French girl in NYC

 ::  :: Qui êtes-vous ? :: Présentations terminées
avatar



Je suis ici depuis le : 29/06/2017 et on me dit souvent que je ressemble à : Jessica Stroup . J'ai actuellement : 454 ans mais déjà : 17 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 50 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : personne .Je n'ai qu'un but dans la vie : : vivre en paix . Pour cela, je réside actuellement : Manathan tout en étant d'une humeur : grincheuse . Au fait, les crédits reviennent à : de moi à moi même
- Shadowhunters -




French girl in NYC
Jeu 29 Juin - 16:09
          



Prénom : Jézabel
Nom : Lefèvre
Date de naissance : 1562
Âge : 454 ans
Métier / Études : Bibliotéquaire/Libraire
Orientation sexuelle : Bi-sexuelle
Groupe : Enfant de Lilith
Avatar : Jessica Stroup

Jézabel Lefèvre


Mon caractère de cochon
Jézabel est une jeune femme douce et aimante mais qui a tendance à s'oublier et à se sous-estimer pour valoriser les autres. Pétillante, qui aime faire des facéties et légèrement aguicheuse, elle aime autant les hommes que les femmes. Elle ne tombe pas amoureuse d’une personne, mais d’une âme, elle part du principe que, homme ou femme, chaque personne est exceptionnelle et pourquoi ne pas profiter de tous les plaisirs qu’offre la vie?
Mais ne vous fiez pas à son joli minois, l’expression qui la caractérise le mieux est « méfiez-vous de l’eau qui dort » ; dans le sud de la France, sa région d’origine, ses colères sont légendaires, littéralement, bons nombres de récits évoquent un démon des eaux dont la colère s’est abattue sur des terrestres après qu’ils aient fait preuve de malfaisance, d’hypocrisie ou de cruauté envers tout être vivants. Elle s’amuse à collectionner ces écrits et à voir l’évolution de son personnage au fil des âges ; tantôt une nymphe, tantôt un démon, tantôt une fée bienfaitrice ; décidément ces terrestre ont vraiment le chic pour tout mélanger…
La plus grande passion de la jeune femme est justement la conservation du savoir ; elle a parcouru le monde à la recherche de livres rares, qui n’existent plus aujourd’hui afin de les amasser dans d’immenses bibliothèques ; l’ère du passage au numérique a d’ailleurs été un énorme bouleversement dans sa vie, et même si elle s’y est faite, elle garde une affection toute particulière pour l’odeur d’un bon vieux livre.
Mais aujourd’hui Jézabel n’est, au premier abord, pas la personne la plus accessible du monde ; mais il ne faut pas lui en vouloir, ce n’est juste que la conséquence d’une longue vie pleine de trahison et déception. Car cette dernière a la fâcheuse tendance à trop donner aux gens qu’elle aime ce qui lui a valu de grosses souffrances, car elle s’est rendu compte que les gens ne s’investiraient jamais autant qu’elle et que l’on ne pourrait jamais enlever aux être vivants et particulièrement aux terrestres leur sombre fond.
Voilà donc l’image qu’elle montre : froide, bourrue, solitaire, égoïste et cynique.
Elle ne veut plus avoir s’attacher aux gens, car avoir des proches est une faiblesse ; aimer est une faiblesse ; un moyen qu’elle donne a ses ennemis pour la faire souffrir encore et encore.
Malgré tout, elle ne peut s’empêcher de venir en aide à ceux qui en ont besoin même si elle refuse de s’en attribuer le mérite…


Un événement de ma vie
Les Cévennes, France 1612

Il faisait presque nuit et le temps était encore doux pour la saison. Jézabel s'arrêta un instant, leva les yeux vers le ciel dans lequel les étoiles commençaient à apparaître et savoura ce rare moment de paix dans des temps si troublés. Elle ferma les yeux et respira l’air à pleins poumons afin de refouler la nostalgie qui l’envahissait. Elle avait dû fuir les persécutions que subissaient depuis quelques années maintenant les gens comme elle. Il faut dire que les sorcières étaient assez mal vue ces derniers temps, elle avait tenté de masquer sa vraie nature, mais comment voulez-vous refouler ce que vous êtes vraiment ? Elle secoua la tête et eu un sourire ironique ; aussi aurait-elle mieux fait de ne pas pousser la chance en choisissant ce prénom… Mais que voulez vous elle l’affectionnait particulièrement et après tout elle était la fille de Lucifer, alors pourquoi ne pas prendre le nom d’une reine associé à Satan ? Laurie, sa compagne, lui reprochait souvent de ne pas prendre la situation au sérieux, mais elle avait déjà échappé à tellement de guerres que la jeune femme avait la prétention de savoir comment échapper à ses ennemis.
En reprenant sa route, Jézabel souris à l’image de la femme de sa vie ; une terrestre, la plus belle qu’elle ait jamais vue ; elle lui était apparue lors d’une d’une promenade où elle refaisait son stock d’herbes. Son ange, comme elle se plaisait à l’appeler, nageait, nue, dans un lac et le soleil caressant sa peau diaphragme la faisait briller comme mille diamants. Elle était restée pétrifiée par cette vision, et en était immédiatement tombée amoureuse.
Les deux jeunes femmes vivaient ensemble depuis quelque temps maintenant, la jeune terrestre n’ayant pas voulu laisser Jézabel fuir seule devant les suspicions qui commençaient à se faire sentir à son égard. Cette dernière en était convaincue, elle allait trouver un moyen de la faire vivre éternellement...
Soudain, la jeune sorcière s’arrêta. Quelque chose n’allait pas. Son cœur s’emballa. Elle lâcha son panier et commença à courir vers leur cabane. Des branches éraflaient son visage et déchiraient ses vêtements, mais elle n’en avait cure. Quelque chose n’allait pas. Plus elle s’approchait de la clairière dans laquelle elles avaient élue domicile plus l’angoisse étreignait son cœur. Elle arriva enfin sur place la gorge serrée. Tout était trop calme ; la cheminée ne fumait pas, aucune lumière ne s’échappait des fenêtres et la douce voix de son amante qui s’élevait habituellement de la chaumière alors qu’elle cuisinait, ne raisonnait pas à ses oreilles.
« Laurie ? »
Pas de réponse.
Tremblante, elle s’approcha de la porte. Elle était entrouverte. Elle entra prudemment, appela une nouvelle fois sa compagne, mais n’eut pour seule réponse qu’un silence épais et lourd. Ce ne fut que quand les nuages laissèrent passer les rayons de la lune par la fenêtre qu’elle la trouva enfin.
Son esprit ne voulut, dans premier temps, pas assimiler l’image qu’il voyait ; mais peu à peu alors qu’elle réalisait enfin, une violente nausée l’assaillit. La femme de sa vie se trouvait recroquevillée dans un coin de la pièce, sa robe et sa chair déchirée. Jézabel se rua vers elle et la prit dans ses bras, et se mit à la bercer. Elle était vivante, mais à peine. Elle avait l’air tellement frêle et prête à se briser que la jeune sorcière n’osait pas la serrer contre elle.
« Je suis là mon amour, je suis là… Tu vas vivre, tu vas voir… »
Au son de sa voix son amante ouvrit difficilement les yeux et bougea les lèvres pour parler, laissant couler un filet de sang qui paraissait encore plus rouge sur sa peau si pâle.
« Ne parle pas mon amour, je te jure que je vais arranger les choses…
- C’est… Un….
- Chuuuuuut…
- Fu...is…
- Qui est-ce qui t’a fait ça ? Pourquoi... »
Laurie leva une main, lui caressa la joue et eu un faible sourire qui étira bizarrement son visage tuméfié.
Aucune des incantations que Jézabel tentait ne marchait. À quoi cela servait-il d’être la fille d’un puissant démon si elle n’était même pas capable de sauver la femme qu’elle aimait ? Des sanglots entrecoupaient sa respiration et sa parole devenaient un peu chaotique, mais elle s’acharnait. Il ne fallait pas qu’elle meure ; pas elle, non pas elle...
« Tu es… Tellement… Têtue… Mais il faut vraiment que… Tu partes... »
La terrestre toussa et Jézabel senti un liquide froid l’asperger ; et puis, dans un dernier sourire, dans une dernière caresse, dans un dernier regard, la main de la femme qui occupait tout son cœur tomba lourdement à terre et elle rendit son dernier souffle.
Le monde s’écroula autour d’elle et elle ne sut pas combien de temps elle resta là, le corps sans vie de son amante dans ses bras, quand elle fut ramenée à la réalité par des… Applaudissement ?
« Très touchant ! Vraiment ! Bravo ! »
Jézabel se retourna et se trouva nez à nez avec une troupe de soldats menées par un homme à la carrure massive, les cheveux grisonnant et le visage barré par une immonde cicatrice boursouflée. La jeune femme posa délicatement Laurie au sol et se leva brûlante de rage.
« Vous ! Comment avez-vous osé !
- Elle a refusé de nous dire où te trouvais, elle a eu ce qu’elle méritait pour cacher une sorcière et avoir succombé à un péché de la chair contre nature ! Tout cela est entièrement ta faute enfant du démon !
- Comment êtes-vous arrivé ici !
- La délation ma chère, l’être humain est aisément corruptible tu sais… La peur est la meilleure des armes… Et quand tu t’amuses à faire tes… Sortilèges, il ne faut pas t’étonner que la population fasse son devoir afin de vous éradiquer vous autres, abominations ! »
Elle tremblait de colère et toute la magie en elle semblait sortir par tous ses pores, la marque du démon qu’elle avait dissimulée pendant si longtemps commença à apparaître sur son visage tel des stigmates de sa fureur. Ces taches, ressemblant étrangement au pelage d’un félin d’une contrée lointaine, ajoutées au halo turquoise qui l’entourait donnaient encore un peu plus de surnaturel à la scène. La haine lui donnait un regard fou et elle voyait la peur s’instiguer dans les yeux de ses adversaires.
* Oui, ayez peur pauvre mortels, tremblez devant moi ! * Elle éclata d’un rire dément.
Les hommes en face d’elle, auparavant si sûr d’eux, glapissaient tels des bêtes prises au piège en brandissant leurs vulgaires épées devant eux comme si c’était la dernière barrière en eux et l’enfer. Mais ils avaient tort. Elles ne leur serviraient à rien.
Elle leva les paumes de main vers le ciel en psalmodiant d’une voix gutturale et le vent qui soufflait dans la pièce devint de plus en plus violent et chargé d'électricité. Les hommes commencèrent à s’étouffer et lâchèrent leurs armes en portant leurs mains à leurs gorges. Bientôt, ils changèrent de couleur et se mirent à supplier avec le peu de souffle qu’il leur restait.
« Suppliez-moi, implorez ma clémence ! Mais vous n’en rechaperez pas ! Pas après vos actes abominables ! Vous méritez la mort ! »
Elle ferma les poings et tout s'arrêta d’un coup. Les hommes s’écroulèrent à terre, morts, et le calme revint dans la chaumière.
À bout de forces, elle tomba à genoux et se mit à hurler de douleur et de désespoir. Plus rien n’avait d’importance maintenant. Plus rien…

NYC 1932

L’odeur de l’iode lui chatouilla les narines et elle rattrapa de justesse son chapeau avant qu’il ne passe par-dessus bord.
Après toutes ces années de voyages, elle allait enfin poser ses valises. L’Europe allait lui manquer, mais même après tant d’années, elle n’arrivait pas à revoir sa chère France sans un pincement au cœur. Elle lui avait dit définitivement au revoir quelques semaines plus tôt et était bien décidée à changer de vie, recommencer à zéro, et quoi de mieux pour ça que les Amériques ?
Elle avait entendu dire qu’un bon nombre de ses compatriotes aussi puissants voir plus puissants qu’elle, vivaient là bas ; elle serait donc tranquille et ne serait plus ‘‘Jézabel la grande’’ comme elle avait aimé se faire appeler dans une époque lointaine, à qui tout le monde venait demander des services, mais juste Jézabel, une fille à la découverte d’une ville inconnue, une fille comme les autres, aussi transparente qu’un terrestre lambda.
Elle sourit, apaisée comme ne l’avait jamais été depuis des années et arrivait presque à discerner un sourire sur les lèvres de la statue colossale d’Eiffel et Bartholdi en guise de bienvenue.
Oui, elle allait être bien ici, elle allait faire la fête, danser, boire jusqu’à n’en plus pouvoir pour commencer, et ensuite, elle s’enfermerait dans son appartement pour dévorer tout les derniers ouvrages qu’elle avait rapportés des quatre coins du monde ; elle éclata d’un rire cristallin ; oui, elle allait être bien ici.


Ma passionnante histoire
Sa mère, Elisabeth, avait appartenu à une grande maison ; c’était une femme fougueuse, rebelle et elle attirait le regard de tous les hommes des environs. c’était justement ça qui l’avait perdue et elle était tombée enceinte d’un père inconnu croisé lors d’une de ses escapades nocturnes. Quand cela se sut, ses parents lui donnèrent le choix, soit elle abandonnait ce bébé du péché, soit elle abandonnait sa famille. Le choix, si l’on peut appeler ça comme ça, ne fut pas aisé et jusqu’à dernier moment, elle ne voulait pas renoncer à ceux qui l’avaient élevée, mais quand elle sentit ce petit être entre ses bras, elle refusa de le lâcher. Son père rentra dans une fureur noire et la répudia malgré les supplications et les pleurs de sa mère.
Mais Elisabeth ne parla jamais de son passé, Jézabel ne connut donc jamais ces personnes-là et grandit avec sa mère dans une petite maison de Provence où elle passa les premières années de sa vie de manière heureuse et paisible.
C’était une enfant douce et calme, prête à rire et à s’émerveiller de tout, prête a toutes les facéties pour faire rire sa mère qui avait constamment dans son regard un voile de tristesse.
Quand Jézabel fut assez grande, cette dernière demanda, non harcela sa génitrice afin de connaître son histoire et elle fut abreuvée par des récits des plus rocambolesques, mais le point commun entre chacune de ces histoires était que son père était un être mystique, descendu du ciel ou qui était apparu dans un nuage de fumée. Ils étaient tombés amoureux au premier regard, avaient passé une nuit magique sous les étoiles, mais au premier rayon de soleil l’amant d’Elisabeth s’était littéralement évaporé en lui laissa un cadeau inestimable en train de grandir en elle.
Jézabel grandit donc nourrie par ces fables, sa mère l’encourageait à penser qu’elle était la fille d’un ange, bien que la vérité soit tout autre.
À ses onze ans, les pouvoirs de l’enfant apparurent, et même si sa mère, persuadée qu’elle était la fille d’un ange, ne s’en formalisa pas, les gens commencèrent à la regarder avec méfiance puis très vite prirent peur et, comme tous les gens dont la peur gouverne la vie, ils devinrent méchants. Les menaces arrivèrent, Elisabeth ne pouvait plus aller au marché sans que les gens chuchotent dans son dos ou l’insulte et quand elle tomba malade, personne ne voulut, n’osa lui porter secours et elle mourût sous les yeux impuissants de la jeune Jézabel.

Les années qui suivirent furent sombres et restent floues dans la mémoire de la jeune femme. Elle fut chassée de chez elle et traité en paria. Elle dut voler pour manger et se lia d’amitié avec une bande de gamins des rues avec qui elle resta quelque temps, elle se sentit enfin en sécurité et commença même à considérer ces enfants comme sa famille. Mais quand un jour ils virent apparaître la marque du démon, ils l’abandonnèrent à leur tour et fut jetée dehors à coup de jets de pierres. Elle s’enfuit jusqu’en forêt, et se roula en boule près d’un vieux chêne en pleurant ne comprenant pas pourquoi les gens changeaient aussi vite. Etait-ce sa faute ? Était-elle une mauvaise personne ? Oui, cela devait être sa faute, si elle était une bonne personne les gens seraient gentil avec elle… Cette chose qui était en elle ne pouvait pas être le fruit d’un ange !
Elle erra sans but dans la forêt se nourrissant de racines et de glands, pendant des semaines ? Des mois ? Le fait est que quand sa sauveuse la trouva, elle était sale et famélique et était presque revenue à l’état sauvage.
« Bonjour, que fais-tu ici toute seule ? »
Jézabel la regarda avec suspicion et grogna en montrant les dents. C’était une vielle dame, qui avait l’air d’avoir 100 ans, elle n’était pas très grande, toute voutée et le panier pleins d’herbes qu’elle portait semblait trop lourd pour ses maigres bras. La jeune fille plissa les yeux et lui lança un regard hargneux. Allait-elle, elle aussi lui faire mal ? Surement. Les gens souriaient à l'extérieur, mais à l'intérieur, ils étaient sombres et mauvais.
« Je m'appelle Sophie... Ce n’est pas très poli de grogner sur les gens, tu sais... »
La vielle dame tendit la main pour la toucher, mais Jézabel recula violemment et fit mine de la mordre. Elle n’allait pas se laisser berner par ces yeux pétillants et ce doux sourire. Plus jamais. Par réflexe, elle dégagea une petite décharge électrique et quand les taches apparurent sur son visage la femme se figea.
* oui je le savais elle est comme toute les autres *
Mais à sa grande surprise, un air tendre s’afficha sur le visage de son interlocutrice.
« Je comprends mieux… Viens avec moi, je vais te présenter quelqu’un... »
Elle se tourna et fit mine de partir avant de s'arrêter et de l’encourager du regard en lui tendant la main. Alors Jézabel se leva et glissa sa petite main dans la paume toute ridée qui lui était tendue et partie avec l’inconnue.
Une fois arrivée dans une petite maison, la vielle dame lui présenta sa sœur, ou plutôt sa demi-sœur Julie et l’enfant resta interdite un moment. Comment une femme aussi jeune pouvait être la sœur de cette mamie si fragile ? Julie la fit s’asseoir au coin du feu et c’est ainsi qu’elle apprit qui elle était vraiment.

Plusieurs années après le décès de Sophie, Jézabel quitta Julie et partie découvrir la France, puis le monde.
Elle tomba amoureuse, fut blessée, ne crut jamais pouvoir s’en remettre, se releva, recommença, elle profita des plaisirs de la vie sans penser au lendemain, amassa une quantité impressionnante de livres et de trésors, car elle voulait garder une trace de tout ce qu’elle avait vécu, visita les plus grandes cours du monde, elle eut une affection toute particulière pour la reine Margot qu’elle admirait énormément et avec qui elle resta un petit moment, s’épanouissant parfaitement au milieu de tous ces lettrés. Mais elle avait retenu la leçon et ne garda aucune attache nulle part, elle ne restait pas plus de quelques mois à un endroit.
Mais au bout de tant d’années, de tant de vies, il était temps pour elle de poser quelque part, elle avait entendu dire que New-York était une ville agréable où habiter et où chacun peut vivre de son côté, presque invisible. Elle y avait fait un saut une ou deux fois, mais n’était pas restée assez longtemps pour juger. C’est en 1932 qu’elle s’y installa donc, et ne reparti plus jamais.


Et derrière l'écran, il y a moi..
Sur la toile, on me surnomme  Cajoline. En ce jour, j'ai déjà 27 bougies au compteur. Mon arrivée ici n'est pas compliquée, je l'ai connu En cherchant sur internet et je dois avouer que je le trouve Pour l'instant pas mal Wink.


- Shadowhunters -

Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Runic Girl

Je suis ici depuis le : 03/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Katherine McNamara . J'ai actuellement : 18 ans mais déjà : 6722 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 3984 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Tanya & Katerina .Je n'ai qu'un but dans la vie : : veiller sur ceux que j'aime. . Pour cela, je réside actuellement : à l'institut de NY tout en étant d'une humeur : heureuse. . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

SMILE TO PRETEND
THAT ALL IS WELL

Death & Liars...Paraître forte, voilà la chose que je sais si bien faire. Je souris aux gens que j'aime, je leur fais croire que tout va bien.  Pourtant, c'est loin d'être le cas. Beaucoup de choses ont changées dans ma vie, certaines en bien mais trop en mal. On m'a menti sur qui j'étais pendant dix huit années, sur ma véritable nature, sur mon père, sur mon frère.. Mentir, voilà ce qu'on m'a infligé et pourtant, je continue de perpétuer la tradition. Je mens à mon tour sur ce que je ressens, sur ce qui me fait souffrir et sur mes désirs inassouvies.

INTOXICATING CONNECTION
Jace... Je me suis éloignée de toi car je te pensais de mon sang. Il s'avère que j'ai fait cela pour une raison qui n'avait pas lieu d'être. Nous ne sommes pas liés de cette façon. Ton parfum que j'aime tant me réconforte à chaque fois qu'il baigne dans l'air. Je me sens en sécurité dans tes bras, mon cœur bat la chamade quand mon regard se perd dans le tien, ma peau frémit au contact de la tienne. Je t'ai dans la peau, à vrai dire, je t'ai toujours eu dans la peau et je crois que jamais rien ne pourra changer cela. Peu importe la distance qu'on prendra l'un à l'égard de l'autre, j'aurai toujours le besoin de toi et de notre connexion que personne ne peut comprendre.

ANCHOR IN THIS WORLD
Simon... Nous avons traversé tant de choses tous les deux. Nous avons grandi ensemble, vécu les mêmes choses, et nous nous sommes toujours soutenus dans les épreuves les plus difficiles. J'ai besoin de toi, de t'avoir à mes côtés pour me sentir vivante. Te voir sourire, me fait sourire. Te savoir heureux, me rend heureuse. Nous sommes un couple à présent, et je vois bien le bonheur que cela te procure. Un bonheur que tu mérites et qui ne doit pas être brisé. Je le sais, et cela doit devenir mon devoir quoi qu'il en coûte.


Journal intime
Mon statut: Heureuse avec lui. #S
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: French girl in NYC
Jeu 29 Juin - 16:23
          


Bienvenue parmi nous
J'ai hâte de découvrir ta sorcière
Si tu as des questions, Jace et moi sommes là pour toi Razz
En attendant, bon courage pour l'écriture de ta fiche

Par contre, n'oublie pas de mettre un avatar Wink



BECAUSE NOTHING IS SIMPLE IN LIFE

Jace & Simon... I need both of you. You are essential to my life, of a way that you can't imagine. My feelings are so complicated to you, that i'm sick to resent it. I hate myself because I know that a choose will be done and I will hurt one of you so strong that he will probably hate me forever.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Golden Boy

Je suis ici depuis le : 03/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Dominic Sherwood. . J'ai actuellement : 19 ans. ans mais déjà : 7370 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 6082 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Le Charismatique Aiden Bradford o/ .Je n'ai qu'un but dans la vie : : Essayer de vivre malgré la souffrance... . Pour cela, je réside actuellement : à l'Institut de New York. tout en étant d'une humeur : Céleste o/ . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

Clarissa - Clary, tu es tellement importante pour moi que j'ai l'impression que tu as toujours fait partie de ma vie. Dorénavant tu sais que je ne suis pas ton frère, mais ce que tu ne sais pas, c'est que je suis fou de toi, littéralement fou de toi. Je ne peux te l'avouer car je ne veux pas briser le bonheur que tu as avec Simon. Il est dit que le véritable amour est sacrifice, je sacrifierai donc mes sentiments pour que toi tu puisses être heureuse. Je t'aime éperdument Clarissa, mais ça, tu ne le sauras sûrement jamais..


Tanya - Tanya, toi et moi nous nous connaissons depuis toujours. Tu me portais dans tes bras quand je n'étais encore qu'un bébé. Tu as été ma première amie, et sans aucun doute la plus sincère. Mais toi et moi c'est encore plus que ça, c'est une symbiose d'esprits, plus forts encore que des parabatai, tu lis en moi autant que je lis en toi, tu as les mêmes envies, les mêmes goûts, nous sommes le sens littéral de l'expression âme soeur. Aujourd'hui nous avons conçu la vie ensemble, nous avons mis le meilleur de nous deux dans un petit ange. Je n'ai pas de mot pour décrire à quel point tu es importante pour moi, tu es aussi précieuse pour moi que l'est l'oxygène pour mes poumons, si je te perds, je meurs intérieurement. Je t'aime énormément Tanya Epinguer, et quoi qu'il puisse arriver, rien ne changera jamais cela.


Naya - Naya, sans doute mon plus grand accomplissement. Je n'aurai jamais pensé devenir père si tôt et pourtant maintenant que je le suis, je ne me vois pas sans toi. Tu es littéralement ma raison de vivre, je peux être triste ou bien en colère, dès que je te vois, j'oublie tout et je suis apaisé. Avant toi, je n'avais jamais eu peur de la mort, je me disais que cela faisait parti de mon travail mais dorénavant je ne veux pas mourir, je ne veux pas que tu sois comme moi, je veux que tu connaisses ton père, que tu me connaisses. N'oublie jamais que je serais toujours là pour toi, je ne t'abandonnerai jamais ma fille chérie, car il n'y a pas de mot pour décrire l'amour qu'un père a pour sa fille.

Journal intime
Mon statut: Célibataire amoureux...
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: French girl in NYC
Jeu 29 Juin - 18:00
          


Bienvenue parmi nous Jessica Très bon choix d'avatar

Je te souhaite bon courage pour ta fiche




I can see that you are happy with Simon.
However.. My heart still thinks you don't love him...

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Je suis ici depuis le : 22/02/2017 et on me dit souvent que je ressemble à : Dave Franco . J'ai actuellement : 19 ans mais déjà : 794 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 916 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : À rien d'autre .Je n'ai qu'un but dans la vie : : Survivre et apprendre . Pour cela, je réside actuellement : En ville tout en étant d'une humeur : Curieuse . Au fait, les crédits reviennent à : Pinterest

Journal intime
Mon statut:
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis:
- Shadowhunters -




Re: French girl in NYC
Jeu 29 Juin - 18:59
          


Bienvenue à bord Smile

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
- Shadowhunters -




Re: French girl in NYC
Jeu 29 Juin - 19:01
          


Bienvenue parmi nous et bonne chance pour ta fiche !

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
- Shadowhunters -




Re: French girl in NYC
Ven 30 Juin - 10:28
          


Bienvenue sur le forum, j'ai hâte de lire le reste de ta fiche ^^

Revenir en haut Aller en bas
avatar



Je suis ici depuis le : 20/03/2017 et on me dit souvent que je ressemble à : Matthew Daddario . J'ai actuellement : vingt ans ans mais déjà : 589 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 617 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : uniquement moi pour le moment .Je n'ai qu'un but dans la vie : : protéger comme il se doit les valeurs du bien et du mal . Pour cela, je réside actuellement : New York City tout en étant d'une humeur : constante mais elle est toujours changeante . Au fait, les crédits reviennent à : avatar (snowhite) - gifs (tumblr)

Famille ♠ Tout ce qu'il y a de plus essentiel à mes yeux. Je ferai toujours en sorte de la protéger quoiqu'il m'en coûte.

Jace ♠ Tu es mon frère et mon parabatai. J'aurai toujours besoin de toi. Tu es ma famille et tu le resteras.

Magnus ♠ Je m'en fous, du monde réel, c'est toi que je veux! Je t'aime.


Journal intime
Mon statut: En couple, avec le séduisant Magnus aux yeux de chat.
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Disponible. Propose moi une idée !
- Shadowhunters -




Re: French girl in NYC
Ven 30 Juin - 12:58
          


Bienvenue parmi nous.

Bon courage pour la rédaction de ta fiche.



open the door.

On ne se libère pas comme ça de son passé.
On n'échappe pas comme ça aux sables mouvants de ses obsessions.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
- Shadowhunters -




Re: French girl in NYC
Ven 30 Juin - 13:52
          


Bienvenue et bon courage pour ta présentation

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
- Shadowhunters -




Re: French girl in NYC
Ven 30 Juin - 18:04
          


Bienvenue parmi nous

Revenir en haut Aller en bas
avatar



Je suis ici depuis le : 29/06/2017 et on me dit souvent que je ressemble à : Jessica Stroup . J'ai actuellement : 454 ans mais déjà : 17 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 50 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : personne .Je n'ai qu'un but dans la vie : : vivre en paix . Pour cela, je réside actuellement : Manathan tout en étant d'une humeur : grincheuse . Au fait, les crédits reviennent à : de moi à moi même
- Shadowhunters -




Re: French girl in NYC
Ven 30 Juin - 19:00
          


Merci beaucoup pour cet accueil! sunny sunny sunny

je termine ma fiche dès que j'ai le temps, mais le plus rapidement possible! promis Wink flower

Revenir en haut Aller en bas
avatar



Je suis ici depuis le : 03/10/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Colin O'Donoghue . J'ai actuellement : 541 ans mais déjà : 378 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 150 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : - .Je n'ai qu'un but dans la vie : : Aider les Downworlders du mieux que je peux et assurer l'avenir de mon fils adoptif/demi-frère . Pour cela, je réside actuellement : Au "Samhain" tout en étant d'une humeur : Amoureuse . Au fait, les crédits reviennent à : DoH

Journal intime
Mon statut: En couple avec un magnifique sorcier
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: French girl in NYC
Sam 1 Juil - 19:24
          


Salut, belle sorcière ^^

J'ai hâte de lire la suite de ta fiche ^^ Bon courage pour la rédaction de ton histoire ^^





I know that we're both afraid. We both made the same mistakes. An open heart is an open wound to you. And in the wind there's a heavy choice, Love has a quiet voice. Still you mind, now I'm yours to choose.
BANGERZ
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Je suis ici depuis le : 29/06/2017 et on me dit souvent que je ressemble à : Jessica Stroup . J'ai actuellement : 454 ans mais déjà : 17 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 50 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : personne .Je n'ai qu'un but dans la vie : : vivre en paix . Pour cela, je réside actuellement : Manathan tout en étant d'une humeur : grincheuse . Au fait, les crédits reviennent à : de moi à moi même
- Shadowhunters -




Re: French girl in NYC
Sam 1 Juil - 19:30
          


Hehehe merci!
Je viens de poster la fin de ma fiche j'espère qu'elle vous plaira!
Des bisous les amis! flower

Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Golden Boy

Je suis ici depuis le : 03/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Dominic Sherwood. . J'ai actuellement : 19 ans. ans mais déjà : 7370 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 6082 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Le Charismatique Aiden Bradford o/ .Je n'ai qu'un but dans la vie : : Essayer de vivre malgré la souffrance... . Pour cela, je réside actuellement : à l'Institut de New York. tout en étant d'une humeur : Céleste o/ . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

Clarissa - Clary, tu es tellement importante pour moi que j'ai l'impression que tu as toujours fait partie de ma vie. Dorénavant tu sais que je ne suis pas ton frère, mais ce que tu ne sais pas, c'est que je suis fou de toi, littéralement fou de toi. Je ne peux te l'avouer car je ne veux pas briser le bonheur que tu as avec Simon. Il est dit que le véritable amour est sacrifice, je sacrifierai donc mes sentiments pour que toi tu puisses être heureuse. Je t'aime éperdument Clarissa, mais ça, tu ne le sauras sûrement jamais..


Tanya - Tanya, toi et moi nous nous connaissons depuis toujours. Tu me portais dans tes bras quand je n'étais encore qu'un bébé. Tu as été ma première amie, et sans aucun doute la plus sincère. Mais toi et moi c'est encore plus que ça, c'est une symbiose d'esprits, plus forts encore que des parabatai, tu lis en moi autant que je lis en toi, tu as les mêmes envies, les mêmes goûts, nous sommes le sens littéral de l'expression âme soeur. Aujourd'hui nous avons conçu la vie ensemble, nous avons mis le meilleur de nous deux dans un petit ange. Je n'ai pas de mot pour décrire à quel point tu es importante pour moi, tu es aussi précieuse pour moi que l'est l'oxygène pour mes poumons, si je te perds, je meurs intérieurement. Je t'aime énormément Tanya Epinguer, et quoi qu'il puisse arriver, rien ne changera jamais cela.


Naya - Naya, sans doute mon plus grand accomplissement. Je n'aurai jamais pensé devenir père si tôt et pourtant maintenant que je le suis, je ne me vois pas sans toi. Tu es littéralement ma raison de vivre, je peux être triste ou bien en colère, dès que je te vois, j'oublie tout et je suis apaisé. Avant toi, je n'avais jamais eu peur de la mort, je me disais que cela faisait parti de mon travail mais dorénavant je ne veux pas mourir, je ne veux pas que tu sois comme moi, je veux que tu connaisses ton père, que tu me connaisses. N'oublie jamais que je serais toujours là pour toi, je ne t'abandonnerai jamais ma fille chérie, car il n'y a pas de mot pour décrire l'amour qu'un père a pour sa fille.

Journal intime
Mon statut: Célibataire amoureux...
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: French girl in NYC
Dim 2 Juil - 16:46
          




QUAND VIENNENT LES RÉSULTATS...


La fine analyse
• Ensemble :Commençons par le caractère, le coup de la conservation du savoir, je trouve que c'est une très bonne idée du caractère, c'est la première fois que je le vois, mais je trouve ça excellent Surtout que c'est totalement logique pour une personne qui a connu les livres et les manuscrits, elle ne veut pas voir tout se perdre, j'adhère totalement à l'idée
Le Test Rp est pas mal, j'ai bien aimé le déchaînement de colère, un peu cliché à mon goût le coup de la mort de la bien-aimée, mais cela a toujours son petit effet tout de même Razz
Et pour l'histoire, pour être honnête je suis un peu déçu, 450 ans et pourtant tu as vraiment baclé son histoire pour moi, tu aurais pu en dire bien plus, vraiment bien plus, plutôt que tout passer à la fin Mais bon la longueur y est, donc c'est ton choix à toi


et la note finale est...
• Conclusion : Tout ça pour dire que tout est bon, je te valide Je suis impatient de voir ce que tu vas donner en rp ! Donc je t'invite à signaler ta célébrité ici-même. Puis une fois cela fait, poste tes fiches de liens et de rp. Pense aussi si tu le désires, à demander un rang.


-Shadowhunters -






I can see that you are happy with Simon.
However.. My heart still thinks you don't love him...

Revenir en haut Aller en bas
avatar



Je suis ici depuis le : 29/06/2017 et on me dit souvent que je ressemble à : Jessica Stroup . J'ai actuellement : 454 ans mais déjà : 17 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 50 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : personne .Je n'ai qu'un but dans la vie : : vivre en paix . Pour cela, je réside actuellement : Manathan tout en étant d'une humeur : grincheuse . Au fait, les crédits reviennent à : de moi à moi même
- Shadowhunters -




Re: French girl in NYC
Dim 2 Juil - 18:47
          


merci beaucoup!
en fait pour être honnête j'avais fait un truc beaucoup plus long à la base, mais je m'en sortais pas, j'arrivais pas à finir, c'était super long, d'où mon gros résumé de la fin!
en tout cas merci de tout coeur votre accueil et à bientôt en ris j'espère!
flower

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

- Shadowhunters -




Re: French girl in NYC
          



Revenir en haut Aller en bas

 
French girl in NYC

 ::  :: Qui êtes-vous ? :: Présentations terminées


 Sujets similaires
-
» PomPom girl
» Who's that girl/sr.Marie Misamu
» Girl Number 9 (web-série)
» [poupée] Dear Lélé Girl - Avril 2010
» Série "Annie, agent très spécial" The Girl from U.N.C.L.E.




Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

© SHADOWHUNTERS (2016) appartient à ses admins : Deathtime et .ANGELUS. Toute reproduction totale ou partielle est interdite. Forum optimisé pour GC.