[Terminé] « Thanks for bringing back my smile, for being my happiness. » ✝ Tace

 ::  :: Rp Terminés
avatar


The New Tanya

Je suis ici depuis le : 28/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Amber Heard . J'ai actuellement : 21 ans mais déjà : 3930 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 4160 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Clary & Katerina .Je n'ai qu'un but dans la vie : : être la meilleure mère possible. . Pour cela, je réside actuellement : à l'Institut. tout en étant d'une humeur : enjôleuse. . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

SCAR FROM THE PAST
Regrets & Liars... Il m'aura fallu des années avant de réaliser le mal que j'avais fait et les erreurs que j'ai commises. Et aujourd'hui, je regrette de ne pas avoir aimé mes parents comme ils le méritaient, de ne pas avoir été la fille dont ils rêvaient. Tous mes choix et toutes ces années de mensonges et de manipulation. Je continue chaque jour de me battre contre le monstre que j'étais. On me dit de tirer un trait sur tout cela, mais ce n'est pas évident d'oublier les cicatrices de notre passé.

SOUL MATE FROM HEAVEN
Jace... Il faudrait un tout un livre pour décrire cette connexion qui nous unie. Je te connais depuis ta naissance, tout bébé tu me faisais déjà fondre. Dès le premier regard que j'ai posé sur toi, je savais que tu serais bien plus qu'un frère d'arme. Nous avons grandis ensemble, nous nous sommes toujours soutenues contre les adversités, main dans la main nous continuons à avancer tous les deux. Et même si neuf années nous ont tenus loin l'un de l'autre, mon amour pour toi n'a pas changé. Te revoir après tout ce temps n'a que davantage ravivé cette flamme que j'éprouvais déjà pour toi à l'époque. Nous pensons pareils, nous lisons en l'autre comme dans un livre ouvert, nous sommes tout simplement lié l'un à l'autre. J'ai besoin de toi pour vivre, j'ai besoin de celui que je considère comme mon âme sœur, ma moitié spirituelle. Te perdre serait la pire des choses, car je sais que si tu venais à disparaître avant moi, la mort n'aurait qu'à venir me chercher juste après.

SUNSHINE IN THE DARK
Naya... Ma fille, mon petit ange. Tu ne sais pas à quel point je peux t'aimer ma princesse. Tu es mon rayon de soleil, celle qui illumine ma vie. Un regard tourné vers toi me suffit à me sentir mieux. Tu as été celle qui m'a donné envie de changer, poussé par ton père, je suis devenue une personne meilleure. Pour toi, pour vous. N'oublie jamais ma chérie, ta maman t'aime plus que tout au monde, et elle sera toujours là pour toi, pour te soutenir et t'aider dans chacun des moments de ta vie. Car tu es ma vie. Celle qui me donne envie d'affronter le monde chaque jour rien que pour te rendre fière. Merci pour tout ce que tu as pu faire pour moi en l'espace de si peu de temps.


Journal intime
Mon statut: Célibataire.
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




[Terminé] « Thanks for bringing back my smile, for being my happiness. » ✝ Tace
Mar 18 Juil - 16:05
          



« Thanks for bringing back my smile, for being my happiness. »
feat Jace Lightwood

Certaines personnes vont plus facilement croire en l’amour que d’autres. Là où certains ne vont pas hésiter à se laisser totalement aller à leurs émotions, à se laisser aller à l’amour ; les autres sont réticents à cette ouverture, par peur de ressentir au final plus de mal que de bien à cela. J’ai toujours fait partie de la seconde catégorie. Mon éducation m’a appris que les émotions sont une faiblesse et qu’ils obscurcissent notre jugement. L’éducation des chasseurs en somme. Pourtant, il y a toujours eu une exception dans mon cœur, une place dans mon cœur que je ne pouvais ignorer, une personne que je ne pouvais cesser d’aimer, une personne qui étrangement me rendait plus forte malgré ce qu’on m’avait toujours dit, ce que mon oncle et Valentin avait pu me dire. Jace Lightwood, Nana, Chéri, Trésor comme j’aime l’appeler. Il avait toujours été la personne la plus importante dans ma vie, et cela même avec les neuf années tenues loin l’un de l’autre. Il n’avait jamais quitté mes pensées et il ne le fit jamais, pas un seul jour. Il est mon meilleur ami, ma moitié spirituelle, tout simplement mon âme sœur. Et quand je l’ai revu il y a un an, j’ai compris qu’il était encore plus à mes yeux, que j’étais follement amoureuse de lui et qu’il était mon premier amour. Je n’avais jamais aimé quiconque avec les années, j’avais batifolé avec les hommes, joué avec eux comme je savais si bien le faire, mais j’étais incapable de tomber amoureuse de quiconque car cette place appartenait déjà à quelqu’un. Là où les années auraient pu nous éloigner définitivement, cela n’en fut rien ici. Nous nous sommes retrouvés comme si jamais rien n’était arrivé, comme si c’était hier que nous nous quittions. Seulement, nous n’étions plus les mêmes, nous avions grandis, devenus des adultes dont les corps s’attiraient l’un l’autres inextricablement. Si bien qu’un jour, une surprise de taille arriva dans nos vies : une petite princesse, notre fille à tous les deux, que nous chérissons plus que tout. Cela ne fut pas toujours facile bien sûr, il y avait le doute, mes mensonges qui ont entaché le début de notre future existence à trois, mais notre connexion prit le dessus et le fera toujours, j’en suis certaine. Aujourd’hui, notre Naya fête ses un mois et il est temps de lui faire son baptême, sa première cérémonie en tant que future chasseuse, de lui tracer la voie vers son héritage.

Cette journée, Jace et moi l’avions prévu depuis quelques semaines déjà, il fallait faire une requête auprès de l’Enclave pour saisir un Frère Silencieux afin de la purifier et lui éviter de futures possessions par exemple. Une part de moi était plus qu’heureuse de pouvoir enfin retourner à Idris après ces derniers mois d’exil, mais avant tout de pouvoir passer une journée telle la famille que nous sommes tous les trois. Il n’y a pas plus précieux moments à mes yeux que ceux passés tous les trois. Jace et Naya sont les deux personnes les plus importantes dans mon cœur, et je ferai n’importe quoi pour eux deux, je serai prête à donner ma vie pour sauver la leur. Et même si Jace est dorénavant avec Clary, même si je l’aime toujours profondément, je suis aussi heureuse pour lui. Il a tant souffert dans sa vie qu’il mérite d’être enfin heureux, et je sais que c’est elle qui le rendra vraiment heureux. Je ne doute pas de tout l’amour qu’il me porte, mais je sais pertinemment qu’il n’est pas amoureux de moi comme je le suis de lui et le serai toujours. Peu importe les efforts que je peux faire pour essayer de tomber amoureuse de quelqu'un d'autre, car s’il y avait une chose que j’avais appris récemment, c’est que l’amour n’est pas fait pour moi et ne le sera jamais vraiment.

La seule fois où je me suis risquée à me laisser aller, à essayer de tomber amoureuse de quelqu’un comme mon âme sœur avait pu me le conseiller, cela s’était mal fini. Je me souviens encore de cette soirée-là. J’avais réalisé qu’Elliot était plus qu’un ami pour moi, que j’éprouvais des sentiments d’ordre amoureux pour lui et que je me sentais enfin prête à lâcher prise, à me laisser aller avec lui et à tenter quelque chose, à former un couple parce que je l’aimais. Je me revois toquant à sa porte un grand sourire sur mes lèvres impatiente de le rendre heureux. Je ressens encore l’incompréhension en voyant Aiden ouvrir la porte de son appartement, ne comprenant pas où pouvait bien se trouver Elliot. Je sens encore mon cœur se serrer dans ma poitrine, mes larmes rouler sur mes joues à l’annonce qu’il avait été tué lors d’un rassemblement de créatures obscures. Ce fut un coup de massue pour moi, moi qui me sentais prête à me laisser enfin aller à être heureuse avec un autre homme, celui-ci m’était arraché d’une façon si cruelle. C’est après que j’ai compris que l’Amour n’était pas faite pour moi, c’est après cela que j’ai abandonné cette folle idée d’un jour pouvoir aimer quelqu’un qui m’aimerait en retour d’une façon identique.

Les gloussements de ma fille allongée sur mon grand lit me sortirent de mes pensées bien sinistres. Mon regard n’était plus vide devant mon miroir, je reprenais mes esprits alors que mon attention se reportait sur Naya en train de jouer avec la pierre de sorcier que son père lui avait donné. Voir son sourire me faisait moi aussi sourire, j’en oubliais pendant un instant la douleur de la perte. M’approchant de ma fille, je la prenais dans mes bras, baisant doucement son front tout en la regardant avec plein d’amour « Tu aimes le jouet que Papa t’a donné ma princesse. Je me demande s’il y a une chose venant de lui que tu n’aimes pas. En même temps, je te comprends, il est parfait Papa. Pas vrai ma chérie ? » avais-je dit en gloussant au même moment que Naya qui avait un grand sourire en entendant comme à chaque fois le mot « Papa ». S’il y avait une chose que j’aimais tant, c’était de voir le lien qu’ils pouvaient avoir tous les deux. Les voir ensemble m’avait toujours rendue heureuse, et j’en avais encore plus besoin à présent. Il était ma source de bonheur et je sais au fond de moi, que seuls eux d’eux me rendront à jamais heureuse.

Caressant le dos de ma fille de ma main la tenant dans mon bras, je glissais ma stèle et mon téléphone portable ainsi qu’une dague dans ma pochette. Puis je me regardais une dernière fois dans le miroir, nous contemplant toutes les deux. J’étais vêtue d’une longue robe noir dévoilant mes épaules, mes longues jambes étaient rehaussées avec des escarpins assortie à la couleur de ma robe tout comme ma pochette. Toutefois, je n’avais pas manqué de faire broder des flammes sur le pourtour du bas de ma robe, tout comme sur celle de notre fille. En effet, la flamme représentait la naissance d’un nouveau-né, et je ne voulais pas déroger à cette règle. Voyant Naya en train de s’impatienter, sa pierre dans les mains, je me mis à sourire alors que des pas se faisaient entendre dans le couloir, se rapprochant de ma chambre. Un sourire malicieux se dessinait sur mon visage alors que je me doutais que c’était Jace qui arrivait pile à l’heure pour venir nous chercher pour notre départ à Idris. « Tu crois que c’est Papa ? Oh oui, c’est Papa pas vrai ma puce ? Il va te trouver magnifique dans cette petite robe ma chérie. ».

Je laissais la personne toquer à la porte en arborant un grand sourire sur mes lèvres, tenant fermement Naya dans mes bras « C'est le moment de vérité Naya. Est-ce ton merveilleux Papa qui est derrière la porte ? Attention. » J'ouvrais lentement la porte pour laisser planer le suspense, même si Naya était très agitée dans mes bras à l'idée de voir son père derrière celle-ci. Et je la comprenais, car j’étais tout aussi impatiente de voir mon âme sœur. Même si avec sa nouvelle relation avec Clarissa, je ne pouvais plus me permettre certains rapprochements comme des baisers ardents ou des étreintes charnelles. Ce n’était pas pour autant que je me refusais à lui faire des étreintes, caresser son magnifique corps, et à embrasser son cou ardemment et pleins d’autres voies encore. Notre proximité, je la compensais d’autres façons, même si je devais reconnaître que l’ancienne façon me manque énormément, je respectais son couple et je ne voudrai rien faire qui le briserait. Mais je ne m'arrêterai pas pour autant de lui montrer tout mon amour et mon affection, et je comptais bien le prouver. D'autant plus que je n'ai besoin de personne d'autre au fond, que lui et notre fille.

.ANGELUS




EVERYTHING IS COMPLICATED ESPECIALLY IN LOVE

Cheat appearances I show a girl who doesn't need more than she already have. A girl who plays with boys and makes believe that they can have more with her. Whereas in truth, my heart and my soul are taken yet. By Jace, my soulmate that I love for many years and for whom, my heart beat every day.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Golden Boy

Je suis ici depuis le : 03/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Dominic Sherwood. . J'ai actuellement : 19 ans. ans mais déjà : 8843 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 7566 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Le Charismatique Aiden Bradford o/ .Je n'ai qu'un but dans la vie : : Accomplir la mission qui incombe à mon sang. . Pour cela, je réside actuellement : à l'Institut de New York. tout en étant d'une humeur : Céleste o/ . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

♥️ Clarissa - Clary, ou plutôt Clarissa car moi je l'aime ton prénom. Toi et moi on peut dire que notre relation est digne d'une attraction terrestre, des hauts et des bas tout ça pour un mélange d'amusement et de peur au fil des étapes. Cela faisait un moment que je m'étais rendu compte de mes sentiments pour toi, mais tu étais ma soeur, je devais donc lutter de toutes mes forces contre cet amour. Pourtant, j'ai eu beau faire tout ce que je voulais, je n'ai jamais pu effacer cet amour, rien ne pouvait changer cela. Dorénavant, nous avons enfin atteint l'aboutissement de notre relation, je sais maintenant que je t'aime plus que tout dans ce monde et que je veux être avec toi de tout mon coeur. Je ne sais pas ce que l'avenir nous réserve Clary, mais je sais que je me battrai pour que nous ayons un futur.♥️


♣️ Tanya - Tanya, toi et moi nous nous connaissons depuis toujours. Tu me portais dans tes bras quand je n'étais encore qu'un bébé. Tu as été ma première amie, et sans aucun doute la plus sincère. Mais toi et moi c'est encore plus que ça, c'est une symbiose d'esprits, plus forts encore que des parabatai, tu lis en moi autant que je lis en toi, tu as les mêmes envies, les mêmes goûts, nous sommes le sens littéral de l'expression âme soeur. Aujourd'hui nous avons conçu la vie ensemble, nous avons mis le meilleur de nous deux dans un petit ange. Je n'ai pas de mot pour décrire à quel point tu es importante pour moi, tu es aussi précieuse pour moi que l'est l'oxygène pour mes poumons, si je te perds, je meurs intérieurement. Je t'aime énormément Tanya Epinguer, et quoi qu'il puisse arriver, rien ne changera jamais cela. ♣️


♠️ Naya - Naya, sans doute mon plus grand accomplissement. Je n'aurai jamais pensé devenir père si tôt et pourtant maintenant que je le suis, je ne me vois pas sans toi. Tu es littéralement ma raison de vivre, je peux être triste ou bien en colère, dès que je te vois, j'oublie tout et je suis apaisé. Avant toi, je n'avais jamais eu peur de la mort, je me disais que cela faisait parti de mon travail mais dorénavant je ne veux pas mourir, je ne veux pas que tu sois comme moi, je veux que tu connaisses ton père, que tu me connaisses. N'oublie jamais que je serais toujours là pour toi, je ne t'abandonnerai jamais ma fille chérie, car il n'y a pas de mot pour décrire l'amour qu'un père a pour sa fille. ♠️

Journal intime
Mon statut: En couple avec Clary ♥
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: [Terminé] « Thanks for bringing back my smile, for being my happiness. » ✝ Tace
Lun 24 Juil - 18:16
          



Thanks for bringing back my smile, for being my happiness
Tace


Avoir un enfant est une expérience vraiment déroutante. Avant d’en avoir un, on est loin d’imaginer ce que sera notre vie de parent, on voit d’autres bébés et on peut les trouver mignons parfois, mais rien d’exaltant se passe en nous, on ne ressent pas de réelle explosion de sentiments. Tandis que je me souviens parfaitement dès l’instant où j’ai vu ma fille pour la première fois, j’avais loupé sa naissance vu que j’étais avec Valentin à ce moment-là. Lorsque j’ai vu ses yeux d’un bleu très profond et puissant, tel l’océan, son sourire charmeur, c’était comme si je dégringolais d’une falaise, j’avais littéralement perdu pieds. Je n’avais jamais ressenti cela, même pas pour Clary, c’était une sensation différente, comme si vous venez de rencontrer un pur miracle, la preuve que la pureté existe et que le monde n’est pas si sombre. La première chose qui m’était venu en tête avait été de penser aux chevaliers, car tout mon être souhaitait prêter serment à cette magnifique fille, lui promettre que toute ma vie je l’aimerai d’un amour infini, que je la protégerai de tout car la voir blesser me briserait le cœur. C’est incroyable à quel point on peut passer d’une personne qui ne désire pas avoir des enfants pour le moment, à un être dont toute la vie tourne autour de sa fille, voilà ce que j’étais devenu dorénavant. Lorsque j’étais triste et contrarié, il me suffisait de la regarder, de la voir sourire ou me regarder, et aussitôt un grand sourire apparaissait sur mon visage, elle était sans aucun doute ma lumière dans ce monde de ténèbres, mon petit miracle. Ce qui m’avait étonné aussi était de voir à quel point elle ressemblait à sa mère, j’étais bien placé pour le savoir vu que Tanya et moi nous connaissions depuis notre plus jeune âge, notre fille en était la copie crachée. Le même sourire ravageur, la même fossette, le même regard perçant, la seule différence étaient ses yeux qu’elle tirait de moi. Certaines personnes auraient pu être agacés que leur enfant n’est quasiment rien d’eux, moi au contraire je trouvais cela merveilleux, j’avais l’impression de revoir ma meilleure amie petite, et surtout je m’en réjouissais pour Tanya, ainsi cela lui faisait un lien particulier avec notre fille, elle le méritait amplement après tous ses efforts.

Tanya me rendait extrêmement fier d’elle, même si je savais qu’elle avait toujours été une personne merveilleuse au fond, je n’aurais jamais pensé qu’elle pourrait changer aussi vite, qu’elle pourrait combattre ses démons avec autant d’acharnement. C’était exactement le point qui faisait que j’admirais la jeune femme, j’avais beau avoir une personnalité forte et un caractère fort, comparé à elle, j’étais faible, elle avait toujours eu une force de caractère incroyable, rien, ni personne ne pouvait la faire abandonner quand elle avait décidé quelque chose. Evidemment elle ne se voyait pas comme telle, pourtant c’était bel et bien le cas, elle avait beau être une femme dotée d’une très grande beauté, sa force intérieure était bien plus grande encore, une femme forte et indépendante, voilà ce qu’elle était. Je me rendais compte que cela contribuait au fait que je m’inquiète moins pour elle que pour Isabelle par exemple, car même si Isabelle est sans doute une aussi bonne combattante que Tanya, elle n’a pas sa force de caractère, elle est plus fragile, et par conséquent peut être mise à terre. Même Valentin ne pourrait pas soumettre la jeune femme blonde si elle ne le souhaitait pas, elle était sans aucun doute la fierté des chasseurs d’ombre, une guerrière au mental d’acier. D’ailleurs je ne lui avais jamais dit mais je la verrais bien en tant que directrice, elle serait même parfaite à ce rôle pour dire vrai, moi je peux me laisser influencer par les autres mais elle non, elle a su évoluer et maintenant je crois que tous les Valentin de ce monde n’arriveraient pas à la rallier à eux. Il allait falloir que je lui en parle sérieusement, qu’elle essaye de tenter sa chance pour prendre la place de Maryse le jour où elle arrêterait, elle aurait pu évidemment prendre un rôle de directrice autre part mais je ne pourrais me passer de Naya et elle, il en était hors de question même. D’autant qu’avec les derniers évènements, passer des tests et apprendre l’art de diriger ne pourrait que lui faire le plus grand bien, après ce qu’il s’était passé avec Elliot. Je me souviens très bien l’air sur son visage quand je l’ai vu rentré de chez lui, elle est passé à côté de moi comme si elle ne m’avait pas vu, les yeux totalement vides, perdue dans les tréfonds de son esprit. Je n’ai pas hésité une seconde, je l’ai suivi, et je suis resté deux jours avec elle dans cette chambre, ne la quittant pas un instant, je me fichais du reste, je voulais être là pour elle.

Je n’ai pas fait grand-chose en réalité, à part être près d’elle pour la serrer contre moi pendant qu’elle pleurait, mais je savais qu’elle ne devait surtout pas rester seule. Je serais resté le temps qu’il faut, même s’il avait fallu que ce soit une semaine, son importance pour moi dépasse de très loin mon rôle de chasseur d’ombre ou ma loyauté envers les autres. Je vois bien depuis qu’elle s’est renfermé à l’idée de l’amour, on ne peut l’en blâmer, le premier garçon à qui elle s’ouvre après moi meurt avant même qu’elle se laisse aller avec lui. Elle a donc totalement le droit de ne plus y croire dorénavant, j’en ai fini de l’inciter à faire cela, maintenant je la laisserai vivre sa vie comme elle le souhaite et ce n’est pas parce que je suis avec Clary que je passerai moins de temps avec elle. Elle reste extrêmement importante pour moi, j’ai forcément besoin de la voir tous les jours, ce n’est pas une demande, c’est une nécessité, j’ai besoin de voir Naya et elle au moins une fois par jour, sinon je ressens un manque trop important.

Je reprenais le fil de mes pensées après avoir pensé à tout cela, il était grand temps que je me prépare, je venais de sortir de la douche. J’avais déjà préparé mon costume pour la cérémonie sur mon lit, encore un que j’avais fait faire sur mesure pour une raison bien précise, j’avais fait mettre des flammes dessus, pour symboliser la naissance du nouveau-né. Je commençais à avoir beaucoup de costumes dans ma garde-robe mais celui-là je pourrai le réutiliser lors de d’autres naissances, du moins si j’en avais à participer. J’enfilai alors mon costume, prenant soin de bien le mettre pour être parfait durant cette cérémonie, je n’avais pas le droit à l’erreur pour ma fille. Une fois habillé, je filai dans la salle de bain dans le but de me coiffer, encore une fois je savais qu’il y avait des chances que cela ne tienne pas, mais c’était une règle absolue chez moi : toujours être bien coiffé lorsque je sors de la chambre. Une fois cela fait, je glissai ma stèle dans la poche intérieur de mon costume, ainsi que mon téléphone, je décidai de ne pas prendre d’arme, après tout nous allions à Alicante, plus sûr on ne fait pas. Je quittai ensuite la chambre pour aller vers celle de Tanya.

Je n’eus pas longtemps à attendre devant la porte, déjà parce que j’entendais parler de moi de l’autre côté, mais aussi parce qu’à peine j’avais toqué, qu’on m’avait ouvert. Elles étaient magnifiques, la mère et la fille, de vraies déesses toutes les deux. Je m’empressai aussitôt d’aller vers Tanya pour embrasser fortement sa joue tout en lui souriant « Bonjour ma Nya chérie ! Tu es vraiment magnifique, tu le sais déjà je suppose, mais je tenais à le dire ! » Puis je me tournai vers ma fille embrassant son front tandis qu’elle gloussait en me voyant et tendait ses petites mains vers moi « Bonjour mon ange ! Toi aussi tu es magnifique, aussi belle que ta maman, tu essayes de lui voler la vedette, ne mens pas ! » Je me reculai ensuite en gardant toujours ce sourire joyeux sur le visage « Je ne sais pas si c’est un gêne Verlac ou une gêne Epinguer, mais il est clair qu’une beauté pareille, ce n’est pas naturelle, un cadeau des Anges obligatoirement ! Mais je ne vais pas m’en plaindre de passer ma journée avec deux Anges ! Vous êtes prêtes ? »





I'm sorry Clarissa.. It took me a long time
to accept that i love you from the beginning.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


The New Tanya

Je suis ici depuis le : 28/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Amber Heard . J'ai actuellement : 21 ans mais déjà : 3930 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 4160 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Clary & Katerina .Je n'ai qu'un but dans la vie : : être la meilleure mère possible. . Pour cela, je réside actuellement : à l'Institut. tout en étant d'une humeur : enjôleuse. . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

SCAR FROM THE PAST
Regrets & Liars... Il m'aura fallu des années avant de réaliser le mal que j'avais fait et les erreurs que j'ai commises. Et aujourd'hui, je regrette de ne pas avoir aimé mes parents comme ils le méritaient, de ne pas avoir été la fille dont ils rêvaient. Tous mes choix et toutes ces années de mensonges et de manipulation. Je continue chaque jour de me battre contre le monstre que j'étais. On me dit de tirer un trait sur tout cela, mais ce n'est pas évident d'oublier les cicatrices de notre passé.

SOUL MATE FROM HEAVEN
Jace... Il faudrait un tout un livre pour décrire cette connexion qui nous unie. Je te connais depuis ta naissance, tout bébé tu me faisais déjà fondre. Dès le premier regard que j'ai posé sur toi, je savais que tu serais bien plus qu'un frère d'arme. Nous avons grandis ensemble, nous nous sommes toujours soutenues contre les adversités, main dans la main nous continuons à avancer tous les deux. Et même si neuf années nous ont tenus loin l'un de l'autre, mon amour pour toi n'a pas changé. Te revoir après tout ce temps n'a que davantage ravivé cette flamme que j'éprouvais déjà pour toi à l'époque. Nous pensons pareils, nous lisons en l'autre comme dans un livre ouvert, nous sommes tout simplement lié l'un à l'autre. J'ai besoin de toi pour vivre, j'ai besoin de celui que je considère comme mon âme sœur, ma moitié spirituelle. Te perdre serait la pire des choses, car je sais que si tu venais à disparaître avant moi, la mort n'aurait qu'à venir me chercher juste après.

SUNSHINE IN THE DARK
Naya... Ma fille, mon petit ange. Tu ne sais pas à quel point je peux t'aimer ma princesse. Tu es mon rayon de soleil, celle qui illumine ma vie. Un regard tourné vers toi me suffit à me sentir mieux. Tu as été celle qui m'a donné envie de changer, poussé par ton père, je suis devenue une personne meilleure. Pour toi, pour vous. N'oublie jamais ma chérie, ta maman t'aime plus que tout au monde, et elle sera toujours là pour toi, pour te soutenir et t'aider dans chacun des moments de ta vie. Car tu es ma vie. Celle qui me donne envie d'affronter le monde chaque jour rien que pour te rendre fière. Merci pour tout ce que tu as pu faire pour moi en l'espace de si peu de temps.


Journal intime
Mon statut: Célibataire.
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: [Terminé] « Thanks for bringing back my smile, for being my happiness. » ✝ Tace
Jeu 27 Juil - 0:22
          



« Thanks for bringing back my smile, for being my happiness. »
feat Jace Lightwood

Quand vous perdez un être cher, tout vous paraît beaucoup plus sombre d’un coup, plus fade et limpide. C’est exactement ce que j’avais ressenti quand j’avais appris la mort d’Elliot lors de ce sommet entre créatures obscures. Je m’étais senti perdue, blessée au plus profond de moi. J’étais venue dans l’espoir d’une vie de bonheur pour au final repartir avec le cœur blessé et meurtri. En rentrant à l’Institut, j’étais même passé à côté de Jace sans le voir, le regard hagard. Il avait tout de suite comprit que je n’allais pas sans que je n’ai à prononcer un mot. Il m’a tenu compagnie pendant deux journées, me serrant dans ses bras, me consolant alors que je pleurais sur son épaule. Il pouvait penser n’avoir pas fait grand-chose, mais pour moi, c’était déjà énorme. C’était tout ce dont j’avais besoin, l’avoir près de moi le temps que je me fasse à l’idée, que je me relève de cette perte et que j’aille de l’avant. Du moins, si je peux vraiment dire aller de l’avant. Car bien sûr, je vais mieux, je me sens mieux, étant passée au-dessus, quand bien même sa mort me pèse encore la nuit. Toutefois, je suis une chasseuse et ma vie ne s’arrête pas là, seule l’Amour a stoppé sa course en chemin. A présent seuls deux choses importent : ma famille composée de Jace et de notre fille, et le combat. Rien de plus, rien de moins. Tant que j’ai cela dans ma vie, j’irai bien et je continuerai à vivre ma vie comme je le faisais auparavant.

C’est ainsi qu’un simple moment avec ma fille me suffisait à retrouver le sourire. Alors quand son père est en plus présent, c’est à nouveau la joie qui comble mon cœur, durant un moment où j’oublie mes soucis et mes peines de cœur. J’avais donc joué sur la porte s’ouvrant lentement pour faire glousser Naya qui savait pertinemment que son papa l’attendait derrière. Aussitôt, sans que je n’ai eu le temps d’agir en premier, j’eu le droit à un baiser sur la joue de la part de mon meilleur ami. Bien entendu, j’aime ses baisers qu’ils soient sur ma joue ou ailleurs, mais ceux que nous échangions autrefois me manquent, je dois le reconnaître. Je n’avais pas manqué de le regarder avec attention ensuite, le trouvant tout particulièrement beau dans ce costume. Ses paroles avaient d’ailleurs suffit pour m’arracher un sourire encore plus grand, alors que je venais à mon tour l’embrasser fortement mais cette fois dans le cou, qui était à présent mon équivalent de ses lèvres, mes propres joues s’empourprant comme toujours à ses compliments « Bonjour à toi aussi mon Nana chéri. Je me sentais jolie en effet, mais cela, c’était avant de te voir toi. Tu es tout simplement parfait dans ce costume. ». Naya quant à elle s’agitait dans mes bras, comme toujours elle tendait les siens vers son père, impatiente d’être tenue par ce dernier. Je n’avais d’ailleurs pas pu m’empêcher de glousser en même temps que notre fille suite aux paroles de mon meilleur ami. « Tu veux dire encore plus jolie que Maman. Notre princesse a réussi à me voler la vedette, c’est certain Chéri.. Pas vrai ma puce ? » demandais-je en regardant Naya dans les yeux avec un grand sourire dessiné sur mes lèvres tandis qu’elle affichait un sourire malicieux sur les siennes.

A défaut de pouvoir rougir, Naya se mit à glousser tout en regardant son père avec de grands yeux, venant toucher sa mâchoire carrée. Quant à moi, je me mettais à rougir en l’écoutant décrire la beauté de notre famille. Mon regard se planta intensément dans les yeux verrons de l’homme le plus important à mes yeux alors qu’un sourire se dessinait sur mes lèvres « La beauté des Verlac a souvent été vantée à ce qu’on me racontait enfant. Même si je doutais fortement de cela par le passé. Mais à en voir notre princesse, je commence à fortement douter quant à cette véracité. Puis je pourrai dire exactement la même chose, tu es bien plus beau encore que moi Chéri. C’est peut être toi l’Ange, après tout, tu en as son sang qui coule dans tes veines. Et oui il me semble que nous sommes prêtes. Nous le sommes pas vrai Naya ? ». Sans demander son reste, notre fille se serra davantage contre son père, comme pour lui signifier que oui alors que moi je leur souriais grandement à tous les deux. Mon regard quitta ce petit être innocent pour se poser dans les yeux de Jace de nouveau « Dans ce cas, nous pouvons y aller Chéri. Le Portail pour Alicante doit déjà nous attendre. » dis-je en le laissant quitter ma chambre avant de refermer la porte de celle-ci derrière nous.

Une fois arrivée dans la salle contenant le Portail nous menant vers notre mère patrie, je me stoppais un instant, le souffle presque court alors que je distinguais la terre où j’avais grandi. Cela faisait plus de sept mois que j’étais exilée de celle-ci, que j’étais interdite d’y mettre les pieds. Fort heureusement, pour la naissance de notre fille et suite à notre demande de baptême sur notre terre de naissance, j’avais été autorisée à y retourner l’espace d’une journée. Il faut dire que j’avais beau être une ancienne traitresse, je n’en restais pas moins la mère d’une enfant, une future chasseuse. Et priver une enfant de sa mère pendant un tel moment aurait été plutôt mal vu par certaines personnes. J’étais à la fois impatiente d’y retourner pour la revoir, mais aussi très anxieuse à l’idée de croiser des personnes qui ne verraient pas en moi la femme qui a cherché la rédemption et tout fait pour l’acquérir, qui ne verraient encore qu’un membre du Cercle qu’il vaudrait tuer. Un peu perdue dans mes pensées, se fut la main de Jace sur mon épaule qui me sortit de celles-ci. Je tournais la tête vers lui pour le regarder dans les yeux intensément, il n’avait pas besoin que je parle pour comprendre ce que je ressentais à cet instant. Sans hésiter, je venais prendre la main de Jace dans la mienne, enlaçant nos doigts presque comme un couple d’amoureux, mais cela m’était égal. J’avais besoin de ce contact à ce moment précis pour m’apaiser et c’était exactement l’effet que cela me faisait. Faisant un pas en avant, je pris une nouvelle inspiration avant de venir traverser le portail tous les trois pour la première fois depuis fort longtemps.

Sorti de La Garde, Alicante était toujours aussi magnifique, la plus belle des villes qu’il était donné de contempler. Ses maisons anciennes d'or, de pierres de couleur miel et surmontées de toits en tuiles rouges, traversées par divers canaux scintillant de bleu, le tout nimbé par la lumière se reflétant des tours de verre, voilà un spectacle magnifique. J’étais heureuse de pouvoir montrer cela à notre fille, et j’espérais qu’un jour prochain je pourrai revenir pour lui faire découvrir toutes les beautés que recèle notre monde. Ma main n’avait pas quitté celle de Jace alors que mon regard se tournait vers lui et notre fille toujours dans ses bras, émerveillée par le spectacle qui s’offrait à elle. Un grand sourire s’affichait sur mes lèvres « Bienvenue à Alicante ma chérie. Papa et moi sommes fiers de te montrer là d’où tu viens, là d’où nous venons. C’est ici chez toi. ».

Heureuse d’être de ce côté-ci du continent aux côtés de mon meilleur ami et confident, je le faisais se stopper alors que nous nous dirigions vers la Salle des Accords. Je venais poser ma main sur sa joue délicatement tout en le regardant intensément dans les yeux, toujours un sourire accroché sur mes lèvres qui ne me quittait pas quand j’étais auprès d’eux deux. « Je suis heureuse d’être là avec toi aujourd’hui, de revenir ici avec toi Trésor. Je te remercie de me rendre le sourire dans ces temps sombres. Je te serai toujours reconnaissante de m’aimer toujours malgré cette nouvelle vie de bonheur qui s’offre à moi. Tout cela te paraît peut être normal et idiot à dire. Mais je tenais à te le dire. Car c’est toi qui me permets de me sentir à nouveau heureuse, de sourire de nouveau. Grâce à toi, grâce à ce que tu as fait pour moi, fais et continueras de faire. Je te remercie également de m’avoir apporté notre petite princesse. Notre petit ange comme nous l’appelons. Vous êtes tous les deux mon bonheur et vous le serez toujours. Je vous serais toujours reconnaissante pour tout ce que vous avez fait pour moi. Pour m’avoir rendu le sourire et avant cela, avoir fait de moi une meilleure femme, amie et mère. Merci pour tout mes Anges. » dis-je avec les yeux émus à ce moment précis. Il faut dire que tout ce que je venais de dire était la vérité. Sans lui, sans elle, je ne serais pas sur pied à cet instant. Je ne serai déjà pas la femme que je suis devenue ou redevenue. Je serai toujours le monstre que j’étais il y a de cela encore un an. Rien que pour cela, en dehors du sourire qu’ils me redonnaient suite à la disparition d’Elliot, me permettait d’être une meilleure personne. Je n’aurai rien réussi sans eux.

.ANGELUS




EVERYTHING IS COMPLICATED ESPECIALLY IN LOVE

Cheat appearances I show a girl who doesn't need more than she already have. A girl who plays with boys and makes believe that they can have more with her. Whereas in truth, my heart and my soul are taken yet. By Jace, my soulmate that I love for many years and for whom, my heart beat every day.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Golden Boy

Je suis ici depuis le : 03/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Dominic Sherwood. . J'ai actuellement : 19 ans. ans mais déjà : 8843 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 7566 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Le Charismatique Aiden Bradford o/ .Je n'ai qu'un but dans la vie : : Accomplir la mission qui incombe à mon sang. . Pour cela, je réside actuellement : à l'Institut de New York. tout en étant d'une humeur : Céleste o/ . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

♥️ Clarissa - Clary, ou plutôt Clarissa car moi je l'aime ton prénom. Toi et moi on peut dire que notre relation est digne d'une attraction terrestre, des hauts et des bas tout ça pour un mélange d'amusement et de peur au fil des étapes. Cela faisait un moment que je m'étais rendu compte de mes sentiments pour toi, mais tu étais ma soeur, je devais donc lutter de toutes mes forces contre cet amour. Pourtant, j'ai eu beau faire tout ce que je voulais, je n'ai jamais pu effacer cet amour, rien ne pouvait changer cela. Dorénavant, nous avons enfin atteint l'aboutissement de notre relation, je sais maintenant que je t'aime plus que tout dans ce monde et que je veux être avec toi de tout mon coeur. Je ne sais pas ce que l'avenir nous réserve Clary, mais je sais que je me battrai pour que nous ayons un futur.♥️


♣️ Tanya - Tanya, toi et moi nous nous connaissons depuis toujours. Tu me portais dans tes bras quand je n'étais encore qu'un bébé. Tu as été ma première amie, et sans aucun doute la plus sincère. Mais toi et moi c'est encore plus que ça, c'est une symbiose d'esprits, plus forts encore que des parabatai, tu lis en moi autant que je lis en toi, tu as les mêmes envies, les mêmes goûts, nous sommes le sens littéral de l'expression âme soeur. Aujourd'hui nous avons conçu la vie ensemble, nous avons mis le meilleur de nous deux dans un petit ange. Je n'ai pas de mot pour décrire à quel point tu es importante pour moi, tu es aussi précieuse pour moi que l'est l'oxygène pour mes poumons, si je te perds, je meurs intérieurement. Je t'aime énormément Tanya Epinguer, et quoi qu'il puisse arriver, rien ne changera jamais cela. ♣️


♠️ Naya - Naya, sans doute mon plus grand accomplissement. Je n'aurai jamais pensé devenir père si tôt et pourtant maintenant que je le suis, je ne me vois pas sans toi. Tu es littéralement ma raison de vivre, je peux être triste ou bien en colère, dès que je te vois, j'oublie tout et je suis apaisé. Avant toi, je n'avais jamais eu peur de la mort, je me disais que cela faisait parti de mon travail mais dorénavant je ne veux pas mourir, je ne veux pas que tu sois comme moi, je veux que tu connaisses ton père, que tu me connaisses. N'oublie jamais que je serais toujours là pour toi, je ne t'abandonnerai jamais ma fille chérie, car il n'y a pas de mot pour décrire l'amour qu'un père a pour sa fille. ♠️

Journal intime
Mon statut: En couple avec Clary ♥
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: [Terminé] « Thanks for bringing back my smile, for being my happiness. » ✝ Tace
Ven 28 Juil - 19:20
          



Thanks for bringing back my smile, for being my happiness
Feat Tanya Epinguer


Elle se trompait, je n’étais pas plus beau qu’elle dans ce costume, bien au contraire c’est elle qui rayonnait. Depuis notre enfance, j’avais toujours trouvé Tanya exquise, même petit. Je n’avais évidemment pas les mêmes critères, ni les mêmes désirs qu’un homme à l’époque, mais je l’avais toujours vu comme un rayon de soleil éclairant ma route. Le fait qu’elle soit blonde devait y contribuer sûrement, mais en tout cas telle était sa beauté, un rayon de lumière. Alors la voir dans une robe des plus magnifiques ne la rendait que plus parfaite elle-même, il paraissait alors évident pourquoi tant de garçons lui couraient après. Au fond elle savait très bien qu’elle était l’étendue de sa beauté et par conséquent son pouvoir ravageur sur les hommes. Elle était même devenue une experte pour en jouer et plier les hommes sous sa volonté. Je l’avais vu ainsi faire une fois au bar, se faire payer des verres par beaucoup d’hommes, ainsi elle n’avait rien eu à payer en sortant, une soirée gratuite sans même un effort. Intelligente, stratège, mince, aguerrie au combat, manipulatrice et séductrice, on comprenait totalement pourquoi elle avait fait une recrue de choix pour Valentin, il s’agissait là d’une chasseuse d’ombre d’élite. Et sans le moindre doute, elle avait transmis ses gênes à sa fille, comment vous ne vouliez pas craquer devant un tel visage. Ma fille avait littéralement le don de me faire fondre, j’aurais pu rester des heures à la regarder me sourire tant ce spectacle me fascinait et me ravissait. Je comprenais maintenant totalement tous ces parents terrestres bêtas devant leurs enfants, j’étais exactement pareil, sans d’ange ou pas, cela ne changeait rien. Et bien que ce soit égoïste, je n’avais réellement aucune envie qu’elle grandisse, elle était tellement mignonne ainsi, je voulais la garder comme cela le plus longtemps possible. Déjà parce qu’à cet âge-là, le bébé ne voit que par ses parents, nous sommes en quelque sorte ces seuls repères, tandis qu’en grandissant il y aura les garçons ou les filles qui sait, ce qui veut dire que les parents passeront au second plan et fini le coup du papa seul homme de sa vie. Est-ce si égoïste de vouloir rester le héros de sa fille, sa seule priorité ? Sans doute, mais je ne peux empêcher une partie de moi de le vouloir, c’est ce que je ressens. De toute façon il me restait encore bien du temps avant qu’on n’en soit arrivé là, il me fallait donc profiter au maximum de son enfance.

Elle venait d’énoncer un point intéressant, j’avais plus de sang d’Ange que les autres, maintenant c’était sûr donc qu’avais-je transmis à Naya. J’avais cette peur de l’avoir transformé en monstre comme moi, comme Tanya me l’avait dit une fois, on ne savait pas exactement l’étendue de l’expérience de Valentin, je pouvais très bien mourir demain de cette aberration. Et en tant que chasseur, j’avais été préparé toute ma vie à cette éventualité, mais il était hors de question que je reste sans rien faire alors que ma fille risquait peut-être sa vie. J’avais un moyen d’en avoir le cœur net, de savoir si je lui avais transmis le même sang que moi, il me suffisait de le faire vérifier par un frère Silencieux. Et pour ma plus grande chance, la cérémonie de protection a lieu avec un Frère Silencieux, il me suffisait juste de lui faire la requête avant même de commencer la vraie cérémonie. Peut-être étais-je paranoïaque et elle ne risquait absolument rien, mais autant risquer ma vie sur des peut-être ne me gênait pas, mais pas celle de ma fille, elle je la protégerai de tous les maux de ce monde. J’avais repris mes esprits juste à temps pour ne pas être distancé par la jeune femme qui se dirigeait déjà vers le Portail, une fois que je fus devant et que je vis Alicante à travers, je tournai aussitôt la tête voyant l’air fixe de Tanya, je me souvenais alors que depuis sa trahison annoncée, elle n’avait pas pu retourner dans notre terre natale. Il avait fallu demander l’autorisation pour qu’elle vienne, on ne peut pas dire qu’il m’avait fallu insister, ces derniers mois Tanya s’était vraiment acharné à se racheter, résultat l’estime de l’Enclave pour elle était revenue un peu déjà, suffisamment pour qu’il accepte déjà qu’elle revienne à Alicante. J’imaginais donc ce que cela devait lui faire de revoir notre ville d’enfance, j’avais une surprise d’ailleurs pour elle à ce propos mais j’attendais un peu plus tard pour lui annoncer, je ne voulais pas gâcher ce moment. L’Enclave avait accepté de lever son exil d’Alicante, il m’avait fallu faire des pieds et des mains par contre pour cela, mais avec l’appui de Maryse, et mon rapport à moi, ils avaient finalement accepté, sous condition de probation tout de même. Autrement dit, au moindre écart de conduite de la jeune femme, ce droit s’arrêterait aussitôt, du moins pour l’instant.

Lorsque nous arrivâmes à Alicante, je restai encore une fois émerveillé par la beauté de cette ville, j’avais beau ne pas trop aimer la vision des gens d’ici, la ville par contre ne cesserait de me mettre des étoiles plein les yeux. Je me tournai aussitôt vers Naya et vit alors son regard fasciné par l’éclat des tours de verre, je me souvenais être pareil étant petit, les peu de fois où Valentin m’avait amené dans la ville bien sûr. « Alors mon bébé, que penses-tu de la terre de tes ancêtres ? De notre terre à nous ? Tu es ici chez toi, je sais même qu’un jour tu seras honorée ici même, tu seras connue comme la plus grande chasseuse d’ombre ayant existé, pas vrai Naya ! » J’embrassai alors la joue de ma fille fortement sous ses gloussement adorables. « Mais pour l’instant on va tâcher de te protéger des méchants démons, ce serait de la triche qu’ils s’attaquent à toi alors que tu n’es encore qu’un bébé ! Il faut qu’ils attendent que tu grandisses pour leur botter les fesses dans les règles mon ange ! »

Et alors qu’on s’apprêtait à entrer dans la Salle des Accords, la jeune femme m’avait arrêté, posant sa main sur ma joue et plongeant son regard dans le mien. Elle me fit ensuite une déclaration à couper le souffle, la preuve même quand je disais qu’elle était une personne merveilleuse. J’avais beau aimer Clary, je ressentais à cet instant l’envie de l’embrasser à pleine bouche, pour lui montrer que ce qu’elle avait dit m’avait touché. À la place, je décidais de poser mon front contre le sien, gardant nos regards entremêlés, tout en arborant un léger sourire « Tanya Epinguer, tu as beau croire que tu me dois cela à moi, tu te trompes, tu le dois uniquement à toi ! J’ai beau être celui qui est censé avoir plus de sang d’ange, je n’ai jamais rencontré une personne avec une grandeur d’âme comme la tienne, ta force te vient de toi Tanya, uniquement de toi, ne laisse personne te l’enlever, c’est ce qui fait de toi le rayon de lumière qui illumine nos vies ! J’ai juste réveillé en toi la fille qui sommeillait, toutes ces actions, tous ces changements, c’est ta volonté qui les a accomplis ! Ne doute jamais de ta force intérieure, tu es la plus forte d’entre nous ! » J’embrassai alors son front tendrement tout en continuant de sourire « D’ailleurs j’ai une surprise, grâce à tous les efforts que tu as fourni, Maryse et moi on a réussi à convaincre l’Enclave de lever ton bannissement ! Tu es maintenant libre de revenir ici quand tu le souhaites, tu pourras donc venir avec Naya ou moi, ou nous deux, ou même toute seule ! Tu peux rentrer dans ta patrie Tanya, ils ont dit qu’ils te surveilleraient quand même mais c’est juste des paroles selon moi ! Donc surprise ! »

Je pris ensuite sa main, et ma fille dans les bras, voulant la porter un peu avant de rentrer dans la Salle des Accords. Une fois dedans, je vis tout le nécessaire pour la cérémonie, le Frère Silencieux était déjà là et la Sœur de Fer également. Cependant comme j’y avais pensé plus tôt, je voulais d’abord que le Frère Silencieux vérifie quelque chose, je m’avançai donc vers lui, n’ayant pas envie de sa désagréable voix dans ma tête, mais n’ayant pas vraiment le choix « J’ai quelque chose à vous demander ! Comme vous le savez, il s’avère que j’ai plus de sang d’ange que la normale, en tant qu’expérience de Valentin ! Je voulais savoir si vous avez un moyen par la magie de savoir à quelle proportion et ensuite de me dire si ma fille a un taux normal ou bien si elle est comme moi ! Le pouvez-vous ? » « Tend ton bras, Jace Lightwood ! » Le Frère Silencieux saisit mon bras, faisant en sorte que mes runes s’illuminent pendant quelques secondes « Effectivement, ton sang est bien plus riche en sang d’ange que les autres chasseurs d’ombre ! Maintenant voyons voir pour ta fille ! » Il prit le bras de Naya doucement pour ne pas lui faire mal « Intéressant ! Oui son taux est supérieur à la normale également mais en plus faible quantité que le tien, elle se situe entre la normalité et toi ! Ce qui est normal, vu que ce n’est pas le premier cas d’anormalité dans l’histoire ! À chaque fois, au fil des générations, la normalité reprend sa place, au fil du temps, tes descendants seront normaux ! Maintenant pouvons-nous commencer ? » « Oui, oui, merci encore de votre réponse ! » Je déposai Naya sur l’autel, laissant place aux deux représentants pour préparer le rituel tandis que moi je réfléchissais à tout cela. Elle avait donc hérité de moi, en plus faible proportion que moi mais quand même, il ne me restait plus qu’à espérer qu’elle ne risquait rien.





I'm sorry Clarissa.. It took me a long time
to accept that i love you from the beginning.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


The New Tanya

Je suis ici depuis le : 28/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Amber Heard . J'ai actuellement : 21 ans mais déjà : 3930 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 4160 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Clary & Katerina .Je n'ai qu'un but dans la vie : : être la meilleure mère possible. . Pour cela, je réside actuellement : à l'Institut. tout en étant d'une humeur : enjôleuse. . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

SCAR FROM THE PAST
Regrets & Liars... Il m'aura fallu des années avant de réaliser le mal que j'avais fait et les erreurs que j'ai commises. Et aujourd'hui, je regrette de ne pas avoir aimé mes parents comme ils le méritaient, de ne pas avoir été la fille dont ils rêvaient. Tous mes choix et toutes ces années de mensonges et de manipulation. Je continue chaque jour de me battre contre le monstre que j'étais. On me dit de tirer un trait sur tout cela, mais ce n'est pas évident d'oublier les cicatrices de notre passé.

SOUL MATE FROM HEAVEN
Jace... Il faudrait un tout un livre pour décrire cette connexion qui nous unie. Je te connais depuis ta naissance, tout bébé tu me faisais déjà fondre. Dès le premier regard que j'ai posé sur toi, je savais que tu serais bien plus qu'un frère d'arme. Nous avons grandis ensemble, nous nous sommes toujours soutenues contre les adversités, main dans la main nous continuons à avancer tous les deux. Et même si neuf années nous ont tenus loin l'un de l'autre, mon amour pour toi n'a pas changé. Te revoir après tout ce temps n'a que davantage ravivé cette flamme que j'éprouvais déjà pour toi à l'époque. Nous pensons pareils, nous lisons en l'autre comme dans un livre ouvert, nous sommes tout simplement lié l'un à l'autre. J'ai besoin de toi pour vivre, j'ai besoin de celui que je considère comme mon âme sœur, ma moitié spirituelle. Te perdre serait la pire des choses, car je sais que si tu venais à disparaître avant moi, la mort n'aurait qu'à venir me chercher juste après.

SUNSHINE IN THE DARK
Naya... Ma fille, mon petit ange. Tu ne sais pas à quel point je peux t'aimer ma princesse. Tu es mon rayon de soleil, celle qui illumine ma vie. Un regard tourné vers toi me suffit à me sentir mieux. Tu as été celle qui m'a donné envie de changer, poussé par ton père, je suis devenue une personne meilleure. Pour toi, pour vous. N'oublie jamais ma chérie, ta maman t'aime plus que tout au monde, et elle sera toujours là pour toi, pour te soutenir et t'aider dans chacun des moments de ta vie. Car tu es ma vie. Celle qui me donne envie d'affronter le monde chaque jour rien que pour te rendre fière. Merci pour tout ce que tu as pu faire pour moi en l'espace de si peu de temps.


Journal intime
Mon statut: Célibataire.
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: [Terminé] « Thanks for bringing back my smile, for being my happiness. » ✝ Tace
Mar 1 Aoû - 19:32
          



« Thanks for bringing back my smile, for being my happiness. »
feat Jace Lightwood

On entend souvent qu’il n’y a rien de plus beau qu’un bébé, que sa pureté et son innocence. Et qu’un sourire d’un bébé est tel le sourire d’un ange. J’ai souvent cru que tout cela était exagéré, que c’était le discours de parents irréalistes qui voient en leur enfant un Dieu vivant. Seulement, le jour où j’ai vu ma fille me sourire pour la première fois, j’ai été aussitôt bercé de bonheur, enivrée par la beauté de celle-ci. C’était comme si un Ange me souriait et me donnait une bénédiction. Il faut dire aussi que le sourire de son père est déjà magnifique et digne des anges eux-mêmes alors celui de notre princesse ne peut que l’être davantage. C’est pour cela que tant qu’eux deux seraient dans ma vie, tant qu’ils seront heureux et continueront de me sourire, je me sentirai bien. Car s’il y a une chose dont je suis certaine, c’est que j’ai besoin de ces deux-là pour continuer à avancer et vivre convenablement. J’ai besoin de mes deux anges pour avancer dans la vie et rester la tête haute, pour ne plus me sentir profondément triste d’avoir perdu un amour. Pour rien au monde je ne veux vivre dans un monde où ces deux êtres n’y seraient pas. J’ai besoin d’eux pour me sentir vivante et continuer mon combat de tous les jours depuis plus de six mois, un combat de toute une vie. Je sais que tant qu’ils seront là pour continuer à me soutenir et à me sourire, je pourrai toujours braver des montagnes et faire des miracles.

Alors quand je vois que je vais passer la journée entière à Alicante depuis si longtemps, en compagnie de mes deux amours. Quand je sais que cette journée est placé sous le signe de l’amour, que c’est la journée de notre fille et que j’aurai le droit toute la journée à eux deux heureux, je ne peux rien demander de plus. C’est tout ce dont j’ai besoin à l’heure actuelle et cela pour le restant de mes jours. J’étais heureuse de voir à quel point mes sentiments étaient partagés. Il me suffisait de voir le sourire sur le visage de Jace, voir à quel point il était heureux à cet instant lui aussi. C’était dingue de voir comment on pouvait être proche d’un petit être aussi vite que cela alors que rien ne présageait sa venue au monde. Nous n’avions pas voulu avoir un enfant, ce n’était pas quelque chose que nous avions décidé. Et pourtant aujourd’hui, quand je vois Naya, quand je la vois avec son père, je me dis que c’est la plus belle chose que j’ai réussi dans ma vie. Je n’avais d’ailleurs pas pu m’empêcher de glousser en les voyant tous les deux ainsi, et surtout en entendant son père vanter les futurs exploits de sa fille. Il avait sûrement raison après tout. Son père est le meilleur chasseur d’ombre de notre génération, il se bat comme jamais et maintenant il s’avère qu’il a des supers pouvoirs. Elle ne pouvait qu’hériter de ses grandes capacités. Seulement, même si je ne doute pas de cela et du fait que je serai fière de ma fille en tant que chasseuse, je n’étais pas pressée pour autant que ce jour arrive. Car cela signifierait la laisser partir combattre, prendre le risque de la perdre un jour, de la voir blessée par exemple. Je sais que le jour où cela viendra, je n’aurai pas le choix, mais d’ici là, je comptais bien la choyer autant qu’il m’était donné de le faire.

Si j’étais devenue la femme que je suis à l’heure actuelle, c’était seulement grâce à mon meilleur ami et ma fille. C’était eux qui m’avaient donné la force de me battre contre mes démons, de devenir une meilleure personne. C’était pour eux que je l’avais fait et je me devais de les remercier tous deux pour cela. Même si à l’heure actuelle, seulement Jace comprendrait et pourrait y répondre, je n’avais pas manqué de m’adresser à mes deux amours pour leur exposer mon cœur sans filtre. Jace n’avait pas tardé à me répondre d’ailleurs, posant son front contre le mien, je savourais ces doux moments l’un l’autre même si mon envie de ses lèvres ne disparaîtra jamais et que j’avais besoin d’elles à présent. Toutefois, les autres actes de tendresse me satisfaisaient aussi, et je ne comptais jamais m’en priver. Mon regard intensément plongé dans ses yeux, je posais ma main sur sa joue délicatement, un tendre sourire se dévoilant sur mes lèvres alors que mes yeux s’embuaient déjà face à la beauté de son discours. S’il y avait une chose dont j’étais certaine, c’était que Jace n’était pas seulement exceptionnel en combat, il l’était aussi de par son cœur et ses magnifiques discours, toujours le mot pour me faire pleurer « Ce que tu me dis est magnifique Chéri, tu as toujours été le seul à avoir les mots pour me faire pleurer, c’est l’effet que tu as sur moi et que tu auras toujours peu importe ce que la vie nous réserve. Seulement je ne suis pas d’accord avec toi sur tout ce que tu viens de dire. Oui je suis une femme forte mais c’est uniquement grâce à des personnes telles que toi ou notre fille que je le suis. C’est quand je vous vois croire en moi, c’est quand je te vois te battre pour moi, la force que tu démènes pour toujours me protéger de tout que je me sens forte pour tout affronter. C’est de toi, de tes croyances en moi, c’est de ton soutien indéfectible, de ton amour à mon égard que je puisse cette énergie à rester forte, à marcher la tête droite. Sans toi, je ne serai pas là aujourd’hui, je ne me tiendrai pas ici, prête à baptiser notre fille, notre princesse. Je ne serai que le monstre que j’ai été pendant de nombreuses années. C’est toi qui m’a aidé à redevenir la fille que j’étais autrefois, lors de notre enfance. Sans toi, rien n’aurait été possible. » Seulement, je ne m’attendais pas aux paroles qui suivirent. Je ne rêvais pas, il venait vraiment de m’annoncer que mon ordre d’exil était levé ? Que je pouvais revenir à Idris quand bon me semble bien que sous surveillance. Et cela encore grâce à lui. J’avais aussitôt cette furieuse envie de l’embrasser mais je ne le pouvais pas, à la place je me contentais de venir embrasser fortement sa joue à de multiples reprises alors que mes larmes se mettaient à rouler sur mes joues « Par l’Ange Jace… Tu… as fais cela pour moi, tu as continué à te battre pour moi, à toujours croire en moi. Tu sais à quel point Idris pouvait me manquer, à quel point sentir notre chez nous pouvait me manquer et tu as fait tout cela pour moi. Tu t’es battu pour m’obtenir ce magnifique présent. Quand je te dis que c’est toi qui est la personne la plus magnifique, il va vraiment falloir que tu me crois. Car tu viens de me le prouver une fois de plus Jace Lightwood. Personne ne peut rêver meilleur âme sœur que toi, c’est impossible. Je n’aurai jamais de toute une vie pour te remercie de pour ce que tu as fait pour moi. Le jour où tu es entré dans ma vie, ce fut un cadeau du ciel, un cadeau des anges qui m’ont offert le plus précieux de tous. Merci pour absolument tout Chéri. » dis-je en venant embrasser tendrement sa joue à nouveau, mon cœur se remettant doucement de cette nouvelle qui ne faisait qu’égayer un peu plus ma journée.

Une fois dans la Salle des Accords, tenant toujours fermement la main de Jace dans la mienne, je pouvais constater que la Sœur de Fer et le Frère Silencieux étaient déjà sur place, prêt à commencer la cérémonie. Toutefois quand Jace s’approcha de ce dernier, je n’eus pas de mal à deviner ses intentions. Pour dire vrai, j’avais moi aussi pensé à cela en y resongeant. J’écoutais avec attention la conversation entre eux, fort heureusement le frère silencieux parlait pour nous deux et je pouvais la suivre sans mal. J’attendais avec appréhension le résultat, qui s’avérait être ce que je pensais. Il avait transmis plus de sang d’ange que des chasseurs normaux, à notre fille. Je me demandais alors si cela consisterait à seulement des capacités supérieures ou si elle aussi aurait un jour un don. J’espérais aussi qu’elle ne risquerait jamais rien à cause de cela, malheureusement avec Valentin on ne peut jamais être certain de ce que l’avenir nous réserve.

Notre fille était sur l’autel et mon cœur battait plus rapidement dans ma poitrine. Là où un enfant normal aurait déjà pleuré toutes les larmes de son corps, elle, elle restait calme et paisible alors qu’elle nous regardait tous les deux. Quant à moi, je serai la main dans la sienne plus fortement, regardant notre fille avec appréhension comme tout parent dans une telle situation j’imagine. Le Frère Silencieux prit place d’un côté de l’autel tandis que la Sœur de Fer faisait de même de l’autre côté. Ce fut lui qui prit la parole, ou plutôt devrais-je dire la pensée « Ange Raziel, aujourd'hui nous te présentons Naya Epinguer-Lightwood et nous venons te demander pour lui le baptême. Nous aimerions le voir marcher toute sa vie sur ton chemin de lumière et d'amour, suivre la voie de ses prédécesseurs comme il se doit. Nous aimerions que toi et tes frères soyez guide et force pour cet enfant. Aujourd'hui, nous nous engageons à l'accompagner en l'aidant à poursuivre le chemin de nos anciens et de toujours combattre les démons avec la même férocité que les premiers chasseurs. Nous te demandons de bénir cet enfant. » Laissant planer quelques secondes sans agir, il vint enfin nimber Naya d’une douce lumière bleue. Je pouvais voir d’où j’étais notre fille suivre des yeux le trajet de la main du Frère Silencieux tandis que la lumière du sort finissait par doucement disparaître. Le frère Silencieux posa son regard sur nous une fois son œuvre terminé avant de lancer « Cette enfant est dès à présent protéger des démons et de toute possession. Puissent les anges continuer à la protéger. ». Restait plus que la partie avec la Sœur de Fer, et autant dire que c’était celle que j’aimais le moins. L’idée qu’elle approche une lame de mon bébé ne m’enchantait absolument pas, mais je n’avais pas le choix. Cela fait partit du rituel et je devais me contenter de m’y plier. Même si ma main venait serrer davantage celle de Jace, mon regard se posa sur lui l’espace d’un instant. C’était certain qu’il devait lire mon appréhension dans mes yeux, mais je ne devais certainement pas être la seule dans cet état d’esprit.

.ANGELUS




EVERYTHING IS COMPLICATED ESPECIALLY IN LOVE

Cheat appearances I show a girl who doesn't need more than she already have. A girl who plays with boys and makes believe that they can have more with her. Whereas in truth, my heart and my soul are taken yet. By Jace, my soulmate that I love for many years and for whom, my heart beat every day.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Golden Boy

Je suis ici depuis le : 03/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Dominic Sherwood. . J'ai actuellement : 19 ans. ans mais déjà : 8843 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 7566 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Le Charismatique Aiden Bradford o/ .Je n'ai qu'un but dans la vie : : Accomplir la mission qui incombe à mon sang. . Pour cela, je réside actuellement : à l'Institut de New York. tout en étant d'une humeur : Céleste o/ . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

♥️ Clarissa - Clary, ou plutôt Clarissa car moi je l'aime ton prénom. Toi et moi on peut dire que notre relation est digne d'une attraction terrestre, des hauts et des bas tout ça pour un mélange d'amusement et de peur au fil des étapes. Cela faisait un moment que je m'étais rendu compte de mes sentiments pour toi, mais tu étais ma soeur, je devais donc lutter de toutes mes forces contre cet amour. Pourtant, j'ai eu beau faire tout ce que je voulais, je n'ai jamais pu effacer cet amour, rien ne pouvait changer cela. Dorénavant, nous avons enfin atteint l'aboutissement de notre relation, je sais maintenant que je t'aime plus que tout dans ce monde et que je veux être avec toi de tout mon coeur. Je ne sais pas ce que l'avenir nous réserve Clary, mais je sais que je me battrai pour que nous ayons un futur.♥️


♣️ Tanya - Tanya, toi et moi nous nous connaissons depuis toujours. Tu me portais dans tes bras quand je n'étais encore qu'un bébé. Tu as été ma première amie, et sans aucun doute la plus sincère. Mais toi et moi c'est encore plus que ça, c'est une symbiose d'esprits, plus forts encore que des parabatai, tu lis en moi autant que je lis en toi, tu as les mêmes envies, les mêmes goûts, nous sommes le sens littéral de l'expression âme soeur. Aujourd'hui nous avons conçu la vie ensemble, nous avons mis le meilleur de nous deux dans un petit ange. Je n'ai pas de mot pour décrire à quel point tu es importante pour moi, tu es aussi précieuse pour moi que l'est l'oxygène pour mes poumons, si je te perds, je meurs intérieurement. Je t'aime énormément Tanya Epinguer, et quoi qu'il puisse arriver, rien ne changera jamais cela. ♣️


♠️ Naya - Naya, sans doute mon plus grand accomplissement. Je n'aurai jamais pensé devenir père si tôt et pourtant maintenant que je le suis, je ne me vois pas sans toi. Tu es littéralement ma raison de vivre, je peux être triste ou bien en colère, dès que je te vois, j'oublie tout et je suis apaisé. Avant toi, je n'avais jamais eu peur de la mort, je me disais que cela faisait parti de mon travail mais dorénavant je ne veux pas mourir, je ne veux pas que tu sois comme moi, je veux que tu connaisses ton père, que tu me connaisses. N'oublie jamais que je serais toujours là pour toi, je ne t'abandonnerai jamais ma fille chérie, car il n'y a pas de mot pour décrire l'amour qu'un père a pour sa fille. ♠️

Journal intime
Mon statut: En couple avec Clary ♥
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: [Terminé] « Thanks for bringing back my smile, for being my happiness. » ✝ Tace
Ven 4 Aoû - 18:53
          



Thanks for bringing back my smile, for being my happiness
Feat Tanya Epinguer


Je n’avais pas pu m’empêcher de repenser à ce que la jeune femme m’avait dit plus tôt, avant que nous entrions dans la salle pour notre fille. Elle m’avait encore une fois agacé en me contredisant, son nouveau côté modeste était loin de me plaire, bien au contraire il m’énervait plus qu’autre chose. Je pensais toujours ce que j’avais dit, sa force ne lui venait pas des autres à la différence de nous tous, certes nous devions la rendre plus forte en effet, mais rien que d’elle-même, elle possédait une force extraordinaire. Je ne savais plus quoi dire pour qu’un jour elle commence à me croire, je trouvais cela dommage d’avoir une telle force intérieure mais de ne pas en prendre conscience. C’est ce qui faisait d’elle une chasseuse exceptionnelle, certes elle était d’un très bon niveau, mais ça il en existait des chasseuses comme cela, par contre des chasseuses avec une telle force de caractère, aucune à ma connaissance, alors pourquoi vouloir nier sa plus grande capacité. Après tout elle était une grande fille, si elle ne voulait pas me croire, c’est elle que cela regardait, je trouvais juste cela stupide. Il était clair que je n’allais plus insister, pas pour qu’elle me sorte une énième fois que nous sommes sa seule force. Plus j’y pensais et plus je me disais qu’il fallait que ja la surveille, qu’elle avait sans doute mal compris mes intentions de départ. Lorsque je lui avais demandé de retrouver la jeune fille en elle, c’était tout ce que je lui demandais, je ne lui avais pas demandé de devenir une autre personne non plus, une personne parfaite. Sa modestie me laissait penser que je perdais un peu de la Tanya que j’avais connue, alors que je ne lui avais jamais demandé cela. Moi je voulais retrouver la Tanya qu’on aurait pu prendre pour ma jumelle sur la personnalité, celle qui disait ce qu’elle pensait, qui n’avait peur de rien et qui ne jouait pas les modestes, en particulier quand ce n’était pas nécessaire. J’espérais que le fait qu’elle puisse retourner à sa terre natale, la ferait redevenir elle-même, qu’elle comprenne qu’elle n’avait nul besoin de changer, car elle était parfaite comme cela, la fille qui avait toujours été ma meilleure amie. Je ne voyais pas l’utilité d’essayer de rentrer dans un moule, comme les autres voudraient qu’on soit, elle était comme moi, on se faisait parfois détester pour notre personnalité, mais ce n’était en rien une raison suffisante pour changer qui nous sommes.

Voir ma fille se faire protéger par le sort des Frères Silencieux, me faisait étrange, elle n’avait beau avoir qu’un mois, j’avais l’impression que c’était hier que j’étais revenu du bateau de Valentin pour voir ce magnifique visage. Et voilà que maintenant, elle faisait déjà son premier pas dans notre monde, dans le monde dangereux des Chasseurs. Certes il lui restait beaucoup d’années avant de prendre part à tout cela, de jouer un rôle dans la guerre contre les démons mais cela me faisait bizarre quand même, comme si hier j'étais encore ce gamin qui combattait les démons, qui entrait enfin dans son rôle de naissance, et maintenant j’étais ce père qui avait transmis un héritage à sa fille, qui avait donné une nouvelle génération à notre civilisation. Je me demandais si Tanya ressentait la même chose, si cela lui faisait bizarre à elle aussi de voir une nouvelle génération venant d’elle, de voir un peu ce qui serait la relève dans plusieurs années. De plus, je ressentais le même sentiment que précédemment, cette peur pour elle, il était bien connu que les chasseurs d’ombre mourraient souvent jeunes. Je n’avais jamais eu cette peur pour moi, je l’avais toujours vu comme ma mission, comme le but de ma vie, j’étais fait pour le combat et je ne vivais que pour cela. Mais pour elle, cette pensée ne suffisait pas, je voulais qu’elle vive le plus longtemps possible, c’était sans doute naïf, voir même sentimental, mais c’était le père qui parlait en moi. Une fois que le Frère Silencieux eut fini la cérémonie avec ma fille, je vis le regard de Naya se porter sur sa mère et moi, et alors que des enfants terrestres se seraient mis à pleurer de voir une lame près d’eux, elle, cela la faisait sourire, limite glousser car elle voulait la toucher. Décidément elle était bien notre fille, nul doute là-dessus, déjà impatiente de faire ses preuves et d’avoir des armes dans les mains. C’était un peu bizarre qu’elle me rende fier d’elle à un si jeune âge, mais c’était bel et bien le cas, le fait qu’elle ne pleure ni pour la lame, ni sur le fait que ses parents ne la prenaient pas dans leurs bras, était vraiment impressionnant. Bien que quand j’y pensais, cela paraissait logique, la force de caractère de Tanya avec mon goût du combat, voilà ce qu’était Naya, nul doute qu’elle n’allait pas pleurer si facilement.

Quand tout fut fini, je n’hésitai évidemment pas une seconde et vint prendre ma fille dans mes bras pour coller mon nez au sien en lui faisant un grand sourire « Papa est très fier de toi mon bébé ! Tu es le bébé le plus fort de tout l’univers, et vu que c’est moi qui le dis, c’est forcément vrai ! ». J’embrassai son front le plus tendrement possible avant de me tourner vers le Frère Silencieux et la Sœur de Fer « Je vous remercie beaucoup, je sais que ce n’est rien pour vous mais pour moi ça représente beaucoup, merci de l’avoir protégé, d’avoir rassuré un père sans doute trop protecteur ! » Je sortis ensuite de la salle avec ma fille et sa mère nous suivant, je me tournai ensuite vers Tanya avec un sourire « Cela a été plus rapide que je le croyais, que dirais-tu de ne pas rentrer tout de suite ! Toi tu n’es pas venu ici depuis un moment, et Naya n’était jamais venue, faisons lui découvrir Alicante, le berceau de notre civilisation ! »

J’avais confié Naya dans les bras de la jeune femme, voyant bien que le coup de la lame l’avait inquiété et qu’elle voulait un peu profiter de sa fille. De plus, les voir ensemble en train de sourire, était un spectacle incroyable, assez incroyable pour que j’accepte de laisser ma fille quitter mes bras. Je n’avais pas perdu mon temps pour autant, j’avais repéré un restaurant, enfin le terme restaurant était légèrement inapproprié pour décrire cela, on était quand même plus proche de l’auberge que du restaurant, un peu comme chaque coin de restauration à Alicante. « Que dirais-tu de venir manger ici le petit déjeuner ? C’est moins classe que New York mais je suis sûr qu’on y mange bien ! » J’entrai avec les deux filles à l’intérieur de l’établissement, on avait beau croire de l’extérieur, l’intérieur était étonnamment classe, bien entretenu avec des tables un peu partout prêtes à accueillir beaucoup de clients. Grande chance pour nous, il n’y avait pas grand monde, ce qui allait nous donner de la tranquillité et du calme. Je vis une table un peu au fond de l’auberge, on s’y installa tous les trois, prenant un siège réhaussable pour Naya, et la mettant entre nous deux. « Tu veux manger quoi Nya ? Et toi bébé Naya, une idée ? J’écoute les femmes de ma journée, à vous l’honneur ! »





I'm sorry Clarissa.. It took me a long time
to accept that i love you from the beginning.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


The New Tanya

Je suis ici depuis le : 28/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Amber Heard . J'ai actuellement : 21 ans mais déjà : 3930 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 4160 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Clary & Katerina .Je n'ai qu'un but dans la vie : : être la meilleure mère possible. . Pour cela, je réside actuellement : à l'Institut. tout en étant d'une humeur : enjôleuse. . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

SCAR FROM THE PAST
Regrets & Liars... Il m'aura fallu des années avant de réaliser le mal que j'avais fait et les erreurs que j'ai commises. Et aujourd'hui, je regrette de ne pas avoir aimé mes parents comme ils le méritaient, de ne pas avoir été la fille dont ils rêvaient. Tous mes choix et toutes ces années de mensonges et de manipulation. Je continue chaque jour de me battre contre le monstre que j'étais. On me dit de tirer un trait sur tout cela, mais ce n'est pas évident d'oublier les cicatrices de notre passé.

SOUL MATE FROM HEAVEN
Jace... Il faudrait un tout un livre pour décrire cette connexion qui nous unie. Je te connais depuis ta naissance, tout bébé tu me faisais déjà fondre. Dès le premier regard que j'ai posé sur toi, je savais que tu serais bien plus qu'un frère d'arme. Nous avons grandis ensemble, nous nous sommes toujours soutenues contre les adversités, main dans la main nous continuons à avancer tous les deux. Et même si neuf années nous ont tenus loin l'un de l'autre, mon amour pour toi n'a pas changé. Te revoir après tout ce temps n'a que davantage ravivé cette flamme que j'éprouvais déjà pour toi à l'époque. Nous pensons pareils, nous lisons en l'autre comme dans un livre ouvert, nous sommes tout simplement lié l'un à l'autre. J'ai besoin de toi pour vivre, j'ai besoin de celui que je considère comme mon âme sœur, ma moitié spirituelle. Te perdre serait la pire des choses, car je sais que si tu venais à disparaître avant moi, la mort n'aurait qu'à venir me chercher juste après.

SUNSHINE IN THE DARK
Naya... Ma fille, mon petit ange. Tu ne sais pas à quel point je peux t'aimer ma princesse. Tu es mon rayon de soleil, celle qui illumine ma vie. Un regard tourné vers toi me suffit à me sentir mieux. Tu as été celle qui m'a donné envie de changer, poussé par ton père, je suis devenue une personne meilleure. Pour toi, pour vous. N'oublie jamais ma chérie, ta maman t'aime plus que tout au monde, et elle sera toujours là pour toi, pour te soutenir et t'aider dans chacun des moments de ta vie. Car tu es ma vie. Celle qui me donne envie d'affronter le monde chaque jour rien que pour te rendre fière. Merci pour tout ce que tu as pu faire pour moi en l'espace de si peu de temps.


Journal intime
Mon statut: Célibataire.
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: [Terminé] « Thanks for bringing back my smile, for being my happiness. » ✝ Tace
Lun 14 Aoû - 15:00
          



« Thanks for bringing back my smile, for being my happiness. »
feat Jace Lightwood

C’était peut-être faible de ma part, mais voir ma fille sur cet autel devant moi, seule face à une figure reconnaissons-le, terrifiante me donnait l’envie de la prendre dans mes bras. C’était comme si avec elle, j’étais plus faible que d’ordinaire. Mais peut-on vraiment me le reprocher ? Je suis une mère maintenant, c’est mon instinct maternel qui cherche à protéger ma fille face au danger. Pourtant, il n’y en a aucun ici, et il me fallait me rendre à l’évidence que mes envies n’étaient pas fondées. D’autant plus que Naya avait tourné sa petite tête vers son père et moi sans qu’une seule once de peur ne soit lisible dans son regard, rien du tout. Elle se montrait presque plus forte que sa propre mère à cet instant donné. Il m’était bien obligé de reconnaître que je trouvais cette force de caractère sur un si petit être touchant, cela me rendait vraiment très fière. Alors quand ensuite, la Sœur de Fer approcha une de ses lames au-dessus de ma fille, mon inquiétude finit par s’envoler en voyant Naya s’agiter vers l’objet tranchant tout en souriant. C’était comme si elle voulait s’en emparer, comme si ses capacités de chasseur ressortaient déjà. Je reconnaissais bien là le goût du combat de son père, son portrait craché en bien des points. Et je n’étais pas la seule à voir la force de notre fille, le sourire de Jace et son regard brillant ne me laissaient aucun doute sur sa fierté à lui aussi. C’est en voyant un moment comme celui-ci que je m’estime heureuse d’avoir reçu la bénédiction d’être mère, d’avoir eu la chance de devenir une mère et de fonder une famille. Certes Jace n’est pas amoureux de moi, son cœur est déjà pris ; mais je ne doute pas une seconde qu’il nous aime toutes les deux de tout son cœur ; que lui comme moi, nous sommes heureux de cette famille que nous avons reconstruite et qui sera bien meilleure que nos anciennes.

D’ailleurs, ce que j’avais pu ressentir venant de Jace s’avéra fondée quand Naya, une fois dans ses bras ; eut le droit à de beaux compliments venant de son Papa. Des compliments qui n’étaient pas forcément objectifs, mais que je ne ressentais pas comme faux, les ayant moi-même. Un gloussement s’échappa de mes lèvres alors que notre fille avait un grand sourire qui ne quittait pas ses lèves, celle-ci touchant frénétiquement la légère barbe encerclant les lèvres de son père. Son regard en disait tellement, un regard empli d’amour, le même que je devais certainement poser à cet instant sur mes deux trésors. J’avais d’ailleurs moi aussi gratifié le Frère Silencieux et la Sœur de Fer, avant que ceux-ci ne s’éclipsent à leurs affaires. Quant à moi, je n’avais pas envie de partir tout de suite d’Alicante. Cela ne faisait peut être qu’un peu plus d’une demie année que j’en avais été éloignée, mais elle m’avait vraiment manqué. Et puis, passer la journée avec Jace et notre fille tous les trois en famille, je n’étais certainement pas contre l’idée. Après tout, nous avons toute la journée devant nous, nous n’avons rien qui presse à la maison. Même si je sais que Clarissa ne dirait pas non à ce que Jace soit rentré plus tôt, et je le comprends. Seulement, je comptais bien profiter de mon âme sœur et de notre sortie en famille plus longtemps, et par extension jouer les filles égoïstes.

Mon attention se reporta sur Jace qui s’adressait à présent à moi, me proposant alors de rester ici un peu plus longtemps. C’était exactement ce que je comptais lui proposer et cela me fit sourire de voir à quel point nous pouvions penser pareil. « Il faut dire que nous n’avions jamais assisté à cela, nous ne pouvions pas prédire le temps que cela mettrait Nana. Et pour dire vrai à ta proposition, j’allais te faire exactement la même avant que tu ne le fasses. Il faut vraiment que tu arrêtes de lire dans mes pensées… Quoi que non, en fait je trouve cela mignon. Alors oui, je veux qu’on lui fasse découvrir notre ville, elle y a le droit après tout. Puis qui sait, un jour, elle vivra peut être ici ? » dis-je avec un sourire presque nostalgique. Je veux le meilleur pour ma fille, nul ne doute de cela. Pourtant au fond, envisager l’idée qu’elle vive à Idris loin de nous, même pour un poste important comme émissaire de l’Enclave, ne m’emballait pas réellement. Il faut dire que si cela ne tenait qu’à moi, je la garderai bébé tout le temps, auprès de son père et moi, comme si on gardait jalousement un bien précieux sans vouloir le voir nous quitter.

Dès lors que Jace me donna Naya dans mes bras, mon sourire n’en fut que plus large encore. Il faut dire que c’était l’effet qu’elle avait sur moi. Elle me rendait à chaque fois le sourire. Non rectification, ils me rendaient toujours le sourire. C’était un peu comme s’ils étaient deux sources de bonheur et de joie pour moi, dans lesquelles je pouvais puiser pour m’apaiser et retrouver à mon tour un peu de bonheur. Sans vraiment faire attention, bien trop absorbée par le regard perçant de Naya, je n’avais guère fait attention que Jace nous avait conduit à une petite auberge d’Alicante. Il faut dire que cela ne changeait pas vraiment des autres établissements offrant une restauration. Et même si je m’étais habituée à la modernité de New York, l’odeur qui se dégageait de cet endroit me rappelait des souvenirs, de bons souvenirs. Mon regard se posa sur mon meilleur ami alors qu’un sourire en coin s’affichait sur mes lèvres « Chéri, j’ai l’habitude de ce genre de restaurants. N’oublie pas que j’ai vécu ici pendant quasiment toute ma vie. C’est plutôt à toi qu’il faut dire cela, tu as pris goût au luxe de New York en près de dix ans. » dis-je plus pour le taquiner qu’autre chose avant de venir embrasser amoureusement sa joue alors que Naya jouait avec la fermeture de la veste en cuir de son père.

L’intérieur de l’établissement était plutôt moderne comparé à l’extérieur, mais c’était loin d’être déplaisant. Surtout que nous n’étions pas nombreux et cela tombait bien car Naya commençait à s’impatienter sur sa chaise haute pour bébé. Il faut dire qu’un bébé cela ne fait souvent que manger, et Naya était un bébé avec un grand appétit, même si son organisme trouvait le moyen qu’elle ne prenne pas un gramme de trop que ce que lui demande sa croissance. Je me mis à sourire un peu plus en tournant la tête vers Jace, alors que Naya tendait les mains vers moi, ou plutôt vers ma poitrine « Et bien apparemment Chéri, notre fille a faim de lait. Fort heureusement qu’on a emmené des biberons, je me voyais mal lui donner le sein au beau milieu d’ici… » Me penchant pour fouiller dans le sac que j’avais pris pour Naya, contenant tout le nécessaire pour un bébé, je répondais à la demande de Jace en souriant avec malice « Pour moi, ce sera des œufs brouillés, du bacon, un croissant, un pain au chocolat, un grand café noir sans sucre et du jus d’orange. Et oui, les femmes de ta vie ont un grand appétit, pas de chance Nana. Et toi tu prendras quoi ? ».

Toutefois, j’avais beau chercher dans le sac, je n’y trouvais pas les biberons que j’avais préparé pour Naya. Réfléchissant je me suis rendue compte que je les avais oublié dans le frigo après les avoir fait, moi qui étais persuadée que le sac était complet. Je refermais ce dernier avant de me redresser un peu dans le siège et de regarder intensément dans les yeux mon meilleur ami, alors que je me mis à me mordiller la lèvre inférieure nerveusement « Tu sais… au final, lui donner le sein au beau milieu d’une auberge, ce n’est peut-être pas si mal que cela. » lançais-je en me mettant cette fois ci à rougir d’appréhension face à la réaction de l’homme que j’aimerai toujours. Il faut dire que c’était ma bêtise, j’espère juste que lui non plus cela ne le mettra pas mal à l’aise que j’allaite notre fille ici. Car celle-ci commençait à nous regarder bizarrement en penchant la tête sur le côté devant l’absence de biberon dans mes mains. La faim commençait à déformer son visage et même si elle était un enfant naturellement calme, la faim gagnait toujours face à la volonté d’un bébé.

.ANGELUS




EVERYTHING IS COMPLICATED ESPECIALLY IN LOVE

Cheat appearances I show a girl who doesn't need more than she already have. A girl who plays with boys and makes believe that they can have more with her. Whereas in truth, my heart and my soul are taken yet. By Jace, my soulmate that I love for many years and for whom, my heart beat every day.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Golden Boy

Je suis ici depuis le : 03/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Dominic Sherwood. . J'ai actuellement : 19 ans. ans mais déjà : 8843 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 7566 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Le Charismatique Aiden Bradford o/ .Je n'ai qu'un but dans la vie : : Accomplir la mission qui incombe à mon sang. . Pour cela, je réside actuellement : à l'Institut de New York. tout en étant d'une humeur : Céleste o/ . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

♥️ Clarissa - Clary, ou plutôt Clarissa car moi je l'aime ton prénom. Toi et moi on peut dire que notre relation est digne d'une attraction terrestre, des hauts et des bas tout ça pour un mélange d'amusement et de peur au fil des étapes. Cela faisait un moment que je m'étais rendu compte de mes sentiments pour toi, mais tu étais ma soeur, je devais donc lutter de toutes mes forces contre cet amour. Pourtant, j'ai eu beau faire tout ce que je voulais, je n'ai jamais pu effacer cet amour, rien ne pouvait changer cela. Dorénavant, nous avons enfin atteint l'aboutissement de notre relation, je sais maintenant que je t'aime plus que tout dans ce monde et que je veux être avec toi de tout mon coeur. Je ne sais pas ce que l'avenir nous réserve Clary, mais je sais que je me battrai pour que nous ayons un futur.♥️


♣️ Tanya - Tanya, toi et moi nous nous connaissons depuis toujours. Tu me portais dans tes bras quand je n'étais encore qu'un bébé. Tu as été ma première amie, et sans aucun doute la plus sincère. Mais toi et moi c'est encore plus que ça, c'est une symbiose d'esprits, plus forts encore que des parabatai, tu lis en moi autant que je lis en toi, tu as les mêmes envies, les mêmes goûts, nous sommes le sens littéral de l'expression âme soeur. Aujourd'hui nous avons conçu la vie ensemble, nous avons mis le meilleur de nous deux dans un petit ange. Je n'ai pas de mot pour décrire à quel point tu es importante pour moi, tu es aussi précieuse pour moi que l'est l'oxygène pour mes poumons, si je te perds, je meurs intérieurement. Je t'aime énormément Tanya Epinguer, et quoi qu'il puisse arriver, rien ne changera jamais cela. ♣️


♠️ Naya - Naya, sans doute mon plus grand accomplissement. Je n'aurai jamais pensé devenir père si tôt et pourtant maintenant que je le suis, je ne me vois pas sans toi. Tu es littéralement ma raison de vivre, je peux être triste ou bien en colère, dès que je te vois, j'oublie tout et je suis apaisé. Avant toi, je n'avais jamais eu peur de la mort, je me disais que cela faisait parti de mon travail mais dorénavant je ne veux pas mourir, je ne veux pas que tu sois comme moi, je veux que tu connaisses ton père, que tu me connaisses. N'oublie jamais que je serais toujours là pour toi, je ne t'abandonnerai jamais ma fille chérie, car il n'y a pas de mot pour décrire l'amour qu'un père a pour sa fille. ♠️

Journal intime
Mon statut: En couple avec Clary ♥
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: [Terminé] « Thanks for bringing back my smile, for being my happiness. » ✝ Tace
Mar 15 Aoû - 19:49
          



Thanks for bringing back my smile, for being my happiness
Feat Tanya Epinguer


Elle n’avait pas vraiment tort, de nous deux, la personne la moins à l’aise à Alicante était sans aucun doute moi. J’avais beau être revenu la dernière fois, y être resté un peu avec Clary, je ne me sentais jamais vraiment chez moi ici, comme si cet endroit me rappelait la fausse mort de mon père à chaque instant et mon départ. Cela faisait presque déjà dix ans que j’avais quitté Idris, bien que même à l’époque, je ne mettais pas souvent les pieds à Alicante, je sais maintenant que c’est parce que Valentin voulait rester discret. Et elle avait raison aussi sur le fait que je m’étais habitué au confort d’une grande ville, la technologie, la société de consommation en somme. Alicante est une ville splendide, sans doute la plus belle ville qui soit, mais niveau amusement ou technologie, elle est à la traîne. Les boucliers de la ville empêchent toute technologie de fonctionner, autrement dit là-bas il faut s’en remettre aux bonnes vieilles méthodes pour tout quasiment. À New York, j’avais pris mes habitudes, le téléphone tout d’abord, les cafés à emporter, les ordinateurs, les écrans de télé, la nourriture à emporter, en particulier la nourriture chinoise que j’affectionnais beaucoup.

J’avais esquissé un sourire en voyant que Naya réclamait à être nourri, tendant les bras vers sa mère, décidément ce bébé savait exactement ce qu’il voulait. Mais ce qui me réjouissait encore plus, c’était le comportement de Tanya, j’avais toujours su qu’elle posséderait un instinct maternel très fort, je n’aurais su l’expliquer, je le savais juste. Elle l’avait prouvé lors de la cérémonie, tandis que Naya s’amusait de voir une lame au-dessus d’elle, voulant même l’attraper, j’avais pu voir le regard inquiet de Tanya, de peur que le moindre mal arrive à sa fille. Elle faisait une mère formidable, je savais qu’avec elle Naya ne risquait absolument rien, qu’elle la protégerait de tout, quitte à être légèrement surprotecteur comme moi. La preuve est qu’elle la nourrissait au sein d’ordinaire mais là elle avait prévu des biberons pour ne pas gêner les gens et aussi pour que ce soit mieux pour Naya, elle avait vraiment changé, la naissance de notre fille m’avait rendu la Tanya de mon enfance, elle avait fait resurgir tout le meilleur enfoui en elle. Après tout ce qu’elle avait vécu, comme pertes dans sa vie surtout, je pense que Naya représentait une sorte de miracle, le rayon de lumière dont elle avait besoin pour voir que la vie est grise et non totalement noire.

J’avais esquissé un sourire au coin des lèvres en attendant la commande de la jeune femme, je n’étais pas vraiment étonné, je la connaissais à force. Et puis vu sa taille mince, on ne pouvait pas dire qu’elle prenait un gramme, elle se dépensait beaucoup plus qu’elle ne mangeait, sans le moindre doute. J’appelai donc la serveuse pour lui faire part de ma commande tandis que je laissais Tanya s’occuper de Naya « Bon alors on va vous prendre un petit déjeuner anglais complet pour deux personnes, deux chasseurs évidemment ! Des viennoiseries, une cafetière de café et un pichet de jus d’orange ! Ce sera tout ! » J’avais ensuite laissé partir la serveuse avant de me tourner vers Tanya en la regardant intensément dans les yeux « Dans un restaurant de New-York, le serveur nous aurait regardé avec de grands yeux pour une telle quantité ! Ce qui est bien d’être parmi les nôtres, c’est qu’on devient la normalité, je dois dire que ce sentiment d’appartenance m’avait un peu manqué, ce sentiment de nouer avec mes racines ! »

J’avais ensuite écouté les paroles de la jeune femme m’informant que donner le sein était peut-être une bonne idée, je compris aussitôt qu’elle avait dit cela parce qu’elle avait sans doute oublié les biberons à New York. Je compris aussi qu’elle me demandait en quelque sorte mon avis, si elle pouvait le faire ou pas, moi je n’y voyais aucun inconvénient mais je comprenais sa crainte. Nous avons beau ne pas vouloir être associés aux terrestres, nous partageons certaines choses avec eux, nous sommes limite plus pudiques qu’eux, enfin pas tous. Donc le fait d’exhiber un de ses seins pour nourrir sa fille avait l’air de la gêner un peu, je ne la reconnaissais pas sur ce point. C’est ce que j’avais déjà remarqué, la nouvelle Tanya paraissait trop précautionneuse, trop convenable, celle de mon enfance ne se serait pas gênée pour se balader en sous-vêtements si c’est ce qu’elle voulait. Il était grand temps que je lui fasse part de mon avis sur sa façon de respecter toutes les règles et les convenances dorénavant, personne ne lui avait demandé, sûrement pas moi car cela en devenait limite ennuyeux. Moi je préférais la Tanya osant les choses, quitte à se faire regarder bizarre ou détester, ça c’était la Tanya qui m’amusait.

Je gardai mon regard plongé intensément dans le sien « Dis-moi, j’ai une question, tu ne saurais pas où ma Tanya se cache ? Non parce qu’elle me manque ! Quand on t’a demandé de te ranger, personne ne t’a demandé de suivre chaque convenance et chaque règle Tanya, pourquoi tu changes qui tu es comme ça ? Moi je l’aimais cette Tanya, cette Tanya qui n’aurait pas hésité à plonger dans la fontaine si on l’avait mis au défi, cette Tanya qui n’aurait pas hésité à donner le sein à sa fille, s’en fichant des regards ou des remarques ! Ne deviens pas comme tout le monde Nya, ton originalité était ta richesse, il y a une différence entre un monstre et être atypique, n’oublie pas cela ! » J’avais même caressé sa joue pour montrer mon sérieux, esquissant un sourire au coin des lèvres « Tu ne seras peut-être pas aimé par tous, mais au moins les gens qui t’aimeront, t’aimeront pour qui tu es vraiment, tu n’auras pas à faire semblant avec eux ! Ton temps d’espionne est fini, plus besoin de jouer la comédie ou de prétendre être quelqu’un d’autre ! »

Au moment où j’avais fini de parler, la serveuse avait commencé à apporter toute la nourriture qu’on avait commandée, tout d’abord les assiettes pour le petit-déjeuner anglais, ensuite les paniers de viennoiseries, la cafetière de café et la carafe de jus d’orange. Je n’avais pas commencé tout de suite, j’avais laissé Tanya commencer à nourrir Naya, elle ne m’avait pas encore répondu mais je me doutais qu’après l’avoir nourri, elle le ferait. Je me demandais donc s’il avait bien compris ce que j’avais voulu dire, qu’elle ne devait pas devenir une autre personne. Je n’avais pas voulu la blesser en disant cela, juste lui faire comprendre qu’elle se donnait trop à cœur dans quelque chose d’inutile, elle n’était déjà plus la Tanya membre du Cercle, elle était redevenue la Tanya de mon enfance, mais il ne fallait pas qu’elle cherche à changer plus, sous peine de se perdre soi-même. Une fois qu’elle eut finie de nourrir Naya et qu’elle l’eut reposé dans son siège rehaussé, je commençais à manger avec la jeune femme doucement, prenant un peu de tout évidemment « Bon appétit Nya ! »

Connaissez-vous la mémoire gustative ? Il s’agit de la mémoire se raccrochant aux goûts, des goûts qui dans votre mémoire sont associés à des souvenirs précis. Lorsque j’avais commencé à déguster les œufs brouillés et le bacon, j’avais eu ce souvenir me venant en tête comme un boulet de canon. Il s’agissait justement d’un repas avec Valentin, un petit-déjeuner pour être précis, c’était la première fois qu’il m’avait fait m’entraîner contre un mannequin en bois, à mains nues évidemment. Il m’avait dit que je ne devais arrêter que lorsque j’arriverais à le briser, sans runes évidemment. J’avais mis toute la nuit à le briser, mes phalanges en sang, la t-shirt trempé de sueur et totalement épuisé. Pour me féliciter, il m’avait préparé tout un petit déjeuner, c’est la seule fois où il l’a fait, c’était un moment fort plaisant, je dois bien l’avouer, c’est ce qui rend mon ressenti pour lui si compliqué. « Je ne sais pas ce que tu en penses mais c’est vraiment très bon ! J’ai beau beaucoup aimé New York, c’est vraiment ici qu’on mange le mieux, j’avais oublié tous ces goûts formidables, c’était d’ailleurs mieux car maintenant ça va vite manquer, il va falloir que je revienne ! » J’avais esquissé un sourire devant ce moment de détente avec deux femmes importantes de ma vie, décidément plus le temps passait, et plus je sentais que j’étais de plus en plus chanceux, la roue était définitivement en train de tourner.





I'm sorry Clarissa.. It took me a long time
to accept that i love you from the beginning.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


The New Tanya

Je suis ici depuis le : 28/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Amber Heard . J'ai actuellement : 21 ans mais déjà : 3930 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 4160 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Clary & Katerina .Je n'ai qu'un but dans la vie : : être la meilleure mère possible. . Pour cela, je réside actuellement : à l'Institut. tout en étant d'une humeur : enjôleuse. . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

SCAR FROM THE PAST
Regrets & Liars... Il m'aura fallu des années avant de réaliser le mal que j'avais fait et les erreurs que j'ai commises. Et aujourd'hui, je regrette de ne pas avoir aimé mes parents comme ils le méritaient, de ne pas avoir été la fille dont ils rêvaient. Tous mes choix et toutes ces années de mensonges et de manipulation. Je continue chaque jour de me battre contre le monstre que j'étais. On me dit de tirer un trait sur tout cela, mais ce n'est pas évident d'oublier les cicatrices de notre passé.

SOUL MATE FROM HEAVEN
Jace... Il faudrait un tout un livre pour décrire cette connexion qui nous unie. Je te connais depuis ta naissance, tout bébé tu me faisais déjà fondre. Dès le premier regard que j'ai posé sur toi, je savais que tu serais bien plus qu'un frère d'arme. Nous avons grandis ensemble, nous nous sommes toujours soutenues contre les adversités, main dans la main nous continuons à avancer tous les deux. Et même si neuf années nous ont tenus loin l'un de l'autre, mon amour pour toi n'a pas changé. Te revoir après tout ce temps n'a que davantage ravivé cette flamme que j'éprouvais déjà pour toi à l'époque. Nous pensons pareils, nous lisons en l'autre comme dans un livre ouvert, nous sommes tout simplement lié l'un à l'autre. J'ai besoin de toi pour vivre, j'ai besoin de celui que je considère comme mon âme sœur, ma moitié spirituelle. Te perdre serait la pire des choses, car je sais que si tu venais à disparaître avant moi, la mort n'aurait qu'à venir me chercher juste après.

SUNSHINE IN THE DARK
Naya... Ma fille, mon petit ange. Tu ne sais pas à quel point je peux t'aimer ma princesse. Tu es mon rayon de soleil, celle qui illumine ma vie. Un regard tourné vers toi me suffit à me sentir mieux. Tu as été celle qui m'a donné envie de changer, poussé par ton père, je suis devenue une personne meilleure. Pour toi, pour vous. N'oublie jamais ma chérie, ta maman t'aime plus que tout au monde, et elle sera toujours là pour toi, pour te soutenir et t'aider dans chacun des moments de ta vie. Car tu es ma vie. Celle qui me donne envie d'affronter le monde chaque jour rien que pour te rendre fière. Merci pour tout ce que tu as pu faire pour moi en l'espace de si peu de temps.


Journal intime
Mon statut: Célibataire.
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: [Terminé] « Thanks for bringing back my smile, for being my happiness. » ✝ Tace
Jeu 24 Aoû - 18:00
          



« Thanks for bringing back my smile, for being my happiness. »
feat Jace Lightwood

Je n’avais pas pu m’empêcher de sourire amoureusement en laissant Jace faire la commande pour nous deux tandis que je m’activais à chercher le biberon de notre fille. C’était dingue de voir à quel point nous pouvions nous ressembler tous les deux, et ce sur beaucoup d’aspects différents. Rien que sur la nourriture par exemple, nous avions toujours eu les mêmes goûts en quasiment tout et surtout, le même grand appétit. Alors oui, un chasseur a besoin de manger plus qu’un Terrestre pour être rassasié et avoir l’apport énergétique nécessaire à son rôle de gardien, mais quand même. Ce qui était bien aussi, c’était justement grâce à cette activité physique intense, nous évitions de prendre du poids, et ainsi nous gardons toujours notre forme des plus athlétiques, encore plus chez Jace. Il était tout simplement magnifique, au corps parfait et aux muscles parfaitement dessinés. Il n’y avait rien que je n’aimais pas chez lui, et cela devait se voir rien qu’à mon regard amoureux posé sur lui. Il me fascinait, je l’admire même, et cela ne changera jamais, encore plus quand je vois l’homme qu’il est devenu aujourd’hui, le père formidable qu’il est et le merveilleux petit ami dont je ne doutais pas. Alors sur ce dernier point, certes je n’ai pas la chance d’être l’élue de son cœur, mais le voir heureux comme jamais il n’a eu la chance de l’être, cela me suffit amplement. D’autant plus que jamais je ne douterai qu’il m’aime énormément aussi, même si ce n’est pas exactement de la même façon, cela en est une que j’aime tout particulièrement car elle est unique à nous deux.

J’étais heureuse de le voir renouer avec ses racines comme il l’avait dit. Je savais bien qu’il revenait de temps en temps, mais si rarement qu’on n’avait jamais eu l’occasion de se revoir depuis son départ définitif de notre terre natale. Mais là où il était normal pour moi que cette dernière me manque pour y avoir vécu quasiment toute ma vie ; pour lui il semblait normal que cela soit moins le cas. Après tout, il avait vécu presque aussi longtemps à New York qu’à Alicante, il semble logique qu’il ne soit plus aussi nostalgique que moi. Mais le fait qu’il se sente tout de même bien ici, qu’il y ressente un petit manque car cela permettrait à ce qu’il y retourne de temps en temps, ou plutôt qu’on y retourne tous les trois, en famille sans qu’il ne déteste cela.

Ce que venait de me dire Jace me faisait réfléchir. Il est vrai que ces derniers temps, j’avais sans le vouloir cherché à rentrer dans le moule, à suivre les convenances, sûrement dans le but de me faire mieux voir qu’il y a quelques mois. Mais j’en perdais ma personnalité au fur et à mesure que je me laissais allé à suivre celles-ci. Il était temps que je redevienne moi-même, que je ne fasse plus selon le regard des autres, que je fasse ce que bon me semble, dans la limite du raisonnable et du légal toutefois. C’était dingue de voir à quel point il était le seul à avoir des mots chocs, des paroles qui me donnaient à réfléchir et me faisaient me remettre en question. Seul Jace à se pouvoir sur moi et lui seul l’aura toujours, c’était certain. Et je dois l’admettre que s’il n’était pas là, je n’aurai sûrement pas aussi souvent réalisé les erreurs que j’ai pu commettre. Il est en quelque sorte ma conscience, l’ange sur mon épaule à me susurrer des paroles sages qui me font rester droite dans mes bottes. Il est tant que je me reprenne en main.

Tout en réfléchissant à ce qu’il m’avait dit, j’avais aussi pris soin de nourrir notre fille en lui donnant le sein, libérant ce dernier à l’air libre pour qu’elle puisse se nourrir. La chasseuse qui servait de serveuse m’avait regardé d’un œil assez mauvais en me voyant le sein à l’air libre, mais je m’en fichais. Jace avait raison et je ne devais pas me préoccuper des autres, de leurs remarques ou regards. Je n’avais pas non plus manqué de voir le regard intéressé qu’elle avait posé sur Jace et cela m’avait agacée, il faut dire que j’éprouvais une jalousie à son égard qui ne disparaîtrait jamais. Une fois celle-ci repartit à ses activités et Naya nourrie, je l’avais remis dans le siège pour bébé puis avais remis mon maillot correctement. La table était remplie de nourriture à ras bord, celle-ci dégageant une odeur délicate qui me rappelait mon enfance. Je devais bien reconnaître que mon ventre criait famine en voyant tant de nourriture et avait hâte que d’une chose, manger.

Regardant mon meilleur ami dans les yeux, je lui avais adressé un énorme avant de lui dire aussi. J’avais à mon tour commencé par les œufs brouillés avec le bacon, soupirant de plaisir devant ce goût excellent qui me rappelait des souvenirs. Un d’eux me revint en pleine figure : un matin d’anniversaire de ma mère, mon père avait voulu lui faire une surprise, il avait décidé d’aller en ville pour chercher le petit déjeuner pour nous trois, un petit déjeuner un peu comme celui de ce matin-ci, c’était un des derniers souvenirs heureux que nous avions eu tous les trois. Ce moment me rendit nostalgique à l’idée de ne pas avoir su profiter assez de nos moments ensemble. Puis mon regard alors dans le vide se posa sur Naya qui regardait son père avec des étoiles plein les yeux, puis sur Jace qui avait un sourire radieux sur les lèvres. Cela eut pour effet de me faire sourire à mon tour, me rappelant que j’avais fait des erreurs par le passé mais qu’aujourd’hui, une nouvelle vie s’offrait à moi et que je devais en profiter au maximum, profiter de nos moments de bonheur tous les trois comme j’aurai dû le faire d’avantage avec mes parents par le passé.

Un grand sourire s’afficha sur mes lèvres tandis que mon regard se plantait intensément dans les yeux de mon meilleur ami « J’en pense que tu as entièrement raison. C’est vraiment excellent et cela n’a rien à envier aux petits déjeuners newyorkais. Je préfère de loin manger ici que là-bas. Je suis heureuse si tu aimes ce qu’on mange ici, et si cela te manque, il ne faudra surtout pas hésiter à revenir. Que ce soit avec moi ou avec ta chérie... » dis-je avec un sourire en coin. Quand Jace m’avait annoncé qu’il sortait avec Clarissa, je l’avais plutôt bien pris car je savais ce qu’il pouvait ressentir pour elle, du moins je l’avais deviné, et j’étais heureuse de voir mon meilleur ami enfin heureux.  « Par rapport à ce que tu as pu dire tout à l’heure, sur moi ayant changé et essayant de rentrer dans le moule. Tu as entièrement raison Nana, je me suis laissé aller à essayer de devenir quelqu’un d’autres pour me faire bien voir des autres. Mais je ne suis pas comme cela, et il est temps que je reprenne les choses en main. Je ne tiens pas à être une fille passe partout, je ne l’ai jamais été et je ne le serai jamais. Donc ne t’en fais pas Chéri, tu vas retrouver la Tanya que tu aimes, celle originale qui n’a pas peur de dire ce qu’elle pense et s’en moque de ce que pense les autres. Quoi qu’il en soit, encore merci Nana de me remettre toujours en question. Tu es le seul qui a cet influence sur moi et qui sait me rappeler qui je suis réellement. » avais-je dit en le regardant dans les yeux intensément avec sincérité.

Je terminais de manger mon petit déjeuner assez rapidement je devais bien le reconnaitre mais j’avais vraiment faim en entrant ici. Quand Jace commença à se lever pour aller payer et que je voyais déjà la serveuse le regarder avec un sourire, j’attrapais son poignet et le regardais dans les yeux intensément en haussant un sourcil « Non je vais payer plutôt... ». Je me levais de table, le laissant s’occuper de notre fille avant de me diriger vers la caisse pour régler « Je viens régler.. Et oui c’est moi qui paye. Car vous voyez le garçon là-bas, il a une copine et il est très heureux avec alors pas besoin de lorgner dessus. Compris. Maintenant, combien je vous dois ? » avais-je dit avec mon plus grand sourire carnassier avant de régler le montant dû tandis que la jeune femme ne savait plus où se mettre.

J’avais ensuite rejoins Jace à la sortie de l’auberge prête à sortir me balader un peu avec lui le long des canaux d’Alicante. Dehors, en train de marcher près de ces derniers, je me tournais vers Jace qui tenait toujours notre fille qui touchait le menton barbu de son père, un grand sourire sur mes lèvres tandis que je le regardais dans les yeux intensément « D’ailleurs Chéri, je voulais savoir, comment cela se passe ta nouvelle vie ? Avec Clarissa ? Et ne t’en fais pas, tu peux m’en parler ouvertement. Je n’ai rien contre le fait qu’on en parle, au contraire. Je suis vraiment heureuse pour toi, te voir ainsi épanoui, cela fait vraiment du bien au cœur. ».

.ANGELUS




EVERYTHING IS COMPLICATED ESPECIALLY IN LOVE

Cheat appearances I show a girl who doesn't need more than she already have. A girl who plays with boys and makes believe that they can have more with her. Whereas in truth, my heart and my soul are taken yet. By Jace, my soulmate that I love for many years and for whom, my heart beat every day.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Golden Boy

Je suis ici depuis le : 03/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Dominic Sherwood. . J'ai actuellement : 19 ans. ans mais déjà : 8843 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 7566 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Le Charismatique Aiden Bradford o/ .Je n'ai qu'un but dans la vie : : Accomplir la mission qui incombe à mon sang. . Pour cela, je réside actuellement : à l'Institut de New York. tout en étant d'une humeur : Céleste o/ . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

♥️ Clarissa - Clary, ou plutôt Clarissa car moi je l'aime ton prénom. Toi et moi on peut dire que notre relation est digne d'une attraction terrestre, des hauts et des bas tout ça pour un mélange d'amusement et de peur au fil des étapes. Cela faisait un moment que je m'étais rendu compte de mes sentiments pour toi, mais tu étais ma soeur, je devais donc lutter de toutes mes forces contre cet amour. Pourtant, j'ai eu beau faire tout ce que je voulais, je n'ai jamais pu effacer cet amour, rien ne pouvait changer cela. Dorénavant, nous avons enfin atteint l'aboutissement de notre relation, je sais maintenant que je t'aime plus que tout dans ce monde et que je veux être avec toi de tout mon coeur. Je ne sais pas ce que l'avenir nous réserve Clary, mais je sais que je me battrai pour que nous ayons un futur.♥️


♣️ Tanya - Tanya, toi et moi nous nous connaissons depuis toujours. Tu me portais dans tes bras quand je n'étais encore qu'un bébé. Tu as été ma première amie, et sans aucun doute la plus sincère. Mais toi et moi c'est encore plus que ça, c'est une symbiose d'esprits, plus forts encore que des parabatai, tu lis en moi autant que je lis en toi, tu as les mêmes envies, les mêmes goûts, nous sommes le sens littéral de l'expression âme soeur. Aujourd'hui nous avons conçu la vie ensemble, nous avons mis le meilleur de nous deux dans un petit ange. Je n'ai pas de mot pour décrire à quel point tu es importante pour moi, tu es aussi précieuse pour moi que l'est l'oxygène pour mes poumons, si je te perds, je meurs intérieurement. Je t'aime énormément Tanya Epinguer, et quoi qu'il puisse arriver, rien ne changera jamais cela. ♣️


♠️ Naya - Naya, sans doute mon plus grand accomplissement. Je n'aurai jamais pensé devenir père si tôt et pourtant maintenant que je le suis, je ne me vois pas sans toi. Tu es littéralement ma raison de vivre, je peux être triste ou bien en colère, dès que je te vois, j'oublie tout et je suis apaisé. Avant toi, je n'avais jamais eu peur de la mort, je me disais que cela faisait parti de mon travail mais dorénavant je ne veux pas mourir, je ne veux pas que tu sois comme moi, je veux que tu connaisses ton père, que tu me connaisses. N'oublie jamais que je serais toujours là pour toi, je ne t'abandonnerai jamais ma fille chérie, car il n'y a pas de mot pour décrire l'amour qu'un père a pour sa fille. ♠️

Journal intime
Mon statut: En couple avec Clary ♥
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: [Terminé] « Thanks for bringing back my smile, for being my happiness. » ✝ Tace
Dim 27 Aoû - 16:37
          



Thanks for bringing back my smile, for being my happiness
Feat Tanya Epinguer


Je comprenais très bien ce que la jeune avait voulu dire par le fait que je ne devais pas hésiter à revenir. Elle avait beau avoir dit avec elle ou avec Clary, je savais très bien en la connaissant aussi bien que c’était surtout avec elle qu’elle voulait que je vienne. Là encore c’était totalement compréhensible, Alicante était clairement la ville de Tanya, et non celle de Clary, elle y avait vécu quasiment toute sa vie contrairement à Clary qui y avait mis les pieds qu’une seule fois. Et donc, si elle voulait que ce soit notre coin à nous en priorité, je ne comptais pas le lui refuser, Clary était l’experte de New York et Tanya celle d’Alicante, chacun son coin. Cependant, je n’allais pas non plus interdire Alicante à Clary, elle devait découvrir la ville, j’irais juste moins qu’avec Tanya, voilà tout. Connaissant la jeune femme rousse, cela ne la gênerait en rien, après tout elle devait me faire découvrir New York, j’avais beau avoir sillonné la ville lors de missions, je ne l’avais jamais vraiment visité, il fallait que je remédie à cela maintenant que j’étais en couple avec une pure New Yorkaise. J’avais esquissé un sourire évidemment en entendant les paroles de la jeune femme concernant un retour aux sources, ne plus se plier aux normes et assumer qui elle est. Elle n’avait pas hésité à donner le sein à sa fille, voilà la Tanya que je connaissais, se fichant des regards et faisant ce qu’elle veut. Si les gens étaient aveugles au point de ne pas voir la richesse intérieure de cette femme, libre à eux, moi je la voyais, je voyais à quel point elle était parfaite. Certes je devais être en partie subjectif dans cette histoire étant donné à quel point elle me ressemblait et aussi à l’amour que je lui vouais. Cependant, j’avais aussi un avis objectif sur la situation, elle possédait une force de caractère hors du commun, quelque chose que les autres chasseurs et moi étions loin de posséder, on devait tous apprendre d’elle. J’avais beau être un guerrier hors pair, je n’avais pas sa force intérieure, je me savais beaucoup plus fragile qu’elle, et ce peu importe les choses que je faisais pour le cacher. Il y avait la méthode Valentin, celle qu’on m’avait appris, faire taire ses émotions, dans des périodes ordinaires, cela fonctionnait à merveille. Mais il suffisait d’un seul évènement bouleversant et là toutes les émotions que vous aviez essayé de faire taire, se libèrent toutes en même temps, vous mettant à genoux sans que vous ne puissiez rien y faire. Il y a évidemment la méthode Clary, qui consiste à laisser chaque émotion s’exprimer, mais là cela vous rend vulnérable à la manipulation, ce qui est très dangereux pour un chasseur. Le mieux restait donc la méthode Tanya, un mélange parfait entre les émotions et la raison, ainsi elle gardait le contrôle en toutes circonstances.

Je n’avais même pas eu le temps d’énoncer le fait de payer que la jeune femme était déjà parti, elle me connaissait bien, elle savait que j’aurai insisté pour payer, donc plutôt que de faire un débat, elle avait préféré agir. C’était ce que j’aimais dans notre relation à Tanya et moi, on était si similaires qu’on pouvait prévoir les actions de l’autre et donc agir sans même lui demander. Peu de gens partageaient un lien aussi fort que le nôtre, lire dans les pensées de l’autre, se comprendre d’un regard, ce n’est pas donné à tout le monde ce genre de connexion. Je me demandais d’ailleurs de quoi avait l’air notre relation vu de l’extérieur, qu’est-ce que les gens devaient penser quand on finissait les phrases de l’autre par exemple. Justement, pour prouver que je pouvais deviner ce que la jeune femme pensait, en regardant la scène entre la serveuse et elle, je n’avais pas manqué de voir le regard surpris de la serveuse, je me doutais que Tanya avait dû lui dire que j’étais déjà pris et que cela ne servait à rien d’avoir des aspirations envers moi, exactement ce que j’aurais fait à sa place. Moi aussi j’avais très bien vu le regard de la serveuse lorsqu’elle avait apporté la nourriture, je voyais très souvent ce regard, une question d’habitude surtout qu’à Alicante j’étais connu comme un chasseur de renommée, un guerrier hors du commun. J’étais donc l’équivalent ici des businessmen très convoités de New York, une sorte de parfait parti pour les jeunes femmes voulant se marier. Cependant tout cette attention pour moi, bien que réellement plaisante, ne leur rapporterait absolument rien, j’étais enfin avec la femme que j’aime éperdument, il était hors de question que je gâche tout avec une autre femme. Bien que je devais reconnaître que bloquer mon désir pour Katerina ou Tanya par exemple était loin d’être facile, c’était comme manger des glaces toute sa vie et d’un seul coup on vous l’interdit, vous trouvez cela limite injuste.

Alors que j’attendais la jeune femme dehors avec Naya dans les bras, me faisant sourire grandement en touchant mon visage de ses petites mains, je ne pus retenir ma surprise lorsqu’elle m’énonça vouloir parler de ma vie avec Clary. Je ne m’attendais pas du tout à ce qu’elle veuille parler de cela, elle, la fille amoureuse de moi depuis mon retour, voulait parler de ma vie sentimentale avec une autre. Je trouvais cela plus qu’étrange, limite surréaliste comme sujet de discussion entre nous. Je comprenais pourquoi elle le faisait au fond, enfin je pensais le comprendre, elle voulait prouver qu’elle était mon amie avant tout, et que même si cela la dérangeait, elle serait là pour moi, pour en parler car elle était prête à passer au-dessus rien que pour moi. Encore une preuve que cette femme possédait une force intérieure incroyable, se sacrifier pour le bonheur des autres ainsi, peu de gens en aurait été capable. Cependant, moi je tenais à elle à un point inimaginable et même si parfois en parler avec elle m’aurait plu, il était hors de question que je le fasse. Je ne pouvais déjà pas combler son cœur totalement, il était donc hors de question que je le fasse souffrir en plus, jamais je ne ferais une chose pareille.

« Normale, rien d’extravagant, une vie de couple basique, je n’ai rien de croustillant à te dire ! Et toi ? Où en est ton tableau de conquêtes ? La dernière fois, un loup est venu jouer une chanson d’amour devant l’Institut rien que pour toi, j’ai dû insister pour qu’il parte ! Tu les rends fou, mais tu le sais déjà ça, une nuit avec toi et ils sont accro, au moins tu ne peines pas à les convaincre de te voir quand tu en as envie ! Tu as bien raison Nya, profite de la vie, ne te mets plus de contraintes, vis la comme tu l’entends, tu le mérites amplement ! Peu importe ce que les autres diront, rappelle-toi de me mes mots, tu mérites amplement de vivre ta vie comme tu le souhaites, je te le promets ! » Je me mis à parsemer sa joue de plein de bisous tendres sous les gloussements de Naya qui agitaient les mains. « Décidément, elle adore quand toi et moi on se câline, et on se fait des bisous ! »

« Bon maintenant, il est temps de continuer notre visite, Bébé Naya a un planning très serré, pas vrai Bébé Naya ? » J’embrassai tendrement le front de ma fille avant de continuer de marcher. Je savais très bien où emmener ma fille et la jeune femme, le premier arrêt qu’on ferait après le petit-déjeuner : la place de l’Ange. « Je nous emmène au prochain endroit ! Pour toi Nya, c’est une surprise, et pour toi Naya, ce sera une découverte ! » Vu la cadence à Tanya et moi, nous ne mîmes pas longtemps à atteindre la destination, je nous emmenai directement jusqu’à la statue de l’Ange Raziel trônant au milieu de la place. Je m’approchai avec Naya de la statue et lui fit toucher l’Ange en arborant un grand sourire sur le visage « Naya, je te présente l’Ange Raziel, notre créateur à tous, celui qui a fait de nous des guerriers hors du commun il y a de cela mille ans ! Raziel, je te présente Naya, un de tes futurs fidèles soldats, et à mon humble avis, la meilleure que tu auras jamais vu en mille ans, elle saura te rendre fière d’avoir un jour créé les nephilim ! » J’eus aussitôt une idée qui me traversa l’esprit, je fis s’accroupir Tanya devant la statue de l’Ange et je lui donnai Naya dans les bras. Puis je sortis mon téléphone et allai vers un chasseur qui passait pas loin de nous, je lui demandai aussitôt de nous prendre en photo, il accepta en souriant. Je rejoignis la jeune femme et ma fille, m’accroupissant à côté d’elle, et je mis Naya entre nous deux, une jambe sur chacun de nos genoux « Photo de famille les filles, on sourit, même toi Naya ! » Je me mis à sourire avant que l’homme prenne la photo, puis j’allai récupérer mon téléphone en le remerciant. Je retournai ensuite près des filles, toujours le sourire sur le visage « On a trop la classe dessus, on est une famille remplie de beauté ! Je la fais imprimer dès qu’on rentre et je t’en donne une Chérie ! »





I'm sorry Clarissa.. It took me a long time
to accept that i love you from the beginning.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


The New Tanya

Je suis ici depuis le : 28/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Amber Heard . J'ai actuellement : 21 ans mais déjà : 3930 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 4160 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Clary & Katerina .Je n'ai qu'un but dans la vie : : être la meilleure mère possible. . Pour cela, je réside actuellement : à l'Institut. tout en étant d'une humeur : enjôleuse. . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

SCAR FROM THE PAST
Regrets & Liars... Il m'aura fallu des années avant de réaliser le mal que j'avais fait et les erreurs que j'ai commises. Et aujourd'hui, je regrette de ne pas avoir aimé mes parents comme ils le méritaient, de ne pas avoir été la fille dont ils rêvaient. Tous mes choix et toutes ces années de mensonges et de manipulation. Je continue chaque jour de me battre contre le monstre que j'étais. On me dit de tirer un trait sur tout cela, mais ce n'est pas évident d'oublier les cicatrices de notre passé.

SOUL MATE FROM HEAVEN
Jace... Il faudrait un tout un livre pour décrire cette connexion qui nous unie. Je te connais depuis ta naissance, tout bébé tu me faisais déjà fondre. Dès le premier regard que j'ai posé sur toi, je savais que tu serais bien plus qu'un frère d'arme. Nous avons grandis ensemble, nous nous sommes toujours soutenues contre les adversités, main dans la main nous continuons à avancer tous les deux. Et même si neuf années nous ont tenus loin l'un de l'autre, mon amour pour toi n'a pas changé. Te revoir après tout ce temps n'a que davantage ravivé cette flamme que j'éprouvais déjà pour toi à l'époque. Nous pensons pareils, nous lisons en l'autre comme dans un livre ouvert, nous sommes tout simplement lié l'un à l'autre. J'ai besoin de toi pour vivre, j'ai besoin de celui que je considère comme mon âme sœur, ma moitié spirituelle. Te perdre serait la pire des choses, car je sais que si tu venais à disparaître avant moi, la mort n'aurait qu'à venir me chercher juste après.

SUNSHINE IN THE DARK
Naya... Ma fille, mon petit ange. Tu ne sais pas à quel point je peux t'aimer ma princesse. Tu es mon rayon de soleil, celle qui illumine ma vie. Un regard tourné vers toi me suffit à me sentir mieux. Tu as été celle qui m'a donné envie de changer, poussé par ton père, je suis devenue une personne meilleure. Pour toi, pour vous. N'oublie jamais ma chérie, ta maman t'aime plus que tout au monde, et elle sera toujours là pour toi, pour te soutenir et t'aider dans chacun des moments de ta vie. Car tu es ma vie. Celle qui me donne envie d'affronter le monde chaque jour rien que pour te rendre fière. Merci pour tout ce que tu as pu faire pour moi en l'espace de si peu de temps.


Journal intime
Mon statut: Célibataire.
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: [Terminé] « Thanks for bringing back my smile, for being my happiness. » ✝ Tace
Jeu 7 Sep - 15:55
          



« Thanks for bringing back my smile, for being my happiness. »
feat Jace Lightwood

D’une certaine manière, on peut dire que je suis une personne vraiment compliquée. Rien que sur le domaine sentiments je suis une contradiction à moi toute seule. Follement amoureuse de Jace depuis longtemps, je ne peux que rêver au fond de l’entendre me dire des sentiments identiques aux miens ; je ne peux que rester jalouse et possessive à son égard car je voudrai toujours qu’il soit en quelque sorte qu’à moi. Et je sais aussi que ces choses n’arriveront jamais, je sais qu’il ne m’aimera jamais d’une façon amoureuse, que je serai toujours sa moitié spirituelle, son âme sœur mais pas la femme qu’il aime. Savoir cela m’a fait du mal à une époque, et peut être même que je ressens encore une pointe au cœur en y songeant. Seulement, quand je le vois à nouveau plein de vie, quand je vois à quel point il peut être heureux à l’heure d’aujourd’hui dans les bras de Clarissa, la femme qui a volé son cœur d’un simple regard ; je ne peux m’empêcher d’être aussi heureuse pour lui. Certes ce n’est pas avec moi qu’il est, mais la partie amoureuse de lui ne veut qu’une chose plus que tout : son bonheur. Et il paraît évident qu’il l’a enfin acquis en étant auprès de celle pour qui bat son cœur. Alors même si le destin n’a pas fait que mon parcours soit simple et bienheureux. Aujourd’hui, je peux dire que grâce à Jace et notre fille, je me sens enfin de nouveau bien. Je ne demande plus rien si ce n’est de les voir s’épanouir et sourire. Voir la joie de vivre sur leurs visages angéliques n’a strictement pas de prix et je donnerais absolument tout pour que les choses restent ainsi. Ces deux anges devant moi sont tout simplement ma raison de vivre.

Mais ce n’était pas pour autant que je m’arrêtais de vivre. Oui j’avais vécu une nouvelle épreuve douloureuse avec la mort d’Elliot, mais j’avais su la surmonter, à ma manière. Je ne m’imposais plus de limite, plus aucune contrainte à ce que j’ai envie de faire, de vivre, de voir. Encore moins dans le domaine du plaisir charnel. Puis depuis que Jace était avec Clarissa, j’avais un nouveau vide à combler. Je devais bien reconnaître que malgré le manque du corps de mon meilleur ami, j’arrive plutôt bien à combler celui-ci. D’ailleurs, le fait que même lui l’ait remarqué me fit rire. Il avait totalement raison et c’était ce que je faisais. Je ne me privais plus à enchaîner les conquêtes d’un soir ou plusieurs, même si c’était la première option qui revenait le plus souvent. A part Aiden Bradford, il n’y avait guère d’hommes qui déclenchaient un réel manque en moi et qui me faisais retourner vers lui telle une droguée en manque de sa dose. En revanche, les autres hommes étaient dans le même cas, ils en redemandaient et comme l’avait dit mon meilleur ami, ils allaient même dans des extrêmes pour me revoir. Rien que d’imaginer la scène était amusant et je regrettais presque de ne pas avoir pu y assister ce soir-là.

Il était impressionnant de voir à quel point une personne qui n’a pourtant pas été élevée de façon à exprimer ses émotions tant par la parole que par les actes peut changer. Jace en était l’exemple vivant. Il suffisait de voir à quel point il peut être plus ouvert, plus câlin, plus émotif rien qu’avec Naya. Quand je les vois ensemble, quand je vois le regard qu’il pose sur sa fille, mon cœur ne peut que s’emballer d’avantage dans ma poitrine. Il n’a pas besoin de mots en l’occurrence pour que je sache à quel point il peut aimer notre princesse. Et il semble évident que l’inverse est vrai. Naya n’a pas besoin de parler pour nous montrer qu’elle nous aime mais aussi qu’elle aime quand on est tous les trois ensemble, quand ses deux parents se câlinent et montrent qu’ils tiennent énormément l’un à l’autre. Jace et moi nous ne partageons peut être pas le même type d’amour, mais dire qu’il n’y en a aucun entre nous, dire que nous ne ressemblons pas tous les trois à une véritable famille serait de l’ordre du mensonge.

C’était d’ailleurs ce dont nous avions l’air en ce moment, à marcher tous les trois ensemble dans les rues de notre ville natale. L’air ambiant respirait le bonheur et rien au monde ne pourrait le faire changer. Mais je ne pouvais m’empêcher de me demander où Jace allait nous conduire, quelle nouvelle merveille il allait faire découvrir à notre fille. Il ne me fallut pas longtemps pour comprendre où nous arrivions lorsque nous quittâmes une des ruelles étroites. Celle-ci débouchait sur cette immense place où trônait de sa grandeur exceptionnelle la statue en bronze de l’Ange Raziel. C’était un excellent choix qu’il avait eu là, après tout, il était le créateur de chacun d’entre nous et il était temps que Naya rencontre celui-ci.

Ce qu’il venait de dire en présentant notre enfant à la statue de l’Ange pouvait sonner comme présomptueux ou naïf, un discours d’un père vantant sans fondement les mérites futurs de son enfant. Pourtant, je partageais la même vision que lui. Je n’ai aucun doute que notre fille sera une excellente chasseuse et qu’elle accomplira de grandes choses. Après tout, elle est la fille de Jonathan Christopher Lightwood, le plus grand chasseur de notre génération, celui avec plus de sang d’ange, celui avec un pouvoir unique. Et Naya n’avait pas l’air d’être contre cette idée au vu de son grand sourire et de ses gloussements dès lors qu’elle toucha la statue de bronze. Je suis certes impatiente de la voir devenir l’une des meilleurs d’entre nous, mais je suis aussi à la fois terrifiée à ce qu’elle grandisse bien trop vite et que mon bébé devienne une femme sans que je ne m’en rende compte.

Me sortant de mes pensées, Jace m’avait fait m’accroupir devant la statue avant de me confier Naya dans mes bras. Je me demandais bien ce qu’il s’apprêtait à faire mais ce n’est qu’en le voyant confier son téléphone à un chasseur d’ombre que je compris. Une photographie de famille. C’était une très bonne idée que je regrettais de ne pas avoir eu plus tôt. Dès qu’il revint, je me mis à sourire grandement tout comme Naya d’ailleurs alors que le chasseur nous prenait en photographie. Le téléphone récupéré, je me penchais un peu pour observer la dite photo sur le téléphone que Jace avait toujours en main avant d’avoir un nouveau sourire sur mes lèvres « Je ne peux qu’agréer à tes propos Chéri, cette photo est parfaite tout comme ceux qui sont dessus ! Tu as eu une merveilleuse idée là, cela nous fera un souvenir à ramener à New York, mais aussi pour Naya qui aura sa première photographie dans sa mère patrie. Je ne dis en effet pas non à ce que tu m’en fasses imprimer une pour moi, et tu crois que tu pourras m’envoyer une copie digitale ? Sait-on jamais si un jour on veut faire un album pour notre fille chérie. ». Même si à y réfléchir, je ne suis pas très douée avec l’informatique et ce serait plus une tâche que sa marraine se ferait plaisir à accomplir.

Gardant Naya dans mes bras, j’attrapais la main de Jace à nouveau pour le mener au prochain endroit de la visite « A mon tour de choisir où nous allons aller pour continuer à faire visiter à notre princesse là où elle sera toujours la bienvenue. ». Je n’avais guère mis longtemps pour nous conduire où je le désirai. Nous voilà devant une grande bâtisse un peu excentrée des autres, aux pierres couleur de miel, à la toiture de tuiles rouges, et aux ornements d’or. Cette maison, c’était celle de l’Inquisiteur, ou plutôt l’Inquisitrice Herondale. Tournant la tête vers Jace pour lui accorder un grand sourire, je regardais ensuite Naya qui fixait la maison avec de grands yeux puis nous, il paraissait évident que la maison lui plaisait. Mon sourire s’agrandit davantage sur mon visage avant que je n’embrasse le front de ma fille le plus délicatement possible « Cette maison Naya, c’est celle de l’Inquisiteur. Actuellement elle est à Imogen Herondale, une femme acariâtre mais avec une force de caractère et un talent au combat impressionnant. Et ce que disait Papa tout à l’heure est vrai. Tu es destinée à de grandes choses ma chérie. Nous le savons tous les deux au fond de nous, et ce n’est pas seulement parce que nous sommes tes parents. Non. Je le sens, un jour cette maison sera aussi la tienne. Tu seras la plus grande Inquisitrice que cette terre ait portée, Naya Epinguer-Lightwood. Et sache que Papa et moi, nous serons toujours extrêmement fiers de toi. Car tu es notre petite princesse guerrière et nous t’aimons plus que tout. ». J’avais ensuite tourné mon regard vers mon meilleur ami pour le regarder le plus intensément dans les yeux « Je serais toujours fière de toi aussi Nana, absolument toujours. Tout comme je serai toujours auprès de toi. Peu importe ce que l’avenir proche nous réserve, tu pourras compter sur moi pour t’épauler, je le ferai jusqu’à la fin de ma vie. Je ferai toujours tout pour toi et Naya, vous êtes mes raisons de vivre et vous le serez toujours. ».

.ANGELUS




EVERYTHING IS COMPLICATED ESPECIALLY IN LOVE

Cheat appearances I show a girl who doesn't need more than she already have. A girl who plays with boys and makes believe that they can have more with her. Whereas in truth, my heart and my soul are taken yet. By Jace, my soulmate that I love for many years and for whom, my heart beat every day.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Golden Boy

Je suis ici depuis le : 03/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Dominic Sherwood. . J'ai actuellement : 19 ans. ans mais déjà : 8843 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 7566 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Le Charismatique Aiden Bradford o/ .Je n'ai qu'un but dans la vie : : Accomplir la mission qui incombe à mon sang. . Pour cela, je réside actuellement : à l'Institut de New York. tout en étant d'une humeur : Céleste o/ . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

♥️ Clarissa - Clary, ou plutôt Clarissa car moi je l'aime ton prénom. Toi et moi on peut dire que notre relation est digne d'une attraction terrestre, des hauts et des bas tout ça pour un mélange d'amusement et de peur au fil des étapes. Cela faisait un moment que je m'étais rendu compte de mes sentiments pour toi, mais tu étais ma soeur, je devais donc lutter de toutes mes forces contre cet amour. Pourtant, j'ai eu beau faire tout ce que je voulais, je n'ai jamais pu effacer cet amour, rien ne pouvait changer cela. Dorénavant, nous avons enfin atteint l'aboutissement de notre relation, je sais maintenant que je t'aime plus que tout dans ce monde et que je veux être avec toi de tout mon coeur. Je ne sais pas ce que l'avenir nous réserve Clary, mais je sais que je me battrai pour que nous ayons un futur.♥️


♣️ Tanya - Tanya, toi et moi nous nous connaissons depuis toujours. Tu me portais dans tes bras quand je n'étais encore qu'un bébé. Tu as été ma première amie, et sans aucun doute la plus sincère. Mais toi et moi c'est encore plus que ça, c'est une symbiose d'esprits, plus forts encore que des parabatai, tu lis en moi autant que je lis en toi, tu as les mêmes envies, les mêmes goûts, nous sommes le sens littéral de l'expression âme soeur. Aujourd'hui nous avons conçu la vie ensemble, nous avons mis le meilleur de nous deux dans un petit ange. Je n'ai pas de mot pour décrire à quel point tu es importante pour moi, tu es aussi précieuse pour moi que l'est l'oxygène pour mes poumons, si je te perds, je meurs intérieurement. Je t'aime énormément Tanya Epinguer, et quoi qu'il puisse arriver, rien ne changera jamais cela. ♣️


♠️ Naya - Naya, sans doute mon plus grand accomplissement. Je n'aurai jamais pensé devenir père si tôt et pourtant maintenant que je le suis, je ne me vois pas sans toi. Tu es littéralement ma raison de vivre, je peux être triste ou bien en colère, dès que je te vois, j'oublie tout et je suis apaisé. Avant toi, je n'avais jamais eu peur de la mort, je me disais que cela faisait parti de mon travail mais dorénavant je ne veux pas mourir, je ne veux pas que tu sois comme moi, je veux que tu connaisses ton père, que tu me connaisses. N'oublie jamais que je serais toujours là pour toi, je ne t'abandonnerai jamais ma fille chérie, car il n'y a pas de mot pour décrire l'amour qu'un père a pour sa fille. ♠️

Journal intime
Mon statut: En couple avec Clary ♥
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: [Terminé] « Thanks for bringing back my smile, for being my happiness. » ✝ Tace
Dim 10 Sep - 19:47
          



Thanks for bringing back my smile, for being my happiness
Feat Tanya Epinguer


J’étais content de voir que l’idée de la photo faisait unanimité chez les filles de la journée, Naya avait gloussé durant la photo ce qui la rendait parfaite sur celle-ci et Tanya nous avait fait son plus beau sourire, on avait beau dire, on assurait vraiment niveau beauté comme famille. Je comptais bien me mettre cette photo sous cadre et la mettre dans ma chambre, j’avais beau être avec Clary désormais et vouloir créer quelque chose avec elle, je n’oublierai jamais pour autant la famille que je forme avec Tanya et Naya, je voulais donc une photo de cette famille près de moi pour pouvoir toujours la voir. Et vu que j’avais pris cette photo avec mon téléphone, je pourrais même la voir peu importe où je me trouve sur cette planète, un bonus non négligeable en cas de coup dur demandant un besoin de courage. Si certains voyaient un enfant non désiré comme une erreur, Naya était tout le contraire à mes yeux, elle était maintenant l’une des lumières de ma vie, avec sa mère, je devais plutôt remercier l’Ange de les avoir conduites à moi, sans elles, je ne serais plus le même homme à coup sûr. J’étais content aussi de retrouver ma Tanya, je voyais bien l’effet qu’avait cette ville sur elle, elle avait toujours eu le même effet sur elle, comme si elle passait d’une joie de vivre normale, à une joie de vivre surdimensionnée, cette ville avait le don de regonfler les batteries de la jeune femme et je m’en réjouissais. Certes je ne souhaitais pas qu’un beau jour elle se décide à vouloir vivre de nouveau à Alicante, parce qu’elle me manquerait, parce que ma fille me manquerait mais je pouvais comprendre si elle le faisait, Alicante était sa ville et serait toujours sa ville de prédilection où elle se sent le mieux. Ce n’est jamais facile de ne pas jouer les égoïstes avec quelqu’un, les sentiments veulent nous pousser à l’être, plus on aime quelqu’un, et plus on a envie de l’être, inutile de vous dire à quel point j’aime Tanya. Pourtant j’avais fait de grands efforts sur mes émotions et mes ressentis grâce à Clary, je savais maintenant me contrôler mieux qu’avant et respecter les décisions des autres, voilà pourquoi je ne lui parlais plus du fait de se mettre en couple avec quelqu’un. Voilà pourquoi je serais prêt à accepter qu’elle vive dans une autre ville pour son bien, pour son bonheur à elle.

Je n’avais pu m’empêcher de sourire bêtement devant le discours de Tanya à notre fille, c’était réellement mignon de l’entendre parler ainsi mais aussi de voir l’amour qu’elle avait pour sa fille, cela avait le don de me faire fondre littéralement. Je m’étais avancé près d’eux après que la jeune femme ait fini son discours, embrassant moi aussi le front de notre fille sous ses gloussements adorables. Je l’avais dit plus tôt mais la situation prouvait bel et bien la véracité de mes propos, ceux qui doutaient du cœur de Tanya et de l’amour qu’elle cachait dans celui-ci, devraient la voir avec sa fille, là ils n’auraient plus aucun doute, aucun doute n’est possible devant ce spectacle. On dit que la parenté vous change une personne, c’est exactement ce qu’il était arrivé à la jeune femme, elle avait beau croire que seul moi l’avait fait changer, il n’en était rien, je n’étais qu’une petite partie de son changement, la majorité était dû à sa volonté de changer pour sa fille à naître, voilà ce qui s’était passé dans sa tête. Je ne pouvais que l’en féliciter, Naya pouvait être fière de sa maman.

« Maman a entièrement raison mon bébé, tu es destinée à de grandes choses, tu es la fille de la plus grande guerrière que j’ai connu et de moi, un chasseur d’exception à ce qu’il paraît ! Rien ne pourra t’arrêter, tu pourras atteindre tous les objectifs que tu te fixes et on sera toujours là pour t’aider à les atteindre, pour te mettre sur la voie ! Tu nous surpasseras mais on sera encore plus fiers de toi, c’est le rôle des enfants de surpasser leurs parents, et le rôle des parents de les aider à se relever quand ils trébuchent ! N’oublie jamais qui tu es Naya, la fille de deux des plus grands chasseurs d’ombre, tu peux tout réussir ! Et n’oublie jamais aussi que nous tes parents, on t’aimera toujours peu importe tes choix ! » J’avais pris Tanya dans mes bras pour la serrer doucement, tout en serrant aussi Naya encore plus doucement, un câlin familial en quelque sorte. Je continuai d’embrasser le front des deux jeunes femmes en même temps, voulant leur montrer mon amour et l’importance qu’elles ont à mes yeux.

J’avais senti mon cœur battre la chamade en entendant le discours de la jeune femme à mon encontre, je savais toutes ces choses-là, je les avais toujours su mais les entendre avait un effet totalement différent, un effet réellement plaisant, le sentiment de compter aux yeux de cette personne. Clary était la femme que j’aime oui mais tout comme elle avait Simon comme ancre, moi j’avais Tanya, je la connaissais depuis le début de ma vie, je ne pourrais me passer d’elle à long terme dans ma vie. Je me souviens d’ailleurs que les premières semaines où j’avais vécu avec les Lightwood, j’ai tenté plusieurs fois de passer un Portail non autorisé juste pour retrouver Tanya, ça prouvait déjà l’affection que je lui portais et le besoin d’elle que j’avais. Je savais donc que Clary me comprenait totalement vu qu’elle connaissait la même chose, et c’est pour ça qu’elle était si compréhensive de mon enfant avec Tanya, elle savait que je ne pouvais pas laisser Tanya quitter ma vie. On ne contrôle pas les liens qui se forment avec les autres, le plus souvent, on les subit juste, on a juste de la chance lorsque ses liens s’avèrent uniquement plaisants et qu’ils n’impliquent rien de négatif pour nos vies.

J’avais posé mon front contre celui de la jeune femme, ainsi que mes deux mains sur ses joues pour qu’elle grave mes paroles dans sa mémoire « Je t’assure que c’est pareil pour moi Tanya, je suis incroyablement fier de toi, tout ce que tu as accompli depuis, à quel point tu as changé, seule une personne comme toi avec une telle force de volonté aurait pu réussir cela ! Tu te rappelles de ce que je t’ai dit ce jour-là où j’ai appris ce que tu étais, je t’ai dit que tes parents auraient honte de toi ! Bah laisse-moi te dire que la personne que tu es devenue maintenant, ils en seraient très fiers, sûrement autant que je suis fier de toi ! Ce petit miracle que tu tiens dans les mains, c’est ta récompense pour avoir changé, elle grandira en sachant que sa maman est extraordinaire, je ne cesserais jamais de le lui dire, tu peux en être sûre, elle voudra te ressembler et elle aura raison ! Je veux aussi que tu saches que ce n’est pas parce que je suis avec Clary que ça change quelque chose entre nous trois, vous êtes ma famille, rien ne changera cela, je serai toujours omniprésent pour vous, pas que pour Naya, pour toi aussi ! Je ne t’abandonnerai jamais Nya, tu as l’habitude que les gens meurent ou te rejettent, moi je ne t’abandonnerai jamais, à chaque fois que tu trébucheras je serai là, à chaque fois que tu hésiteras à sauter dans le vide, je sauterai avec toi, tu ne seras jamais seule dorénavant ! »

C’est alors que j’eus l’idée du siècle, faire visiter l’Armurerie à ma chère fille chérie « Que dirais-tu qu’on montre l’Armurerie à notre cher petit ange, Nya ? Je pense que ça va lui plaire, vu qu’elle tient de nous ! » Je n’avais pas perdu de temps après cela et avait foncé avec les deux jeunes femmes vers le lieu. D’ailleurs pour m’amuser, j’avais pris ma fille dans mes bras et l’avait mis en position d’avion tout en avançant « Tu voles Bébé Naya ! J’ai vu avec la tour de contrôle, on a le feu vert pour te laisser voler alors allons encore plus vite ! » J’avais ensuite activé ma rune de vitesse avant de partir à toute vitesse en même temps que Tanya vers l’Armurerie, Naya gloussant doucement sous l’amusement de la situation. Une fois arrivé, j’avais laissé échapper un rire en même temps que Tanya tout en regardant notre fille « C’était cool hein mon bébé ? On refera ça autant de fois que tu veux mais avant visite du musée, on te fait d’abord visiter le musée des armes anciennes et rares ! Puis ensuite tu verras le vrai côté armurerie, où les chasseurs d’ici viennent prendre leurs armes pour les missions ou en cas d’attaque ! Allez Bébé Naya, ouvre grand tes yeux, la visite commence ! » J’entrai ensuite avec les deux filles, commençant notre visite, tout en observant le regard de Naya se poser partout.





I'm sorry Clarissa.. It took me a long time
to accept that i love you from the beginning.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


The New Tanya

Je suis ici depuis le : 28/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Amber Heard . J'ai actuellement : 21 ans mais déjà : 3930 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 4160 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Clary & Katerina .Je n'ai qu'un but dans la vie : : être la meilleure mère possible. . Pour cela, je réside actuellement : à l'Institut. tout en étant d'une humeur : enjôleuse. . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

SCAR FROM THE PAST
Regrets & Liars... Il m'aura fallu des années avant de réaliser le mal que j'avais fait et les erreurs que j'ai commises. Et aujourd'hui, je regrette de ne pas avoir aimé mes parents comme ils le méritaient, de ne pas avoir été la fille dont ils rêvaient. Tous mes choix et toutes ces années de mensonges et de manipulation. Je continue chaque jour de me battre contre le monstre que j'étais. On me dit de tirer un trait sur tout cela, mais ce n'est pas évident d'oublier les cicatrices de notre passé.

SOUL MATE FROM HEAVEN
Jace... Il faudrait un tout un livre pour décrire cette connexion qui nous unie. Je te connais depuis ta naissance, tout bébé tu me faisais déjà fondre. Dès le premier regard que j'ai posé sur toi, je savais que tu serais bien plus qu'un frère d'arme. Nous avons grandis ensemble, nous nous sommes toujours soutenues contre les adversités, main dans la main nous continuons à avancer tous les deux. Et même si neuf années nous ont tenus loin l'un de l'autre, mon amour pour toi n'a pas changé. Te revoir après tout ce temps n'a que davantage ravivé cette flamme que j'éprouvais déjà pour toi à l'époque. Nous pensons pareils, nous lisons en l'autre comme dans un livre ouvert, nous sommes tout simplement lié l'un à l'autre. J'ai besoin de toi pour vivre, j'ai besoin de celui que je considère comme mon âme sœur, ma moitié spirituelle. Te perdre serait la pire des choses, car je sais que si tu venais à disparaître avant moi, la mort n'aurait qu'à venir me chercher juste après.

SUNSHINE IN THE DARK
Naya... Ma fille, mon petit ange. Tu ne sais pas à quel point je peux t'aimer ma princesse. Tu es mon rayon de soleil, celle qui illumine ma vie. Un regard tourné vers toi me suffit à me sentir mieux. Tu as été celle qui m'a donné envie de changer, poussé par ton père, je suis devenue une personne meilleure. Pour toi, pour vous. N'oublie jamais ma chérie, ta maman t'aime plus que tout au monde, et elle sera toujours là pour toi, pour te soutenir et t'aider dans chacun des moments de ta vie. Car tu es ma vie. Celle qui me donne envie d'affronter le monde chaque jour rien que pour te rendre fière. Merci pour tout ce que tu as pu faire pour moi en l'espace de si peu de temps.


Journal intime
Mon statut: Célibataire.
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: [Terminé] « Thanks for bringing back my smile, for being my happiness. » ✝ Tace
Lun 18 Sep - 1:45
          



« Thanks for bringing back my smile, for being my happiness. »
feat Jace Lightwood

Vous ne pouvez même pas imaginer la joie qu’on peut ressentir quand l’être le plus important de notre existence vous souris, quand vous voyez ceux que vous aimez plus que tout au monde heureux dans les moments les plus sombres de notre existence. C’était exactement ce que je ressentais quand je voyais les deux amours de ma vie sourire, quand il m’était possible de sentir le bonheur qu’ils vivent. Les derniers temps n’ont pas été faciles pour personne, et savoir que l’homme pour qui je commençais à éprouver des sentiments d’ordre amoureux a été tué n’a fait qu’assombrir un peu plus mon existence. Seulement, quand ceux pour qui vous seriez capables de tout vous sourient, vous vous sentez comme inondé de lumière et de ce sentiment de chaleur, de bien être même. C’était ce que Jace et Naya étaient capables de provoquer au plus profond de moi. Ils sont les seuls capables de ranimer la chaleur qui anime mon cœur parfois un peu trop froid. Passer cette journée avec eux n’a donc aucun équivalent dans le domaine du bonheur, ils en sont la clé, seuls eux deux peuvent à présent rendre mes jours bien plus agréables à vivre. Seuls eux deux comptent plus que tout.

Il était tout aussi impressionnant de voir à quel point un petit être pouvait prendre une place immense dans notre cœur en si peu de temps. Je n’étais pas la seule qui éprouvait tant d’amour et de bonheur en voyant Naya, Jace l’était tout autant. Je devais bien admettre que les premiers temps, j’avais peur de tout cela. Je n’ai jamais eu peur que Jace ne soit pas à la hauteur en tant que père, bien au contraire. Dès les premiers jours, j’ai su quel père merveilleux il ferait, le meilleur père au monde même. J’avais plutôt peur d’être une mauvaise mère pour notre enfant, j’avais peur de ne pas être à la hauteur de ce que ce petit être innocent méritait. Mais pas un instant Jace n’avait failli, pas à un seul moment il ne m’avait soutenu ni cru en moi. Il avait toujours été là à me pousser à devenir la meilleure mère que je puisse être. En quelque sorte, je lui dois mon bonheur tout comme je lui dois le fait d’être une femme et une mère meilleure.

Et quand je vois à quel point Jace peut se montrer confiant dans son rôle, quand je vois comment il peut soutenir notre fille, croire en elle, je sais quel homme merveilleux et quel père formidable il peut faire. Clarissa a vraiment de la chance quand j’y pense. Elle n’aurait jamais pu rêver meilleur petit ami ni meilleur futur père pour ses enfants. Et au fond de moi, une part l’enviait et aurait aimé être à sa place. Seulement, une autre sait à quel point je serais toujours très importante pour Jace, et elle s’en contente. Ce n’est peut-être pas tout ce que je désire, mais cela me suffit. Son bonheur m’a toujours plus suffit que le mien.

Ce câlin familial avait de quoi me mettre toujours plus de baume au cœur. Ils avaient ce pouvoir sur moi, un simple sourire, un simple regard ou encore un simple câlin suffisait à me rendre heureuse. Alors ajouté à cela le discours de mon meilleur ami sur l’avenir de notre fille, sur notre soutien indéfectible et il y avait de quoi sourire bêtement comme j’avais du sûrement le faire durant notre étreinte familiale. Après tout, j’étais d’accord avec chaque mot qui était sorti de ses lèvres, je les pensais tous moi aussi. Notre connexion spirituelle était unique, nous pensons pareil et cela s’applique encore plus quand il s’agit de notre petite princesse. Une princesse pour qui je serai capable de tout, pour qui je serai toujours là à la soutenir, à l’aimer et la chérir. Naya est tout simplement ma vie au même titre que son père et ce qu’il venait de dire pour elle, s’appliquait à lui tout autant à mes yeux.

Mon discours n’avait pas laissé Jace insensible bien au contraire. J’avais même pu sentir son cœur battre plus vite dans sa poitrine, ce qui m’avait d’ailleurs arraché un sourire tendre à son égard. Tout ce que je venais de lui dire était sincère et j’en pensais chaque mot. Ils étaient ma vie tous les deux et jamais cet état de fait ne changera. Tenant toujours Naya dans mes bras, Jace avait à son tour énoncé l’un des plus beaux discours que je lui avais entendu. Si bien que j’en avais eu les larmes aux yeux à l’entendre et des frissons avaient parcouru mon échine. Ce qu’il venait de dire, cela n’avait pas de prix. Il y avait les actes pour savoir à quel point on tient à quelqu’un, mais il y avait aussi les mots. Le premier, Jace me l’avait montré plus d’une fois, chaque jour même. Le second, de par notre éducation à la Valentin, nous n’avons jamais été portés sur les beaux discours pleins d’émotions. Et pourtant, il s’y prêtait à la perfection, si bien qu’il en arrivait à me faire pleurer. Si bien que la furieuse envie de l’embrasser fougueusement m’avait envahi, mais je n’en avais pas le droit. Je n’avais plus le droit de venir l’embrasser pour le remercier pour absolument tout ce qu’il pouvait faire pour sa meilleure amie. Alors, à défaut de le gratifier de mes lèvres sur les siennes, je vins les déposer sur le coin de sa joue à plusieurs reprises, comme y inscrivant mon empreinte et mon amour.

A l’instant même où il avait énoncé l’idée de faire découvrir l’Armurerie d’Alicante à Naya, un rire franc s’était échappé de mes lèvres. Nous ne pouvions pas nous rendre en ville sans passer par cette étape, pas quand il s’agit de Jace et moi. Nous avons toujours été deux grands combattants, lui plus que moi, mais tout de même. Notre éducation a toujours été porté sur le combat et nous vivons pour cela, c’est une extension même de nous. Alors forcément que j’étais pour faire découvrir ce lieu à notre fille. D’autant plus qu’avec les parents qu’elle a, il est quasiment certain qu’elle développera la même fascination pour les armes et le combat que nous. De plus, la façon que mon meilleur ami avait de rendre la situation hilarante ne m’aidait pas à garder mon calme. Il avait ce don de se lâcher complètement en présence de notre petit ange blond, de se laisser aller à être un homme sans plus aucun soucis, au cœur léger. Et pour rien au monde je ne voudrai qu’il en soit autrement, jamais.

C’était avec un sourire presque aussi grand que Naya que j’entrais dans la partie musée de l’Armurerie avec Jace et elle. Naya semblait fascinée par les armes qui étaient affichées dans les vitrines. Puis nous arrivâmes à l’exposition sur les armes à distances, où étaient exposées des arbalètes, des arcs ou même des frondes. J’avais alors roulé des yeux en poussant un petit soupire amusé « Ma chérie, les arcs ce n’est pas fait pour les vrais combattants… Les épées c’est bien mieux, le corps à corps comme ce que fait Papa, ou même Maman, c’est tout de suite plus classe. Pas vrai Chéri ? » avais-je dis en tournant la tête vers Jace afin qu’il confirme mes dires. Bien entendu, je ne mettais pas en doute les capacités de chasseur d’Alexander. Mais quand on a Jace Lightwood comme père, ou même moi comme mère, on ne peut pas aller affronter les démons avec seulement un arc, c’est le corps à corps qui nous anime.

A la fin de la partie musée se trouvait celle où les chasseurs se fournissaient en cas d’attaque ou lors des missions. Me vint alors une idée. Je me dirigeais vers le gestionnaire des stocks et plantais mon regard émeraude dans le sien intensément tout en venant enrouler une mèche de mes cheveux autour de mon doigts, prenant ainsi un air relativement séducteur « Dites-moi, je suis désolée de vous déranger mais… voyez-vous, j’aurai vraiment besoin que vous me fournissiez une des armes de l’Armurerie… Serait-ce possible d’avoir un petit couteau de lancer…. » avais-je ajouté en me mordant sensuellement la lèvre inférieure. Le jeune chasseur se mit à bégayer et à rougir alors que son regard déviait à plusieurs reprises sur mon décolleté. Il finit enfin par lâcher « Euh… Euh… oui Mademoiselle. » avant de se lever de son comptoir pour aller chercher le présentoir à couteaux de lancer et de me le présenter « Ce n’est pas pour moi. C’est pour ma fille, c’est elle qui va choisir. Pas vrai ma chérie ? ».

Aussitôt Naya s’agita dans les bras de son père alors qu’elle tendait les doigts vers l’un des couteaux de lancer présentés à elle. Un sourire en coin s’afficha sur mes lèvres alors que je plantais de nouveau mon regard dans celui du jeune garçon « Ce sera celui qu’elle a regardé le plus longtemps… D’ailleurs... » Je tournais la tête vers l’homme pour qui mon cœur battait d’amour tout en affichant un grand sourire « On va la faire graver et on lui offrira quand elle sera en âge qu’en dis-tu Nana ? Son premier couteau venant directement de l’Armurerie d’Alicante. Tu aimerais qu’on lui grave quoi Chéri ? » demandais-je le regard rivé intensément dans ses pupilles vairons que j’aime tant contempler depuis le premier jour où je m’y suis noyée. J’espérais sincèrement qu’il serait d’accord pour qu’on lui offre, surtout que je me souviens encore une de nos discussions où il rêvait de lui en offrir une. Alors quoi de mieux pour cela que de le faire ici, là d’où nous venons.


.ANGELUS




EVERYTHING IS COMPLICATED ESPECIALLY IN LOVE

Cheat appearances I show a girl who doesn't need more than she already have. A girl who plays with boys and makes believe that they can have more with her. Whereas in truth, my heart and my soul are taken yet. By Jace, my soulmate that I love for many years and for whom, my heart beat every day.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Golden Boy

Je suis ici depuis le : 03/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Dominic Sherwood. . J'ai actuellement : 19 ans. ans mais déjà : 8843 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 7566 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Le Charismatique Aiden Bradford o/ .Je n'ai qu'un but dans la vie : : Accomplir la mission qui incombe à mon sang. . Pour cela, je réside actuellement : à l'Institut de New York. tout en étant d'une humeur : Céleste o/ . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

♥️ Clarissa - Clary, ou plutôt Clarissa car moi je l'aime ton prénom. Toi et moi on peut dire que notre relation est digne d'une attraction terrestre, des hauts et des bas tout ça pour un mélange d'amusement et de peur au fil des étapes. Cela faisait un moment que je m'étais rendu compte de mes sentiments pour toi, mais tu étais ma soeur, je devais donc lutter de toutes mes forces contre cet amour. Pourtant, j'ai eu beau faire tout ce que je voulais, je n'ai jamais pu effacer cet amour, rien ne pouvait changer cela. Dorénavant, nous avons enfin atteint l'aboutissement de notre relation, je sais maintenant que je t'aime plus que tout dans ce monde et que je veux être avec toi de tout mon coeur. Je ne sais pas ce que l'avenir nous réserve Clary, mais je sais que je me battrai pour que nous ayons un futur.♥️


♣️ Tanya - Tanya, toi et moi nous nous connaissons depuis toujours. Tu me portais dans tes bras quand je n'étais encore qu'un bébé. Tu as été ma première amie, et sans aucun doute la plus sincère. Mais toi et moi c'est encore plus que ça, c'est une symbiose d'esprits, plus forts encore que des parabatai, tu lis en moi autant que je lis en toi, tu as les mêmes envies, les mêmes goûts, nous sommes le sens littéral de l'expression âme soeur. Aujourd'hui nous avons conçu la vie ensemble, nous avons mis le meilleur de nous deux dans un petit ange. Je n'ai pas de mot pour décrire à quel point tu es importante pour moi, tu es aussi précieuse pour moi que l'est l'oxygène pour mes poumons, si je te perds, je meurs intérieurement. Je t'aime énormément Tanya Epinguer, et quoi qu'il puisse arriver, rien ne changera jamais cela. ♣️


♠️ Naya - Naya, sans doute mon plus grand accomplissement. Je n'aurai jamais pensé devenir père si tôt et pourtant maintenant que je le suis, je ne me vois pas sans toi. Tu es littéralement ma raison de vivre, je peux être triste ou bien en colère, dès que je te vois, j'oublie tout et je suis apaisé. Avant toi, je n'avais jamais eu peur de la mort, je me disais que cela faisait parti de mon travail mais dorénavant je ne veux pas mourir, je ne veux pas que tu sois comme moi, je veux que tu connaisses ton père, que tu me connaisses. N'oublie jamais que je serais toujours là pour toi, je ne t'abandonnerai jamais ma fille chérie, car il n'y a pas de mot pour décrire l'amour qu'un père a pour sa fille. ♠️

Journal intime
Mon statut: En couple avec Clary ♥
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: [Terminé] « Thanks for bringing back my smile, for being my happiness. » ✝ Tace
Dim 24 Sep - 17:24
          



Thanks for bringing back my smile, for being my happiness
Feat Tanya Epinguer


J’avais beau respecter les talents d’archer de mon parabatai, et d’aimer le fait qu’il me complétait au combat, j’étais plutôt de l’avis de Tanya sur ce coup-là, l’arc faisait bien trop impersonnel. Tirer une flèche à distance sur une cible, cela manquait d’énergie, d’un certain côté électrisant. Tandis qu’avec une épée, on introduisait tout de suite une intimité entre l’ennemi et nous, une intimité enivrante et fascinante, un sursaut d’adrénaline où l’on sent que notre vie peut s’arrêter si on ne fait pas attention. Le plus fascinant dans ce type d’intimité, c’est si on n’est obligé de tuer l’ennemi, planter son épée dans son corps et voir la vie quitter ses yeux, c’est vraiment unique comme spectacle, comme si quelqu’un venait d’éteindre la lumière dans son cerveau, rien ne peut se comparer à cela. Je n’avais rien contre le fait que ma fille choisisse une autre arme de prédilection que celle de sa mère et moi, absolument rien même, mais il est vrai qu’une part de moi voulait voir ce qu’on lui avait transmis, et donc si elle nous ressemblait également sur le combat, un désir légèrement puérile de parents en somme. Je n’avais pu m’empêcher d’esquisser un grand sourire en voyant la jeune femme faire son numéro au pauvre chasseur qui s’occupait de l’armurerie, il n’avait aucune chance contre une femme experte comme elle. Je l’avais vu faire ce numéro bon nombre de fois, j’avais même arrêté de compter à force, dans le but qu’un vendeur lui offre un vêtement sans qu’elle ait à le payer, des verres gratuits de la part d’un barman ou d’un client, s’inviter à la table d’un homme au restaurant, s’arranger pour manger avec lui et le laisser payer toute la note sans jamais rappeler. Tanya avait beau être excellente au combat, elle était encore meilleure dans la manipulation et dans la stratégie, dès qu’elle voyait une opportunité de se servir de vous, elle n’allait pas hésiter, c’est ce que j’aimais chez elle. Elle était un peu comme Jekill et Hyde, la Tanya manipulatrice et opportuniste pour les autres, et pour ses proches, la fille telle qu’elle était enfant, adorable et attentionnée. Cette femme recelait bien des mystères et il était très dur de la percer à jour si elle ne vous laissait pas le faire. On devait bien reconnaître que Valentin l’avait parfaitement formé, sans doute trop bien même parce qu’au fond d’elle, elle pouvait sûrement être une meilleure manipulatrice que lui, j’en avais le sentiment en tout cas.

J’étais étonné de l’idée de la jeune femme, elle voulait offrir un couteau à notre fille, elle qui pourtant m’avait limite défendu de le faire quand j’en avais eu l’idée. Mais bon au final ce n’était pas si étonnant que cela non plus, après tout Tanya était comme mon double au féminin, donc si j’avais eu cette idée, il était évident qu’elle l’aurait eu elle aussi tôt ou tard. Une part de moi, comme tout parent digne de ce nom, s’inquiétait pour ma fille avec ce couteau dans les mains, mais la majeure partie se réjouissait pour elle, elle était une chasseuse, ma fille, les armes étaient comme des extensions d’elle-même après tout, ou du moins elles le seraient. Et puis évidemment on n’allait pas la laisser jouer toute seule avec ce couteau, ce serait seulement en la présence de l’un de nous deux, comme ça aucun danger. J’avais beau avoir fait des erreurs ces derniers temps, des erreurs graves, avoir conçu une fille aussi formidable avec ma meilleure amie était vraiment une bénédiction, je me réjouissais de ce petit miracle qui m’avait été accordé, cela me redonnait foi en moi et dans ma mission dans ce monde. Je ne pouvais m’empêcher d’afficher un grand sourire en voyant l’agitation de ma fille vers un couteau de lancer, il n’y avait aucun doute sur son sang, elle était bien notre fille, la situation le prouvait totalement. L’homme avait déjà pris le couteau et pendant un instant j’aurais juré voir un regard noir dans les yeux de ma fille, un regard lui ordonnant de lui rendre ce couteau sinon elle s’occupe de lui. En tant que parent je m’imaginais peut-être des choses mais c’est ce que je croyais avoir vu. Je me mis donc à embrasser le front de ma fille avec le plus de tendresse possible, la faisant glousser tout en la gardant dans mes bras. Je me demandais bien un jour comment j’allais faire pour la laisser vivre sa vie sans moi, la laisser faire ses choix et tracer son chemin, il était hors de question dans un premier temps qu’elle soit dans un autre institut, même à l’âge adulte, je voulais la garder un peu avec moi, il me faudrait du temps pour pouvoir lâcher prise et la laisser voler de ses propres ailes.

« Tu as déjà choisi Bébé Naya ? Tu es une rapide toi, tu sais ce que tu veux ! Tu as vu, Maman a finalement cédé et accepte qu’on t’offre un couteau, elle est gentille maman, oh oui maman elle est gentille ! » J’approche l’oreille de ma fille de ma bouche et chuchote de manière à ce que Tanya n’entende pas « Pour remercier Maman, on lui offrira un cadeau juste après, qu’en penses-tu ? On va faire sourire Maman et la remercier d’être de la meilleure des mamans ! » Je reportai de nouveau mon attention sur la jeune femme avec un sourire « C’est une excellent idée Nya, elle adora déjà ça, elle nous ressemble beaucoup, c’est donc sûr qu’elle sera folle de ce couteau et oui évidemment on la surveillera avec pour ne pas qu’elle se blesse gravement ! Et tu sais mon amour des armes, si les filles terrestres ont un dressing hors du commun, ma fille elle, aura une armurerie hors du commun, je vais la gâter dans ce domaine, tu peux en être sûr, elle ne manquera d’aucune arme peu importe les circonstances ! »

Une gravure, ça c’était de l’idée, je n’y avais même pas pensé la première fois que j’avais envisagé de lui offrir un couteau, un avis féminin, ça pouvait être très utile pour les cadeaux. Je ne savais pas du tout quoi graver sur le poignard par contre, il fallait quelque chose de marquant, quelque chose qui nous ressemblait à tous les deux et qui serait un repère pour Naya. Je n’avais pas beaucoup de temps pour y réfléchir, l’homme n’allait sûrement pas attendre indéfiniment, il fallait donc que je fasse marcher toutes mes cellules grises. Mais ce n’était pas facile de trouver quelque chose de marquant si vite, de trouver les bons mots pour créer le bon sentiment chez notre fille plus tard. Déjà parce que je n’avais jamais eu ce genre de modèle de parents, les Lightwood avaient beau être de bons parents, ils n’étaient quand même pas la vision de ce que je voulais être en tant que père, ils étaient trop durs, surtout Maryse avec Isabelle. Peut-être que j’étais beaucoup trop sentimental dans ma vision du parent et sûrement que cela était dû à la perte de mes parents étant petit, je voulais être beaucoup plus proche de ma fille que les Lightwood avec leurs enfants, c’était mon objectif.

« Que peut-on graver sur le couteau de bébé Naya ? Bonne question, il faut que ce soient des mots qui nous ressemblent.. Oh attends, je crois que je les tiens ! Que penses-tu de « Nil Mortalirus Arduum Est ! Rien n’est impossible aux mortels !  Car comme on ‘la déjà dit, rien ne lui sera impossible, elle nous surpassera tous, elle atteindra les plus hauts sommets, ce sera comme une devise pour elle dans les moments durs ! Elle saura que si elle s’accroche, elle ne perdra jamais, je trouve ça parfait pour elle ! Tu en penses quoi ? Tu voulais quelque chose de plus personnel Nya ? » J’attendais une réponse de la jeune femme pour savoir si elle voulait qu’on parte sur ça, elle avait peut-être pensé à un autre message, un message d’amour d’une mère à sa fille, je ne lui en voudrais nullement, elle en avait totalement le droit. Ce que je ne voulais pas, c’est qu’elle accepte ce message juste parce que c’était moi qui l’avais proposé, on était tous les deux ses parents, il fallait qu’on soit tous les deux d’accord sur le mot et non pas qu’un seul de nous choisisse.





I'm sorry Clarissa.. It took me a long time
to accept that i love you from the beginning.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


The New Tanya

Je suis ici depuis le : 28/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Amber Heard . J'ai actuellement : 21 ans mais déjà : 3930 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 4160 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Clary & Katerina .Je n'ai qu'un but dans la vie : : être la meilleure mère possible. . Pour cela, je réside actuellement : à l'Institut. tout en étant d'une humeur : enjôleuse. . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

SCAR FROM THE PAST
Regrets & Liars... Il m'aura fallu des années avant de réaliser le mal que j'avais fait et les erreurs que j'ai commises. Et aujourd'hui, je regrette de ne pas avoir aimé mes parents comme ils le méritaient, de ne pas avoir été la fille dont ils rêvaient. Tous mes choix et toutes ces années de mensonges et de manipulation. Je continue chaque jour de me battre contre le monstre que j'étais. On me dit de tirer un trait sur tout cela, mais ce n'est pas évident d'oublier les cicatrices de notre passé.

SOUL MATE FROM HEAVEN
Jace... Il faudrait un tout un livre pour décrire cette connexion qui nous unie. Je te connais depuis ta naissance, tout bébé tu me faisais déjà fondre. Dès le premier regard que j'ai posé sur toi, je savais que tu serais bien plus qu'un frère d'arme. Nous avons grandis ensemble, nous nous sommes toujours soutenues contre les adversités, main dans la main nous continuons à avancer tous les deux. Et même si neuf années nous ont tenus loin l'un de l'autre, mon amour pour toi n'a pas changé. Te revoir après tout ce temps n'a que davantage ravivé cette flamme que j'éprouvais déjà pour toi à l'époque. Nous pensons pareils, nous lisons en l'autre comme dans un livre ouvert, nous sommes tout simplement lié l'un à l'autre. J'ai besoin de toi pour vivre, j'ai besoin de celui que je considère comme mon âme sœur, ma moitié spirituelle. Te perdre serait la pire des choses, car je sais que si tu venais à disparaître avant moi, la mort n'aurait qu'à venir me chercher juste après.

SUNSHINE IN THE DARK
Naya... Ma fille, mon petit ange. Tu ne sais pas à quel point je peux t'aimer ma princesse. Tu es mon rayon de soleil, celle qui illumine ma vie. Un regard tourné vers toi me suffit à me sentir mieux. Tu as été celle qui m'a donné envie de changer, poussé par ton père, je suis devenue une personne meilleure. Pour toi, pour vous. N'oublie jamais ma chérie, ta maman t'aime plus que tout au monde, et elle sera toujours là pour toi, pour te soutenir et t'aider dans chacun des moments de ta vie. Car tu es ma vie. Celle qui me donne envie d'affronter le monde chaque jour rien que pour te rendre fière. Merci pour tout ce que tu as pu faire pour moi en l'espace de si peu de temps.


Journal intime
Mon statut: Célibataire.
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: [Terminé] « Thanks for bringing back my smile, for being my happiness. » ✝ Tace
Mar 26 Sep - 1:45
          



« Thanks for bringing back my smile, for being my happiness. »
feat Jace Lightwood

Il n’y a pas meilleur sentiment que celui de se sentir aimer pour ce que l’on est vraiment. Jace a toujours su que j’étais une personne compliquée, à deux facettes bien différentes l’une de l’autre. Il est quasiment le seul à qui j’ai pu montrer ces deux facettes de moi-même : celle adorable et aimante envers ceux que j’aime et celle manipulatrice et sarcastique avec ceux dont je souhaite obtenir quelque chose. Il avait toujours fait partie de la première catégorie et en ferait toujours partie, tout comme notre fille d’ailleurs. Seulement, j’ai beau vouloir être la meilleure mère possible pour cette dernière, je ne le serai véritablement que si je lui montre qui est sa mère, une femme complexe qui n’est pas toute rose. Jamais donc je ne cacherai ce que je suis à Naya, je lui montrerai toujours tout, sans rien lui cacher, car c’est ce que je me dois d’être : aussi transparente que possible avec elle. Je ne dis pas que je serai parfaite, loin de là, j’ai fait des erreurs dont certaines sont plus regrettables que d’autres. Et c’est aussi imparfaite que je suis, que je veux que ma fille m’aime.

Et cela commençait par offrir une arme à mon bébé d’un mois. Certains parents auraient crié au scandale, que ce n’est pas un jouet pour un bébé. C’est vrai. Une arme ne doit jamais être un jouet pour un bébé et d’ailleurs cela ne le serait pas immédiatement mais plus tôt que ce que j’avais pu dire auparavant à mon meilleur ami. J’avais changé d’avis, je m’inquièterai toujours pour la santé de notre enfant, mais je n’étais pas pour autant une terrestre et je ne devais pas chercher à l’être en la surprotégeant de tout. Elle reste une chasseuse. Elle reste la fille de deux chasseurs qui ont toujours aimé les armes et le combat et je ne dois pas douter qu’un jour, elle sera comme nous, à notre image. De plus, voir le sourire de Jace s’agrandir à ma proposition n’avait fait que me renforcer dans mon idée de cadeau. Nous nous trouvons qui plus est à Alicante, autant profiter de meilleures armes de notre monde à notre disposition pour en offrir le meilleur à notre enfant. Naya n’avait d’ailleurs pas mis longtemps à choisir son couteau de lancer. Le regard noir qu’elle avait lancé au chasseur quand il s’en était emparé m’arracha un gloussement bien malgré moi. Elle était bien notre fille, nul doute qu’elle fut échangée à la naissance. Je me demandais toutefois si Jace avait vu la même chose que moi dans le regard de Naya, si lui aussi avait remarqué la lueur de défi qu’elle avait lancé à l’homme. Peut-être était-ce une impression que je me faisais, mais généralement, mes impressions n’étaient jamais infondées.

Quoi qu’il en soit, j’étais heureuse de constater que Jace et elle aimait mon idée de cadeau. Toutefois, quand mon meilleur ami approcha ses lèvres de l’oreille de notre fille pour y glisser des paroles, je ne pus m’empêcher de me questionner sur ce qu’il pouvait bien lui dire. D’où j’étais, je n’entendais strictement rien, mais pourtant, il m’avait été possible de constater le sourire de Naya s’agrandir suite aux propos tenus par son père et qui me resteraient sûrement inconnus longtemps. J’aurai pu demander ce qu’il lui avait dit, mais je n’y tenais pas. S’il l’avait dit en murmurant de façon à ce que je n’entende pas, c’était pour une bonne raison. Puis, l’idée que Jace et sa fille partage des secrets ensemble, soient aussi complices malgré le jeune âge de notre enfant me faisait chaud au cœur. Quand il eut enfin terminé de partager son secret avec le petit angelot qui trépignait d’impatience dans ses bras, il se tourna vers moi en m’affirmant haut et fort qu’il gâterait notre fille d’armes en tout genre, et qu’à l’instar des terrestres et leur dressing, elle aurait une armurerie à elle seule. Cette idée me fit fondre encore plus d’amour. Jace était un père vraiment formidable. Ce n’était pas voulu, Naya avait été une erreur, mais elle était avant tout la plus belle chose qui m’était arrivée dans la vie. Elle me rendait heureuse, elle me donnait le courage d’avancer et elle révélait en Jace quel père formidable il est. Il suffit de le voir contempler sa fille, de regarder ses yeux l’espace d’un instant pour ressentir toute l’affection et l’amour inconditionnel qu’il lui voue. Pour rien au monde, je ne voudrai un jour perdre cela, car c’est le plus beau des cadeaux qu’on puisse m’offrir que de voir mon meilleur ami et l’homme que j’aime aussi aimant et proche de notre fille, de voir quel père formidable il peut être.

J’avais d’ailleurs laissé le soin à Jace de choisir pour nous deux la gravure qu’on apposerait sur le couteau de lancer de Naya. Il me connaissait par cœur, et je ne doutais pas une seconde que son choix m’irait à la perfection. Et cela n’avait pas manqué car la phrase qu’il avait énoncée me convenait parfaitement. Elle résumait exactement ce que nous pensions tous les deux de notre fille, comme quoi elle serait capable de grande chose, qu’elle avait cela dans le sang et que nous serons toujours là pour la soutenir dans tout ce qu’elle accomplira. Une larme d’émotion s’échappa de mon œil que je m’empressais bien vite d’essuyer d’un revers de la main avant qu’il ne le voit tant cela me touchait. Mes lèvres affichèrent ensuite un grand sourire avant que je ne vienne embrasser fortement la joue de mon âme sœur puis le front plus délicatement de Naya « C’est parfait Nana. Je ne veux rien d’autre que ce que tu viens de dire. Cela décrit à la perfection ce que nous pouvons penser de notre fille, ce que nous ferons pour elle et ce que nous ressentirons toujours pour elle. Elle est notre fierté et elle le sera toujours. Alors non, je ne vois rien à modifier à cela. Tu as toujours su trouver les mots justes en toutes circonstances Nana... » dis-je en caressant du bout des doigts la joue de l’homme pour qui mon cœur battrait toujours.

Une fois les instructions données au chasseur, je le laissais faire la gravure sur le couteau de lancer que nous allons offrir à Naya tandis que nous continuons à jeter un œil aux armes entreposées dans l’Armurerie. Au bout de quelques minutes, il me demanda au comptoir pour examiner la lame. Après un rapide coup d’œil, je ne voyais rien qui n’allait pas et lui adressa un sourire en coin. Je ne comptais pas le laisser sans un petit bénéfice pour le travail effectué, j’attrapais alors un stylo trainant sur le comptoir puis le poignet du chasseur sur lequel je m’empressa d’écrire mon numéro de téléphone portable avant de lui faire un petit clin d’œil « Appelle-moi si tu le souhaites… Ou rends moi visite même... ». Il était certain que ce n’était pas moi qui allais l’appeler, et à vrai dire, je ne répondrai certainement pas à son appel même si il venait à le faire, ou alors pas tout de suite. Je préfère me faire désirer, le faire languir pendant quelque temps avant de venir le cueillir quand je le souhaiterai.

Récupérant le couteau avec son étui, je me dirigeai de nouveau vers Jace qui avait pris le chemin de la sortie tout en souriant, je secouais rapidement la lame devant lui avant de lancer « Le cadeau pour Bébé Naya. Tu es pressée de l’avoir pour toi, pas vrai ma chérie ? Un peu de patience encore Naya. » dis-je alors que notre fille regardait avec envie l’étui. Je reportais mon attention sur mon meilleur ami alors que nous sortions de la Garde « J’aimerai qu’on aille à un endroit auquel je ne suis pas allée depuis pas mal de temps si tu le veux bien Nana... » avais-je lancé avec un soupçon de nostalgie dans la voix. C’était un endroit qui me manquait, et auprès duquel j’avais envie de me recueillir, j’en avais le besoin.

Il avait fallu un peu de marche pour arriver là où je le souhaitais. Nous nous trouvions dans la nécropole à l’extérieur d’Alicante, celle où sont enterrés tous les chasseurs d’ombre mort sur la terre d’Idris, du moins ceux qui sont morts de façon honorable. Il ne me fallut pas longtemps pour tomber sur le caveau familial des Verlac, là où se trouvaient mes défunts parents. Mon cœur se serra un peu plus dans ma poitrine alors que la culpabilité refaisait surface en moi. Je sentais la tristesse m’envahir, mais je me devais de rester forte devant Naya mais aussi devant Jace. Prenant une grande inspiration, je pénétrais dans la petite bâtisse de pierres rapidement suivie par Jace qui tenait toujours Naya. Puis je trouvais la tombe sur laquelle était gravé les noms de Nadya Verlac mais aussi Arthur Epinguer. La crypte avait beau être gravée du nom Verlac, j’avais obtenu le droit d’y faire enterrer mon père auprès de ma mère. Rien ne m’y obligeait, mais peut être qu’à l’époque, la petite fille aimante n’avait pas encore disparue totalement et s’en voulait pour le mal qu’elle avait causé.

Je pris délicatement notre fille des bras de Jace, sans dire un mot. Il devait certainement lire la tristesse dans mon regard même si je m’efforçais de ne pas le montrer. Prenant une grande inspiration, j’embrassais le front de ma fille avant de lui dire délicatement « Naya, je tenais à te présenter tes grands-parents, Nadya et Arthur. Je sais que tu n’auras pas la chance de les connaître malheureusement, et un jour… je devrai d’expliquer pourquoi… Mais… je tenais à ce que tu les rencontres et à te dire une chose ma chérie. Papy et Mamie sont très fiers de toi, et d’où ils sont, ils veilleront toujours sur toi et t’aimeront toujours de tout leur cœur... » J’avais du mal à ne pas pleurer en pensant au fait que j’étais responsable de cette situation, du fait que Naya ne rencontrerait jamais aucun de ses grands-parents que ce soit ceux de Jace ou les miens. Elle n’aurait jamais cette chance malheureusement, et j’en étais en partie responsable. Pour ces raisons, je m’efforçais de ne pas craquer et de ne pas pleurer, je n’en avais pas le droit. Je me décidais doucement à poser ma main sur la plaque gravée des deux noms de mes parents avant de lancer dans un aveux de culpabilité « Je suis désolée Papa et Maman.. Désolée de ne pas être venue vous rendre visite avant, désolée de ce que je vous ai fait endurer… Je suis désolée de ne pas vous avoir laissé la chance de rencontrer Naya, je suis désolée pour tout. Mais j’espère que.. d’où vous êtes, vous m’avez pardonné et qu’un jour, je serai à la hauteur de la fille que vous auriez dû avoir. ».


.ANGELUS




EVERYTHING IS COMPLICATED ESPECIALLY IN LOVE

Cheat appearances I show a girl who doesn't need more than she already have. A girl who plays with boys and makes believe that they can have more with her. Whereas in truth, my heart and my soul are taken yet. By Jace, my soulmate that I love for many years and for whom, my heart beat every day.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Golden Boy

Je suis ici depuis le : 03/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Dominic Sherwood. . J'ai actuellement : 19 ans. ans mais déjà : 8843 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 7566 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Le Charismatique Aiden Bradford o/ .Je n'ai qu'un but dans la vie : : Accomplir la mission qui incombe à mon sang. . Pour cela, je réside actuellement : à l'Institut de New York. tout en étant d'une humeur : Céleste o/ . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

♥️ Clarissa - Clary, ou plutôt Clarissa car moi je l'aime ton prénom. Toi et moi on peut dire que notre relation est digne d'une attraction terrestre, des hauts et des bas tout ça pour un mélange d'amusement et de peur au fil des étapes. Cela faisait un moment que je m'étais rendu compte de mes sentiments pour toi, mais tu étais ma soeur, je devais donc lutter de toutes mes forces contre cet amour. Pourtant, j'ai eu beau faire tout ce que je voulais, je n'ai jamais pu effacer cet amour, rien ne pouvait changer cela. Dorénavant, nous avons enfin atteint l'aboutissement de notre relation, je sais maintenant que je t'aime plus que tout dans ce monde et que je veux être avec toi de tout mon coeur. Je ne sais pas ce que l'avenir nous réserve Clary, mais je sais que je me battrai pour que nous ayons un futur.♥️


♣️ Tanya - Tanya, toi et moi nous nous connaissons depuis toujours. Tu me portais dans tes bras quand je n'étais encore qu'un bébé. Tu as été ma première amie, et sans aucun doute la plus sincère. Mais toi et moi c'est encore plus que ça, c'est une symbiose d'esprits, plus forts encore que des parabatai, tu lis en moi autant que je lis en toi, tu as les mêmes envies, les mêmes goûts, nous sommes le sens littéral de l'expression âme soeur. Aujourd'hui nous avons conçu la vie ensemble, nous avons mis le meilleur de nous deux dans un petit ange. Je n'ai pas de mot pour décrire à quel point tu es importante pour moi, tu es aussi précieuse pour moi que l'est l'oxygène pour mes poumons, si je te perds, je meurs intérieurement. Je t'aime énormément Tanya Epinguer, et quoi qu'il puisse arriver, rien ne changera jamais cela. ♣️


♠️ Naya - Naya, sans doute mon plus grand accomplissement. Je n'aurai jamais pensé devenir père si tôt et pourtant maintenant que je le suis, je ne me vois pas sans toi. Tu es littéralement ma raison de vivre, je peux être triste ou bien en colère, dès que je te vois, j'oublie tout et je suis apaisé. Avant toi, je n'avais jamais eu peur de la mort, je me disais que cela faisait parti de mon travail mais dorénavant je ne veux pas mourir, je ne veux pas que tu sois comme moi, je veux que tu connaisses ton père, que tu me connaisses. N'oublie jamais que je serais toujours là pour toi, je ne t'abandonnerai jamais ma fille chérie, car il n'y a pas de mot pour décrire l'amour qu'un père a pour sa fille. ♠️

Journal intime
Mon statut: En couple avec Clary ♥
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: [Terminé] « Thanks for bringing back my smile, for being my happiness. » ✝ Tace
Dim 15 Oct - 17:32
          



Thanks for bringing back my smile, for being my happiness
Feat Tanya Epinguer


Je n’avais pas pu m’empêcher de sourire en sentant le bisou de la jeune femme sur ma joue, ainsi que sa caresse ensuite, mais ce fut vraiment les paroles qu’elle prononça avec qui me réjouit totalement. J’avais beau savoir que Tanya me ressemblait énormément, elle aurait pu ne pas être d’accord avec ce que j’avais choisi comme phrase pour le couteau, mais encore une fois je m’étais inquiété pour rien. Je n’aurais pas dit cela devant Clary pour ne pas créer de problèmes mais c’était comme si Tanya et moi étions fait pour avoir un enfant ensemble, nous ne formions qu’un en tant que parents, nous étions si similaires que nous pouvions que tomber d’accord sur tout, Naya était comme la fusion de deux galaxies jumelles, elle était la symbiose de deux personnes très similaires. Comme pour montrer mon amour de la connexion entre la jeune femme et moi, je me mis moi aussi à embrasser fortement sa joue tout en caressant sa chevelure si soyeuse au toucher. J’étais sûr d’une chose à cet instant précis, je ne verrai jamais ma vie sans cette femme dedans, Clary avait beau être l’élément principal de mon bonheur, sans Tanya, elle ne suffirait pas à me rendre heureux, je sombrerai dans la tristesse et dans le désespoir.

Je n’avais pas manqué non plus d’observer le spectacle de manipulation de la jeune femme avec l’homme aux couteaux, elle le tenait totalement dans le creux de sa main. Je ne doutais pas qu’il avait dû rencontrer d’autres femmes dans sa vie, mais une comme Tanya, j’en doutais fortement, une femme fatale comme elle, c’était d’un bien trop haut niveau pour lui, il n’avait aucune chance de résister. Moi cela me faisait sourire, elle savait très bien comment soumettre la gente masculine à ses moindres désirs, plus fine manipulatrice on ne pouvait pas faire et elle le savait très bien. Le pire là-dedans, c’est que le pauvre garçon qui espérait avoir un jour un moment avec elle parce qu’elle avait écrit son numéro, n’avait que très peu de chances que ça arrive, d’ici là elle aurait de nouvelles cibles et la seule possibilité pour qu’elle lui accorde de l’intérêt serait un ennui dans sa journée. Pour la plupart, le comportement de la jeune femme serait horrible, moi au contraire je l’admirais, elle se laissait totalement aller à ses envies et ses désirs, elle s’était totalement libérée des normes et des règles, quelque chose que peu de gens arrivent à faire dans une vie.

Je voyais le regard illuminé d’envie de notre fille vers l’étui que tenait sa maman, elle voulait désespérément ce couteau, c’était adorable à voir, elle était bel et bien notre portrait caché. D’ailleurs je me demandais si j’étais pareil étant bébé, si j’avais réclamé des couteaux à Valentin quelques mois après ma naissance, je ne pouvais pas le savoir moi. Tout ce que je savais, c’est qu’à l’heure actuelle, j’avais une sacrée addiction aux armes, j’étais réellement un collectionneur vu l’armoire dans ma chambre. Je disposais de plein d’épées en tout genre, certaines plus longues que d’autres, et certaines plus courbées pour un meilleur impact. Et le pire dans tout cela était que je ne me servais pas de la moitié d’entre elles, je les gardais plus pour faire joli et pour juste les posséder que pour réellement les utiliser. Cependant je sortais toujours cette excuse sans aucun fondement comme quoi un beau jour elles pouvaient servir, je crois qu’à force Alec ne me croiyait pas mais qu’il n’argumentait plus car il n’en voyait pas l’intérêt. Tout cela pour dire que je devais être la cause de cette addiction chez ma fille, je ne m’en excusais pas pour autant, je m’en réjouissais au contraire.

Lorsque la jeune femme m’avait annoncé vouloir se rendre à un endroit qu’elle n’avait pas vu depuis longtemps, j’avais tout de suite compris, pas tant à ses paroles mais plutôt au ton qu’elle avait employé dans sa voix. Elle voulait se rendre au tombeau de ses parents, j’en étais quasiment sûr et certain. Le moins qu’on puisse dire, c’est que j’étais fier de la femme qu’elle était devenue ces derniers mois, et aller les voir serait l’étape finale à sa transformation, elle pourrait leur dire vraiment pardon et avoir l’absolution de ce qui la peinait au fond d’elle. Je serais bien évidemment là avec elle pour la soutenir dans cette épreuve, il était hors de question que je la laisse affronter cela toute seule, elle était ma meilleure amie, mon âme sœur, elle et moi c’était jusqu’à ce que la mort nous sépare. Je voulais la voir heureuse, et elle ne pouvait pas échapper à cela, c’était une étape obligatoire dans sa rédemption, elle était largement assez forte pour l’affronter et en ressortir plus forte comme toujours avec Tanya.

Tout le long de la marche, j’avais tenu la main de la jeune femme, la serrant doucement pour lui montrer que j’étais là pour elle et que je ne l’abandonnerai pas. J’avais laissé la jeune femme faire tout son discours avec Naya dans ses bras, j’avais dû utiliser beaucoup de forces pour ne pas me mettre à pleurer à mon tour devant tant d’émotions et devant tant de vulnérabilité. Puis voulant que Tanya accède à l’absolution, j’avais décidé d’intervenir, je m’étais approché des deux tombes et je les avais touchés de la paume de la main.  « De quoi ? Attendez, c’est vous Arthur et Nadya ? Ah bah oui c’est vous ! Oui ça faisait longtemps, je vais très bien si vous voulez tout savoir, et oui je me souviens de vos tartes au citron Mme Epinguer, elles étaient trop délicieuses ! Oui c’est Naya, notre fille ! Ah bah je fais que de lui dire que notre fille est son portrait caché, le même sourire, la même malice dans le regard, son portrait caché ! La femme qu’elle est devenue ? Vous en êtes fiers ? Oui moi aussi je suis fier d’elle ! Ne me remerciez pas, je n’ai pas fait grand-chose, la femme que vous voyez, c’est votre petite fille, celle que vous avez élevé, vous avez fait d’elle la femme bien qu’elle est maintenant, moi je l’ai juste réveillé, c’est peu comparé à vous ! Et oui vous ne vous trompez pas, elle est devenue l’une des élites de tout l’Enclave, au combat elle est quasi inarrêtable, c’est un stratège hors pair et le côté maternel lui apporte la détermination de toujours rentrer à la maison pour Naya, une chasseuse hors pair ! Pour vous dire un secret, c’est ma partenaire d’entraînement préférée, ce n’est pas pour rien, elle est celle qui me fait le plus bouger mes fesses, ça me fait pas de mal ! Je suis d’accord avec vous Mr Epinguer, toutes les deux elles forment un tableau magique, on a envie de l’observer toute la journée, quand elles sourient toutes les deux, elles illuminent la pièce, des vraies lumières ! Oui moi aussi ça m’a fait plaisir de vous parler, et oui Mme Epinguer, je mange bien à table, même trop parfois pour vous dire la vérité ! Et oui je lui dirais, je vous en fais la promesse, je lui ferais passer ce message ! Reposez en paix, vous la méritez, je prendrai soin de vos deux descendantes, je vous en donne ma parole ! »

Je me dirigeai ensuite vers Tanya et posai ma main délicatement sur sa joue tout en la regardant intensément dans les yeux « Je te le dis maintenant, sinon je vais oublier, la mémoire ce n’est pas mon truc ! Ils avaient un message de fin pour toi, un message qu’ils ont toujours eu pour toi mais que tu n’as jamais écouté ! Ils te pardonnent Tanya, ils pardonnent leur fille chérie et ils sont fiers de la femme que tu es devenue ! Tout comme Naya et moi sommes incroyablement fiers de toi ! » J’embrassai son front le plus tendrement possible tout en les serrant toutes les deux contre moi.





I'm sorry Clarissa.. It took me a long time
to accept that i love you from the beginning.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


The New Tanya

Je suis ici depuis le : 28/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Amber Heard . J'ai actuellement : 21 ans mais déjà : 3930 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 4160 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Clary & Katerina .Je n'ai qu'un but dans la vie : : être la meilleure mère possible. . Pour cela, je réside actuellement : à l'Institut. tout en étant d'une humeur : enjôleuse. . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

SCAR FROM THE PAST
Regrets & Liars... Il m'aura fallu des années avant de réaliser le mal que j'avais fait et les erreurs que j'ai commises. Et aujourd'hui, je regrette de ne pas avoir aimé mes parents comme ils le méritaient, de ne pas avoir été la fille dont ils rêvaient. Tous mes choix et toutes ces années de mensonges et de manipulation. Je continue chaque jour de me battre contre le monstre que j'étais. On me dit de tirer un trait sur tout cela, mais ce n'est pas évident d'oublier les cicatrices de notre passé.

SOUL MATE FROM HEAVEN
Jace... Il faudrait un tout un livre pour décrire cette connexion qui nous unie. Je te connais depuis ta naissance, tout bébé tu me faisais déjà fondre. Dès le premier regard que j'ai posé sur toi, je savais que tu serais bien plus qu'un frère d'arme. Nous avons grandis ensemble, nous nous sommes toujours soutenues contre les adversités, main dans la main nous continuons à avancer tous les deux. Et même si neuf années nous ont tenus loin l'un de l'autre, mon amour pour toi n'a pas changé. Te revoir après tout ce temps n'a que davantage ravivé cette flamme que j'éprouvais déjà pour toi à l'époque. Nous pensons pareils, nous lisons en l'autre comme dans un livre ouvert, nous sommes tout simplement lié l'un à l'autre. J'ai besoin de toi pour vivre, j'ai besoin de celui que je considère comme mon âme sœur, ma moitié spirituelle. Te perdre serait la pire des choses, car je sais que si tu venais à disparaître avant moi, la mort n'aurait qu'à venir me chercher juste après.

SUNSHINE IN THE DARK
Naya... Ma fille, mon petit ange. Tu ne sais pas à quel point je peux t'aimer ma princesse. Tu es mon rayon de soleil, celle qui illumine ma vie. Un regard tourné vers toi me suffit à me sentir mieux. Tu as été celle qui m'a donné envie de changer, poussé par ton père, je suis devenue une personne meilleure. Pour toi, pour vous. N'oublie jamais ma chérie, ta maman t'aime plus que tout au monde, et elle sera toujours là pour toi, pour te soutenir et t'aider dans chacun des moments de ta vie. Car tu es ma vie. Celle qui me donne envie d'affronter le monde chaque jour rien que pour te rendre fière. Merci pour tout ce que tu as pu faire pour moi en l'espace de si peu de temps.


Journal intime
Mon statut: Célibataire.
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: [Terminé] « Thanks for bringing back my smile, for being my happiness. » ✝ Tace
Lun 16 Oct - 1:45
          



« Thanks for bringing back my smile, for being my happiness. »
feat Jace Lightwood

S’il y a une chose que je peux souhaiter à tout le monde, c’est d’avoir la chance de connaître un jour une personne formidable qui saura vous comprendre en un regard, qui n’aura pas besoin de mot pour savoir ce que l’on peut ressentir. Tout le monde n’a malheureusement pas la chance de trouver cette moitié spirituelle dont un simple échange visuel suffit à nous sonder. Aussi loin dont je me souvienne, je n’avais ressenti une telle chose qu’avec une seule personne, mon petit Jonathan Christopher Wayland, aujourd’hui devenu Lighwood. Il a toujours su lire en moi comme dans un livre ouvert, à me comprendre sans que je n’ai à ouvrir les lèvres. C’était comme si nos deux âmes étaient liées l’une à l’autre, où ce que l’un pouvait éprouver, l’autre le ressentait aussi. Grâce à une telle connexion, on pouvait se comprendre et se soutenir comme personne d’autre ne pouvait le faire avec soi. Alors quand on perd notre seul pilier dans la vie, tout s’effondre. Le château de carte si difficilement construit devient bancal et en finit par s’effondrer, nous emportant dans les abysses avec lui. C’était ce qu’il m’était arrivée en perdant Jonathan, neuf années auparavant. Neuf longues années passées dans les ténèbres, à vivre pour le Mal, à tuer et faire souffrir, à manipuler et torturer quiconque ne m’étant guère utile le tout dans un jeu de manipulation sans faille. Du moins, presque sans faille. J’en avais une, à peine visible certes, mais bel et bien existante, portant le doux nom de Jonathan. Mon pilier, la seule personne que j’ai toujours aimé plus que ma vie était de retour dans ma vie et voilà que progressivement tout changeait à une vitesse folle. Tout ce que je m’étais efforcée de contrôler depuis toutes ces années m’échappaient. C’était comme si les grains de sable me glissaient entre les doigts sans que je ne puisse rien y changer. Mais cela ne me déplaisait pas, bien au contraire. Toutes ces choses échappant à mon contrôle n’étaient pas là pour me faire souffrir mais pour me faire progresser, pour me faire grandir et réaliser les erreurs de mon passée. Des erreurs auxquelles je m’étais efforcée de ne plus songer depuis des années, des choses horribles qui refaisaient surface et me détruisaient avec elle. Un mal pour un bien, voilà ce qu’elles sont.

Il est dur de faire face à la réalité. Celle-ci nous fait tellement mal, nous dévore de l’intérieur au point où nous ne pouvons plus la garder en soi. Ce que j’avais mis tant de temps à réaliser, c’était que mes parents n’avaient jamais voulu autre chose que mon bonheur. Et au fond, la partie de moi petite fille le savait et n’en avait jamais douté. Pourtant, le monstre que j’étais devenue, lui n’avait jamais vu les choses sous cet angle-là. Il ne les voyait que comme des obstacles, des nuisibles qui l’éloignait de son but, de son véritable bonheur après avoir perdu le seul garçon pour qui son cœur battrait toujours. Et il avait fallu attendre de le retrouver enfin, que la vérité soit révélée pour que je le comprenne enfin, que la petite fille qui subsistait quelque part au fond de mon cœur reprenne le contrôle, et que je réalise tout ce le Mal que j’avais fait en pensant faire au mieux pour moi-même. Ils n’avaient jamais cessé de m’aimer, même dans leurs derniers moments, ils croyaient encore que je pouvais être sauvée. Celle qui était leur ange, leur lumière ne leur avait pourtant apporté que destruction et ténèbres. Il m’était horrible de concevoir que je les avais privé de leurs vies, je leur avais retiré le droit à une fille qu’ils méritaient, que j’avais empêché qu’un jour ma fille rencontre ses ancêtres, qu’elle puisse grandir avec ses grands-parents. Je leur avais fait tellement de mal que je ne pouvais pas penser un instant, d’où ils sont qu’ils pouvaient me pardonner. Cela m’était inimaginable, pas après toutes les horreurs que j’avais commise. Ils méritaient tellement mieux qu’une fille aussi décevante que je l’avais été.

Le simple contact de la main de mon meilleur ami dans la mienne suffisait à me soulager d’une partie de mon fardeau. Il n’avait pas fallu de mots pour qu’il comprenne où je nous guidais. Il l’avait compris aux intonations dans ma voix, quelque chose que la plupart n’auraient pas décelée, et pourtant lui, il l’avait remarqué. Il remarquait toujours tout me concernant, encore plus quand il s’agissait de sentiments. Tous deux, nous n’avons jamais été élevé dans l’optique de les exprimer, cela obscurcissait notre jugement, comme nous disions. Et pourtant, sans avoir à les exprimer, l’un l’autre, nous nous comprenions comme si c’était inné. Rien que cela, rien que sa présence sans un mot durant la marche avait réussi à me calmer un peu. Du moins, ce fut le cas pour un moment.

Devant ces deux tombes, devant les noms gravés de mes deux parents, devant la triste réalité que j’avais provoquée, cela fut de trop. Je me mis à craquer et une première larme coula silencieusement sur ma joue une fois mon discours à l’égard de mes parents énoncé. Je n’aurai su dire si Jace avait les larmes aux yeux à cet instant, sûrement parce que je n’osais pas le regarder. J’avais beau avoir changé, ne plus être la Tanya cruelle que j’étais il y a encore un an, je n’étais pas prête de me pardonner pour ce que j’avais fait, pour tout ce Mal.

Seulement, je ne m’étais pas attendu à ce qui suivit. Jace avait fait un pas dans ma direction, ou plus précisément dans celle de la tombe de mes parents pour y déposer la paume de sa main. Ce simple geste fit manquer une mesure à mon cœur. Qu’allait-il faire ensuite ? Qu’allait-il bien pouvoir dire ? Et c’est là que je compris. Il s’adressait à mes défunts parents. Il parlait en leurs noms en quelque sorte. Là où d’autres auraient trouvé cela ridicule, j’en comprenais la démarche. Il voulait que réprouve enfin la rédemption via ce discours.

L’entendre parler de la sorte à mes parents, lui qui les avaient si bien connus pendant toutes ses années passées ensemble, avait pour effet de faire battre mon cœur plus fort dans ma poitrine alors que les larmes que j’avais tant eu de mal à réprouver depuis mon entrée dans le tombeau coulaient enfin. Elles ne coulaient plus à cause de la tristesse mais par soulagement, à cause de ce sentiment réconfortant qui m’envahissait progressivement. Je pleurais aussi parce que ce qu’il disait de moi me touchait plus que n’importe quel discours. Il avait beau dire des choses que je savais déjà, l’entendre dire de Jace représentait tellement plus encore. Il en arrivait même à tourner ce moment d’incroyable tristesse en moment amusant. La simple évocation des tartes au citron de ma mère me fit avoir un sourire franc, et l’entendre parler ainsi des repas copieux de ma mère m’arracha un sourire encore plus grand. Je me souvenais de ces longs repas où il était invité à la maison, et où ma mère le gavait presque comme une oie si bien que lui d’ordinaire si rapide avait du mal à courir une fois le repas fini. Repenser à cela me rendait nostalgique, non en mal, mais en bien. Pour la première fois depuis que j’avais réalisé mes erreurs, je me sentais bien à l’idée de repenser à notre passé, à nos moments en compagnie de mes parents, à mes parents tout simplement. Cela ne me faisait plus aussi mal, c’était presque un sentiment de plénitude. C’était peut-être bête à y penser, mais il venait de m’offrir ce dont j’avais le plus besoin, le pardon. Je n’entendrais jamais mes parents me dire en face qu’ils me pardonnent mes péchés, mais sa façon de le faire, c’était comme s’ils avaient parlé au travers de mon âme sœur.

Quand il eut terminé et qu’il se rapprocha de Naya et moi, pour venir déposer une main sur ma joue, une vague de soulagement me traversa. Les yeux clos à son baiser sur mon front, je me sentais enfin en paix avec moi-même, grâce à lui, grâce à notre fille, grâce à la parole de mes parents au travers de Jace. Le serrant contre moi, tout en prenant garde à notre fille nichée entre nous deux, je savourais son parfum dont l’effluve m’apaisait encore plus. Quelques instants plus tard, je me décidais à reculer légèrement ma tête pour poser mon front contre le sien et à lui murmurer « Aujourd’hui je les écoute et je l’accepte. Je me sens enfin en paix avec ce qu’il s’est passé. Je me sens enfin libérée de ce poids qui me rongeait de l’intérieur. Il est temps que je passe à autre chose, que je vive avec le passé et que je vois l’avenir d’un nouvel œil. Tu as raison Nana, tu as toujours eu raison. Ils m’ont pardonné tout comme tu m’as pardonné, tout comme vous êtes tous les deux fiers de moi. C’est tout ce qui importe maintenant. Que nous formions une famille, que nous soyons tous les trois soudés pour toujours. Je te remercie pour absolument tout ce que tu peux faire pour moi Nana, et je ne pourrais jamais te remercier d’une meilleure façon qu’en restant cette femme dont tu es fier, dont vous êtes tous les quatre fiers. Je vous aime et je vous aimerai toujours plus que tout. » finis-je par dire avant d’embrasser délicatement le creux de la joue de Jace avant de déposer un tendre baiser sur le front de notre fille, un sourire sincère sur les lèvres.

Le cœur plus léger, je me mis à sourire avec plus malice cette fois-ci, tandis que mon regard se plongeait intensément dans celui de Jace « Que dirais-tu qu’on rentre ? Mais avant, je dois faire un détour par la maison de mes parents… J’aimerai récupérer quelque chose là-bas. ». Prenant la main de Jace, j’entrelaçais mes doigts aux siens avant de nous faire quitter le tombeau familial, mon sourire ne me quittant dorénavant plus. Le voir parler ainsi de mes parents, des moments de bonheur qu’ils m’avaient offert, la douceur que ma mère avait eu avec Jace, me donnait en vie de leurs rendre la pareille. Cette tarte au citron était un délice, c’est vrai, et je n’avais jamais tenté la recette de ma mère. Mais il était temps que je remédie à cela, que je vive avec mon héritage, avec les souvenirs de mes parents, que j’embrasse les moments heureux que nous eûmes ensemble.

Devant l’air intrigué de Jace, je roulais des yeux avant de souffler d’amusement « Je sais Nana, tu te demandes ce que je dois bien aller chercher là-bas. Et bien… c’est une surprise mais je peux te dire une chose… Cela te rappellera des souvenirs inoubliables. Du moins… si je ne me loupe pas… » lui lançais-je avec un regard mystérieux posé dans le sien avant d’éclater de rire. Je me sentais heureuse, réellement heureuse depuis fort longtemps. C’était comme si j’avais enfin réussi à devenir la personne que j’aurai dû être sans pour autant demeurer rongée par la peine, le remord et la culpabilité. Serrant un peu plus sa main d’une part, je caressais le dos de notre fille de l’autre avant de les regarder tour à tour, le regard plein d’amour et de lancer « Merci de me faire sourire à nouveau, merci d’être mes bonheurs. ». Cette simple phrase suffisait à résumer absolument tout ce qu’ils représentaient à mes yeux, elle suffisait à traduire tout l’amour que j’éprouvais à leur égard, un amour sans faille, sans limite que personne ne pourrait jamais détruire. Ils sont ma vie, ils sont mon bonheur, ils sont essentiels à ma survie et le seront pour le restant de mes jours. J’en fais la promesse.

.ANGELUS




EVERYTHING IS COMPLICATED ESPECIALLY IN LOVE

Cheat appearances I show a girl who doesn't need more than she already have. A girl who plays with boys and makes believe that they can have more with her. Whereas in truth, my heart and my soul are taken yet. By Jace, my soulmate that I love for many years and for whom, my heart beat every day.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

- Shadowhunters -




Re: [Terminé] « Thanks for bringing back my smile, for being my happiness. » ✝ Tace
          



Revenir en haut Aller en bas

 
[Terminé] « Thanks for bringing back my smile, for being my happiness. » ✝ Tace

 ::  :: Rp Terminés


 Sujets similaires
-
» Come Back With Love [Terminé]
» [CASTLE] Si Loin de Toi (terminée)
» Offre terminée.
» Bleach - 99 - Turn Back The Pendulum 10
» [ANIME] Ride Back




Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

© SHADOWHUNTERS (2016) appartient à ses admins : Deathtime et .ANGELUS. Toute reproduction totale ou partielle est interdite. Forum optimisé pour GC.