À la lumière de l'aube ft. Alexander & Isabelle

 ::  :: Manhattan :: Institut
avatar



Je suis ici depuis le : 25/07/2017 et on me dit souvent que je ressemble à : Emeraude Toubia . J'ai actuellement : 18 ans ans mais déjà : 57 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 106 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : les entremetteuses .Je n'ai qu'un but dans la vie : : être au plus près d'Alexander et Jace et les protéger du mieux que je puisse . Pour cela, je réside actuellement : à l'Institut de New York tout en étant d'une humeur : Inquiète . Au fait, les crédits reviennent à : Annie's avatars

La Famille. Rien de plus important que la famille. Je ne sais pas où j'en serais aujourd'hui sans Alec. Il a été mon épaule sur laquelle pleurer les jours sombres de mon enfance. Et puis Jace est arrivé dans notre famille. Je gagnais de nouveau un frère et un soutient, et perdais un peu plus de l'attention tant désirée de Maryse. Mais je ne lui en veux pas, je ne leur en veux pas. On forme une parfaite équipe et nos liens fraternels sont indestructibles.


Clary. Cette petite rouquine a débarqué du jour au lendemain sans crier gare. Elle a su me toucher dès le premier instant et m'intriguer par la même occasion. Elle était la première Terrestre à me voir, mais nous avons vite découvert qu'en réalité, elle n'en était pas une. Désormais, elle est ma plus grande confidente et ma seule véritable amie. Non, pas une amie : une soeur, celle que je n'aurais jamais.

Journal intime
Mon statut: Célibataire
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Disponible. Propose moi une idée !
- Shadowhunters -




À la lumière de l'aube ft. Alexander & Isabelle
Jeu 27 Juil - 20:54
          




À la lumière de l'aube
ft. Alexander & Isabelle Lightwood


Alors que je passe les menottes à la dernière créature obscure qui a attaqué l’Institut aujourd’hui, un vampire que trop connu par moi m’interpelle et s’approche lentement. Je me retourne et ne peux m’empêcher de sourire, soulagée de le voir devant moi. « Raphael, tu es vivant ? » Je me suis inquiétée pour lui tout au long de cette dure épreuve, j’avais peur qu’il ne fisse tué par une lame de chasseur ou bien par l’un des siens. Il a certainement du s’enfuir avec ce qu’il reste de son clan au bon moment. Sans m’en rendre compte, mon poignet droit se met à trembloter, signe du manque de Yin Fen, la drogue que me procurait Raphael il y a peu encore. Mais cela ne lui échappe pas puisqu’il se saisit de mon poignet, or je le repousse faiblement au dernier moment. Il est une tentation beaucoup trop grande pour moi. Raphael affirme pouvoir tout expliquer sur ce qu’Alec avait dit, qu’il était simplement dépendant de mon sang, étant une chasseuse d’ombres, tout comme je l’étais du Yin Fen qu’il me procurait par ses morsures. « Non, Raphael. Tu ne peux pas. Et que les choses soient bien claires entre nous deux, je veux plus jamais avoir à faire à toi. » Je commence à m’en aller mais il m’attrape le bras. Ses yeux semblent sincères et montrent clairement qu’il ne veut pas qu’on reste en mauvais terme. Mais il est trop tard, et je le lui fais bien comprendre en me retirant de son emprise, une nouvelle fois.

Raphael s’en va finalement laissant place au fond de la salle pour un ennemi plus redoutable. Mon Frère. Alexander. Je ne sais pas vraiment s’il a assisté à la scène ou s’il était déjà occupé à parler avec cet autre chasseur. Je ne dis pas la vérité lorsque je le définis comme un ennemi, je l’avoue. C’est juste qu’il s’agit de mon grand frère, l’homme qui s’est montré le plus protecteur avec moi, le seul qui aurait la capacité de briser mon cœur. Il a toujours été le bon côté et moi le mauvais. Et lorsqu’il sera au courant, cela ne fera que confirmer ce que je pense. J’ai honte de ma dépendance au Yin Fen, alors j’avais demandé à Alec de me laisser partir quelques temps. Je n’ai eu aucun contact avec lui ou quiconque dans l’Institut. Mais la rébellion qui vient de se produire m’a fait prendre conscience de l’amour que j’ai envers lui et Jace et que pour rien au monde je ne voudrais les perdre.

Mon bras et ma main continuent de trembloter et nos regards se croisent. Les larmes me montent aux yeux alors que je me surprends à traverser la pièce en courant pour me ruer dans les bras de mon frère. J’avais besoin d’affection, de son affection. Lui seul saurait trouver les mots pour moi. Son corps musclé devient la propriété de mes bras lorsqu’ils s’enroulent autour de lui tels des serpents. « Alexander... » Je ne sais pas quoi dire d’autre. Enfin si, je sais ce que je devrais lui dire. « Je suis désolée… je ne serais jamais à ta hauteur... » Mes larmes coulent alors que mon visage vient s’enfoncer au creux de son cou, laissant à mes narines le plaisir de sentir les effluves de son parfum.

made by lizzou – icons & gif by tumblr




Revenir en haut Aller en bas
avatar



Je suis ici depuis le : 20/03/2017 et on me dit souvent que je ressemble à : Matthew Daddario . J'ai actuellement : vingt ans ans mais déjà : 1010 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 179 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Darius Montgomery .Je n'ai qu'un but dans la vie : : protéger comme il se doit les valeurs du bien et du mal . Pour cela, je réside actuellement : New York City tout en étant d'une humeur : constante mais elle est toujours changeante . Au fait, les crédits reviennent à : avatar (Nightblood) - gifs (tumblr)

Famille ♠ Tout ce qu'il y a de plus essentiel à mes yeux. Je ferai toujours en sorte de la protéger quoiqu'il m'en coûte.

Jace ♠ Tu es mon frère et mon parabatai. J'aurai toujours besoin de toi. Tu es ma famille et tu le resteras.

Magnus ♠ Je m'en fous, du monde réel, c'est toi que je veux! Je t'aime.


Journal intime
Mon statut: En couple, avec le séduisant Magnus aux yeux de chat.
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Disponible. Propose moi une idée !
- Shadowhunters -




Re: À la lumière de l'aube ft. Alexander & Isabelle
Lun 31 Juil - 1:34
          




I'll love you for a thousand more

Si ton frère est dans l'adversité, assiste-le ; si ta sœur a des soucis, ne l'abandonne pas.Une sœur est un cadeau pour le cœur, un fil d'or au sens de la vie.
Cette épreuve fut tellement éprouvante, mais ce qui était le plus exténuant, c’était d’avoir dû faire « équipe » avec Aldertree. Ce soi-disant acquisiteur que je ne trouvais pas vraiment à la hauteur, encore moins honnête ou digne de confiance. Le coupable de la dépendance au yin fen de ma petite sœur. La confrontation avec ce vampire qui n’est autre que Raphael et le protégé de Magnus. Qui avait dû mordre ma sœur, protestant ouvertement qu’il l’aimait ce qui m’avait tout simplement mis hors de moi et dans une colère noire. C’était rare de me voir flancher ainsi et me montrer violent et avoir ce besoin de vengeance, ce n’était pas dans mon tempérament mais quand ça touché les personnes que j’aimais, je pouvais me montrer extrêmement violent et impulsif. Puis, il l’avait empêché d’être lucide et d’être son libre arbitre comme elle l’était toujours, depuis notre enfance, tout le contraire de moi. Je n’avais pas apprécié qu’on touche à cette « partie » d’elle aussi délibérément. L’inciter à sa défaillance, alors qu’elle était toujours dure et tenace, difficilement ébranlable. Engendrant un combat à mains nues, broyant mon esprit et brisant mon sang froid. Sur le point même de le tuer, mais l’homme que j’aime était intervenu et il avait interféré pour m’empêcher de commettre l’irréparable. Ce qui avait engendré un combat entre nous deux, le premier d’ailleurs de cette ampleur.  Le rejet et la colère de ma petite sœur. Sa peine et sa détresse que je n’avais pas été capable de déceler. Même si, j’avais ressenti une certaine fatigue, un sentiment étrange, pendant c’est quelques jours. Je n’avais pas cherché à aller plus loin et je me sentais maintenant coupable et impuissant. D’avoir dû prendre sur moi et mon ressentiment, pour le bien de cette mission qui avait été colossale. Alors, que nous étions dans une position d’infériorité, elle était intervenue et attaquant  nos ennemis, efficacement. Puis, sa faiblesse avait repris le dessus et je m’étais rapidement dirigé vers elle, pour pouvoir la soutenir. Isabelle avait présenté des excuses et je lui avais dit, de ne pas le faire et qu’elle nous avait sauvé la vie à tous les deux. J’avais enroulé un bras protecteur autour de ses épaules, déposant un baiser doux sur le sommet de sa tête, tout en restant silencieux avec un sentiment de culpabilité et de tristesse qui m’avait traversé, de part en part. Sans pouvoir l’éviter. Je n’avais pas agis comme un grand frère protecteur en son égard, ne voyant pas sa détresse. Les mots étaient coincés dans ma gorge, incapable de lui répondre. Ses souvenirs là sont toujours là et c’est comme s’ils se reproduisaient à chaque fois, d’avoir l’impression qu’ils étaient toujours aussi vivant et réels que quand cela s’était produit.

Puis, les jours et les heures passent et les arrestations se terminent, mais elles ne s’arrêtent jamais bien longtemps. Ma petite sœur avait eu besoin de prendre un peu de distance envers moi et aussi l’institut. Même si cela ne m’enchanté pas, j’avais accepté ce qu’elle m’avait demandé. La rébellion n’a jamais de terminus, elle semble perdurer en ce moment. Dans le présent actuel et certainement dans le futur par la même occasion. Après la fin de ses arrestations, je peux l’apercevoir et ça me fait du bien de pouvoir la voir à nouveau. Mon sourire est là, mais sur la réserve presque sur la défensif, c’est comme si je craignais de lui sourire, que je ne devais pas le faire, que je ne le méritais pas en de pareilles circonstances. C’est plus fort que moi, je veux toujours lui sourire parce qu’elle est ma petite sœur et que je l’aime plus que tout. Je sens sa tristesse et sa peine. La preuve, elle se précipite vers moi les larmes aux yeux. Elle commence à courir et je la prends dans mes bras, quand elle s’y rue. Lui donnant de l’affection, en guidant son visage chaudement contre mon torse, enroulant mes bras autour de ses épaules tendues et tremblantes. Posant mes lèvres sur le haut de sa tête, la berçant dans mes bras. Même si son corps est athlétique, elle reste pour moi ma petite sœur et son corps peut être frêle et doux contre les muscles et la force de mon torse. Quand elle enroule ses bras fortement autour de moi, je la serre un peu plus, comme pour la protéger d’avantage des autres et du monde extérieur. –« Izzy … »- . Puis, elle s’excuse et ça me transperce le cœur, presque en mille morceaux. –« Tu n’as pas à t’excuser … c’est moi qui suis désolé, petite sœur … »-. Quand elle me dit qu’elle ne sera jamais à ma hauteur, je prends son visage entre mes mains, percevant ses larmes ruisselantes sur ses joues. Les essuyant avec mes pouces. –« Ne dis pas ça … tu n’as pas besoin d’être à ma hauteur … tu l’es déjà … bien plus que tu ne le crois … »-. Je laisse son visage s’enfonçait dans mon cou, caressant son dos avec mes mains pour l’apaiser et la réconforter. –« C’est moi … je n’ai pas été un grand frère à la hauteur … pour toi … Izzy … j’aurai du voir que ça n’allait pas. Je m’en veux … »-. Tout en mordant ma lèvre inférieure fortement, pour contenir un sanglot ou les larmes qui pourraient tomber. Je ne devais pas craquer par devant les chasseurs d’ombre et encore moins devant ma petite sœur.
code by bat'phanie



open the door.

On ne se libère pas comme ça de son passé.
On n'échappe pas comme ça aux sables mouvants de ses obsessions.
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Je suis ici depuis le : 25/07/2017 et on me dit souvent que je ressemble à : Emeraude Toubia . J'ai actuellement : 18 ans ans mais déjà : 57 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 106 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : les entremetteuses .Je n'ai qu'un but dans la vie : : être au plus près d'Alexander et Jace et les protéger du mieux que je puisse . Pour cela, je réside actuellement : à l'Institut de New York tout en étant d'une humeur : Inquiète . Au fait, les crédits reviennent à : Annie's avatars

La Famille. Rien de plus important que la famille. Je ne sais pas où j'en serais aujourd'hui sans Alec. Il a été mon épaule sur laquelle pleurer les jours sombres de mon enfance. Et puis Jace est arrivé dans notre famille. Je gagnais de nouveau un frère et un soutient, et perdais un peu plus de l'attention tant désirée de Maryse. Mais je ne lui en veux pas, je ne leur en veux pas. On forme une parfaite équipe et nos liens fraternels sont indestructibles.


Clary. Cette petite rouquine a débarqué du jour au lendemain sans crier gare. Elle a su me toucher dès le premier instant et m'intriguer par la même occasion. Elle était la première Terrestre à me voir, mais nous avons vite découvert qu'en réalité, elle n'en était pas une. Désormais, elle est ma plus grande confidente et ma seule véritable amie. Non, pas une amie : une soeur, celle que je n'aurais jamais.

Journal intime
Mon statut: Célibataire
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Disponible. Propose moi une idée !
- Shadowhunters -




Re: À la lumière de l'aube ft. Alexander & Isabelle
Hier à 2:36
          




À la lumière de l'aube
ft. Alexander & Isabelle Lightwood


Ses mains chaudes et douces se saisissent de mon visage, le relevant vers lui. « Ne dis pas de bêtises Alec… Je ne serais jamais assez bien pour notre mère. D’autant plus depuis l’histoire avec Méliorn, quand j’ai failli me faire retirer mes runes. » Sa main me caresse le dos. Il a toujours été là quand j’en avais besoin. D’autres diront que c’est normal, qu’il agit comme un grand frère aîné protecteur, mais pour moi, c’est beaucoup plus que cela. Il est mon pilier, mon double, mon reflet dans le miroir. Je l’aime bien plus que tout. « Tu t’en veux pour quoi ? Pour m’avoir apporté l’amour dont j’avais besoin enfant ? Un ami et un confident sur qui je peux compter à chaque instant de ma pauvre vie ? La vie t’aurait été plus simple si je n’avais pas été là… Le nombre de fois ou tu m’as couverte pour ne pas énerver davantage mère contre moi... » Mon étreinte se ressert autour de son cou. Il est tout ce que je possède et bien plus encore. « Je sais que je ne te l’ai pas assez dit, parce que je n’étale pas forcément de but en blanc mes sentiments, mais… Je t’aime Alexander. » Je viens embrasser sa joue puis souris, un peu plus calme grâce à lui. J’essuie les larmes au coin de mes yeux en riant un peu. « Bon, on devrait peut-être se bouger on a des trucs à faire, non ? » On m’avait toujours appris à ne pas m’apitoyer sur mon sort, alors je faisais tout pour ne pas paraître faible. Ou du moins, que peu de temps. Je me relève avant de replonger dans les bras de mon frère. « Je me battrais pour toi contre le Yin Fen, tu as ma parole Alec. Tu retrouveras bientôt ta petite sœur... » Même si je veux rester pour être à ses côtés, ainsi qu’aux côtés de Jace, j’hésite à repartir encore une fois de l’institut. M’éloigner pourrait me faire du bien. Mais être loin d’eux-deux serait compliqué. D’autant plus que Jace n’en a aucune idée pour le moment. J’e suis un poison pour eux, je peux défaillir à n’importe quel moment et si cela arrive en mission et que l’un d’eux meurt en tentant de me protéger, je ne pourrais pas supporter de les perdre. Ils sont mon monde.

made by lizzou – icons & gif by tumblr




Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

- Shadowhunters -




Re: À la lumière de l'aube ft. Alexander & Isabelle
          



Revenir en haut Aller en bas

 
À la lumière de l'aube ft. Alexander & Isabelle

 ::  :: Manhattan :: Institut


 Sujets similaires
-
» La lumière de l'aube
» [Calmel, Mireille] La reine de Lumière - Tome 1: Elora
» Les 10 meilleurs reflex numériques en basse lumière selon DxO
» Lumière continue ou flash
» [Hamilton, Laurell K.] Merry Gentry - Tome 2: La Caresse de l'Aube




Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

© SHADOWHUNTERS (2016) appartient à ses admins : Deathtime et .ANGELUS. Toute reproduction totale ou partielle est interdite. Forum optimisé pour GC.