The bond between friends remains ever strong - [Alec]

 ::  :: Manhattan :: Institut
avatar


Three of Blades

Je suis ici depuis le : 23/07/2017 et on me dit souvent que je ressemble à : Alex Storm . J'ai actuellement : 17 ans mais déjà : 1147 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 340 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Sebastian Verlac .Je n'ai qu'un but dans la vie : : trouver ma voie . Pour cela, je réside actuellement : Manhattan tout en étant d'une humeur : réservée . Au fait, les crédits reviennent à : sasha_storm (IG)


But the soul, the spirit that made her Hestia was no longer there. It was something that had gone away to a far and untouchable place, even as Tiberius ran his hands over her hair again and again and begged her to wake up and look at him just one more time.

Journal intime
Mon statut: Célibataire
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




The bond between friends remains ever strong - [Alec]
Jeu 27 Juil - 3:36
          


The bond between friends remains ever strong
Cela faisait maintenant quelques jours que Tiberius était arrivé à l'Institut de New York, il avait passé le plus clair de son temps dans sa chambre, cloîtré entre ces quatres murs sombres. Pour autant, cela ne l'avait pas dérangé, cela lui avait laissé assez de temps pour ranger correctement sa chambre, de la manière dont il le souhaitait et rien d'autre.. Un léger soupir s'échappa de ses lippes et il se laissa tomber sur son matelas, l'avant-bras recouvrant ses paupières closes. Depuis qu'il était arrivé ici il n'avait pas vraiment mis le nez dehors et n'avait pas non plus pris le temps de se présenter au directeur de l'Institut ou bien même aux autres Chasseurs d'Ombre. À quoi bon, pensa-t-il. Il n'était qu'un jeune enfant de Raziel âgé de dix-sept ans, les autres n'en avait probablement que faire qu'un nouveau avait rejoint les rangs de New York. Et puis… C'était probablement pour le mieux. Il n'avait guère envie que l'attention se porte sur lui et qu'il devienne un sujet de conversation ne serait-ce que pendant quelques minutes. Un rire moqueur se bloqua dans sa gorge et la situation l'amusa, cette dernière était assez ironique. Il avait tellement eu peu de relations sociales parmi les siens qu'il n'avait même plus besoin d'essayer de tisser des liens pour se renfermer sur lui-même après une mauvaise relation, il le faisait déjà de son plein gré. Tibs grogna contre lui-même et se leva doucement, les iris posés sur la porte en bois de sa chambre, close. Prenant une grande inspiration, il se leva et ouvrit cette dernière ayant décidé d'aller examiner l'intérieur de l'Institut, même pour ça il n'avait pas pris le temps.

Il se souvenait, à son arrivée, la première pensée qu'il eût en observant l'exterieur de l'Institut. Il l'avait impressionné, beaucoup plus que celui de Londres et notamment grâce à sa grandeur, c'était presque comme ci deux grattes-ciel rivalisaient avec le territoire des Anges. Le jeune homme avait presque eu le vertige en essayant d'apercevoir le sommet mais s'était très vite ravisé. Le bâtiment gardait tout de même un charme ancien et ne ressemblait pas à ces buildings modernes, fades et ternes d'intérêt. Revenant à la réalité, les multiples conversations des Terrestres étaient parvenus à son ouïe sans qu'il ne puisse comprendre distinctement une seule chose. Fronçant les sourcils, Tiberius s'était alors demandé à quoi ressemblait l'Institut pour un Terrestre. Ressemblait-il à un bâtiment abandonné ou avait-il la même prestance?

L'heure n'était plus à l'apparence exterieur du bâtiment, Ty se trouvait adossé contre un mur, les yeux rivés sur le cœur de l'Institut où se déplaçait bon nombre de Chasseur d'Ombre. Il lui sembla un instant que l'agitation lui donnait la nausée et il songea à retourner dans sa chambre mais l'envie lui passa rapidement. Son regard scrutait tous les éléments qui se trouvait dans cette grande pièce, technologie et encore technologie ce qui arracha une légère grimace au jeune homme. Malgré son jeune âge Tibs n'était pas très attiré par la technologie, il n'y trouvait aucun charme comme les buildings qui s'élevaient partout à New York. Cela faisait un point pour l'institut de Londres ; de ce côté-là elle n'avait rien à jalousé à l'Institut de New York. Il se rappela l'odeur de son ancienne institut, cela sentait la pomme de pin, le bois et une fine odeur de sève qui avait bercé l'odorat du jeune homme à son arrivée. Ici, il n'arrivait pas à décrypter une seule odeur. Tiberius se redressa d'un geste vif et descendit quelques marches, entrant finalement dans le cœur de la pièce bien qu'il n'y resta guère longtemps. Son attention se porta sur la pièce où se déroulait les séances d'entraînements, quelques Chasseurs d'Ombre s'entrainaient au combat, à mains nues ou avec des armes. Là aussi la situation pouvait presque se montrer ironique, tous se donnaient corps et âmes dans leurs entraînements tandis que Tibs, lui, avait toujours tout fait pour fuir ces derniers à Londres. Un total échec, pensa-t-il. Il n'était pas très doué pour sécher les entraînements et se faisait toujours attraper. Au final il s'en tirait avec un entraînement deux fois plus dur à chaque fois.

Ses prunelles grises observèrent avec affût les mouvements de quelques Enfant de Raziel, ils étaient vifs il ne pouvait pas le nier. Ty, lui, était du genre à tout faire pour éviter le combat, il n'y trouvait pas grand intérêt mais avait dû s'y résoudre quelques fois par le passé, la situation l'imposait. Un instant son esprit se demanda qui pouvait bien être le meilleur Chasseur d'Ombre de cet institut, il le saurait probablement s'il se décidait à nouer des liens ici. Faisant quelques pas en arrière, le jeune homme revint dans la pièce principale de l'institut et s'intéressa finalement aux personnes qui se trouvaient dans cette dernière. L'une de ces personnes attira son attention et instantanèment Tibs plissa les yeux ; c'était un jeune homme brun, il faisait au moins deux tête de plus que lui mais tout dans ces manières lui rappela son ami d'enfance. Il hésita quelques secondes, le regard fixe, peut-être se trompait-il et il allait simplement passer pour un idiot mais puisqu'il était déjà considéré comme bizarre aux yeux des Nephilimin Tiberius pensa qu'il n'avait rien à perdre. Doucement, le jeune homme fit quelques pas en avant, le garçon lui tournait le dos et lui n'était qu'à quelques mètres de ce dernier. Un nouveau moment de doute le prit et il songea, de nouveau, à faire demi-tour mais seulement il ne pu retenir sa parole ; "…Alec? " Il n'avait pas lié le geste à la parole cette fois, cette dernière avait pris le dessus sur son cerveau et il ne pouvait plus faire marche arrière. Légèrement gêné et décontenancé, le jeune garçon se gratta la joue à l'aide de son index avant que sa main ne se glisse dans sa nuque comme pour protéger sa vulnérabilité.

Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Archer Leader

Je suis ici depuis le : 20/03/2017 et on me dit souvent que je ressemble à : Matthew Daddario . J'ai actuellement : vingt ans ans mais déjà : 1489 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 518 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Darius Montgomery .Je n'ai qu'un but dans la vie : : protéger comme il se doit les valeurs du bien et du mal . Pour cela, je réside actuellement : New York City tout en étant d'une humeur : constante mais elle est toujours changeante . Au fait, les crédits reviennent à : avatar (nightblood) - gifs (tumblr)


•○•
THE FAMILY WAS SACRED
○ Tout ce qu'il y a de plus essentiel à mes yeux. Je ferai toujours en sorte de la protéger quoiqu'il m'en coûte.

•○•
PARABATAI FOR LIFE
○ Tu es mon frère et mon parabatai. J'aurai toujours besoin de toi. Tu es ma famille et tu le resteras, jusqu'au bout.

•○•
MY ONE AND ONLY LOVE
○ Je m'en fous, du monde réel, c'est toi que je veux! Je t'aime. Je n'arrive pas à réfléchir, quand tu n'es pas là. Je ne peux pas vivre sans toi, Magnus.


Journal intime
Mon statut: En couple, avec le séduisant Magnus aux yeux de chat.
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Disponible. Propose moi une idée !
- Shadowhunters -




Re: The bond between friends remains ever strong - [Alec]
Dim 30 Juil - 22:13
          



« The bond between friends remains ever strong »
Tiberius & Alexander

La nuit avait été plutôt courte, j’avais eu l’esprit plus ou moins tourmenté, me tournant à plusieurs reprises dans mon lit, en étant incapable d’avoir un sommeil « réparateur ». Je n’avais donc pas tardé à sortir du lit, d’une heure matinale car il était inutile pour moi de rester dans ma chambre, à cogiter encore plus, alors j’avais simplement décidé de me lever. De m’entraîner alors, pour apaiser mon esprit, ayant la tâche de l’apaiser du mieux que je pouvais, car si je n’y faisais rien, il pourrait se retourner contre moi, si je me trouvais sur le terrain. Il n’était pas question pour moi de me reposer sur mes lauriers, je tenais à tout prix à m’entraîner dur chef, pour pouvoir être à la hauteur d’une quelconque menace, qui rôdait de plus en plus autour de nous. J’avais décidé de l’entraîner de bonne heure, prenant un bon petit déjeuner pour pouvoir être à la hauteur de mes séances d’entraînements. Enchaînant plusieurs combats au corps à corps pendant de bonnes heures, avant de prendre la décision de faire quelques séances de musculations pour pouvoir assurer un bon équilibre cardiaque et une bonne endurance. Je ne voulais pas que mon souffle daigne à ma perte, ça faisais maintenant de long mois que je faisais au moins deux à trois séances de musculations et de cardio aussi, pour ne pas me mettre en difficulté inutilement. Les bruits étaient bien important autour de moi, mais j’arrivais tout de même à y faire abstraction. Me concentrer sur ce que je faisais pour ne pas me perdre en cours de route. Mes muscles commençaient à être douloureux, je sentais alors que j’allais devoir prendre un moment de pose, car je ne voulais pas me blesser bêtement et j’écoutais mon corps, le plus souvent. Même si parfois, je pouvais dépasser les limites, mais quand il s‘agissait de s’entraîner je me montrais minutieux et plutôt prévoyant.

Ne m’apercevant même pas qu’un jeune homme se dirigeait vers moi, car je n’avais pas vraiment sentir une menace émanant de lui. Je pouvais sentir son odeur autour de moi et ça avait plutôt attiré mon odorat, car souvent quand nous nous retrouvions ici, nous sentions plus la sueur qu’autre chose. Ce qui était tout simplement normale, vous allez me dire, ça n’allait pas sentir « la rose ». Fronçant un peu le nez comme je le faisais le plus souvent, c’était une manière comme une autre, qui ne me quittait pas depuis mon enfance. Passons, je ne pense pas que ça soit un sujet des plus important et primordial en cet instant. Je continue mes séances d’abdominaux à même le sol, parce qu’il n’est pas question de confort pour moi, quand il s’agit de m’y coller, je trouve que ça endurci le caractère, tout comme ça peut rendre ma force plus crue, mais à la fois plus dure et précise. Chacun ayant sa propre vision de ses séances d’abdominaux, le plus important c’était de les faire avant tout. Quand soudainement, j’entendis une voix m’appeler et c’était comme si la voix ne m’était pas aussi étrangère que cela, comme si je l’avais entendu, il y a longtemps mais je n’étais pas vraiment du genre à oublier un timbre de voix, même si c’était un peu flou dans mon esprit, surtout de mettre un visage à cette voix. Puisqu’il fallait que je recule souvent à longtemps, donc ça me demandait une certaine concentration, le plus facile pour moi c’était de me retourner vers cette voix, plutôt que de me perdre inutilement vers un sentiment de familiarité, sans être capable d’y mettre un visage. Tout en arrêtant ce que je faisais pour pouvoir faire face à cet interlocuteur. Mon regard se posa sur le sien et je pouvais petit à petit reconnaître son visage, un sourit léger se courba sur mes lèvres. Je sentais sa vulnérabilité dans sa manière de se comporter, ce sentiment l’entourant toujours et depuis son enfance, j’en étais persuadé. Nous étions amis quand nous étions enfant et j’étais tout de même ravi de pouvoir le voir à nouveau. Il avait grandi et ça me donnait une sensation plutôt étrange, comme « quoi » le temps passe avec une rapidité déconcertante et qu’on ne peut pas vraiment défier le temps. Avant de lui répondre calmement tout en m’assoyant sur le sol, posant mes coudes sur mes genoux. –« C’est bien moi. Tu ne te trompes pas. »-. Pourtant, même si je sens que le poids du temps prend un peu plus d’ampleur dans ma vie et dans ma façon de l’apercevoir. Avant de poursuivre. –« Je constate que tu as bien grandi depuis le temps, cher Tiberius. »-. Tout en enlevant les bandages qu’il y avait autour de mes mains et de mes poignets, montrant clairement que ma séance d’entraînement allait toucher à sa fin. Sans pour autant vouloir m’échapper, bien évidemment. J’étais plus « content » de retrouver un ami de longue date, même si nous nous étions un peu perdu de vue quand il a été à Londres.
Made by Neon Demon



open the door.

On ne se libère pas comme ça de son passé.
On n'échappe pas comme ça aux sables mouvants de ses obsessions.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Three of Blades

Je suis ici depuis le : 23/07/2017 et on me dit souvent que je ressemble à : Alex Storm . J'ai actuellement : 17 ans mais déjà : 1147 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 340 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Sebastian Verlac .Je n'ai qu'un but dans la vie : : trouver ma voie . Pour cela, je réside actuellement : Manhattan tout en étant d'une humeur : réservée . Au fait, les crédits reviennent à : sasha_storm (IG)


But the soul, the spirit that made her Hestia was no longer there. It was something that had gone away to a far and untouchable place, even as Tiberius ran his hands over her hair again and again and begged her to wake up and look at him just one more time.

Journal intime
Mon statut: Célibataire
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: The bond between friends remains ever strong - [Alec]
Mer 2 Aoû - 0:11
          


The bond between friends remains ever strong
Un mauvais sentiment triturait l'estomac du jeune brun depuis que sa voix avait résonné dans la pièce sans même qu'il ne le veuille. Il se sentait ridicule et avait grandement envie de partir, ce n'était peut-être même pas Alec et il allait tout simplement se ridiculiser, Tiberius se maudissait plus que tout à cet instant précis, il n'était pourtant pas impulsif et réflechissait toujours avant de faire quoi que ce soit. Le sentiment de mal-être qui lui torturait l'estomac depuis quelques longues et insupportables minutes -bien qu'en réalité il ne s'était écoulé qu'une dizaine de seconde-, s'estompa au moment où le jeune brun arrêta sa séance d'abdominaux à même le sol et se tourna vers lui, ses yeux marrons posés sur sa personne.  Il y eu un moment de silence d'à peine quelques secondes mais cela suffisait à Tibs pour se sentir encore plus stupide, il fit un léger pas en arrière, comme s'il se mettait sur sa garde et était prêt à fuir. Prêt à fuir le ridicule au cas où Alec ne se souviendrait pas de lui.

La voix de ce dernier brisa ce silence qui avait, lui aussi, semblé durer une éternité, venant effacer les craintes de Ty. Son mal-être s'envola en même temps que le jeune Lightwood confirmait son identité, un léger soupir traversa la barrière ses lèvres et il lui semblait qu'il respirait à nouveau. Au moment où Alec prononça son prénom et lui avoua qu'il avait bien grandi, Tibs baissa sa garde. Cette fois il ne fit pas un léger pas en arrière mais il en fit un en avant comme pour prendre un peu plus d'assurance, sa main quitta sa nuque et un faible sourire illumina son visage un instant. Il ne savait pas vraiment comment réagir, c'était la première fois que Tiberius retrouvait un ami de longue date. Comment agissaient les gens dans ce genre de situation? Était-il censé sauter dans les bras d'Alec et déclarer qu'une grosse fête aurait lieu ce soir à l'Institut? Il fronça rapidement les sourcils et chassa cette idée de sa tête, cela ne lui ressemblait pas du tout et il allait se contenter d'agir comme à son habitude, avec un peu de chance Alec ne trouverait pas ça bizarre, il avait supporté le comportement bizarre de Tibs à Idris pendant leur enfance. Les yeux gris acier du jeune Ekaitz se posèrent sur le cou d'Alec ainsi que sur ses bras, il était marqué de plusieurs runes mais la plus impressionante était celle sur son cou ; la rune de blocage. Tibs faisait pâle figure à côté de son ami d'enfance, il n'avait pas beaucoup de rune sur son corps contrairement à une grande majorité de chasseurs d'ombre mais puisqu'il ne s'intéressait pas grandement au combat, l'Institut de Londres et son directeur n'avait pas jugé necessaire de le marquer autant que les autres. Peut-être cela allait-il changer.

" Je peux dire la même chose pour toi. " Les yeux du plus jeune suivaient avec attention et vivacité les gestes du plus vieux qui retirait ses bandages. Il avait gagné en musculature et ne ressemblait plus du tout au gamin frêle qu'il était auparavant. Tibs tendit sa main vers le brun encore assis sur le sol, lui proposant son aide pour se relever. Il le fixait de ses yeux gris, son esprit marquant toutes les différences entre le Alec âgé de huit ans et le Alec de maintenant. " T'as l'air de faire deux têtes de plus que moi. " Et il ne parla même pas de sa musculature, Tibs était resté frêle tandis qu'Alec faisait presque deux fois sa personne. Tiberius se mit à sourire à nouveau, faiblement mais plus longtemps que la dernière fois. Sa peur avait disparu et il sentait un sentiment familier en lui, un sentiment qu'il n'avait plus ressenti depuis longtemps. Il avait l'impression d'avoir pris ses marques alors qu'il n'était là que depuis quelques jours et qu'il ne pouvait pas du tout déceler une odeur familière. Alec, lui, était là. Alec qui avait partagé son enfance avec lui alors évidemment Tibs, lui qui pourtant ne se sentait jamais à l'aise avec qui que ce soit, se trouva apaisé. Alec était un repère pour lui et avait eu une importance énorme dans son enfance, il avait été son seul ami. " T'avais pas l'air de t'entraîner autant avant. "

Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Archer Leader

Je suis ici depuis le : 20/03/2017 et on me dit souvent que je ressemble à : Matthew Daddario . J'ai actuellement : vingt ans ans mais déjà : 1489 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 518 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Darius Montgomery .Je n'ai qu'un but dans la vie : : protéger comme il se doit les valeurs du bien et du mal . Pour cela, je réside actuellement : New York City tout en étant d'une humeur : constante mais elle est toujours changeante . Au fait, les crédits reviennent à : avatar (nightblood) - gifs (tumblr)


•○•
THE FAMILY WAS SACRED
○ Tout ce qu'il y a de plus essentiel à mes yeux. Je ferai toujours en sorte de la protéger quoiqu'il m'en coûte.

•○•
PARABATAI FOR LIFE
○ Tu es mon frère et mon parabatai. J'aurai toujours besoin de toi. Tu es ma famille et tu le resteras, jusqu'au bout.

•○•
MY ONE AND ONLY LOVE
○ Je m'en fous, du monde réel, c'est toi que je veux! Je t'aime. Je n'arrive pas à réfléchir, quand tu n'es pas là. Je ne peux pas vivre sans toi, Magnus.


Journal intime
Mon statut: En couple, avec le séduisant Magnus aux yeux de chat.
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Disponible. Propose moi une idée !
- Shadowhunters -




Re: The bond between friends remains ever strong - [Alec]
Sam 5 Aoû - 22:04
          



« The bond between friends remains ever strong »
Tiberius & Alexander

Tiberius semblait avoir arrêté de respirer, sans doute par crainte que je ne le reconnaisse pas mais je n’étais pas vraiment du genre à oublier facilement les personnes qui avaient entouré ma vie, à un moment donné. Surtout quand elles avaient une place plutôt importante au court de ma vie, Tiberius faisait partie de ses personnes qui avaient de l’importance et de l’intérêt pour moi. Nous avions été amis il y a longtemps, mais même si nous nous étions perdu de vue, une amitié ne peut pas se briser facilement. Quand un soupire s’échappa de ses lèvres, un sourire plus ou moins réconfortant de courba légèrement sur mes lèvres, pour le rassurer certainement et pour qu’il puisse être à nouveau à l’aise et non plus, d’avoir le souffle coupait. Tout en finissant par lui avouer qu’il avait bien grandi depuis le temps, ce n’était pas pour me moquer de lui c’était plutôt tout le contraire. Je le sentais se détendre petit à petit, glisser sa main derrière sa nuque et m’affichait un faible sourire qui illumina son visage. On va dire que je n’étais pas non plus démonstrateur en sentiment, loin d’être du genre à prendre facilement les personnes dans une étreinte, mais j’avais une certaine pudeur et réserve quand il s’agissait de voir comment on devait se comporter dans une situation comme celle-ci. Je décidais alors de lui sourire le plus amicalement possible. Tout en me souvenant qu’il avait toujours été un peu différents des autres enfants, quand ils n’étaient que de jeunes enfants, mais je l’avais jamais jugé face à ce qu’il transmettait l’acceptant plutôt bien. Tout en sentant que son regard me détaillait et se concentrer sur mes runes qui se trouvaient sur ma peau et je pouvais constater qu’il n’en avait pas autant que moi sur sa peau, mais en même temps il n’avait jamais vraiment été intéressé par le fait d‘être un soldat et ça je m’en étais tout de suite souvenu.

Puis, il me fit un compliment que j’acceptais plutôt bien même si j’étais plutôt en retenu quand il s’agissait de recevoir des éloges de cette manière. Je lui adressais alors un sourire dès plus amical. Tout en retirant efficacement les bandages qu’ils avaient mis autour de ses mains pour pouvoir s’entraîner comme il fallait. J’avais décidé de m’asseoir un peu sur le tatamis pour pouvoir me poser un peu, puis il tendit sa main vers moi pour m’aider à me relever et je ne pouvais qu’accepter son geste en tendant ma main vers la sienne et tout en me redressant par la même occasion. Quad il me dit que j’avais l’air de faire deux tête de plus que lui, je ne pouvais pas m’empêcher de rire légèrement et d’afficher un sourire remplis d’amusement et de sympathie. Je posais alors ma main sur son épaule que je tapotais tout doucement, avant de lui répondre calmement mais avec une pointe d’amusement dans le son de ma voix en son encontre. –« Et ce n’est pas qu’une impression. Je suis vraiment plus grand que toi Tiberius. »-. Comparé à lui qui était beaucoup plus frêle que moi, mais ce n’est pas pour autant que je porterai un jugement ou un avis négatif sur son apparence, car nous étions fait différemment et parfois, il fallait accepter les autres comme ils étaient, car nous n’aimerions pas non plus être jugé à travers notre apparence. Car, ça ne voulait pas dire qu’il était faible ou qu’il manquait de ruse ou d’intelligence, bien au contraire. Tiberius me dit que j’avais l’air de m’entraîner un peu plus qu’avant et il n’avait pas vraiment tort, je balayais d’un revers de main mes cheveux en arrière, qui devait certainement être indiscipliné comme la plupart du temps, ce détail, ne changeait pas depuis mon enfance. Tout en reprenant ma veste de sport sur moi avant de lui répondre. –« Oui, j’avoue que je m’entraîne beaucoup plus qu’avant comme tu as pu le constater. »-.  Tout en réajustant le haut de ma veste avant de m’avancer vers lui et de lui poser une question tout ce qu’il y avait de plus simple.  –« Qu’est-ce que tu fais à nouveau à New York ? Est-ce que quelque chose s’est passée à Londres ? »-. On pouvait clairement ressentir une pointe d’inquiétude en son encontre, j’espérais vraiment qu’il soit juste venu ici quand simples visiteurs, mais surtout qu’il ne lui était rien arrivé là-bas.

Made by Neon Demon



open the door.

On ne se libère pas comme ça de son passé.
On n'échappe pas comme ça aux sables mouvants de ses obsessions.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Three of Blades

Je suis ici depuis le : 23/07/2017 et on me dit souvent que je ressemble à : Alex Storm . J'ai actuellement : 17 ans mais déjà : 1147 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 340 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Sebastian Verlac .Je n'ai qu'un but dans la vie : : trouver ma voie . Pour cela, je réside actuellement : Manhattan tout en étant d'une humeur : réservée . Au fait, les crédits reviennent à : sasha_storm (IG)


But the soul, the spirit that made her Hestia was no longer there. It was something that had gone away to a far and untouchable place, even as Tiberius ran his hands over her hair again and again and begged her to wake up and look at him just one more time.

Journal intime
Mon statut: Célibataire
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: The bond between friends remains ever strong - [Alec]
Mar 8 Aoû - 2:40
          


The bond between friends remains ever strong
Tibs avait vu juste, Alexander faisait bien deux têtes de plus que lui et il devait avouer qu'il ne s'était jamais senti aussi petit. Inconsciemment, il pria pour ne jamais affronter Alec en entraînement, déjà qu'il fuyait ces derniers en temps normal par désintérêt et paresse, ce n'était certainement pas pour se ridiculiser qu'il allait se mettre à se rendre aux entraînements de son nouvel institut. Son niveau devait être bien médiocre depuis le temps qu'il n'avait pas touché un poignard séraphique ou autre arme de combat et le jeune brun se retint de ne pas lever les yeux au ciel face à la stupidité débordante dont faisait preuve son esprit actuellement. Le rire amusé de son ami le fit sortir de sa rêverie, Tibs était du genre à vite partir dans les tréfonds de son esprit et à perdre le fil des conversations, non pas qu'il était un mauvais camarade de discussion, quand il voulait il savait se montrer très bavard avec les personnes qu'il portait dans son cœur. Son regard gris-obscur se posa sur la main du jeune Lightwood qui trônait actuellement sur son épaule, cela faisait un moment que le jeune Ekaitz n'avait pas reçu de contact amical, ne serait-ce qu'une petite tape sur l'épaule comme Alec venait de le faire. À cette constatation, un léger sourire étira les lèvres du plus petit qui se permit d'espérer un instant qu'il s'intégrerait un peu mieux à New York qu'à Londres. Ty s'imagina rendre la pareille à Alexander, taper amicalement son épaule et une nouvelle fois il se retint de ne pas lever les yeux au ciel, cette perspective était totalement ridicule, cela donnerait la vision d'un enfant âgé de six ans qui chercherait presque à atteindre l'épaule du plus grand en se mettant sur la pointe des pieds. Décidément, ridicule semblait rimer avec Tiberius.

Ses iris détaillèrent une nouvelle fois la rune de blocage qui trônait sur le cou de son ami, il avait l'occasion de la voir de plus près grâce aux quelques pas qu'Alexander avait fait vers lui. Tibs ne pu s'empêcher de comparer le visage du jeune garçon qu'il avait connu à celui qui se trouvait face à lui ; il avait changé mais en même temps il était resté le même. Ses sourcils étaient toujours aussi foncés et gardaient ce petit froncement qui était propre à lui même ainsi que ce petit défaut sur le commencement du sourcil gauche, légèrement hirsute ce qui s'alliait avec ses cheveux. Ils étaient tout autant indisciplinés qu'auparavant, plus épais et plus longs et l'alliance de ces derniers avec ses sourcils faisait ressortir son regard ainsi que sa peau légèrement pâle. Sa rune de blocage mettait en évidence la ligne de son menton, propre et défini, cela lui donnait un air plus viril que lorsqu'il était enfant et Tiberius se demanda presque un instant si quelque chose chez lui le rendait viril ou s'il ressemblait toujours à l'enfant qu'il avait été. Son odeur était différente, il ne se rappelait pas vraiment de l'odeur de son camarade lorsqu'ils se voyaient à Idris mais il était sûr qu'elle avait changée. Une fine odeur de transpiration dû à sa séance d'entraînement le caractérisait ainsi qu'une douce odeur de bois de santal et de sapin et ça lui allait plutôt bien, lui donnant un côté plus doux. En entendant la question du jeune brun, Tiberius reporta son attention sur le visage de ce dernier, ses lèvres s'entr'ouvrent un instant avant de se refermer, mettant de l'ordre dans sa réponse calmement ; "L'Enclave a jugée que ma période d'apprentissage quant à l'art du combat et autre notions nous caractérisant de Nephilim était terminée. Ils m'envoient donc ici à New York, selon eux je suis prêt mais si tu veux mon avis c'est juste pour que je me prenne un peu en main. Ils sont loin de penser que je suis assez entraîné et ils n'apprécient pas particulièrement mon désintérêt pour l'art du combat. " C'est avec une légère pointe de sarcasme que Tibs utilisa le qualificatif  "art" pour désigner les méthodes de combat.. " J'ai entendu dire pendant un temps que tu avais un parabatai, c'est vrai? " Ty ne se souvenait plus vraiment à quelle occasion il avait entendu cela et il n'essaya pas de s'en souvenir pour autant, à vrai dire il avait envie de rattraper le temps perdu et d'entendre l'histoire d'Alec. Ses prunelles jaugèrent le jeune garçon et si son odeur de bois de santal lui donnait un air plus doux, il sentait aussi qu'Alexander tenait à beaucoup de personnes, il y avait quelque chose qui le prouvait dans son regard et si ce n'était pas qu'à Isabelle il devait au moins y avoir son parabatai.

Codage par Libella sur Graphiorum





Put your arms around me.
His eyes glowed like the moonlight on the water. he died inside but he loved him so much. He could not stay dead and Across a thousand stars and trough a million worlds, he found his way back to him.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Archer Leader

Je suis ici depuis le : 20/03/2017 et on me dit souvent que je ressemble à : Matthew Daddario . J'ai actuellement : vingt ans ans mais déjà : 1489 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 518 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Darius Montgomery .Je n'ai qu'un but dans la vie : : protéger comme il se doit les valeurs du bien et du mal . Pour cela, je réside actuellement : New York City tout en étant d'une humeur : constante mais elle est toujours changeante . Au fait, les crédits reviennent à : avatar (nightblood) - gifs (tumblr)


•○•
THE FAMILY WAS SACRED
○ Tout ce qu'il y a de plus essentiel à mes yeux. Je ferai toujours en sorte de la protéger quoiqu'il m'en coûte.

•○•
PARABATAI FOR LIFE
○ Tu es mon frère et mon parabatai. J'aurai toujours besoin de toi. Tu es ma famille et tu le resteras, jusqu'au bout.

•○•
MY ONE AND ONLY LOVE
○ Je m'en fous, du monde réel, c'est toi que je veux! Je t'aime. Je n'arrive pas à réfléchir, quand tu n'es pas là. Je ne peux pas vivre sans toi, Magnus.


Journal intime
Mon statut: En couple, avec le séduisant Magnus aux yeux de chat.
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Disponible. Propose moi une idée !
- Shadowhunters -




Re: The bond between friends remains ever strong - [Alec]
Jeu 17 Aoû - 23:58
          



« The bond between friends remains ever strong »
Tiberius & Alexander

Son regard s’attardait sur moi, plus que de raisons, mais ça ne me dérangeait pas plus que ça. Peut-être parce que nous nous connaissions depuis que nous étions enfants. Je retrouve toujours le jeune enfant qu’il avait été, comme s’il n’avait jamais changé de tempérament, simplement son apparence physique. Tiberius avait grandi et son visage avait que quelques traits encore un peu enfantin. D’ici une année ou deux, il n’aurait plus rien d’enfantin dans ses traits, enfin il en était presque persuadé. Son corps semblait être toujours aussi frêle qu’avant, je ne m’en étonnais pas plus que ça. Tiberius n’avait jamais été aussi friand que moi, quand il s’agissait d’enchaîner les entraînements mais ça ne voulait pas dire, qu’il ne méritait pas sa place au sien des chasseurs d’ombres, bien au contraire, il méritait sa place encore plus que certains. Finissant par lui poser une question pour rompre un peu ce silence. Son visage se concentra à nouveau sur moi. Il lui fallait un peu de temps pour mettre ses mains en place, pour communiquer sans s’embrouiller. L’un de mes sourcils se soulève un peu, quand il me dit que c’est l’enclave qui avait jugé « bon », qu’il fût apte à l’art du combat et toutes les autres tâches à côté. Une fierté peur se percevoir dans mon regard qui ne manquait pas de vivacité. –« Je vois, si l’Enclave t’envoi ici tu peux t’assurer que tu vas être entre de bonnes mains. »-. Un sourire discret s’affiche légèrement sur le coin de ma bouche du côté  gauche, avant de poursuivre. –« Si, tu as besoin d’être pris en main il faudra d’abord  que tu nous montres de quoi tu es capable. Parce que je suis sûre que tu te débrouilles bien Tiberius, bien plus que tu ne le crois. Je te rassure même les meilleurs ont toujours besoin d’entraînement et de remise en question. »-. Il n’avait pas changé, ça me faisait rire légèrement et ça me procurait un certain soulagement, qu’il soir toujours l’enfant  que j’avais connu, avant qu’il ne parte pour Londres. –« Tu n’as pas changé on dirait. C’est loin d’être un reproche Tiberius. Ça fait du bien de savoir que tout ne change pas, d’une certaine manière. »-.  Tout en ayant bien noté et entendu, sa pointe de sarcasme, vis-à-vis du mot « art » qui était sorti de sa bouche.

Tiberius avant entendu dire que j’avais un parabatai, un sourire se dessina sur mes lèvres doucement. Puis, mon attention se porta vers lui avant de répondre à sa question. –« Oui, j’ai un parabatai depuis longtemps déjà. Le temps passe vite et c’est un lien unique je dirai même. Je ne sais pas si tu l’as déjà croisé ou pas, ou même entendu son nom. On va dire qu’il passe difficilement inaperçu. C’est Jace, mon parabatai. En plus d’être mon frère adoptif, c’est une longue histoire on va dire. »-. Ma voix était calme et mon timbre était plutôt doux. Mon regard n’était pas dépourvu de sentiment, ni froid. C’était même tout l’inverse. C’est vrai que je tenais à beaucoup de monde, tout comme je comptais a beaucoup de monde. Tout en me devant d’être toujours à la hauteur pour pouvoir les protéger. Avant de m’asseoir sur un muret qui se trouvait dans un coin un peu éloigné des regards et des mouvements combatifs et d’entraînements. Me décalent un peu, appuyant mon omoplate et mon bras contre la dureté et la froideur du mur. –« Quant à toi, est ce que ça a était à Londres ? Est-ce que tu as des amis là-bas ? Tu n’es pas seul, rassure moi ? Parce que c’est important d’être entouré d’amour, de soutien et surtout de confiance. Oui, c’est bien moi qui le dit étonnant, certainement. Surtout, avec tout ce qu’il se passe entre l’Enclave et les créatures obscures. Tout comme avec Valentin. »-. Mettant mes mains dans mes poches, me perdant quelques secondes dans mes pensées vis-à-vis de tout cela. Ce que je faisais rarement ou bien à l’abri des regards, mais là ce n’était qu’une exception.
Made by Neon Demon



open the door.

On ne se libère pas comme ça de son passé.
On n'échappe pas comme ça aux sables mouvants de ses obsessions.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Three of Blades

Je suis ici depuis le : 23/07/2017 et on me dit souvent que je ressemble à : Alex Storm . J'ai actuellement : 17 ans mais déjà : 1147 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 340 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Sebastian Verlac .Je n'ai qu'un but dans la vie : : trouver ma voie . Pour cela, je réside actuellement : Manhattan tout en étant d'une humeur : réservée . Au fait, les crédits reviennent à : sasha_storm (IG)


But the soul, the spirit that made her Hestia was no longer there. It was something that had gone away to a far and untouchable place, even as Tiberius ran his hands over her hair again and again and begged her to wake up and look at him just one more time.

Journal intime
Mon statut: Célibataire
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: The bond between friends remains ever strong - [Alec]
Jeu 24 Aoû - 20:08
          


The bond between friends remains ever strong
« Ça fait du bien de savoir que tout ne change pas, d’une certaine manière. » Cette phrase résonna dans l'esprit de Tibs une bonne dizaine de fois, assez pour le dérouter et faire en sorte qu'il se montre plus attentif à l'instar d'Alec. S'il était resté à peu-près le même physiquement et à son égard, cette dernière phrase lui laissait penser que son ami d'enfance avait parcouru bon nombre d'épreuves qui l'avait autant endurci mais qui avait tout autant pu le blesser. Il n'avait pas relevé les paroles de son ami quant au fait qu'il n'avait pas changé, probablement parce que les mots s'étaient échoués à la barrière de ses lèvres et qu'ils n'avaient pu former une phrase censée et pleine d'intérêt. Tiberius s'était alors contenté de hocher la tête, d'une certaine manière, savoir qu'il n'avait pas changé, lui faisait plaisir. Il n'était pas un grand adepte du changement et précisément de celui qui ravageait les personnes. Alors il était heureux d'être resté le même, parce qu'il savait au moins se comprendre et se cerner et n'était pas en proie à une attitude qui ne lui ressemblait guère.  Quand Alexander confirma la présence d'un parabatai à ses côtés, Tibs se sentit comme soulagé par cette nouvelle. Il y avait donc eu quelqu'un, autre qu'Isabelle, qui avait veillé et veillait encore aujourd'hui sur le jeune Lightwood et qui le comprenait mieux que quiconque. A l'entente du prénom de son parabatai, il haussa un sourcil et pinça ses lèvres entre elle tandis qu'une partie de son esprit vagabonda dans sa mémoire dans le but de savoir s'il avait entendu ce prénom ; après coup peut-être l'avait-il entendu à la volée quand il traversait les différentes pièces de l'Institut. Jace ça ne lui était pas totalement inconnu. Son attention se reporta entièrement sur son camarade quand ce dernier ajouta que Jace, en plus d'être son parabatai, était aussi son frère adoptif. Beaucoup de choses étaient arrivés, en effet et le jeune Ekaitz se promis qu'il demanderait à Alexander de tout lui raconter.

Il resta un instant au même endroit, les bras ballants le long de son corps quand Alec s'éloigna pour s'asseoir sur un muret, légèrement à l'écart de toute cette agitation familière à l'entraînement avant de le rejoindre et d'appuyer son épaule gauche contre le mur, restant debout, ses iris gris posés sur Alexander. C'était l'une des rares fois où Tiberius avait le dessus sur son ami, au moins dans cette situation c'était lui le plus grand des deux. Au moment où Alexander repris la parole dans le but d'avoir des informations sur le plus jeune, ce dernier grimaça rien qu'à l'entente du mot « Londres. » Il réprima rapidement cette grimace et sa main se porta une nouvelle fois à sa nuque grattant avec négligence cette dernière alors que son regard se faisait fuyant quand Alec avoua qu'il était important d'être entouré d'amour. Son esprit avait bloqué sur ce dernier mot et il lui avait semblé que sa gêne avait redoublé et qu'un feu puissant s'était déclaré sur ses joues d'habitude si pâle. Il se racla rapidement la gorge et tenta de retrouver un semblant de contenance pour répondre à son camarade, il ne voulait pas que ses émotions se permettent de prendre le dessus sur ses paroles ; " J'ai pas vraiment eu l'occasion de me faire des amis à Londres à vrai dire... Je suis plus du genre solitaire alors je suppose que c'était mieux comme ça. " Ekaitz ne répliqua pas à propos de Valentin et des Créatures Obscures, il jugeait le monde assez sombre et il n'avait aucune envie de rajouter une part de ténèbres dans sa discussion avec son ami d'enfance. " Tu sais... Je ne trouve pas ça surprenant de ta part que tu penses que tout le monde doit être entouré d'amour, de soutien et de confiance. Tu as toujours été une bonne personne même quand on était petit, tu avais déjà des valeurs admirable et je pense que d'une certaine manière... Je t'ai toujours vu comme quelqu'un d'extraordinaire et en te retrouvant aujourd'hui, je constate que ça n'a pas changé. J'ai toujours une si haute estime et un si haut respect envers ta personne Alec. Savoir que tu as maintenant un parabatai me rassure, tu as toujours eu et tu auras toujours besoin d'une personne qui sera là pour toi à n'importe quelle heure et à n'importe quel moment. Avant d'être un Nephilim tu es d'abord humain et il n'est pas surprenant que tu aies besoin d'amour, de confiance et de soutien.. " Tibs haussa les épaules après avoir terminé de parler, son regard avait fixé le sol pendant une bonne partie de sa petite tirade. Il avait regardé son camarade à la volée quelques fois mais n'avait pu se résoudre à maintenir un quelconque échange pendant plus de cinq secondes tout ça parce qu'il n'avait pas l'habitude d'exprimer ses émotions, de s'ouvrir aux autres et de leur faire savoir à quel point ils comptaient pour lui et comment ils les voyaient.  

Codage par Libella sur Graphiorum





Put your arms around me.
His eyes glowed like the moonlight on the water. he died inside but he loved him so much. He could not stay dead and Across a thousand stars and trough a million worlds, he found his way back to him.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Archer Leader

Je suis ici depuis le : 20/03/2017 et on me dit souvent que je ressemble à : Matthew Daddario . J'ai actuellement : vingt ans ans mais déjà : 1489 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 518 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Darius Montgomery .Je n'ai qu'un but dans la vie : : protéger comme il se doit les valeurs du bien et du mal . Pour cela, je réside actuellement : New York City tout en étant d'une humeur : constante mais elle est toujours changeante . Au fait, les crédits reviennent à : avatar (nightblood) - gifs (tumblr)


•○•
THE FAMILY WAS SACRED
○ Tout ce qu'il y a de plus essentiel à mes yeux. Je ferai toujours en sorte de la protéger quoiqu'il m'en coûte.

•○•
PARABATAI FOR LIFE
○ Tu es mon frère et mon parabatai. J'aurai toujours besoin de toi. Tu es ma famille et tu le resteras, jusqu'au bout.

•○•
MY ONE AND ONLY LOVE
○ Je m'en fous, du monde réel, c'est toi que je veux! Je t'aime. Je n'arrive pas à réfléchir, quand tu n'es pas là. Je ne peux pas vivre sans toi, Magnus.


Journal intime
Mon statut: En couple, avec le séduisant Magnus aux yeux de chat.
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Disponible. Propose moi une idée !
- Shadowhunters -




Re: The bond between friends remains ever strong - [Alec]
Ven 1 Sep - 22:22
          



« The bond between friends remains ever strong »
Tiberius & Alexander

Appréciant d’être assis sur le muret et à l’abri des regards, mais surtout de l’agitation qui ne cessaient de régner dans cette salle, mais après tout c’était tout ce qu’il y avait de plus normal car ils étaient dans la salle d’entraînement, donc il y avait toujours du mouvement dans les parages. Tout en l’observant s’adosser au mur et un léger sourire vient se glisser sur mes lèvres, tout en rencontrant ses iris grises n’ayant pas vraiment de mal à garder mon regard concentrait dans le sien. Je n’avais pas vraiment besoin de dévier mon regard ou de me montrer légèrement hautain en son encontre, puisqu’il était mon ami après tout et je ne me voyais pas le regarder d’une mauvaise manière, en son égard. Reprenant la parole parce que je voulais savoir comment ça s’était passé pour lui à Londres, pendant que nous n’avions pas pensé à garder contact l’un envers l’autre. Tout en ne pouvant pas vraiment percevoir sa grimace qui s’était affiché sur son regard, car elle n’avait duré que quelques secondes pour que je puisse la voir et surtout, m’en rendre compte. Il semble tendu quand il gratte sa nuque avec négligence, mais je ne préfère pas trop m’y étaler, gardant une certaine réservé tout de même et ne voulant surtout pas me montrer envahissant. Son regard, par contre cherchais à fuir le mien et je fronçais légèrement les sourcils, quand je lui avais parlé d’amour je pouvais voir que sa gêne commençait à prendre de plus en plus d’importance. J’étais même sur le point de changer de conversation pour ne pas l’offenser ou encore moins le rendre encore plus embarrassé. Il essayait de cacher ses émotions réelles et il parvenait tout de même mai je voyais tout de même qu’il était troublé à causes des sentiments qui devaient l’entourer à l’heure actuelle. Ça me fendait le cœur tout de même de l’entendre me dire qu’il n’avait pas eu l’occasion de se faire des amis à Londres. Tiberius me disait qu’il était bien plus solitaire qu’ouvert aux autres. Un léger sourire plein de compassion et de compréhension en son égard. -« Dans un sens, je peux vraiment comprendre ce que tu ressens. Peut-être que Londres n’était pas faite pour toi, mais qu’ici peut être qu’il y aura du changement et que tu arriveras à t’ouvrir un peu. Je ne dis pas que cela sera facile, mais tu n’es pas vraiment seul ici, il y a Isabelle et moi. Je tiens à ce que tu le saches. »-. J’étais sincère et je n’étais pas du genre à lui mentir, je voulais qu’il puisse compter sur nous et surtout qu’il comprenne qu’il n’était plus seul ici et que nous étions là pour lui, quoiqu’il arrive.  Tout en finissant pas lui parler de Valentin et des créatures obscures, sans qu’il ne s’attarde d’avantage sur le sujet et dans un sens, ce n’était pas plus mal de ne pas donner encore plus d’importance, car il en avait déjà bien suffisamment à « mon goût », c’est bien évidemment une façon de parler.

Puis, Tiberius m’avoue que ça ne le surprenait pas de m’entendre lui dire que l’amour, la confiance et le soutient étaient essentiels. Je ne pouvais que lui offrir un sourire en guise de réponse et d’affirmation. Ses mots me touchent tout de même sincèrement quand il m’avoue que j’étais une bonne personne déjà quand j’étais enfant et qu’il admirait mes valeurs admirables, je ne pouvais quand être touché, même si je ne cherchais pas vraiment la reconnaissance, en agissant de cette manière dans ma vie dans son ensemble. –« Ca me touche ce que tu viens de me dire, quand tu me vois comme quelqu’un avec des valeurs admirables, alors que je ne cherche pas vraiment à m’en vanter car ce n’est tout simplement pas dans ma nature. Je le suis peut être naturellement, je pense d’une certaine manière. »-. Je ne me voyais pas vraiment comme quelqu’un d’extraordinaire, je répliquais calmement et sur un ton calme sans vraiment être convaincu de l’être, puisque je ne me voyais pas vraiment à « cette image » ni encore moins faire « transmettre » ce genre de sentiment en mon encontre. –« Je ne suis pas extraordinaire, tu sais. Je suis simplement un homme qui fait beaucoup d’effort certainement, mais je ne me vois pas comme « ça » et je pensais encore moins que tu puisses me voir ainsi. Sache que je te respecte et que je t’estime aussi, Tiberius. »-. Sincère et sans le moindre filtre. Il avait raison j’avais vraiment de la chance d’avoir mon parabatai et je savais que je pourrais toujours compter sur lui tout a long de mon existence. Il n’y avait pas le moindre doute là-dessus. –« Oui, je pense que nous avons besoin de l’un comme de l’autre. D’une certaine manière, nous sommes plus humains que nous voulons parfois le croire ou le constater par nous-même. »-. Avant de poursuivre calmement, tout en enroulant mes bas autour de ma poitrine. –« Toi aussi, tu as tout autant besoin d’amour que nous, tu ne dois en aucun cas t’oublier d’accord ? Ne fait pas des erreurs que tu pourrais regretter plus tard. Si tu veux de l’amour ou si tu veux en donner, tu dois tout faire par amour car c’est le plus fort sentiment du monde, je trouve à mes yeux. Et oui, c‘est bien moi qui dit cela alors qu’avant, il y a même peu de temps e pensais que l’amour était une distraction et qu’il ne fallait pas le laisser nous envahir, mais c’était mal vu de ma part. L’amour permet au monde de tourner tout simplement. »-. Je savais que ça n’avait pas dû être facile pour lui de me dire tout cela, alors j’attrapais son avant-bras pour le faire s’asseoir. –« Ce n’est pas évident n’est e pas de parler de cette manière ? Je suis bien placé pour le savoir, mais ne baisse pas ton regard et ne fuit pas le mien, tu n’as pas besoin de faire ça en ma présence. Toi et moi nous sommes amis alors, je ne veux pas que tu baisses ton regard, d’accord ? »-. Il frotte sa main amicalement sur son épaule pour le rassurer, tout en lui souriant largement et sans la moindre restriction. Juste un simple et véritable sourire.
Made by Neon Demon



open the door.

On ne se libère pas comme ça de son passé.
On n'échappe pas comme ça aux sables mouvants de ses obsessions.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Three of Blades

Je suis ici depuis le : 23/07/2017 et on me dit souvent que je ressemble à : Alex Storm . J'ai actuellement : 17 ans mais déjà : 1147 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 340 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Sebastian Verlac .Je n'ai qu'un but dans la vie : : trouver ma voie . Pour cela, je réside actuellement : Manhattan tout en étant d'une humeur : réservée . Au fait, les crédits reviennent à : sasha_storm (IG)


But the soul, the spirit that made her Hestia was no longer there. It was something that had gone away to a far and untouchable place, even as Tiberius ran his hands over her hair again and again and begged her to wake up and look at him just one more time.

Journal intime
Mon statut: Célibataire
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: The bond between friends remains ever strong - [Alec]
Lun 4 Sep - 0:54
          


The bond between friends remains ever strong
Tiberius ne s'était jamais senti aussi bien compris depuis des années qu'en cet instant, Alec se montrait rassurant à son égard et il avait l'impression que rien n'avait changé entre eux. Que malgré les années sans se voir et sans prendre de nouvelles leur amitié était restait la même et qu'il pouvait compter sur le plus vieux. S'il avait traversé des épreuves qui l'avait endurci ou blessé il était resté le même au fond de lui, il avait gardé les même valeurs et les même traits de caractère spécifique à sa personne. La modestie dont faisait preuve son camarade lui décrocha un faible sourire, c'était rassurant de se rendre compte que tout ne changeait pas forcément avec le  temps, son ami avait raison sur ce point. Il hocha doucement la tête en entendant le brun affirmait que les Nephilim étaient plus humains qu'ils ne s'accordaient à le penser. Selon Tiberius, ils étaient peut-être même plus sensible aux émotions, ils aimaient d'une manière plus forte que les humains à ses yeux alors ils étaient aussi plus vulnérables.

Tibs s'assit finalement à côté d'Alexander après que ce dernier ait attrapé son avant-bras dans ce but précis, il écoutait avec une grande attention les paroles de son ami, les yeux fixés sur ses genoux. Même s'il était gêné par le sujet de la conversation, n'étant pas un grand adepte de l'amour qu'il soit amical ou non, le jeune homme se montrait attentif et avec un peu de réflexion, se trouvait être en accord avec son camarade. Il releva finalement le visage et posa ses yeux gris mélancolique sur le visage de son ami quand celui-ci lui frotta l'épaule dans un but réconfortant et rassurant. Le sourire qu'Alec lui offrit fit disparaître la gêne du plus jeune qui lui rendit son sourire. « En effet ce n'est pas la chose la plus aisée. Exprimer ses émotions c'est en quelque sorte se mettre à nu et exposer des vulnérabilités. Malgré tout si j'ai pu m'exprimer aujourd'hui face à toi c'est parce que je te fais confiance et que comme tu le dis nous sommes amis. D'enfance qui plus est, tu m'as toujours compris. Merci. » Il n'avait pas précisé pour quel propos il remerciait Alexander mais il se doutait bien que son ami comprendrait que son remerciement voulait dire beaucoup de choses. Il le remerciait pour être là, à ses côtés en ce moment-même après des années sans se voir, il le remerciait pour sa compréhension et sa sagesse ainsi que sa patience et il le remerciait surtout pour être son ami d'enfance, la première personne avec qui il avait noué un lien d'amitié et qui malgré son côté atypique ne l'avait jamais jugé et l'avait toujours accepté comme il était. Il n'avait pas répliqué à propos de son regard, il ne pouvait pas promettre de maintenir un contact visuel avec Alec chaque fois qu'il exprimerait un peu plus sa pensée en profondeur mais les mots du brun lui avaient fait plaisir et l'avaient touché, il essayerait de contrôler sa gêne puisqu'il n'avait aucune raison de ressentir cela en présence de son camarade.

Il était vrai que Londres n'avait pas été une grande réussite sur le jeune Ekaitz. Ses années dans la capitale anglaise avait renforcé son côté introverti et il s'était laissé sombrer dans un monde d'isolation et de réflexion au point d'oublier presque tous les codes sociaux. La seule chose qui avait été bénéfique au jeune homme avait été l'accent. Il était heureux de s'être vêtu de l'accent britannique plutôt que l'accent américain, ça avait quelque chose de plus charmant et noble contrairement à l'accent américain qui, à ses oreilles, sonnait grossier. Les paroles d'Alexander à propos de l'amour résonnait toujours dans la tête de l'adolescent, il avait trouvé quelqu'un et cette personne semblait le rendre heureux au point d'avoir réussi à lui faire changer d'avis sur l'amour. L'amour permet au monde de tourner, c'était ce que Lightwood lui avait dit et venant de ce dernier cela sonnait magnifiquement bien, il y avait un petit quelque chose dans la voix de son ami qui lui laissait deviner qu'il avait trouvé quelqu'un. « Qui est la personne qui a réussi à te faire changer d'avis sur l'amour? » Ty se tourna de trois quart pour lui faire un peu plus face et ne le quitta pas des yeux une seule seconde, il avait envie d'entendre son amie parler avec la passion qu'il méritait d'avoir.

Codage par Libella sur Graphiorum





Put your arms around me.
His eyes glowed like the moonlight on the water. he died inside but he loved him so much. He could not stay dead and Across a thousand stars and trough a million worlds, he found his way back to him.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

- Shadowhunters -




Re: The bond between friends remains ever strong - [Alec]
          



Revenir en haut Aller en bas

 
The bond between friends remains ever strong - [Alec]

 ::  :: Manhattan :: Institut


 Sujets similaires
-
» Majandra et Danny Strong : Souviens-toi... L'été dernier, Scream... (parodie)
» Max Büsser & Friends: HM n°3
» Strong World !! haha
» James Bond (Blu-ray)
» action man/james bond




Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

© SHADOWHUNTERS (2016) appartient à ses admins : Deathtime et .ANGELUS. Toute reproduction totale ou partielle est interdite. Forum optimisé pour GC.