[TERMINE]« I need you Jace, whatever events that we shall have to face. » ✝ Clace

 ::  :: Rp Terminés
avatar


The Runic Girl

Je suis ici depuis le : 03/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Katherine McNamara . J'ai actuellement : 18 ans mais déjà : 8413 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 5849 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Tanya & Katerina .Je n'ai qu'un but dans la vie : : veiller sur ceux que j'aime. . Pour cela, je réside actuellement : à l'institut de NY tout en étant d'une humeur : heureuse. . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

UNCONDITIONAL LOVE
Jace... Nous nous sommes éloignés l'un de l'autre pour de multiples raisons, et pourtant, quoi qu'on y fasse, quoi qu'on dise, on se retrouve de nouveau attiré l'un par l'autre. J'ai découvert pourquoi de mon côté. Je sais que je suis amoureuse de toi depuis le premier jour où j'ai croisé tes magnifiques yeux vairons. Je n'ai plus peur de dire ce que je ressens réellement au fond de moi. Et depuis que c'est fait, je dois bien admettre que je suis la plus heureuse des femmes. Car toi et moi, je le sais au fond, c'est gravé dans la pierre. Je t'aime plus que tout au monde Jonathan Christopher Lightwood et rien ne changera jamais cela.

ANCHOR IN THIS WORLD
Simon... Nous deux, nous avons traversé tellement de choses, tellement de moment drôle, triste, joyeux, énervant. Nous nous sommes relevés encore et toujours et nous le ferons à nouveau. Oui je ne suis plus avec toi, mais c'était pour ton bien, et le mien. Mais cela ne veut pas dire que je ne t'aime pas. Tu seras toujours l'un des êtres les plus importants dans mon coeur. Absolument toujours. Tu restes toujours dans ma vie, dans mon cœur, et je tiendrai toujours à toi plus qu'à ma propre vie.


Journal intime
Mon statut: Avec l'homme de ma vie #J ♥
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




[TERMINE]« I need you Jace, whatever events that we shall have to face. » ✝ Clace
Mer 13 Avr - 1:44
          





« I need you Jace, whatever events that we shall have to face. »
feat. Jace Wayland


Je ne me suis jamais vraiment intéressée aux garçons, même quand j’ai grandi. Pourtant, ce n’était pas comme si je ne les intéressais pas, au contraire, un bon nombre d’entre eux m’ont demandé de sortir avec eux, j’ai toujours refusé. Pour moi, la vie ne se résumait pas à ça, pas à sortir avec un garçon juste pour être populaire, c’était bien plus que ça. Je ne voulais pas sortir avec un d’eux juste pour faire comme les autres, je voulais vraiment aimer la première personne que j’embrasserai. C’est très certainement pour cela que je n’ai jamais fait attention aux signes que m’envoyaient mon meilleur ami, d’ailleurs, même aujourd’hui, je tente de me cacher la vérité, bien qu’au plus profond de moi, je ne suis pas idiote. Mais c’est aussi pour cela que je ne peux pas m’expliquer pourquoi Jace a eu cet effet sur moi. Je le connaissais à peine, certes il m’avait sauvé la vie, il avait fait des sacrifices pour moi, mais pourtant il demeurait un inconnu. Un inconnu qui bien trop vite a pris une place particulière dans mon cœur, une place que personne jusque-là n’avait pu saisir. Je suis tombée amoureuse de ce garçon au visage ravageur, à ce sourire si rare et pourtant si parfait.

Tout en lui m’a plu, absolument tout, même ce petit côté sombre. Je ne sais pas pourquoi, j’étais attirée par lui, au point où j’ai ressenti bien plus que de l’attirance. Dès qu’il s’éloignait de moi, j’avais l’impression de ressentir une vague de froid, de tristesse. Dès lors qu’il réapparaissait, le soleil brillait à nouveau, cette sensation de chaleur en sa présence se faisait plus forte, plus puissante. Je n’ai plus eu de doute sur mes sentiments à son égard ce soir-là, celui où je l’ai embrassé au beau milieu de l’Institut. Je me sentais comme entière, comme si j’avais retrouvé la moitié de moi-même, une partie qu’illuminait ces temps sombres que je traversais.  

Toutefois, l’orage n’a pas tardé à venir me voler ce petit bonheur que je me construisais malgré tout. Valentin, celui qui était mon père, est aussi le sien. Jace est mon frère, et à cause de ça, je ne peux pas être avec lui. Non pas que je le veuille pas, mais je ne le peux tout simplement pas. Je l’aime, c’est une certitude, mais malgré tout, il demeure mon frère, une limite infranchissable. Après tout le mal que Valentin avait causé, il venait encore me faire souffrir, nous faire souffrir. Depuis lors, tout notre petit monde s’est écroulé, venant creuser un fossé entre nos deux êtres. Je ne peux pas lui en vouloir pour la distance qu’il a voulu instauré entre nous, c’était normal, c’était sa façon à lui de gérer la nouvelle, le choc qui venait de s’abattre sur nous. D’ailleurs, j’ai eu l’occasion de lui parler à ce sujet, et autant dire que cela ne fut pas facile pour nous deux. Il est énervé par la nouvelle, énervé d’être tombé amoureux de moi, sa sœur. Je le comprends tout à fait, même si je ne regrette pas de l’aimer, c’est une part de moi, certes elle me fait souffrir plus que tout, mais elle est bien réelle. La seule chose, c’est que je dois la garder pour moi, tout faire pour ne pas montrer mes sentiments même s’ils sont connus. Ce qu’il me reste à faire, c’est le soutenir, il est de mon sang, mon grand frère. Après tout ce qu’il a fait pour moi, c’est à mon tour de le soutenir, surtout après ce qui vient de se passer avec Valentin chez Camille, la main d’Hodge, il se sent coupable, en colère, il a l’impression d’être comme notre père, et ça, je ne l’accepte pas. Il faut que je lui fasse comprendre que ce n’est pas le cas.

En haut de l’Empire State Building, je scrutais la vue magnifique  qu’offrait une telle hauteur. New York était illuminée de milles lumières toutes plus vibrantes les unes que les autres. J’avais rarement eu l’occasion de prendre le temps de visiter les principaux monuments de cette ville. Oui j’ai vécu en tant que terrestre pendant dix-huit années mais il n’empêche que j’ai fait plein de chose qui m’occupaient, notamment gérer mon fou de meilleur ami. Mais ce soir je voulais un cadre plaisant pour la discussion qui allait arriver. Je voulais soutenir mon frère, le convaincre d’abandonner ses idées noires, cette pensée ridicule qui l’habite. M’emparant de mon téléphone portable, je me mis à taper rapidement quelques mots, tout en imaginant la suite de la conversation à venir « Rejoins-moi en haut de l’Empire State Building s’il te plait. C’est urgent. ». Prenant une bouffée d'air, j'envoyais enfin le message à Jace. Dans un sens, mes mots étaient vrais. C’est une urgence, plus il s’entêtera à penser qu’il ressemble à notre père, moins il ira bien. Et tout ce que je veux moi, en tant que sœur, certes amoureuse, c’est qu’il aille mieux, qu’il arrête de penser à des choses qui ne sont pas vraies. Il n’est pas comme Valentin, et je compte bien le lui prouver, tout comme ma loyauté envers lui. Jamais je ne l’abandonnerai, quoi qu’il fasse, quoi qu’il dise, je serai toujours là pour le soutenir, en toute circonstances. Car s’il a besoin de moi, j’ai tout autant besoin de lui. A jamais.


by .ANGELUS



My heart is yours, my lips are yours.

My half  I had a choice to do. And I choose you. Because I love you since the first time I saw your eyes, my heart became yours. I'm in love with you. I want to be with you and nobody else. I swear all my soul is yours.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Golden Boy

Je suis ici depuis le : 03/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Dominic Sherwood. . J'ai actuellement : 19 ans. ans mais déjà : 9315 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 8089 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Le Charismatique Aiden Bradford o/ .Je n'ai qu'un but dans la vie : : Accomplir la mission qui incombe à mon sang. . Pour cela, je réside actuellement : à l'Institut de New York. tout en étant d'une humeur : Céleste o/ . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

♥️ Clarissa - Clary, ou plutôt Clarissa car moi je l'aime ton prénom. Toi et moi on peut dire que notre relation est digne d'une attraction terrestre, des hauts et des bas tout ça pour un mélange d'amusement et de peur au fil des étapes. Cela faisait un moment que je m'étais rendu compte de mes sentiments pour toi, mais tu étais ma soeur, je devais donc lutter de toutes mes forces contre cet amour. Pourtant, j'ai eu beau faire tout ce que je voulais, je n'ai jamais pu effacer cet amour, rien ne pouvait changer cela. Dorénavant, nous avons enfin atteint l'aboutissement de notre relation, je sais maintenant que je t'aime plus que tout dans ce monde et que je veux être avec toi de tout mon coeur. Je ne sais pas ce que l'avenir nous réserve Clary, mais je sais que je me battrai pour que nous ayons un futur.♥️


♣️ Tanya - Tanya, toi et moi nous nous connaissons depuis toujours. Tu me portais dans tes bras quand je n'étais encore qu'un bébé. Tu as été ma première amie, et sans aucun doute la plus sincère. Mais toi et moi c'est encore plus que ça, c'est une symbiose d'esprits, plus forts encore que des parabatai, tu lis en moi autant que je lis en toi, tu as les mêmes envies, les mêmes goûts, nous sommes le sens littéral de l'expression âme soeur. Aujourd'hui nous avons conçu la vie ensemble, nous avons mis le meilleur de nous deux dans un petit ange. Je n'ai pas de mot pour décrire à quel point tu es importante pour moi, tu es aussi précieuse pour moi que l'est l'oxygène pour mes poumons, si je te perds, je meurs intérieurement. Je t'aime énormément Tanya Epinguer, et quoi qu'il puisse arriver, rien ne changera jamais cela. ♣️


♠️ Naya - Naya, sans doute mon plus grand accomplissement. Je n'aurai jamais pensé devenir père si tôt et pourtant maintenant que je le suis, je ne me vois pas sans toi. Tu es littéralement ma raison de vivre, je peux être triste ou bien en colère, dès que je te vois, j'oublie tout et je suis apaisé. Avant toi, je n'avais jamais eu peur de la mort, je me disais que cela faisait parti de mon travail mais dorénavant je ne veux pas mourir, je ne veux pas que tu sois comme moi, je veux que tu connaisses ton père, que tu me connaisses. N'oublie jamais que je serais toujours là pour toi, je ne t'abandonnerai jamais ma fille chérie, car il n'y a pas de mot pour décrire l'amour qu'un père a pour sa fille. ♠️

Journal intime
Mon statut: En couple avec Clary ♥
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: [TERMINE]« I need you Jace, whatever events that we shall have to face. » ✝ Clace
Ven 22 Avr - 19:37
          



« I need you Jace, whatever events that we shall have to face. » ♠ Feat Clary Fray


Tout le long de ma vie, de ma courte vie certes, je ne me suis jamais laissé prendre d'affection amoureuse pour une femme, du moins cela, c'était avant de rencontrer cette chère Clary Fray. Peut-être est-ce dû à l'éducation de Valentin ou bien cela vient tout simplement de moi en général, mais je n'ai jamais ressenti le besoin de me lier à une femme, mon père m'avait toujours dit que l'amour était une faiblesse et que les proches nous empêchait d’avancer. Je me devais de rester célibataire pour devenir le grand Chasseur d'Ombre que je suis aujourd'hui, concentrer toutes mes émotions dans l'entraînement et devenir plus fort. Cependant je restais un homme, un homme bien évidemment très attiré par le corps de la femme, voilà pourquoi il m'arrivait souvent de passer des nuits dans les lits des Chasseuses d'Ombre de l'Institut, souvent les mêmes car je n'allais voir que les plus belles évidemment. Par contre, je faisais ce genre de choses seulement avec les Chasseuses d'Ombre, sans aucun doute l'éducation de Valentin m'avait poussé à me méfier des Créatures Obscures et par conséquent rien que l'idée d'avoir des ébats sexuels avec me donnait envie de vomir. Seule Isabelle connaissait le nombre exact de mes conquêtes, elle avait toujours été ma confidente, j'aimais bien me confier à elle et donc elle en profitait pour me soutirer tout genre d'informations comme les noms de mes conquêtes.

Cependant mon monde a totalement changé dès que je l'ai rencontré Elle, cette femme a complètement chamboulé ma vie paisible et y a apporté sa touche de folie. Au départ, elle m'intriguait, je ne comprenais pas comment une simple terrestre avait pu me voir, comment elle pouvait posséder la seconde vue alors que normalement cela était impossible. Heureusement que je l'ai suivi d'ailleurs, car sinon elle serait morte et je n'aurais jamais eu les réponses à mes questions. Quand j'ai appris qui elle était, l'intrigue s'est transformée en fascination, une chasseuse d'ombre qui ne connaissait rien de ce monde, je comptais bien la prendre sous mon aile, voilà pourquoi je lui ai promis de l'aider à retrouver sa mère. Mais il faut dire que dès le début, j'avais bien senti cette attraction qui s'était formée entre nous, il est vrai que tu es une très belle femme, mais c'était plus que ça, comme si nous étions liés depuis bien avant notre rencontre. Au fil du temps, j'ai bien senti que le mur de glace que j'avais laissé se former autour de mon coeur, était en train de tomber en morceaux et que je développais une affection toute particulière pour toi. Mais ce fut réellement lors de notre premier baiser que la révélation m'arriva en plein visage, j'avais bel et bien développé des sentiments amoureux à ton encontre, et petit à petit je tombais amoureux de plus en plus, au point où je ne voyais plus ma vie sans toi. Voilà pourquoi je me suis mis à te soutenir et à te suivre envers et contre tout, défiant l'Enclave et mes proches, tant que j'étais avec toi, je m'en fichais complètement. Mais il a fallu ensuite que la vie nous rattrape, qu'elle détruise notre idylle fragile en mille morceaux, on a appris que nous étions frère et soeur, tous deux enfants de Valentin Morgenstern. Je ne saurais pas décrire exactement ce que j'ai ressenti à ce moment-là, je crois qu'il n'existe aucun mot pour décrire cette émotion, le sentiment qu'on vous arrache le coeur, qu'on vous détruit morceau après morceau et que vous, vous êtes impuissant sans pouvoir rien faire. Il a pourtant fallu que j'accepte la réalité, tu es ma soeur, et malgré le fait que nous sommes tous les deux amoureux l'un de l'autre, nous ne pourrons jamais être ensemble, je suis condamné à faire taire mes sentiments et à souffrir avec eux.

Je revenais de mon footing et je me dirigeais aussitôt vers ma chambre, les écouteurs dans l'oreille et l'esprit ailleurs. J'aimais bien courir dans les rues de New York, les gens avaient beau y voir que la pollution et l'attroupement massif, moi j'y voyais une ville gigantesque et magnifique, et le fait d'être invisible aidait pas mal pour se fondre dans la masse. Et puis, êtes vous déjà aller courir dans Central Park ? Si ce n'est pas le cas, vous ne savez pas ce que vous ratez, un parc magnifique avec de la nature à perte de vue, c'est revigorant de passer des immeubles ternes à cette vue exaltante, c'est comme une piqûre d'adrénaline en plein dans le coeur, on a aussitôt la forme et le moral après cela. Une fois dans ma chambre, j'enlevais mes vêtements sales quand je reçus un message de cette chère Clary, elle m'invitait à la rejoindre au haut de l'Empire State Building mais elle ne disait pas la raison. Toutes les raisons possibles me passèrent alors en tête, de la plus grave à la plus anodine, que me voulait-elle et pourquoi en haut de ce monument, je devais faire vite pour la rejoindre et découvrir de quoi il en retournait. Je fonçai aussitôt dans la salle de bain et précisément sous l'eau chaude de la douche pour effacer la saleté et l'odeur de transpiration de mon footing, je pris grand soin de bien savonner, et de shampouiner mes cheveux, la chose la plus importante de mon corps à mes yeux. Il ne me fallut pas longtemps pour sortir de la douche tout propre et commencer à me sécher tout en choisissant les vêtements que j'allais porter pour cette rencontre à l'extérieur. J'avais beau avoir un style simple, il n'en restait pas moins raffiné pour autant. Je décidai de porter, un jean slim noir, une chemise bleue et un blazer noir. Je ne mis pas longtemps avant d'être pleinement habillé, je retournai dans la salle de bain le temps de bien me coiffer, puis je glissai ma stèle et mon téléphone dans ma veste ainsi qu'une épée séraphique dans mon dos. Ensuite je pris la direction du garage, j'enfourchai ma moto et je sortis en trombe du garage en prenant la direction de l'Empire State.

Un quart d'heure plus tard, j'arrivai au pied du monument, mais je décidai de passer d'abord par une petite ruelle, je pris ma stèle et enlevai les runes de dissimulation sur mon abdomen et sur la moto, je ne pouvais pas être invisible en haut du monument tout de même. Je revins ensuite me garer au pied du monument tout en prenant soin de tracer une rune de scellement sur la moto pour ne pas qu'on me la vole, puis j'entrai dans le monument. Il me fallut seulement quelques minutes pour arriver en haut du monument, leur ascenseur était vraiment rapide il faut dire, je ne mis pas longtemps avant de voir la jeune femme dos à moi en train de regarder au loin. Je décidais d'en profiter en me glissant derrière elle et en passant mes bras autour de son abdomen tout en faisant un gros bisou sur sa joue.

"Hello Trésor ! Tu m'as demandé, me voilà ! Donc que me voulais tu ? Car je dois dire que je me suis posé mille-et-une questions pour trouver la raison de cette rencontre !" dit-il en murmurant à l'oreille de la jeune femme. Il ne voyait vraiment pas la raison de leur présence ici mais il se doutait que cela devait être important pour qu'elle le fasse venir ici, il espérait juste que ce ne soit pas quelque chose de grave.










I love you Clarissa..
From this moment, we will be one until death do us part.





Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Runic Girl

Je suis ici depuis le : 03/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Katherine McNamara . J'ai actuellement : 18 ans mais déjà : 8413 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 5849 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Tanya & Katerina .Je n'ai qu'un but dans la vie : : veiller sur ceux que j'aime. . Pour cela, je réside actuellement : à l'institut de NY tout en étant d'une humeur : heureuse. . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

UNCONDITIONAL LOVE
Jace... Nous nous sommes éloignés l'un de l'autre pour de multiples raisons, et pourtant, quoi qu'on y fasse, quoi qu'on dise, on se retrouve de nouveau attiré l'un par l'autre. J'ai découvert pourquoi de mon côté. Je sais que je suis amoureuse de toi depuis le premier jour où j'ai croisé tes magnifiques yeux vairons. Je n'ai plus peur de dire ce que je ressens réellement au fond de moi. Et depuis que c'est fait, je dois bien admettre que je suis la plus heureuse des femmes. Car toi et moi, je le sais au fond, c'est gravé dans la pierre. Je t'aime plus que tout au monde Jonathan Christopher Lightwood et rien ne changera jamais cela.

ANCHOR IN THIS WORLD
Simon... Nous deux, nous avons traversé tellement de choses, tellement de moment drôle, triste, joyeux, énervant. Nous nous sommes relevés encore et toujours et nous le ferons à nouveau. Oui je ne suis plus avec toi, mais c'était pour ton bien, et le mien. Mais cela ne veut pas dire que je ne t'aime pas. Tu seras toujours l'un des êtres les plus importants dans mon coeur. Absolument toujours. Tu restes toujours dans ma vie, dans mon cœur, et je tiendrai toujours à toi plus qu'à ma propre vie.


Journal intime
Mon statut: Avec l'homme de ma vie #J ♥
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: [TERMINE]« I need you Jace, whatever events that we shall have to face. » ✝ Clace
Sam 30 Avr - 21:48
          





« I need you Jace, whatever events that we shall have to face. »
feat. Jace Wayland


New York de nuit est magnifique, la voir s’illuminer de mille feux est une chose fabuleuse à observer. Cette ville a quelque chose de magique, au-delà de ce que j’en sais à présent bien sûr. Elle est captivante au plus haut point, j’aime cette ville malgré ce que j’en connais aujourd’hui, j’aime sa magie, cette attraction qu’elle a sur moi. Elle me fait penser un peu à Jace, attrayant, magnifique et terrifiant par instant. C’est vrai que nous sommes très différents, il est mon frère, nous avons le même sang, mais lui a été élevé par Valentin, il l’a façonné à son image, a apporté une part de lui à Jace. Une part de lui majestueuse et effrayante à la fois, une partie de lui prête à tuer s’il le faut. Mais pour moi, il n’est pas comme Valentin, il a certes été éduqué par notre père, mais n’a pour autant pas le même esprit malade que lui. Jace est capable d’amour contrairement à Valentin et ça, je compte bien le lui montrer.

Comme pour me sortir de mes pensées, de grands bras vinrent m’enlacer, cette simple étreinte me suffisait à savoir que c’était lui, son simple contact, sa simple présence près de moi. Au contact de ses lèvres sur ma joue, je ne pus m’empêcher de sourire comme ses adolescentes amoureuses. Je l’aime du plus profond de mon être, et rien ne pourra m’empêcher de l’aimer chaque jour que Dieu fait. Le murmure de ses lèvres à mon oreille déclencha un frisson incontrôlé le long de mon échine. Il avait ce pouvoir sur moi, la faculté de me faire chavirer en un son de sa part. Je me suis alors retournée lentement, sans pour autant rompre nôtre étreinte, passant à mon tour mes bras autour de sa nuque et déposant un chaste baiser sur ses fines lèvres. « Bonsoir Honey. La raison de ta venue ne t’est pas inconnue car tu la connais déjà. Ici.. » dis-je avant de poser la paume d’une de mes mains sur son cœur. Mes yeux cherchèrent son regard et ne purent s’en décrocher à aucun instant. « Je voulais te parler de tout ça. De toi, de nous. De ce qui s’est passé avec Hodge.. ».

J’avais un peu de mal à savoir par où commencer, il y avait tellement de choses que j’avais envie de lui dire sur lui, lui montrer qu’il n’était pas un être malfaisant. Prenant une grande goulée d’air, je pris mon mal en main et décida de me lancer. « Il y a un mois maintenant, ma vie a totalement été chamboulée par un garçon, ou devrais-je dire, par un jeune homme. Un homme qui m’intrigua par un regard tout comme je l’intriguais par un simple contact. Nous ne pouvions tous deux exister dans l’esprit de l’autre, et pourtant. Pourtant nous sommes aujourd’hui bien présents dans la tête, dans le cœur de l’autre. Ce garçon, il m’a sauvé la vie plus d’une fois, il a toujours été là pour moi, toujours à me soutenir dans les épreuves même si celles-ci pouvaient lui être pénibles. Il n’a pas hésité à se mettre ceux qu’il aimait à dos pour moi, une inconnue. Je l’ai aimé, et je l’aime toujours, j’aime ce qu’il représente c’est vrai, mais je l’aime surtout pour qui il est là… » dis-je en caressant de mon pouce son cœur de ma main. Je repris tout en ne quittant pas un instant ce regard verrons qui me plaisait tant. « C’est un être merveilleux, ambitieux et narcissique parfois, mais cela participe à son charme. Il est très beau certes, mais ce n’est pas pour ça que je l’aime. C’est pour tout ce qu’il est à l’intérieur. C’est un jeune homme aimant, protecteur, qui n’hésite pas à se sacrifier pour ceux qui lui sont chers. Ce garçon se pense mauvais de par son géniteur, il se dit qu’il est comme lui, qu’il représente le Mal. Mais c’est une illusion qu’il se fait. Oui il a été élevé par lui, oui il a adopté des manières et des pensées de cet homme cruel. Mais il en est différent en bien des points. Ce garçon, il est capable de compassion, d’amour, il fait preuve chaque jour de sentiments que son père n’est pas capable. Il n’est pas un monstre quoi qu’il puisse penser de lui. Il est tout autre chose. C’est un héros, certes il ne se voit pas comme ça, mais un jour cela viendra, un jour il réalisera qu’il est un héros, qu’il est mon héros. J’aime ce garçon de tout mon être, je ne pourrais jamais cesser de l’aimer quoi qu’il arrive. Je ne pourrai jamais cesser de le supporter quoi qu’il arrive. Il représente bien plus que j’aurai imaginé dès le départ. C’est une part de moi, une partie au-delà des liens du sang qui nous unient. Cet homme, c’est mon âme sœur. Sans lui je ne suis rien. J’ai besoin de lui pour avancer. Et.. et j’aimerai qu’il comprenne que lui aussi il peut avancer, qu’il peut enfin voir en lui-même autre chose que ce que les liens du sang peuvent créer, qu’il s’imagine au-delà. Qu’il se voit comme je le vois moi. Qu’il comprenne quel homme formidable il est. Car c’est ce qu’il est, formidable.. »

Chaque parole que je venais de prononcer était sincère, je serai là pour lui, quoi qu’il fasse, quoi qu’il arrive. Pas comme une sœur le ferait, pas comme une femme amoureuse le ferait. Juste parce que je l’aime vraiment, du plus profond de mon être. A cet instant, je me qualifie comme ça, je suis une femme amoureuse de lui. Une femme qui veut son bonheur, qui veut qu’il comprenne qu’il n’est pas le monstre qu’il pense être. Les larmes roulaient sur mes joues sans que je puisse m’empêcher de les faire couler. Ma voix n’avait cependant pas vacillée, je restais forte, je voulais lui montrer que mes mots étaient sincères, solides. Que je voulais vraiment être son pilier, son ancre. Que quoi qu’il arrive, je serai là pour lui. Même si mes larmes à cet instant trahissaient ma peur, ma peur qu’il ne me croit pas. Qu’il n’arrive jamais à se voir comme autre chose que le fils de Valentin, qu’il se croit à jamais condamner à être comme lui, à être un monstre qu’il n’est pas.


by .ANGELUS



My heart is yours, my lips are yours.

My half  I had a choice to do. And I choose you. Because I love you since the first time I saw your eyes, my heart became yours. I'm in love with you. I want to be with you and nobody else. I swear all my soul is yours.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Golden Boy

Je suis ici depuis le : 03/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Dominic Sherwood. . J'ai actuellement : 19 ans. ans mais déjà : 9315 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 8089 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Le Charismatique Aiden Bradford o/ .Je n'ai qu'un but dans la vie : : Accomplir la mission qui incombe à mon sang. . Pour cela, je réside actuellement : à l'Institut de New York. tout en étant d'une humeur : Céleste o/ . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

♥️ Clarissa - Clary, ou plutôt Clarissa car moi je l'aime ton prénom. Toi et moi on peut dire que notre relation est digne d'une attraction terrestre, des hauts et des bas tout ça pour un mélange d'amusement et de peur au fil des étapes. Cela faisait un moment que je m'étais rendu compte de mes sentiments pour toi, mais tu étais ma soeur, je devais donc lutter de toutes mes forces contre cet amour. Pourtant, j'ai eu beau faire tout ce que je voulais, je n'ai jamais pu effacer cet amour, rien ne pouvait changer cela. Dorénavant, nous avons enfin atteint l'aboutissement de notre relation, je sais maintenant que je t'aime plus que tout dans ce monde et que je veux être avec toi de tout mon coeur. Je ne sais pas ce que l'avenir nous réserve Clary, mais je sais que je me battrai pour que nous ayons un futur.♥️


♣️ Tanya - Tanya, toi et moi nous nous connaissons depuis toujours. Tu me portais dans tes bras quand je n'étais encore qu'un bébé. Tu as été ma première amie, et sans aucun doute la plus sincère. Mais toi et moi c'est encore plus que ça, c'est une symbiose d'esprits, plus forts encore que des parabatai, tu lis en moi autant que je lis en toi, tu as les mêmes envies, les mêmes goûts, nous sommes le sens littéral de l'expression âme soeur. Aujourd'hui nous avons conçu la vie ensemble, nous avons mis le meilleur de nous deux dans un petit ange. Je n'ai pas de mot pour décrire à quel point tu es importante pour moi, tu es aussi précieuse pour moi que l'est l'oxygène pour mes poumons, si je te perds, je meurs intérieurement. Je t'aime énormément Tanya Epinguer, et quoi qu'il puisse arriver, rien ne changera jamais cela. ♣️


♠️ Naya - Naya, sans doute mon plus grand accomplissement. Je n'aurai jamais pensé devenir père si tôt et pourtant maintenant que je le suis, je ne me vois pas sans toi. Tu es littéralement ma raison de vivre, je peux être triste ou bien en colère, dès que je te vois, j'oublie tout et je suis apaisé. Avant toi, je n'avais jamais eu peur de la mort, je me disais que cela faisait parti de mon travail mais dorénavant je ne veux pas mourir, je ne veux pas que tu sois comme moi, je veux que tu connaisses ton père, que tu me connaisses. N'oublie jamais que je serais toujours là pour toi, je ne t'abandonnerai jamais ma fille chérie, car il n'y a pas de mot pour décrire l'amour qu'un père a pour sa fille. ♠️

Journal intime
Mon statut: En couple avec Clary ♥
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: [TERMINE]« I need you Jace, whatever events that we shall have to face. » ✝ Clace
Mer 4 Mai - 16:20
          



« I need you Jace, whatever events that we shall have to face. » ♠ Feat Clary Fray


Elle avait raison, durant le chemin pour venir ici, j'avais bien réfléchi à la raison de ma convocation et la raison qui revenait le plus était l'éclaircissement des derniers événements, je savais bien que tôt ou tard j'aurais le droit à cette discussion mais je ne pensais pas qu'elle viendrait si vite. Que devais je répondre ? Moi-même j'étais totalement perdu par rapport à ces dernières semaines, il s'était passé tellement de choses que non seulement je ne savais plus où était ma place mais en plus je ne savais pas avec qui elle était. J'étais tout d'abord tombé amoureux pour la première fois, et durant un instant j'avais pu imaginer atteindre le bonheur avec cette personne. Mais il avait fallu que le destin me rattraper en me ramenant ce que je pensais être mon père, alors qu'en fait il s'agissait de mon vrai père caché sous l'apparence de mon faux père, le père que je partageais avec la femme que j'aime et qui par conséquent devenait inaccessible à partir de maintenant. Je venais donc d'apprendre que mon père était un monstre, sans doute le plus grand monstre de l'histoire des Chasseurs d'Ombre et en plus je ne pourrais jamais être avec la femme que j'aime car il ne s'agissait de nul autre que ma soeur. Et pour conclure le tout, l'homme avec qui je me suis entraîné depuis mes dix ans, mon professeur, mon mentor si j'ose dire, nous a trahi et a donné la Coupe Mortelle à mon père. J'ai dû le stopper en lui subtilisant une main au passage, et si Alec ne m'avait pas arrêté, je l'aurais sûrement tué, je voulais qu'il paye pour cette trahison. C'était comme si on avait lancé une tornade en plein sur ma vie, chamboulant et démolissant tout ce que je pensais être fiable. J'aurais voulu lui cacher toutes mes interrogations mais je savais bien que je n'y arriverais pas, avec elle mon armure de méchant et mystérieux garçon ne marchait pas, c'était comme si quoi qu'il se passe, elle arrivait à passer au travers et à me voir tel que je suis.

Par où devais-je commencer, je savais bien qu'elle avait besoin d'être rassuré mais comment peut-on rassurer une personne quand nous-même nous ne le sommes pas. Je ne possédais pas les réponses, je ne pouvais pas savoir ce qui allait se passer ensuite, comment la suite des événements allait nous affecter. Je me devais de jouer mon rôle, le rôle du garçon méchant qui ne se laisse toucher par rien du tout et qui ne craint rien du tout, je devais conserver cette image surtout en cette période trouble, je savais bien que mes proches ne le reconnaîtraient pas mais mon côté intrépide et sans peur leur permettait de se rassurer eux-même, je leur permettais ainsi d'oublier leurs problèmes pour se concentrer sur moi. J'avais pris depuis longtemps maintenant l'habitude d’apporter l'attention sur moi, certes c'était en partie à cause de mon orgueil, mais c'était aussi pour délester les gens de leurs soucis en se défoulant sur moi, il fallait bien un bouc-émissaire et j'acceptais entièrement ce rôle. Le seul souci dans ce rôle c'est que je ne pouvais pas m'épancher devant eux car j'étais ce sur quoi ils se reposaient, et puis en plus personne ne pourrait vraiment comprendre ce que je traversais et ce qui tourmentait mon esprit. Tout le monde voyait Valentin comme un monstre, et en grande partie moi aussi, mais pas totalement, je ne pouvais pas m'empêcher de ressentir une part d'affection pour lui, à cause de certains bons moments que j'avais passé avec lui durant mon enfance. Car après tout, Jocelyn m'avait abandonné, lui seul était là, et même s'il m'avait abandonné plus tard, il m'avait quand même élevé durant dix ans, ce n'est pas rien, il avait fait de moi en grande partie l'homme que je suis aujourd'hui, et c'est pour cela que je ne pouvais pas le rayer totalement de mon coeur.

"Je savais que tôt ou tard, on aurait cette discussion, avec tous les événements qui se sont produits ces dernières semaines, cela paraissait évident ! Je ne sais pas vraiment ce que tu veux que je te dise, oui ma vie a été chamboulé, au point où j'ai l'impression de m'être pris un tsunami dans la tête ! Les choses dans ma vie que je pensais, être des vérités absolues, se sont révélées être en fait des mensonges grossiers, je ne sais même plus qui je suis et comment je dois m'appeler ! Je pensais être Jace Wayland, et en partie Lightwood.. Mais il s'avère en fait que je suis Jace Morgenstern, l'homme qu'on m'a appris à détester et qui je pensais avait fait tué mon père, se révèle être mon père ! Donc vois-tu, après ça, je ne vois pas comment je pourrais avoir les idées claires... !"dit-il en soupirant et en n'arborant aucune émotion sur le visage. Elle ne pouvait pas comprendre ce qu'il traversait, personne ne le pouvait, ils pouvaient juste essayer de compatir mais ils ne comprendraient jamais.

D'un côté je trouvais cela adorable la vision qu'elle avait de moi mais de l'autre je trouvais cette vision naïve, elle ne me connaissait que depuis quelques semaines tout au plus, elle ne pouvait donc en aucun cas savoir qui j'étais au fond de moi. Elle ne pouvait pas savoir par exemple que j'avais toujours ressenti cette noirceur tapie dans l'ombre et n'attendant que le bon moment pour sortir, elle ne pouvait pas savoir que le combat est une obligation et un métier pour la plupart tandis que pour moi c'est une passion, j'en ai besoin, j'ai besoin de combattre pour me sentir bien. Tout ce qu'elle voyait de moi était le fait que je l'avais sauvé et que j'avais continué de l'aider contre vents et marrées, ce qu'elle ne voyait pas en moi, c'était le deuxième côté, le côté tueur qui ne reculerait pas devant faire couler le sang si l'envie lui prenait, exactement ce que j'avais voulu faire à Hodge. Il fallait arrêter de se voiler la face et, pour une fois, utiliser des proverbes terrestres, "Les chiens ne font pas des chats" ou "La pomme ne tombe jamais loin de l'arbre". Elle ne pouvait pas me sauver, tout d'abord parce que l'amour l'aveuglait, elle me voyait telle qu'elle le voulait et non comme je suis réellement, mais aussi parce que j'étais bel et bien un cas irrécupérable. J'aurais tellement voulu être telle qu'elle me décrivait mais ce n'était pas le cas, j'étais le démon dont ont peur les enfants, le genre de tueur qui effraye les populations et pour finir tout simplement, le fils de Valentin, un monstre moi aussi en somme.

"Tu te trompes Clary.. Tu me vois telle que tu le voudrais, et non comme je suis réellement ! Mais pour ta défense, on dit que l'amour rend aveugle.. Je ne suis pas le chevalier blanc Clary.. Je suis plutôt le chevalier noir, oui je sauve des gens mais j'ai aussi une grande noirceur en moi, une noirceur qui ne demande qu'à sortir tout le temps ! Si Alec ne m'avait pas arrêté, j'aurais tué Hodge sans la moindre hésitation, pourquoi ? Tout simplement parce que je voulais qu'il paye, je ne voulais pas qu'il vive après nous avoir trahi, alors quel genre de héros penserait ça, dis moi ? Tu ne peux pas me comprendre ! Toi, tu as une vie paisible de Terrestre, aimée profondément par ta mère, protégée par Luke, et t'amusant avec ton meilleur ami.. ! Moi j'ai été abandonné par ma mère à la naissance.. Certes elle ne savait pas que j'avais survécu mais elle aurait pu au moins chercher, fouiller.. Non au lieu de ça, elle a quitté Idris pour sauver son deuxième enfant, se fichant éperdument de son premier enfant ! Valentin est peut-être un tueur mais lui il est resté pour m’élever durant dix ans, et certes il m'a abandonné mais au moins il a joué son rôle de père un temps, on peut pas en dire autant de Jocelyn ! Donc comme je disais, tu ne peux pas me comprendre, toi tu as tout eu tandis que moi on ne m'a rien laissé, j'ai été abandonné par mes parents, je suis tombé amoureux d'une seule fille et il s'avère que c'est ma soeur... Et mon professeur, celui que je considérais comme mon mentor était en fait un traître qui nous a jamais aimé et qui jouait juste un rôle ! Alors je t'écoute, vu que tu as réponse à tout, comment pourrais-je me relever de tout ça.. Ma vie est chaotique et tu le sais bien ! Je lui ressemble, je ressemble à notre père mais ça tu ne peux pas le savoir vu que tu ne l'as jamais connu, que tu le veuilles ou non, je suis un tueur comme lui !" Il avait été dur mais il avait surtout été franc, il avait dit tout ce qu'il pensait et sans aucun doute la vérité. Elle ne pourrait jamais le comprendre, elle, elle avait vécu comme une princesse au centre de l'attention tandis que lui comme le mouton noir rejeté par ses parents, ils étaient diamétralement opposés là dessus.










I love you Clarissa..
From this moment, we will be one until death do us part.





Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Runic Girl

Je suis ici depuis le : 03/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Katherine McNamara . J'ai actuellement : 18 ans mais déjà : 8413 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 5849 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Tanya & Katerina .Je n'ai qu'un but dans la vie : : veiller sur ceux que j'aime. . Pour cela, je réside actuellement : à l'institut de NY tout en étant d'une humeur : heureuse. . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

UNCONDITIONAL LOVE
Jace... Nous nous sommes éloignés l'un de l'autre pour de multiples raisons, et pourtant, quoi qu'on y fasse, quoi qu'on dise, on se retrouve de nouveau attiré l'un par l'autre. J'ai découvert pourquoi de mon côté. Je sais que je suis amoureuse de toi depuis le premier jour où j'ai croisé tes magnifiques yeux vairons. Je n'ai plus peur de dire ce que je ressens réellement au fond de moi. Et depuis que c'est fait, je dois bien admettre que je suis la plus heureuse des femmes. Car toi et moi, je le sais au fond, c'est gravé dans la pierre. Je t'aime plus que tout au monde Jonathan Christopher Lightwood et rien ne changera jamais cela.

ANCHOR IN THIS WORLD
Simon... Nous deux, nous avons traversé tellement de choses, tellement de moment drôle, triste, joyeux, énervant. Nous nous sommes relevés encore et toujours et nous le ferons à nouveau. Oui je ne suis plus avec toi, mais c'était pour ton bien, et le mien. Mais cela ne veut pas dire que je ne t'aime pas. Tu seras toujours l'un des êtres les plus importants dans mon coeur. Absolument toujours. Tu restes toujours dans ma vie, dans mon cœur, et je tiendrai toujours à toi plus qu'à ma propre vie.


Journal intime
Mon statut: Avec l'homme de ma vie #J ♥
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: [TERMINE]« I need you Jace, whatever events that we shall have to face. » ✝ Clace
Ven 6 Mai - 16:25
          





« I need you Jace, whatever events that we shall have to face. »
feat. Jace Wayland


La peur. Je ne l’avais pas ressentie aussi forte en moi depuis le soir où ma vie avait basculée. Et pourtant, à cet instant précis, je craignais beaucoup. J’avais peur que Jace ne comprenne pas mes propos, qu’il ne me croit pas, ou dise au contraire que je me trompais sur toute la ligne. Pourtant, je ne suis pas la seule à penser ce que j’ai dit, je le sais. Jace est aux yeux de beaucoup une personne bonne, courageux et héroïque. Seulement, lui, ne se voyait pas comme ça, il se voyait uniquement comme le fils de Valentin, pas comme autre chose. Oui il est le fils de Valentin, tout comme moi, mais il n’est pas pour autant comme lui, même s’il a été élevé par sa personne. Malheureusement, ça, il ne compte pas l’intégrer, et j’aurai du m’en douter. J’aimerai tellement pourtant qu’il me comprenne, qu’il se voit comme je le vois. Peut-être était-ce impossible, mais comment le savoir si on n’essaye pas ?

Au ton de sa voix, il était sur la défensive, en même temps, cela pouvait se comprendre. Je lui demandais de parler de tout ça, des sujets qui fâchent. Mais parfois, on n’a pas le choix. Il faut savoir aborder les choses déplaisantes pour mieux aller de l’avant. Ici, on devait parler de lui, de sa relation avec Valentin, de l’incident avec Hodge. Toutefois, son visage était fermé, sans émotion aucune. Cette vue de lui eut pour incidence de serrer un peu plus mon cœur dans ma poitrine, ayant l’impression que plus cela allait ; plus il redevenait froid avec moi, comme il l’est avec les autres. Prenant une grande inspiration, je m’approchais de lui et vint délicatement caresser sa joue. Mon regard cherchait à accrocher à ses yeux verrons que j’aime tant. Quant à ma voix, elle prit une tonalité douce et apaisante « C’est normal que ton esprit soit chamboulé. Tout est arrivé si vite, si fort. Mais tu demeures un Wayland de nom, un Lightwood de famille. Certes Valentin est ton père, mais ce n’est pas lui ta famille. Ta famille c’est ceux qui ont toujours été là pour toi, et qui le seront toujours. Peu importe ce qui arrivera dans le futur. C’est par rapport à eux que tu dois te référer, à eux que tu dois te dénommer. Pas à un quelconque géniteur. ».

A chacune des paroles que Jace prononçait,  je pouvais sentir les larmes monter à mes yeux, mon cœur se déchirer un peu plus dans ma poitrine. Il venait de se montrer très dur dans ses propos, mais d’un côté, c’était sa façon de se protéger et d’essayer de me faire comprendre son point de vue. Je réussissais cependant à empêcher les larmes de rouler, ne voulant pas me montrer faible devant lui. « Tu as raison, tout comme j’ai raison. Tu as tort tout comme j’ai tort. Oui, je te vois peut-être trop d’une façon idyllique parce que je suis amoureuse de toi. Mais peut-être que tu te vois tel un monstre juste parce que tu as appris qui est ton véritable père. Tout le monde fait des erreurs, personne n’est à l’abri d’un dérapage, même les meilleurs d’entre nous. Les erreurs, cela arrive Jace. Tu aurais pu en commettre une ce soir-là, si tu l’avais tué. Mais tu n’aurais pas été un monstre pour autant. Tu aurais commis une erreur voilà tout.. Tu parles de notre mère comme si elle t’avait abandonné et que tu as été le seul à souffrir d’un manque d’amour maternel. Mais tu n’es pas le seul, ta vie fut beaucoup plus dur que moi, je te l’accorde, mais tu étais quand même entouré par des personnes qui t’aimaient au fond. Alec.. Izzy… Max.. Robert et Maryse. Tous t’ont aimé et t’aiment encore. Tout comme je n’ai pas été seule. J’ai vécu comme toi sans une présence paternelle, mais j’ai été entouré par notre mère, par Luke et Simon. C’est vrai. Mais moi aussi il me manque ce trou en moi. Pour cela, la famille, pour les personnes qui t’ont aimé, tu en as eu tout comme j’en ai eu. Certes tu as affronté plus d’épreuves, mais tu n’étais pas seul Jace.. »

Quand il avait abordé le passage où il ressemblait à Valentin, j’avais envie de crier que non, qu’il se trompait. Il n’est pas comme lui. Oui il y a une part sombre en lui, mais il n’est pas le seul à l’avoir, nous la possédons tous à notre façon. « Tu parles du fait que tu lui ressembles, que tu as une part de méchanceté en toi. Un côté sombre de ta personne qui ne demande qu’à sortir. Mais tu n’es pas le seul. Nous sommes tous à notre manière, cruels. Nous avons tous un côté sombre qui veut sortir et tout ravager. Peut-être qu’il est plus proéminent chez toi, peut-être. Mais tu n’en es pas pour autant une mauvaise personne. Tu es un être bon Jace. Puis, tu sais.. Dans ce cas je pourrais te dire exactement la même chose. Je n’ai pas été élevée par lui, certes, mais il est mon géniteur. J’étais prête à le tuer à Renwick, je l’aurai fait. Est-ce que cela fait de moi une tueuse ? Non. Car c’était pour une bonne cause, c’était ce que je pensais être juste sur le moment. Tout comme tu pensais que c’était ce qu’il fallait faire pour Hodge.  »

Tournée vers lui, je cherchais à nouveau à capter son regard. Peut-être que je n’arriverai pas à le convaincre, peut-être que c’était peine perdue. Mais il y a une chose que je pouvais lui faire accepter. C’est le fait que peu importe ce qui se passera dans l’avenir, je serai toujours là pour lui. Je l’aime comme je n’ai jamais aimé personne, il est de mon sang. Il est une part de moi dont je ne pourrais jamais me décrocher «  Peu importe ce que tu peux penser de toi-même, je veux te dire une chose. Une seule et unique chose dont il t’est impossible de douter. ». J’approchais mes lèvres des siennes et vint y déposer un chaste baiser rempli d’amour, avant de poser mon front contre le sien et de murmurer « J’ai besoin de toi Jace, peu importe ce à quoi nous devrons faire face, nous les affronterons toujours ensemble. Toi et moi. Je te supporterai toujours, je serai toujours là pour toi pour n’importe quels événements. Je t’aime Jace, plus que quiconque. Tu représentes une part énorme de mon être et sans toi, je ne sais pas ce qui arriverait. Même si tu penses cela de toi-même, même si je n’arrive pas à te convaincre. Je ne veux pas que tu penses que je t’aime moins, que je ne serais plus là pour toi. Je ne veux jamais que tu crois de telles choses Jaja.. Jamais. »


by .ANGELUS



My heart is yours, my lips are yours.

My half  I had a choice to do. And I choose you. Because I love you since the first time I saw your eyes, my heart became yours. I'm in love with you. I want to be with you and nobody else. I swear all my soul is yours.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Golden Boy

Je suis ici depuis le : 03/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Dominic Sherwood. . J'ai actuellement : 19 ans. ans mais déjà : 9315 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 8089 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Le Charismatique Aiden Bradford o/ .Je n'ai qu'un but dans la vie : : Accomplir la mission qui incombe à mon sang. . Pour cela, je réside actuellement : à l'Institut de New York. tout en étant d'une humeur : Céleste o/ . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

♥️ Clarissa - Clary, ou plutôt Clarissa car moi je l'aime ton prénom. Toi et moi on peut dire que notre relation est digne d'une attraction terrestre, des hauts et des bas tout ça pour un mélange d'amusement et de peur au fil des étapes. Cela faisait un moment que je m'étais rendu compte de mes sentiments pour toi, mais tu étais ma soeur, je devais donc lutter de toutes mes forces contre cet amour. Pourtant, j'ai eu beau faire tout ce que je voulais, je n'ai jamais pu effacer cet amour, rien ne pouvait changer cela. Dorénavant, nous avons enfin atteint l'aboutissement de notre relation, je sais maintenant que je t'aime plus que tout dans ce monde et que je veux être avec toi de tout mon coeur. Je ne sais pas ce que l'avenir nous réserve Clary, mais je sais que je me battrai pour que nous ayons un futur.♥️


♣️ Tanya - Tanya, toi et moi nous nous connaissons depuis toujours. Tu me portais dans tes bras quand je n'étais encore qu'un bébé. Tu as été ma première amie, et sans aucun doute la plus sincère. Mais toi et moi c'est encore plus que ça, c'est une symbiose d'esprits, plus forts encore que des parabatai, tu lis en moi autant que je lis en toi, tu as les mêmes envies, les mêmes goûts, nous sommes le sens littéral de l'expression âme soeur. Aujourd'hui nous avons conçu la vie ensemble, nous avons mis le meilleur de nous deux dans un petit ange. Je n'ai pas de mot pour décrire à quel point tu es importante pour moi, tu es aussi précieuse pour moi que l'est l'oxygène pour mes poumons, si je te perds, je meurs intérieurement. Je t'aime énormément Tanya Epinguer, et quoi qu'il puisse arriver, rien ne changera jamais cela. ♣️


♠️ Naya - Naya, sans doute mon plus grand accomplissement. Je n'aurai jamais pensé devenir père si tôt et pourtant maintenant que je le suis, je ne me vois pas sans toi. Tu es littéralement ma raison de vivre, je peux être triste ou bien en colère, dès que je te vois, j'oublie tout et je suis apaisé. Avant toi, je n'avais jamais eu peur de la mort, je me disais que cela faisait parti de mon travail mais dorénavant je ne veux pas mourir, je ne veux pas que tu sois comme moi, je veux que tu connaisses ton père, que tu me connaisses. N'oublie jamais que je serais toujours là pour toi, je ne t'abandonnerai jamais ma fille chérie, car il n'y a pas de mot pour décrire l'amour qu'un père a pour sa fille. ♠️

Journal intime
Mon statut: En couple avec Clary ♥
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: [TERMINE]« I need you Jace, whatever events that we shall have to face. » ✝ Clace
Dim 8 Mai - 19:30
          



« I need you Jace, whatever events that we shall have to face. » ♠ Feat Clary Fray


Était-ce elle qui avait raison ? Était-ce la vérité que je ne devais pas me référer à mon géniteur, à mon père, à Valentin. Je ne le voyais pas ainsi dans mon esprit, il m'avait élevé pendant dix ans, m'avait façonné à son image, cela paraissait donc logique que je me réfère à lui étant donné que je suis son fils et que je suis une copie de lui en plus jeune. Je n'avais définitivement rien d'un Wayland, que ce soit par le sang ou par l'éducation, car au final ce n'était pas vraiment Michael Wayland qui m'avait élevé. En ce qui concerne les Lightwood, j'en suis effectivement un, cela fait déjà neuf ans que je suis à leurs côtés, ils ont finalisé la construction de l'homme que je suis aujourd'hui et je les considère tous comme ma famille. Je pouvais donc aujourd'hui me caractériser en me disant que j'étais Jace Morgenstern Lightwood, et c'est ainsi qu'une question se posait inexorablement dans mon esprit : Quel nom m'avait le plus façonné ? Quelles personnes m'avait le plus éduqué ? Valentin ou Robert et Maryse Lightwood ?. Si je m'écoutais de premier abord, je vous aurais dit que c'était bel et bien les Lightwood, rien que par le fait que j'appelle Robert et Maryse, Père et Mère. Mais si je cherchais plus en moi, je pouvais sentir cette part d'ombre, cette part qui m'a été transmise par mon père, ce cher Valentin, j'étais donc bel et bien partagé entre la lumière et l'obscurité, la bonté des Lightwood et la cruauté de Valentin. Et c'est exactement ce que Clary ne pourrait jamais comprendre, elle, elle avait connu que Jocelyn, elle ne se sentait donc pas partagé entre deux façons de vivre, elle avait été élevé dans l'amour et la sécurité, tandis que moi j'avais été partagé entre la violence et la cruauté d'un côté, et l'amour et la sécurité de l'autre, deux modes de vie bien opposés. C'était comme un combat de tous les jours, comme le symbole du Yin et du Yang, l'un n'existe pas sans l'autre, j'avais été façonné à partir des deux, le Jace sympathique et protecteur, le Jace hautain et cruel. C'est d'ailleurs à cause de cette deuxième personnalité que je me méfiais toujours des Créatures Obscures, Michael, alias Valentin, m'avait tellement inculqué le fait de ne pas leur faire confiance, que j'avais alors développé une méfiance générale envers ces créatures, une méfiance que j'arrivais à abaisser néanmoins si la personne se montrait digne de confiance.

Je n'avais pu m'empêcher de remarquer les larmes monter aux yeux de la jeune femme, et aussitôt la sensation s'était fait ressentir. Oui j'avais découvert cette sensation il y a seulement quelques jours, mon corps réagissait en fonction des émotions de la jeune femme, je ne le contrôlais plus dans ces cas-là. Si elle devenait triste, je ne pouvais m'empêcher de la prendre dans mes bras pour la consoler, si elle se mettait à sourire, je souriais aussitôt en retour, et si elle faisait la tête, je lui faisais tellement de bisous qu'elle se remettait à sourire aussitôt, mon corps était maintenant aux ordres des émotions de la jeune femme. C'est donc sans perdre une seconde que je me mis à la prendre dans mes bras pour la réconforter et m'excuser ainsi d'avoir été dur dans mes propos juste avant. Cependant, je comprenais enfin ce que Valentin avait voulu dire quand il m'avait dit que l'amour et mes proches me rendrait faible, si je ne pouvais même pas contrôler mon propre corps, qu'est ce que cela disait de moi au juste ? Que j'étais devenu le pantin d'une femme, que j'étais devenu si faible que je ne pouvais pas m'empêcher d'aider ceux qui me ralentissent. Mais je n'oubliais pas pour autant ce que Clary m'avait dit justement, que la première règle des Terrestres, est que l'amour n'est pas une faiblesse mais au contraire la plus grande force. Je me rendais compte qu'il y avait du vrai dans ces paroles, que je serais prêt à tout si l'un de mes proches se retrouvait en danger, que je prendrais tous les risques pour leur venir en aide, donc cela me donnait bel et bien une force supplémentaire.

"Tu ne peux pas comparer ta situation à la mienne.. Tu n'en as pas le droit à vrai dire.. Car est ce que je dois te rappeler que c'est pour te sauver toi que notre mère s'est enfui et m'a laissé derrière sans même jeter un coup d'oeil pour voir si j'étais vivant... Certes tu n'as pas eu de père, mais de ce que j'ai compris, notre mère t'a tellement aimé et tellement surprotégé que ça compensait largement pour deux ! Moi j'ai toujours cru que ma mère était morte à ma naissance, il y a quelques semaines, j'ai appris qu'elle m'avait abandonné au contraire, et ne viens pas me sortir cette excuse qu'elle ne savait pas.. Elle connaissait très bien Valentin, elle savait très bien qu'il était beaucoup trop fort pour mourir dans un simple incendie, et que jamais il ne m'aurait laissé brûler ! Elle le savait mais elle a choisi que te sauver toi était plus important que de revenir pour moi, tu es la raison de l'abandon de ma mère alors ne viens surtout pas me dire que toi tu as été malheureuse ! Sans compter le fait que Luke a été avec toi comme un père le serait avec sa fille, moi mon père m'a abandonné à mes dix ans ! Donc oui les Lightwood m'ont aimé, et m'ont accueilli mais ce ne sera jamais mes vrais parents pour autant, toi tu as eu une mère toute ta vie, la même mère qui m'a abandonné ! Maintenant, je ne t'en veux absolument pas pour cela, ce n'est pas de ta faute à toi.. Je te dis ça car je ne tolère pas que tu dises que nos parcours sont similaires, que tu le veuilles ou non Clary, tu as eu une vie de princesse comparé à moi !"dit-je tout en embrassant son front. Je ne lui en voulais absolument pas d'avoir eu la vie confortable, ce que je ne voulais pas, c'est juste qu'elle fasse comme si elle pouvait comprendre, car il était clair qu'elle ne le pourrait jamais. Pour elle, Valentin représentait ce monstre qui n'avait de lien avec elle que le sang tandis que pour moi il représentait un père qui avait passé plus de la moitié de ma vie avec moi.

Je savais bien que tout le monde possédait une part d'ombre, car la lumière ne peut exister sans l'ombre tout simplement, mais ce que je disais moi depuis le début, c'est que la mienne était plus importante que la normale, que je pouvais la ressentir à tout instant, n'attendant que de se dévoiler et de faire le mal. Ce qu'elle ne comprenait pas, c'est ce que je ressentais au fond de moi, par exemple au moment où j'avais coupé la main d'Hodge, j'avais ressenti un bien incroyable, un grand sentiment de joie et de puissance, je me sentais bien à cet instant et je sais sans aucun doute que cette joie n'aurait fait que s'accentuer si je l'avais tué, car je voulais le voir mort, pas emprisonné, mort, de ma main. C'est cela que les autres ne possédaient pas, ce besoin de tuer, ce besoin de justice radicale, tandis que moi je le ressentais à chaque instant. J'avais toujours eu déjà ce besoin de combattre, la plupart des gens trouvaient la détente dans les moments calmes, moi je la trouvais lors des batailles, lorsque je devais me battre, mon esprit se sentait parfaitement bien lors de ces moments, comme si tout s'arrêtait autour de moi. Donc cela additionné au besoin de tuer, vous obtenez une machine de guerre parfaite pour les conflits, ces derniers temps j'avais réfléchi au pourquoi de l'abandon de Valentin. J'en étais venu à me dire qu'il était parti parce qu'il n'avait plus rien d'autre à m'enseigner, il avait fait de moi à dix ans déjà, un combattant hors pair avec l'esprit d'un tueur. J'étais en quelque sorte son soldat parfait, un qu'il avait façonné comme il le souhaitait, je n'étais en fait jamais sorti de son ombre, il me tenait toujours dans la paume de sa main, et sans aucun doute il le savait.

"Tu ne comprends pas.. Je sais bien que tout le monde a une part d'ombre, et que tout le monde a parfois l'envie de tuer quelqu'un.. Mais la différence c'est que moi j'y prend du plaisir ! Quand j'ai coupé la main d'Hodge, j'ai ressenti de la joie et de la puissance, et si je l'avais tué, je me serais senti encore plus heureux ! Ce que j'ai contrairement aux autres, c'est que j'ai un besoin de tuer moi, j'ai toujours aimé me battre, c'est même le seul moment où je me détend vraiment ! Mais j'aime tout autant tuer, j’adhère à la justice radicale qui donne comme punition la mort, je ne suis pas pour la faiblesse et le pardon, je suis pour la punition et la vengeance ! Et à ma connaissance, une seule autre personne partage tous ces traits, Valentin Morgenstern.. Donc tu penses toujours que je ne lui ressemble pas ? Car pourtant les preuves ont l'air de dire le contraire ma chère ! Et de plus, tu te poses la mauvaise question, tu me rassures en me disant que tu es aussi sa fille et que pourtant tu n'es pas comme ça.. Mais je n'ai jamais dit que c'était le sang des Morgenstern qui corrompait, si tu n'es pas comme lui, c'est parce que tu n'as pas été éduqué par lui, moi si !". Encore une fois, elle ne pouvait pas comprendre, un enfant prend toujours comme modèle ses parents, dans mon cas, mon père. Elle, les modèles qu'elle avait eu, étaient Jocelyn et Luke, c'est donc normal qu'elle n'était pas devenu comme Valentin et moi, qu'elle n'avait pas l'esprit d'une tueuse.

Lorsqu'elle vint déposer ses lèvres contre les miennes et qu'elle se mit à m'embrasser d'un doux baiser, je ne pus résister à l'envie de l'embrasser en retour, j'aimais tellement ses lèvres que leur résister s'avérait être une mission impossible. Je pris donc grand soin de l'embrasser à nouveau en y mettant de la passion, de la tendresse et bien évidemment tout l'amour que je ressentais pour elle. Je ne pouvais décrire par des mots exactes le bien que je ressentais quand je l'embrassais, c'est un peu comme ces moments où on ne sait pas pourquoi mais on a trouvé la position idéale pour dormir, on se sent tellement bien qu'on se dit que pour rien au monde, on ne bougerait de cette position, c'est exactement ce que je ressentais quand je l'embrassais, une bombe explosant à côté ne me ferait même pas sourciller. Si on m'avait raconté cette sensation il y a de cela quelques semaines, je vous aurais sans doute dit que l'amour était seulement pour les faibles, et qu'un homme n'avait pas besoin de cela dans sa vie pour réussir sa vie. Il ne fait nul doute que je me trompais lourdement, aujourd'hui je ne me vois pas vivre sans elle dans ma vie, cela me détruirait si je la perdais définitivement. Et oui, le fait que je ne puisse pas être avec elle me fait souffrir mais je ne regrette pas pour autant de l'aimer car cela a ouvert mon esprit, je me sens plus moi-même depuis que je suis tombé amoureux d'elle et même si je dois me contenter du peu de relation que notre lien fraternel nous permet, je me sens plus heureux depuis qu'elle est dans ma vie qu'avant que je la connaisse. Je posais mon front contre celui de la jeune femme et plongeai mon regard dans ses beaux yeux.

"Il y a tant de choses que je voudrais te dire ma chère mais je me contenterais de te dire cela.. Tu as changé ma vie Clarissa Fray, aux premiers abords on pourrait croire que c'est en mal mais bien au contraire tu as réveillé quelque chose en moi, quelque chose que je ne pensais pas exister chez moi, le bonheur ! Je me sens heureux de vivre depuis que je te connais, tu m'as fait vivre des émotions que je ne connaissais pas ! Et même si nous ne pourrons jamais avoir ce que nous voulons vraiment, je ne regretterais jamais de t'avoir rencontré et que tu fasses partie de ma vie, je dirais même que je veux toujours garder dans ma vie car tu es celle qui illumine ma vie justement, celle qui contrebalance les ténèbres en moi et apporte la lumière à mon esprit ! Si je venais à te perdre, je sais que je serais détruit et que je deviendrais alors la version actuelle de Valentin, un homme aigri, qui ne cherche que la mort et la destruction, tu es mon ancre, j'ai besoin de toi dans ma vie ! Je sais que je ne dis pas souvent ce genre de choses, mais je t'aime plus que tout, et je t'aimerais toujours plus que tout, car tu es mon premier amour, et sans aucun doute le dernier ! Je serais toujours là pour toi, peu importe l'avenir, peu importe nos vies, tu pourras toujours compter sur moi, je veillerais toujours sur toi Clarissa et il n'y a rien que je ne ferais pas pour toi !"dit-je en embrassant tendrement ses lèvres. Je venais de lui dire une grande partie de ce que j'avais sur le coeur, pas tout bien sur, j'avais omis la partie où je voudrais qu'elle soit mienne, où je voudrais passer le reste de ma vie avec elle, mais j'avais quand même dévoilé beaucoup de choses pour une fois. En temps normal je n'aurais pas pu, en fait c'est plutôt qu'avec quelqu'un d'autre que je n'aurais pas pu, mais avec elle cela était simple à faire, je ne sentais pas de gêne à me dévoiler.










I love you Clarissa..
From this moment, we will be one until death do us part.





Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Runic Girl

Je suis ici depuis le : 03/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Katherine McNamara . J'ai actuellement : 18 ans mais déjà : 8413 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 5849 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Tanya & Katerina .Je n'ai qu'un but dans la vie : : veiller sur ceux que j'aime. . Pour cela, je réside actuellement : à l'institut de NY tout en étant d'une humeur : heureuse. . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

UNCONDITIONAL LOVE
Jace... Nous nous sommes éloignés l'un de l'autre pour de multiples raisons, et pourtant, quoi qu'on y fasse, quoi qu'on dise, on se retrouve de nouveau attiré l'un par l'autre. J'ai découvert pourquoi de mon côté. Je sais que je suis amoureuse de toi depuis le premier jour où j'ai croisé tes magnifiques yeux vairons. Je n'ai plus peur de dire ce que je ressens réellement au fond de moi. Et depuis que c'est fait, je dois bien admettre que je suis la plus heureuse des femmes. Car toi et moi, je le sais au fond, c'est gravé dans la pierre. Je t'aime plus que tout au monde Jonathan Christopher Lightwood et rien ne changera jamais cela.

ANCHOR IN THIS WORLD
Simon... Nous deux, nous avons traversé tellement de choses, tellement de moment drôle, triste, joyeux, énervant. Nous nous sommes relevés encore et toujours et nous le ferons à nouveau. Oui je ne suis plus avec toi, mais c'était pour ton bien, et le mien. Mais cela ne veut pas dire que je ne t'aime pas. Tu seras toujours l'un des êtres les plus importants dans mon coeur. Absolument toujours. Tu restes toujours dans ma vie, dans mon cœur, et je tiendrai toujours à toi plus qu'à ma propre vie.


Journal intime
Mon statut: Avec l'homme de ma vie #J ♥
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: [TERMINE]« I need you Jace, whatever events that we shall have to face. » ✝ Clace
Jeu 12 Mai - 18:30
          





« I need you Jace, whatever events that we shall have to face. »
feat. Jace Wayland


Peut-être avait-il raison au fond ? Peut-être que j’avais trop été choyée, contrairement à lui. Notre mère est partie pour me protéger de notre père, de ce monstre. Elle m’a sauvé mais n’en a pas fait de même avec lui. Suis-je responsable de son malheur, de cet abandon ? Au fond oui. Oui je suis en quelque sorte responsable, si je n’avais pas été là, dans le ventre de ma mère, elle n’aurait jamais fui, elle ne l’aurait pas laissé derrière elle sans se retourner. Je fus l’instigatrice de son malheur enfant, et je le suis encore aujourd’hui. En faisant ma rencontre, je l’ai condamné à être amoureux d’une femme qu’il ne peut pas avoir. Je l’ai à nouveau fait souffrir. Oui je n’ai pas choisi, mais je suis quand même la raison de tout ceci, de tout ce malheur que doit porter Jace sur ses épaules. Il dit que ce n’est pas ma faute, mais si. Si je n’avais pas existé, il n’aurait pas eu à endurer tout cela. Une vague de tristesse venait se faufiler dans mon être, un sentiment que je ne pouvais pas contrôler. Je me sens coupable pour lui, peut-être que c’est ridicule pour les autres, mais pour moi, cela me semble normal de ressentir ce sentiment de culpabilité. Il n’a pas eu l’enfance que j’ai eue, il a raison. Ma vie devait certes conjuguer avec l’absence d’un père, mais j’avais quand même était entourée du début jusqu’à la fin. Lui, n’avait pas eu cette chance.

Dans ses bras, je me sentais aussitôt apaisée, même si les paroles qu’il avait eues, n’étaient pas aisées à entendre. Il avait ce don de me réconforter par sa simple présence. C’est idiot, mais en très peu de temps, il a su prendre une place dans mon cœur que personne d’autres n’avaient pu prendre auparavant. Une place si forte que je ne me verrais pas continuer ma route s’il venait à disparaître. Je l’aime d’un amour que je n’ai jamais ressenti, un amour si puissant qu’il arrive à me faire peur. Jace n’était pas comme les autres pour moi, il me suffisait d’être avec lui pour me sentir heureuse, paisible. Ses bras sont telle une barrière protectrice, il est mon sauveur, mon protecteur de toujours. Quand il posa ses lèvres sur mon front, il me fut impossible de retenir une larme qui roula sur ma joue. Ce simple contact, j’en avais besoin, d’ailleurs, j’en ressens le besoin à chaque instant. Il est devenu en quelque sorte une drogue dont j’ai besoin de la dose chaque jour pour survivre dans ce nouveau monde.

Ses arguments se valaient, contrairement à lui, je n’avais pas été élevée par Valentin, peut-être serais-je devenue comme lui ou du moins, je lui aurai ressemblée si j’avais été éduquée par cet homme. Mais au fond, je me dis que non. Certes l’éducation peut y jouer, mais Jace n’a pas été éduquée uniquement par lui, il l’a aussi été par les Lightwood, qui l’ont pris sous leur aile comme s’il était leur fils. Il n’est pas seulement le fruit de l’éducation de Valentin, il l’est aussi de la leur. D’une éducation certes strictes, mais plus aimante, plus axée sur la famille et l’amour. Il n’est pas uniquement le fruit de Valentin, il faut qu’il s’en rende compte. Même si en effet, je ne peux pas nier qu’il lui ressemble sur certains points, il n’est pas pour autant capable des mêmes choses. Il sait distinguer le bon du mauvais contrairement à notre père. Je ne peux pas le laisser croire qu’il est uniquement comme lui, qu’il n’est qu’un monstre. Cela m’est impossible.

« D’accord. Je l’admets, tu es en parti comme lui. Tu as été élevé par Valentin pendant dix années, je dois l’admettre. Tu lui ressembles sur certains points, tu as cette même envie de justice radicale. Très bien. Seulement tu n’es pas comme lui à cent pour cent. Ce serait mentir que de penser cela. Il n’a pas hésité à massacrer des dizaines des siens pour voler la Coupe Mortelle, il n’a pas hésité à jeter son parabataï dans l’antre de lycanthropes pour qu’il se fasse tuer. Il n’a pas hésité à torturer des personnes, des humains en les transformant en damnés. Est-ce que toi tu serais capable de telles choses ?  Serais-tu capable d’enfermer Alec dans un endroit où il n’aurait sûrement aucune chance d’en sortir vivant ? Serais-tu capable de massacrer des chasseurs d’ombre qui n’auraient rien fait de mal si ce n’est garantir la paix et respecter les règles ? Non. Non tu n’en serais pas capable parce que tu n’es pas lui, tu lui ressembles peut-être, tu as peut-être cette même envie de justice radicale. Mais tu n’es pas comme lui. Tu as des principes, tu es sain d’esprit. Tu es quelqu’un de bien au fond. Et ça, beaucoup de personnes le savent Jace. » dis-je avant de venir déposer un délicat baiser dans son cou. Je ne quittais pas ses bras pour autant, je continuais de le serrer dans les miens, ne voulant perdre cette étreinte pour rien au monde. Il devait arrêter de se dire qu’il est comme Valentin, sa pâle copie, car il ne l’était pas. Oui forcément, il y a des ressemblances, mais cela ne fait pas de lui la même personne infâme.

Mes lèvres accolées contre les siennes, je me sentais merveilleusement bien. Je n’aurai jamais cru dire cela avant, mais il n’y avait rien de mieux dans ma vie que ces petits instants. Lui contre moi, nos lèvres l’une contre l’autre. Le goût sucré de ses lèvres, sa douceur irrésistible, je ne pouvais jamais résister à ses baisers et je ne pouvais d’ailleurs pas non plus m’empêcher de les embrasser moi-même. Quand il m’embrassa à nouveau mêlant passion et tendresse, je lui rendis ce même baiser en intensifiant la chose. Mes mains quant à elles venaient caresser activement le bas de son dos musclé. Il n’y avait aucun moment qui peut rivaliser avec celui-ci. Pour rien au monde je n’échangerai ma place, j’y tiens beaucoup trop. Non, je tiens beaucoup trop à lui, ça, c’est tout de suite plus censé. On m’aurait dit il y a un peu plus d’un mois que je trouverais l’homme de ma vie, celui que j’aimerai jusqu’à la fin de mes jours, je n’y aurais pas cru. Et pourtant. Pourtant, il m’était tombé dessus comme par magie. Même si nous ne sommes pas destinés à être ensemble à cause de notre lien fraternel, il restera le seul homme que j’aimerai, le seul et l’unique. Je ne voudrai jamais une autre personne, pour rien au monde. Plongeant à mon tour mes yeux dans ses pupilles verrons que j’aimais tant, je savourais le contact actuel avec lui tout en ancrant chaque angle de son visage dans ma mémoire comme si c’était la dernière fois que je le voyais.

« Tu dis que j’ai changé ta vie, mais tu as chamboulée la mienne. J’étais une étudiante qui venait d’accéder à une école d’art. Je vivais une vie normale et tout d’un coup. Tout d’un coup je t’ai vu toi, j’ai tout de suite été intriguée par ta personne. Il ne m’a pas fallu longtemps pour comprendre pourquoi. Je suis tombée amoureuse de toi Jace, je n’étais jamais tombée amoureuse de quiconque. Je croyais en l’amour, mais je ne le cherchais pas pour autant, et voilà que tu apparais dans ma vie et que je découvre ce que c’est que le véritable amour. Comme tu l’as dit, nous ne pouvons pas avoir ce que nous désirons réellement, mais nous pouvons au moins rester solidaires, toujours unis toi et moi. Car jamais je ne te lâcherai la main.. » Je venais de prendre sa main dans la mienne et enlaçait mes doigts au sien avant de plonger mon regard dans ses prunelles.  

«  Tu pourras toujours compter sur moi, tu pourras toujours regarder à côté de toi, peu importe le moment. Je serai là, la main dans la tienne à te soutenir. Si je te permets de garder pied, de ne pas sombrer, dis-toi que toi, tu me permets d’être plus forte chaque jour. Tu me permets d’être une fille forte Jace. Une fille qui sera toujours là pour toi, qui t’aidera qu’importe les épreuves à surmonter pour le faire. Tu seras toujours la personne la plus importante dans mon cœur. Ton prénom est gravé dans cœur, il t’appartient. Il sera à toi pour toujours. Jusqu’à mon dernier souffle, je serai ta Clarissa et rien ni personne ne pourra t’ôter mon soutien indéfectible Jace. » Mes lèvres vint à son encontre une énième fois, ce souffle chaud sur mon visage, son parfum de savon que j’aimais tant. Je lui rendis son baiser avec tout l’amour que je lui vouais, mais aussi une passion réelle, une passion qui m’enflammait à son contact et dont je ne pourrais jamais me séparer.


by .ANGELUS



My heart is yours, my lips are yours.

My half  I had a choice to do. And I choose you. Because I love you since the first time I saw your eyes, my heart became yours. I'm in love with you. I want to be with you and nobody else. I swear all my soul is yours.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Golden Boy

Je suis ici depuis le : 03/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Dominic Sherwood. . J'ai actuellement : 19 ans. ans mais déjà : 9315 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 8089 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Le Charismatique Aiden Bradford o/ .Je n'ai qu'un but dans la vie : : Accomplir la mission qui incombe à mon sang. . Pour cela, je réside actuellement : à l'Institut de New York. tout en étant d'une humeur : Céleste o/ . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

♥️ Clarissa - Clary, ou plutôt Clarissa car moi je l'aime ton prénom. Toi et moi on peut dire que notre relation est digne d'une attraction terrestre, des hauts et des bas tout ça pour un mélange d'amusement et de peur au fil des étapes. Cela faisait un moment que je m'étais rendu compte de mes sentiments pour toi, mais tu étais ma soeur, je devais donc lutter de toutes mes forces contre cet amour. Pourtant, j'ai eu beau faire tout ce que je voulais, je n'ai jamais pu effacer cet amour, rien ne pouvait changer cela. Dorénavant, nous avons enfin atteint l'aboutissement de notre relation, je sais maintenant que je t'aime plus que tout dans ce monde et que je veux être avec toi de tout mon coeur. Je ne sais pas ce que l'avenir nous réserve Clary, mais je sais que je me battrai pour que nous ayons un futur.♥️


♣️ Tanya - Tanya, toi et moi nous nous connaissons depuis toujours. Tu me portais dans tes bras quand je n'étais encore qu'un bébé. Tu as été ma première amie, et sans aucun doute la plus sincère. Mais toi et moi c'est encore plus que ça, c'est une symbiose d'esprits, plus forts encore que des parabatai, tu lis en moi autant que je lis en toi, tu as les mêmes envies, les mêmes goûts, nous sommes le sens littéral de l'expression âme soeur. Aujourd'hui nous avons conçu la vie ensemble, nous avons mis le meilleur de nous deux dans un petit ange. Je n'ai pas de mot pour décrire à quel point tu es importante pour moi, tu es aussi précieuse pour moi que l'est l'oxygène pour mes poumons, si je te perds, je meurs intérieurement. Je t'aime énormément Tanya Epinguer, et quoi qu'il puisse arriver, rien ne changera jamais cela. ♣️


♠️ Naya - Naya, sans doute mon plus grand accomplissement. Je n'aurai jamais pensé devenir père si tôt et pourtant maintenant que je le suis, je ne me vois pas sans toi. Tu es littéralement ma raison de vivre, je peux être triste ou bien en colère, dès que je te vois, j'oublie tout et je suis apaisé. Avant toi, je n'avais jamais eu peur de la mort, je me disais que cela faisait parti de mon travail mais dorénavant je ne veux pas mourir, je ne veux pas que tu sois comme moi, je veux que tu connaisses ton père, que tu me connaisses. N'oublie jamais que je serais toujours là pour toi, je ne t'abandonnerai jamais ma fille chérie, car il n'y a pas de mot pour décrire l'amour qu'un père a pour sa fille. ♠️

Journal intime
Mon statut: En couple avec Clary ♥
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: [TERMINE]« I need you Jace, whatever events that we shall have to face. » ✝ Clace
Mer 18 Mai - 17:58
          



« I need you Jace, whatever events that we shall have to face. » ♠ Feat Clary Fray


Il est vrai, que les exemples qu'elle avait donné, me différenciait de Valentin. Je ne pourrais jamais faire le moindre mal à Alexander, je tenais beaucoup trop à lui pour faire ça, je préférais mourir que de le blesser. Et même si j'avais du mal à nouer des liens avec les autres chasseurs d'ombre, je ne souhaitais pas leur faire du mal s'ils n'avaient rien fait. Même ce fameux Zephyr, j'avais certes envie de lui mettre mon poing dans la figure, mais je ne souhaitais pas le tuer ou le blesser mortellement pour autant. Et bien évidemment, je ne pourrais pas non plus torturer ou mutiler des Terrestres innocents, après tout ma mission était de les protéger avant tout, les protéger du Monde Obscur. Mais malgré toutes ces différences, je n'arrivais pas pour autant à me différencier de Valentin, je savais bien au fond de moi que nous étions plus similaires que le disaient les apparences. Mais elle marquait quand même un point, je n'étais pas tout à fait comme lui et cette idée me rassurait quand même un peu. En venant ici, je ne m'attendais pas à ce qu'elle trouve les mots pour me rassurer en partie, je ne pensais pas sentir cette légère joie au fond de moi, décidément elle était vraiment mon ange gardien. Quand on y réfléchissait, j'étais vraiment une contradiction, l'éducation de Valentin et l'éducation des Lightwood avaient fait de moi une personne très complexe. J'étais un soldat sanguinaire et narcissique de par mon père, ainsi qu'un protecteur aimant et hautain de par mes parents adoptifs, le Yin et le Yang dans une seule personne. Cependant je ne regrettais absolument pas ce que j'étais devenu, je me sentais bien comme je suis, parfaitement en accord avec ma personnalité profonde. Et puis certaines personnes arrivaient à m'apprécier malgré mon caractère complexe, ce qui prouvait bien au final que j'étais quand même une personne intéressante. Bien sur, il y avait ces filles qui voyaient en moi que le physique, et je ne pouvais pas les en blâmer, cela me flattait qu'elles me regardent ainsi, mais une part de moi ne pouvait s'empêcher de se sentir vexée qu'elle ne voit que mon physique et non ma personnalité. Mais je ne me plaignais pas pour autant, j'avais pris l'habitude de revêtir cette armure de protection, cette armure cachant toujours mes émotions et mes sentiments profonds, de sorte à ne pas être blessé par le monde extérieur. Et pouvait-on vraiment m'en blâmer, la dernière fois que j'avais laissé tomber cette armure pour me fier à l'amour, je m'étais pris un revers de la vie m'annonçant que j'aimais en fait ma soeur, le destin a décidément un cruel sens de l'humour. Il m'arrivait de me demander parfois ce que j'avais bien pu faire à la vie pour qu'elle s'acharne sur moi comme ça, d'abord l'abandon de ma mère, puis l'abandon de mon père et enfin le seul amour de ma vie était ma soeur, à croire que la souffrance était décidément ma meilleure amie et ce pour la vie.

J'avais mon front posé contre le sien, et à cet instant précis je me sentais l'homme le plus heureux sur Terre. Je ne pouvais décrire les sensations que j'éprouvais lors de ces moments de rapprochement avec elle, c'était comme si tout mon être entrait en vibration avec le sien, mes bras étaient parcourus de frissons, mon coeur battait la chamade, et je ne pouvais m'empêcher de sourire comme si je rayonnais de l'intérieur. Elle était littéralement mon Soleil vivant, elle éclairait ma vie de sa lumière douce et chaude, bizarrement la seule pensée qui me venait à l'esprit pur expliquer cette sensation était un bébé dans le ventre de sa mère. Non pas que je me souvenais de cette période, car comme tout le monde je n'en avais aucun souvenir, j'imaginais juste que cela devait ressembler à cela, être au chaud et surtout en sécurité, ne se souciant de rien car on sait qu'on est dans le meilleur endroit de cet univers. C'est exactement ce que je ressentais en présence de Clary, elle était mon havre de paix, ma forteresse où je pouvais laisser tomber mon armure car je n'en avais pas besoin. Voilà pourquoi je ne voulais la perdre pour rien au monde, car sans elle je serais tout simplement perdu et sans vie. C'est dingue de se dire qu'il y a quelques temps, on ne connaissait pas une personne et on ne ressentait aucun manque, et qu'une fois qu'on l'a connu, on ne se voit pas vivre sans elle, comme si elle devenait notre centre de gravité et qu'on devait tourner éternellement autour d'elle pour survivre. Le pire dans cette histoire, c'est voir dans les yeux de la jeune femme tout l'amour qu'elle nous porte, ce même amour que vous lui portez, mais vous savez que vous ne pouvez pas, vous sentez votre coeur se contracter dans votre poitrine, comme si on vous enfermait dans le cachot le plus sombre qu'il puisse exister et que vous savez qu'à chaque seconde qui passe, votre souffrance empire et que jamais vous ne serez libéré de son emprise.

"Clarissa Fray.. Comme tu as pu le constater au début, j'étais le chasseur d'ombre fier et qui ne se préoccupait de personne à part sa famille.. Bon je le suis encore un peu ! Mais tu m'as changé, avec toi j'ai senti mon armure tomber d'elle-même et mon coeur s'ouvrir, sans que je ne puisse le contrôler ! Peut-être que Valentin a raison, et que c'est notre sang commun qui m'appelait mais ce que je sais, c'est que j'étais irrémédiablement attiré par toi, comme les aimants qu'on essaye de faire résister quand on est petits, mais qu'on n'arrive jamais à retenir ! Même si je le voulais, jamais je ne pourrais me libérer de l'emprise qui nous unit Clary, jamais ! Mais de toute façon je ne le veux pas, j'ai besoin de toi, et j'aurais toujours besoin de toi, c'est la chose dont je suis le plus sûr dans ce monde !" dit-je en embrassant tendrement les lèvres de la jeune femme. Peu importe notre relation à l'avenir, même si nous serions en froid, il était sûr que je serais prêt à tout pour elle et que jamais je ne l'abandonnerais.

Je ne pus m'empêcher de passer mes mains dans ses cheveux et de la gratifier d'un baiser passionné et fougueux en réponse à la magnifique déclaration qu'elle venait de me faire. Même si vous vous doutez de cette déclaration, il est toujours beaucoup plus plaisant de l'entendre vraiment de la bouche de la femme que vous aimez. Au fond de moi, j'avais toujours été quelqu'un de romantique, voilà pourquoi je pouvais vous citer des passages cultes des plus grandes romans d'amour, certes je le pouvais avec le genre littéraire classique aussi, mais le fait que je connaisse les ouvrages romantiques, prouvait bien mon amour du romantisme caché. Mais avant Clary, je n'avais jamais eu de raison de le mettre en pratique vu que je n'étais jamais tombé amoureux, elle était ma première, et sans aucun doute ma dernière. Toute ma vie, je m'étais demandé ce que les amoureux pouvaient ressentir, exagéraient-ils toute cette passion qui a permis la création de tant de chansons. Maintenant que je le vis, je sais que ce n'est pas le cas, ils étaient même encore trop faibles dans leurs mots pour le décrire, c'est comme être habité par des centaines de feux d'artifice, et à chaque fois qu'on voit l'être aimé, tous ces feux d'artifices se déclenchent en même temps, on ne voit plus qu'elle car il n'y a qu'elle à voir, elle seule importe à nos yeux, tout le reste devient superflu. Je me demandais parfois s'il ne fallait mieux pas que je parte de l'Institut de New York, que je parte loin de Clary pour échapper à tout ça, mais je me rappelais ensuite que la souffrance dû au manque d'elle serait bien plus forte que la souffrance d'être avec elle.

"Comme l'a dit Victor Hugo "Naît-on deux fois ? Oui. La première fois, le jour où l'on naît à la vie. La seconde fois, le jour où l'on naît à l'amour.", voilà ce que je ressens depuis que je te connais Clarissa, tu as réveillé une partie en moi que je ne connaissais même pas, tu as créé le bonheur dans mon être ! Donc je peux t'assurer que peu importe ce que nous réserve l'avenir, moi aussi je serais toujours à tes côtés, toujours à t'épauler, te soutenir et surtout te protéger ! Tu ne seras jamais débarrassé de moi Clarissa Fray, où tu iras, j'irais, où tu seras je serais, quand tu seras blessé je le serais ! Car ma vie ne peut exister sans toi dedans, le reste ne m'importe pas, tu es ma vie, tu es mon tout, tu es le Soleil et moi la Terre, je graviterais toujours autour de toi peu importe les événements de la vie ! Rien ne pourra jamais nous séparer, car même si je venais à mourir, je veillerais toujours sur toi depuis l'autre côté, empêchant qu'on te fasse mal, rien ne m'arrêterait ! Je refuse de voir ce magnifique visage ne serait-ce avoir une égratignure, tu es bien trop parfaite pour ça mon Trésor !". Je pensais chaque mot que je venais de dire, je ne voudrais jamais la voir blesser, pour l'instant, j'avais tout fait pour l'empêcher et par chance c'était moi qui avait été blessé à chaque fois, je ferais toujours rempart de mon corps, prenant tous les coups à sa place. N'était-ce pas cela le vrai amour, se sacrifier pour la personne qu'on aime, sans aucune attente, juste la satisfaction de la voir saine et sauve et de voir ce sourire rayonner un autre jour.










I love you Clarissa..
From this moment, we will be one until death do us part.





Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Runic Girl

Je suis ici depuis le : 03/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Katherine McNamara . J'ai actuellement : 18 ans mais déjà : 8413 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 5849 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Tanya & Katerina .Je n'ai qu'un but dans la vie : : veiller sur ceux que j'aime. . Pour cela, je réside actuellement : à l'institut de NY tout en étant d'une humeur : heureuse. . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

UNCONDITIONAL LOVE
Jace... Nous nous sommes éloignés l'un de l'autre pour de multiples raisons, et pourtant, quoi qu'on y fasse, quoi qu'on dise, on se retrouve de nouveau attiré l'un par l'autre. J'ai découvert pourquoi de mon côté. Je sais que je suis amoureuse de toi depuis le premier jour où j'ai croisé tes magnifiques yeux vairons. Je n'ai plus peur de dire ce que je ressens réellement au fond de moi. Et depuis que c'est fait, je dois bien admettre que je suis la plus heureuse des femmes. Car toi et moi, je le sais au fond, c'est gravé dans la pierre. Je t'aime plus que tout au monde Jonathan Christopher Lightwood et rien ne changera jamais cela.

ANCHOR IN THIS WORLD
Simon... Nous deux, nous avons traversé tellement de choses, tellement de moment drôle, triste, joyeux, énervant. Nous nous sommes relevés encore et toujours et nous le ferons à nouveau. Oui je ne suis plus avec toi, mais c'était pour ton bien, et le mien. Mais cela ne veut pas dire que je ne t'aime pas. Tu seras toujours l'un des êtres les plus importants dans mon coeur. Absolument toujours. Tu restes toujours dans ma vie, dans mon cœur, et je tiendrai toujours à toi plus qu'à ma propre vie.


Journal intime
Mon statut: Avec l'homme de ma vie #J ♥
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: [TERMINE]« I need you Jace, whatever events that we shall have to face. » ✝ Clace
Lun 23 Mai - 22:14
          





« I need you Jace, whatever events that we shall have to face. »
feat. Jace Wayland


Douleur dans le ventre, sentiment d’estomac noué, bouche pâteuse. C’est ce que je ressentais à cet instant précis. Mais quelle en était la cause ? C’était pourtant évident. La peur. C’est ce sentiment puissant et désastreux qui m’envahissait depuis le début de notre conversation. Je craignais pour lui, j’avais peur pour Jace tout simplement. C’était idiot vous me direz, pourquoi avoir peur pour le meilleur chasseur de sa génération. Pourquoi avoir peur alors qu’il n’y avait aucun danger à l’heure actuelle. Pourquoi avoir peur alors que notre conversation est calme. Vraiment ? Pourquoi ? Peut-être parce qu’il me paraît évident que je crains une seule chose, que l’homme que j’aime parte. Qu’il pense que c’est la meilleure chose de rejoindre Valentin car il lui ressemble beaucoup trop, parce qu’il se sent mieux avec lui que sans lui. Oui j’ai peur de cet abandon. J’ai peur de le perdre et qu’il ne me revienne jamais plus. Je crains au fond qu’il prenne la mauvaise décision quand le choix lui sera demandé. Ce n’est pas une question de manque de confiance, c’est juste une peur incontrôlable qu’il se croit être ce qu’il n’est en réalité pas. Si seulement il pouvait voir avec mes yeux, avec ceux de tous ceux autour de lui qui il est vraiment. Peut-être comprendrait-il d’avantage ce que je pense de lui.

Le contact de sa peau chaude contre mon front venait me sortir de ma léthargie. Réveillant en moi des désirs et des envies inavouables. J’aime cet homme comme je n’ai jamais aimé auparavant. Il a su voler mon cœur par un simple regard, il m’a envouté par un simple contact. Etrangement, je ne pensais pas que l’amour était quelque chose de si puissant auparavant, je pensais que c’était plus quelque chose de lisse, une impression un peu chaude qui ne perdure pas plus dans le temps. Mais avec lui, ce sentiment brûlant restait ancré en moi à chaque instant. Je ne pouvais me défaire de son emprise sur moi, même si j’avais voulu mettre fin à la douleur, à ce sentiment de ne pouvoir avoir quelque chose qu’on a envie plus que tout. Je ne le pouvais tout simplement pas. Car au-delà du négatif, le positif est bien plus signifiant. Sa présence rayonne tel un halo de lumière chaude et apaisante. Avec lui à mes côtés, je me sens bien, libérée de toutes contraintes. Sans lui, nul ne doute que je serai perdue à jamais dans une spirale sombre et infernale. Chaque mot qui sortait de sa bouche avait un son mélodieux et rassurant, m’enivrant toujours un peu plus à chaque phrase qu’il prononçait.

«Tout comme je ne pourrai jamais m’éloigner de toi Jace. Tu as pris la place la plus importante dans mon cœur en si peu de temps. Oui, nous sommes attirés l’un par l’autre, nous éprouvons même du désir. Mais c’est plus qu’une simple attirance physique, c’est presque mystique. Dès le premier regard échangé, j’étais comme captivée par tout ton être. Dès les premiers moments j’ai su que j’étais tombée amoureuse mais je le gardais pour moi de peur que ce ne soit pas forcément réciproque. Aujourd’hui, je sais que je ne pourrais jamais me défaire de toi, je n’en éprouverai d’ailleurs jamais le besoin, ni l’envie. Tu m’es bien trop précieux Jace, tu fais partie de moi, une part bien trop vitale à ma survie. » Mes lèvres lui avaient rendu son baiser d’elles-mêmes. En sa présence, il m’était très difficile de lui résister, de lutter pour ne pas l’embrasser alors que cela n’est pas moral. Mais mon envie est bien trop forte, mon besoin de lui tout entier surpasse tout. Je ne peux pas m’en empêcher, j’ai besoin de lui, je resterai avec lui, contre vents et marées, rien ne pourra me séparer de lui.

A l’instant même où ses lèvres se posèrent à nouveau sur les miennes pour me gratifier d’un baiser passionné, je sentis le rouge monter à mes joues. Mes propres mains passèrent dans sa chevelure dorée et agrippèrent l’arrière de sa nuque pour mieux coller ses lèvres aux miennes. Je lui rendais chaque seconde de son baiser au centuple, ne voulant même plus le lâcher, ne prenant même plus la peine de respirer. Mourir étouffée par un de ses baisers seraient sûrement la plus belle mort au monde je pense. Il n’y avait aucun doute à avoir sur ce que chacun ressentait pour l’autre, c’était aussi clair que de l’eau de roche. Je l’aime à la folie, même si je peux me rendre compte qu’il m’arrive de le faire souffrir, pas forcément intentionnellement, mais cela arrive rien que par le fait que nous nous aimons d’un amour interdit. Mon regard se posa dans ses prunelles bleues et marron, je ne pouvais m’empêcher de dévorer son regard tout en écoutant avec attention ses paroles.  Mes yeux s’humidifiaient quant à eux, bien malgré moi. Ses paroles me touchaient tellement, il ne sait pas à quel point je peux tenir à lui. A quel point, je serai capable de faire des choses insensées pour lui.

« Que ce soit dans le plus profond des ténèbres ou dans la lumière la plus éclatante, je saurai toujours te retrouver. Je saurai toujours où tu te trouves Jace, tu seras toujours relié à ma personne. Peu importe les erreurs qu’on pourrait faire, peu importe les douleurs que nous devrons surmonter, peu importe les épreuves, nous montrerons à tous que toi et moi, c’est pour la vie. Que nous sommes plus forts ensemble, que personne ne peut nous briser car notre amour et plus puissant que tout au monde. Même si tu es bien plus fort que moi, même si c’est plutôt moi qui ai besoin d’être protégée, je ferai toujours tout ce que je pourrai pour toi, pour t’aider et te protéger. Je ne laisserai jamais personne te faire du mal sans qu’il en paye le prix si cela venait à arriver. Tu es la personne que j’aime le plus, celle sans qui je ne pourrai vivre une minute. Tu es mon Jaja à moi, l’homme de ma vie, l’Amour avec un grand A. Puis si un jour le malheur venait à s’abattre sur toi, sur nous. Je viendrai te chercher dans l’au-delà, je te sortirai de cette impasse pour te ramener parmi les vivants et après je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour te venger et faire payer de la pire des façons celui qui t’aura fait du mal, qui aura osé te touché. » Mes paroles avaient été des plus sincères, je l’aimais plus que tout et ma vie sans lui, et bien cela ne serait plus une vie, cela rimerait uniquement avec la mort. Car c’est tout ce que je serai s’il venait à disparaître, une coquille vide sans conviction, sans aucune envie de vivre.

J’approchais mes mains de ses joues que je caressais pendant de longs instants tout en ne quittant nullement son regard ténébreux. Accolant mon front au sien, je ne me résolvais pas à rompre notre jeu de regard. Au contraire, je le fis devenir plus pressant plus intense avant de murmurer contre ses lèvres. Je pouvais sentir son souffle chaud contre la peau de mon visage, cette chaleur si réconfortante dont j’avais toujours plus besoin et dont je ne pourrai vivre sans. « C’est toi et moi….» Ma voix s’était faite plus douce, plus rassurante. Ce pacte, je m’en souvenais comme si c’était hier. Oui nous étions à ce moment-là, deux amoureux transits. Aujourd’hui nous sommes un frère et une sœur, mais il n’en demeure pas moins vrai, au contraire. Il montre à quel point je tiens à lui, à quel point nous pouvons être lié, et surtout, il scelle à jamais nos deux êtres d’une façon imbrisable.



by .ANGELUS



My heart is yours, my lips are yours.

My half  I had a choice to do. And I choose you. Because I love you since the first time I saw your eyes, my heart became yours. I'm in love with you. I want to be with you and nobody else. I swear all my soul is yours.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Golden Boy

Je suis ici depuis le : 03/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Dominic Sherwood. . J'ai actuellement : 19 ans. ans mais déjà : 9315 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 8089 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Le Charismatique Aiden Bradford o/ .Je n'ai qu'un but dans la vie : : Accomplir la mission qui incombe à mon sang. . Pour cela, je réside actuellement : à l'Institut de New York. tout en étant d'une humeur : Céleste o/ . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

♥️ Clarissa - Clary, ou plutôt Clarissa car moi je l'aime ton prénom. Toi et moi on peut dire que notre relation est digne d'une attraction terrestre, des hauts et des bas tout ça pour un mélange d'amusement et de peur au fil des étapes. Cela faisait un moment que je m'étais rendu compte de mes sentiments pour toi, mais tu étais ma soeur, je devais donc lutter de toutes mes forces contre cet amour. Pourtant, j'ai eu beau faire tout ce que je voulais, je n'ai jamais pu effacer cet amour, rien ne pouvait changer cela. Dorénavant, nous avons enfin atteint l'aboutissement de notre relation, je sais maintenant que je t'aime plus que tout dans ce monde et que je veux être avec toi de tout mon coeur. Je ne sais pas ce que l'avenir nous réserve Clary, mais je sais que je me battrai pour que nous ayons un futur.♥️


♣️ Tanya - Tanya, toi et moi nous nous connaissons depuis toujours. Tu me portais dans tes bras quand je n'étais encore qu'un bébé. Tu as été ma première amie, et sans aucun doute la plus sincère. Mais toi et moi c'est encore plus que ça, c'est une symbiose d'esprits, plus forts encore que des parabatai, tu lis en moi autant que je lis en toi, tu as les mêmes envies, les mêmes goûts, nous sommes le sens littéral de l'expression âme soeur. Aujourd'hui nous avons conçu la vie ensemble, nous avons mis le meilleur de nous deux dans un petit ange. Je n'ai pas de mot pour décrire à quel point tu es importante pour moi, tu es aussi précieuse pour moi que l'est l'oxygène pour mes poumons, si je te perds, je meurs intérieurement. Je t'aime énormément Tanya Epinguer, et quoi qu'il puisse arriver, rien ne changera jamais cela. ♣️


♠️ Naya - Naya, sans doute mon plus grand accomplissement. Je n'aurai jamais pensé devenir père si tôt et pourtant maintenant que je le suis, je ne me vois pas sans toi. Tu es littéralement ma raison de vivre, je peux être triste ou bien en colère, dès que je te vois, j'oublie tout et je suis apaisé. Avant toi, je n'avais jamais eu peur de la mort, je me disais que cela faisait parti de mon travail mais dorénavant je ne veux pas mourir, je ne veux pas que tu sois comme moi, je veux que tu connaisses ton père, que tu me connaisses. N'oublie jamais que je serais toujours là pour toi, je ne t'abandonnerai jamais ma fille chérie, car il n'y a pas de mot pour décrire l'amour qu'un père a pour sa fille. ♠️

Journal intime
Mon statut: En couple avec Clary ♥
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: [TERMINE]« I need you Jace, whatever events that we shall have to face. » ✝ Clace
Mer 25 Mai - 18:18
          



« I need you Jace, whatever events that we shall have to face. » ♠ Feat Clary Fray


J'avais écouté attentivement chaque mot que la jeune femme avait dit, me délectant de chaque mot de cette déclaration touchante. C'était incroyable de voir à quel point les mots de la jeune femme pouvaient me toucher, je savais bien que c'était dû aux sentiments que je ressentais pour elle, mais tout de même, cela paraissait incroyable pour quelqu'un comme moi. Moi, qui avait été toujours l'homme insensible et réservé, maintenant je me retrouvais à graviter autour de cette jeune femme comme si elle seule comptait pour mon coeur. Il y avait tellement de choses que j'aurais voulu lui dire, mettre par des mots tout ce que je ressentais pour elle, mais je savais que je ne devais pas le faire, que les dire ne ferait que la faire souffrir encore plus, que nous faire souffrir encore plus. Pourquoi fallait-il que deux personnes qui s'aiment autant, se retrouvent à devoir faire taire cet amour, car ils possèdent le même sang. Certes nous aurions pu très bien contourner les normes et se mettre ensemble quand même, mais à quoi cela aurait-il pu bien servir ? Tout d'abord, nous serions rejetés par nos familles sans aucun doute, nous devrions donc vivre en marginaux, et pour finir, il y aurait le risque de problèmes pour nos enfants liés à la consanguinité. Tout cela pour dire que cela nous apporterait plus de malheur que de bonheur, et qu'il faut donc se contenter de souffrir en silence. Le seul point que je ne comprenais pas dans tout ça, était la décision de la jeune femme consistant à rester vieille fille et à ne jamais profiter des plaisirs de la vie. Bien évidemment que je n'aimais pas la savoir dans les bras d'un autre homme, mais je n'étais pas égoïste non plus, vu que nous deux n'avions aucune chance, je veux qu'elle profite et de ce fait qu'elle se laisse aller vers d'autres hommes. Car là j'avais l'impression que si elle ne pouvait pas profiter, c'était de ma faute car elle était tombée amoureuse de moi, ce qui est idiot vu que ce n'est en aucun cas de ma faute. Tout ce que je pouvais espérer dorénavant, c'est qu'elle revienne à la raison d'elle-même et qu'elle comprenne qu'elle n'a pas à se priver de vivre juste parce qu'elle m'aime, la voir heureuse sera toujours ce que je recherche dans ma vie, et même si cela doit être aux côtés de Simon, je l'accepterais, avec beaucoup de mal, mais je l'accepterais quand même.  

Mes lèvres étaient très proches des siennes, il devait y avoir seulement quelques centimètres d'écart entre les deux, je pouvais sentir son souffle chaud mentholé sur mon visage et je me doute qu'elle aussi devait sentir le mien. C'est dans ce genre de moment simple, c'est à dire sans s'embrasser ou autre chose, où j'avais l'impression que le temps s'arrêtait autour de moi, comme si elle et moi étions transportés dans une autre dimension où plus rien n'importait à part nous deux. C'est aussi dans ce genre de moment, où j'avais la nette impression qu'elle et moi, c'était plus compliqué que ce qu'il paraissait, que ce n'était pas seulement un premier amour mais carrément le grand amour, le genre d'amour qu'on voit dans les films hollywoodiens et qui se démarque par un grand A. Comme si même avant notre naissance, nos destins avaient été façonné ensemble, comme si nous pouvions exister seulement si nous sommes ensemble, et ce jusqu'à notre mort. Et c'est dans ces moments-là où il m'arrivait de remettre en cause cette peur de commettre l'inceste, car si nous étions vraiment destinés à être ensemble, pourquoi se bloquer derrière une règle alors que peu importe nos choix, le destin fera tout pour nous garder ensemble. L'amour est vraiment une chose compliquée, quand on ne l'a jamais connu, on n'en ressent pas le manque, mais une fois qu'on le connaît, on ne peut plus vivre sans lui, comme si toute notre vie était maintenant tournée vers ce seul objectif. Reprenant mes esprits et quittant mes pensées, j'embrassai tendrement les lèvres de la jeune femme, prolongeant ce baiser pour profiter de la douceur et du parfum des lèvres exquises de la jeune femme.

"Alors dans ce cas, Clarissa Fray, ma soeur, nous serons toujours là l'un pour l'autre, aujourd'hui est le jour de notre serment ! Je promets qu'à partir de ce jour, je te laisserais vivre ta vie et que tout ce que je souhaite est te voir heureuse ! Je promets que peu importe les kilomètres qui peuvent nous séparer à l'avenir, j'accourrais à la moindre demande de ta part ! Je promets que je te protégerais de tous les dangers, quitte à y perdre la vie dans le processus ! Et surtout je promets que mon coeur t'appartiendra toujours car tu sera toujours la femme que j'aime comme un fou, d'un amour qui dépasse les limites de ce monde !" dis-je en parsemant le front de la jeune femme de bisous tendres. Je savais bien que je ne devais pas l'embrasser car cela ne faisait que pérenniser l'ambiguïté qui existait entre nous, mais c'était plus fort que moi, je ne pourrais jamais me passer de ses lèvres et j'assumais clairement cette faiblesse, car elle me procurait un plaisir incommensurable.

Lorsqu'elle avait prononcé ces quatre mots, j'avais plongé dans le souvenir de ce moment comme emporté dans une spirale de nostalgie. Je me rappelais parfaitement bien lorsque j'avais dit ces mots, assis sur le canapé dans le Loup de Jade avec Clary en face de moi, et moi lui caressant la joue. À ce moment, nous ne savions pas encore que nous étions frères et soeurs, je lui avais fait comprendre que ce que je ressentais pour elle était réel, car elle était perturbée de son expérience dans la dimension parallèle. Juste après avoir dit ces paroles, nous avions eu notre troisième moment de baisers, sans doute mon plus grand moment de bonheur, je m'étais senti littéralement flotter sur un petit nuage. J'aurais vraiment aimé que ce moment dure éternellement mais malheureusement c'était après cela qu'on avait appris qu'en fait Michael était Valentin et qu'il était notre père à tous les deux, comment conjuguer le bonheur et le malheur dans la même journée, un sacré coup du destin. Tout cela pour dire que ces quatre mots représentaient beaucoup pour moi car ils marquaient le moment où j'avais fait comprendre à la jeune femme que je ressentais des sentiments pour elle. Quand j'y pensais, on nous avait volé notre bonheur, voilà pourquoi quand je voyais Alec avec Magnus, je me sentais heureux pour lui mais une partie de moi ressentait de la colère car lui il pouvait être avec la personne qu'il aime tandis que moi, je me retrouvais coincé sans pouvoir être pleinement heureux. Cela paraissait encore plus cruel quand on se rendait compte que dans la dimension parallèle, nos doubles pouvaient être ensemble sans aucun risque d'inceste vu qu'ils n'étaient pas frères et soeurs, voilà pourquoi j'avais eu une hésitation au moment de partir, me demandant si au final je ne voulais pas rester, juste pour être avec Clary, malgré que ce ne soit pas mon monde.

"C'est réel Clary, c'est toi et moi, ici et maintenant ! Si c'était pour me tester, oui je m'en souviens, je ne pourrais jamais oublier ce moment.. Tout simplement parce que ce fut le moment le plus heureux de toute ma vie, j'étais enfin complet... !". J'avais insisté sur l'emploi de l'imparfait pour bien signifier que c'était du passé maintenant, je ne me sentais plus complet comme ce jour-là et il est clair et net que je ne serais plus jamais aussi heureux qu'à ce moment-là, plus jamais de ma vie.

Je remarquai au loin que le ciel commençait à changer de couleur, passant d'un bleu éclatant à un gris lugubre, signe qu'il n'allait pas tarder à pleuvoir et donc le signal pour rentrer à l'Institut. Je pris donc la main de la jeune femme et la fit me suivre dans l'ascenseur du bâtiment. J'appuyai aussitôt sur le rez de chaussé, et durant la descente, je réactivai la rune de dissimulation de la jeune femme et la mienne, dans le but que les Terrestres ne nous voient plus, j'en profitai aussi pour la gratifier d'un baiser passionné, montrant déjà que j'étais en manque de ses lèvres. Dès que les portes de l'ascenseur s'ouvrirent, je courus avec la jeune femme jusqu'à ma moto tout en prenant la pluie vu qu'il avait déjà commencé à pleuvoir. Je désactivai la rune de scellement que j'avais placé en tant qu'anti-vol, puis j'enfourchais la moto et attendit que la jeune femme se mette derrière moi et m'enserre.

"Tiens toi bien à moi car pour éviter qu'on soit trop mouillés, nous allons rentrer en volant pour arriver plus vite ! Et au fait, vous-ai déjà dit que vous êtes encore plus sexy avec les cheveux mouillés Miss Fray ?" dis-je en arborant un sourire en coin avant partir en trombe dans les airs avec la moto. Je repensai aussitôt à ce moment où nous avions piqué cette moto justement à un vampire et que nous étions partis dans les airs de la même manière, et surtout en souriant de la même façon, d'un sourire traduisant le bonheur. Chaque moment passé avec elle rattraperait toujours chaque malheur que la vie faisait s'abattre sur moi.






I love you Clarissa..
From this moment, we will be one until death do us part.





Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

- Shadowhunters -




Re: [TERMINE]« I need you Jace, whatever events that we shall have to face. » ✝ Clace
          



Revenir en haut Aller en bas

 
[TERMINE]« I need you Jace, whatever events that we shall have to face. » ✝ Clace

 ::  :: Rp Terminés


 Sujets similaires
-
» Events-Toys Belgique
» L'été se termine
» Quand se termine les festivités
» presentation sam events
» Paris Star Events




Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

© SHADOWHUNTERS (2016) appartient à ses admins : Deathtime et .ANGELUS. Toute reproduction totale ou partielle est interdite. Forum optimisé pour GC.