::  :: Brooklyn :: Habitations
Partagez | 
 

 
Music notes as the sun goes down... (ft. Ender)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar



Je suis ici depuis le : 03/10/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Colin O'Donoghue . J'ai actuellement : 541 ans mais déjà : 337 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 115 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : - .Je n'ai qu'un but dans la vie : : Aider les Downworlders du mieux que je peux et assurer l'avenir de mon fils adoptif/demi-frère . Pour cela, je réside actuellement : Au "Samhain" tout en étant d'une humeur : Amoureuse . Au fait, les crédits reviennent à : DoH

Journal intime
Mon statut:
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !

- Shadowhunters -

          

MessageSujet: Music notes as the sun goes down... (ft. Ender) Dim 26 Mar - 20:38


« - Plus doucement, Amadeo. Il ne faut pas brutaliser les touches de ce piano. Imagine que tu caresses une amante… ou un amant, si tel est ton goût et si on en croit les rumeurs sur les Italiens… »

Wolfgang lui prit le poignet et le guida doucement. Aidan était toujours surpris de l’intimité avec laquelle l’Autrichien lui prodiguait ses leçons. Le compositeur le taquinait souvent sur ses prétendues origines italiennes, tout en le provoquant par des gestes subtils. Quand sa femme était à la maison, il se contentait de ses plaisanteries, mais dès qu’elle était sortie, il prenait un nouveau visage. L’Irlandais connaissait la réputation de son professeur, c’était un séducteur, un enfant gâté et capricieux. Mais avec toute la candeur et la curiosité de ceux qui n’ont pas déjà vu trop d’hivers passer. S’il montrait encore de la curiosité sur le sujet du vice italien, Aidan était prêt à lui en montrer tous les plaisirs.

La leçon dura encore quelques heures avant que le maître décide qu’il était temps d’arrêter et de commencer à boire. Constance était partie en cure et le virtuose avait donc la maison pour lui tout seul. Une soirée de beuverie et de musique plus tard, le prodige l’avait plaqué contre un mur et l’embrassait langoureusement…

***

Une fausse note sortit Aidan de sa rêverie et il regarda son fils faire une grimace contrite et désolée. La nuit tombait doucement sur la ville et la grande baie vitrée du salon montrait l’est. Au matin,  la lumière du lever de soleil envahissait le grand séjour de sa lumière dorée. Le piano siégeait en son centre et Aidan venait parfois à l’aube jouer des mélodies composées par lui ou par ses amis. Louis lui avait demandé de lui apprendre à jouer, mais il se frustrait trop rapidement quand il n’arrivait pas. Malgré la patience infinie de son père, il n’arrivait pas à accepter le fait qu’il ne puisse pas jouer une partition aussi bien que lui. L’Irlandais vint lui donner des conseils et le féliciter pour ses progrès. Louis se leva rageusement et alla dans sa chambre.

Aidan soupira et ferma le piano avant de s’asseoir sur le tabouret et de lire la partition. Il s’agissait d’une copie d’époque de « Ah vous dirai-je, Maman », signée par Johannes Chrysostomus Wolfgang Gottlieb Mozart. Des larmes se mirent à couler sur ses joues et il alla ranger la partition.

À ce moment-là, il entendit sonner à la porte. Séchant vite ses larmes, il alla ouvrir et sourit en voyant son cher ami Ender.


« - Ah, Ender ! Quel plaisir de te voir ! »







I know that we're both afraid. We both made the same mistakes. An open heart is an open wound to you. And in the wind there's a heavy choice, Love has a quiet voice. Still you mind, now I'm yours to choose.
BANGERZ
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Je suis ici depuis le : 23/02/2017 et on me dit souvent que je ressemble à : Booboo Stewart . J'ai actuellement : 17 ans ans mais déjà : 98 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 183 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : * .Je n'ai qu'un but dans la vie : : Retrouver l'amour . Pour cela, je réside actuellement : New-York tout en étant d'une humeur : Calme . Au fait, les crédits reviennent à : TAG

- Shadowhunters -

          

MessageSujet: Re: Music notes as the sun goes down... (ft. Ender) Dim 26 Mar - 23:17


Décidément je ne pouvais plus rester dans cet endroit. Vraiment cette Hôtel Dumort avait été un bon abri pour moi ces derniers temps mais je le trouvais vraiment glauque. Je voulais tenté de vivre un peu pour moi. Je voulais reprendre le dessus. J'avais eu deux ou trois sorties autorisées sous surveillance mais maintenant je voulais vivre ma vie. Nocturne soit mais bien ma vie. Je faisais du mieux que je pouvais pour me montrer calme et détendu mais je devais bien avouer que cet hôtel me faisais froid dans le dos. En plus je devais être le plus jeune là-dedans. Du coup personne ne comprenais vraiment ce que je pouvais ressentir. Tout me manqué. Nathan, la musique, les arts martiaux. Et qu'est ce que je pouvais bien dire à mon frère quand il reviendrait de la guerre ?

J'étais vraiment perdu. Mais je me sortais cela bien vite de la tête. Si jamais je déprimais je risquais de craquer et de mordre quelqu'un. J'allais donc vite dans le grand salon et me mettais au piano. Je jouais quelques notes quand soudain, ce dernier cessa de fonctionner. Je regardais dedans et remarquais que quelques touches venait de se casser. Je baissais les yeux tristement et passais le reste du temps à tourner et virer dans cet endroit froids et sombre. Je n'osais pas aller voir Raphael. En pleine journée, il devait dormir ou peut-être être avec Izy et il ne m'appartenait pas de les déranger.

Dépitais je ne savais pas quoi faire. Je me sentais de plus en plus mal. Ainsi, dès que le soleil céda sa place à la lune, je fonçais droit dans la ville pour me détendre. J'allais dans le parc pour faire quelques Kata. Mais bien vite ils se remplis d'humains. La soif me pris part mégarde. Je ne savais pas quoi faire. Je me rappelais alors d'Aidan. Un sorcier qui m'avait beaucoup aidé. Je fonçais droit chez lui avec ma vitesse vampirique. J'arrivais devant chez lui et je sonnais. Il semblait content de me voir :

"Merci Aidan. Ça ne vas pas. J'ai soif....Trop soif.....J'ai réussis à fuir avant de blesser quelqu'un."

Je rentrais en titubant :

"Pitié aide moi."

Je commençais à grogner fortement. Ma gorge était très sèche. Je me retenais de sauter sur Aidan :

"Dé....Désolé....Je pouvais....plus re..ster là-bas."

Je le regardais les larmes aux yeux avec un grand regard triste.

Revenir en haut Aller en bas
avatar



Je suis ici depuis le : 03/10/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Colin O'Donoghue . J'ai actuellement : 541 ans mais déjà : 337 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 115 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : - .Je n'ai qu'un but dans la vie : : Aider les Downworlders du mieux que je peux et assurer l'avenir de mon fils adoptif/demi-frère . Pour cela, je réside actuellement : Au "Samhain" tout en étant d'une humeur : Amoureuse . Au fait, les crédits reviennent à : DoH

Journal intime
Mon statut:
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !

- Shadowhunters -

          

MessageSujet: Re: Music notes as the sun goes down... (ft. Ender) Lun 27 Mar - 3:05


Voyant l’état de son ami, Aidan le fit entrer dans l’appartement immédiatement et le fit s’asseoir sur un canapé avant de courir dans sa cuisine et de sortir une poche de sang d’un de ses réfrigérateurs. Il gardait toujours des poches de sang pour des urgences comme ça dans son appartement et dans le refuge sous son bar. Tout était prévu pour que les Vampires, comme les autres Downworlders, trouvent une hospitalité sans faille entre ses murs. Il avait choisi de recueillir ces créatures sans repères et se devait donc de leur apporter tout le confort et l’attention nécessaires. Ils étaient ses enfants, au même titre que Louis.

Louis apparut au moment où son père ramenait le sang à son ami Vampire. Il vint apporter un dessin à Ender avec un sourire, puis retourna dans sa chambre sans un mot à son père. Aidan encaissa la douleur et s’occupa d’Ender. Il lui servit un verre de sang et lui caressa le dos pour le calmer.


« - Je comprends, Ender. Ma maison est tienne pour le temps qu’il te faudra. J’ai une chambre d’ami à l’abri du soleil et confortable. Je ne demanderai rien de plus qu’un peu d’aide en échange. Bois… »

Les jeunes Vampires éprouvaient souvent des réticences à boire du sang et avaient des crises de soif très violentes. Aidan avait trouvé un moyen de se procurer des poches de sang pour ces cas-là ou pour des invités de marque.

L’Irlandais se souvenait de la première fois qu’il avait vu un Vampire succomber à sa soif de sang. Heureusement pour le Sorcier, il avait pu trouver un moyen de se défendre, sinon l’Enfant de la Nuit l’aurait certainement vidé de son sang, malgré tout l’amour qu’ils partageaient à l’époque. Ce Vampire avait été son amant pendant des années avant de répondre à nouveau au coup de sifflet d’un prince qui ne voyait rien de plus en lui qu’un jouet qu’on prend quand on en a envie et qu’on jette quand l’envie nous passe.

Son regard se posa sur le dessin de son fils et sentit des larmes lui monter aux yeux. Le dessin représentait un piano sur une scène et un homme aux yeux rouges en train d’y jouer avec un petit garçon caché dans un coin de la scène. Ce dessin était apparemment destiné à Aidan, mais le petit l’avait offert à Ender.









I know that we're both afraid. We both made the same mistakes. An open heart is an open wound to you. And in the wind there's a heavy choice, Love has a quiet voice. Still you mind, now I'm yours to choose.
BANGERZ
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Je suis ici depuis le : 23/02/2017 et on me dit souvent que je ressemble à : Booboo Stewart . J'ai actuellement : 17 ans ans mais déjà : 98 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 183 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : * .Je n'ai qu'un but dans la vie : : Retrouver l'amour . Pour cela, je réside actuellement : New-York tout en étant d'une humeur : Calme . Au fait, les crédits reviennent à : TAG

- Shadowhunters -

          

MessageSujet: Re: Music notes as the sun goes down... (ft. Ender) Lun 27 Mar - 19:13


Je n'étais vraiment pas bien quand j'arrivais chez Aidan. Il m'aida immédiatement et me soutien jusqu'à son sofa. Je m'effondrais dessus en essayant de me retenir de mordre tous le monde. J'avais trop faim. Je m'étais retenu jusque là mais peu à peu je commençais à céder. Aidan fonça à sa cuisine et j'entendis le frigo s'ouvrir puis se refermer. Je l'entendais revenir mais c'est alors que le jeune Louis sortie de sa chambre et vint me voir. Il me donna un dessin et me fis un bisou. Je me retenais de le mordre en posant mes mains devant la bouche. Ensuite le garçon rejoins sa chambre et Aidan me donna le sang.

Je déchirais la poche et je buvais comme un gros salace ce qui en mis partout sur mes vêtements. Je prenais la seconde et faisais de même. Mon reflet apparu alors dans une fenêtre alors que Aidan me parlait :

"Je comprends, Ender. Ma maison est tienne pour le temps qu’il te faudra. J’ai une chambre d’ami à l’abri du soleil et confortable. Je ne demanderai rien de plus qu’un peu d’aide en échange. Bois..."

Je me détournais de la fenêtre en pleurant. Je pensais de plus en plus que j'étais un monstre. Je ne savais pas quoi faire. Je regardais Aidan :

"Merci Aidan tu es vraiment génial. Mais je ne peux pas rester ici. Imagine que je fasse du mal à Louis."

Je regardais son dessin et le tendais vers Aidan :

"Je pense qu'il est pour toi."

Je regardais mon hôte :

"Je...Je...."

Je n'osais pas le dire. Si je le disais j'avais trop peur de sa réaction. Je regardais de nouveau Aidan :

"Tu as un endroit où je peux me changer ? Je ne voudrais pas que Louis me vois comme ça."

Je regardais partout sauf les yeux d'Aidan :

"Navré d'être un tel monstre. Tu n'as pas à me prendre en pitié. Et moi je ne peux pas me permettre de mettre en jeu ta famille."

Je me levais du sofa et commençais à faire les cent pas dans la pièce. J'avais vraiment peur. Et puis j'aurais très bien pu mordre Louis quand il est venu me donner le dessin. Je regardais Aidan sans pour autant fixer des yeux. Je ne pourrai jamais me pardonner cette erreur. J'étais arrivé ici en faisant fis du danger que je représentait pour lui et Louis. C'était impardonnable. Je baissais le regard :

"Je dois partir. Je suis trop dangereux pour rester."

Je mettais la main sur la poignée de la porte prêt à sortir.

Revenir en haut Aller en bas
avatar



Je suis ici depuis le : 03/10/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Colin O'Donoghue . J'ai actuellement : 541 ans mais déjà : 337 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 115 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : - .Je n'ai qu'un but dans la vie : : Aider les Downworlders du mieux que je peux et assurer l'avenir de mon fils adoptif/demi-frère . Pour cela, je réside actuellement : Au "Samhain" tout en étant d'une humeur : Amoureuse . Au fait, les crédits reviennent à : DoH

Journal intime
Mon statut:
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !

- Shadowhunters -

          

MessageSujet: Re: Music notes as the sun goes down... (ft. Ender) Mar 28 Mar - 11:27


La confusion, la peur, la honte de sa condition. Toutes ces émotions étaient communes à bien des Downworlders découvrant leurs pouvoirs. Ender était très jeune et n’était pas Vampire depuis très longtemps. Il était encore instable et avait besoin qu’on le guide.

Le Sorcier soupira en le voyant renverser tant de sang sur lui, mais il savait qu’il n’y pouvait rien. Il avait dû se retenir de boire du sang pendant de longs jours. Faire tout le trajet depuis l’Hôtel Dumort avait dû mettre sa résistance à rude épreuve. Aidan allait devoir prendre grand soin de lui et veiller à ce qu’il se nourrisse bien. Il faudrait aussi qu’il dise à Louis d’être un peu plus prudent avec les Vampires affamés.


« - Ender, si tu te nourris régulièrement, il n’y a aucun risque que tu attaques Louis.»

D’un claquement de doigts, il nettoya le sang sur le visage et les vêtements de son invité. La magie ne servait pas qu’à créer des portails, brûler des vergers ou envoyer valser des sales types. Il existait également quelques sorts plus basiques, mais très utiles. Louis avait d’ailleurs supplié son demi-frère de lui apprendre un sort pour ranger sa chambre dès que ses pouvoirs se seraient manifestés. L’Irlandais lui avait répliqué gentiment que d’ici-là, il aurait peut-être appris à tenir sa chambre en état. Le garçon en avait ri et depuis ce jour-là, sa chambre avait toujours été bien rangée.

Le Vampire semblait ne pas oser le regarder dans les yeux et voulut partir. Le Sorcier aux yeux de feu alla près de lui, sa marque dévoilée, et posa une main sur son bras.


« - Regarde-moi, Ender, s’il te plaît. Regarde-moi et dis-moi si je ne t’apparais pas comme un monstre. Mes yeux rouges où semblent brûler les flammes de l’Enfer, et mes ongles comme de l’obsidienne, ne trouves-tu pas que je ressemble à un démon des vieux contes ? Et en effet, j’ai commis des crimes. J’ai détruit des terres, j’ai probablement blessé, voire tué. Mais toi, tu ne fais que te nourrir. Si des tueurs, des violeurs, des voleurs ont la permission de vivre et de se nourrir, pourquoi un jeune homme aussi gentil et doux que toi devrait se sentir mal de se nourrir ?

Et pour ce qui est de mon fils et de moi, tu es loin d’être le seul Vampire que j’ai accueilli chez moi. Il n’y aura pas de problème, je te promets. Et puis, le cas échéant, crois-moi, je suis tout à fait capable de te faire mordre la poussière avant que tu poses ne serait-ce qu’un croc sur moi ou Louis.»









I know that we're both afraid. We both made the same mistakes. An open heart is an open wound to you. And in the wind there's a heavy choice, Love has a quiet voice. Still you mind, now I'm yours to choose.
BANGERZ
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Je suis ici depuis le : 23/02/2017 et on me dit souvent que je ressemble à : Booboo Stewart . J'ai actuellement : 17 ans ans mais déjà : 98 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 183 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : * .Je n'ai qu'un but dans la vie : : Retrouver l'amour . Pour cela, je réside actuellement : New-York tout en étant d'une humeur : Calme . Au fait, les crédits reviennent à : TAG

- Shadowhunters -

          

MessageSujet: Re: Music notes as the sun goes down... (ft. Ender) Dim 2 Avr - 9:53


J'avais en Aidan une très grande confiance. Mais même si je l'adorais et qu'il essayait de m'en convaincre, je savais très bien que j'étais un monstre. Il claqua des doigts et le sang disparu. Il me parlait alors :

"Ender, si tu te nourris régulièrement, il n’y a aucun risque que tu attaques Louis."

Je savais cela mais comment me nourrir sachant ce qu'il y a dans ces poches ? Je trouvais cela horrible. Je ne pouvais pas m'empêcher de croire qu'à chaque fois que je me nourrissais, je tuais quelqu'un. Je regardais Aidan :

"Je sais Aidan. Mais à chaque fois que je bois j'ai leurs visages qui m'apparaisse. C'est horrible. Je les ai assassiné. Je...Comment....Et si...."

Je mettais ma main sur la poignée de la porte prêt à partir. Mais Aidan me posa la main sur le bras. Je le regardais. Ses yeux rougeoyaient :

"Regarde-moi, Ender, s’il te plaît. Regarde-moi et dis-moi si je ne t’apparais pas comme un monstre. Mes yeux rouges où semblent brûler les flammes de l’Enfer, et mes ongles comme de l’obsidienne, ne trouves-tu pas que je ressemble à un démon des vieux contes ? Et en effet, j’ai commis des crimes. J’ai détruit des terres, j’ai probablement blessé, voire tué. Mais toi, tu ne fais que te nourrir. Si des tueurs, des violeurs, des voleurs ont la permission de vivre et de se nourrir, pourquoi un jeune homme aussi gentil et doux que toi devrait se sentir mal de se nourrir ?

Et pour ce qui est de mon fils et de moi, tu es loin d’être le seul Vampire que j’ai accueilli chez moi. Il n’y aura pas de problème, je te promets. Et puis, le cas échéant, crois-moi, je suis tout à fait capable de te faire mordre la poussière avant que tu poses ne serait-ce qu’un croc sur moi ou Louis."


Je comprenais la porté de ses paroles. Mais je ne pouvais pas me résoudre à me "nourrir". Je ne voulais plus être se genre de monstre. Je lâchais la poignée de la porte :

"Aidan tu...Non tu n'as rien d'un monstre. Ton passé est ce qu'il est. Mais moi à chaque fois que je bois une de ces poches c'est comme si je tuais un humain. Et puis tu sais très bien que j'ai assassiné dix personnes dans Central Park la nuit de ma création. Je sais bien sûr que je n'y pouvais rien mais.... Et puis j'ai tellement peur Aidan. Imagine que tu sois en train de dormir et que je devienne fou."

Je secouais la tête. Je regardais Aidan et me blottis contre lui :

"J'ai vraiment mal Aidan. Je n'arrive pas à me calmer... Je vois tous le temps leurs visages. J'ai trop mal... Je n'ose même plus sortir. Imagine que je perde de nouveau le contrôle. Déjà ce soir c'était vraiment limite. Et Nathan me manque tellement.... J'ai l'impression d'être vide."

C'est vrai que Nathan me manquait terriblement. Sa mort avait été pour moi un second choc. J'avais aussi très vite compris que les vampires ne pouvaient pas ressusciter les humains. Un mythe s'effondrais pour moi. Et je dois avouer que je n'avais pas réussi à faire mon deuil. J'aurais été si heureux avec lui à mes côtés pour l'éternité. Mais voilà c'était impossible.

Je gardais mon étreinte autour d'Aidan :

"Je ne veux plus avoir cette sensation de vide c'est trop douloureux. En fait j'ai peur d'être seul depuis que je suis petit. Nathan avait réussi à me faire perdre cette sensation mais depuis...."

Revenir en haut Aller en bas
avatar



Je suis ici depuis le : 03/10/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Colin O'Donoghue . J'ai actuellement : 541 ans mais déjà : 337 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 115 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : - .Je n'ai qu'un but dans la vie : : Aider les Downworlders du mieux que je peux et assurer l'avenir de mon fils adoptif/demi-frère . Pour cela, je réside actuellement : Au "Samhain" tout en étant d'une humeur : Amoureuse . Au fait, les crédits reviennent à : DoH

Journal intime
Mon statut:
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !

- Shadowhunters -

          

MessageSujet: Re: Music notes as the sun goes down... (ft. Ender) Lun 3 Avr - 16:20


Aidan serra Ender contre lui pour tenter de le rassurer. Il n’aimait pas les Terrestres, même s’il lui arrivait d’en aider. Pourtant, il ne leur voulait pas de mal. Plus d’une fois dans son histoire, il avait veillé à ce que des créatures qu’il connaissait ne s’en prennent pas à des innocents. Cela visait surtout à protéger le Monde Obscur, mais les années lui avaient donné un autre point de vue : les Shadowhunters les méprisaient pour leur portion de sang de démon ou leur infection par ces derniers, alors ils se devaient de montrer aux Nephilims que la valeur d’un être ne dépendait pas du sang qui coule dans ses veines.

Il conjura une des poches de sang qu’il avait encore dans son réfrigérateur et la posa sur la table près d’eux.


« - Tu sais pourquoi les gens donnent leur sang, Ender ? Ils donnent pour aider. Quand il le donne, ils ne savent pas si ce sang aidera un chauffard à survivre à un accident, s’il sauvera une petite fille prise dans une fusillade ou s’il servira simplement à une expérience scientifique. Ces poches, je les achète. C’est souvent du sang qui n’est pas utilisable lors d’une opération ou alors c’est du O positif, le groupe sanguin le plus répandu au monde. Une poche correspond à un demi-litre de sang, donc quand tu bois une de ces poches, c’est comme si tu buvais un dixième du sang d’une personne. Tu ne leur fais aucun mal. Ils ont choisi de le donner.

Un mouvement à la limite de son champ de vision le prévint de la présence de Louis. Le petit garçon les observait depuis le coin d’un mur, timide, des larmes coulant sur ses joues. Il s’était mis en pyjama et semblait vouloir les rejoindre, mais n’osait pas.

Aidan s’écarta  un peu du Vampire et fit signe à son fils de venir. Louis regarda Ender avec inquiétude, mais il s’approcha et vint dans les bras de son père. Puis il regarda les deux grands avant de dire.


« - Papa, t’es pas un monstre. Et tonton Ender non plus…  Et puis, si tu veux pas te sentir seul, faut que tu viennes ici. Tu s’ras jamais seul.»

L’Irlandais sourit et embrassa le garçon sur les cheveux.








I know that we're both afraid. We both made the same mistakes. An open heart is an open wound to you. And in the wind there's a heavy choice, Love has a quiet voice. Still you mind, now I'm yours to choose.
BANGERZ
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Je suis ici depuis le : 23/02/2017 et on me dit souvent que je ressemble à : Booboo Stewart . J'ai actuellement : 17 ans ans mais déjà : 98 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 183 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : * .Je n'ai qu'un but dans la vie : : Retrouver l'amour . Pour cela, je réside actuellement : New-York tout en étant d'une humeur : Calme . Au fait, les crédits reviennent à : TAG

- Shadowhunters -

          

MessageSujet: Re: Music notes as the sun goes down... (ft. Ender) Mar 4 Avr - 22:27


L'étreinte d'Aidan me réchauffa le cœur. Enfin façon de parler. Mais en un instant, je me sentis accepté dans ce monde inhospitalier. Ce sorcier avait quelque chose de différent. Enfin je n'avais pas beaucoup de point de comparaison. Enfin voir aucun. Mais voilà pour moi cette étreinte était ce que je voulais absolument. Ressentir que je n'étais pas abandonné, en cet instant, était ce qu'il y avait de plus important pour moi. Depuis le début, depuis ma création, j'étais très seul. Bien sur Raphael, Simon et les vampire de l'hôtel étaient à mes côtés, mais seulement physiquement. En même temps, je ne me confiais pas beaucoup. Je ne parlais que très peu et faisais en sorte de n'avoir à faire à mes congénères que peu de temps par jour. Je n'aimais pas ce que j'étais devenu et du coup je me nourrissais très peu. Je faisais le stricte minimum.

Mais là je dois avouer que les paroles d'Aidan me laissaient à réfléchir :

"Tu sais pourquoi les gens donnent leur sang, Ender ? Ils donnent pour aider. Quand il le donne, ils ne savent pas si ce sang aidera un chauffard à survivre à un accident, s’il sauvera une petite fille prise dans une fusillade ou s’il servira simplement à une expérience scientifique. Ces poches, je les achète. C’est souvent du sang qui n’est pas utilisable lors d’une opération ou alors c’est du O positif, le groupe sanguin le plus répandu au monde. Une poche correspond à un demi-litre de sang, donc quand tu bois une de ces poches, c’est comme si tu buvais un dixième du sang d’une personne. Tu ne leur fais aucun mal. Ils ont choisi de le donner."

Si vraiment ses réserves venaient de là alors je dois avouer que son argument était vraiment bien. Mais s'il me mentait ? Non je ne pouvais pas croire qu'il ferait ça. Même pour me rassurer. Il sais que si jamais j'apprends le contraire je me nourrirais encore moins et en plus je ne lui ferais plus confiance. Je lui souriais et prenais la poche de sang :

"Merci de me rassurer Aidan. Je garde celle là pour la nuit."

Je repérais alors un battement de cœur et sentais une présence non loin. Je me retournais et voyais le petit Louis venir vers nous en train de pleurer. Je ne comprenais pas pourquoi il pleurait ? Il était en pyjama avait-il fait un cauchemar ? Il vint droit dans les bras de son père et commença à parler :

"Papa, t’es pas un monstre. Et tonton Ender non plus… Et puis, si tu veux pas te sentir seul, faut que tu viennes ici. Tu s’ras jamais seul."

Je souriais et m'avançais doucement vers lui. Si je voyais le moindre mouvement de recul je retournerai à ma place. Mais ce ne fus pas le cas. J'ébourrifais les cheveux du jeune garçon et souriais :

"T'es vraiment un petit bonhomme surprenant. Ca te dirais que l'on sois frère ? Enfin si ton papa et d'accord bien sur. Parce que bon tonton ça me vieillit je trouve."

Je rigolais et faisais aussi un bisou à Louis. C'était vraiment un garçon surprenant et adorable. Il avait toujours le mot pour rire. Si j'avais eu un petit frère j'aurais apprécié qu'il soit comme lui :

"Et puis depuis que j'ai rejoins le monde de ton fabuleux papa, c'est aussi un peu le miens. Enfin si tu veux bien me le prêter bien sûr."

Je regardais aussi Aidan. Il fallait qu'il soit d'accord.

Revenir en haut Aller en bas
avatar



Je suis ici depuis le : 03/10/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Colin O'Donoghue . J'ai actuellement : 541 ans mais déjà : 337 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 115 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : - .Je n'ai qu'un but dans la vie : : Aider les Downworlders du mieux que je peux et assurer l'avenir de mon fils adoptif/demi-frère . Pour cela, je réside actuellement : Au "Samhain" tout en étant d'une humeur : Amoureuse . Au fait, les crédits reviennent à : DoH

Journal intime
Mon statut:
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !

- Shadowhunters -

          

MessageSujet: Re: Music notes as the sun goes down... (ft. Ender) Jeu 6 Avr - 10:07


Aidan prit Louis dans ses bras et l’embrassa sur la joue. Il avait l’impression que c’était la veille que sa mère l’avait amené, emmailloté dans une couverture Mickey apprenti magicien, et avait demandé au Sorcier de prendre soin de lui, car elle ne le pouvait pas. Il se revoyait prendre le bébé dans ses bras et sentir son cœur fondre instantanément. Il se souvenait que Louis avait ouvert les yeux et avait tendu la main vers son visage pour le toucher. S’il pleurait avant de se retrouver dans les bras de son demi-frère, il avait souri dès le moment où il avait touché le visage d’Aidan. Dès lors, l’Irlandais s’était juré de le protéger contre vents et marées. Louis savait qu’Aidan n’était pas vraiment son père, mais son demi-frère, mais il s’en fichait. L’homme l’élevait et l’aimait, c’était tout ce qui comptait. Et puis, pensait l’Irlandais, mieux valait un demi-frère protecteur et aimant qu’un père absent.

Quand le Vampire demanda à Louis s’ils pouvaient être frères, Aidan sourit et regarda son fils. Louis avait les yeux qui brillaient. Cela faisait quelques années que le garçon faisait part à son demi-frère de son souhait d’avoir un frère plus proche de son âge. Il avait d’ailleurs sympathisé avec beaucoup de protégés d’Aidan dans le but de se faire des frères et sœurs, mais aucun n’avait compris cela et voyait le petit comme un ami ou même, pour certains, un garnement ennuyeux.


« - Papa Aidan, il peut ? S’il te plaît, mon papa ! S’il te plaît, s’il te plaît, s’il te plaît ! »

Aidan fit semblant d’hésiter un moment, pour faire marcher son fils, mais il ne pouvait rien lui refuser. Non pas que Louis soit un enfant gâté, bien au contraire, c’était un petit gars très simple et très compréhensif. Il partageait volontiers et ne faisait jamais de gros caprices. Il était parfois frustré par des situations, mais jamais par des refus. Quand Aidan lui disait non ou qu’il lui demandait d’attendre, le garçon acceptait et se serrait contre son père.

« - Bien sûr qu’il peut être ton frère. Ender, tu es le bienvenu dans ma famille et celle de Louis. »

Louis sourit et claqua une grosse bise sur la joue du Sorcier avant de l’enlacer avec tendresse.








I know that we're both afraid. We both made the same mistakes. An open heart is an open wound to you. And in the wind there's a heavy choice, Love has a quiet voice. Still you mind, now I'm yours to choose.
BANGERZ
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Je suis ici depuis le : 23/02/2017 et on me dit souvent que je ressemble à : Booboo Stewart . J'ai actuellement : 17 ans ans mais déjà : 98 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 183 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : * .Je n'ai qu'un but dans la vie : : Retrouver l'amour . Pour cela, je réside actuellement : New-York tout en étant d'une humeur : Calme . Au fait, les crédits reviennent à : TAG

- Shadowhunters -

          

MessageSujet: Re: Music notes as the sun goes down... (ft. Ender) Dim 9 Avr - 13:57


Louis était vraiment adorable. Il était très enthousiasmé par mon idée. Si bien qu'il utilisa ce ton que tous les enfants utilisent et qui fait craquer les adultes. Si bien que Aidan n'eu d'autre choix que d'accepter. La joie du jeune enfant était vraiment adorable à voir. Si j'avais eu un petit frère j'aurais voulu une copie conforme de ce petit bout de chou. Et pourtant si j'avais bien compris il n'avait pas eu une vie facile malgré son jeune âge. Mais Aidan faisait vraiment un père parfait. Je souriais et faisais un bisou à Louis avant d'étreindre Aidan.

Je souriais tout en ayant des larmes aux yeux. Ma famille m'avait rejeté. Il avait fallu que je me transforme pour trouver des gens fabuleux à qui vraiment me lier. Des gens qui prennent soins les uns des autres, qui ne sont pas là pour te faire du mal mais pour te pousser en avant. Et très paradoxalement, c'est dans la société que les terrestres appellent "monstres" que cette solidarité fonctionne. Je suis donc très heureux dans cette nouvelle famille.

Je regardais Louis étreindre Aidan et je trouvais cela très mignon. Aidan me souhaita alors la bienvenue dans la famille je souriais des larmes coulant sur mes joues :

"Merci papa. Merci petit frère. Je suis très content d'être des vôtres."

Je câlinais un instant Louis puis je le prenais par la main :

"Alors il paraît que Aidan essaye de t'apprendre le piano. Tu veux que je te montre aussi deux ou trois trucs ? Bien que ton père soit bien meilleur que moi je suis sur que je peux te montrer deux ou trois choses. Tu as des manga que tu aime bien ?"

Je regardais Louis en souriant qui m'avoua aimer quelques manga comme Naruto mais qu'il ne regardais pas trop. Je m'asseyais au piano et jouais une musique du manga dont je me rappelais. Après je mettais Louis à ma place :

"Regarde il faut appuyer sur ces touches là. Ne te soucis pas des pédales on verra plus tard si tu veux."

Louis avait l'air super content. Je le laissais faire comme je lui avait montré. Il y eu quelques mauvaises notes mais ce n'était pas bien grave. Une fois qu'il avait fini je retournais le voir :

"Tu te débrouille très bien. Tu seras bientôt meilleur que moi. Tu veux aussi que je te montre comment on fait des super burger ?"

Il me fis non de la tête et continua d'essayer de jouer la musique que je lui avait montrer. Je retournais vers Aidan :

"Et toi papa tu veux que je te montre ma façon de faire des burger ?"

Revenir en haut Aller en bas
avatar



Je suis ici depuis le : 03/10/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Colin O'Donoghue . J'ai actuellement : 541 ans mais déjà : 337 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 115 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : - .Je n'ai qu'un but dans la vie : : Aider les Downworlders du mieux que je peux et assurer l'avenir de mon fils adoptif/demi-frère . Pour cela, je réside actuellement : Au "Samhain" tout en étant d'une humeur : Amoureuse . Au fait, les crédits reviennent à : DoH

Journal intime
Mon statut:
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !

- Shadowhunters -

          

MessageSujet: Re: Music notes as the sun goes down... (ft. Ender) Mar 11 Avr - 20:10


« Papa »… ce n’était pas un mot que beaucoup de Sorciers avaient l’occasion d’entendre. Pour certains, même de prononcer. Les Sorciers étaient tous stériles. Normal, ils étaient des hybrides, seuls deux êtres de la même espèce pouvaient engendrer un nouvel être fertile, si l’on en croyait les biologistes actuels. Aidan s’était souvent demandé si la stérilité des Enfants de Lilith n’était pas une punition de Dieu, une assurance que le sang de Ses ennemis ne se transmettrait pas au-delà de la première génération. Si c’était effectivement le cas, alors Il était bien cruel. Pour un Immortel, la solitude était une torture. Elle n’était jamais très loin, compagne fidèle et jalouse, qui laissait son amant avoir des relations avec d’autres, puisqu’elle savait que tôt ou tard, il reviendrait vers elle. Certains Sorciers avaient appris à l’aimer et préféraient sa compagnie à la souffrance de perdre ses proches. Aidan n’avait jamais pu s’y habituer et il avait toujours peur quand il se liait avec une personne qui n’était pas un Immortel. Dans sa vie sentimentale, il avait toujours essayé d’éviter de sortir avec des mortels, Terrestres, Loups Garous ou Shadowhunters, car il avait très peur de les voir vieillir et mourir.

Alors quand la mère de Louis lui avait demandé de s’occuper du garçon, il n’avait pas hésité une seconde. Avoir un petit être qui l’aimait inconditionnellement était un rêve inaccessible qui le hantait depuis des siècles. Oui, sa première raison d’adopter Louis avait été très égoïste, mais il aimait sincèrement et profondément le petit garçon qui apprenait à présent à jouer du piano sans se frustrer, sans s’énerver. C’était encore une preuve de l’amour et de l’admiration que Louis vouait à Aidan. Il voulait impressionner son père, le rendre fier, mais comme il ne pouvait pas être aussi doué que lui, il avait l’impression d’échouer. Le fait qu’Ender prenne le relais enlevait une pression sur les épaules de l’enfant.

Quand le jeune Vampire se tourna vers lui pour lui demander s’il voulait voir sa manière de faire des burgers, Aidan eut juste le temps d’essuyer ses larmes d’émotions pour que son fils adoptif ne les voie pas. « Papa »… comment résister à un titre aussi haut, aussi honorable ?


« - Bien volontiers, Ender… mon fils… »








I know that we're both afraid. We both made the same mistakes. An open heart is an open wound to you. And in the wind there's a heavy choice, Love has a quiet voice. Still you mind, now I'm yours to choose.
BANGERZ
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Je suis ici depuis le : 23/02/2017 et on me dit souvent que je ressemble à : Booboo Stewart . J'ai actuellement : 17 ans ans mais déjà : 98 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 183 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : * .Je n'ai qu'un but dans la vie : : Retrouver l'amour . Pour cela, je réside actuellement : New-York tout en étant d'une humeur : Calme . Au fait, les crédits reviennent à : TAG

- Shadowhunters -

          

MessageSujet: Re: Music notes as the sun goes down... (ft. Ender) Lun 24 Avr - 22:02


Je souriais à Aidan et faisais un bisou à Louis. Puis je m'approchais de mon "père". Je lui proposer d'aller faire des burger tout en laissant Louis jouer du piano. Il fallait lui laisser du lest à ce petit. Il se forcerai à faire de son mieux pour impressionner son père et pour montrer à quel point il était heureux de jouer. Le piano est un instrument si noble qu'on l'adopte ou qu'on le hait. C'est ainsi que je l'ai toujours vu. Quand je passais devant Aidan, il m'appela "mon fils". Je ne pus résister. Je me retournais et le prenais dans mes bras les yeux plein de larmes. C'était si bon d'avoir un ancrage dans ce nouveau monde. Et puis je dois avouer qu'en étant ici, je me sentais "normal". Je n'était pas traité comme une créature obscure mais comme un humain et cela me rassurait.

Je lâchais Aidan et allais dans la cuisine en essuyant mes larmes. J'étais vraiment toucher. En plus il fallait que je parle de quelque chose à Aidan. J'allais au frigo et je sortais une poche de sang. Je faisais très attention en la buvant. Après quoi je souriais à Aidan et sortais de quoi faire deux burger par personne :

"Alors il faut d'abord mettre une feuille de salade. Puis une de fromage. Ensuite on met de la sauce. Les steaks il faut les faire saignant car il finiront de cuir dans le four. S'il faut que les steak soient saignants, il ne faut pas les faire cuir avant. Après on remet de la sauce, du sel du poivre le fromage, la salade, la tomate et enfin le chapeau."

Je faisais les deux premiers burger et laissais faire les deux autres à Aidan. Je m'adossais au bar et regardais Aidan :

"Dis moi j'ai besoin de tes lumières. Quand je suis devenu....enfin bref ce soir là j'étais avec Nathan. C'était mon petit ami. Il est mort dans l'accident. Je m'étais promis de ne jamais aimer quelqu'un d'autre. Mais voilà j'ai fait la rencontre de John. Un Shadow Hunter. Et....Bah je suis amoureux de lui. Je suis totalement perdu je sais pas quoi faire. Ai-je le droit d'aimer ?"

J'avais pris un air très sérieux. Ma demande était tout ce qu'il y avait de plus important. J'étais vraiment paumé. J'avais vraiment besoin d'aide. J'aurais pu demander à Raphael mais il avait d'autres chats à fouetter avec ses vampire et les problèmes récents à l'Institut. Et puis j'avais bien plus confiance en Aidan qu'en Raphael à ce sujet.

Je m'asseyais sur une chaise et prenais ma tête dans mes bras. J'étais vraiment perdu :

"Ça me rend fou. Et malheureusement quand je perds le contrôle...Enfin tu vois de quoi je parle. Je ne sais pas quoi faire. Ais-je le droit d'aimer ?"

Je frappais le bar un peu fort et ce dernier se fissura. Je reculais apeuré par ma propre force :

"Navré Navré Navré je......Je pars de ce pas.....Je voulais pas....."

Je m'accroupissais et entrais ma tête dans me genoux en pleurant. J'en avais marre de cette condition où je ne contrôlais absolument rien. Et puis j'avais vraiment peur de faire du mal à Louis et Aidan. Et là encore je tremblais de peur.

Revenir en haut Aller en bas
avatar



Je suis ici depuis le : 03/10/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Colin O'Donoghue . J'ai actuellement : 541 ans mais déjà : 337 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 115 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : - .Je n'ai qu'un but dans la vie : : Aider les Downworlders du mieux que je peux et assurer l'avenir de mon fils adoptif/demi-frère . Pour cela, je réside actuellement : Au "Samhain" tout en étant d'une humeur : Amoureuse . Au fait, les crédits reviennent à : DoH

Journal intime
Mon statut:
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !

- Shadowhunters -

          

MessageSujet: Re: Music notes as the sun goes down... (ft. Ender) Jeu 4 Mai - 10:19


Aidan suivit le jeune homme dans la cuisine, écoutant distraitement les tentatives de Louis et souriant avec fierté. Il savait bien que le garçon voulait l’impressionner et le rendre fier, et qu’ainsi il se mettait une pression insupportable. C’était donc une très bonne chose que ce soit une tierce personne qui se charge de lui apprendre le piano. Et puis, Louis n’ayant pas beaucoup d’amis à l’école, Ender pouvait devenir son ami. Son frère, même, puisqu’il en avait été décidé ainsi. Aidan se retrouvait père pour la deuxième fois. C’était inespéré, surtout pour un Sorcier.

Le Sorcier écouta attentivement les conseils d’Ender sur la confection d’un parfait hamburger, car il n’en avait jamais préparé. Il était plutôt doué pour réaliser des plats de son pays natal et des pâtisseries de toutes sortes. Le Vampire était un bon professeur et Aidan parvint à faire deux burgers assez respectables.

La question d’Ender le fit se retourner et poser une main bienveillante sur son épaule.


« - Ender… l’amour n’a pas de race. Si tu aimes cet homme et si cet homme t’aime en retour, il ne faut pas hésiter parce que tu es un Vampire et qu’il est un Shadowhunter. Tu as le droit d’être heureux et je suis persuadé que Nathan voudrait que tu te trouves le bonheur. Il ne voudrait pas que tu restes seul pour toute l’éternité.
Après, je ne peux pas garantir que ce sera toujours très facile. Les Nephilims sont souvent très occupés et tu passeras souvent au second plan. Mais si vous trouvez votre rythme, vous serez très heureux, j’en suis persuadé. Et oui, tu as le droit d’aimer, tu as le droit de trouver quelqu’un qui te rendra heureux et que tu rendras heureux. C’est un droit universel et inaliénable. »


Le geste du jeune Vampire le surprit, mais il ne recula pas. Il s’agenouilla près de lui et le serra contre lui. Le jeune homme tremblait contre lui et Aidan se mit à lui caresser le dos en lui chantant une berceuse en gaélique que sa mère lui chantait quand il se réveillait d’un cauchemar.

« - Ender, écoute-moi bien. Tu ne feras de mal, ni à moi, ni à Louis, ni à John… parce que tu es un homme bon… parce que tu es fort… parce que tu es courageux… parce que tu n’es pas seul dans ton combat… parce que tu n’as pas à l’être… »









I know that we're both afraid. We both made the same mistakes. An open heart is an open wound to you. And in the wind there's a heavy choice, Love has a quiet voice. Still you mind, now I'm yours to choose.
BANGERZ
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Je suis ici depuis le : 23/02/2017 et on me dit souvent que je ressemble à : Booboo Stewart . J'ai actuellement : 17 ans ans mais déjà : 98 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 183 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : * .Je n'ai qu'un but dans la vie : : Retrouver l'amour . Pour cela, je réside actuellement : New-York tout en étant d'une humeur : Calme . Au fait, les crédits reviennent à : TAG

- Shadowhunters -

          

MessageSujet: Re: Music notes as the sun goes down... (ft. Ender) Mer 10 Mai - 0:25


Aidan se porta une nouvelle fois à mon aide sans réfléchir au fait que je pouvais être dangereux. Il me pris dans ses bras et me calma en quelques instant. Sa chanson était magnifique. Je posais ma tête contre lui et ferais les yeux pour me détendre. Louis ne semblait pas avoir entendu. Je pouvais encore ouïr le piano. C'était vraiment plaisant de se sentir aimer. J'écoutais même tous ses conseils. Quand il eu fini de parler et de chanter je regardais Aidan des larmes plein les yeux :

"Il me manque tellement... Nathan il avait toujours le mot pour rire... Il... Même dans les moments les plus dur il arrivait à me faire rire. Même quand je suis parti de chez moi il m'a calmé et m'a accepté. Jamais quelqu'un ne m'avais fait ressentir tant de choses. Et pourtant John il a ce truc qui me fait le même effet qu'avec Nathan."

Je reposais ma tête contre l'épaule d'Aidan. Je respirais pour me calmer. Je n'avais déjà que trop puiser dans les réserves de sang de mon hôte. Et puis il fallait surveiller les burgers. Je me levais et allumait la friteuse. Je comptais faites des oignons rings pour accompagner les burger. Pensant que je préparais cela, je parlais de nouveau :

"Il a ce don que Nathan avait. Il sais me calmer et quand je suis avec lui je me sens super bien. C'est comme si je venais de rencontrer un nouveau Nathan. Pour de vrai il me plais énormément mais je ne sais pas quoi faire. Pour le moment on a rien fait de mieux que quelques baisers. J'ai toujours fait en sorte de ne rien faire de plus. Mais plus je passe de temps avec lui et plus je veux partager sa vie. Mais j'ai aussi l'impression de trahir Nathan."

Je le regardais et laissais les yeux. J'avais réfléchis à tout cela et je voulais lui demander un truc très précis :

"En temps que sorcier tu n'aurais pas un sort pour que je parle à Nathan ? Je sais que ça fait intéressé mais j'en ai vraiment besoin. Je dois savoir, c'est pour... Je me sentirai tellement mieux."

J'étais vraiment navré de lui demander ce genre de chose. J'étais tellement déçu par ma propre attitude que je laissais les yeux et n'osais pas le regarder en face. C'était si dur pour moi. En peu de temps j'avais vu mon petit ami mourir, puis j'étais mort moi aussi. Ensuite j'étais revenu à la vie pour massacrer une bonne dizaine de personnes. Et enfin Raphaël m'avait recueilli et m'avait permis d'intégrer le monde obscur. Et ensuite Aidan et Louis était entré dans ma vie. Enfin j'étais plutôt entré dans la leur. Et maintenant que ma vie se clamait un peu, je venais de rencontrer ce charmant Shadow Hunter. John me plaisait tant que depuis la nuit qu'il avait passé avec moi je ne pouvais pas me le sortir de la tête. Mais pourtant me voilà à demander à Aidan de m'aider à revoir mon ex.

Je ne regardais pas Aidan :

"Je sais que c'est très égoïste de ma part mais j'ai besoin de savoir. J'ai fait une promesse à Nathan et je dois savoir si je peux ou non la briser. J'adore John mais Nathan... Enfin je ne peux pas le trahir. Dis-moi que tu me comprends par pitié. Dis-moi que ce que je ressens est normal. Je suis tellement troublé. Je dois savoir."

Revenir en haut Aller en bas
avatar



Je suis ici depuis le : 03/10/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Colin O'Donoghue . J'ai actuellement : 541 ans mais déjà : 337 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 115 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : - .Je n'ai qu'un but dans la vie : : Aider les Downworlders du mieux que je peux et assurer l'avenir de mon fils adoptif/demi-frère . Pour cela, je réside actuellement : Au "Samhain" tout en étant d'une humeur : Amoureuse . Au fait, les crédits reviennent à : DoH

Journal intime
Mon statut:
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !

- Shadowhunters -

          

MessageSujet: Re: Music notes as the sun goes down... (ft. Ender) Dim 28 Mai - 10:12


Aidan écouta son nouveau fils adoptif avec beaucoup de patience et d’attention. Intérieurement, il ne pouvait s’empêcher de ressentir une immense compassion pour le Vampire. Piégé à dix-sept ans, condamné à toujours être un adolescents, avec les passions et les doutes que cela impliquait. Et en tant que Vampire, ses sentiments étaient décuplés. Le Sorcier caressais doucement les cheveux de son protégé et le berça doucement. Vu ce qu’Ender disait de ce John, Aidan l’aimait déjà bien. Il semblait rendre le Vampire heureux et cela le lui rendait fort sympathique. Mais s’il brisait le coeur d’Ender... eh bien il comprendrait ce qu’il en coûte de faire du mal aux proches d’un Sorcier de 500 ans, fils d’un Prince Infernal.

Ender continuait de s’occuper des burgers et Aidan en sourit tendrement. Le garçon avait vraiment à coeur de bien faire pour faire plaisir à sa nouvelle famille. Par certains côtés, Ender lui rappelait comme il état les quelques fois qu’il avait essayer de se faire accepter par une nouvelle famille après la mort de sa mère. Il s’était fait un parfait laquais, accomplissant ses tâches sans qu’on ait jamais besoin de le lui demander. Il avait travailler dans les vergers avec assiduité, se cassant le dos à cueillir et ramasser les pommes pour faire le cidre. Puis les mois passaient et la famille finissait invariablement par se lasser de lui ou par apprendre son lien de parenté avec une «sorcière» condamnée. Il finissait donc à nouveau sur la route, sa colère et sa haine à chaque fois ravivée.

Mais jamais il n’abandonnerait Ender ou Louis. Jamais il ne permettrait qu’on leur fasse du mal. Il les défendrait bec et ongle, il ferait tout pour qu’ils aient la vie qu’ils avaient rêvée. Il apprendrait à Louis à maîtriser ses pouvoirs, il protégerait Ender, il les aimerait comme s’ils étaient ses enfants et personne ne pourrait changer ça.

L’odeur des burgers avait attiré l’attention des deux chatons de la maisonnée et Morgana sauta même sur le plan de travail. Avec un sourire, Aidan prit la petite minette dans ses bras.


«- Non, demoiselle Morgana... les burgers ne sont pas un mets d’une dame comme vous...»

Il claqua des doigts et les deux gamelles s’emplirent de lait. Melwyn, le chaton tigré, courut vers sa gamelle et, quand le Sorcier eut posé la chatonne noire, elle s’élança sans demander son reste.

La demande d’Ender le surprit, mais il comprit son envie et ses doutes. Il lui fit relever les yeux.


«- Je regarderai dans mes livres, mais il me semble qu’il existe en effet un tel sort. Je ne l’ai jamais lancé, mais j’essaierai, je te promets. Je te comprends, ne t’inquiète pas, mon fils. Mais je pense que si Nathan t’aimait vraiment, il ne voudrait pas que tu restes seul toute la vie.»










I know that we're both afraid. We both made the same mistakes. An open heart is an open wound to you. And in the wind there's a heavy choice, Love has a quiet voice. Still you mind, now I'm yours to choose.
BANGERZ
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Je suis ici depuis le : 23/02/2017 et on me dit souvent que je ressemble à : Booboo Stewart . J'ai actuellement : 17 ans ans mais déjà : 98 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 183 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : * .Je n'ai qu'un but dans la vie : : Retrouver l'amour . Pour cela, je réside actuellement : New-York tout en étant d'une humeur : Calme . Au fait, les crédits reviennent à : TAG

- Shadowhunters -

          

MessageSujet: Re: Music notes as the sun goes down... (ft. Ender) Jeu 15 Juin - 9:32


Je n'osais pas regarder Aidan. Ma demande devait le gêner plus que tout. Je lui demandait quand même de contacter les morts et à ma connaissance, ce genre de sortilège, peut très vite mal tourner. Je me fis à tout ce que j'ai pu voir dans les films et lire dans les livres. Mais maintenant que je savais qu'il y avait un monde parallèle composé de toutes ces choses soit disant fictives je me demandais vraiment si un tel sortilège ne pouvait pas avoir de graves conséquences.

Mais je devais savoir. Je ne souhaitais pas briser une telle promesse. Mais pourtant je sentais mon coeur chavirer pour John. Ce Shadow Hunter avait réussi à me séduire en un temps record. Mais il avait l'atout de ressembler comme deux gouttes d'eaux à Nathan. Le même sourire, le même teint de peau, la même taille, les même muscles... Je le retrouvé tellement en lui que c'était bouleversant. C'est pourquoi je devait être certains de pouvoir le fréquenter.

Aidan compris ce dont j'avais besoin et me promis de faire des recherches. Je lui souriait alors qu'une idée, absurde sans doute, me traversa l'esprit. Je regardais alors Aidan un tantiné excité :

"Aidan dis-moi avec toute cette magie, ces créatures obscures et tout le toutime... y aurais pas par hasard des histoires de réincarnation en prime ? Parce que bon ça fait trop de coïncidences pour moi là... il lui ressemble trop... regarde regarde..."

Je lui mettais sous les yeux une photographie de Nathan puis je passais à celle de John. Seule la couleur des yeux et quelques traits de visage différenciait les deux photographies. J'étais vraiment excité et si Nathan c'était réincarné dans John ? Et si une nouvelle fois je me trouvais en la présence de mon seul et unique amour ?

Le "dig" du four me signala la fin de la cuisson des burgers. Je regardais la cuisson des légumes que j'avais mis dans la poêle. Ils étaient parfait. Je dressais mes assiettes et amenais le tout au salon. Puis je retournais à la cuisine attendant la réponse de papa avec impatience.

Et si tout cela était possible ? Qu'est ce que je devais faire ? Qu'est ce que je pouvais faire ? Y avait-il des lois qui m'empêcheraient de le voir ? Après tout nous sommes du même monde mais pas du même camps. Trop de questions se bousculaient dans ma tête. Il me fallait des réponses. Bonnes ou mauvaises ces réponses me permettraient d'avancer dans ce nouveau monde.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


- Shadowhunters -

          

MessageSujet: Re: Music notes as the sun goes down... (ft. Ender)



Revenir en haut Aller en bas
 

Music notes as the sun goes down... (ft. Ender)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 ::  :: Brooklyn :: Habitations


 Sujets similaires
-
» Shahrukh Khan au Music Ka Maha Muqabla
» Castlevania Piano Sheet Music
» Notes de Boulet
» [SOFT] Music ID
» Dessin en music ?




Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

© SHADOWHUNTERS (2016) appartient à ses admins : Deathtime et .ANGELUS. Toute reproduction totale ou partielle est interdite. Forum optimisé pour GC.