« Thanks for bringing back my smile, for being my happiness. » ✝ Tace

 ::  :: Alicante :: Salle des Accords
avatar


The New Tanya

Je suis ici depuis le : 28/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Amber Heard . J'ai actuellement : 21 ans mais déjà : 3168 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 3352 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Clary & Katerina .Je n'ai qu'un but dans la vie : : être la meilleure mère possible. . Pour cela, je réside actuellement : à l'Institut. tout en étant d'une humeur : enjôleuse. . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

SCAR FROM THE PAST
Regrets & Liars... Il m'aura fallu des années avant de réaliser le mal que j'avais fait et les erreurs que j'ai commises. Aujourd'hui, je vois enfin le mal de mes actes passés et je regrette. Je regrette de ne pas avoir aimé mes parents comme ils le méritaient, de ne pas avoir été la fille dont ils rêvaient. Tous mes choix et toutes ses années de mensonges et de manipulation. Je continue chaque jour de me battre contre le monstre que j'étais. On me dit de tirer un trait sur tout cela, mais ce n'est pas évident d'oublier les cicatrices de notre passé.

SOUL MATE FROM HEAVEN
Jace... Il faudrait un tout un livre pour décrire cette connexion qui nous unie. Je te connais depuis ta naissance, tout bébé tu me faisais déjà fondre. Dès le premier regard que j'ai posé sur toi, je savais que tu serais bien plus qu'un frère d'arme. Nous avons grandis ensemble, nous nous sommes toujours soutenues contre les adversités, mains dans la main nous avancions ensemble. Et même si neuf années nous ont tenus loin l'un de l'autre, mon amour pour toi n'a pas changé. Te revoir après tout ce temps n'a que davantage ravivé cette flamme que j'éprouvais déjà pour toi à l'époque. Nous pensons pareils, nous lisons en l'autre comme dans un livre ouvert. J'ai besoin de toi pour vivre, j'ai besoin de celui que je considère comme mon âme sœur, ma moitié spirituelle. Te perdre serait la pire des choses, car je sais que si tu venais à disparaître avant moi, la mort n'aurait qu'à venir me chercher juste après.

SUNSHINE IN THE DARK
Naya... Ma fille, mon petit ange. Tu ne sais pas à quel point je peux t'aimer ma princesse. Tu es mon rayon de soleil, celle qui illumine ma vie. Un regard tourné vers toi me suffit à me sentir mieux. Tu as été celle qui m'a donné envie de changer, poussé par ton père, je suis devenue une personne meilleure. Pour toi, pour vous. N'oublie jamais ma chérie, ta maman t'aime plus que tout au monde, et elle sera toujours là pour toi, pour te soutenir et t'aider dans chacun des moments de ta vie. Car tu es ma vie. Celle qui me donne envie d'affronter le monde chaque jour rien que pour te rendre fière. Merci pour tout ce que tu as pu faire pour moi en l'espace de si peu de temps.


Journal intime
Mon statut: Célibataire.
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




« Thanks for bringing back my smile, for being my happiness. » ✝ Tace
Mar 18 Juil - 16:05
          



« Thanks for bringing back my smile, for being my happiness. »
feat Jace Lightwood

Certaines personnes vont plus facilement croire en l’amour que d’autres. Là où certains ne vont pas hésiter à se laisser totalement aller à leurs émotions, à se laisser aller à l’amour ; les autres sont réticents à cette ouverture, par peur de ressentir au final plus de mal que de bien à cela. J’ai toujours fait partie de la seconde catégorie. Mon éducation m’a appris que les émotions sont une faiblesse et qu’ils obscurcissent notre jugement. L’éducation des chasseurs en somme. Pourtant, il y a toujours eu une exception dans mon cœur, une place dans mon cœur que je ne pouvais ignorer, une personne que je ne pouvais cesser d’aimer, une personne qui étrangement me rendait plus forte malgré ce qu’on m’avait toujours dit, ce que mon oncle et Valentin avait pu me dire. Jace Lightwood, Nana, Chéri, Trésor comme j’aime l’appeler. Il avait toujours été la personne la plus importante dans ma vie, et cela même avec les neuf années tenues loin l’un de l’autre. Il n’avait jamais quitté mes pensées et il ne le fit jamais, pas un seul jour. Il est mon meilleur ami, ma moitié spirituelle, tout simplement mon âme sœur. Et quand je l’ai revu il y a un an, j’ai compris qu’il était encore plus à mes yeux, que j’étais follement amoureuse de lui et qu’il était mon premier amour. Je n’avais jamais aimé quiconque avec les années, j’avais batifolé avec les hommes, joué avec eux comme je savais si bien le faire, mais j’étais incapable de tomber amoureuse de quiconque car cette place appartenait déjà à quelqu’un. Là où les années auraient pu nous éloigner définitivement, cela n’en fut rien ici. Nous nous sommes retrouvés comme si jamais rien n’était arrivé, comme si c’était hier que nous nous quittions. Seulement, nous n’étions plus les mêmes, nous avions grandis, devenus des adultes dont les corps s’attiraient l’un l’autres inextricablement. Si bien qu’un jour, une surprise de taille arriva dans nos vies : une petite princesse, notre fille à tous les deux, que nous chérissons plus que tout. Cela ne fut pas toujours facile bien sûr, il y avait le doute, mes mensonges qui ont entaché le début de notre future existence à trois, mais notre connexion prit le dessus et le fera toujours, j’en suis certaine. Aujourd’hui, notre Naya fête ses un mois et il est temps de lui faire son baptême, sa première cérémonie en tant que future chasseuse, de lui tracer la voie vers son héritage.

Cette journée, Jace et moi l’avions prévu depuis quelques semaines déjà, il fallait faire une requête auprès de l’Enclave pour saisir un Frère Silencieux afin de la purifier et lui éviter de futures possessions par exemple. Une part de moi était plus qu’heureuse de pouvoir enfin retourner à Idris après ces derniers mois d’exil, mais avant tout de pouvoir passer une journée telle la famille que nous sommes tous les trois. Il n’y a pas plus précieux moments à mes yeux que ceux passés tous les trois. Jace et Naya sont les deux personnes les plus importantes dans mon cœur, et je ferai n’importe quoi pour eux deux, je serai prête à donner ma vie pour sauver la leur. Et même si Jace est dorénavant avec Clary, même si je l’aime toujours profondément, je suis aussi heureuse pour lui. Il a tant souffert dans sa vie qu’il mérite d’être enfin heureux, et je sais que c’est elle qui le rendra vraiment heureux. Je ne doute pas de tout l’amour qu’il me porte, mais je sais pertinemment qu’il n’est pas amoureux de moi comme je le suis de lui et le serai toujours. Peu importe les efforts que je peux faire pour essayer de tomber amoureuse de quelqu'un d'autre, car s’il y avait une chose que j’avais appris récemment, c’est que l’amour n’est pas fait pour moi et ne le sera jamais vraiment.

La seule fois où je me suis risquée à me laisser aller, à essayer de tomber amoureuse de quelqu’un comme mon âme sœur avait pu me le conseiller, cela s’était mal fini. Je me souviens encore de cette soirée-là. J’avais réalisé qu’Elliot était plus qu’un ami pour moi, que j’éprouvais des sentiments d’ordre amoureux pour lui et que je me sentais enfin prête à lâcher prise, à me laisser aller avec lui et à tenter quelque chose, à former un couple parce que je l’aimais. Je me revois toquant à sa porte un grand sourire sur mes lèvres impatiente de le rendre heureux. Je ressens encore l’incompréhension en voyant Aiden ouvrir la porte de son appartement, ne comprenant pas où pouvait bien se trouver Elliot. Je sens encore mon cœur se serrer dans ma poitrine, mes larmes rouler sur mes joues à l’annonce qu’il avait été tué lors d’un rassemblement de créatures obscures. Ce fut un coup de massue pour moi, moi qui me sentais prête à me laisser enfin aller à être heureuse avec un autre homme, celui-ci m’était arraché d’une façon si cruelle. C’est après que j’ai compris que l’Amour n’était pas faite pour moi, c’est après cela que j’ai abandonné cette folle idée d’un jour pouvoir aimer quelqu’un qui m’aimerait en retour d’une façon identique.

Les gloussements de ma fille allongée sur mon grand lit me sortirent de mes pensées bien sinistres. Mon regard n’était plus vide devant mon miroir, je reprenais mes esprits alors que mon attention se reportait sur Naya en train de jouer avec la pierre de sorcier que son père lui avait donné. Voir son sourire me faisait moi aussi sourire, j’en oubliais pendant un instant la douleur de la perte. M’approchant de ma fille, je la prenais dans mes bras, baisant doucement son front tout en la regardant avec plein d’amour « Tu aimes le jouet que Papa t’a donné ma princesse. Je me demande s’il y a une chose venant de lui que tu n’aimes pas. En même temps, je te comprends, il est parfait Papa. Pas vrai ma chérie ? » avais-je dit en gloussant au même moment que Naya qui avait un grand sourire en entendant comme à chaque fois le mot « Papa ». S’il y avait une chose que j’aimais tant, c’était de voir le lien qu’ils pouvaient avoir tous les deux. Les voir ensemble m’avait toujours rendue heureuse, et j’en avais encore plus besoin à présent. Il était ma source de bonheur et je sais au fond de moi, que seuls eux d’eux me rendront à jamais heureuse.

Caressant le dos de ma fille de ma main la tenant dans mon bras, je glissais ma stèle et mon téléphone portable ainsi qu’une dague dans ma pochette. Puis je me regardais une dernière fois dans le miroir, nous contemplant toutes les deux. J’étais vêtue d’une longue robe noir dévoilant mes épaules, mes longues jambes étaient rehaussées avec des escarpins assortie à la couleur de ma robe tout comme ma pochette. Toutefois, je n’avais pas manqué de faire broder des flammes sur le pourtour du bas de ma robe, tout comme sur celle de notre fille. En effet, la flamme représentait la naissance d’un nouveau-né, et je ne voulais pas déroger à cette règle. Voyant Naya en train de s’impatienter, sa pierre dans les mains, je me mis à sourire alors que des pas se faisaient entendre dans le couloir, se rapprochant de ma chambre. Un sourire malicieux se dessinait sur mon visage alors que je me doutais que c’était Jace qui arrivait pile à l’heure pour venir nous chercher pour notre départ à Idris. « Tu crois que c’est Papa ? Oh oui, c’est Papa pas vrai ma puce ? Il va te trouver magnifique dans cette petite robe ma chérie. ».

Je laissais la personne toquer à la porte en arborant un grand sourire sur mes lèvres, tenant fermement Naya dans mes bras « C'est le moment de vérité Naya. Est-ce ton merveilleux Papa qui est derrière la porte ? Attention. » J'ouvrais lentement la porte pour laisser planer le suspense, même si Naya était très agitée dans mes bras à l'idée de voir son père derrière celle-ci. Et je la comprenais, car j’étais tout aussi impatiente de voir mon âme sœur. Même si avec sa nouvelle relation avec Clarissa, je ne pouvais plus me permettre certains rapprochements comme des baisers ardents ou des étreintes charnelles. Ce n’était pas pour autant que je me refusais à lui faire des étreintes, caresser son magnifique corps, et à embrasser son cou ardemment et pleins d’autres voies encore. Notre proximité, je la compensais d’autres façons, même si je devais reconnaître que l’ancienne façon me manque énormément, je respectais son couple et je ne voudrai rien faire qui le briserait. Mais je ne m'arrêterai pas pour autant de lui montrer tout mon amour et mon affection, et je comptais bien le prouver. D'autant plus que je n'ai besoin de personne d'autre au fond, que lui et notre fille.

.ANGELUS




EVERYTHING IS COMPLICATED ESPECIALLY IN LOVE

Cheat appearances I show a girl who doesn't need more than she already have. A girl who plays with boys and makes believe that they can have more with her. Whereas in truth, my heart and my soul are taken yet. By Jace, my soulmate that I love for many years and for whom, my heart beat every day.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Golden Boy

Je suis ici depuis le : 03/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Dominic Sherwood. . J'ai actuellement : 19 ans. ans mais déjà : 7766 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 6452 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Le Charismatique Aiden Bradford o/ .Je n'ai qu'un but dans la vie : : Essayer de vivre malgré la souffrance... . Pour cela, je réside actuellement : à l'Institut de New York. tout en étant d'une humeur : Céleste o/ . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

Clarissa - Clary, tu es tellement importante pour moi que j'ai l'impression que tu as toujours fait partie de ma vie. Dorénavant tu sais que je ne suis pas ton frère, mais ce que tu ne sais pas, c'est que je suis fou de toi, littéralement fou de toi. Je ne peux te l'avouer car je ne veux pas briser le bonheur que tu as avec Simon. Il est dit que le véritable amour est sacrifice, je sacrifierai donc mes sentiments pour que toi tu puisses être heureuse. Je t'aime éperdument Clarissa, mais ça, tu ne le sauras sûrement jamais..


Tanya - Tanya, toi et moi nous nous connaissons depuis toujours. Tu me portais dans tes bras quand je n'étais encore qu'un bébé. Tu as été ma première amie, et sans aucun doute la plus sincère. Mais toi et moi c'est encore plus que ça, c'est une symbiose d'esprits, plus forts encore que des parabatai, tu lis en moi autant que je lis en toi, tu as les mêmes envies, les mêmes goûts, nous sommes le sens littéral de l'expression âme soeur. Aujourd'hui nous avons conçu la vie ensemble, nous avons mis le meilleur de nous deux dans un petit ange. Je n'ai pas de mot pour décrire à quel point tu es importante pour moi, tu es aussi précieuse pour moi que l'est l'oxygène pour mes poumons, si je te perds, je meurs intérieurement. Je t'aime énormément Tanya Epinguer, et quoi qu'il puisse arriver, rien ne changera jamais cela.


Naya - Naya, sans doute mon plus grand accomplissement. Je n'aurai jamais pensé devenir père si tôt et pourtant maintenant que je le suis, je ne me vois pas sans toi. Tu es littéralement ma raison de vivre, je peux être triste ou bien en colère, dès que je te vois, j'oublie tout et je suis apaisé. Avant toi, je n'avais jamais eu peur de la mort, je me disais que cela faisait parti de mon travail mais dorénavant je ne veux pas mourir, je ne veux pas que tu sois comme moi, je veux que tu connaisses ton père, que tu me connaisses. N'oublie jamais que je serais toujours là pour toi, je ne t'abandonnerai jamais ma fille chérie, car il n'y a pas de mot pour décrire l'amour qu'un père a pour sa fille.

Journal intime
Mon statut: Célibataire amoureux...
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: « Thanks for bringing back my smile, for being my happiness. » ✝ Tace
Lun 24 Juil - 18:16
          



Thanks for bringing back my smile, for being my happiness
Tace


Avoir un enfant est une expérience vraiment déroutante. Avant d’en avoir un, on est loin d’imaginer ce que sera notre vie de parent, on voit d’autres bébés et on peut les trouver mignons parfois, mais rien d’exaltant se passe en nous, on ne ressent pas de réelle explosion de sentiments. Tandis que je me souviens parfaitement dès l’instant où j’ai vu ma fille pour la première fois, j’avais loupé sa naissance vu que j’étais avec Valentin à ce moment-là. Lorsque j’ai vu ses yeux d’un bleu très profond et puissant, tel l’océan, son sourire charmeur, c’était comme si je dégringolais d’une falaise, j’avais littéralement perdu pieds. Je n’avais jamais ressenti cela, même pas pour Clary, c’était une sensation différente, comme si vous venez de rencontrer un pur miracle, la preuve que la pureté existe et que le monde n’est pas si sombre. La première chose qui m’était venu en tête avait été de penser aux chevaliers, car tout mon être souhaitait prêter serment à cette magnifique fille, lui promettre que toute ma vie je l’aimerai d’un amour infini, que je la protégerai de tout car la voir blesser me briserait le cœur. C’est incroyable à quel point on peut passer d’une personne qui ne désire pas avoir des enfants pour le moment, à un être dont toute la vie tourne autour de sa fille, voilà ce que j’étais devenu dorénavant. Lorsque j’étais triste et contrarié, il me suffisait de la regarder, de la voir sourire ou me regarder, et aussitôt un grand sourire apparaissait sur mon visage, elle était sans aucun doute ma lumière dans ce monde de ténèbres, mon petit miracle. Ce qui m’avait étonné aussi était de voir à quel point elle ressemblait à sa mère, j’étais bien placé pour le savoir vu que Tanya et moi nous connaissions depuis notre plus jeune âge, notre fille en était la copie crachée. Le même sourire ravageur, la même fossette, le même regard perçant, la seule différence étaient ses yeux qu’elle tirait de moi. Certaines personnes auraient pu être agacés que leur enfant n’est quasiment rien d’eux, moi au contraire je trouvais cela merveilleux, j’avais l’impression de revoir ma meilleure amie petite, et surtout je m’en réjouissais pour Tanya, ainsi cela lui faisait un lien particulier avec notre fille, elle le méritait amplement après tous ses efforts.

Tanya me rendait extrêmement fier d’elle, même si je savais qu’elle avait toujours été une personne merveilleuse au fond, je n’aurais jamais pensé qu’elle pourrait changer aussi vite, qu’elle pourrait combattre ses démons avec autant d’acharnement. C’était exactement le point qui faisait que j’admirais la jeune femme, j’avais beau avoir une personnalité forte et un caractère fort, comparé à elle, j’étais faible, elle avait toujours eu une force de caractère incroyable, rien, ni personne ne pouvait la faire abandonner quand elle avait décidé quelque chose. Evidemment elle ne se voyait pas comme telle, pourtant c’était bel et bien le cas, elle avait beau être une femme dotée d’une très grande beauté, sa force intérieure était bien plus grande encore, une femme forte et indépendante, voilà ce qu’elle était. Je me rendais compte que cela contribuait au fait que je m’inquiète moins pour elle que pour Isabelle par exemple, car même si Isabelle est sans doute une aussi bonne combattante que Tanya, elle n’a pas sa force de caractère, elle est plus fragile, et par conséquent peut être mise à terre. Même Valentin ne pourrait pas soumettre la jeune femme blonde si elle ne le souhaitait pas, elle était sans aucun doute la fierté des chasseurs d’ombre, une guerrière au mental d’acier. D’ailleurs je ne lui avais jamais dit mais je la verrais bien en tant que directrice, elle serait même parfaite à ce rôle pour dire vrai, moi je peux me laisser influencer par les autres mais elle non, elle a su évoluer et maintenant je crois que tous les Valentin de ce monde n’arriveraient pas à la rallier à eux. Il allait falloir que je lui en parle sérieusement, qu’elle essaye de tenter sa chance pour prendre la place de Maryse le jour où elle arrêterait, elle aurait pu évidemment prendre un rôle de directrice autre part mais je ne pourrais me passer de Naya et elle, il en était hors de question même. D’autant qu’avec les derniers évènements, passer des tests et apprendre l’art de diriger ne pourrait que lui faire le plus grand bien, après ce qu’il s’était passé avec Elliot. Je me souviens très bien l’air sur son visage quand je l’ai vu rentré de chez lui, elle est passé à côté de moi comme si elle ne m’avait pas vu, les yeux totalement vides, perdue dans les tréfonds de son esprit. Je n’ai pas hésité une seconde, je l’ai suivi, et je suis resté deux jours avec elle dans cette chambre, ne la quittant pas un instant, je me fichais du reste, je voulais être là pour elle.

Je n’ai pas fait grand-chose en réalité, à part être près d’elle pour la serrer contre moi pendant qu’elle pleurait, mais je savais qu’elle ne devait surtout pas rester seule. Je serais resté le temps qu’il faut, même s’il avait fallu que ce soit une semaine, son importance pour moi dépasse de très loin mon rôle de chasseur d’ombre ou ma loyauté envers les autres. Je vois bien depuis qu’elle s’est renfermé à l’idée de l’amour, on ne peut l’en blâmer, le premier garçon à qui elle s’ouvre après moi meurt avant même qu’elle se laisse aller avec lui. Elle a donc totalement le droit de ne plus y croire dorénavant, j’en ai fini de l’inciter à faire cela, maintenant je la laisserai vivre sa vie comme elle le souhaite et ce n’est pas parce que je suis avec Clary que je passerai moins de temps avec elle. Elle reste extrêmement importante pour moi, j’ai forcément besoin de la voir tous les jours, ce n’est pas une demande, c’est une nécessité, j’ai besoin de voir Naya et elle au moins une fois par jour, sinon je ressens un manque trop important.

Je reprenais le fil de mes pensées après avoir pensé à tout cela, il était grand temps que je me prépare, je venais de sortir de la douche. J’avais déjà préparé mon costume pour la cérémonie sur mon lit, encore un que j’avais fait faire sur mesure pour une raison bien précise, j’avais fait mettre des flammes dessus, pour symboliser la naissance du nouveau-né. Je commençais à avoir beaucoup de costumes dans ma garde-robe mais celui-là je pourrai le réutiliser lors de d’autres naissances, du moins si j’en avais à participer. J’enfilai alors mon costume, prenant soin de bien le mettre pour être parfait durant cette cérémonie, je n’avais pas le droit à l’erreur pour ma fille. Une fois habillé, je filai dans la salle de bain dans le but de me coiffer, encore une fois je savais qu’il y avait des chances que cela ne tienne pas, mais c’était une règle absolue chez moi : toujours être bien coiffé lorsque je sors de la chambre. Une fois cela fait, je glissai ma stèle dans la poche intérieur de mon costume, ainsi que mon téléphone, je décidai de ne pas prendre d’arme, après tout nous allions à Alicante, plus sûr on ne fait pas. Je quittai ensuite la chambre pour aller vers celle de Tanya.

Je n’eus pas longtemps à attendre devant la porte, déjà parce que j’entendais parler de moi de l’autre côté, mais aussi parce qu’à peine j’avais toqué, qu’on m’avait ouvert. Elles étaient magnifiques, la mère et la fille, de vraies déesses toutes les deux. Je m’empressai aussitôt d’aller vers Tanya pour embrasser fortement sa joue tout en lui souriant « Bonjour ma Nya chérie ! Tu es vraiment magnifique, tu le sais déjà je suppose, mais je tenais à le dire ! » Puis je me tournai vers ma fille embrassant son front tandis qu’elle gloussait en me voyant et tendait ses petites mains vers moi « Bonjour mon ange ! Toi aussi tu es magnifique, aussi belle que ta maman, tu essayes de lui voler la vedette, ne mens pas ! » Je me reculai ensuite en gardant toujours ce sourire joyeux sur le visage « Je ne sais pas si c’est un gêne Verlac ou une gêne Epinguer, mais il est clair qu’une beauté pareille, ce n’est pas naturelle, un cadeau des Anges obligatoirement ! Mais je ne vais pas m’en plaindre de passer ma journée avec deux Anges ! Vous êtes prêtes ? »





I can see that you are happy with Simon.
However.. My heart still thinks you don't love him...

Revenir en haut Aller en bas
avatar


The New Tanya

Je suis ici depuis le : 28/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Amber Heard . J'ai actuellement : 21 ans mais déjà : 3168 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 3352 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Clary & Katerina .Je n'ai qu'un but dans la vie : : être la meilleure mère possible. . Pour cela, je réside actuellement : à l'Institut. tout en étant d'une humeur : enjôleuse. . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

SCAR FROM THE PAST
Regrets & Liars... Il m'aura fallu des années avant de réaliser le mal que j'avais fait et les erreurs que j'ai commises. Aujourd'hui, je vois enfin le mal de mes actes passés et je regrette. Je regrette de ne pas avoir aimé mes parents comme ils le méritaient, de ne pas avoir été la fille dont ils rêvaient. Tous mes choix et toutes ses années de mensonges et de manipulation. Je continue chaque jour de me battre contre le monstre que j'étais. On me dit de tirer un trait sur tout cela, mais ce n'est pas évident d'oublier les cicatrices de notre passé.

SOUL MATE FROM HEAVEN
Jace... Il faudrait un tout un livre pour décrire cette connexion qui nous unie. Je te connais depuis ta naissance, tout bébé tu me faisais déjà fondre. Dès le premier regard que j'ai posé sur toi, je savais que tu serais bien plus qu'un frère d'arme. Nous avons grandis ensemble, nous nous sommes toujours soutenues contre les adversités, mains dans la main nous avancions ensemble. Et même si neuf années nous ont tenus loin l'un de l'autre, mon amour pour toi n'a pas changé. Te revoir après tout ce temps n'a que davantage ravivé cette flamme que j'éprouvais déjà pour toi à l'époque. Nous pensons pareils, nous lisons en l'autre comme dans un livre ouvert. J'ai besoin de toi pour vivre, j'ai besoin de celui que je considère comme mon âme sœur, ma moitié spirituelle. Te perdre serait la pire des choses, car je sais que si tu venais à disparaître avant moi, la mort n'aurait qu'à venir me chercher juste après.

SUNSHINE IN THE DARK
Naya... Ma fille, mon petit ange. Tu ne sais pas à quel point je peux t'aimer ma princesse. Tu es mon rayon de soleil, celle qui illumine ma vie. Un regard tourné vers toi me suffit à me sentir mieux. Tu as été celle qui m'a donné envie de changer, poussé par ton père, je suis devenue une personne meilleure. Pour toi, pour vous. N'oublie jamais ma chérie, ta maman t'aime plus que tout au monde, et elle sera toujours là pour toi, pour te soutenir et t'aider dans chacun des moments de ta vie. Car tu es ma vie. Celle qui me donne envie d'affronter le monde chaque jour rien que pour te rendre fière. Merci pour tout ce que tu as pu faire pour moi en l'espace de si peu de temps.


Journal intime
Mon statut: Célibataire.
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: « Thanks for bringing back my smile, for being my happiness. » ✝ Tace
Jeu 27 Juil - 0:22
          



« Thanks for bringing back my smile, for being my happiness. »
feat Jace Lightwood

Quand vous perdez un être cher, tout vous paraît beaucoup plus sombre d’un coup, plus fade et limpide. C’est exactement ce que j’avais ressenti quand j’avais appris la mort d’Elliot lors de ce sommet entre créatures obscures. Je m’étais senti perdue, blessée au plus profond de moi. J’étais venue dans l’espoir d’une vie de bonheur pour au final repartir avec le cœur blessé et meurtri. En rentrant à l’Institut, j’étais même passé à côté de Jace sans le voir, le regard hagard. Il avait tout de suite comprit que je n’allais pas sans que je n’ai à prononcer un mot. Il m’a tenu compagnie pendant deux journées, me serrant dans ses bras, me consolant alors que je pleurais sur son épaule. Il pouvait penser n’avoir pas fait grand-chose, mais pour moi, c’était déjà énorme. C’était tout ce dont j’avais besoin, l’avoir près de moi le temps que je me fasse à l’idée, que je me relève de cette perte et que j’aille de l’avant. Du moins, si je peux vraiment dire aller de l’avant. Car bien sûr, je vais mieux, je me sens mieux, étant passée au-dessus, quand bien même sa mort me pèse encore la nuit. Toutefois, je suis une chasseuse et ma vie ne s’arrête pas là, seule l’Amour a stoppé sa course en chemin. A présent seuls deux choses importent : ma famille composée de Jace et de notre fille, et le combat. Rien de plus, rien de moins. Tant que j’ai cela dans ma vie, j’irai bien et je continuerai à vivre ma vie comme je le faisais auparavant.

C’est ainsi qu’un simple moment avec ma fille me suffisait à retrouver le sourire. Alors quand son père est en plus présent, c’est à nouveau la joie qui comble mon cœur, durant un moment où j’oublie mes soucis et mes peines de cœur. J’avais donc joué sur la porte s’ouvrant lentement pour faire glousser Naya qui savait pertinemment que son papa l’attendait derrière. Aussitôt, sans que je n’ai eu le temps d’agir en premier, j’eu le droit à un baiser sur la joue de la part de mon meilleur ami. Bien entendu, j’aime ses baisers qu’ils soient sur ma joue ou ailleurs, mais ceux que nous échangions autrefois me manquent, je dois le reconnaître. Je n’avais pas manqué de le regarder avec attention ensuite, le trouvant tout particulièrement beau dans ce costume. Ses paroles avaient d’ailleurs suffit pour m’arracher un sourire encore plus grand, alors que je venais à mon tour l’embrasser fortement mais cette fois dans le cou, qui était à présent mon équivalent de ses lèvres, mes propres joues s’empourprant comme toujours à ses compliments « Bonjour à toi aussi mon Nana chéri. Je me sentais jolie en effet, mais cela, c’était avant de te voir toi. Tu es tout simplement parfait dans ce costume. ». Naya quant à elle s’agitait dans mes bras, comme toujours elle tendait les siens vers son père, impatiente d’être tenue par ce dernier. Je n’avais d’ailleurs pas pu m’empêcher de glousser en même temps que notre fille suite aux paroles de mon meilleur ami. « Tu veux dire encore plus jolie que Maman. Notre princesse a réussi à me voler la vedette, c’est certain Chéri.. Pas vrai ma puce ? » demandais-je en regardant Naya dans les yeux avec un grand sourire dessiné sur mes lèvres tandis qu’elle affichait un sourire malicieux sur les siennes.

A défaut de pouvoir rougir, Naya se mit à glousser tout en regardant son père avec de grands yeux, venant toucher sa mâchoire carrée. Quant à moi, je me mettais à rougir en l’écoutant décrire la beauté de notre famille. Mon regard se planta intensément dans les yeux verrons de l’homme le plus important à mes yeux alors qu’un sourire se dessinait sur mes lèvres « La beauté des Verlac a souvent été vantée à ce qu’on me racontait enfant. Même si je doutais fortement de cela par le passé. Mais à en voir notre princesse, je commence à fortement douter quant à cette véracité. Puis je pourrai dire exactement la même chose, tu es bien plus beau encore que moi Chéri. C’est peut être toi l’Ange, après tout, tu en as son sang qui coule dans tes veines. Et oui il me semble que nous sommes prêtes. Nous le sommes pas vrai Naya ? ». Sans demander son reste, notre fille se serra davantage contre son père, comme pour lui signifier que oui alors que moi je leur souriais grandement à tous les deux. Mon regard quitta ce petit être innocent pour se poser dans les yeux de Jace de nouveau « Dans ce cas, nous pouvons y aller Chéri. Le Portail pour Alicante doit déjà nous attendre. » dis-je en le laissant quitter ma chambre avant de refermer la porte de celle-ci derrière nous.

Une fois arrivée dans la salle contenant le Portail nous menant vers notre mère patrie, je me stoppais un instant, le souffle presque court alors que je distinguais la terre où j’avais grandi. Cela faisait plus de sept mois que j’étais exilée de celle-ci, que j’étais interdite d’y mettre les pieds. Fort heureusement, pour la naissance de notre fille et suite à notre demande de baptême sur notre terre de naissance, j’avais été autorisée à y retourner l’espace d’une journée. Il faut dire que j’avais beau être une ancienne traitresse, je n’en restais pas moins la mère d’une enfant, une future chasseuse. Et priver une enfant de sa mère pendant un tel moment aurait été plutôt mal vu par certaines personnes. J’étais à la fois impatiente d’y retourner pour la revoir, mais aussi très anxieuse à l’idée de croiser des personnes qui ne verraient pas en moi la femme qui a cherché la rédemption et tout fait pour l’acquérir, qui ne verraient encore qu’un membre du Cercle qu’il vaudrait tuer. Un peu perdue dans mes pensées, se fut la main de Jace sur mon épaule qui me sortit de celles-ci. Je tournais la tête vers lui pour le regarder dans les yeux intensément, il n’avait pas besoin que je parle pour comprendre ce que je ressentais à cet instant. Sans hésiter, je venais prendre la main de Jace dans la mienne, enlaçant nos doigts presque comme un couple d’amoureux, mais cela m’était égal. J’avais besoin de ce contact à ce moment précis pour m’apaiser et c’était exactement l’effet que cela me faisait. Faisant un pas en avant, je pris une nouvelle inspiration avant de venir traverser le portail tous les trois pour la première fois depuis fort longtemps.

Sorti de La Garde, Alicante était toujours aussi magnifique, la plus belle des villes qu’il était donné de contempler. Ses maisons anciennes d'or, de pierres de couleur miel et surmontées de toits en tuiles rouges, traversées par divers canaux scintillant de bleu, le tout nimbé par la lumière se reflétant des tours de verre, voilà un spectacle magnifique. J’étais heureuse de pouvoir montrer cela à notre fille, et j’espérais qu’un jour prochain je pourrai revenir pour lui faire découvrir toutes les beautés que recèle notre monde. Ma main n’avait pas quitté celle de Jace alors que mon regard se tournait vers lui et notre fille toujours dans ses bras, émerveillée par le spectacle qui s’offrait à elle. Un grand sourire s’affichait sur mes lèvres « Bienvenue à Alicante ma chérie. Papa et moi sommes fiers de te montrer là d’où tu viens, là d’où nous venons. C’est ici chez toi. ».

Heureuse d’être de ce côté-ci du continent aux côtés de mon meilleur ami et confident, je le faisais se stopper alors que nous nous dirigions vers la Salle des Accords. Je venais poser ma main sur sa joue délicatement tout en le regardant intensément dans les yeux, toujours un sourire accroché sur mes lèvres qui ne me quittait pas quand j’étais auprès d’eux deux. « Je suis heureuse d’être là avec toi aujourd’hui, de revenir ici avec toi Trésor. Je te remercie de me rendre le sourire dans ces temps sombres. Je te serai toujours reconnaissante de m’aimer toujours malgré cette nouvelle vie de bonheur qui s’offre à moi. Tout cela te paraît peut être normal et idiot à dire. Mais je tenais à te le dire. Car c’est toi qui me permets de me sentir à nouveau heureuse, de sourire de nouveau. Grâce à toi, grâce à ce que tu as fait pour moi, fais et continueras de faire. Je te remercie également de m’avoir apporté notre petite princesse. Notre petit ange comme nous l’appelons. Vous êtes tous les deux mon bonheur et vous le serez toujours. Je vous serais toujours reconnaissante pour tout ce que vous avez fait pour moi. Pour m’avoir rendu le sourire et avant cela, avoir fait de moi une meilleure femme, amie et mère. Merci pour tout mes Anges. » dis-je avec les yeux émus à ce moment précis. Il faut dire que tout ce que je venais de dire était la vérité. Sans lui, sans elle, je ne serais pas sur pied à cet instant. Je ne serai déjà pas la femme que je suis devenue ou redevenue. Je serai toujours le monstre que j’étais il y a de cela encore un an. Rien que pour cela, en dehors du sourire qu’ils me redonnaient suite à la disparition d’Elliot, me permettait d’être une meilleure personne. Je n’aurai rien réussi sans eux.

.ANGELUS




EVERYTHING IS COMPLICATED ESPECIALLY IN LOVE

Cheat appearances I show a girl who doesn't need more than she already have. A girl who plays with boys and makes believe that they can have more with her. Whereas in truth, my heart and my soul are taken yet. By Jace, my soulmate that I love for many years and for whom, my heart beat every day.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Golden Boy

Je suis ici depuis le : 03/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Dominic Sherwood. . J'ai actuellement : 19 ans. ans mais déjà : 7766 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 6452 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Le Charismatique Aiden Bradford o/ .Je n'ai qu'un but dans la vie : : Essayer de vivre malgré la souffrance... . Pour cela, je réside actuellement : à l'Institut de New York. tout en étant d'une humeur : Céleste o/ . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

Clarissa - Clary, tu es tellement importante pour moi que j'ai l'impression que tu as toujours fait partie de ma vie. Dorénavant tu sais que je ne suis pas ton frère, mais ce que tu ne sais pas, c'est que je suis fou de toi, littéralement fou de toi. Je ne peux te l'avouer car je ne veux pas briser le bonheur que tu as avec Simon. Il est dit que le véritable amour est sacrifice, je sacrifierai donc mes sentiments pour que toi tu puisses être heureuse. Je t'aime éperdument Clarissa, mais ça, tu ne le sauras sûrement jamais..


Tanya - Tanya, toi et moi nous nous connaissons depuis toujours. Tu me portais dans tes bras quand je n'étais encore qu'un bébé. Tu as été ma première amie, et sans aucun doute la plus sincère. Mais toi et moi c'est encore plus que ça, c'est une symbiose d'esprits, plus forts encore que des parabatai, tu lis en moi autant que je lis en toi, tu as les mêmes envies, les mêmes goûts, nous sommes le sens littéral de l'expression âme soeur. Aujourd'hui nous avons conçu la vie ensemble, nous avons mis le meilleur de nous deux dans un petit ange. Je n'ai pas de mot pour décrire à quel point tu es importante pour moi, tu es aussi précieuse pour moi que l'est l'oxygène pour mes poumons, si je te perds, je meurs intérieurement. Je t'aime énormément Tanya Epinguer, et quoi qu'il puisse arriver, rien ne changera jamais cela.


Naya - Naya, sans doute mon plus grand accomplissement. Je n'aurai jamais pensé devenir père si tôt et pourtant maintenant que je le suis, je ne me vois pas sans toi. Tu es littéralement ma raison de vivre, je peux être triste ou bien en colère, dès que je te vois, j'oublie tout et je suis apaisé. Avant toi, je n'avais jamais eu peur de la mort, je me disais que cela faisait parti de mon travail mais dorénavant je ne veux pas mourir, je ne veux pas que tu sois comme moi, je veux que tu connaisses ton père, que tu me connaisses. N'oublie jamais que je serais toujours là pour toi, je ne t'abandonnerai jamais ma fille chérie, car il n'y a pas de mot pour décrire l'amour qu'un père a pour sa fille.

Journal intime
Mon statut: Célibataire amoureux...
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: « Thanks for bringing back my smile, for being my happiness. » ✝ Tace
Ven 28 Juil - 19:20
          



Thanks for bringing back my smile, for being my happiness
Feat Tanya Epinguer


Elle se trompait, je n’étais pas plus beau qu’elle dans ce costume, bien au contraire c’est elle qui rayonnait. Depuis notre enfance, j’avais toujours trouvé Tanya exquise, même petit. Je n’avais évidemment pas les mêmes critères, ni les mêmes désirs qu’un homme à l’époque, mais je l’avais toujours vu comme un rayon de soleil éclairant ma route. Le fait qu’elle soit blonde devait y contribuer sûrement, mais en tout cas telle était sa beauté, un rayon de lumière. Alors la voir dans une robe des plus magnifiques ne la rendait que plus parfaite elle-même, il paraissait alors évident pourquoi tant de garçons lui couraient après. Au fond elle savait très bien qu’elle était l’étendue de sa beauté et par conséquent son pouvoir ravageur sur les hommes. Elle était même devenue une experte pour en jouer et plier les hommes sous sa volonté. Je l’avais vu ainsi faire une fois au bar, se faire payer des verres par beaucoup d’hommes, ainsi elle n’avait rien eu à payer en sortant, une soirée gratuite sans même un effort. Intelligente, stratège, mince, aguerrie au combat, manipulatrice et séductrice, on comprenait totalement pourquoi elle avait fait une recrue de choix pour Valentin, il s’agissait là d’une chasseuse d’ombre d’élite. Et sans le moindre doute, elle avait transmis ses gênes à sa fille, comment vous ne vouliez pas craquer devant un tel visage. Ma fille avait littéralement le don de me faire fondre, j’aurais pu rester des heures à la regarder me sourire tant ce spectacle me fascinait et me ravissait. Je comprenais maintenant totalement tous ces parents terrestres bêtas devant leurs enfants, j’étais exactement pareil, sans d’ange ou pas, cela ne changeait rien. Et bien que ce soit égoïste, je n’avais réellement aucune envie qu’elle grandisse, elle était tellement mignonne ainsi, je voulais la garder comme cela le plus longtemps possible. Déjà parce qu’à cet âge-là, le bébé ne voit que par ses parents, nous sommes en quelque sorte ces seuls repères, tandis qu’en grandissant il y aura les garçons ou les filles qui sait, ce qui veut dire que les parents passeront au second plan et fini le coup du papa seul homme de sa vie. Est-ce si égoïste de vouloir rester le héros de sa fille, sa seule priorité ? Sans doute, mais je ne peux empêcher une partie de moi de le vouloir, c’est ce que je ressens. De toute façon il me restait encore bien du temps avant qu’on n’en soit arrivé là, il me fallait donc profiter au maximum de son enfance.

Elle venait d’énoncer un point intéressant, j’avais plus de sang d’Ange que les autres, maintenant c’était sûr donc qu’avais-je transmis à Naya. J’avais cette peur de l’avoir transformé en monstre comme moi, comme Tanya me l’avait dit une fois, on ne savait pas exactement l’étendue de l’expérience de Valentin, je pouvais très bien mourir demain de cette aberration. Et en tant que chasseur, j’avais été préparé toute ma vie à cette éventualité, mais il était hors de question que je reste sans rien faire alors que ma fille risquait peut-être sa vie. J’avais un moyen d’en avoir le cœur net, de savoir si je lui avais transmis le même sang que moi, il me suffisait de le faire vérifier par un frère Silencieux. Et pour ma plus grande chance, la cérémonie de protection a lieu avec un Frère Silencieux, il me suffisait juste de lui faire la requête avant même de commencer la vraie cérémonie. Peut-être étais-je paranoïaque et elle ne risquait absolument rien, mais autant risquer ma vie sur des peut-être ne me gênait pas, mais pas celle de ma fille, elle je la protégerai de tous les maux de ce monde. J’avais repris mes esprits juste à temps pour ne pas être distancé par la jeune femme qui se dirigeait déjà vers le Portail, une fois que je fus devant et que je vis Alicante à travers, je tournai aussitôt la tête voyant l’air fixe de Tanya, je me souvenais alors que depuis sa trahison annoncée, elle n’avait pas pu retourner dans notre terre natale. Il avait fallu demander l’autorisation pour qu’elle vienne, on ne peut pas dire qu’il m’avait fallu insister, ces derniers mois Tanya s’était vraiment acharné à se racheter, résultat l’estime de l’Enclave pour elle était revenue un peu déjà, suffisamment pour qu’il accepte déjà qu’elle revienne à Alicante. J’imaginais donc ce que cela devait lui faire de revoir notre ville d’enfance, j’avais une surprise d’ailleurs pour elle à ce propos mais j’attendais un peu plus tard pour lui annoncer, je ne voulais pas gâcher ce moment. L’Enclave avait accepté de lever son exil d’Alicante, il m’avait fallu faire des pieds et des mains par contre pour cela, mais avec l’appui de Maryse, et mon rapport à moi, ils avaient finalement accepté, sous condition de probation tout de même. Autrement dit, au moindre écart de conduite de la jeune femme, ce droit s’arrêterait aussitôt, du moins pour l’instant.

Lorsque nous arrivâmes à Alicante, je restai encore une fois émerveillé par la beauté de cette ville, j’avais beau ne pas trop aimer la vision des gens d’ici, la ville par contre ne cesserait de me mettre des étoiles plein les yeux. Je me tournai aussitôt vers Naya et vit alors son regard fasciné par l’éclat des tours de verre, je me souvenais être pareil étant petit, les peu de fois où Valentin m’avait amené dans la ville bien sûr. « Alors mon bébé, que penses-tu de la terre de tes ancêtres ? De notre terre à nous ? Tu es ici chez toi, je sais même qu’un jour tu seras honorée ici même, tu seras connue comme la plus grande chasseuse d’ombre ayant existé, pas vrai Naya ! » J’embrassai alors la joue de ma fille fortement sous ses gloussement adorables. « Mais pour l’instant on va tâcher de te protéger des méchants démons, ce serait de la triche qu’ils s’attaquent à toi alors que tu n’es encore qu’un bébé ! Il faut qu’ils attendent que tu grandisses pour leur botter les fesses dans les règles mon ange ! »

Et alors qu’on s’apprêtait à entrer dans la Salle des Accords, la jeune femme m’avait arrêté, posant sa main sur ma joue et plongeant son regard dans le mien. Elle me fit ensuite une déclaration à couper le souffle, la preuve même quand je disais qu’elle était une personne merveilleuse. J’avais beau aimer Clary, je ressentais à cet instant l’envie de l’embrasser à pleine bouche, pour lui montrer que ce qu’elle avait dit m’avait touché. À la place, je décidais de poser mon front contre le sien, gardant nos regards entremêlés, tout en arborant un léger sourire « Tanya Epinguer, tu as beau croire que tu me dois cela à moi, tu te trompes, tu le dois uniquement à toi ! J’ai beau être celui qui est censé avoir plus de sang d’ange, je n’ai jamais rencontré une personne avec une grandeur d’âme comme la tienne, ta force te vient de toi Tanya, uniquement de toi, ne laisse personne te l’enlever, c’est ce qui fait de toi le rayon de lumière qui illumine nos vies ! J’ai juste réveillé en toi la fille qui sommeillait, toutes ces actions, tous ces changements, c’est ta volonté qui les a accomplis ! Ne doute jamais de ta force intérieure, tu es la plus forte d’entre nous ! » J’embrassai alors son front tendrement tout en continuant de sourire « D’ailleurs j’ai une surprise, grâce à tous les efforts que tu as fourni, Maryse et moi on a réussi à convaincre l’Enclave de lever ton bannissement ! Tu es maintenant libre de revenir ici quand tu le souhaites, tu pourras donc venir avec Naya ou moi, ou nous deux, ou même toute seule ! Tu peux rentrer dans ta patrie Tanya, ils ont dit qu’ils te surveilleraient quand même mais c’est juste des paroles selon moi ! Donc surprise ! »

Je pris ensuite sa main, et ma fille dans les bras, voulant la porter un peu avant de rentrer dans la Salle des Accords. Une fois dedans, je vis tout le nécessaire pour la cérémonie, le Frère Silencieux était déjà là et la Sœur de Fer également. Cependant comme j’y avais pensé plus tôt, je voulais d’abord que le Frère Silencieux vérifie quelque chose, je m’avançai donc vers lui, n’ayant pas envie de sa désagréable voix dans ma tête, mais n’ayant pas vraiment le choix « J’ai quelque chose à vous demander ! Comme vous le savez, il s’avère que j’ai plus de sang d’ange que la normale, en tant qu’expérience de Valentin ! Je voulais savoir si vous avez un moyen par la magie de savoir à quelle proportion et ensuite de me dire si ma fille a un taux normal ou bien si elle est comme moi ! Le pouvez-vous ? » « Tend ton bras, Jace Lightwood ! » Le Frère Silencieux saisit mon bras, faisant en sorte que mes runes s’illuminent pendant quelques secondes « Effectivement, ton sang est bien plus riche en sang d’ange que les autres chasseurs d’ombre ! Maintenant voyons voir pour ta fille ! » Il prit le bras de Naya doucement pour ne pas lui faire mal « Intéressant ! Oui son taux est supérieur à la normale également mais en plus faible quantité que le tien, elle se situe entre la normalité et toi ! Ce qui est normal, vu que ce n’est pas le premier cas d’anormalité dans l’histoire ! À chaque fois, au fil des générations, la normalité reprend sa place, au fil du temps, tes descendants seront normaux ! Maintenant pouvons-nous commencer ? » « Oui, oui, merci encore de votre réponse ! » Je déposai Naya sur l’autel, laissant place aux deux représentants pour préparer le rituel tandis que moi je réfléchissais à tout cela. Elle avait donc hérité de moi, en plus faible proportion que moi mais quand même, il ne me restait plus qu’à espérer qu’elle ne risquait rien.





I can see that you are happy with Simon.
However.. My heart still thinks you don't love him...

Revenir en haut Aller en bas
avatar


The New Tanya

Je suis ici depuis le : 28/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Amber Heard . J'ai actuellement : 21 ans mais déjà : 3168 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 3352 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Clary & Katerina .Je n'ai qu'un but dans la vie : : être la meilleure mère possible. . Pour cela, je réside actuellement : à l'Institut. tout en étant d'une humeur : enjôleuse. . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

SCAR FROM THE PAST
Regrets & Liars... Il m'aura fallu des années avant de réaliser le mal que j'avais fait et les erreurs que j'ai commises. Aujourd'hui, je vois enfin le mal de mes actes passés et je regrette. Je regrette de ne pas avoir aimé mes parents comme ils le méritaient, de ne pas avoir été la fille dont ils rêvaient. Tous mes choix et toutes ses années de mensonges et de manipulation. Je continue chaque jour de me battre contre le monstre que j'étais. On me dit de tirer un trait sur tout cela, mais ce n'est pas évident d'oublier les cicatrices de notre passé.

SOUL MATE FROM HEAVEN
Jace... Il faudrait un tout un livre pour décrire cette connexion qui nous unie. Je te connais depuis ta naissance, tout bébé tu me faisais déjà fondre. Dès le premier regard que j'ai posé sur toi, je savais que tu serais bien plus qu'un frère d'arme. Nous avons grandis ensemble, nous nous sommes toujours soutenues contre les adversités, mains dans la main nous avancions ensemble. Et même si neuf années nous ont tenus loin l'un de l'autre, mon amour pour toi n'a pas changé. Te revoir après tout ce temps n'a que davantage ravivé cette flamme que j'éprouvais déjà pour toi à l'époque. Nous pensons pareils, nous lisons en l'autre comme dans un livre ouvert. J'ai besoin de toi pour vivre, j'ai besoin de celui que je considère comme mon âme sœur, ma moitié spirituelle. Te perdre serait la pire des choses, car je sais que si tu venais à disparaître avant moi, la mort n'aurait qu'à venir me chercher juste après.

SUNSHINE IN THE DARK
Naya... Ma fille, mon petit ange. Tu ne sais pas à quel point je peux t'aimer ma princesse. Tu es mon rayon de soleil, celle qui illumine ma vie. Un regard tourné vers toi me suffit à me sentir mieux. Tu as été celle qui m'a donné envie de changer, poussé par ton père, je suis devenue une personne meilleure. Pour toi, pour vous. N'oublie jamais ma chérie, ta maman t'aime plus que tout au monde, et elle sera toujours là pour toi, pour te soutenir et t'aider dans chacun des moments de ta vie. Car tu es ma vie. Celle qui me donne envie d'affronter le monde chaque jour rien que pour te rendre fière. Merci pour tout ce que tu as pu faire pour moi en l'espace de si peu de temps.


Journal intime
Mon statut: Célibataire.
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: « Thanks for bringing back my smile, for being my happiness. » ✝ Tace
Mar 1 Aoû - 19:32
          



« Thanks for bringing back my smile, for being my happiness. »
feat Jace Lightwood

On entend souvent qu’il n’y a rien de plus beau qu’un bébé, que sa pureté et son innocence. Et qu’un sourire d’un bébé est tel le sourire d’un ange. J’ai souvent cru que tout cela était exagéré, que c’était le discours de parents irréalistes qui voient en leur enfant un Dieu vivant. Seulement, le jour où j’ai vu ma fille me sourire pour la première fois, j’ai été aussitôt bercé de bonheur, enivrée par la beauté de celle-ci. C’était comme si un Ange me souriait et me donnait une bénédiction. Il faut dire aussi que le sourire de son père est déjà magnifique et digne des anges eux-mêmes alors celui de notre princesse ne peut que l’être davantage. C’est pour cela que tant qu’eux deux seraient dans ma vie, tant qu’ils seront heureux et continueront de me sourire, je me sentirai bien. Car s’il y a une chose dont je suis certaine, c’est que j’ai besoin de ces deux-là pour continuer à avancer et vivre convenablement. J’ai besoin de mes deux anges pour avancer dans la vie et rester la tête haute, pour ne plus me sentir profondément triste d’avoir perdu un amour. Pour rien au monde je ne veux vivre dans un monde où ces deux êtres n’y seraient pas. J’ai besoin d’eux pour me sentir vivante et continuer mon combat de tous les jours depuis plus de six mois, un combat de toute une vie. Je sais que tant qu’ils seront là pour continuer à me soutenir et à me sourire, je pourrai toujours braver des montagnes et faire des miracles.

Alors quand je vois que je vais passer la journée entière à Alicante depuis si longtemps, en compagnie de mes deux amours. Quand je sais que cette journée est placé sous le signe de l’amour, que c’est la journée de notre fille et que j’aurai le droit toute la journée à eux deux heureux, je ne peux rien demander de plus. C’est tout ce dont j’ai besoin à l’heure actuelle et cela pour le restant de mes jours. J’étais heureuse de voir à quel point mes sentiments étaient partagés. Il me suffisait de voir le sourire sur le visage de Jace, voir à quel point il était heureux à cet instant lui aussi. C’était dingue de voir comment on pouvait être proche d’un petit être aussi vite que cela alors que rien ne présageait sa venue au monde. Nous n’avions pas voulu avoir un enfant, ce n’était pas quelque chose que nous avions décidé. Et pourtant aujourd’hui, quand je vois Naya, quand je la vois avec son père, je me dis que c’est la plus belle chose que j’ai réussi dans ma vie. Je n’avais d’ailleurs pas pu m’empêcher de glousser en les voyant tous les deux ainsi, et surtout en entendant son père vanter les futurs exploits de sa fille. Il avait sûrement raison après tout. Son père est le meilleur chasseur d’ombre de notre génération, il se bat comme jamais et maintenant il s’avère qu’il a des supers pouvoirs. Elle ne pouvait qu’hériter de ses grandes capacités. Seulement, même si je ne doute pas de cela et du fait que je serai fière de ma fille en tant que chasseuse, je n’étais pas pressée pour autant que ce jour arrive. Car cela signifierait la laisser partir combattre, prendre le risque de la perdre un jour, de la voir blessée par exemple. Je sais que le jour où cela viendra, je n’aurai pas le choix, mais d’ici là, je comptais bien la choyer autant qu’il m’était donné de le faire.

Si j’étais devenue la femme que je suis à l’heure actuelle, c’était seulement grâce à mon meilleur ami et ma fille. C’était eux qui m’avaient donné la force de me battre contre mes démons, de devenir une meilleure personne. C’était pour eux que je l’avais fait et je me devais de les remercier tous deux pour cela. Même si à l’heure actuelle, seulement Jace comprendrait et pourrait y répondre, je n’avais pas manqué de m’adresser à mes deux amours pour leur exposer mon cœur sans filtre. Jace n’avait pas tardé à me répondre d’ailleurs, posant son front contre le mien, je savourais ces doux moments l’un l’autre même si mon envie de ses lèvres ne disparaîtra jamais et que j’avais besoin d’elles à présent. Toutefois, les autres actes de tendresse me satisfaisaient aussi, et je ne comptais jamais m’en priver. Mon regard intensément plongé dans ses yeux, je posais ma main sur sa joue délicatement, un tendre sourire se dévoilant sur mes lèvres alors que mes yeux s’embuaient déjà face à la beauté de son discours. S’il y avait une chose dont j’étais certaine, c’était que Jace n’était pas seulement exceptionnel en combat, il l’était aussi de par son cœur et ses magnifiques discours, toujours le mot pour me faire pleurer « Ce que tu me dis est magnifique Chéri, tu as toujours été le seul à avoir les mots pour me faire pleurer, c’est l’effet que tu as sur moi et que tu auras toujours peu importe ce que la vie nous réserve. Seulement je ne suis pas d’accord avec toi sur tout ce que tu viens de dire. Oui je suis une femme forte mais c’est uniquement grâce à des personnes telles que toi ou notre fille que je le suis. C’est quand je vous vois croire en moi, c’est quand je te vois te battre pour moi, la force que tu démènes pour toujours me protéger de tout que je me sens forte pour tout affronter. C’est de toi, de tes croyances en moi, c’est de ton soutien indéfectible, de ton amour à mon égard que je puisse cette énergie à rester forte, à marcher la tête droite. Sans toi, je ne serai pas là aujourd’hui, je ne me tiendrai pas ici, prête à baptiser notre fille, notre princesse. Je ne serai que le monstre que j’ai été pendant de nombreuses années. C’est toi qui m’a aidé à redevenir la fille que j’étais autrefois, lors de notre enfance. Sans toi, rien n’aurait été possible. » Seulement, je ne m’attendais pas aux paroles qui suivirent. Je ne rêvais pas, il venait vraiment de m’annoncer que mon ordre d’exil était levé ? Que je pouvais revenir à Idris quand bon me semble bien que sous surveillance. Et cela encore grâce à lui. J’avais aussitôt cette furieuse envie de l’embrasser mais je ne le pouvais pas, à la place je me contentais de venir embrasser fortement sa joue à de multiples reprises alors que mes larmes se mettaient à rouler sur mes joues « Par l’Ange Jace… Tu… as fais cela pour moi, tu as continué à te battre pour moi, à toujours croire en moi. Tu sais à quel point Idris pouvait me manquer, à quel point sentir notre chez nous pouvait me manquer et tu as fait tout cela pour moi. Tu t’es battu pour m’obtenir ce magnifique présent. Quand je te dis que c’est toi qui est la personne la plus magnifique, il va vraiment falloir que tu me crois. Car tu viens de me le prouver une fois de plus Jace Lightwood. Personne ne peut rêver meilleur âme sœur que toi, c’est impossible. Je n’aurai jamais de toute une vie pour te remercie de pour ce que tu as fait pour moi. Le jour où tu es entré dans ma vie, ce fut un cadeau du ciel, un cadeau des anges qui m’ont offert le plus précieux de tous. Merci pour absolument tout Chéri. » dis-je en venant embrasser tendrement sa joue à nouveau, mon cœur se remettant doucement de cette nouvelle qui ne faisait qu’égayer un peu plus ma journée.

Une fois dans la Salle des Accords, tenant toujours fermement la main de Jace dans la mienne, je pouvais constater que la Sœur de Fer et le Frère Silencieux étaient déjà sur place, prêt à commencer la cérémonie. Toutefois quand Jace s’approcha de ce dernier, je n’eus pas de mal à deviner ses intentions. Pour dire vrai, j’avais moi aussi pensé à cela en y resongeant. J’écoutais avec attention la conversation entre eux, fort heureusement le frère silencieux parlait pour nous deux et je pouvais la suivre sans mal. J’attendais avec appréhension le résultat, qui s’avérait être ce que je pensais. Il avait transmis plus de sang d’ange que des chasseurs normaux, à notre fille. Je me demandais alors si cela consisterait à seulement des capacités supérieures ou si elle aussi aurait un jour un don. J’espérais aussi qu’elle ne risquerait jamais rien à cause de cela, malheureusement avec Valentin on ne peut jamais être certain de ce que l’avenir nous réserve.

Notre fille était sur l’autel et mon cœur battait plus rapidement dans ma poitrine. Là où un enfant normal aurait déjà pleuré toutes les larmes de son corps, elle, elle restait calme et paisible alors qu’elle nous regardait tous les deux. Quant à moi, je serai la main dans la sienne plus fortement, regardant notre fille avec appréhension comme tout parent dans une telle situation j’imagine. Le Frère Silencieux prit place d’un côté de l’autel tandis que la Sœur de Fer faisait de même de l’autre côté. Ce fut lui qui prit la parole, ou plutôt devrais-je dire la pensée « Ange Raziel, aujourd'hui nous te présentons Naya Epinguer-Lightwood et nous venons te demander pour lui le baptême. Nous aimerions le voir marcher toute sa vie sur ton chemin de lumière et d'amour, suivre la voie de ses prédécesseurs comme il se doit. Nous aimerions que toi et tes frères soyez guide et force pour cet enfant. Aujourd'hui, nous nous engageons à l'accompagner en l'aidant à poursuivre le chemin de nos anciens et de toujours combattre les démons avec la même férocité que les premiers chasseurs. Nous te demandons de bénir cet enfant. » Laissant planer quelques secondes sans agir, il vint enfin nimber Naya d’une douce lumière bleue. Je pouvais voir d’où j’étais notre fille suivre des yeux le trajet de la main du Frère Silencieux tandis que la lumière du sort finissait par doucement disparaître. Le frère Silencieux posa son regard sur nous une fois son œuvre terminé avant de lancer « Cette enfant est dès à présent protéger des démons et de toute possession. Puissent les anges continuer à la protéger. ». Restait plus que la partie avec la Sœur de Fer, et autant dire que c’était celle que j’aimais le moins. L’idée qu’elle approche une lame de mon bébé ne m’enchantait absolument pas, mais je n’avais pas le choix. Cela fait partit du rituel et je devais me contenter de m’y plier. Même si ma main venait serrer davantage celle de Jace, mon regard se posa sur lui l’espace d’un instant. C’était certain qu’il devait lire mon appréhension dans mes yeux, mais je ne devais certainement pas être la seule dans cet état d’esprit.

.ANGELUS




EVERYTHING IS COMPLICATED ESPECIALLY IN LOVE

Cheat appearances I show a girl who doesn't need more than she already have. A girl who plays with boys and makes believe that they can have more with her. Whereas in truth, my heart and my soul are taken yet. By Jace, my soulmate that I love for many years and for whom, my heart beat every day.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Golden Boy

Je suis ici depuis le : 03/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Dominic Sherwood. . J'ai actuellement : 19 ans. ans mais déjà : 7766 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 6452 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Le Charismatique Aiden Bradford o/ .Je n'ai qu'un but dans la vie : : Essayer de vivre malgré la souffrance... . Pour cela, je réside actuellement : à l'Institut de New York. tout en étant d'une humeur : Céleste o/ . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

Clarissa - Clary, tu es tellement importante pour moi que j'ai l'impression que tu as toujours fait partie de ma vie. Dorénavant tu sais que je ne suis pas ton frère, mais ce que tu ne sais pas, c'est que je suis fou de toi, littéralement fou de toi. Je ne peux te l'avouer car je ne veux pas briser le bonheur que tu as avec Simon. Il est dit que le véritable amour est sacrifice, je sacrifierai donc mes sentiments pour que toi tu puisses être heureuse. Je t'aime éperdument Clarissa, mais ça, tu ne le sauras sûrement jamais..


Tanya - Tanya, toi et moi nous nous connaissons depuis toujours. Tu me portais dans tes bras quand je n'étais encore qu'un bébé. Tu as été ma première amie, et sans aucun doute la plus sincère. Mais toi et moi c'est encore plus que ça, c'est une symbiose d'esprits, plus forts encore que des parabatai, tu lis en moi autant que je lis en toi, tu as les mêmes envies, les mêmes goûts, nous sommes le sens littéral de l'expression âme soeur. Aujourd'hui nous avons conçu la vie ensemble, nous avons mis le meilleur de nous deux dans un petit ange. Je n'ai pas de mot pour décrire à quel point tu es importante pour moi, tu es aussi précieuse pour moi que l'est l'oxygène pour mes poumons, si je te perds, je meurs intérieurement. Je t'aime énormément Tanya Epinguer, et quoi qu'il puisse arriver, rien ne changera jamais cela.


Naya - Naya, sans doute mon plus grand accomplissement. Je n'aurai jamais pensé devenir père si tôt et pourtant maintenant que je le suis, je ne me vois pas sans toi. Tu es littéralement ma raison de vivre, je peux être triste ou bien en colère, dès que je te vois, j'oublie tout et je suis apaisé. Avant toi, je n'avais jamais eu peur de la mort, je me disais que cela faisait parti de mon travail mais dorénavant je ne veux pas mourir, je ne veux pas que tu sois comme moi, je veux que tu connaisses ton père, que tu me connaisses. N'oublie jamais que je serais toujours là pour toi, je ne t'abandonnerai jamais ma fille chérie, car il n'y a pas de mot pour décrire l'amour qu'un père a pour sa fille.

Journal intime
Mon statut: Célibataire amoureux...
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: « Thanks for bringing back my smile, for being my happiness. » ✝ Tace
Ven 4 Aoû - 18:53
          



Thanks for bringing back my smile, for being my happiness
Feat Tanya Epinguer


Je n’avais pas pu m’empêcher de repenser à ce que la jeune femme m’avait dit plus tôt, avant que nous entrions dans la salle pour notre fille. Elle m’avait encore une fois agacé en me contredisant, son nouveau côté modeste était loin de me plaire, bien au contraire il m’énervait plus qu’autre chose. Je pensais toujours ce que j’avais dit, sa force ne lui venait pas des autres à la différence de nous tous, certes nous devions la rendre plus forte en effet, mais rien que d’elle-même, elle possédait une force extraordinaire. Je ne savais plus quoi dire pour qu’un jour elle commence à me croire, je trouvais cela dommage d’avoir une telle force intérieure mais de ne pas en prendre conscience. C’est ce qui faisait d’elle une chasseuse exceptionnelle, certes elle était d’un très bon niveau, mais ça il en existait des chasseuses comme cela, par contre des chasseuses avec une telle force de caractère, aucune à ma connaissance, alors pourquoi vouloir nier sa plus grande capacité. Après tout elle était une grande fille, si elle ne voulait pas me croire, c’est elle que cela regardait, je trouvais juste cela stupide. Il était clair que je n’allais plus insister, pas pour qu’elle me sorte une énième fois que nous sommes sa seule force. Plus j’y pensais et plus je me disais qu’il fallait que ja la surveille, qu’elle avait sans doute mal compris mes intentions de départ. Lorsque je lui avais demandé de retrouver la jeune fille en elle, c’était tout ce que je lui demandais, je ne lui avais pas demandé de devenir une autre personne non plus, une personne parfaite. Sa modestie me laissait penser que je perdais un peu de la Tanya que j’avais connue, alors que je ne lui avais jamais demandé cela. Moi je voulais retrouver la Tanya qu’on aurait pu prendre pour ma jumelle sur la personnalité, celle qui disait ce qu’elle pensait, qui n’avait peur de rien et qui ne jouait pas les modestes, en particulier quand ce n’était pas nécessaire. J’espérais que le fait qu’elle puisse retourner à sa terre natale, la ferait redevenir elle-même, qu’elle comprenne qu’elle n’avait nul besoin de changer, car elle était parfaite comme cela, la fille qui avait toujours été ma meilleure amie. Je ne voyais pas l’utilité d’essayer de rentrer dans un moule, comme les autres voudraient qu’on soit, elle était comme moi, on se faisait parfois détester pour notre personnalité, mais ce n’était en rien une raison suffisante pour changer qui nous sommes.

Voir ma fille se faire protéger par le sort des Frères Silencieux, me faisait étrange, elle n’avait beau avoir qu’un mois, j’avais l’impression que c’était hier que j’étais revenu du bateau de Valentin pour voir ce magnifique visage. Et voilà que maintenant, elle faisait déjà son premier pas dans notre monde, dans le monde dangereux des Chasseurs. Certes il lui restait beaucoup d’années avant de prendre part à tout cela, de jouer un rôle dans la guerre contre les démons mais cela me faisait bizarre quand même, comme si hier j'étais encore ce gamin qui combattait les démons, qui entrait enfin dans son rôle de naissance, et maintenant j’étais ce père qui avait transmis un héritage à sa fille, qui avait donné une nouvelle génération à notre civilisation. Je me demandais si Tanya ressentait la même chose, si cela lui faisait bizarre à elle aussi de voir une nouvelle génération venant d’elle, de voir un peu ce qui serait la relève dans plusieurs années. De plus, je ressentais le même sentiment que précédemment, cette peur pour elle, il était bien connu que les chasseurs d’ombre mourraient souvent jeunes. Je n’avais jamais eu cette peur pour moi, je l’avais toujours vu comme ma mission, comme le but de ma vie, j’étais fait pour le combat et je ne vivais que pour cela. Mais pour elle, cette pensée ne suffisait pas, je voulais qu’elle vive le plus longtemps possible, c’était sans doute naïf, voir même sentimental, mais c’était le père qui parlait en moi. Une fois que le Frère Silencieux eut fini la cérémonie avec ma fille, je vis le regard de Naya se porter sur sa mère et moi, et alors que des enfants terrestres se seraient mis à pleurer de voir une lame près d’eux, elle, cela la faisait sourire, limite glousser car elle voulait la toucher. Décidément elle était bien notre fille, nul doute là-dessus, déjà impatiente de faire ses preuves et d’avoir des armes dans les mains. C’était un peu bizarre qu’elle me rende fier d’elle à un si jeune âge, mais c’était bel et bien le cas, le fait qu’elle ne pleure ni pour la lame, ni sur le fait que ses parents ne la prenaient pas dans leurs bras, était vraiment impressionnant. Bien que quand j’y pensais, cela paraissait logique, la force de caractère de Tanya avec mon goût du combat, voilà ce qu’était Naya, nul doute qu’elle n’allait pas pleurer si facilement.

Quand tout fut fini, je n’hésitai évidemment pas une seconde et vint prendre ma fille dans mes bras pour coller mon nez au sien en lui faisant un grand sourire « Papa est très fier de toi mon bébé ! Tu es le bébé le plus fort de tout l’univers, et vu que c’est moi qui le dis, c’est forcément vrai ! ». J’embrassai son front le plus tendrement possible avant de me tourner vers le Frère Silencieux et la Sœur de Fer « Je vous remercie beaucoup, je sais que ce n’est rien pour vous mais pour moi ça représente beaucoup, merci de l’avoir protégé, d’avoir rassuré un père sans doute trop protecteur ! » Je sortis ensuite de la salle avec ma fille et sa mère nous suivant, je me tournai ensuite vers Tanya avec un sourire « Cela a été plus rapide que je le croyais, que dirais-tu de ne pas rentrer tout de suite ! Toi tu n’es pas venu ici depuis un moment, et Naya n’était jamais venue, faisons lui découvrir Alicante, le berceau de notre civilisation ! »

J’avais confié Naya dans les bras de la jeune femme, voyant bien que le coup de la lame l’avait inquiété et qu’elle voulait un peu profiter de sa fille. De plus, les voir ensemble en train de sourire, était un spectacle incroyable, assez incroyable pour que j’accepte de laisser ma fille quitter mes bras. Je n’avais pas perdu mon temps pour autant, j’avais repéré un restaurant, enfin le terme restaurant était légèrement inapproprié pour décrire cela, on était quand même plus proche de l’auberge que du restaurant, un peu comme chaque coin de restauration à Alicante. « Que dirais-tu de venir manger ici le petit déjeuner ? C’est moins classe que New York mais je suis sûr qu’on y mange bien ! » J’entrai avec les deux filles à l’intérieur de l’établissement, on avait beau croire de l’extérieur, l’intérieur était étonnamment classe, bien entretenu avec des tables un peu partout prêtes à accueillir beaucoup de clients. Grande chance pour nous, il n’y avait pas grand monde, ce qui allait nous donner de la tranquillité et du calme. Je vis une table un peu au fond de l’auberge, on s’y installa tous les trois, prenant un siège réhaussable pour Naya, et la mettant entre nous deux. « Tu veux manger quoi Nya ? Et toi bébé Naya, une idée ? J’écoute les femmes de ma journée, à vous l’honneur ! »





I can see that you are happy with Simon.
However.. My heart still thinks you don't love him...

Revenir en haut Aller en bas
avatar


The New Tanya

Je suis ici depuis le : 28/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Amber Heard . J'ai actuellement : 21 ans mais déjà : 3168 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 3352 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Clary & Katerina .Je n'ai qu'un but dans la vie : : être la meilleure mère possible. . Pour cela, je réside actuellement : à l'Institut. tout en étant d'une humeur : enjôleuse. . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

SCAR FROM THE PAST
Regrets & Liars... Il m'aura fallu des années avant de réaliser le mal que j'avais fait et les erreurs que j'ai commises. Aujourd'hui, je vois enfin le mal de mes actes passés et je regrette. Je regrette de ne pas avoir aimé mes parents comme ils le méritaient, de ne pas avoir été la fille dont ils rêvaient. Tous mes choix et toutes ses années de mensonges et de manipulation. Je continue chaque jour de me battre contre le monstre que j'étais. On me dit de tirer un trait sur tout cela, mais ce n'est pas évident d'oublier les cicatrices de notre passé.

SOUL MATE FROM HEAVEN
Jace... Il faudrait un tout un livre pour décrire cette connexion qui nous unie. Je te connais depuis ta naissance, tout bébé tu me faisais déjà fondre. Dès le premier regard que j'ai posé sur toi, je savais que tu serais bien plus qu'un frère d'arme. Nous avons grandis ensemble, nous nous sommes toujours soutenues contre les adversités, mains dans la main nous avancions ensemble. Et même si neuf années nous ont tenus loin l'un de l'autre, mon amour pour toi n'a pas changé. Te revoir après tout ce temps n'a que davantage ravivé cette flamme que j'éprouvais déjà pour toi à l'époque. Nous pensons pareils, nous lisons en l'autre comme dans un livre ouvert. J'ai besoin de toi pour vivre, j'ai besoin de celui que je considère comme mon âme sœur, ma moitié spirituelle. Te perdre serait la pire des choses, car je sais que si tu venais à disparaître avant moi, la mort n'aurait qu'à venir me chercher juste après.

SUNSHINE IN THE DARK
Naya... Ma fille, mon petit ange. Tu ne sais pas à quel point je peux t'aimer ma princesse. Tu es mon rayon de soleil, celle qui illumine ma vie. Un regard tourné vers toi me suffit à me sentir mieux. Tu as été celle qui m'a donné envie de changer, poussé par ton père, je suis devenue une personne meilleure. Pour toi, pour vous. N'oublie jamais ma chérie, ta maman t'aime plus que tout au monde, et elle sera toujours là pour toi, pour te soutenir et t'aider dans chacun des moments de ta vie. Car tu es ma vie. Celle qui me donne envie d'affronter le monde chaque jour rien que pour te rendre fière. Merci pour tout ce que tu as pu faire pour moi en l'espace de si peu de temps.


Journal intime
Mon statut: Célibataire.
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: « Thanks for bringing back my smile, for being my happiness. » ✝ Tace
Lun 14 Aoû - 15:00
          



« Thanks for bringing back my smile, for being my happiness. »
feat Jace Lightwood

C’était peut-être faible de ma part, mais voir ma fille sur cet autel devant moi, seule face à une figure reconnaissons-le, terrifiante me donnait l’envie de la prendre dans mes bras. C’était comme si avec elle, j’étais plus faible que d’ordinaire. Mais peut-on vraiment me le reprocher ? Je suis une mère maintenant, c’est mon instinct maternel qui cherche à protéger ma fille face au danger. Pourtant, il n’y en a aucun ici, et il me fallait me rendre à l’évidence que mes envies n’étaient pas fondées. D’autant plus que Naya avait tourné sa petite tête vers son père et moi sans qu’une seule once de peur ne soit lisible dans son regard, rien du tout. Elle se montrait presque plus forte que sa propre mère à cet instant donné. Il m’était bien obligé de reconnaître que je trouvais cette force de caractère sur un si petit être touchant, cela me rendait vraiment très fière. Alors quand ensuite, la Sœur de Fer approcha une de ses lames au-dessus de ma fille, mon inquiétude finit par s’envoler en voyant Naya s’agiter vers l’objet tranchant tout en souriant. C’était comme si elle voulait s’en emparer, comme si ses capacités de chasseur ressortaient déjà. Je reconnaissais bien là le goût du combat de son père, son portrait craché en bien des points. Et je n’étais pas la seule à voir la force de notre fille, le sourire de Jace et son regard brillant ne me laissaient aucun doute sur sa fierté à lui aussi. C’est en voyant un moment comme celui-ci que je m’estime heureuse d’avoir reçu la bénédiction d’être mère, d’avoir eu la chance de devenir une mère et de fonder une famille. Certes Jace n’est pas amoureux de moi, son cœur est déjà pris ; mais je ne doute pas une seconde qu’il nous aime toutes les deux de tout son cœur ; que lui comme moi, nous sommes heureux de cette famille que nous avons reconstruite et qui sera bien meilleure que nos anciennes.

D’ailleurs, ce que j’avais pu ressentir venant de Jace s’avéra fondée quand Naya, une fois dans ses bras ; eut le droit à de beaux compliments venant de son Papa. Des compliments qui n’étaient pas forcément objectifs, mais que je ne ressentais pas comme faux, les ayant moi-même. Un gloussement s’échappa de mes lèvres alors que notre fille avait un grand sourire qui ne quittait pas ses lèves, celle-ci touchant frénétiquement la légère barbe encerclant les lèvres de son père. Son regard en disait tellement, un regard empli d’amour, le même que je devais certainement poser à cet instant sur mes deux trésors. J’avais d’ailleurs moi aussi gratifié le Frère Silencieux et la Sœur de Fer, avant que ceux-ci ne s’éclipsent à leurs affaires. Quant à moi, je n’avais pas envie de partir tout de suite d’Alicante. Cela ne faisait peut être qu’un peu plus d’une demie année que j’en avais été éloignée, mais elle m’avait vraiment manqué. Et puis, passer la journée avec Jace et notre fille tous les trois en famille, je n’étais certainement pas contre l’idée. Après tout, nous avons toute la journée devant nous, nous n’avons rien qui presse à la maison. Même si je sais que Clarissa ne dirait pas non à ce que Jace soit rentré plus tôt, et je le comprends. Seulement, je comptais bien profiter de mon âme sœur et de notre sortie en famille plus longtemps, et par extension jouer les filles égoïstes.

Mon attention se reporta sur Jace qui s’adressait à présent à moi, me proposant alors de rester ici un peu plus longtemps. C’était exactement ce que je comptais lui proposer et cela me fit sourire de voir à quel point nous pouvions penser pareil. « Il faut dire que nous n’avions jamais assisté à cela, nous ne pouvions pas prédire le temps que cela mettrait Nana. Et pour dire vrai à ta proposition, j’allais te faire exactement la même avant que tu ne le fasses. Il faut vraiment que tu arrêtes de lire dans mes pensées… Quoi que non, en fait je trouve cela mignon. Alors oui, je veux qu’on lui fasse découvrir notre ville, elle y a le droit après tout. Puis qui sait, un jour, elle vivra peut être ici ? » dis-je avec un sourire presque nostalgique. Je veux le meilleur pour ma fille, nul ne doute de cela. Pourtant au fond, envisager l’idée qu’elle vive à Idris loin de nous, même pour un poste important comme émissaire de l’Enclave, ne m’emballait pas réellement. Il faut dire que si cela ne tenait qu’à moi, je la garderai bébé tout le temps, auprès de son père et moi, comme si on gardait jalousement un bien précieux sans vouloir le voir nous quitter.

Dès lors que Jace me donna Naya dans mes bras, mon sourire n’en fut que plus large encore. Il faut dire que c’était l’effet qu’elle avait sur moi. Elle me rendait à chaque fois le sourire. Non rectification, ils me rendaient toujours le sourire. C’était un peu comme s’ils étaient deux sources de bonheur et de joie pour moi, dans lesquelles je pouvais puiser pour m’apaiser et retrouver à mon tour un peu de bonheur. Sans vraiment faire attention, bien trop absorbée par le regard perçant de Naya, je n’avais guère fait attention que Jace nous avait conduit à une petite auberge d’Alicante. Il faut dire que cela ne changeait pas vraiment des autres établissements offrant une restauration. Et même si je m’étais habituée à la modernité de New York, l’odeur qui se dégageait de cet endroit me rappelait des souvenirs, de bons souvenirs. Mon regard se posa sur mon meilleur ami alors qu’un sourire en coin s’affichait sur mes lèvres « Chéri, j’ai l’habitude de ce genre de restaurants. N’oublie pas que j’ai vécu ici pendant quasiment toute ma vie. C’est plutôt à toi qu’il faut dire cela, tu as pris goût au luxe de New York en près de dix ans. » dis-je plus pour le taquiner qu’autre chose avant de venir embrasser amoureusement sa joue alors que Naya jouait avec la fermeture de la veste en cuir de son père.

L’intérieur de l’établissement était plutôt moderne comparé à l’extérieur, mais c’était loin d’être déplaisant. Surtout que nous n’étions pas nombreux et cela tombait bien car Naya commençait à s’impatienter sur sa chaise haute pour bébé. Il faut dire qu’un bébé cela ne fait souvent que manger, et Naya était un bébé avec un grand appétit, même si son organisme trouvait le moyen qu’elle ne prenne pas un gramme de trop que ce que lui demande sa croissance. Je me mis à sourire un peu plus en tournant la tête vers Jace, alors que Naya tendait les mains vers moi, ou plutôt vers ma poitrine « Et bien apparemment Chéri, notre fille a faim de lait. Fort heureusement qu’on a emmené des biberons, je me voyais mal lui donner le sein au beau milieu d’ici… » Me penchant pour fouiller dans le sac que j’avais pris pour Naya, contenant tout le nécessaire pour un bébé, je répondais à la demande de Jace en souriant avec malice « Pour moi, ce sera des œufs brouillés, du bacon, un croissant, un pain au chocolat, un grand café noir sans sucre et du jus d’orange. Et oui, les femmes de ta vie ont un grand appétit, pas de chance Nana. Et toi tu prendras quoi ? ».

Toutefois, j’avais beau chercher dans le sac, je n’y trouvais pas les biberons que j’avais préparé pour Naya. Réfléchissant je me suis rendue compte que je les avais oublié dans le frigo après les avoir fait, moi qui étais persuadée que le sac était complet. Je refermais ce dernier avant de me redresser un peu dans le siège et de regarder intensément dans les yeux mon meilleur ami, alors que je me mis à me mordiller la lèvre inférieure nerveusement « Tu sais… au final, lui donner le sein au beau milieu d’une auberge, ce n’est peut-être pas si mal que cela. » lançais-je en me mettant cette fois ci à rougir d’appréhension face à la réaction de l’homme que j’aimerai toujours. Il faut dire que c’était ma bêtise, j’espère juste que lui non plus cela ne le mettra pas mal à l’aise que j’allaite notre fille ici. Car celle-ci commençait à nous regarder bizarrement en penchant la tête sur le côté devant l’absence de biberon dans mes mains. La faim commençait à déformer son visage et même si elle était un enfant naturellement calme, la faim gagnait toujours face à la volonté d’un bébé.

.ANGELUS




EVERYTHING IS COMPLICATED ESPECIALLY IN LOVE

Cheat appearances I show a girl who doesn't need more than she already have. A girl who plays with boys and makes believe that they can have more with her. Whereas in truth, my heart and my soul are taken yet. By Jace, my soulmate that I love for many years and for whom, my heart beat every day.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Golden Boy

Je suis ici depuis le : 03/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Dominic Sherwood. . J'ai actuellement : 19 ans. ans mais déjà : 7766 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 6452 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Le Charismatique Aiden Bradford o/ .Je n'ai qu'un but dans la vie : : Essayer de vivre malgré la souffrance... . Pour cela, je réside actuellement : à l'Institut de New York. tout en étant d'une humeur : Céleste o/ . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

Clarissa - Clary, tu es tellement importante pour moi que j'ai l'impression que tu as toujours fait partie de ma vie. Dorénavant tu sais que je ne suis pas ton frère, mais ce que tu ne sais pas, c'est que je suis fou de toi, littéralement fou de toi. Je ne peux te l'avouer car je ne veux pas briser le bonheur que tu as avec Simon. Il est dit que le véritable amour est sacrifice, je sacrifierai donc mes sentiments pour que toi tu puisses être heureuse. Je t'aime éperdument Clarissa, mais ça, tu ne le sauras sûrement jamais..


Tanya - Tanya, toi et moi nous nous connaissons depuis toujours. Tu me portais dans tes bras quand je n'étais encore qu'un bébé. Tu as été ma première amie, et sans aucun doute la plus sincère. Mais toi et moi c'est encore plus que ça, c'est une symbiose d'esprits, plus forts encore que des parabatai, tu lis en moi autant que je lis en toi, tu as les mêmes envies, les mêmes goûts, nous sommes le sens littéral de l'expression âme soeur. Aujourd'hui nous avons conçu la vie ensemble, nous avons mis le meilleur de nous deux dans un petit ange. Je n'ai pas de mot pour décrire à quel point tu es importante pour moi, tu es aussi précieuse pour moi que l'est l'oxygène pour mes poumons, si je te perds, je meurs intérieurement. Je t'aime énormément Tanya Epinguer, et quoi qu'il puisse arriver, rien ne changera jamais cela.


Naya - Naya, sans doute mon plus grand accomplissement. Je n'aurai jamais pensé devenir père si tôt et pourtant maintenant que je le suis, je ne me vois pas sans toi. Tu es littéralement ma raison de vivre, je peux être triste ou bien en colère, dès que je te vois, j'oublie tout et je suis apaisé. Avant toi, je n'avais jamais eu peur de la mort, je me disais que cela faisait parti de mon travail mais dorénavant je ne veux pas mourir, je ne veux pas que tu sois comme moi, je veux que tu connaisses ton père, que tu me connaisses. N'oublie jamais que je serais toujours là pour toi, je ne t'abandonnerai jamais ma fille chérie, car il n'y a pas de mot pour décrire l'amour qu'un père a pour sa fille.

Journal intime
Mon statut: Célibataire amoureux...
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: « Thanks for bringing back my smile, for being my happiness. » ✝ Tace
Mar 15 Aoû - 19:49
          



Thanks for bringing back my smile, for being my happiness
Feat Tanya Epinguer


Elle n’avait pas vraiment tort, de nous deux, la personne la moins à l’aise à Alicante était sans aucun doute moi. J’avais beau être revenu la dernière fois, y être resté un peu avec Clary, je ne me sentais jamais vraiment chez moi ici, comme si cet endroit me rappelait la fausse mort de mon père à chaque instant et mon départ. Cela faisait presque déjà dix ans que j’avais quitté Idris, bien que même à l’époque, je ne mettais pas souvent les pieds à Alicante, je sais maintenant que c’est parce que Valentin voulait rester discret. Et elle avait raison aussi sur le fait que je m’étais habitué au confort d’une grande ville, la technologie, la société de consommation en somme. Alicante est une ville splendide, sans doute la plus belle ville qui soit, mais niveau amusement ou technologie, elle est à la traîne. Les boucliers de la ville empêchent toute technologie de fonctionner, autrement dit là-bas il faut s’en remettre aux bonnes vieilles méthodes pour tout quasiment. À New York, j’avais pris mes habitudes, le téléphone tout d’abord, les cafés à emporter, les ordinateurs, les écrans de télé, la nourriture à emporter, en particulier la nourriture chinoise que j’affectionnais beaucoup.

J’avais esquissé un sourire en voyant que Naya réclamait à être nourri, tendant les bras vers sa mère, décidément ce bébé savait exactement ce qu’il voulait. Mais ce qui me réjouissait encore plus, c’était le comportement de Tanya, j’avais toujours su qu’elle posséderait un instinct maternel très fort, je n’aurais su l’expliquer, je le savais juste. Elle l’avait prouvé lors de la cérémonie, tandis que Naya s’amusait de voir une lame au-dessus d’elle, voulant même l’attraper, j’avais pu voir le regard inquiet de Tanya, de peur que le moindre mal arrive à sa fille. Elle faisait une mère formidable, je savais qu’avec elle Naya ne risquait absolument rien, qu’elle la protégerait de tout, quitte à être légèrement surprotecteur comme moi. La preuve est qu’elle la nourrissait au sein d’ordinaire mais là elle avait prévu des biberons pour ne pas gêner les gens et aussi pour que ce soit mieux pour Naya, elle avait vraiment changé, la naissance de notre fille m’avait rendu la Tanya de mon enfance, elle avait fait resurgir tout le meilleur enfoui en elle. Après tout ce qu’elle avait vécu, comme pertes dans sa vie surtout, je pense que Naya représentait une sorte de miracle, le rayon de lumière dont elle avait besoin pour voir que la vie est grise et non totalement noire.

J’avais esquissé un sourire au coin des lèvres en attendant la commande de la jeune femme, je n’étais pas vraiment étonné, je la connaissais à force. Et puis vu sa taille mince, on ne pouvait pas dire qu’elle prenait un gramme, elle se dépensait beaucoup plus qu’elle ne mangeait, sans le moindre doute. J’appelai donc la serveuse pour lui faire part de ma commande tandis que je laissais Tanya s’occuper de Naya « Bon alors on va vous prendre un petit déjeuner anglais complet pour deux personnes, deux chasseurs évidemment ! Des viennoiseries, une cafetière de café et un pichet de jus d’orange ! Ce sera tout ! » J’avais ensuite laissé partir la serveuse avant de me tourner vers Tanya en la regardant intensément dans les yeux « Dans un restaurant de New-York, le serveur nous aurait regardé avec de grands yeux pour une telle quantité ! Ce qui est bien d’être parmi les nôtres, c’est qu’on devient la normalité, je dois dire que ce sentiment d’appartenance m’avait un peu manqué, ce sentiment de nouer avec mes racines ! »

J’avais ensuite écouté les paroles de la jeune femme m’informant que donner le sein était peut-être une bonne idée, je compris aussitôt qu’elle avait dit cela parce qu’elle avait sans doute oublié les biberons à New York. Je compris aussi qu’elle me demandait en quelque sorte mon avis, si elle pouvait le faire ou pas, moi je n’y voyais aucun inconvénient mais je comprenais sa crainte. Nous avons beau ne pas vouloir être associés aux terrestres, nous partageons certaines choses avec eux, nous sommes limite plus pudiques qu’eux, enfin pas tous. Donc le fait d’exhiber un de ses seins pour nourrir sa fille avait l’air de la gêner un peu, je ne la reconnaissais pas sur ce point. C’est ce que j’avais déjà remarqué, la nouvelle Tanya paraissait trop précautionneuse, trop convenable, celle de mon enfance ne se serait pas gênée pour se balader en sous-vêtements si c’est ce qu’elle voulait. Il était grand temps que je lui fasse part de mon avis sur sa façon de respecter toutes les règles et les convenances dorénavant, personne ne lui avait demandé, sûrement pas moi car cela en devenait limite ennuyeux. Moi je préférais la Tanya osant les choses, quitte à se faire regarder bizarre ou détester, ça c’était la Tanya qui m’amusait.

Je gardai mon regard plongé intensément dans le sien « Dis-moi, j’ai une question, tu ne saurais pas où ma Tanya se cache ? Non parce qu’elle me manque ! Quand on t’a demandé de te ranger, personne ne t’a demandé de suivre chaque convenance et chaque règle Tanya, pourquoi tu changes qui tu es comme ça ? Moi je l’aimais cette Tanya, cette Tanya qui n’aurait pas hésité à plonger dans la fontaine si on l’avait mis au défi, cette Tanya qui n’aurait pas hésité à donner le sein à sa fille, s’en fichant des regards ou des remarques ! Ne deviens pas comme tout le monde Nya, ton originalité était ta richesse, il y a une différence entre un monstre et être atypique, n’oublie pas cela ! » J’avais même caressé sa joue pour montrer mon sérieux, esquissant un sourire au coin des lèvres « Tu ne seras peut-être pas aimé par tous, mais au moins les gens qui t’aimeront, t’aimeront pour qui tu es vraiment, tu n’auras pas à faire semblant avec eux ! Ton temps d’espionne est fini, plus besoin de jouer la comédie ou de prétendre être quelqu’un d’autre ! »

Au moment où j’avais fini de parler, la serveuse avait commencé à apporter toute la nourriture qu’on avait commandée, tout d’abord les assiettes pour le petit-déjeuner anglais, ensuite les paniers de viennoiseries, la cafetière de café et la carafe de jus d’orange. Je n’avais pas commencé tout de suite, j’avais laissé Tanya commencer à nourrir Naya, elle ne m’avait pas encore répondu mais je me doutais qu’après l’avoir nourri, elle le ferait. Je me demandais donc s’il avait bien compris ce que j’avais voulu dire, qu’elle ne devait pas devenir une autre personne. Je n’avais pas voulu la blesser en disant cela, juste lui faire comprendre qu’elle se donnait trop à cœur dans quelque chose d’inutile, elle n’était déjà plus la Tanya membre du Cercle, elle était redevenue la Tanya de mon enfance, mais il ne fallait pas qu’elle cherche à changer plus, sous peine de se perdre soi-même. Une fois qu’elle eut finie de nourrir Naya et qu’elle l’eut reposé dans son siège rehaussé, je commençais à manger avec la jeune femme doucement, prenant un peu de tout évidemment « Bon appétit Nya ! »

Connaissez-vous la mémoire gustative ? Il s’agit de la mémoire se raccrochant aux goûts, des goûts qui dans votre mémoire sont associés à des souvenirs précis. Lorsque j’avais commencé à déguster les œufs brouillés et le bacon, j’avais eu ce souvenir me venant en tête comme un boulet de canon. Il s’agissait justement d’un repas avec Valentin, un petit-déjeuner pour être précis, c’était la première fois qu’il m’avait fait m’entraîner contre un mannequin en bois, à mains nues évidemment. Il m’avait dit que je ne devais arrêter que lorsque j’arriverais à le briser, sans runes évidemment. J’avais mis toute la nuit à le briser, mes phalanges en sang, la t-shirt trempé de sueur et totalement épuisé. Pour me féliciter, il m’avait préparé tout un petit déjeuner, c’est la seule fois où il l’a fait, c’était un moment fort plaisant, je dois bien l’avouer, c’est ce qui rend mon ressenti pour lui si compliqué. « Je ne sais pas ce que tu en penses mais c’est vraiment très bon ! J’ai beau beaucoup aimé New York, c’est vraiment ici qu’on mange le mieux, j’avais oublié tous ces goûts formidables, c’était d’ailleurs mieux car maintenant ça va vite manquer, il va falloir que je revienne ! » J’avais esquissé un sourire devant ce moment de détente avec deux femmes importantes de ma vie, décidément plus le temps passait, et plus je sentais que j’étais de plus en plus chanceux, la roue était définitivement en train de tourner.





I can see that you are happy with Simon.
However.. My heart still thinks you don't love him...

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

- Shadowhunters -




Re: « Thanks for bringing back my smile, for being my happiness. » ✝ Tace
          



Revenir en haut Aller en bas

 
« Thanks for bringing back my smile, for being my happiness. » ✝ Tace

 ::  :: Alicante :: Salle des Accords


 Sujets similaires
-
» Bleach - 99 - Turn Back The Pendulum 10
» [ANIME] Ride Back
» Strike Back
» Retour aux Philippines - Back To Bataan - 1945
» [Iron Chef] Luciole - No Turning Back !!! [REBORN]




Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

© SHADOWHUNTERS (2016) appartient à ses admins : Deathtime et .ANGELUS. Toute reproduction totale ou partielle est interdite. Forum optimisé pour GC.