[Terminé] Just a drink - Tanya

 ::  :: Rp Terminés
avatar


The Gifted Mundane
Je suis ici depuis le : 22/02/2017 et on me dit souvent que je ressemble à : Dave Franco . J'ai actuellement : 19 ans mais déjà : 830 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 981 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : À rien d'autre .Je n'ai qu'un but dans la vie : : Survivre et apprendre . Pour cela, je réside actuellement : En ville tout en étant d'une humeur : Curieuse . Au fait, les crédits reviennent à : Pinterest

Journal intime
Mon statut:
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis:
- Shadowhunters -




[Terminé] Just a drink - Tanya
Mar 21 Mar - 10:57
          


J'avais juste besoin d'un verre et ce club ferait parfaitement l'affaire. En fait, je l'avais repéré depuis un petit moment mais il n'était pas vraiment situé dans ma zone de confort. Mais ma zone de confort, je pouvais lui dire adieu depuis l'agression dont j'avais été victime : les images défilaient encore et encore, le type aux yeux injectés de sang et aux crocs luisants à la lumière des lampadaires. Et puis ce sauvetage in extremis et surréaliste, cet autre type avec ses tatouages et son épée transperçant mon agresseur et le réduisant en cendres. Alors bien sur depuis, j'avais tenté de rationaliser tout ça : mon agresseur n'était rien d'autre qu'un camé en manque et mon sauveur un bon samaritain qui aimait jouer du couteau. Sauf que, je le savais en mon for intérieur, ce n'était pas la vérité. Alors voilà comment j'avais fini par accepter que ce monde imaginaire que j’affectionnai tant était sans doute plus tangible que je ne l'aurai bien voulu. Et comme mon imagination devenait de plus en plus fertile à mesure que je tentai d'appréhender l'énormité de cette révélation, je me demandai maintenant si on n'allait pas m'envoyer un nettoyeur histoire de s'assurer que je garde ma langue. Ou me la couper, au choix. En bref, et pour éviter de me faire verser encore une larme sur mes sentiments, je n'avais pas vraiment le moral. Heureusement, Hayley était arrivé peu avant cette événement et bien que j'ai gardé cette histoire pour moi, afin de ne pas l'effrayer, elle s'était montrée très amicale et à l'écoute. Le courant passait vraiment très bien avec ma nouvelle colocataire jusqu'à ce que je recroise la route de l'inconnu aux tatouages sortant de mon appartement - notre appartement en fait - et n'entende une Hayley sous la douche. Donc deux choses : premièrement je n'avais pas rêvé lors de cette nuit, et deuxièmement il n'y avait pas besoin d'être un grand génie pour imaginer ce qu'il c'était passé en mon absence.

Si on imagine un ascenseur émotionnel, je devais maintenant me trouver entre le cinquième et sixième sous-sol. En d'autres termes... ce n'était pas la joie ! J'avais juste besoin d'un verre et ce club ferait parfaitement l'affaire. Et encore une fois, je me mentais à moi-même : un verre ne suffirait pas, et le choix de ce club n'avait rien d'un hasard. J'avais entendu quelques rumeurs - je commençai à devenir bon pour savoir où glaner des informations à New-York - sur cette boite de nuit et il fallait que je vois ça de mes yeux. Et puis rien que le nom ! Pandemonium, capitale des Enfers dans certains textes, strates des Enfers dans d'autres, et assurément lieux de débauche et de perdition. Bon, je n'en attendais pas tant que ça mais j'espérai bien en avoir pour mon argent. Et puis surtout, il fallait que je me change les idées... et pourquoi pas ne pas rentrer seul. J'avais des vêtements plutôt décontractés, pas mal de billets en poche et des soucis à noyer dans l'alcool. Une fois dans le club, je mis quelques secondes à m'adapter aux lumières et à la musique criarde. Prenant quelques instants de plus pour repérer les lieux stratégiques - bar, piste de danse, toilettes, sortie - je fis quelques pas pour constater qu'il y avait vraiment de tout parmi la clientèle... et pas mal de personnes auprès desquelles je ne me serai jamais approché en temps normal : jeunes femmes en tenue provocante, groupes en blousons de cuir avec un air de gothique mal assumé et même trois hommes bien propres sur eux en costard cravate. Franchement, ça ne me semblait pas le lieux le plus approprié pour faire des affaires mais qui étais-je pour juger ?

Une fois plus avancé je fus happé dans la foule et parvins difficilement jusqu'au bar. Aux premiers coup d’œil, on pouvait remarquer qu'il y avait un choix de boissons vraiment impressionnant et des cocktails maison dont j'ignorai même l'existence. Enfin, c'est un peu le principe des cocktails maisons. Et attablée au comptoir... une magnifique jeune femme blonde. Comme si elle avait senti mon regard, son visage se tourna vers moi.

"Hey Tanya !", m'exclamai-je en la reconnaissant et en jouant des coudes pour la rejoindre.

Je l'avais croisé rapidement au Howling Moon, le bar où je bossai à mi-temps, et on avait sympathisé. Elle était toujours souriante mais là quelque chose semblait la contrarier. Je m'assis à ses côtés en évitant de trop loucher sur ses formes avantageuses de jeune mère, remerciant silencieusement mère nature, puis appela le barman.

"On dirait qu'on a tout les deux besoin d'un verre.", puis au barman. "Ce que mon amie demandera, en double. Merci !"

J'attendis qu'elle réponde pour reprendre, affichant un sourire amical.

"Alors, comment vont la vie et les affaires ?"

Simple question pour engager la conversation, car avec Tanya je savais bien qu'on n'allait pas rester planté au bar ad vitam æternam.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


The New Tanya

Je suis ici depuis le : 28/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Amber Heard . J'ai actuellement : 21 ans mais déjà : 3169 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 3356 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Clary & Katerina .Je n'ai qu'un but dans la vie : : être la meilleure mère possible. . Pour cela, je réside actuellement : à l'Institut. tout en étant d'une humeur : enjôleuse. . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

SCAR FROM THE PAST
Regrets & Liars... Il m'aura fallu des années avant de réaliser le mal que j'avais fait et les erreurs que j'ai commises. Aujourd'hui, je vois enfin le mal de mes actes passés et je regrette. Je regrette de ne pas avoir aimé mes parents comme ils le méritaient, de ne pas avoir été la fille dont ils rêvaient. Tous mes choix et toutes ses années de mensonges et de manipulation. Je continue chaque jour de me battre contre le monstre que j'étais. On me dit de tirer un trait sur tout cela, mais ce n'est pas évident d'oublier les cicatrices de notre passé.

SOUL MATE FROM HEAVEN
Jace... Il faudrait un tout un livre pour décrire cette connexion qui nous unie. Je te connais depuis ta naissance, tout bébé tu me faisais déjà fondre. Dès le premier regard que j'ai posé sur toi, je savais que tu serais bien plus qu'un frère d'arme. Nous avons grandis ensemble, nous nous sommes toujours soutenues contre les adversités, mains dans la main nous avancions ensemble. Et même si neuf années nous ont tenus loin l'un de l'autre, mon amour pour toi n'a pas changé. Te revoir après tout ce temps n'a que davantage ravivé cette flamme que j'éprouvais déjà pour toi à l'époque. Nous pensons pareils, nous lisons en l'autre comme dans un livre ouvert. J'ai besoin de toi pour vivre, j'ai besoin de celui que je considère comme mon âme sœur, ma moitié spirituelle. Te perdre serait la pire des choses, car je sais que si tu venais à disparaître avant moi, la mort n'aurait qu'à venir me chercher juste après.

SUNSHINE IN THE DARK
Naya... Ma fille, mon petit ange. Tu ne sais pas à quel point je peux t'aimer ma princesse. Tu es mon rayon de soleil, celle qui illumine ma vie. Un regard tourné vers toi me suffit à me sentir mieux. Tu as été celle qui m'a donné envie de changer, poussé par ton père, je suis devenue une personne meilleure. Pour toi, pour vous. N'oublie jamais ma chérie, ta maman t'aime plus que tout au monde, et elle sera toujours là pour toi, pour te soutenir et t'aider dans chacun des moments de ta vie. Car tu es ma vie. Celle qui me donne envie d'affronter le monde chaque jour rien que pour te rendre fière. Merci pour tout ce que tu as pu faire pour moi en l'espace de si peu de temps.


Journal intime
Mon statut: Célibataire.
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: [Terminé] Just a drink - Tanya
Ven 24 Mar - 16:18
          



Just a drink.
feat Maxime Harper

En moins d’un an, ma vie avait changé du tout au tout. Il y a une année, j’étais cette jeune femme manipulatrice, calculatrice et tortionnaire au service du Cercle, prête à tout pour servir la cause quitte à mentir, blesser et trahir les êtres les plus chers tels que Jace. Une simple petite nouvelle peut totalement chambouler votre vie pour la rendre meilleure, pour vous rendre meilleure. Ici, cette annonce avait été ma grossesse croisée avec la découverte de mon parti politique si je peux m’exprimer ainsi. Dès lors, j’avais tout fait pour reconquérir ceux qui s’étaient éloigné de moi en apprenant la vérité. Certains avaient été plus faciles à convaincre que d’autres, et encore aujourd’hui, je fais continuer mon chemin de croix dans le but d’effacer tous mes pêchés. Seulement, je ne dois plus seulement penser à moi, je dois aussi penser à ma fille, Naya qui avait vu le jour il y a peu. Aussitôt, quelque chose que je pensais ne jamais voir en moi s’illumina, l’instinct maternel. Elle est ma vie, mon sang, ma chair. Je serai prête à tout pour ma princesse, absolument tout même donner ma vie pour elle. D’ailleurs, c’était la même chose pour Jace, son père et mon meilleur ami depuis toujours. Bien entendu, entre lui et moi, cela ne serait jamais comme je voudrai que ce soit. Mon amour pour lui ne sera jamais réciproque, je le sais pertinemment. Et pourtant, il m’arrive d’en être triste et d’en pleurer alors que je ne devrais pas. Mais comme si cela ne suffisait, le fait d’être amoureuse de mon meilleur ami ne m’aide vraiment pas. Pourquoi ? Parce que je suis par conséquent possessive, ne supportant pas le voir passer du temps avec d’autres que moi. Mais je suis également jalouse, me poussant à détester toutes celles qui l’approchent. Et en parlant de cela, il y en a une que je pensais être une copine, qui se montre très très proche de lui. Hayley. Je ne sais pas s’ils ont couché ensemble, et à vrai dire je ne veux même pas y penser sans quoi je vais sûrement avoir envie de vomir. Et la découverte de cette proximité me donnait envie d’une chose que je n’avais pas encore faite depuis la fin de ma grossesse : boire.

C’est ainsi que cette soirée-là, j’avais fouillé mon placard à la recherche d’une tenue que je portais avant que mon corps change. Tout ce que j’espérais alors que mon placard était totalement retourné, c’était que mes formes actuelles ne me forcent pas à devoir racheter une garde-robe. Et fort heureusement pour moi, cela ne fut pas le cas, bien au contraire. Mon ancien haut préféré noir et moulant m’allait parfaitement, certes le décolleté était plus voyant qu’autrefois, mais cela ne faisait pas pour autant vulgaire. Mes runes se devinaient au niveau de celui-ci, ce qui attirerait sûrement des regards curieux. Et en ce qui concerne mon pantalon en cuir noir, cela en allait de même, il m’allait exactement comme autrefois. J’avais eu de la chance de perdre les quelques kilos superflus rapidement. Il ne me restait plus qu’une chose, glisser ma stèle et un poignard séraphique dans mon sac à main qui venaient ainsi rejoindre mon téléphone portable en cas d’urgence. Même si en réalité, j’avais entièrement confiance en Jace qui gardait ce soir Naya. Il était tellement parfait comme père, même si je savais qu’un jour, son adoration pour sa fille se retournerait contre lui quand elle le manipulera pour avoir tout ce qu’elle veut. Quoi qu’il en soit, j’étais fin prête pour regagner une des nombreuses fêtes organisées au Pandemonium dans laquelle je comptais bien profiter et oublier les quelques maux qui me tourmentaient alors, dans quelques verres d’alcool.

Assise au bar depuis quelques minutes, j’étais déjà à mon second verre de bourbon et au troisième garçon qui venaient m’aborder et que je rembarrais avec la plus grande des délicatesses, amusant ainsi le regard des autres qui comptaient tenter leur chance. Mes lèvres à peine porté sur mon second verre que je sentais une présence familière. Mon regard s’était alors tourné vers l’entrée où je ne manquais pas de remarquer une silhouette plus que connue : Maxime, mon terrestre préféré. Aussitôt, il me repéra et me salua en essayant de se frayer un chemin jusqu’au comptoir, sous mon regard amusé. Il faut dire qu’un jeune terrestre essayant de passer entre des vampires et des loups plutôt costauds était plutôt drôle à voir.

Cependant le court de mes pensées me ramena à la réalité, et ce sourire que j’avais brièvement affiché s’effaça aussitôt pour un visage fermé alors que je venais boire mon verre d’une traite au même moment où il arrivait à mon niveau et commandant pour moi le double de tout ce que je voulais. « Un double bourbon pour moi dans ce cas. » avant de répondre à mon ami, d’un air un peu blasé « Besoin d’un verre. Parfois c’est la bouteille entière qu’il me faudrait. ».

Toutefois, je ne comptais pas gâcher mon moment avec mon ami. Alors quand il me sourit, je le lui rendis, bien qu’il soit moins franc que d’ordinaire. « Alors laisse-moi réfléchir mon cher Max. » dis-je en tapotant mon menton en plissant les yeux avec un air réfléchi « Pour la vie, il faut dire que celle-ci est plutôt agitée avec Naya. Je continue à m’habituer un peu plus chaque jour, mais il m’arrive d’avoir envie d’un peu de repos. Heureusement, son père est là pour me l’apporter comme ce soir. Quant aux affaires, le dit père lui aussi profite bien de ses moments de repos et ce en agréable compagnie. ».

Un soupire s’était échappé de mes lèvres alors que le barman venait nous apporter nos verres dont  je m’empressais aussitôt de saisir le mien avant de regarder mon ami assis à côté de moi. Lui aussi n’avait pas l’air en super grande forme. Tendant mon verre à lui pour trinquer je m’empressais de rajouter tout en roulant des yeux, un sourire narquois aux lèvres « A nos vies de contrariété !  » C’est avec un petit sourire en coin que je lui demandais enfin « La contrariété se lit sur ton visage. Alors dis-moi tout mon cher. Qu’est-ce qui te contrarie donc ? ».

.ANGELUS




EVERYTHING IS COMPLICATED ESPECIALLY IN LOVE

Cheat appearances I show a girl who doesn't need more than she already have. A girl who plays with boys and makes believe that they can have more with her. Whereas in truth, my heart and my soul are taken yet. By Jace, my soulmate that I love for many years and for whom, my heart beat every day.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Gifted Mundane
Je suis ici depuis le : 22/02/2017 et on me dit souvent que je ressemble à : Dave Franco . J'ai actuellement : 19 ans mais déjà : 830 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 981 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : À rien d'autre .Je n'ai qu'un but dans la vie : : Survivre et apprendre . Pour cela, je réside actuellement : En ville tout en étant d'une humeur : Curieuse . Au fait, les crédits reviennent à : Pinterest

Journal intime
Mon statut:
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis:
- Shadowhunters -




Re: [Terminé] Just a drink - Tanya
Lun 27 Mar - 10:56
          


En entendant la commande de Tanya, je compris instantanément que je ne rentrerai pas à l'appartement sans y laisser quelques plumes. Double bourbon donc. J'avais plutôt tendance à commencer en douceur mais après je lui avais laissé le choix des armes alors autant assumer jusqu'au bout... Et si possible avec les honneurs.

"Commençons par un verre ou deux, on verra la bouteille après.", répondis-je du même air blasé qu'elle.

Mais je décidai de faire contre mauvaise fortune bon cœur. Je ne connaissais pas Tanya plus que ça et pour être franc, la jeune femme ne semblait pas avoir besoin de voir ma mélancolie s'ajouter à la sienne. D'ailleurs, elle dut poursuivre un raisonnement similaire car un sourire un poil forcé illumina son visage quand elle répondit à ma question. Saisissant mon verre, je trinquai avec elle et bus une gorgée avant de formuler ma réponse.

"C'est vrai qu'on pourrait oublier que tu viens d'être maman.", réagis-je, laissant mon regard dériver quelques peu vers ses formes avantageuses et sa fine silhouette. Intérieurement, je me dis que son compagnon devait être un sacré veinard. A peine une fraction de seconde plus tard mes yeux retournèrent sagement observer son visage, notant quand même au passage que sa peau était marquée par quelques tatouages. Je n'y avais jamais prêté attention jusque là et il faut dire qu'avec l'éclairage tantôt tamisé, tantôt stroboscopique à vous déclencher une crise d'épilepsie, ça pouvait aisément passer inaperçu.

"En fait, j'viens de me rendre compte qu'il doit exister tout un monde dont je ne connaissais rien, un truc-vampire a cherché à me tuer il y a quelques nuit de ça et le type qui m'a sauvé la mise se tape ma colocataire trop sexy-que-je-voudrai-qu'elle-soit-autre-chose-que-ma-colocataire." J'aurais pu répondre quelque chose se rapprochant de ça, mais je n'étais pas encore assez chaud pour me laisser aller à ce point. Une autre gorgée de bourbon plus tard, ce ne fut toujours pas si bien que je me contenta d'une réponse un peu plus classique.

"Oh rien, j'ai juste eu une petite altercation alors que je rentrai chez moi en plein milieu de la nuit il y a quelques jours mais bon... plus de peur que de mal.", commençai-je omettant quelques détails. "Et puis surtout... Il y a ma nouvelle colocataire. Je pense qu'elle te plairait, c'est une vraie pile sur pattes, toujours de bonne humeur. Je l'aime bien." C'était un euphémisme car pour une raison que je ne m'expliquai pas, j'avais littéralement Hayley dans la peau. Une autre gorgée qui acheva mon verre de bourbon. "Mais à priori ce n'est pas réciproque. Enfin si elle m'aime bien, je crois, mais c'est tout."

D'un geste, je demandai au barman de me servir à nouveau la même chose. Rien que de repenser à l'inconnu tatoué quittant l'appartement me refiler le bourdon. La voix de la raison dans ma tête me disait que je n'avais pas la moindre preuve qu'ils aient fait autre chose que discuter mais une part d'illogisme et d'envie qu'on appelait plus communément la jalousie me pousser à les imaginer faire bien plus que simplement discuter entre amis. Et surtout, si j'écoutai la petite voix qui m'incitait à la réflexion, je pourrai sérieusement commencer à m'interroger sur les probabilités probablement très basse que ce tueur de vampires ne se mette à fréquenter Hayley quelques jours à peine après son arrivée. Mais pour l'heure, monsieur Bourbon tenait la voix de la raison en respect.

"Et voilà, tu sais tout ! Au fait je n'avais jamais remarqué mais j'aime bien tes tatouages, on dirait des tribaux ou des glyphes. Oh et maintenant que tu m'as écouté me plaindre, à ton tour. Une jeune et jolie maman ne devrait pas broyer du noir comme ça. Vide ton sac, tu verras ça soulage.", terminai-je en souriant et en remerciant le barman pour mon nouveau verre de bourbon. Quoique le bourbon que j'avais eu tout à l'heure n'avait pas cette couleur, sans doute une petite erreur de commande...



Revenir en haut Aller en bas
avatar


The New Tanya

Je suis ici depuis le : 28/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Amber Heard . J'ai actuellement : 21 ans mais déjà : 3169 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 3356 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Clary & Katerina .Je n'ai qu'un but dans la vie : : être la meilleure mère possible. . Pour cela, je réside actuellement : à l'Institut. tout en étant d'une humeur : enjôleuse. . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

SCAR FROM THE PAST
Regrets & Liars... Il m'aura fallu des années avant de réaliser le mal que j'avais fait et les erreurs que j'ai commises. Aujourd'hui, je vois enfin le mal de mes actes passés et je regrette. Je regrette de ne pas avoir aimé mes parents comme ils le méritaient, de ne pas avoir été la fille dont ils rêvaient. Tous mes choix et toutes ses années de mensonges et de manipulation. Je continue chaque jour de me battre contre le monstre que j'étais. On me dit de tirer un trait sur tout cela, mais ce n'est pas évident d'oublier les cicatrices de notre passé.

SOUL MATE FROM HEAVEN
Jace... Il faudrait un tout un livre pour décrire cette connexion qui nous unie. Je te connais depuis ta naissance, tout bébé tu me faisais déjà fondre. Dès le premier regard que j'ai posé sur toi, je savais que tu serais bien plus qu'un frère d'arme. Nous avons grandis ensemble, nous nous sommes toujours soutenues contre les adversités, mains dans la main nous avancions ensemble. Et même si neuf années nous ont tenus loin l'un de l'autre, mon amour pour toi n'a pas changé. Te revoir après tout ce temps n'a que davantage ravivé cette flamme que j'éprouvais déjà pour toi à l'époque. Nous pensons pareils, nous lisons en l'autre comme dans un livre ouvert. J'ai besoin de toi pour vivre, j'ai besoin de celui que je considère comme mon âme sœur, ma moitié spirituelle. Te perdre serait la pire des choses, car je sais que si tu venais à disparaître avant moi, la mort n'aurait qu'à venir me chercher juste après.

SUNSHINE IN THE DARK
Naya... Ma fille, mon petit ange. Tu ne sais pas à quel point je peux t'aimer ma princesse. Tu es mon rayon de soleil, celle qui illumine ma vie. Un regard tourné vers toi me suffit à me sentir mieux. Tu as été celle qui m'a donné envie de changer, poussé par ton père, je suis devenue une personne meilleure. Pour toi, pour vous. N'oublie jamais ma chérie, ta maman t'aime plus que tout au monde, et elle sera toujours là pour toi, pour te soutenir et t'aider dans chacun des moments de ta vie. Car tu es ma vie. Celle qui me donne envie d'affronter le monde chaque jour rien que pour te rendre fière. Merci pour tout ce que tu as pu faire pour moi en l'espace de si peu de temps.


Journal intime
Mon statut: Célibataire.
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: [Terminé] Just a drink - Tanya
Mar 28 Mar - 16:04
          



Just a drink.
feat Maxime Harper

En écoutant Maxime dire qu’il fallait attendre un peu avant de prétendre à la bouteille de bourbon, un sourire s’afficha sur mon visage. Au fond, j’aurai eu envie de lui dire que ma physionomie me permettait de tenir beaucoup mieux l’alcool que lui, mais je n’en dis rien. Car il marquait un point, lui ne tiendrait jamais aussi bien la boisson que moi ; et dire pourtant que je suis une femme, cela reste assez cocasse. Même concentrée sur mon verre, je n’avais pas manqué de remarquer son regard se baladant sur mon corps, illustrant ses propos à la perfection. Certes cela avait été bref, mais suffisant à ce que je le remarque. M’en amusant, je lui adressais un sourire en coin en me tournant un peu vers lui. « On pourrait en effet. Il faut dire que je fais tout pour garder ma ligne d’avant quand bien même certains assez en ont été modifiés. Chose que tu n’as pas manqué de noter n’est-ce pas Maxime ? » dis-je avant de lui faire un clin d’œil. Puis je pouvais moi-même reconnaître que Maxime est loin d’être un garçon déplaisant à regarder, bien au contraire. Il est même fort possible que dans le passé, je me serai amusée avec lui de diverses façons.

Le silence bien que court qui s’était installé après ma question m’indiqua avant même qu’il ne réponde que j’avais raison de penser que quelque chose le chagrinait, d’ailleurs, il me le confirma même en terminant rapidement son verre d’un alcool pourtant bien fort. Une altercation disait-il ? Mon instinct de chasseuse me poussa à me renseigner, car dans cette ville, toute affaire peut vite prendre le tournant monde obscur. Haussant un sourcil après avoir bu une gorgée de mon verre, je lui demandais donc « Une altercation en pleine nuit.. Sûrement des personnes qui en avaient après ta bourse pour se payer un peu de drogue. Tu as réussi à les fuir ? » Puis quand il énonça le coup de sa colocataire, je compris aussitôt que c’était une affaire de cœur. Je me mis donc à sourire un peu plus en venant tapoter son bras alors qu’il venait de commander un autre verre « Tu crois ? Ne me dis pas que tu n’as pas essayé de la séduire Max ? Franchement, si tu n’oses pas, comment veux-tu savoir si c’est réciproque ? Il faut prendre ton courage à deux mains. Puis si tu penses qu’elle t’aime bien en plus, il ne faut pas hésiter. Ne vis pas dans le regret de ne pas avoir essayé mon cher. Il vaut mieux tenter sa chance quitte à ce que cela ne fonctionne pas plutôt que ne jamais rien dire et avoir des regrets jusqu’à la fin de ta vie alors que si cela se trouve, elle aurait pu dire oui. Alors tu vas me faire le plaisir quand tu la verras, de bouger tes fesses et de l’inviter à sortir compris ? » dis-je avec un grand sourire. C’était le conseil d’une femme qui connait les femmes. J’espérais qu’il m’écouterait, quitte à ce que cela ne fonctionne pas comme moi. Mais au moins, il vivrait sans regret.

Quand le serveur revint pour apporter un nouveau verre à Maxime, je décidais de lui faire un sourire charmeur « Laisse nous la bouteille mon beau. Je te remercie. ». Aussitôt, il avait laissé la bouteille de bourbon sur le comptoir sans broncher, bien au contraire, ses joues s’empourprèrent légèrement et il retourna aux autres commandes. Puis mon regard se porta sur le verre qu’il venait d’apporter à Maxime et la couleur me paraissait bien étrange. Le souci à se retrouver dans un club comme le Pandemonium Club, c’était plein de créatures obscures la plupart du temps, et donc qui dit créatures obscures dit aussi breuvage qui va avec. Dans un geste que je faisais paraître comme maladroit, je fis renverser le verre servi à Maxime sur le bois. Avant d’hausser les épaules en prenant une mine innocente, je m’exclamais « Oups mauvaise coordination main-cerveau. Sûrement du à ma couleur de cheveux. » suivi d’un petit rire alors que je m’emparais de la bouteille de bourbon. « Viens on va se poser dans un coin un peu plus tranquille où je ne pourrai pas faire tomber de verre. ».

Je l’avais alors entraîné jusqu’à une table un peu plus loin, où je m’étais glissée sur la grande banquette bordeaux avant de poser la bouteille sur la table. Mon regard se reporta sur Maxime alors que je venais indiquer mes runes notamment celles au niveau de mon décolleté du bout des doigts avec un sourire malicieux « Je suis ravie qu’ils te plaisent. Mais ce sont plus des glyphes en réalité. Ils représentent tous quelque chose de différent. Celui-ci... » j’indiquais celui au creux de ma poitrine tout en le regardant avec amusement « Il signifie l’endurance.. » Puis j’indiquais celui sur ma gorge en laissant glisser mon doigt le long de ma peau en chemin « Et celui-ci, c’est l’agilité. ».

Mais il ne semblait pas avoir oublié que quelque chose me tracassait de base et comptait me faire parler. Un sourire en coin s’afficha sur mes lèvres. Certes j’aimais sa compagnie et elle me détendait, mais je ne voulais pas non plus révéler tout ce qui me passait dans la tête, du moins pas sans contre-parti. Un air malicieux illumina mon regard alors que je me penchais vers lui et vint susurrer à son oreille lentement « Et qu’ai-je en échange de ses informations sur ma personne très cher Maxime ? Qu’as-tu à m’offrir ? ». A vrai dire, je trouvais tout cela amusant, et je ne demandais rien en particulier. J’aimais juste le déstabiliser à vrai dire, et user de mon charme était un moyen assez simple d’y parvenir.

.ANGELUS




EVERYTHING IS COMPLICATED ESPECIALLY IN LOVE

Cheat appearances I show a girl who doesn't need more than she already have. A girl who plays with boys and makes believe that they can have more with her. Whereas in truth, my heart and my soul are taken yet. By Jace, my soulmate that I love for many years and for whom, my heart beat every day.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Gifted Mundane
Je suis ici depuis le : 22/02/2017 et on me dit souvent que je ressemble à : Dave Franco . J'ai actuellement : 19 ans mais déjà : 830 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 981 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : À rien d'autre .Je n'ai qu'un but dans la vie : : Survivre et apprendre . Pour cela, je réside actuellement : En ville tout en étant d'une humeur : Curieuse . Au fait, les crédits reviennent à : Pinterest

Journal intime
Mon statut:
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis:
- Shadowhunters -




Re: [Terminé] Just a drink - Tanya
Ven 31 Mar - 11:26
          



Tanya, c'était quand même un sacré numéro. Si l'on s'était transposé quelques années plus tôt dans le passé, elle aurait été la capitaine des cheerleader, la fille qui sort avec le capitaine de l'équipe de foot du lycée et qui n'aurait jamais adressé la conversation au geek que j'étais. Finalement en y repensant, ma situation n'avait pas si mal tourné. Et dans le rôle du geek, j'étais plutôt beau gosse et je savais aussi bien donner les coups que les encaisser : avec efficacité. Mais Tanya... ça reste la fille inaccessible, celle que tu croises dans les couloirs près des casiers, qui te dis bonjour avec un sourire mais restera toujours hors de portée. Mais bon, présentement, j'étais en train de boire un verre avec elle... Ouais, je devais pas si mal m'en sortir que ça !

"A vos ordres, chef !", répondis-je en mimant un garde-à-vous approximatif quand elle me sortit son laïus sur la manière dont je devrai gérer ma relation, ou mon absence de relation, avec ma jeune et jolie colocataire. J'éludai volontairement la question sur mon agression et sur le physique plus qu'avantageux de Tanya : pour faire un bébé, il faut être deux et je n'avais aucune envie que monsieur Tanya vienne m'expliquer le fond de sa pensée si jamais il apprenait que j'admirai plus que de raison les formes de sa compagne... Quand le geek et le capitaine de l'équipe de foot s'affrontent, c'est rarement le ggek qui l'emporte ! En tout cas je n'eus pas le temps de gouter mon nouveau verre car la blonditude de la jeune femme frappa et le renversa sur le comptoir. Dommage, j'aurai bien aimé gouter quelque chose de nouveau mais nous avions maintenant une bouteille de bourbon pour nous deux. Et une banquette dans un petit coin un peu plus tranquille pour s'isoler. Tandis que je la suivi, et constatai que même de dos Tanya faisait se retourner les autres client sur son passage, je ne pus m'empêcher de me sentir fier : Et ouais les gars, c'est avec moi qu'elle passe sa soirée ! Puéril certes, mais ça faisait quand même du bien au moral. Un fois assis sur la banquette, la voilà qui commença à décrire ses tatouages.

"Oh c'est très... intéressant", parvins-je à dire en conservant un minimum de dignité tandis qu'elle me montrait et décrivait deux tatouages, enfin des glyphes, judicieusement positionné sur sa plastique parfaite. Elle jouait avec moi, me faisait son petit numéro de charme et je savais bien que ça n'irait pas plus loin... Mais néanmoins ça marchait et je me plaisais à la suivre dans son jeu.

"Je suis certain que tu en d'autres qui ne demandent qu'à être découvert et explorer.", dis-je en me renfonçant dans la banquette avec un léger sourire amusé. Pour dire vrai, j'aimais bien les symboles de glyphes ou de runes, mais là c'était plus mon côté geek et amateur de fantastique qui parlait. Et rien que de les imaginer sur Tanya... Bref, mieux valait que je ne laisse pas mon imagination vagabonder de ce côté là. Néanmoins, ces glyphes comme elle disait me rappeler autre chose et même si je n'avais pas pu bien le voir dans la pénombre, je ne pourrais pas oublier les tatouages que mon sauveteur arborait. Ce n'était sans doute qu'une coïncidence mais... affaire à suivre quand même. Et du coup, ça signifiait pour moi ne pas perdre une miette du spectacle que m'offrait Tanya, pour le bien de ma petite enquête bien sur. Avait-elle remarqué mon regard ? En tout cas voilà qu'elle se penchait vers moi et me posa une question dans un souffle, directement au creux de mon oreille.

J'ai beau penser que je sais me tenir, c'est bien difficile de ne pas se sentir troublé quand une jolie jeune femme se met à jouer son numéro de charme. Et Tanya est vraiment très, très en beauté.

"Une épaule sur laquelle te reposer et une oreille attentive.", répondis-je également dans un murmure au creux de son oreille. Après tout on pouvait être deux pour jouer à ce jeu, mais si le charme n'était pas un art dans lequel j'excellai, loin de là ! "Et je peux aussi garder ta petite de temps en temps.", continuais-je avec un sourire. "Langer les bébés et préparer les biberons, je maitrise. Et oui je sais, je suis plein de talents.", terminai-je avec un air amusé. L'humour, excellent moyen de faire diversion pour faire passer la gène.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


The New Tanya

Je suis ici depuis le : 28/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Amber Heard . J'ai actuellement : 21 ans mais déjà : 3169 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 3356 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Clary & Katerina .Je n'ai qu'un but dans la vie : : être la meilleure mère possible. . Pour cela, je réside actuellement : à l'Institut. tout en étant d'une humeur : enjôleuse. . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

SCAR FROM THE PAST
Regrets & Liars... Il m'aura fallu des années avant de réaliser le mal que j'avais fait et les erreurs que j'ai commises. Aujourd'hui, je vois enfin le mal de mes actes passés et je regrette. Je regrette de ne pas avoir aimé mes parents comme ils le méritaient, de ne pas avoir été la fille dont ils rêvaient. Tous mes choix et toutes ses années de mensonges et de manipulation. Je continue chaque jour de me battre contre le monstre que j'étais. On me dit de tirer un trait sur tout cela, mais ce n'est pas évident d'oublier les cicatrices de notre passé.

SOUL MATE FROM HEAVEN
Jace... Il faudrait un tout un livre pour décrire cette connexion qui nous unie. Je te connais depuis ta naissance, tout bébé tu me faisais déjà fondre. Dès le premier regard que j'ai posé sur toi, je savais que tu serais bien plus qu'un frère d'arme. Nous avons grandis ensemble, nous nous sommes toujours soutenues contre les adversités, mains dans la main nous avancions ensemble. Et même si neuf années nous ont tenus loin l'un de l'autre, mon amour pour toi n'a pas changé. Te revoir après tout ce temps n'a que davantage ravivé cette flamme que j'éprouvais déjà pour toi à l'époque. Nous pensons pareils, nous lisons en l'autre comme dans un livre ouvert. J'ai besoin de toi pour vivre, j'ai besoin de celui que je considère comme mon âme sœur, ma moitié spirituelle. Te perdre serait la pire des choses, car je sais que si tu venais à disparaître avant moi, la mort n'aurait qu'à venir me chercher juste après.

SUNSHINE IN THE DARK
Naya... Ma fille, mon petit ange. Tu ne sais pas à quel point je peux t'aimer ma princesse. Tu es mon rayon de soleil, celle qui illumine ma vie. Un regard tourné vers toi me suffit à me sentir mieux. Tu as été celle qui m'a donné envie de changer, poussé par ton père, je suis devenue une personne meilleure. Pour toi, pour vous. N'oublie jamais ma chérie, ta maman t'aime plus que tout au monde, et elle sera toujours là pour toi, pour te soutenir et t'aider dans chacun des moments de ta vie. Car tu es ma vie. Celle qui me donne envie d'affronter le monde chaque jour rien que pour te rendre fière. Merci pour tout ce que tu as pu faire pour moi en l'espace de si peu de temps.


Journal intime
Mon statut: Célibataire.
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: [Terminé] Just a drink - Tanya
Dim 2 Avr - 19:26
          



Just a drink.
feat Maxime Harper

Il n’était pas difficile de voir quand les personnes à qui on s’adresse nous mentent et cela même quand nous ne les connaissons pas forcément de manière approfondie. Je ne connais pas grand chose de Maxime c’est une réalité, mais mon passé d’espionne jouant un double-jeu m’a permis de manier l’art du mensonge à la perfection et surtout de déceler les mensonges chez les autres. Ici, je savais que Maxime ne voulait pas me parler de son agression en élucidant ma question. Et cela suffisait à me mettre la puce à l’oreille. Il ne me serait pas compliqué de faire ma petite enquête quand je rentrerai à l’Institut auprès des autres chasseurs d’ombre, car pour qu’il refuse de m’en parler, cela devait avoir un lien avec notre monde, à coup sûr. D’ailleurs, même au sujet de sa jolie colocataire, il semblait assez évasif sur le sujet. Mais là, c’était un tout autre domaine, la timidité sûrement à l’idée de parler de cela, et surtout que je le pousse moi-même à aller vers elle. Son « A vos ordres Chef » me décrocha un petit rire amusé, je n’avais pas l’habitude qu’on me parle ainsi, mais c’était loin d’être déplaisant, je devais bien le reconnaître.

Sur notre chemin menant à la banquette que j’avais élue pour la soirée, je n’avais pas manqué de remarquer les regards des autres clients masculins du club sur moi. Cela m’amusait plutôt à vrai dire, il faut croire que porter un enfant n’avait pas changé le regard des hommes sur ma personne, ce qui est flatteur reconnaissons-le. Maxime aussi s’était mis à arborer un sourire que je reconnus comme de la fierté, certainement n’avait-il pas l’habitude d’être en une telle compagnie, même si je trouvais cela dommage. Il est un très joli garçon et a un sourire à tomber. Seulement, il ne m’était pas compliqué de comprendre pourquoi il n’y avait pas de fille à son bras. Le garçon est timide et réservé, j’espérais au fond qu’il changerait, cela serait bien pour lui s’il trouve une fille. Surtout que je suis certaine que plusieurs ici présentes, ne diraient pas non.

Sur la banquette, je m’étais mise à décrire les plus visibles de mes runes du bout des doigts, me plaisant à glisser l’un d’eux sur ma peau lentement pour lui laisser le temps de parcourir celle-ci du regard. D’ailleurs, il ne manquait pas de réagir en disant que c’était intéressant. Et sa réplique suivante ne manqua pas de me faire sourire en coin. Il jouait à mon jeu, et je devais reconnaître que cela me plaisait. C’était bien plus amusant que quelqu’un qui se contenterait juste de répondre par l’affirmatif. Me mordillant la lèvre inférieure, je me tournais d’avantage vers lui tout en me penchant vers lui, plantant un regard des plus intenses dans ses prunelles alors qu’un sourire joueur se dessinait sur mes lèvres. « Tu ne crois pas si bien dire mon cher.. j’ai tout pleins de glyphes qui n’attendent qu’une seule chose.. être exposée à des yeux attentifs. » avais-je dit d’une voix sensuelle.

Et voilà qu’il avait accepté de jouer à mon jeu, même si il savait qu’entre nous, c’était différent. Certes on s’amusait l’un avec l’autre à flirter en quelque sorte, mais je n’avais pas envie de plus, seulement de me divertir tout comme lui je suppose. Même si il fut un temps, je me serais sûrement laissé  aller un peu plus qu’à présent. D’ailleurs, lui aussi s’amusait avec moi, en jouant sur la mélodie séductrice tout en restant plus réservé. Et rien que cela me poussait à continuer et à m’amuser. Je m’étais même mise à ressentir un frisson lors de son souffle sur ma gorge. Je m’apprêtais à lui répondre quand il cassa tout cela en parlant de couches et de biberons. Je ne pus pas m’empêcher de me reculer tout en me mettant à rire. C’était plus fort que moi, car je ne m’attendais certainement pas à cette proposition. Je m’étais alors mordue la lèvre inférieure pour reprendre un semblant de sérieux alors que je venais poser un regard plus affectif sur lui cette fois-ci. « Désolée pour le fou rire mais je ne m’attendais vraiment pas à ce que tu me parles de ma fille dans un pareil moment. Je ne doute pas que tu sois pleins de talents, et que tu ais déjà changé un bébé ou lui ais donné un biberon. Mais disons que j’espérais que tu parlerais de tout autre talent à ce moment précis. » dis-je amusée avant de lui répondre avec plus de sérieux cette fois « Je te remercie de la proposition avec Naya. Mais cela ira, ne t’en fais pas. Elle a déjà beaucoup de personnes pour s’occuper d’elle et son père le fait fort bien. Un vrai papa poule d’ailleurs. Mais merci quand même Maxime. ».

Attrapant la bouteille que j’avais avant posée sur la table, je venais y boire une gorgée au goulot avant de la lui tendre en lui demandant silencieusement s’il en voulait. Puis je me mis à sourire un peu moins cette fois-ci alors que je répondais avec plus de sérieux quant à sa proposition « Et pour dire vrai, j’avais besoin de boire un verre, enfin de boire une bouteille parce que j’ai vu justement le garçon dont je suis amoureuse dans les bras d’une autre il y a peu. Et des fois que tu n’ais pas compris, ce garçon, c’est le père de Naya. C’est mon meilleur ami, mais aussi bien plus à mes yeux. Seulement, lui n’éprouvera jamais ce que je ressens. Et même si je sais que je dois m’y faire, il m’arrive parfois d’avoir du mal à le supporter dans les bras des autres filles. Et ce soir, j’avais besoin d’une bonne bouteille et d’un peu de distraction. Donc si tu veux vraiment faire quelque chose pour moi, apporte-moi cette distraction mon cher Maxime.  ». Mes derniers mots avaient été un mélange entre du sérieux et de la séduction. Je lui faisais comprendre que je voulais m’amuser avant tout et oublier les soucis qu’on pouvait avoir.

.ANGELUS




EVERYTHING IS COMPLICATED ESPECIALLY IN LOVE

Cheat appearances I show a girl who doesn't need more than she already have. A girl who plays with boys and makes believe that they can have more with her. Whereas in truth, my heart and my soul are taken yet. By Jace, my soulmate that I love for many years and for whom, my heart beat every day.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Gifted Mundane
Je suis ici depuis le : 22/02/2017 et on me dit souvent que je ressemble à : Dave Franco . J'ai actuellement : 19 ans mais déjà : 830 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 981 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : À rien d'autre .Je n'ai qu'un but dans la vie : : Survivre et apprendre . Pour cela, je réside actuellement : En ville tout en étant d'une humeur : Curieuse . Au fait, les crédits reviennent à : Pinterest

Journal intime
Mon statut:
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis:
- Shadowhunters -




Re: [Terminé] Just a drink - Tanya
Jeu 6 Avr - 18:29
          



Évidemment, j'avais eu l'art et la manière de casser le petit jeu de séduction auquel nous nous prêtions l'un l'autre. Mais cette fois, c'était un acte volontaire et pas l'une des bourdes dont j'avais le secret. Je me sentais, suite à mes derniers déboires qu'ils soient fictifs ou réels, particulièrement sensible et vulnérable. Et, comme je ne pouvais m'empêcher de le remarquer encore et encore, Tanya était une femme superbe qui aimait jouer de ses charmes... Mieux valait que j'eusses mis une halte à son jeu avant que je ne fasse une vraie bêtise qui risquait de gâcher notre amitié. De toutes façon, je me connaissais et savais que dans quelques instants je retournais dans son jeu... juste après avoir fixé mes limites pour de bon.

"Fais moi penser à t'inviter à la plage un de ses jours, avec un bikini tu serais encore plus parfaite que tu ne l'aies déjà.", dis-je en riant. "Et ça me permettrai d'étudier tes glyphes, en tout bien tout honneur bien entendu !", terminai-je en mimant l'étudiant qui remettait ses lunettes en place.

Pendant quelques instants je ne dis rien et me transformai en oreille attentive. Renfoncé dans la banquette, j'écoutai ce qu'elle disait en hochant parfois la tête pour marquer mon assentiment, souriant à son humour ou encore l'invitant d'un geste à se confier un peu plus si elle le désirait. Cette femme n'était pas pour moi, je le savais, elle le savait, et c'était très bien comme ça. C'est d'ailleurs en l'écoutant parler et en constatant ma capacité à me tenir sans lui sauter dessus comme bon nombre de mâles en manque de compagnie l'auraient fait que je compris que la seule qui comptait à mes yeux pour le moment était Hayley. Un léger sourire se dessina sur mes lèvres et je saisis la bouteille de bourbon tendue dans ma direction, en prenant une gorgée au goulot avec un clin d'oeil amusé.

"Notre premier baiser par goulot interposé. Pas mal du tout."

Je posai la bouteille sur la table basse et, ragaillardi par l'alcool, me levai et lui pris la main.

"Laisse moi te donner un coup de main pour oublier un peu tes soucis.", dis-je en la tirant vers moi, quelque peu surpris par ma propre force. J'avais tendance à oublier que je n'étais pas si mal bâti que ça et avec l'alcool je faisais un peu moins attention. Une histoire d'inhibition qui dégage surement.

"On a toute une boite de nuit à la réputation sulfureuse pour nous... Tu penses qu'on arrivera à se faire dégager par les videurs ?"

Sans attendre sa réponse, j'embarquai la bouteille de bourbon dont le volume commençait à baisser dangereusement d'une main, et Tanya à ma suite de l'autre main en me frayant un chemin vers la piste de danse. Vu le monde qui se déhanchaient et se trémoussaient avec plus ou moins d'élégance, il n'y avait aucune chance d'échapper à une danse collé-serré. Avec un pas-chassé élégant que j'aurais plutôt pensé à utiliser dans un dojo quand dans une boite de nuit je me glissai derrière Tanya et positionnai mes bras le long de son corps, ma main gauche reposant sur sa hanche et effleurant occasionnellement son ventre tandis que de l'autre main, je tenais toujours la bouteille de bourbon. Si elle voulait reprendre une gorgée au goulot, elle n'avait qu'à se servir en guidant ma main droite.

"Tanya, montre moi comment tu mets le feu sur piste.", murmurai-je à son oreille.

Ah vraiment, que ne ferait-on pas pour aider une amie à oublier ses soucis !

Revenir en haut Aller en bas
avatar


The New Tanya

Je suis ici depuis le : 28/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Amber Heard . J'ai actuellement : 21 ans mais déjà : 3169 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 3356 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Clary & Katerina .Je n'ai qu'un but dans la vie : : être la meilleure mère possible. . Pour cela, je réside actuellement : à l'Institut. tout en étant d'une humeur : enjôleuse. . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

SCAR FROM THE PAST
Regrets & Liars... Il m'aura fallu des années avant de réaliser le mal que j'avais fait et les erreurs que j'ai commises. Aujourd'hui, je vois enfin le mal de mes actes passés et je regrette. Je regrette de ne pas avoir aimé mes parents comme ils le méritaient, de ne pas avoir été la fille dont ils rêvaient. Tous mes choix et toutes ses années de mensonges et de manipulation. Je continue chaque jour de me battre contre le monstre que j'étais. On me dit de tirer un trait sur tout cela, mais ce n'est pas évident d'oublier les cicatrices de notre passé.

SOUL MATE FROM HEAVEN
Jace... Il faudrait un tout un livre pour décrire cette connexion qui nous unie. Je te connais depuis ta naissance, tout bébé tu me faisais déjà fondre. Dès le premier regard que j'ai posé sur toi, je savais que tu serais bien plus qu'un frère d'arme. Nous avons grandis ensemble, nous nous sommes toujours soutenues contre les adversités, mains dans la main nous avancions ensemble. Et même si neuf années nous ont tenus loin l'un de l'autre, mon amour pour toi n'a pas changé. Te revoir après tout ce temps n'a que davantage ravivé cette flamme que j'éprouvais déjà pour toi à l'époque. Nous pensons pareils, nous lisons en l'autre comme dans un livre ouvert. J'ai besoin de toi pour vivre, j'ai besoin de celui que je considère comme mon âme sœur, ma moitié spirituelle. Te perdre serait la pire des choses, car je sais que si tu venais à disparaître avant moi, la mort n'aurait qu'à venir me chercher juste après.

SUNSHINE IN THE DARK
Naya... Ma fille, mon petit ange. Tu ne sais pas à quel point je peux t'aimer ma princesse. Tu es mon rayon de soleil, celle qui illumine ma vie. Un regard tourné vers toi me suffit à me sentir mieux. Tu as été celle qui m'a donné envie de changer, poussé par ton père, je suis devenue une personne meilleure. Pour toi, pour vous. N'oublie jamais ma chérie, ta maman t'aime plus que tout au monde, et elle sera toujours là pour toi, pour te soutenir et t'aider dans chacun des moments de ta vie. Car tu es ma vie. Celle qui me donne envie d'affronter le monde chaque jour rien que pour te rendre fière. Merci pour tout ce que tu as pu faire pour moi en l'espace de si peu de temps.


Journal intime
Mon statut: Célibataire.
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: [Terminé] Just a drink - Tanya
Jeu 13 Avr - 15:04
          



Just a drink.
feat Maxime Harper

Il n’était pas compliqué de comprendre que Maxime avait souhaité ralentir un peu le jeu qui s’était installé entre nous deux. Je ne saurai vraiment dire pour quelles raisons il l’avait fait, mais pour autant je ne lui en voulais pas. Au contraire, je le respectai pour cela, montrer un semblant de volonté face à une femme qui le séduit. Cela change plutôt des hommes que je peux rencontrer, qui la plupart si on joue à les séduire se laisse aller peu importe la situation maritale dans laquelle ils se trouvent par exemple. Mais toutefois, bien qu’il établisse des limites, il reste tout de même dans le jeu de la tentation et cela me plaît. Une distraction agréable par les temps qui courent.

Je n’avais pas pu m’empêcher de rire en l’écoutant m’inviter un jour à la plage dans l’unique but d’observer la moindre de mes runes. Bien entendu, je n’en croyais pas un mot, il suffisait de voir sa façon de me regarder parfois. D’un sourire malicieux, je lui répondis d’une voix douce « Mais bien entendu mon cher Maxime, je n’y manquerai pas voyons. Puis si c’est pour uniquement dans un but d’étude de glyphes, je ne peux qu’accepter. Peut-être même, accepterai-je de te donner des leçons… particulières. » avais-je dit en plantant mes pupilles dans les siennes intensément. Bien entendu, nous savions tous les deux que cela n’engageait à rien de charnel, et qu’on s’amusait seulement en jouant sur la séduction et la tentation.

Une oreille attentive. Voilà ce qu’il était pour moi, il savait m’écouter sans me juger, sans filtre. Il ne connaissait rien de ma vie et pourtant, je lui confiais des choses relativement sensibles sur celle-ci. Mais cela me faisait du bien, sa présence et son attention me permettait déjà de retrouver le sourire. Et je devais reconnaître qu’il savait s’y prendre pour cela. Quand il énonça un baiser échangé, je me suis immédiatement mise à rire, j’allais pour lui répondre mais il était déjà débout face à moi, une main tendue n’attendant qu’une seule chose, que je m’en empare. Enfin, c’est plutôt lui qui me saisissait déjà par celle-ci pour me tirer vers la piste de danse. Il avait réussi à me tirer à lui avec aisance, ce qui me surprit quelque peu pour un terrestre. Mon regard s’attarda alors sur ses épaules et son buste avant de réaliser plus attentivement qu’il était pourtant bien proportionné et surtout qu’en dessous de ce maillot devait se cacher des muscles saillants qui ne demandaient qu’à être découvert par bien des femmes.

Quand il énonça l’idée qu’on pourrait peut-être réussir à se faire virer de la boite, je me mis à sourire en coin avant de le regarder dans les yeux intensément à nouveau, une lueur de défi traversant mon propre regard « Ne me mets pas au défi mon cher, j’ai horreur de perdre... Maintenant je suis obligée de tout faire pour que cela arrive. ». Le suivant dans la foule, je ne lâchais pas sa main que je serrais d’ailleurs un peu plus, non pas peur de me perdre mais plutôt de le perdre lui dans cette foule. Je n’oubliais pas encore ma mission, protéger les terrestres, et ici, il valait mieux rester attentive.

A peine arrivée sur la piste, que ce cher Maxime se glissait déjà derrière moi, collé dans mon dos, sa main effleurant ma hanche ainsi que mon ventre. Il fallait reconnaître que le club était plein ce soir et que l’espace venait à manquer. Son souffle dans mon oreille me fit frissonner, mais avant de danser, je voulais reprendre une gorgée de notre bouteille. De ma main droite, je venais délicatement attraper son poignet et le guida de façon à ce que le goulot de la bouteille arrive à mes lèvres. Aussitôt, j’avalais une énième gorgée avant de tourner légèrement la tête vers lui pour murmurer « Avec plaisir mon beau. ».

Immédiatement, je me suis mise à danser au rythme de la musique électro, mouvant mon bassin en rythme contre le sien alors que mes bras s’activaient en même temps. Je venais même passer mes mains dans mes cheveux pour les décoiffer un peu. Je me mis alors à me pencher en avant, dévoilant mon dos à présent courbé avant de me relever sensuellement pour poser celui-ci contre son torse. Je me décidais ensuite à me tourner rapidement, pour me retrouver face à Maxime. Mon regard plongé dans le sien, je me mis à sourire en coin avant de venir me déhancher lentement devant lui. Je descendais très  lentement jusqu’à être accroupi avant de remonter à son niveau, laissant le bout de mes doigts glisser le long de ses jambes jusqu’à son torse que je venais tapoter cette fois doucement. Mes lèvres me mirent au niveau de son oreille avant que d’une voix sensuelle je ne lui demande « J’espère que ma façon de faire te convient Maxime.. ».

.ANGELUS




EVERYTHING IS COMPLICATED ESPECIALLY IN LOVE

Cheat appearances I show a girl who doesn't need more than she already have. A girl who plays with boys and makes believe that they can have more with her. Whereas in truth, my heart and my soul are taken yet. By Jace, my soulmate that I love for many years and for whom, my heart beat every day.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Gifted Mundane
Je suis ici depuis le : 22/02/2017 et on me dit souvent que je ressemble à : Dave Franco . J'ai actuellement : 19 ans mais déjà : 830 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 981 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : À rien d'autre .Je n'ai qu'un but dans la vie : : Survivre et apprendre . Pour cela, je réside actuellement : En ville tout en étant d'une humeur : Curieuse . Au fait, les crédits reviennent à : Pinterest

Journal intime
Mon statut:
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis:
- Shadowhunters -




Re: [Terminé] Just a drink - Tanya
Mar 18 Avr - 14:05
          



Je me devais de le reconnaitre : bien que jeune maman, Tanya savait mettre le feu à la piste, enflammer les cœurs et réveiller les ardeurs de tous les mâles croisant sa route. Et malgré toute ma bonne volonté, je n’y faisais pas exception. Devant un tel déhanché et une attitude aussi suggestive, il aurait fallu être un modèle de vertu ou un une machine sans âme pour rester de marbre. Je n’étais assurément ni l’un ni l’autre et dévorais littéralement Tanya du regard, ne perdant pas une miette de sa silhouette généreuse mais élancée. Elle m’avait prise au mot et relevait le défi avec un enthousiasme débordant et communicatif. Après tout je n’étais pas en couple – bien que l’image d’Hayley n’était pas bien loin, en embuscade dans mon esprit – alors autant en profiter !

"Il faudrait être fou pour ne pas adorer ta façon de faire…", répondis-je tandis que ma main libre se posait dans le creux de ses reins et que nos corps se déhanchaient en rythme. Je n’avais jamais été un grand danseur, mais avec une partenaire comme Tanya on pouvait dire que les choses venaient naturellement. "Et tu vois, je me suis toujours considéré comme un garçon très raisonnable."

Bon d’accord, ça ce n’était pas l’exacte vérité. Les gens très raisonnables ne croient pas aux histoires de vampires, ni ne survivent à une agression d’un nosferatu enragé grâce à l’intervention d’un beau gosse tatoué qui, à mon grand regret, se trouve également trainer un peu trop près à mon goût de ma jolie colocataire. Non, les gens très raisonnables préfèrent oublier ce genre d’incident et quand ils ne le peuvent pas, ils font tout pour l’occulter et passer à autre chose. Mais pas moi… D’ailleurs en parlant de tatouages… J’avais maintenant une vue imprenable sur les formes brunes et noircies qui parcouraient le corps somptueux de Tanya et elles n’étaient pas sans me rappeler les tatouages qu’arboraient mon sauveteur de l’extrême. En y regardant de plus près, les formes étaient même identiques ! Quelles étaient les probabilités que deux personnes portent les mêmes tatouages, et surtout autant ? Dans une ville comme New-York, probablement plus que partout ailleurs mais cela devait rester tout de même une probabilité assez basse. Si j’avais été moins imbibé de bourbon, j’aurai surement pu faire un joli calcul et surtout me rendre compte de cette troublante coïncidence bien plus tôt ! J’allais lui faire la remarque qu’elle portait les mêmes glyphes que mon sauveur blond quand deux choses se produisirent : premièrement, je sentis une présence derrière moi qui me bouscula et deuxièmement, la bouteille de bourbon me fut arrachée de la main.

"On te garde ça… toi et ta pouffe de traitresse vous devriez dégager…", marmonna un inconnu dans sa barbe, le regard fixé sur Tanya, tandis que je me retournai pour lui faire face.

Le "On" en question, c’était un petit groupe de quatre individus à priori amateurs de veste en cuir et de chaine et bagues dorées. Une femme et trois hommes dont les visages respiraient l’intelligence, la bonté et la joie de vivre… Ou pas. Le type qui m’avait parlé arborait un tatouage de flamme sur tout son avant-bras et dégageait quelque chose de malsain mais je n’arrivais pas à savoir ce qui clochait chez lui, mis à part qu’il venait d’insulter gratuitement Tanya. Il faut croire que je mettais trop de temps à déguerpir car le gaillard qui avait bien une tête de plus que moi se sentit obligé de me frapper au niveau de la poitrine du plat de la main pour me repousser. Là, je dois bien avouer que je ne sais pas trop ce qui s’est produit dans ma petite tête… Toujours est-il que d’un mouvement brusque je saisis son poignet, attrapa son pouce et le tourna dans un angle non-prévu par Mère Nature. Le type poussa un grognement de surprise et accompagna le mouvement, se pliant de douleur : c’était ça ou se faire briser le pouce. Profitant de sa douleur passagère et de son déséquilibre qui ne durerait pas, je lui fauchai violemment les jambes d’un coup de pied et le voilà qui s’écroula sur le flanc au sol ! J’étais assez fier de mon coup, surtout vu la quantité d’alcool que j’avais déjà ingurgité : il s’en était fallu de peu pour que ce soit moi qui me casse la figure et ne soit celui occupé à manger le sol. Pourtant, je n’avais nullement envie de rester là à faire le beau…

"On devrait aller voir ailleurs, j’croi-…", commençai-je en me tournant vers Tanya mais je ne pus finir qu’une grosse main m’avait attrapé par le col et me tirer en arrière. Visiblement, mon nouveau meilleur ami en redemander.

Vu comme il me tenait, je donnai un violent coup de tête et je sentis mon crâne heurter son os nasal avec un craquement sinistre. Avec un autre cri de douleur, le type me lâcha et je fis quelques pas en avant en me frottant l’arrière de la tête. Bordel, c’est que ça faisait mal ! J’étais bon pour une bonne bosse, et l’autre pour un nez cassé. Sans perdre de temps je pivotai, juste à temps pour le voir se jeter sur moi les bras en avant comme un taureau enragé. Malgré l’alcool, mes réflexes et mes années d’entrainement prirent le dessus et je pivotai sur le côté, l’attrapai par son bras droit et l’envoyai rouler par-dessus ma hanche et s’écraser à nouveau au sol. Sauf que cette fois je ne m’arrêtai pas là : armant mon bras, je lui décochai un direct sous le menton et l’envoyai dans les vapes… Et je restai là quelques secondes sans bouger… Wow, je venais vraiment d’étaler ce type ?! J’avais du mal à y croire, ce n’était tellement pas dans ma nature d’agir ainsi ! Et pourtant…

Mais la célébration viendrait plus tard. Un petit cercle s’était formé, laissant la place aux compagnons du gars qui gisait à mes pieds et qui nous entouraient, nous barrant toute possibilité de nous en aller. Je me retrouvai dos à dos avec Tanya et montai mes mains en garde.

"Sympa tes amis… j’dirai pas non à un sauveur blond pour nous tirer de là."

Evidemment, je faisais référence à Jace et à la manière dont il m’avait sorti des crocs d’un vampire. Ou alors, chose plus probable, j’avais pris un coup plus fort que je ne le pensais à la tête. J’espérai que Tanya avec une idée, parce que tout à coup la soirée venait de prendre un tournant beaucoup plus sportif.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


The New Tanya

Je suis ici depuis le : 28/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Amber Heard . J'ai actuellement : 21 ans mais déjà : 3169 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 3356 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Clary & Katerina .Je n'ai qu'un but dans la vie : : être la meilleure mère possible. . Pour cela, je réside actuellement : à l'Institut. tout en étant d'une humeur : enjôleuse. . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

SCAR FROM THE PAST
Regrets & Liars... Il m'aura fallu des années avant de réaliser le mal que j'avais fait et les erreurs que j'ai commises. Aujourd'hui, je vois enfin le mal de mes actes passés et je regrette. Je regrette de ne pas avoir aimé mes parents comme ils le méritaient, de ne pas avoir été la fille dont ils rêvaient. Tous mes choix et toutes ses années de mensonges et de manipulation. Je continue chaque jour de me battre contre le monstre que j'étais. On me dit de tirer un trait sur tout cela, mais ce n'est pas évident d'oublier les cicatrices de notre passé.

SOUL MATE FROM HEAVEN
Jace... Il faudrait un tout un livre pour décrire cette connexion qui nous unie. Je te connais depuis ta naissance, tout bébé tu me faisais déjà fondre. Dès le premier regard que j'ai posé sur toi, je savais que tu serais bien plus qu'un frère d'arme. Nous avons grandis ensemble, nous nous sommes toujours soutenues contre les adversités, mains dans la main nous avancions ensemble. Et même si neuf années nous ont tenus loin l'un de l'autre, mon amour pour toi n'a pas changé. Te revoir après tout ce temps n'a que davantage ravivé cette flamme que j'éprouvais déjà pour toi à l'époque. Nous pensons pareils, nous lisons en l'autre comme dans un livre ouvert. J'ai besoin de toi pour vivre, j'ai besoin de celui que je considère comme mon âme sœur, ma moitié spirituelle. Te perdre serait la pire des choses, car je sais que si tu venais à disparaître avant moi, la mort n'aurait qu'à venir me chercher juste après.

SUNSHINE IN THE DARK
Naya... Ma fille, mon petit ange. Tu ne sais pas à quel point je peux t'aimer ma princesse. Tu es mon rayon de soleil, celle qui illumine ma vie. Un regard tourné vers toi me suffit à me sentir mieux. Tu as été celle qui m'a donné envie de changer, poussé par ton père, je suis devenue une personne meilleure. Pour toi, pour vous. N'oublie jamais ma chérie, ta maman t'aime plus que tout au monde, et elle sera toujours là pour toi, pour te soutenir et t'aider dans chacun des moments de ta vie. Car tu es ma vie. Celle qui me donne envie d'affronter le monde chaque jour rien que pour te rendre fière. Merci pour tout ce que tu as pu faire pour moi en l'espace de si peu de temps.


Journal intime
Mon statut: Célibataire.
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: [Terminé] Just a drink - Tanya
Sam 29 Avr - 22:15
          



Just a drink.
feat Maxime Harper

S’il y a bien une chose qui est certaine à ce moment présent, c’est que la petite danse que j’offrais à Maxime ravivait bien des regards autour de nous. Il n’y avait pas seulement mon camarade de soirée qui aimait la vue, mais aussi les autres hommes aux alentours qui regardaient mon ami d’un air envieux. Et en plus d’eux, les femmes qui les accompagnent qui ne se gênent pas pour me jeter des coups d’œil noirs, sûrement jalouses de voir qu’à ce moment-là, ce n’était pas elles que leurs compagnons regardaient. Et dire qu’un tel spectacle ne m’amusait pas, serait un mensonge presque aussi gros que moi. J’étais d’ailleurs contente de constater que Maxime se plaisait à ce petit moment entre nous, peut-être même beaucoup si je relevais cet air excité dans ses yeux et sa main qui prenait soin à caresser le creux de mes reins, non pour me déplaire.

Ses propos avaient eu pour effet de m’arracher un petit rire. Raisonnable, ce n’était pas vraiment le mot que j’aurai utilisé pour décrire mon ami, au contraire même. Mon regard émeraude se perdit dans ses prunelles intensément alors que je gardais mon sourire amusé accroché à mes lèvres. Mes mains et mon abdomen restaient quant à eux bien collés contre le torse de mon partenaire alors que nos hanches mouvaient au même rythme. « Il doit bien y avoir des domaines où tu n’es pas un garçon particulièrement raisonnable... » dis-je en approchant mes lèvres de son oreille en y murmurant sensuellement « Des domaines des plus plaisants. N’est-ce pas ? ».

Ce petit jeu de provocation entre nous me plait beaucoup. Je ne vais pas mentir en disant que je n’aime pas jouer de mes charmes avec les hommes. C’est une façon de se rassurer en quelque sorte, nous rappelant à chaque instant qu’on plaît à bien des pairs d’yeux. Toutefois, ce n’est pas parce que je joue avec les hommes que je vais plus loin avec eux. A vrai dire, depuis que j’étais arrivée à New York, il n’y avait eu qu’un seul et unique homme avec qui j’ai partagé le lit. Mon cœur ne me permet pas un instant d’envisager d’aller plus loin que de tels jeux avec d’autres hommes. Et il ne me semble pas que cela déplaise à Maxime. Il a plutôt l’air de s’en amuser autant que moi.

Mais chaque bonne chose a une fin. Ici, le fond du problème ne tarda pas à m’éclater à la figure. Trois individus masculins et un féminin, aux silhouettes assez imposantes se tenaient face à Maxime et moi, nous intimant de mettre les voiles loin d’ici. Leurs runes en forme de cercle brunies dans le cou étaient identifiables. Des anciens camarades à moi, des membres du Cercle. Je relevais son insulte sans pour autant y répondre, ce n’était ni le lieu ni le moment pour des démonstrations de camaraderies. D’ailleurs, je n’eus pas le temps de réagir que le plus grand se jetait déjà contre Maxime pour le menacer. Je m’apprêtais à intervenir pour aider mon ami quand celui-ci attrapa le pouce de son agresseur pour le lui infliger une douleur qui le força à se raviser. S’en suivit un coup de pied de Maxime qui l’envoya au sol, couché sur le flanc. L’étonnement devait se lire sur mon visage à cet instant, car je ne pensais pas un instant que mon ami savait se défendre de la sorte.

« Tes capacités m’impressionnent Max, mais en effet on devrait... » Mais je n’eus pas le temps de terminer ma phrase que Maxime se faisait déjà attrapé. Son coup de tête pour s’en sortir m’arracher une grimace. S’il y avait bien une chose que je n’avais jamais aimée, c’était les coups de têtes, cela fait un mal de chien et là, j’avais mal pour mon ami. Toutefois, il venait quand même de lui casser le nez, et ce n’était pas rien venant d’un terrestre sur un membre du Cercle avant de finir de l’étaler au sol et de le mettre inconscient. Je devais bien reconnaître que Maxime m’étonnait à cet instant. Quand j’aurai le temps, il me faudra lui demander s’il n’a pas déjà pratiqué les arts martiaux.

A présent, j’étais dos à dos avec Maxime qui était en position de défense. Nous étions entourés par les deux hommes restant et la femme, et je cherchais une façon de sortir de cette mauvaise trappe. D’autant plus que dans un lieu comme le Pandemonium, je ne pouvais pas vraiment sortir mes armes sous le regard de tous. Il me fallait trouver une échappatoire. Seulement je ne manquais pas de relever la phrase qu’il avait dit « un sauveur blond ». Aucun doute à avoir, il parlait de Jace, il n’y avait que lui qu’on pouvait décrire de la sorte. Un petit sourire illumina mon visage alors « A vrai dire, ce ne sont pas vraiment mes amis ces gens. Et désolée, mais je n’ai pas de signal à la Batman pour le faire venir un tel personnage. ». Mon regard se posa sur la sortie de secours qui était juste à côté de nous. Si je parvenais à mettre à terre l’un d’eux, nous pourrions au moins sortir du Club, et me permettre ainsi de me battre contre eux plus aisément. D’autant plus qu’il m’était aisé de savoir comment un tel affrontement se terminerait.

Aussitôt que mon plan était fixé, je me dirigeais vers la femme que je venais frapper d’un grand coup de genoux dans les côtes qu’elle parât comme voulu. Ainsi, je pue lui donner un coup de poing dans le visage qui la déstabilisa juste assez pour que je prenne la main de Maxime en me mettant à courir par la brèche qui s’était ouverte. « On va sortir d’ici et une fois dehors, peu importe ce qui se passera, j’espère que cela ne changera rien de notre amitié.. ».

Une fois dehors, dans une ruelle mal éclairée et à l’odeur assez nauséabonde, je sortais un poignard séraphique de chacune de mes cuissarde, ainsi, je pourrai me battre à mon élément. Les trois protagonistes venaient tout juste de sortir du club avec un air furieux sur le visage « Epinguer… Ce soir tu vas payer pour ta traîtrise. ». D’un sourire en coin, je ne craignais pas la mort. J’aimais le combat et je n’étais pas effrayé par celui-ci, seulement, avoir un ami à côté qui pourrait être tué, m’embêtait beaucoup plus. Je gardais toutefois mon calme avant de répondre « On verra qui de nous mangera la poussière définitivement. ».

Immédiatement, les deux hommes dégainèrent leurs épées séraphiques tandis que la femme s’apprêtait à bander son arc. C’était d’elle dont je me méfiais, mauvaise au combat rapproché mais excellente tireuse au loin. Sans hésitation, je lançais une de mes lames dans la direction de sa gorge avec une précision qui ne lui permit pas de l’arrêter. La lame se plongea dans sa chair et lui arracha des gloussements incompréhensifs alors qu’elle s’étouffait dans son propre sang. « Non… Tu es une femme morte ! ». Celui qui venait de parler vint aussitôt à l’attaque, sûrement sortait-il avec la morte. Avec ma rapidité, je plongeais au sol dans une pirouette pour éviter sa lame qui me frôla. Je donnais alors un coup de mon poignard à son talon d’Achille qui lui arracha à lui aussi un cri. Déstabilisé et à genoux, j’en profitais pour me relever et lui donner un énorme coup de genoux dans la mâchoire, puis un second et un troisième. Enfin je me glissais derrière lui et entamais une prise du Sommeil. Mon audition me permit d’entendre l’autre membre qui s’apprêtait à venir me planter. D’un geste vif, je relevais celui dont j’agrippais à la gorge pour nous retourner tous les deux. Ainsi, son corps fit barrage à la lame qui m’était destinée et ce fut son cœur qui s’arrêta.

Récupérant son arme au sol, je lançais alors à le combat à la loyale avec le dernier encore sur pied. Parant ses coups d’épée, je ne remarquais pas immédiatement qu’il tenait un de ses bras derrière son propre dos. Trop préoccupée à jeter des coups d’œil dans la direction de Maxime afin de m’assurer qu’il était toujours sain et sauf. Si bien que lorsque je parvins à l’acculer contre le mur, il m’enfonça la lame d’une dague entre les côtes. Je poussais alors un cri de surprise et de douleur entremêlée, mais ne me laissais pas pour autant dominer. Je devais gagner dans tous les cas, il n’y avait pas seulement ma vie qui était en danger ici. De plus, je ne pouvais pas faire cela à Jace ni à Naya, je ne pouvais pas mourir ce soir, pas maintenant. Je ne pouvais pas les abandonner. J’ôtai la lame avec précaution avant de donner un coup de pied dans la rotule de l’homme, le faisant tomber à genoux. Sans lui laisser le temps de répliquer, je lui tranchais la gorge avec l’épée du membre du Cercle. Je me retournais enfin vers Maxime et me laissais tomber par terre en me tenant le flanc droit dont des filets de sang s’échappaient entre mes doigts. D’une voix autoritaire qu’il ne me connaissait pas, je gardais mon calme et lui intimait d’un geste de venir là « Mon sac.. Va chercher mon sac à l’intérieur s’il te plaît. J’ai besoin de ce qui est à l’intérieur. Vite. ».

.ANGELUS




EVERYTHING IS COMPLICATED ESPECIALLY IN LOVE

Cheat appearances I show a girl who doesn't need more than she already have. A girl who plays with boys and makes believe that they can have more with her. Whereas in truth, my heart and my soul are taken yet. By Jace, my soulmate that I love for many years and for whom, my heart beat every day.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Gifted Mundane
Je suis ici depuis le : 22/02/2017 et on me dit souvent que je ressemble à : Dave Franco . J'ai actuellement : 19 ans mais déjà : 830 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 981 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : À rien d'autre .Je n'ai qu'un but dans la vie : : Survivre et apprendre . Pour cela, je réside actuellement : En ville tout en étant d'une humeur : Curieuse . Au fait, les crédits reviennent à : Pinterest

Journal intime
Mon statut:
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis:
- Shadowhunters -




Re: [Terminé] Just a drink - Tanya
Mar 2 Mai - 12:06
          



Un signal à la Batman nous aurait pourtant était fort utile vu la situation dans laquelle nous nous trouvions. Trois agresseurs, quatre si on comptait celui étalé à mes pieds, et j’étais seul avec Tanya. J’ignorai totalement si elle savait se défendre mais, chose curieuse, les trois affreux restants ne semblaient pas du tout s’intéresser à moi comme si je n’étais qu’une quantité négligeable. Plutôt blessant sachant que je venais d’étaler leur poids lourd de copain. Un petit coup d’œil circulaire m’apprit qu’aucun videur n’était en train de fendre la foule vers nous et, pire encore, que certaines personnes autour de nous ne semblaient même pas se rendre compte de la situation. Je remarquai une sortie de secours pas trop loin… Avec un peu de chance, on pourrait perdre nos assaillants dans les rues de New-York. J’allais attraper le poignet de Tanya quand celle-ci me devança et me tira à sa suite vers la dite sortie de secours. Visiblement, nous avions eu la même idée et rapidement l’air frais d’une nuit de novembre agressa mon visage. Le contraste de température entre l’intérieur de la boite de nuit et l’extérieur me donna un coup de fouet soudain mais je ne compris pas tout de suite le sens des paroles de mon amie… Ce n’était pas une simple bagarre qui allait changer notre amitié !

"Franchement, il m’en faudra plus pour que je te laisse filer comme ça."

Un bruit de porte métallique se fit entendre et voilà que nos trois nouveaux meilleurs amis déboulèrent en trombe dans la ruelle avec un air furieux. J’eus à peine le temps de m’interroger sur la traitrise qu’aurait commis Tanya qu’ils sortirent des armes de sous leurs vestes. Et pas des couteaux ou des armes à feu, mais des sortes d’épées dont les lames s’illuminèrent d’un bleu glacé et où des runes étaient visibles. La femme avait quant à elle saisi un arc qui semblaient s’illuminer de la même manière et visait Tanya. D’ailleurs, mon amie n’était pas en reste et je la vis sortir de ses cuissardes deux dagues aux lames luisantes, semblables à celles de nos agresseurs. Je n’eus pas vraiment le temps d’exprimer ma surprise qu’une des dagues de Tanya fila droit dans la gorge de l’archère et qu’elle s’écroula en s’étouffant dans son propre sang. Je reculai jusqu’à ce que mon dos heurte un mur en observant sans voix la danse meurtrière de Tanya. Pour moi, c’était un spectacle à la fois fascinant et terrible : sans conteste, c’était une grande combattante… et une tueuse des plus efficaces. Sous mon regard, elle élimina avec une aisance assumée les deux derniers agresseurs puis se tourna vers moi, un poignard toujours à la main. Allait-elle me faire disparaitre car j’étais un témoin gênant ? Tandis que je la regardai, plus effrayé par ce spectacle que je n’aurai bien voulu l’admettre, je remarquai le sang coulant d’entre ses côtes. Sur les trois corps gisant au sol, je remarquai des tâches que j’identifiai comme identiques aux runes de Tanya apparaitre. Comment avais-je les louper avant ? J’aurai juré que quelques instants plus tôt, leurs corps n’arboraient aucune runes ! Tandis que Tanya luttait contre la douleur et l’évanouissement, sa voix autoritaire me fit sursauter. Chercher. Sac.  Comme un automate, je me ruai dans la chaleur de la boite de nuit. Fort heureusement, la porte ne s’était pas refermée et je récupérai en hâte son sac et nos vestes sur la banquette. En retournant vers l’extérieur, mon cerveau  finit enfin par commencer à assimiler ce qui venait de se produire : on venait de se faire agresser, Tanya avait tué trois personnes de sang-froid, elle était en train de se vider de son sang… Et ils avaient tous des putains d’épées lumineuses ! Le fils de sheriff que j’étais était maintenant en train d’imaginer comment on allait bien pouvoir expliquer un triple meurtre. Sans m’en rendre compte, j’étais de nouveau dans la ruelle et me dirigeai vers Tanya au pas de course quand une masse sombre me percuta de flanc et m’envoya bouler contre un mur. Entre moi et Tanya se tenait le quatrième type que j’avais étalé quelques instants plus tôt armé d’une lame du même genre. Bizarrement, son nez ne semblait plus cassé.

"Sérieusement Tanya, t’envoie ce petit merdeux de Terrestre pour te sauver la peau ? Tu t’es ramollie depuis que tu traines avec les boy-scouts de l’Enclave ! Tu vas tellement dégustée, traitresse !"

Dans le sac entrouvert de Tanya, je remarquai la poignée d’un autre poignard et m’en saisi tout en cherchant comment déployer la lame. Mes doigts tâtonnaient sur la garde, cherchant un mécanisme qui ne semblait pas exister.
"Très mauvaise idée, gamin. Faut être un élu pour s’en servir et toi, t’es juste de la viande morte. Hey Tanya, je vais découper ton petit copain de Terrestre avant de m’occuper de toi, meurt pas tout de suite !"

Je me retrouvais désarmé face à ce type qui faisait une tête de plus que moi et qui plus est armé. Une situation bien pourrie et je ne voyais vraiment pas comment faire pire… Mis à part me faire planter à mon tour. Je pouvais toujours fuir bien sûr, mais pourrai-je échapper à cet homme ? Et surtout j’avais le sentiment que fuir équivaudrait à une peine de mort pour Tanya et très franchement, j’avais trop de questions à lui poser maintenant pour la laisser se vider de son sang. Et puis je n’allais pas laisser mon amie crever dans cette ruelle, point final. Sans un mot, je me mis en garde et mon assaillant me porta un coup d’estoc que j’esquivai en pivotant d’un quart de tour et lui décochai un direct du droit en réflexe. L’impact le fit reculer d’un pas et il cracha un juron tandis que je serrai les dents, sentant la douleur se répandre dans mon poignet. J’avais mal porté ma frappe et j’en payai les conséquences. Un autre coup fut porté que je déviai du bras gauche et je fus quitte pour une bonne entaille sur mon avant-bras. Un cri de douleur s’échappa de mes lèvres mais je parvins quand même à saisir son poignet armé et lui envoyai un coup de genoux dans les parties intimes. Tandis qu’il se pliait de douleur, je saisis son poignet à deux mains et retournai son bras pour lui planter sa propre lame dans sa poitrine. Son corps fut pris de soubresauts et s’effondra sous son propre poids dans une mare de sang. Hagard, je fixais mes mains sans prendre la pleine mesure de ce qui venait de se produire : je venais de tuer un homme. Légitime défense certes, mais ça n’enlevait rien à la gravité de l’acte. Je venais de tuer un homme. Cette pensée commençait à se répéter en boucle dans mon esprit, puis une autre vint la remplacer : Tanya avait besoin de son sac. Tanya était en train de mourir. Fébrile, je m’avançai vers elle et lui tendit son sac. Tandis qu’elle attrapait l’objet dont elle avait besoin, je lui saisis le poignet.

"Jure-moi que tu vas m’expliquer ce qui vient de se passer.", dis-je d’une voix sans appel. J’attendis deux secondes avant de relâcher son poignet et de voir ce qu’elle allait faire maintenant. Curieusement, je ne me sentais pas vraiment d’attaque pour appeler les secours…

Revenir en haut Aller en bas
avatar


The New Tanya

Je suis ici depuis le : 28/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Amber Heard . J'ai actuellement : 21 ans mais déjà : 3169 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 3356 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Clary & Katerina .Je n'ai qu'un but dans la vie : : être la meilleure mère possible. . Pour cela, je réside actuellement : à l'Institut. tout en étant d'une humeur : enjôleuse. . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

SCAR FROM THE PAST
Regrets & Liars... Il m'aura fallu des années avant de réaliser le mal que j'avais fait et les erreurs que j'ai commises. Aujourd'hui, je vois enfin le mal de mes actes passés et je regrette. Je regrette de ne pas avoir aimé mes parents comme ils le méritaient, de ne pas avoir été la fille dont ils rêvaient. Tous mes choix et toutes ses années de mensonges et de manipulation. Je continue chaque jour de me battre contre le monstre que j'étais. On me dit de tirer un trait sur tout cela, mais ce n'est pas évident d'oublier les cicatrices de notre passé.

SOUL MATE FROM HEAVEN
Jace... Il faudrait un tout un livre pour décrire cette connexion qui nous unie. Je te connais depuis ta naissance, tout bébé tu me faisais déjà fondre. Dès le premier regard que j'ai posé sur toi, je savais que tu serais bien plus qu'un frère d'arme. Nous avons grandis ensemble, nous nous sommes toujours soutenues contre les adversités, mains dans la main nous avancions ensemble. Et même si neuf années nous ont tenus loin l'un de l'autre, mon amour pour toi n'a pas changé. Te revoir après tout ce temps n'a que davantage ravivé cette flamme que j'éprouvais déjà pour toi à l'époque. Nous pensons pareils, nous lisons en l'autre comme dans un livre ouvert. J'ai besoin de toi pour vivre, j'ai besoin de celui que je considère comme mon âme sœur, ma moitié spirituelle. Te perdre serait la pire des choses, car je sais que si tu venais à disparaître avant moi, la mort n'aurait qu'à venir me chercher juste après.

SUNSHINE IN THE DARK
Naya... Ma fille, mon petit ange. Tu ne sais pas à quel point je peux t'aimer ma princesse. Tu es mon rayon de soleil, celle qui illumine ma vie. Un regard tourné vers toi me suffit à me sentir mieux. Tu as été celle qui m'a donné envie de changer, poussé par ton père, je suis devenue une personne meilleure. Pour toi, pour vous. N'oublie jamais ma chérie, ta maman t'aime plus que tout au monde, et elle sera toujours là pour toi, pour te soutenir et t'aider dans chacun des moments de ta vie. Car tu es ma vie. Celle qui me donne envie d'affronter le monde chaque jour rien que pour te rendre fière. Merci pour tout ce que tu as pu faire pour moi en l'espace de si peu de temps.


Journal intime
Mon statut: Célibataire.
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: [Terminé] Just a drink - Tanya
Ven 5 Mai - 15:15
          



Just a drink.
feat Maxime Harper

Pourquoi fallait-il toujours que tout soit compliqué dans ma vie ? Je ne pouvais donc pas passer un instant tranquille, où rien de surnaturel ou d’angélique ne vienne interrompre les festivités ? Etre chasseuse implique des devoirs, celui de protéger et de servir pour le bien. Seulement, j’aimerai aussi que parfois on m’offre un instant de repos où je pourrai profiter et me détendre comme si j’étais une terrestre lambda venue pour uniquement danser aux rythmes des musiques électroniques et savourer plusieurs verres en bonne compagnie. Il me faut cependant me rendre à l’évidence, ce genre de soirée a très peu de chance de m’arriver un jour ; encore plus quand on connait mon passé et les ennemis qui se cachent dans l’ombre. Des ennemis d’ailleurs qui ce soir m’étaient tombé dessus sans que je n’y sois préparée. Encore si j’avais été seule, cela ne m’aurait pas déranger plus que cela. Mais Maxime était là, et mon devoir était de le protéger du danger ainsi que de la vérité sur ce second monde invisible pour bien des terrestres comme lui.

Courant pour fuir l’endroit exiguë qu’est l’intérieur du club, il m’assura qu’il en faudrait beaucoup plus pour mettre fin à notre amitié. Quant à moi, je n’en étais pas si certaine. Après tout, j’avais déjà ma petite idée de ce qui nous attendait, et je voyais mal Maxime rester impassible face à la situation à venir. Bien au contraire le connaissant un minimum à présent. Si bien que je n’avais pas osé jeter de coup d’œil à mon ami qui était en retrait alors que j’affrontais les trois chasseurs ayant passé la porte. J’étais bien trop concentrée sur mon combat et sur ce qui était en jeu là-dedans. Je ne pouvais pas perdre et ce pour plusieurs raisons. Maxime était juste à côté, et je n’osais pas imaginer ce que le survivant du Cercle serait capable de lui faire. De plus, j’avais un homme que j’aime éperdument qui m’attendait dans sa chambre ce soir avec notre petite princesse. L’idée même de ne pas revenir les anéantirait, je le sais. Il me fallait gagner, et c’est ce que je fis. Maitrisant les trois assaillants, j’avais gagné le combat mais au prix d’une blessure assez imposante il me fallait le reconnaître.

A genoux dans cette ruelle, je pouvais sentir les forces me quittaient plus les minutes défilaient et le sang coulait. Mon ton autoritaire eut son petit effet car Maxime s’était déjà engouffré dans le Pandemonium à la recherche de nos manteaux et de mon sac à main. Quant à moi, je luttais pour rester éveiller. Il faut croire que j’avais été plus salement touché que je ne l’aie pensé sur le coup. Sûrement l’adrénaline qui m’agitait encore dès que j’eu fini mon œuvre meurtrière. Mais alors que ma vue se floutait progressivement, j’entendais les pas de Maxime revenir à la charge dans ma direction, il devait se dépêcher. Seulement, ce n’est pas tout à fait lui qui était présent. L’homme que mon ami avait étalé au sol était présent entre lui et moi à présent. De peur qu’il s’en prenne à Maxime, je tentais de me relever en lui lançant d’une voix énervée « En attendant, ce petit merdeux comme tu l’appelles, il t’a étalé par terre et pété le nez devant tout le monde. Pas mal pour un gamin non ? ». Seulement mes jambes ne me portaient plus aussi bien que je l’aurai voulu et je retombai à genoux dans un gémissement, sur les pavés d’une ruelle jonchée de déchet et poissée de sang des membres du Cercle.

Je ne savais pas quoi faire, je n’étais pas en état de me lever et Maxime allait mourir si je ne faisais rien. Soudain, je le vis sortir la poignée de ma lame séraphique. Pendant un instant, j’aurai aimé que celle-ci se déploie et les runes se mettent à briller. Mais rien n’y fit. Ma rage redoubla quand le chasseur que j’avais fort bien connu énonça l’idée de tuer Maxime. Je tentais une énième fois de me redresser mais cette fois-ci, je ne pus même pas me mettre debout. J’enrageais d’être impuissante à ce point, et mon cœur se mettait à battre à tout rompre dans ma poitrine sous l’effet de la peur. Pas la peur pour moi, mais pour celle de mon ami qui allait devoir se débrouiller face à cet homme à la carrure imposante et au goût du sang sur les lèvres.

La scène se déroulant devant moi semblait presque surréaliste. Mon ami se défendait plus que très bien, même si contre un agresseur armé, il avait quasiment aucune chance de s’en sortir indemne. J’avais grimacé en constatant qu’il s’était fait entailler sur l’avant-bras, et j’étais presque sûre qu’il avait dû se fouler le poignet vu le bruit qui s’en était échappé. Sans crier garde, il parvint à le maitriser et à faire en sorte que sa propre larme se plante dans sa poitrine. Maxime venait de tuer un homme, et vu son air fébrile, il était certain qu’il n’avait encore jamais été jusque-là avec quiconque. Une triste pensée s’insinua en moi. Si je n’avais pas été son amie, il n’aurait jamais eu à tuer quelqu’un, et il aurait pu rester une personne gentille, douce et innocente. Cette simple idée me rendit triste, mais je tentais tant bien que mal de la garder pour moi-même.

Aussitôt qu’il m’eut tendit mon sac, je m’en emparais aussi vite que je le pouvais. J’avais déjà que trop trainé à me soigner et une iratze ne suffirait certainement pas. Je trouvais enfin ma stèle au fond de ma pochette. Alors que je m’apprêtais à appliquer la rune, Maxime se saisit de mon poignet et me demanda de jurer de lui raconter la vérité. Mon regard resta planté dans le sien, même s’il se faisait flou à cet instant dû aux quantités de sang assez importantes que je perdais depuis quelques minutes. D’une voix relativement posée pour la situation je lui répondais alors : « Je le jure. ». Fort heureusement pour moi, il ne connaissait pas notre ange Raziel, et je n’avais donc pas à jurer sur son nom, donc pas à tenir mes promesses. Ce qui valait mieux pour lui d’ailleurs.

Relachant mon poignée, je pus enfin appliquer la pointe de ma stèle sur mes côtes en dessinant la rune de guérison que j’avais à maintes reprises gravée sur ma peau. La brûlure de la stèle m’apporta un peu de bien-être et d’apaisement. Je pouvais déjà sentir la plaie qui se refermait progressivement. Mais il me faudrait du repos et surtout une seconde rune que j’étais sûre que Jace me ferait une fois rentrée à la maison, le connaissant par cœur. Je rangeais l’objet dans mon sac et me relevais enfin du sol tout en fixant Maxime. Je ne comptais pas m’éterniser sur le sujet, sur ce qui venait de se passer et encore moins lui raconter la vérité même. Il me fallait jouer de stratégie et de manipulation en maniant les mots pour ne dire qu’une partie de la vérité tout en restant crédible. Prenant une inspiration, je regardais mon ami avec un air impassible sur le visage, gardant ma concentration « Ces individus sont des personnes de mon passée.. Autrefois, j’ai fait partie d’une sorte de gang. D’où les glyphes qu’ils avaient et que j’ai moi aussi de gravés sur la peau. A l’époque je n’étais pas une gentille fille, loin de là. J’ai fait de très mauvaises choses.. j’ai exécuté des contrats et autant dire que je ne suis pas fière de moi. Mais depuis, j’ai refait ma vie, je me suis rangée. Et ils n’ont pas vraiment très bien pris le fait que je sois partie, moi un de leurs meilleurs éléments de l’époque. D’où la traitrise. ». En quelque sorte, je n’avais pas menti, tout ce que je venais de dire, je l’avais dit spontanément, je n’avais seulement pas utilisé les termes réels : « Cercle », « Chasseurs d’ombre », « runes ». Marquant une pause, je baissais alors les yeux, ma voix prenant des intonations tristes « Je suis désolée que tu ais dû être confronté à mon passé et surtout, que tu ais du tuer cet homme Maxime.. J’espère que tu ne me détesteras pas pour tout ceci.. ».

.ANGELUS




EVERYTHING IS COMPLICATED ESPECIALLY IN LOVE

Cheat appearances I show a girl who doesn't need more than she already have. A girl who plays with boys and makes believe that they can have more with her. Whereas in truth, my heart and my soul are taken yet. By Jace, my soulmate that I love for many years and for whom, my heart beat every day.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Gifted Mundane
Je suis ici depuis le : 22/02/2017 et on me dit souvent que je ressemble à : Dave Franco . J'ai actuellement : 19 ans mais déjà : 830 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 981 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : À rien d'autre .Je n'ai qu'un but dans la vie : : Survivre et apprendre . Pour cela, je réside actuellement : En ville tout en étant d'une humeur : Curieuse . Au fait, les crédits reviennent à : Pinterest

Journal intime
Mon statut:
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis:
- Shadowhunters -




Re: [Terminé] Just a drink - Tanya
Mar 9 Mai - 10:21
          


perso
CK


Pour tout dire, je ne sais pas vraiment pourquoi je fus si surpris que ça de voir sa plaie se refermer. Elle avait utilisé une espèce de stylet pour tracer un symbole sur sa peau et, bien qu’il fût clair que l’objet devait avoir d’une manière ou d’une autre cautérisé la plaie, on était à des années-lumière de la simple médecine d’urgence. Sa plaie n’était pas juste refermée, elle était en train de se régénérer en même temps que Tanya parlait !

"Vraiment ?" , finis-je par lui répondre après avoir écouté son explication, tentant de rester le plus calme possible.

Alors que la belle blonde était déjà debout, les vertiges que je ressentais me forcèrent à rester assis, adossé contre le mur. Arrachant un morceau de tissus de me chemise, je me fis un bandage de fortune pour couvrir l’entaille de mon avant-bras tandis que je réfléchissais à la suite des événements. Quatre cadavres dans une ruelle, ça faisait désordre même si on mettait de côté les épées runiques et les tatouages de guérison. Et en plus, il allait falloir que me pointe aux urgences pour faire soigner ma blessure en racontant un bon gros mensonge pour éviter que les urgentistes ne posent trop de question. J’observai Tanya avec un œil neuf, tout à la fois admiratif et effrayé par sa capacité à rester impassible après ce carnage. Et là, j’eus une révélation : pour elle, ça ne devait pas être la première fois qu’elle était confrontée à ça, ni même qu’elle était confrontée à la mort.

"Tu viens d’étaler trois membres de ton ancien gang sous mes yeux, alors mieux vaut que je crois à ton histoire, hein…", continuais-je d’un air sarcastique d’une voix douloureuse.

Je finis par réussir à me redresser en me tenant au mur et soupirai en regardant mes mains et vêtements tachées de sang. Comment allais-je pouvoir rentrer chez moi sans me faire remarquer avec cette apparence-là ? Pour le moment je n’avais pas la réponse, mais Tanya avait surement un moyen vu qu’elle était dans le même état que moi… Si on mettait de côté sa plaie résorbée.

"On va dire que je te crois, mais ça n’explique pas ta blessure qui régénère à vue d’œil, ni les lames lumineuses avec les runes. Ni pourquoi des tatouages sont apparus sur les corps maintenant qu’ils sont morts… Et je ne parle même pas de comment on va expliquer ça." , dis-je en pointant du menton les cadavres.

Je fus pris d’un nouveau vertige et d’un haut le cœur tandis que l’adrénaline dans mon organisme se dissipait et que mon cerveau commençait à reprendre son fonctionnement normal et à analyser la situation. Et cette situation n’était pas sans m’en rappeler une autre…

"Tu es comme lui. Comme le type qui m’a sauvé. Blond, tatoué comme toi. Catégorie mâle alpha." , continuai-je d’un ton nerveux et ironique. "Un dénommé Jace. Lui aussi il fait parti de ton gang ? Et vous vous battez contre le gang des zombies ou des vampires ? Y aurait pas un gang des loups qui traine aussi ?"

Vu la situation, autant tout déballer et voir ce qui se passait. Après tout, je ne voyais pas vraiment ce qui pouvait plus mal tourner… Si, comme je le pensais, j’avais été témoin de quelque chose que je n’étais pas censé voir et surtout que je l’avais bien compris, j’étais maintenant un mort en sursis. C’était peut-être faux, mais dans la plupart des polars c’était au fond du lac que finissaient les innocents qui étaient témoins de ce qu’ils n’étaient pas censés voir. Je voulais des réponses maintenant, même si c’était la dernière chose que j’avais. Je n’en voulais pas à Tanya pour ce qui c’était passé et, à vrai dire, ma conscience s’en porterai probablement mieux si elle confirmait mes soupçons. Mais le pouvait-elle ? Me faisait-elle assez confiance pour ça ? Je ressenti un nouveau vertige et ma vue se troublait tandis que je luttais contre l’évanouissement en attendant ses réponses.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


The New Tanya

Je suis ici depuis le : 28/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Amber Heard . J'ai actuellement : 21 ans mais déjà : 3169 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 3356 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Clary & Katerina .Je n'ai qu'un but dans la vie : : être la meilleure mère possible. . Pour cela, je réside actuellement : à l'Institut. tout en étant d'une humeur : enjôleuse. . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

SCAR FROM THE PAST
Regrets & Liars... Il m'aura fallu des années avant de réaliser le mal que j'avais fait et les erreurs que j'ai commises. Aujourd'hui, je vois enfin le mal de mes actes passés et je regrette. Je regrette de ne pas avoir aimé mes parents comme ils le méritaient, de ne pas avoir été la fille dont ils rêvaient. Tous mes choix et toutes ses années de mensonges et de manipulation. Je continue chaque jour de me battre contre le monstre que j'étais. On me dit de tirer un trait sur tout cela, mais ce n'est pas évident d'oublier les cicatrices de notre passé.

SOUL MATE FROM HEAVEN
Jace... Il faudrait un tout un livre pour décrire cette connexion qui nous unie. Je te connais depuis ta naissance, tout bébé tu me faisais déjà fondre. Dès le premier regard que j'ai posé sur toi, je savais que tu serais bien plus qu'un frère d'arme. Nous avons grandis ensemble, nous nous sommes toujours soutenues contre les adversités, mains dans la main nous avancions ensemble. Et même si neuf années nous ont tenus loin l'un de l'autre, mon amour pour toi n'a pas changé. Te revoir après tout ce temps n'a que davantage ravivé cette flamme que j'éprouvais déjà pour toi à l'époque. Nous pensons pareils, nous lisons en l'autre comme dans un livre ouvert. J'ai besoin de toi pour vivre, j'ai besoin de celui que je considère comme mon âme sœur, ma moitié spirituelle. Te perdre serait la pire des choses, car je sais que si tu venais à disparaître avant moi, la mort n'aurait qu'à venir me chercher juste après.

SUNSHINE IN THE DARK
Naya... Ma fille, mon petit ange. Tu ne sais pas à quel point je peux t'aimer ma princesse. Tu es mon rayon de soleil, celle qui illumine ma vie. Un regard tourné vers toi me suffit à me sentir mieux. Tu as été celle qui m'a donné envie de changer, poussé par ton père, je suis devenue une personne meilleure. Pour toi, pour vous. N'oublie jamais ma chérie, ta maman t'aime plus que tout au monde, et elle sera toujours là pour toi, pour te soutenir et t'aider dans chacun des moments de ta vie. Car tu es ma vie. Celle qui me donne envie d'affronter le monde chaque jour rien que pour te rendre fière. Merci pour tout ce que tu as pu faire pour moi en l'espace de si peu de temps.


Journal intime
Mon statut: Célibataire.
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: [Terminé] Just a drink - Tanya
Mer 10 Mai - 13:45
          



Just a drink.
feat Maxime Harper

Il paraissait évidant à ce moment-là que Maxime ne croyait pas en ce que je lui avais dit. Il fallait bien reconnaître que la situation était assez compliquée, et mes explications demeuraient bancales surtout avec tout ce qui venait de se produire ce soir. Toutefois, je ne pouvais pas lui dire la vérité. Premièrement parce que cela m’est interdit, et secondement, parce que je ne veux pas qu’il soit impliqué dans cette vie dangereuse. Assis contre le mur, cela sautait aux yeux qu’il était désorienté et sous le choc. L’adrénaline qui devait booster son organisme il y a encore quelque minute devait déjà se dissiper. Je n’avais pas manqué de remarquer sa blessure sur son avant-bras qu’il était en train de couvrir d’un morceau de tissu arraché à son haut. Si seulement je pouvais user de ma stèle sur lui pour le soigner, il serait déjà comme neuf. Malheureusement, c’est un risque que je ne peux pas me permettre de prendre. Après tout, je n’aimerai pas qu’il devienne un damné.

Il m’en voulait, cela pouvait se sentir à son ton sarcastique. Et cela se comprenait. Je l’ai entraîné là-dedans, et même si ce n’était pas voulu, il était sous ma responsabilité. Seulement, maintenant il posait des questions auxquelles il ne m’était pas permis de répondre. Des questions qui j’en étais sûre le tourmenterait. Et maintenant qu’il avait pu voir tout cela, il ne cesserait d’y penser jusqu’à se mettre à nouveau en danger. Cette simple idée me rendait malade. Comment protéger l’innocence de quelqu’un quand malgré tous vos efforts, le destin se charge de la pervertir à tout prix ?

Je regardais alors Maxime qui avait repris un peu du poil de la bête à ce qui me semblait. Il s’inquiétait pour ce qui venait d’arriver et surtout des cadavres qui jonchaient le sol de cette ruelle crasseuse. Je ne comptais pas répondre à ses questions, j’en avais dit bien assez déjà. Cela le mettrait davantage encore en danger que de me dévoiler plus. Je le laissais continuer à parler, à s’interroger, ou plutôt à m’interroger, sans jamais que je ne réponde. Lui donner une réponse étayerait son envie d’en savoir plus, et le mettrait encore plus en danger. Chose que je ne voulais pas.

Mais le nom de Jace retentit dans ma tête. Alors c’était donc cela l’agression qu’il avait subie quelques temps plus tôt. Et maintenant, je comprenais mieux pourquoi il évitait le sujet. Cela sortait du réel, alors pourquoi le raconter si c’est pour paraître comme fou ? En y songeant, c’était drôle de voir comme le monde était petit. Jace avait sauvé Maxime et moi, j’étais celle qui le mettait à présent dans une situation périlleuse. Comme quoi, le destin s’amuse bien parfois. Je sortais enfin de ma léthargie pour répondre d’une voix posée, mon regard rivé vers lui sans qu’aucune expression ne paraisse « Jace est un cas à part. C’est quelqu’un de bien et jamais quiconque ne pourra être une aussi bonne personne qu’il l’est. ». Je m’approchais cette fois-ci de Maxime, plantant mon regard dans le sien, distinguant bien qu’il était de plus en plus pâle au fur et à mesure que la distance se réduisait entre nous. « Maxime il faut que tu arrêtes. Il ne faut pas que tu continues dans cette voie. Arrête avant qu’il ne soit trop tard. ».

Près de lui, je pouvais remarquer son regard vide caractéristique du regard flou, puis son corps qui commençait à trembler et ses jambes qui fléchissaient de plus en plus. Aussi rapide que l’éclair, je me précipitais près de lui pour l’empêcher de tomber au moment même où il perdit conscience « Maxime ? » demandais-je inquiète, mais il était déjà trop tard. Mon ami était inconscient, et cela pouvait se comprendre après toutes ses émotions. D’un côté, c’était une occasion en or pour moi, je n’aurai pas à continuer cette conversation et à l’impliquer plus encore là-dedans. Il ne me restait qu’une seule chose à faire, le ramener chez lui et disparaître avant qu’il ne se réveille.

Sans plus tarder, je l’avais traîné jusqu’à ma voiture, l’allongeant sur la banquette arrière avant de me mettre au volant en direction de son appartement. Heureusement pour moi, il m’avait vaguement déjà indiqué où cela se trouvait, et surtout, avait rentré son adresse dans Google Map. Faisant au plus vite, j’avais donc gagné son domicile et l’avais tiré jusqu’à son appartement. Les mains dans la poche de son jean, je parvenais à extraire son jeu de clés avant d’ouvrir la porte sur un appartement plutôt chaleureux et aux parfums fleuris. Sa colocataire n’était pas là, heureusement d’ailleurs. Sinon elle aurait pris peur en nous voyant tous les deux couverts de sang.

Après avoir déposé mon ami sur ce que j’avais deviné comme étant son lit, j’étais partie à la chasse au fil dentaire et aux aiguilles. Une chose était sure, cela serait fait avec des instruments rudimentaires, mais les points de suture tiendraient et seraient bien fait. Et surtout, il n’aurait pas à aller aux urgences et à expliquer ce qui venait de se passer. Sans plus tarder, je m’appliquais à désinfecter en premier lieu la plaie sur son avant-bras, puis à y refermer la plaie avec des points de suture. Heureusement que j’avais appris à en faire, cela pouvait toujours être utile me disait-on. Et maintenant je vois pourquoi. Une fois terminé, je rajoutais un gaz et une bande pour couvrir cette mauvaise plaie, contente d’avoir réussi ma tâche.

Ses vêtements étaient couverts de sang, et se réveiller dans cet état ne l’aiderait pas à aller mieux. Je décidais rapidement d’ôter son maillot puis son jean pour mettre le tout à laver, lançant alors une machine avec un peu de difficulté. Après avoir fouillé dans son placard, j’en sortis un maillot propre et un jogging qui feraient parfaitement l’affaire. Non sans mal, je parvenais à rhabiller mon ami, sans mauvais intention derrière. Il fallait reconnaître en revanche que déshabiller un homme était bien plus facile que de le rhabiller. Cette pensée m’arracha un sourire dont j’avais bien besoin à ce moment-là.

Replaçant la couette sur lui, je décidais d’embrasser doucement son front avant de le regarder endormi pendant quelques instants. Ses traits étaient tirés et il me paraissait alors évident que rien ne serait plus comme avant. Las, je poussais un soupire avant de déposer un post-it sur sa table de chevet où j’avais simplement écris « Désolée pour tout... T. ». Lui adressant un dernier regard triste, je quittais enfin les lieux pour regagner l’Institut, en espérant réellement que les choses s’arrangeraient pour lui et qu’il reviendrait à une vie normale.

.ANGELUS




EVERYTHING IS COMPLICATED ESPECIALLY IN LOVE

Cheat appearances I show a girl who doesn't need more than she already have. A girl who plays with boys and makes believe that they can have more with her. Whereas in truth, my heart and my soul are taken yet. By Jace, my soulmate that I love for many years and for whom, my heart beat every day.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

- Shadowhunters -




Re: [Terminé] Just a drink - Tanya
          



Revenir en haut Aller en bas

 
[Terminé] Just a drink - Tanya

 ::  :: Rp Terminés


 Sujets similaires
-
» [CASTLE] Si Loin de Toi (terminée)
» Offre terminée.
» LES AVENTURES DE VICKI NELSON (Tome 2) PISTE SANGLANTE de Tanya Huff
» Les cycles ou séries que vous avez terminé
» Venet, "Doubles lignes indéterminées", 1988, acier, La Défense




Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

© SHADOWHUNTERS (2016) appartient à ses admins : Deathtime et .ANGELUS. Toute reproduction totale ou partielle est interdite. Forum optimisé pour GC.