras toujours l'un des êtres les plus importants dans mon coeur. Absolument toujours. Tu restes toujours dans ma vie, dans mon cœur, et je tiendrai toujours à toi plus qu'à ma propre vie.


Journal intime
Mon statut: Avec l'homme de ma vie #J ♥
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: « We are dust and shadows » - [Clary]
Lun 30 Oct - 16:45
          



« We are dust and shadows »
feat Tiberius Ekaitz

Pas les temps qui courent, c’est essentiel d’avoir des personnes sur qui on peut compter. On avait beau dire qu’il y a la famille, les amis, c’est tout aussi important, encore plus quand la famille n’existe plus. J’avais perdu ma mère, je ne connaîtrais jamais mon frère et mon père est le pire des tyrans. Alors quand on rencontre des personnes formidables, qui nous accueillent comme si on faisait partie de leur famille, il ne faut pas cracher dessus. C’était ainsi que je me sentais avec la famille Lightwood, je me sentais comme autrefois, dans ma famille. Mais à côté, il y a ces personnes qui ne sont pas encore de la famille, mais c’est tout comme : des amis pour qui on serait capable d’énormément de choses. Tiberius faisait partie de cette catégorie à présent, il était devenu plus qu’un camarade d’entraînement et de révision, il est devenu un ami. C’est plus encore que le camarade que j’ai voulu protéger et sauver tout à l’heure, c’était l’ami et la perte que j’aurai si il venait à mourir. S’il y a une chose dont je me rends compte au fur et à mesure que j’évolue dans ce monde, c’est l’importance de se soutenir les uns les autres, absolument tous. Et je ne compte pas m’arrêter de penser ainsi jamais.

C’est aussi pour cela que mon rire suivant ses paroles ne le blessa pas. Parce que ce n’était pas dans un contexte de moquerie que j’avais rigolé mais plus d’amusement. Il est vrai que c’était peut être ridicule la demande que j’avais faite au barman. Mais en réalité, il nous était tout aussi possible de commander des boissons plus faites pour les créatures obscures. Et c’était bien pour cette raison que j’avais annulé la boisson « normale » de Tiberius pour une plus corsée afin de lui faire réaliser que les boissons qui ne nous sont pas réservées, sont à consommer avec modération. Et il n’avait pas l’air de s’en inquiéter, fort heureusement car il ne risquait absolument rien si ce n’est quelques hallucinations.

Quand il m’avait demandé si Jace aurait été fier de nous, j’avais esquissé un large sourire sur mon visage à l’énonciation de mon petit ami. A y réfléchir, Jace aurait certainement été fier de nous, mais il aurait aussi été inquiet pour nous. Heureusement d’ailleurs qu’il ne nous avait pas vus immédiatement après, avec nos bleus, nos côtes fêlées et nos lèvres fendues. Bien entendu, je ne lui mentirai pas en rentrant dans notre chambre et qu’il verrait les restes de l’affrontement. Je m’imaginais déjà ce qu’il dirait, sûrement crierait-il que je ne l’ai pas averti, puis il y aurait l’inquiétude d’être certain que je vais bien et enfin le soulagement. Et en y pensant, je trouvais cela absolument adorable sa façon d’être avec moi. Même si je sais à quel point il peut m’aimer, le voir s’inquiéter ainsi montre encore plus son amour pour moi.

Je m’apprêtais à lui répondre quand les commandes arrivèrent et aussitôt j’enchaînais sur un micro speech en notre honneur. Trinquant avec lui, je bus une gorgée de ma boisson avant de le voir faire tournoyer le petite fleur sur le dessus de la sienne, un sourire amusé naquit sur mes lèvres « Tu veux la vérité Rius ? Je n’en sais fichtrement rien ! » lançais-je avant de glousser. Bien entendu, je savais pertinemment que les effets secondaires n’étaient pas dangereux, sans quoi, jamais je ne lui aurai commandé une telle boisson. Nous sommes là pour nous amuser, pas pour nous mettre en danger, du moins pas plus que notre situation de tout à l’heure.

Si quant à moi la boisson ne me faisaient rien d’autre que ravir mes papilles, celle de Tiberius avait déjà l’air de lui faire de l’effet. Ses sourcils lui donnaient un air sévère mais son regard pétillait d’amusement. Le voir aussi détendu était plaisant, d’autant plus quand je sais à quel point il peut être un garçon renfermé sur lui-même. Je me doutais qu’il y avait les hallucinations, mais je n’imaginais pas que celles-ci étaient si rapides à arriver. En effet, le voilà en train de visualiser un papillon là où se tenait pour moi la même fleur délicate que depuis tout à l’heure. Un rire franc s’échappa de mes lèvres alors que je venais poser ma main sur l’épaule de mon ami, arborant à présent un sourire malicieux aux lèvres « C’est bien toi Rius… il semble que le cocktail te fasse déjà de l’effet.. Il ressemble à quoi ton papillon ? » demandais-je toutefois, intriguée de son apparence qui devait certainement être tout aussi fascinante que les fées.

Avalant une nouvelle gorgée de ma boisson, je ne quittais cependant pas de l’œil mon ami qui continuait de dévisager la fleur dans son verre, sous les regards amusés des autres. Je repensais à ce qu’il m’avait demandé tout à l’heure, à propos de Jace, je me décidais enfin à lui répondre, pas certaine cependant qu’il serait toujours conscient de cette partie de la conversation plus tard « Pour ce que tu me disais tout à l’heure… avec Jace. Je pense qu’en effet il serait fier. Même si il serait aussi inquiet qu’on se soit mis dans ce pétrin sans le prévenir. Quoi qu’il en soit ; l’essentiel c’est qu’on s’en soit tiré et qu’au final, c’est eux qui ont pris le plus cher. ».

Mon sourire ne me quittant pas, je me décidais à profiter de l’état de mon jeune ami pour qu’il s’amuse au maximum. Je le laissais terminer son verre avant de me saisir de sa main « Viens j’ai une chose à te faire faire Collègue ! » lançais-je sans quitter sa main alors que je l’entraînais jusqu’à la petite estrade présente dans le bar. Une fois grimpés dessus, je faisais signe au gérant de mettre I'll Be There For You, de The Rembrandts. Je ne saurais dire si Tiberius connait la culture télévisée des terrestres, mais je devais pourtant admettre que Friends est une série mythique. Quoi qu’il en soit, ce n’était pas par rapport à cela que je l’avais choisi, mais plus pour la signification derrière car en effet, je serai toujours là pour Tiberius. Devant son air un peu hagard, je lui adressais un grand sourire avant de lui tendre un micro du karaoké et d’en prendre un pour moi, sans le quitter des yeux intensément « So no one told you life was gonna be this way…. Your jobs a joke, you're broke, your love life's D.O.A… ». J’étais totalement là-dedans, et même si tout le monde nous regardait étrangement, j’espérais que mon ami ne prendrait pas cela pour de la folie et qu’il se prêterait au jeu, encore plus vu la boisson qu’il avait bu plus tôt.

.ANGELUS




My heart is yours, my lips are yours.

My half  I had a choice to do. And I choose you. Because I love you since the first time I saw your eyes, my heart became yours. I'm in love with you. I want to be with you and nobody else. I swear all my soul is yours.


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

- Shadowhunters -




Re: « We are dust and shadows » - [Clary]
          



Revenir en haut Aller en bas

 
« We are dust and shadows » - [Clary]

 ::  :: Queens :: Habitations


 Sujets similaires
-
» SUCCUBUS (Tome 5) SUCCUBUS SHADOWS de Richelle Mead
» Castlevania : Order of Shadows
» DUST Tactics
» 2x19 - Ashes and Dust
» Episode 6: Dust to Dust




Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

© SHADOWHUNTERS (2016) appartient à ses admins : Deathtime et .ANGELUS. Toute reproduction totale ou partielle est interdite. Forum optimisé pour GC.