[Terminé] « My past haunts me a little more each day. Today I need you more than ever. » ✝ Kace

 ::  :: Rp Terminés
avatar


The Lunatic Vampire

Je suis ici depuis le : 12/07/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Ashley Benson . J'ai actuellement : 596 ans mais physiquement seulement 24 ans mais déjà : 2896 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 3087 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Clary & Tanya .Je n'ai qu'un but dans la vie : : être enfin heureuse . Pour cela, je réside actuellement : dans ma résidence à NY tout en étant d'une humeur : aux anges . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

SHADOW OF A MONSTER
Blood & Disease... Un monstre, voilà ce que je suis au fond ou du moins, comme quoi je me considère. Oh bien entendu, je suis en partie d'accord avec ce que l'on me dit, que je ne suis pas responsable, que c'est ce que l'on m'a fait endurer qui m'a rendu ainsi et m'a fait faire ces choses. Pourtant, je ne peux m'empêcher de me voir comme un monstre car à l'instant où j'ai pu tuer lors de mes crises, j'ai aimé cela. Je me bats chaque jour contre ce que je suis, je maintiens la bête seulement je continue d'avoir peur de ce dont je suis capable lors des mauvais jours.

BREATH OF OXYGEN
Aiden... Toi et moi, ce n'était pas gagné. Nous nous sommes évités pendant tant d'années. Et pourtant, un jour je me suis décidée à franchir le cap, à venir vers toi et à apprendre à te connaître. Aujourd'hui, je ne regrette pas, car j'ai rencontré celui qui est clairement l'homme de ma vie. J'ai aimé par le passé, mais jamais comme je peux t'aimer toi. Tu es celui qui me permet de vivre et de me sentir vivante. Et bientôt, je pourrai crier haut et fort que je suis ta femme. Alors merci, merci pour tout ce que tu m'as apporté, merci de m'aimer malgré mes défauts mon amour. Car s'il y a une chose dont je suis certaine à l'heure actuelle, c'est que tu es ma moitié, celle dont j'ai besoin chaque jour pour continuer à vivre. Il suffit de voir à quel point mes pensées sont tournées vers toi. Nous nous complétons par nos différences, tu sais ce que j'aime et ce que je désire et tu assouvis chacun d'eux sans avoir besoin de me demander quoi que ce soit. Ma vie est tourne autour de toi, et même si je te sais fort et capable de te protéger seul, je m'évertue à avoir peur pour toi. Peur de te perdre, peur de ne plus jamais voir ton sourire que j'aime tant, la façon dont tu me regardes avec amour. Sans toi, je ne serais pas capable de continuer à avancer, car tu es mon oxygène et tu le seras pour l'éternité.

GUARDIAN ANGEL
Jace... Je te l'ai déjà dis, mais je le dis à nouveau. Je tiens à toi d'une façon que personne ne peut comprendre et se l'imaginer. Tu m'as sorti de mes ténèbres, tu m'as soutenu quand j'étais au plus mal. Au point même où j'aurai pu te tuer, tu croyais encore en moi et en ma force. En plus de tout cela, du fait que tu as su me protéger et que tu le fais encore aujourd'hui, cette connexion entre nous ne fait que se renforcer davantage chaque jour. Si bien que les choses se seraient passées autrement, tu aurais été bien plus que cela. Je le ressens, il aurait pu y avoir bien plus que de l'amitié entre nous. C'est pour ces raisons que j'ai besoin de toi dans ma vie que je ne peux me résoudre à me faire à l'idée qu'un jour je devrai te dire adieux. Cette simple hypothèse me brise d'avance le coeur, car une chose est sûre, je perdrai une part de moi, une part qui me maintient vivante..

15 Janvier 1420 : Naissance, Transylvanie.
1428-1444 : esclave sexuelle de Vlad III.
1444 : perte bébé, mort Petru, transformation vampire.
1444-1482 : Mircea, apprentissage combat et monde obscur, Transylvanie
1482-1492 : voyage en Europe.
1492 : expédition de Christophe Colomb, découverte de l’Amérique.
1492-1524 : voyage en Europe.
1524 : expédition de Giovanni da Verrazzano, découverte « baie de New York », Etats-Unis.
1524-1624 : voyage en Amériques.
1624 : fondation de New York, premiers marrainages de CO, ouverture première galerie d’arts, New York.
1651 : retour en Europe, mesures de Ferdinand III de Habsbourg, Autriche.
1651-1789 : voyage en Europe, Asie et Afrique.
1789 : Révolution française, rencontre avec Aiden, France.
1789-1815 : voyage en Europe, rencontre avec Magnus, Londres.
1815-1862 : voyage aux Etats-Unis.
1862 : action contre Etats confédérés, Guerre de Sécession, États-Unis.
Avril 1912 : trajet sur le RMS Titanic, Atlantique Nord.
1917 : infirmière sur champs de batailles, Première Guerre Mondiale, Europe.
7 Décembre 1941 : attaque japonais sur Pearl Harbor, Etats-Unis.
1941-1945 : euthanasies des mortellement blessés, Europe.
Années 1960 : étude de Psychologie, retrouvailles Aiden, Columbia, Etats-unis.
1998 : signature des accords, disparition Coupe Mortelle, espoirs, Europe.
2014 : rencontre avec Jace, New York.
Juillet 2016 : retour définitif à New York, retrouvailles Aiden, New York.
Octobre 2016 : mariage avec Aiden, New York.


Journal intime
Mon statut: Maried with the most beautiful man. #A
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




[Terminé] « My past haunts me a little more each day. Today I need you more than ever. » ✝ Kace
Lun 19 Déc - 15:24
          




« My past haunts me a little more each day. Today I need you more than ever. »
feat. Jace Wayland


Près de six siècles se sont écoulés depuis que j’ai foulé pour la première fois cette terre. Six longs siècles peuplés de haut et de bas. Les toutes premières années de ma vie ont été magiques. Certes nous ne vivions pas dans l’excès, mes parents menaient une vie plutôt rude. Mais j’étais entourée par leur amour, par celui de mes jeunes frères et sœurs. Je ne demandais rien de plus à une époque que de vivre auprès d’eux mais la vie en a décidé autrement. Plus précisément, mes parents ont en décidé autrement. Pendant les seize années qui ont suivies je fus séparé d’eux. Une part de moi leur en voulait, je leur en voulais de m’avoir vendu comme esclave. Le mot n’était pas trop fort non. J’étais bel et bien une esclave durant des années, à devoir satisfaire la moindre des demandes des membres de la royauté. Et comme si cela n’avait pas suffi, j’avais aussi été esclave des pulsions d’un homme mauvais jusque dans la chair. Moult fois j’avais désiré m’enfuir loin de lui et de son emprise sur mon âme et sur mon corps. J’en rêvais chaque nuit puis j’avais fini par renoncer. Renoncer à l’espoir d’une vie libre, pour moi mais aussi pour ceux que j’aimais de tout mon cœur. Ma famille. Si je m’étais enfuie à l’époque, je sais que Vlad ne l’aurait pas supporté et les aurait fait tuer sans le moindre remord. Condamnée, j’ai perdurée dans cette voie, celle de la souffrance psychique qui se faisait plus forte à mesure que les jours défilaient. Mon seul soutien était l’homme que j’aimais, celui qui m’avait déjà sauvée une première fois alors que j’avais tenté de mettre fin à cette vie. Il m’avait aidé à remonter à la pente, à faire face à ces souffrances qui me hantaient. J’étais enfin heureuse, ayant quelqu’un à me raccrocher.

Puis tout bascula dans les ténèbres les plus profonds et amers. La plaie qu’est le vampirisme atteignit ce monde et brisa bien des vies y compris la mienne. Transformé, j’étais prête à rejoindre celui pour qui mon cœur battait, j’étais prête à accepter cette vie éternelle mais les choses en furent autrement. L’homme qui me torturait depuis des années, l’homme qui avait brisé mon corps et mon innocence en décida autrement. Assassinant devant moi celui que j’aimais, je n’avais plus de raison de me battre. M’abandonnant à la mort, je me suicidais, du moins je le pensais. Mon renaissance fut des plus douloureuses. Immortelle, sans l’homme que j’aimais, traquée par celui qui m’avait mortifiée d’avantage chaque jour, il ne me restait que ma famille. Mais même eux m’avaient abandonnée en me remplaçant. Cela fut de trop, beaucoup trop pour que je le supporte. Cette date marqua la première fois où je perdis pieds, où je me laissais complètement chavirer vers les ténèbres, commettant le pire des actes : le meurtre de sang froid sur sa propre famille. Les années passèrent et avec elles, les multiples épisodes de la sorte. Il m’arrivait de croiser au détour d’une rue Vlad, de le voir au travers d’autres personnes sans comprendre que cela venait de mon imagination. Il m’est alors arrivé de massacrer des villages, de pauvres innocents rien que pour cela, pour un lien entre qui n’existait que dans mon esprit tourmenté.

Heureusement pour moi, il y a quelques années j’ai fait la rencontre de Jace Wayland. Je savais déjà qui il était, fort connu pour un jeune chasseur d’ombre de seize années. Il enquêtait sur moi, une affaire où j’étais soupçonnée de meurtre. Fort bien pour moi, le coupable fut découvert et mon honneur blanchit. Mais ce n’est pas ce qui ressortit de cette enquête. Un échange pris place entre lui et moi. Une alliance où je l’aidais sur des enquêtes en apportant toutes les informations à ma disposition, et en échange, lui à qui je faisais confiance étrangement sans bien le connaître, m’aider à surmonter mes troubles vampiriques. Et depuis, il m’était facile de reconnaître que je me contrôlais mieux. Toutefois, dire que j’étais totalement guérie de mes épisodes psychotiques serait pur mensonge. Même si sa présence m’aider, elle ne me permettait pas de guérir totalement. Bien sûr, la présence réconfortante d’Aiden m’aidait également au plus haut point. Mais plus le temps passait, plus cette furieuse impression que je ne serais jamais guérie me pesait. Il a beau dire que rien n’est de ma faute, connaître tous les actes de barbarie que j’ai commis, il continue à m’aimer, à me supporter et surtout, à me dire que je n’y suis pour rien si mon esprit torturé commet ses entreprises malveillantes pour autrui.

Cette nuit-là, j’avais envie de me changer les idées. Peindre la vue depuis Coney Island me plaisait grandement et me permettrait d’oublier pour une nuit mes mauvaises pensées. Installée devant mon chevalet au bout du ponton, je regardais avec une sérénité, la pleine lune s’offrant à moi. L’astre lunaire me fascinait, non pas parce qu’il m’était impossible d’observer le Soleil du à ma nature vampirique, mais surtout car je trouvais sa lumière pure. Mais comme pour venir troubler mon repos, je sentis comme une odeur familière, ferreuse mais si délicieuse. Me retournant vivement pour scruter le ponton derrière moi, je n’eus aucune difficulté à distinguer une enfant qui venait de tomber à en croire son jean déchiré au niveau du genou. Du sang frais s’écoulait de la plaie béante, et son odeur ne faisait que m’alléchait d’avantage. Comme un réflexe, je me levais de mon siège pour me diriger mécaniquement vers la petite fille pétrifiée. Celle-ci appelait ses parents qui ne devaient guère se trouver loin. Mais j’étais encore plus proche, toujours plus proche. La tension se faisait sentir dans mes gencives, mes dents voulaient sortir et se planter dans sa jolie gorge. Arrivée à quelques centimètres d’elle, l’envie se fit plus présente encore. Toutefois, la voix d’un des deux parents retentit et aussitôt, je disparue au loin, regagnant mon chevaler tout en me maudissant d’avoir eu cette envie.

Malheureusement, l’envie ne s’éteignait pas. Malgré l’éloignement, elle ne voulait pas partir. La faim était encrée en moi, cette faim qui prenait des proportions hors de contrôle. Il ne me restait qu’une chose à faire à ce moment précis. Sortant mon téléphone portable de ma poche droite, j’envoyais aussitôt un sms à Jace  « SOS. Coney Island.. Fais vite je t’en prie. ». C’était concis mais comme à chaque fois, on arrivait à se comprendre. Pour éviter toute tentation, je m’éloignais d’avantage de la foule, me glissant sous le ponton à l’abri des regards inquisiteurs. Toutefois les battements de cœurs des passants au-dessus de moi m’oppressaient toujours plus. Je pouvais sentir l’odeur de leur précieux liquide rouge coulant dans leurs veines. J’en mourais d’envie et je n’étais pas sûre de pouvoir résister encore bien longtemps à l’appel primaire de cette crise.


by .ANGELUS




YOU ARE MY HALF, YOU ARE MY EVERYTHING

True Love I said Yes because a life without you it's no more a life, it's Hell. I want to stay to your side for an eternity of love and happiness. You are my half, my oxygen. Moreover, you are the only one who knows everything about me and who loves me not matter what I have done by the past. If you will came to disappear, I know that my end will be coming soon. Because you are my everything, and without you, I'm nothing.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Golden Boy

Je suis ici depuis le : 03/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Dominic Sherwood. . J'ai actuellement : 19 ans. ans mais déjà : 8843 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 7566 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Le Charismatique Aiden Bradford o/ .Je n'ai qu'un but dans la vie : : Accomplir la mission qui incombe à mon sang. . Pour cela, je réside actuellement : à l'Institut de New York. tout en étant d'une humeur : Céleste o/ . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

♥️ Clarissa - Clary, ou plutôt Clarissa car moi je l'aime ton prénom. Toi et moi on peut dire que notre relation est digne d'une attraction terrestre, des hauts et des bas tout ça pour un mélange d'amusement et de peur au fil des étapes. Cela faisait un moment que je m'étais rendu compte de mes sentiments pour toi, mais tu étais ma soeur, je devais donc lutter de toutes mes forces contre cet amour. Pourtant, j'ai eu beau faire tout ce que je voulais, je n'ai jamais pu effacer cet amour, rien ne pouvait changer cela. Dorénavant, nous avons enfin atteint l'aboutissement de notre relation, je sais maintenant que je t'aime plus que tout dans ce monde et que je veux être avec toi de tout mon coeur. Je ne sais pas ce que l'avenir nous réserve Clary, mais je sais que je me battrai pour que nous ayons un futur.♥️


♣️ Tanya - Tanya, toi et moi nous nous connaissons depuis toujours. Tu me portais dans tes bras quand je n'étais encore qu'un bébé. Tu as été ma première amie, et sans aucun doute la plus sincère. Mais toi et moi c'est encore plus que ça, c'est une symbiose d'esprits, plus forts encore que des parabatai, tu lis en moi autant que je lis en toi, tu as les mêmes envies, les mêmes goûts, nous sommes le sens littéral de l'expression âme soeur. Aujourd'hui nous avons conçu la vie ensemble, nous avons mis le meilleur de nous deux dans un petit ange. Je n'ai pas de mot pour décrire à quel point tu es importante pour moi, tu es aussi précieuse pour moi que l'est l'oxygène pour mes poumons, si je te perds, je meurs intérieurement. Je t'aime énormément Tanya Epinguer, et quoi qu'il puisse arriver, rien ne changera jamais cela. ♣️


♠️ Naya - Naya, sans doute mon plus grand accomplissement. Je n'aurai jamais pensé devenir père si tôt et pourtant maintenant que je le suis, je ne me vois pas sans toi. Tu es littéralement ma raison de vivre, je peux être triste ou bien en colère, dès que je te vois, j'oublie tout et je suis apaisé. Avant toi, je n'avais jamais eu peur de la mort, je me disais que cela faisait parti de mon travail mais dorénavant je ne veux pas mourir, je ne veux pas que tu sois comme moi, je veux que tu connaisses ton père, que tu me connaisses. N'oublie jamais que je serais toujours là pour toi, je ne t'abandonnerai jamais ma fille chérie, car il n'y a pas de mot pour décrire l'amour qu'un père a pour sa fille. ♠️

Journal intime
Mon statut: En couple avec Clary ♥
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: [Terminé] « My past haunts me a little more each day. Today I need you more than ever. » ✝ Kace
Sam 14 Jan - 22:26
          



« My past haunts me a little more each day. Today I need you more than ever. »
Feat Katerina Lupesco

Il ne faut pas croire, être un chasseur d’ombre c’est très compliqué, et pas seulement sur les capacités physiques. Il y a la deuxième partie du travail,  l’avis moral, là-dessus nous ressemblons beaucoup aux terrestres, tout le monde a une idée de la justice et des droits différents dans notre monde, un peu comme dans le monde normal. Mais c’est surtout deux camps qui s’affrontent dans notre civilisation, ceux qui reconnaissent les Créatures Obscures comme des gens à parts entières, et ceux qui les voient comme des démons au même titre que leurs créateurs originaux. Moi par exemple, avant de venir chez les Lightwood, je faisais partie du deuxième camp, mon père m’avait inculqué que les Créatures Obscures ne valaient pas mieux que les démons. Mais avec l’éducation des Lightwood, j’ai appris à tempérer un peu cette vision, je ne les considère pas comme des amis aussi facilement que Clary, mais je ne les vois plus comme les ennemis d’office, je garde cependant une certaine méfiance aux premiers abords. Car ils ont quand même une soif de sang qui ne les quitte jamais, et j’ai bien l’impression que beaucoup de vampires aimeraient bien goûter au sang d’ange, il paraîtrait que c’est délicieux pour eux. Je sais bien que ce n’est pas leur faute et qu’ils doivent faire avec cette soif de sang, mais il y en a aussi qui ne cherchent absolument pas à lutter contre, qui se laissent aller à elle, et ces vampires-là sont dangereux et doivent être éliminés vu qu’ils transgressent les Accords. Mais si je devais être tout à fait honnête, je ressens ce désir au fond de moi de les tuer, je ne sais pas pourquoi, je sais juste qu’il est présent, j’ai envie de les éradiquer de la même manière qu’on extermine les nuisibles dans une maison. Heureusement je lutte contre ce désir, je respecte la Loi et les Accords évidemment, même si ça me démange de faire payer certains. Par exemple cette chère Camille qui se croit tout permis et se permet de ne pas respecter les Accords, mais au dernier moment obtient la liberté en faisant signer un papier, quand j’ai appris ça, j’avais l’impression d’être impuissant, je voulais qu’elle paye mais je n’en avais pas le droit. Parfois j’ai cette impression que la Loi et Les Accords sont inutiles et que les méchants passent au travers, mais je me rends bien compte que penser comme cela revient à penser comme Valentin, et je refuse donc de trahir l’Enclave.

D’ailleurs, je dois dire que je remercie les Lightwood de m’avoir fait tempérer ma vision des Créatures Obscures, grâce à cela j’ai rencontré cette chère Katerina Lupesco. Il s’agit du vampire le plus âgé encore en vie, du moins à ma connaissance, qui aurait pu penser que je deviendrais ami avec elle. Il faut dire que notre rencontre est tout de même très atypique, même pour moi. Il y a deux ans de cela, je devais enquêter sur un terrestre vidé de son sang, et vu la proximité avec la galerie de cette chère Katerina, j’ai bien évidemment commencé mon enquête avec elle. Vu son âge, je m’attendais à un ton hautain et méprisante, mais il n’en fut rien, bien au contraire elle était chaleureuse et assez surprise de ma venue. J’ai fait mon travail d’enquête même si je me rendais bien compte que ce n’était pas elle, elle était innocente dans cette histoire. Je m’apprêtais à repartir quand elle a proposé de m’aider de par ses grandes relations partout dans le Monde Obscur, c’était la première fois qu’un vampire proposait de m’aider, j’ai été très surpris. Mais j’ai bien évidemment accepté, je n’allais pas refuser une telle proposition, surtout venant d’un vampire aussi important. Grâce à ses contacts, et aux informations rapportées par eux, j’ai pu trouver le vrai coupable et l’emmener à la justice pour qu’il soit jugé de ses crimes. Bien que cela ne me ressemble pas, j’ai demandé pardon à la jeune femme pour la fausse accusation, je dois bien reconnaître que mon éducation d’enfance faisait encore des siennes avec les préjugés sur les Créatures Obscures. Je devais reconnaître que les infos de ses contacts m’avaient été fort utiles, la pensée de continuer ce petit partenariat prolifique trottait donc dans ma tête. C’est en énonçant l’idée à la jeune femme qu’elle me fit part de son accord à une condition, qu’en échange je lui rende un service, que je devienne son professeur de contrôle. Elle me raconta ensuite sa vie, sur comment un chasseur d’ombre lui avait permis d’apprendre le contrôle sur ses pulsions et sa soif de sang. Et que par conséquent au vu de ma réputation déjà grande pour mon âge, j’étais le candidat idéal pour prendre le relais et la garder dans le droit chemin. C’est ainsi que continua notre partenariat, et surtout que notre amitié commença, avec son affection grandissante conduisant à une amitié sincère.

Les plus grands drames ou tragédies arrivent souvent par des journées quelconques, une journée qu’on aurait pensée ordinaire comme la veille. Dans le cas précis, il s’agit plutôt d’une nuit, je me trouvais à l’Institut dans la salle d’entraînement, comme très souvent me direz-vous. Pour une fois j’avais eu une journée plutôt calme, je m’étais réveillé aux alentours de 9h, je m’étais ensuite préparé, sans oublier de déjeuner, et était parti faire mon jogging du matin vers 10h. Ensuite concernant le reste de la journée, j’avais procrastiné, c’est le cas de le dire, j’avais lu des livres de ma réserve personnelle, que je n’avais pas eu le temps de lire avant à cause de mon emploi du temps tout le temps surchargé. J’avais même pris le temps de me cuisiner un bon petit plat, quelque chose qui d’ordinaire m’aurait aussi été impossible, autant dire que je me sentais comme un Terrestre le week-end. Le plus incroyable je pense, était que j’avais eu le temps de m’entraîner avec mon parabatai, quelque chose que je n’avais pas fait depuis des lustres, mais qui pourtant est vivement conseillé pour encore mieux se coordonner en tant que parabatai. Izzy avait aussi profité du temps libre pour essayer de me faire parler, sur mes émotions et ce que je ressentais avec tous ces changements récents dans ma vie, bien évidemment j’étais resté très évasif, je voulais éviter de lui parler de mon ressenti envers mon père Valentin, elle ne pouvait pas comprendre, personne ne pouvait comprendre pour être honnête, on aurait pu me prendre pour un traître. Qui aurait pu accepter le fait que je ressente un léger désir d’être avec mon père, d’être à ses côtés, je dis bien un léger car je n’oubliais pas qui il est, ni même ce qu’il m’a fait subir, mais je n’y pouvais pas grand-chose, je ressentais cette envie au fond de moi, et ça personne ne pourrait décemment l’accepter. Ce n’est pas une critique d’ailleurs, car je crois bien qu’à leur place, je n’accepterais pas, je penserais que la personne est un traître. Je continuais donc à m’entraîner après une journée des plus calmes, quand soudain j’entendis mon portable sonner, un nouveau message d’après le son. Peut-être enfin de l’action, il n’était pas trop tôt, je me précipitais donc vers celui-ci à vive allure. Il s’agissait d’un sms de cette chère Katerina, et un message inquiétant puisqu’il s’agissait d’un sos. Je n’hésitais même pas une seconde, je m’essuyais rapidement avec la serviette juste à côté, enfilais mon t-shirt propre, ainsi que ma veste. Puis je mis ensuite mon portable dans ma poche, et une dague séraphique à la ceinture. Puis je partis dans le garage et montai sur ma moto avant de partir en trombe vers Coney Island à toute vitesse.

Je ne mis pas longtemps à arriver sur les lieux, et trouvai rapidement Katerina, elle se trouvait sous un ponton, je descendis à mon tour doucement pour ne pas l’inquiéter « C’est moi Katerina.. J’ai reçu ton message, tu as bien fait de me contacter ! Tout va bien se passer, je ne te laisserais pas sombrer, je suis là pour toi, je te l’ai promis ! Amis et soutiens pour la vie ma chère ! »






I'm sorry Clarissa.. It took me a long time
to accept that i love you from the beginning.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Lunatic Vampire

Je suis ici depuis le : 12/07/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Ashley Benson . J'ai actuellement : 596 ans mais physiquement seulement 24 ans mais déjà : 2896 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 3087 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Clary & Tanya .Je n'ai qu'un but dans la vie : : être enfin heureuse . Pour cela, je réside actuellement : dans ma résidence à NY tout en étant d'une humeur : aux anges . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

SHADOW OF A MONSTER
Blood & Disease... Un monstre, voilà ce que je suis au fond ou du moins, comme quoi je me considère. Oh bien entendu, je suis en partie d'accord avec ce que l'on me dit, que je ne suis pas responsable, que c'est ce que l'on m'a fait endurer qui m'a rendu ainsi et m'a fait faire ces choses. Pourtant, je ne peux m'empêcher de me voir comme un monstre car à l'instant où j'ai pu tuer lors de mes crises, j'ai aimé cela. Je me bats chaque jour contre ce que je suis, je maintiens la bête seulement je continue d'avoir peur de ce dont je suis capable lors des mauvais jours.

BREATH OF OXYGEN
Aiden... Toi et moi, ce n'était pas gagné. Nous nous sommes évités pendant tant d'années. Et pourtant, un jour je me suis décidée à franchir le cap, à venir vers toi et à apprendre à te connaître. Aujourd'hui, je ne regrette pas, car j'ai rencontré celui qui est clairement l'homme de ma vie. J'ai aimé par le passé, mais jamais comme je peux t'aimer toi. Tu es celui qui me permet de vivre et de me sentir vivante. Et bientôt, je pourrai crier haut et fort que je suis ta femme. Alors merci, merci pour tout ce que tu m'as apporté, merci de m'aimer malgré mes défauts mon amour. Car s'il y a une chose dont je suis certaine à l'heure actuelle, c'est que tu es ma moitié, celle dont j'ai besoin chaque jour pour continuer à vivre. Il suffit de voir à quel point mes pensées sont tournées vers toi. Nous nous complétons par nos différences, tu sais ce que j'aime et ce que je désire et tu assouvis chacun d'eux sans avoir besoin de me demander quoi que ce soit. Ma vie est tourne autour de toi, et même si je te sais fort et capable de te protéger seul, je m'évertue à avoir peur pour toi. Peur de te perdre, peur de ne plus jamais voir ton sourire que j'aime tant, la façon dont tu me regardes avec amour. Sans toi, je ne serais pas capable de continuer à avancer, car tu es mon oxygène et tu le seras pour l'éternité.

GUARDIAN ANGEL
Jace... Je te l'ai déjà dis, mais je le dis à nouveau. Je tiens à toi d'une façon que personne ne peut comprendre et se l'imaginer. Tu m'as sorti de mes ténèbres, tu m'as soutenu quand j'étais au plus mal. Au point même où j'aurai pu te tuer, tu croyais encore en moi et en ma force. En plus de tout cela, du fait que tu as su me protéger et que tu le fais encore aujourd'hui, cette connexion entre nous ne fait que se renforcer davantage chaque jour. Si bien que les choses se seraient passées autrement, tu aurais été bien plus que cela. Je le ressens, il aurait pu y avoir bien plus que de l'amitié entre nous. C'est pour ces raisons que j'ai besoin de toi dans ma vie que je ne peux me résoudre à me faire à l'idée qu'un jour je devrai te dire adieux. Cette simple hypothèse me brise d'avance le coeur, car une chose est sûre, je perdrai une part de moi, une part qui me maintient vivante..

15 Janvier 1420 : Naissance, Transylvanie.
1428-1444 : esclave sexuelle de Vlad III.
1444 : perte bébé, mort Petru, transformation vampire.
1444-1482 : Mircea, apprentissage combat et monde obscur, Transylvanie
1482-1492 : voyage en Europe.
1492 : expédition de Christophe Colomb, découverte de l’Amérique.
1492-1524 : voyage en Europe.
1524 : expédition de Giovanni da Verrazzano, découverte « baie de New York », Etats-Unis.
1524-1624 : voyage en Amériques.
1624 : fondation de New York, premiers marrainages de CO, ouverture première galerie d’arts, New York.
1651 : retour en Europe, mesures de Ferdinand III de Habsbourg, Autriche.
1651-1789 : voyage en Europe, Asie et Afrique.
1789 : Révolution française, rencontre avec Aiden, France.
1789-1815 : voyage en Europe, rencontre avec Magnus, Londres.
1815-1862 : voyage aux Etats-Unis.
1862 : action contre Etats confédérés, Guerre de Sécession, États-Unis.
Avril 1912 : trajet sur le RMS Titanic, Atlantique Nord.
1917 : infirmière sur champs de batailles, Première Guerre Mondiale, Europe.
7 Décembre 1941 : attaque japonais sur Pearl Harbor, Etats-Unis.
1941-1945 : euthanasies des mortellement blessés, Europe.
Années 1960 : étude de Psychologie, retrouvailles Aiden, Columbia, Etats-unis.
1998 : signature des accords, disparition Coupe Mortelle, espoirs, Europe.
2014 : rencontre avec Jace, New York.
Juillet 2016 : retour définitif à New York, retrouvailles Aiden, New York.
Octobre 2016 : mariage avec Aiden, New York.


Journal intime
Mon statut: Maried with the most beautiful man. #A
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: [Terminé] « My past haunts me a little more each day. Today I need you more than ever. » ✝ Kace
Mar 31 Jan - 16:30
          




« My past haunts me a little more each day. Today I need you more than ever. »
feat. Jace Wayland


Voilà près de six siècles que je cherche à surmonter cette soif insatiable. Vous ne pouvez pas savoir ce que c’est de vouloir à la fois protéger tous les individus nous entourant, les défendre contre les démons imperceptibles tout autour d’eux. Mais également, être vous-même un de ses démons les menaçant chaque jour, pouvant leur ôter leurs précieuses vies en une fraction de seconde. Cette nouvelle nature que j’ai revêtue depuis tout ce temps n’a jamais réussi à s’harmoniser au mieux à mon mode de pensée. J’ai toujours cherché à protéger du mal ceux que j’aimais, j’ai toujours voulu être la meilleure pour eux. Mon plus cher désir était qu’un jour notre monde soit en paix, que la douleur, la colère, la mort ne règnent en maître parmi nous. Seulement je suis une contradiction à moi toute seule. Je ne peux protéger les terrestres contre le fléau que je suis. Je ne peux les défendre contre ma personne quand bien même j’y mets toute mon âme à l’œuvre. La douleur avec laquelle j’ai grandi enfant, la peine que mon cœur a sans cesse continuait à absorber, mon esprit à tout rejeté, tout refoulé. Mon esprit était assez fort pour maintenir ces élans de colère et de peines entremêlées loin de mes états de fait. Jusqu’à ce que cette barrière soit brisée en même temps que ma vie. Une nouvelle facette de moi avait vu le jour, une partie qui ne demande que vengeance et meurtre dans des bains de sang. Mais celle-ci n’est pas venue seule, mon esprit entaché a également créé une partie de moi plutôt psychotique. Une part qui dans un élan de folie, se met à tuer tout ce qui bouge et ce sans se préoccuper un instant des conséquences.

Cependant de la chance dans mon passif chaotique. Rencontrer des personnes qui m’aident à surmonter mes démons, certains plus que d’autres, avec tous des façons bien différentes. Prenons mon tendre Aiden par exemple. Il m’a sauvé la vie en arrivant lors d’un de mes épisodes, il a caché des preuves qui aurait pu mener les chasseurs droit à moi. Il connait mon mauvais côté, il connaît chaque recoin détruit de mon esprit, m’aime pour ce que je suis et me soutient peu importe les épreuves. Et Jace Wayland n’est pas en reste. Certes il ne connaît pas jusqu’où j’ai été capable d’aller lors de crises, mais il sait m’aider, et il fait tout pour. Je sais que je peux compter sur lui pour me calmer, mais pas que pour cela. Il faut dire que notre passé commun est assez mouvementé. Nous avons tous deux étaient surpris par l’autre, moi de voir un chasseur qui ne portait pas plus que cela de jugement à l’égard de ma nature, et lui de voir que je n’étais pas la vampire à laquelle il s’attendait. Avec le temps, nous nous sommes rapprochés, nous avons appris à nous connaître des plus intimement. Oh je dois bien reconnaître que j’ai aimé cette relation que nous avons entretenue pendant ces deux dernières années. Une relation charnelle des plus mouvementées. Il avait beau être un Chasseur d’ombre, il avait un truc en plus, une chose qui m’échappe encore aujourd’hui. Même si aujourd’hui, nous n’avons plus cet aspect-là de notre relation, il n’en reste pas moins un très bon ami sur qui je peux toujours compter, tout comme lui le peut.

Et aujourd’hui plus que jamais j’avais besoin de lui. Recroquevillée contre ce ponton, j’avais peur. Pas pour moi, mais bel et bien pour les autres, pour ces terrestres qui circulaient comme si de rien n’était juste au-dessus de ma tête. S’il m’arrivait de ne me souvenir de rien après des crises, il arrivait également, pour mon plus grand désarroi, de me souvenir, d’être pleinement consciente. Et cet instant précis, c’était ce qui était en train de se déroulait. Le manque de sang n’était pourtant pas un critère chez moi. Je ne manquais jamais de rien. Mes réseaux étaient bien trop performants pour cela, et puis, vivant avec Aiden, j’étais encore plus certaines d’avoir toujours de quoi me nourrir. Non, la faim n’a sûrement que très peu souvent était la cause première de mes crises. C’était plus mon esprit qui me jouait des tours, qui me donnait faim là où je n’aurai pas du l’avoir. Et cette petite fille qui s’était contenté de jouer sur les dalles en bois avait été l’élément déclencheur de quelque chose bien regrettable. Si j’arrivais parfois à reculer ce désir de sang, ce n’était jamais pour très longtemps. Tôt ou tard, cette part de moi bien plus puissante prenait le contrôle à part entière de mon être et je me retrouvais comme un pantin désarticulé entre les mains de quelqu’un détenant mon destin entre ses mains sans que je ne puisse rien y faire.

Les mains sur mon visage, les jambes repliées sur moi-même, me balançant d’avant en arrière, je cherchais des images joyeuses, des images qui me permettraient de me contrôler. Cherchant à inhaler des bouffées d’air quand bien même ma respiration était inexistante, était ma priorité pour essayer de me calmer. Mais rien n’y faisait. Cette soif insatiable s’étendait en moi avec une rapidité déconcertante, plus cela allait, moins je parvenais à la contrôler. Soudain je sentis sa présence, je pouvais depuis ma place reconnaître cette effluve citronnée, celle de son savon. Il était déjà là, mais, avait-il été assez rapide ? Je l’ignorais. C’est avec une agilité sans nom et prudence qui me rejoignit sous ce ponton de plus en plus animés au fur et à mesure que le temps passait. Il essayait de me rassurer, de me dire que rien de mal n’allait arriver, mais pourtant ce n’était la furieuse sensation qui m’animait à cet instant. Mon regard d’ordinaire bleuté se posait dans ses iris d’un bleu encore plus enivrant que le mien, mais cette fois ci, c’est l’air sombre qui était perceptible dans mes yeux. La voix défaillante due à la faim qui gagnait le combat, je parvenais à articuler l’air hagard « Jace… Je.. j’ai si faim… je n’y arrive pas… j’en ai besoin.. »

Sans que je le veuille, mon regard quittait déjà ses yeux pour flâner le long de sa gorge. Il m’était si aisé de voir sa carotide battre dans celle-ci. Son sang m’appelait, le sang d’un nephilim. La faim me poussait à agir, celle-ci ne me laissait de moins en moins ma raison pour lutter. Je me redressai lentement contre le pilier en bois supportant le ponton au-dessus de nos têtes. Mon regard s’animait de plus en plus alors que j’étais dès lors pleinement sur pied. Avançant d’un pas vers lui je pouvais sentir mes canines perforer mes gencives à la quête de sang frais. Ma raison ne m’avait pas encore quitté alors que je continuais d’avancer dans sa direction. « Je ne veux pas le faire.. je ne veux pas te faire de mal Jace.. tu es mon ami mais… ». Je marquais une pause avant de me retrouver juste devant lui en une fraction de seconde, mon regard ne quittant pas sa gorge dénudée alors que nous étions presque collés l’un à l’autre « J’en ai tellement l’envie… ». J’utilisais encore mes forces pour lutter, pour ne pas céder à cette pulsion primaire, d’autant plus sur mon ami, cet ami cher qui m’a soutenu depuis le départ. Mais bien avant cela, je lui avais fait promettre quelque chose, si jamais je n’arrivais pas à me maitriser ou si je lui faisais du mal, il devrait tout faire pour m’arrêter. Même si au fond, j’espérais à cet instant que les choses n’iraient pas plus loin. Si j’avais cru en un Dieu, je l’aurai très certainement prier pour que cela n’arrive pas à ce moment précis.


by .ANGELUS




YOU ARE MY HALF, YOU ARE MY EVERYTHING

True Love I said Yes because a life without you it's no more a life, it's Hell. I want to stay to your side for an eternity of love and happiness. You are my half, my oxygen. Moreover, you are the only one who knows everything about me and who loves me not matter what I have done by the past. If you will came to disappear, I know that my end will be coming soon. Because you are my everything, and without you, I'm nothing.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Golden Boy

Je suis ici depuis le : 03/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Dominic Sherwood. . J'ai actuellement : 19 ans. ans mais déjà : 8843 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 7566 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Le Charismatique Aiden Bradford o/ .Je n'ai qu'un but dans la vie : : Accomplir la mission qui incombe à mon sang. . Pour cela, je réside actuellement : à l'Institut de New York. tout en étant d'une humeur : Céleste o/ . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

♥️ Clarissa - Clary, ou plutôt Clarissa car moi je l'aime ton prénom. Toi et moi on peut dire que notre relation est digne d'une attraction terrestre, des hauts et des bas tout ça pour un mélange d'amusement et de peur au fil des étapes. Cela faisait un moment que je m'étais rendu compte de mes sentiments pour toi, mais tu étais ma soeur, je devais donc lutter de toutes mes forces contre cet amour. Pourtant, j'ai eu beau faire tout ce que je voulais, je n'ai jamais pu effacer cet amour, rien ne pouvait changer cela. Dorénavant, nous avons enfin atteint l'aboutissement de notre relation, je sais maintenant que je t'aime plus que tout dans ce monde et que je veux être avec toi de tout mon coeur. Je ne sais pas ce que l'avenir nous réserve Clary, mais je sais que je me battrai pour que nous ayons un futur.♥️


♣️ Tanya - Tanya, toi et moi nous nous connaissons depuis toujours. Tu me portais dans tes bras quand je n'étais encore qu'un bébé. Tu as été ma première amie, et sans aucun doute la plus sincère. Mais toi et moi c'est encore plus que ça, c'est une symbiose d'esprits, plus forts encore que des parabatai, tu lis en moi autant que je lis en toi, tu as les mêmes envies, les mêmes goûts, nous sommes le sens littéral de l'expression âme soeur. Aujourd'hui nous avons conçu la vie ensemble, nous avons mis le meilleur de nous deux dans un petit ange. Je n'ai pas de mot pour décrire à quel point tu es importante pour moi, tu es aussi précieuse pour moi que l'est l'oxygène pour mes poumons, si je te perds, je meurs intérieurement. Je t'aime énormément Tanya Epinguer, et quoi qu'il puisse arriver, rien ne changera jamais cela. ♣️


♠️ Naya - Naya, sans doute mon plus grand accomplissement. Je n'aurai jamais pensé devenir père si tôt et pourtant maintenant que je le suis, je ne me vois pas sans toi. Tu es littéralement ma raison de vivre, je peux être triste ou bien en colère, dès que je te vois, j'oublie tout et je suis apaisé. Avant toi, je n'avais jamais eu peur de la mort, je me disais que cela faisait parti de mon travail mais dorénavant je ne veux pas mourir, je ne veux pas que tu sois comme moi, je veux que tu connaisses ton père, que tu me connaisses. N'oublie jamais que je serais toujours là pour toi, je ne t'abandonnerai jamais ma fille chérie, car il n'y a pas de mot pour décrire l'amour qu'un père a pour sa fille. ♠️

Journal intime
Mon statut: En couple avec Clary ♥
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: [Terminé] « My past haunts me a little more each day. Today I need you more than ever. » ✝ Kace
Dim 19 Fév - 17:32
          



« My past haunts me a little more each day. Today I need you more than ever. »
Feat Katerina Lupesco

Jace Wayland, qu’est-ce que ce nom veut dire désormais ? Il faut être honnête, il n’a plus aucun sens. Jace, c’est Maryse qui me l’a donné à mon arrivée à New York, quand elle m’a demandé mon nom, je lui ai dit Jonathan Christopher, je ne le savais même pas moi-même jusqu’à ce que je regarde dans l’un des carnets de mon père. Avant cela, il m’appelait par l’appellation Fils ou Soldat, pour que ce soit plus court Maryse a décidé de m’appeler Jace, donc ce nom a encore une signification lui. Wayland, par contre, ne signifie plus rien, maintenant je sais que je n’ai jamais été un Wayland, je suis un Morgenstern en réalité, tout ce que j’ai fait c’est vivre dans le Manoir des Wayland, c’est le seul lien d’appartenance que j’ai avec ce nom. Vous devez vous demander dans ce cas pourquoi je n’ai pas fait de changement de nom, peut-être parce que je ne veux pas m’appeler comme mon tueur de père qui m’a abandonné. Pourquoi je vous dis tout cela ? Tout simplement parce que je ne sais plus qui je suis, je ne dis pas que mon nom me définissait totalement mais au moins j’avais un but dans ma vie. Je voulais venger mon père qui avait été tué par Valentin et ses troupes, alors imaginez ce qu’on ressent quand d’un seul coup on vous brise votre objectif d’enfance et qu’en plus on vus apprend que votre père n’était pas votre père. J’ai l’impression de repartir de zéro comme un nouveau-né, sans avis sur la vie, ni réel objectif, à ma place la plupart des gens seraient heureux de pouvoir tout recommencer et de se fixer de nouveaux objectifs, mais moi non, j’ai besoin d’avoir un but déjà fixé, je suis un soldat, il ne faut pas s’y tromper, la guerre me représente, le combat m’exalte, là je suis juste un pantin sans conscience. Pourtant quand je suis en la présence de personnes que je connais, telles que Katerina, je peux voir une image dans leurs yeux, une image qu’ils ont de moi, et dans ces moments je me dis que je veux ressembler à cela, sans même savoir ce que c’est exactement. Il faut que je réussisse à découvrir qui je suis et ce que je veux être, malgré tous les bâtons qu’on me met dans les roues, malgré que la vie s’acharne à essayer de me mettre à genoux, je ne lâcherai pas et je tâcherai de savoir qui est vraiment Jace Morgenstern.

Je reprenais mes esprits pour me concentrer de nouveau sur la situation, qui était plutôt grave, il faut l’avouer. Je pouvais voir l’air désemparé sur le visage de la jeune femme, elle ne contrôlait plus rien et se sentait totalement submergé par ses pulsions. Je devais lui venir en aide, je lui avais promis après tout, mais cela allait même au-delà de cette promesse, je voulais l’aider parce qu’elle était mon amie et la voir ainsi me peinait. Ces derniers jours, j’avais moi aussi manqué de peu de commettre une erreur que j’aurai sûrement regretté par la suite, j’avais failli tuer Hodge, et si Alec ne m’en avait pas empêché, il serait mort. Alec avait raison, il était désarmé et vaincu, il était inutile de continuer, je ne veux pas devenir comme mon père, franchir cette ligne de la cruauté gratuite et n’avoir plus de limites, j’ai beau être son fils, je n’aspire pas à être comme lui. Je ne veux pas que Katerina s’inflige plus à elle-même qu’elle ne l’a déjà fait dans le passé, car il ne faut pas croire, certes elle fait des victimes, mais elle souffre tout autant qu’elles, car son humanité se retrouve piqué au vif par ces morts.

« Je le sais Katerina, je sais que tu as faim, tu ne m’aurais pas appelé si ce n’était pas le cas ! Te souviens-tu de notre première rencontre ? Je te prenais pour un monstre, et alors que tu aurais eu par conséquent tous les droits de t’en prendre à moi, de me mépriser, tu m’as aidé sans même émettre une seule plainte, c’est là que j’ai réalisé que tu étais un être à part ! Je sais que tout ton être te pousse à vouloir te nourrir, à céder à ses pulsions, mais tu es plus forte qu’elles, tu es Katerina Lupesco, le plus vieux vampire existant, tu as vu bon nombre d’époques, tu as vu bon nombre de guerres et autre, tu as tout affronté, rien ne peut te briser et tu le sais ! Qui veux-tu être ? La Katerina trop faible pour résister à sa nature, ou celle qui représente la marraine de tous les vampires de ce monde, celle qui est censé les guider, et qui doit se montrer forte ? Ce choix ne peut être fait que par toi Kat ! »

Je pouvais désormais voir la jeune femme juste devant moi, dévorant du regard mon cou, elle voulait se jeter dessus, je pouvais le ressentir, et tout mon corps me disait de me défendre, mon bras voulait réagir instinctivement, par mimétisme musculaire, saisir l’épée et lui planter dans le cœur. Mais moi je ne pouvais me résoudre à cela, je ne pouvais me résoudre à tuer mon amie, celle que je connaissais maintenant depuis deux ans, je savais qu’elle ne céderait pas, qu’elle réussirait à vaincre la soif. C’est à cet instant qu’une idée me traversait l’esprit, je lâchais prise de ma main sur mon épée et me mit à pencher la tête sur le côté droit, lui laissant une vue libre sur mon cou, sans aucun obstacle. Oui je venais d’offrir mon cou à un vampire assoiffé qui pouvait me tuer en quelques minutes, mais pourtant mon cœur me disait que j’avais pris la bonne décision, ce coup de dés au destin mettait ma vie mais je savais que c’était ce qu’il fallait faire et que la jeune femme ne me décevrait pas.

« Je sais que tu ne veux pas me faire de mal, ton choix est simple Katerina ! Je ne peux pas te faire du mal, tu es mon amie et je m’y refuse donc si vraiment tu n’arrives pas à lutter contre cette pulsion, je préfère que tu me vides moi et que tu laisses les terrestres tranquille ! Si je dois sacrifier ma vie pour t’éviter d’avoir des vies humaines sur la conscience et que des innocents restent en vie, alors ainsi soit-il, j’accepte mon sort et je me rends tout à toi ! Que décides tu maintenant Katerina ? Vas-tu lutter et me montrer la force que je sais que tu possèdes ou vas-tu me tuer ? Sache que tu es déjà pardonné si c’est la deuxième option, je sais que ce n’est pas de ta faute ! » Durant le temps d’attente jusqu’à la décision de la jeune femme, je me mis à me repasser ma vie dans ma tête, me rendant compte que j’avais beau avoir fait des choix discutables parfois aux yeux de certains, j’étais toujours resté droit dans mes principes et j’avais toujours écouté mon instinct, je ne regrettai rien à part peut-être le fait d’avoir menti à Clary, je ne lui avais pas dit que je l’aime, que je suis fou amoureux d’elle, même si c’était la bonne décision, je regretterai d’emporter cet amour dans la tombe sans qu’elle ne le sache.






I'm sorry Clarissa.. It took me a long time
to accept that i love you from the beginning.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Lunatic Vampire

Je suis ici depuis le : 12/07/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Ashley Benson . J'ai actuellement : 596 ans mais physiquement seulement 24 ans mais déjà : 2896 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 3087 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Clary & Tanya .Je n'ai qu'un but dans la vie : : être enfin heureuse . Pour cela, je réside actuellement : dans ma résidence à NY tout en étant d'une humeur : aux anges . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

SHADOW OF A MONSTER
Blood & Disease... Un monstre, voilà ce que je suis au fond ou du moins, comme quoi je me considère. Oh bien entendu, je suis en partie d'accord avec ce que l'on me dit, que je ne suis pas responsable, que c'est ce que l'on m'a fait endurer qui m'a rendu ainsi et m'a fait faire ces choses. Pourtant, je ne peux m'empêcher de me voir comme un monstre car à l'instant où j'ai pu tuer lors de mes crises, j'ai aimé cela. Je me bats chaque jour contre ce que je suis, je maintiens la bête seulement je continue d'avoir peur de ce dont je suis capable lors des mauvais jours.

BREATH OF OXYGEN
Aiden... Toi et moi, ce n'était pas gagné. Nous nous sommes évités pendant tant d'années. Et pourtant, un jour je me suis décidée à franchir le cap, à venir vers toi et à apprendre à te connaître. Aujourd'hui, je ne regrette pas, car j'ai rencontré celui qui est clairement l'homme de ma vie. J'ai aimé par le passé, mais jamais comme je peux t'aimer toi. Tu es celui qui me permet de vivre et de me sentir vivante. Et bientôt, je pourrai crier haut et fort que je suis ta femme. Alors merci, merci pour tout ce que tu m'as apporté, merci de m'aimer malgré mes défauts mon amour. Car s'il y a une chose dont je suis certaine à l'heure actuelle, c'est que tu es ma moitié, celle dont j'ai besoin chaque jour pour continuer à vivre. Il suffit de voir à quel point mes pensées sont tournées vers toi. Nous nous complétons par nos différences, tu sais ce que j'aime et ce que je désire et tu assouvis chacun d'eux sans avoir besoin de me demander quoi que ce soit. Ma vie est tourne autour de toi, et même si je te sais fort et capable de te protéger seul, je m'évertue à avoir peur pour toi. Peur de te perdre, peur de ne plus jamais voir ton sourire que j'aime tant, la façon dont tu me regardes avec amour. Sans toi, je ne serais pas capable de continuer à avancer, car tu es mon oxygène et tu le seras pour l'éternité.

GUARDIAN ANGEL
Jace... Je te l'ai déjà dis, mais je le dis à nouveau. Je tiens à toi d'une façon que personne ne peut comprendre et se l'imaginer. Tu m'as sorti de mes ténèbres, tu m'as soutenu quand j'étais au plus mal. Au point même où j'aurai pu te tuer, tu croyais encore en moi et en ma force. En plus de tout cela, du fait que tu as su me protéger et que tu le fais encore aujourd'hui, cette connexion entre nous ne fait que se renforcer davantage chaque jour. Si bien que les choses se seraient passées autrement, tu aurais été bien plus que cela. Je le ressens, il aurait pu y avoir bien plus que de l'amitié entre nous. C'est pour ces raisons que j'ai besoin de toi dans ma vie que je ne peux me résoudre à me faire à l'idée qu'un jour je devrai te dire adieux. Cette simple hypothèse me brise d'avance le coeur, car une chose est sûre, je perdrai une part de moi, une part qui me maintient vivante..

15 Janvier 1420 : Naissance, Transylvanie.
1428-1444 : esclave sexuelle de Vlad III.
1444 : perte bébé, mort Petru, transformation vampire.
1444-1482 : Mircea, apprentissage combat et monde obscur, Transylvanie
1482-1492 : voyage en Europe.
1492 : expédition de Christophe Colomb, découverte de l’Amérique.
1492-1524 : voyage en Europe.
1524 : expédition de Giovanni da Verrazzano, découverte « baie de New York », Etats-Unis.
1524-1624 : voyage en Amériques.
1624 : fondation de New York, premiers marrainages de CO, ouverture première galerie d’arts, New York.
1651 : retour en Europe, mesures de Ferdinand III de Habsbourg, Autriche.
1651-1789 : voyage en Europe, Asie et Afrique.
1789 : Révolution française, rencontre avec Aiden, France.
1789-1815 : voyage en Europe, rencontre avec Magnus, Londres.
1815-1862 : voyage aux Etats-Unis.
1862 : action contre Etats confédérés, Guerre de Sécession, États-Unis.
Avril 1912 : trajet sur le RMS Titanic, Atlantique Nord.
1917 : infirmière sur champs de batailles, Première Guerre Mondiale, Europe.
7 Décembre 1941 : attaque japonais sur Pearl Harbor, Etats-Unis.
1941-1945 : euthanasies des mortellement blessés, Europe.
Années 1960 : étude de Psychologie, retrouvailles Aiden, Columbia, Etats-unis.
1998 : signature des accords, disparition Coupe Mortelle, espoirs, Europe.
2014 : rencontre avec Jace, New York.
Juillet 2016 : retour définitif à New York, retrouvailles Aiden, New York.
Octobre 2016 : mariage avec Aiden, New York.


Journal intime
Mon statut: Maried with the most beautiful man. #A
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: [Terminé] « My past haunts me a little more each day. Today I need you more than ever. » ✝ Kace
Lun 20 Fév - 16:58
          




« My past haunts me a little more each day. Today I need you more than ever. »
feat. Jace Wayland


La faim était débordante en moi cette nuit-là. Si d’habitude je parvenais à me contrôler, il m’arrivait malheureusement de ne pas y parvenir. De me sentir oppressée, de sentir cette faim qui m’assaillait de plus en plus fort au fur et à mesure que les secondes passaient. D’ordinaire, nous les vampires nous arrivons à nous contrôler, et à maîtriser nos instincts, dans la limite du possible bien entendu. Mais moi, j’avais toujours eu ce problème de contrôle, et même si j’avais fait des progrès notamment grâce à l’aide précieuse de Jace, je n’étais pas maître de moi-même, du moins pas entièrement. C’était comme si j’avais dans mon esprit un bouton sur lequel je pouvais faire pause, une sorte d’interrupteur en quelque sorte. Seulement si pour tout être normal, c’est à moi de déclencher l’action, ici tout se passait en dehors de ma volonté. Ma seule force était de parvenir ou non à maintenir ce bouton régulant mes pulsions sur le mode OFF. Malheureusement, le passé a démontré que j’ai souvent perdu la bataille qui s’annonçait quand l’interrupteur était titillé. Tout cela m’avait valu un bon nombre de victimes innocents au compteur même si je regrettai chacune d’elle. Sauf pour une poignée d’entre elles, mais là n’est pas la question.

Et aujourd’hui, voilà que cet interrupteur était sur le point de basculer sur le mode ON à nouveau. Tout mon corps me poussait à ne pas agir, à rester maître de moi-même seulement ce n’était pas aussi facile que ce qu’on peut croire. Dans une situation  comme celle-ci, quand on est constamment sur le point de basculer du mauvais côté et qu’on assiste à une situation si tentante, une seule pensée nous vient à l’esprit : le faire. Mais si une part constante de moi me pousse à agir, la dualité dans mon esprit est pourtant bien présente. Je sais que je ne le dois pas, je sais que me laisser aller à mes pulsions seraient encore une fois me condamner un peu plus à revivre toujours plus de mes pêchés pour l’éternité. Et mon ami le savait que trop bien. Il faisait tout pour me soutenir à chaque fois, pour m’empêcher de commettre l’irréparable. Jusqu’alors, cela avait fonctionné mais cette fois-ci, je ne m’en sentais pas la force, je ne me sentais pas aussi forte que celle qu’il me décrivait. Ce qu’il me disait pourtant réchauffait mon cœur froid depuis des siècles, il savait trouver les mots pour rassurer, il avait toujours su être là pour les autres. Certes comme il le disait, notre rencontre n’était pas gagnée, et pourtant, nous avons su apprendre à vivre l’un avec l’autre, nous avons appris à devenir de véritables amis là l’un pour l’autre.

Le choix. Selon lui s’était simple de le faire. Pourtant je ne le voyais pas comme cela. J’avais justement du mal à le faire ce choix dont il parlait. Je savais qu’il avait raison, qu’être forte était mon devoir, que je le devais. Et pourtant, pourtant cette part de moi me poussait vers mes mauvais penchants, me forçant à effacer cette facette forte qu’il décrivait jusqu’alors. Mes canines me faisaient atrocement mal alors que je pouvais sentir chacun des battements de cœur de mon ami dans sa poitrine. Je pouvais bien sentir que lui aussi avait peur, peur que je fasse le mauvais choix, pour lui, pour les innocents au-dessus de nous, pour moi aussi. Mes prunelles terrifiées se posaient dans les siennes qui malgré ses battements ne trahissait aucune peur. « Oh oui je m’en souviens. J’avais face à moi encore un gamin, sans vouloir t’offenser Jace, mais tu étais encore jeune. Et pourtant, tu avais ce côté téméraire et mature que peu ont à ton âge. Rien ne peut me briser ? Jace… je suis brisée.. » dis-je en insistant sur les derniers mots avant de le regarder dans les yeux, la tristesse surpassant pendant un instant la faim. « Je sais que je dois me montrer forte mais j’ai de plus en plus de mal à cela. Tout ce que j’ai fait, je ne parviens pas à l’oublier, je ne parviens pas à ne plus y songer. Je m’endors en y pensant, en revoyant toutes mes victimes sans que je puisse y faire quoi que ce soit pour y remédier. Etre forte, j’ai cherché à l’être pendant longtemps mais je ne suis plus sûre dans avoir la force. Je suis épuisée de devoir me battre contre ce que je suis. Je ne suis plus sûre d’avoir la force de le faire ce choix.. Contre le monstre que je suis. ».

La faim ne cessait de croître en mon sein. Je mourais d’envie de me nourrir, je mourais d’envie de mordre sa gorge, de me délecter de son sang si précieux. Pourtant je tentais de chasser mes mauvaises pensées d’un hochement de tête quand je le vis saisir son épée. Allait-il me tuer ? Mon regard se reporta sur lui alors que si j’avais encore eu un cœur battant, celui-ci se serait accéléré dans ma poitrine. Mais il n’en fit rien, au contraire, il la lâcha tout en m’exposant sa gorge d’avantage encore. Mais que cherchait-il à faire ? Aussitôt, je m’étais d’avantage approchée de lui, mon sang battant dans mes tempes alors que ma faim me poussait à agir. Mord-le me susurrait-elle. Mais je ne pouvais m’y résoudre aussi forte soit ma faim. Et lui me demandait de me nourrir de lui, de le tuer à la place d’innocent. Et il osait me dire qu’il me pardonnait si je décidais de le tuer. La colère se mêla dans mon esprit, une colère déclenchée par l’idée qu’il suggère que je le tue à la place d’autres personnes, lui qui est mon ami proche. « Pourquoi tu fais ça ? Je pourrai te vider en une seconde ! Tu devrais me tuer Jace ! » dis-je en criant de colère. Mais mes émotions fluctuèrent pour passer à la tristesse à l’idée de perdre cet ami si cher à mon cœur « Je ne peux pas te faire de mal. Je ne veux pas te blesser, je ne veux pas que tu souffres par ma faute... »  Mais d’un autre côté, je le comprenais, c’était son devoir de chasseur de protéger les innocents. Ma raison comprenait pourquoi il le faisait alors que mes pupilles assoiffées se perdaient dans les siennes « Mais je comprends. Je comprends ton devoir. Tu dois protéger les terrestres, c’est ta mission. ». Un lutte enragée avaient lieu en moi, une lutte que je ne parvenais pas à maîtriser, que je ne perdais pas mais que je ne gagnais pas pour autant. Une lueur affamée animait cette fois-ci mon visage alors que mes lèvres venaient effleurer la peau de son cou, alors que mes canines glissaient sur celle-ci sans toutefois la meurtrir. « Tu ne souffriras pas. Je ne veux pas que tu souffres. Je te le promets Jace. ».

J’étais sur le point de le mordre quand une voix hurla en moi de ne pas le faire. Que je valais mieux que cela, que je ne pouvais pas m’en prendre à mon ami. Me reculant aussitôt je me précipitais vers un des poteaux soutenant le ponton, éloignée de lui. Mon souffle se faisait plus rapide alors que je venais prendre ma tête entre mes mains, tombant un genou à terre tout en criant « Je veux tellement que cela s’arrête.. Je veux que cela cesse… Je veux gagner cette bataille mais comment ? Je ne peux pas faire cela. Jamais je ne pourrais te faire cela, jamais tu m’entends !  » dis-je en plantant un regard déterminé dans les yeux de mon ami, quand bien même je gardais mes distances « Je tiens beaucoup trop à toi pour te faire mal Jace. Je ne peux pas faire cela à celui qui m’a soutenu, qui m’a aidé quand cela n’allait pas. Qui me soutient même maintenant alors que j’ai cette faim me poussant à désirer ta gorge, à la déchiqueter. Je ne veux pas te mordre. J’en ai l’envie mais je ne le veux pas. Je ne veux jamais te faire souffrir. » dis-je en ayant du mal à ne pas retenir des larmes alors que ma voix se faisaient tremblotante. En avais-je la force ? De surmonter une fois encore ma faim et mes problèmes ? Allait-il encore m’aider après tout cela ? Si seulement j’avais des réponses à mes questions.


by .ANGELUS




YOU ARE MY HALF, YOU ARE MY EVERYTHING

True Love I said Yes because a life without you it's no more a life, it's Hell. I want to stay to your side for an eternity of love and happiness. You are my half, my oxygen. Moreover, you are the only one who knows everything about me and who loves me not matter what I have done by the past. If you will came to disappear, I know that my end will be coming soon. Because you are my everything, and without you, I'm nothing.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Golden Boy

Je suis ici depuis le : 03/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Dominic Sherwood. . J'ai actuellement : 19 ans. ans mais déjà : 8843 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 7566 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Le Charismatique Aiden Bradford o/ .Je n'ai qu'un but dans la vie : : Accomplir la mission qui incombe à mon sang. . Pour cela, je réside actuellement : à l'Institut de New York. tout en étant d'une humeur : Céleste o/ . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

♥️ Clarissa - Clary, ou plutôt Clarissa car moi je l'aime ton prénom. Toi et moi on peut dire que notre relation est digne d'une attraction terrestre, des hauts et des bas tout ça pour un mélange d'amusement et de peur au fil des étapes. Cela faisait un moment que je m'étais rendu compte de mes sentiments pour toi, mais tu étais ma soeur, je devais donc lutter de toutes mes forces contre cet amour. Pourtant, j'ai eu beau faire tout ce que je voulais, je n'ai jamais pu effacer cet amour, rien ne pouvait changer cela. Dorénavant, nous avons enfin atteint l'aboutissement de notre relation, je sais maintenant que je t'aime plus que tout dans ce monde et que je veux être avec toi de tout mon coeur. Je ne sais pas ce que l'avenir nous réserve Clary, mais je sais que je me battrai pour que nous ayons un futur.♥️


♣️ Tanya - Tanya, toi et moi nous nous connaissons depuis toujours. Tu me portais dans tes bras quand je n'étais encore qu'un bébé. Tu as été ma première amie, et sans aucun doute la plus sincère. Mais toi et moi c'est encore plus que ça, c'est une symbiose d'esprits, plus forts encore que des parabatai, tu lis en moi autant que je lis en toi, tu as les mêmes envies, les mêmes goûts, nous sommes le sens littéral de l'expression âme soeur. Aujourd'hui nous avons conçu la vie ensemble, nous avons mis le meilleur de nous deux dans un petit ange. Je n'ai pas de mot pour décrire à quel point tu es importante pour moi, tu es aussi précieuse pour moi que l'est l'oxygène pour mes poumons, si je te perds, je meurs intérieurement. Je t'aime énormément Tanya Epinguer, et quoi qu'il puisse arriver, rien ne changera jamais cela. ♣️


♠️ Naya - Naya, sans doute mon plus grand accomplissement. Je n'aurai jamais pensé devenir père si tôt et pourtant maintenant que je le suis, je ne me vois pas sans toi. Tu es littéralement ma raison de vivre, je peux être triste ou bien en colère, dès que je te vois, j'oublie tout et je suis apaisé. Avant toi, je n'avais jamais eu peur de la mort, je me disais que cela faisait parti de mon travail mais dorénavant je ne veux pas mourir, je ne veux pas que tu sois comme moi, je veux que tu connaisses ton père, que tu me connaisses. N'oublie jamais que je serais toujours là pour toi, je ne t'abandonnerai jamais ma fille chérie, car il n'y a pas de mot pour décrire l'amour qu'un père a pour sa fille. ♠️

Journal intime
Mon statut: En couple avec Clary ♥
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: [Terminé] « My past haunts me a little more each day. Today I need you more than ever. » ✝ Kace
Lun 27 Fév - 18:34
          



« My past haunts me a little more each day. Today I need you more than ever. »
Feat Katerina Lupesco

Elle avait entièrement raison, lorsqu’elle m’avait rencontré, j’étais encore ce gamin qui était rempli de préjugés, on a beau dire que l’Institut nous forme, il ne forme que notre côté physique, mais le côté mental, on l’obtient de soi-même sur le terrain. Tout ce qu’on apprend des livres, nous pousse à croire que les créatures obscures ne valent pas mieux que les démons, c’est bien là le problème quand on est un esprit jeune qui absorbe tout ce qu’il a à sa portée. Katerina est l’une de ces personnes qui m’a permis de comprendre que tout ceci est faux, que les créatures obscures ne sont pas des démons, que la plupart ont subi ce qu’il leur arrive, qu’il ne faut pas faire une généralité, car tout comme chez les Chasseurs d’Ombre, cf Valentin, il y a des bonnes et des mauvaises créatures obscures, et que l’on se doit de protéger les premiers, car ils méritent notre protection tout autant que les terrestres. Et ce que j’ai appris d’important sur eux, c’est qu’ils possèdent le plus souvent une grande force de caractère, une force qui leur permet de pouvoir faire face aux conditions éprouvantes de leur vie, voilà pourquoi Katerina se trompait lourdement, elle n’était pas brisée, c’est juste ce qu’elle croyait.

Il est vrai que je ne pouvais pas réellement comprendre ce qu’elle pouvait ressentir, moi, toutes les victimes que j’avais fait, créatures obscures et démons, je les avais fait par choix, pour des raisons qui m’étaient propres. Tandis qu’elle, c’était sous le coup de la soif de sang qu’elle avait fait ces victimes, un manque de contrôle qui la transformait en tueuse. Normal après qu’on soit assailli par des visions de ces dits-meurtres, qu’on ne puisse oublier ces visions d’horreur, car techniquement on n’a choisi aucune d’elles. Les Créatures Obscures n’avaient pas vraiment tort quand ils disaient que nous les chasseurs ne pouvions comprendre leur vie, ce contre quoi ils doivent lutter au quotidien, continuellement. Nous, notre condition de mi ange, n’impose aucun désavantage, enfin du moins pas une qui pousserait à tuer, cependant nos émotions et nos sentiments sont amplifiés, par conséquent un premier amour d’un chasseur est beaucoup plus puissant qu’un premier amour d’un terrestre ou d’une créature obscure. Et je parle en connaissance de cause, autrefois je connaissais cette théorie seulement des livres, et bien sûr de mon père qui faisait que de parler de ma mère, mais maintenant, depuis Clary, je sais ce qu’on ressent, à quel point ça fait mal quand on ne peut être avec la personne qu’on aime, et que contrairement aux terrestres, on ne peut pas oublier cet amour. Alors certes ce n’est pas grand-chose contrairement à une soif de sang qui vous pousse à tuer, mais je peux vous assurer que sentir votre cœur se serrer dans la poitrine constamment, c’est loin d’être agréable non plus. Mais pour en revenir au sujet, c’est en réfléchissant à tout cela que j’avais décidé de lui offrir mon cou, ma vie, si c’était réellement impossible pour elle de venir à bout de cette faim, je me sacrifierai alors pour sauver des terrestres, mais aussi pour la sauver elle, car ainsi elle ne m’aurait pas sur la conscience, je m’offrais à elle, elle ne me tuait qu’à ma demande, sa conscience serait apaisée. Je me demandais si mes proches comprendraient ce choix, je me doutais que non, en particulier Alec, qui m’en voudrait d’avoir fait ça. Mais je me devais de le faire, je savais l’importance qu’avait Katerina dans le monde obscur, elle était un pilier tout comme Magnus, elle aidait bon nombre de jeunes créatures obscures, tandis que moi j’étais juste un chasseur remplaçable comme tant d’autres, je n’avais rien de particulier à part être le fils d’un tueur.

« Je le fais pour les sauver eux, mais plus particulièrement pour les sauver toi Katerina, je m’offre à toi, j’offre ma vie, par conséquent tu ne fais que me tuer sous ma demande, ta conscience n’en sera pas affecté contrairement à si tu tues des terrestres ! Je veux bien souffrir pour les causes qui me paraissent juste, je sais l’importance que tu as dans le Monde Obscur Katerina, tu es un guide pour les jeunes vampires, ils ont besoin de toi, moi je suis juste un chasseur remplaçable, je n’ai pas de réel importance, donc je préfère que ce soit moi qui meure, plutôt que toi qui peut aider beaucoup de gens ! Mais je te remercie de vouloir me tuer sans souffrance, du moment que c’est rapide, ça me va,  je ne veux juste pas que ça dure des heures ! » Je fermai donc les yeux, je ne voulais pas voir la jeune femme me tuer, je voulais garder une image de la vraie Katerina, et non pas celle d’une tueuse incontrôlable, non pas que cela ait une réelle importance, car quand on est mort, on est mort.

Alors que j’attendais la fin pour moi, je pus entendre la jeune femme parler et se reculer d’un coup, merci à la rune d’audition décuplée d’ailleurs. J’ouvrai alors les yeux en arborant un grand sourire, non pas parce que j’étais encore vivant, mais parce que j’avais eu raison sur la jeune femme depuis le début, elle était bien plus forte que cette soif de sang, elle venait de le prouver à l’instant. Certes mon sourire pouvait être mal interpréter dans la situation, c’était comme si je me réjouissais du malheur de la jeune femme, mais il n’en était rien, j’étais juste content qu’elle se mette à reprendre le contrôle, il ne me restait plus qu’à lui faire reprendre confiance en elle, qu’elle comprenne qu’elle pouvait dominer aisément cette soif de sang car elle n’était pas n’importe qui. Malheureusement pour elle, cela n’était pas près de s’arrêter, elle devrait lutter contre ce mal en elle toute l’éternité, mais elle en avait la force, elle avait su tenir jusque-là, je refusais de la laisser baisser les bras maintenant. Au fil de ses deux années, j’avais su apprendre à prendre mon rôle très à cœur, j’étais son gardien de contrôle, et il était hors de question qu’elle abandonne sous ma surveillance, j’avais cette responsabilité qui m’avait été transmise par l’un de mes prédécesseurs en quelque sorte, le chasseur d’ombre qui l’avait formé en premier, je n’avais pas le droit de trahir sa mémoire en la laissant sombrer. Entendre le reste de ses paroles me fit chaud au cœur, il est vrai que je me doutais de tout cela mais l’entendre était différent, je ressentais exactement la même chose, voilà pourquoi je n’avais pas pu la tuer, elle était devenue une amie chère à mon cœur et je me refusais à lui faire du mal malgré le danger qu’elle représentait, peut-être était-ce égoïste mais je l’assumais complètement. Je décidai d’aller vers elle, malgré le danger, je m’en fichais même pour dire vrai, je me mis aussi à genoux devant elle et je la pris dans mes bras, un geste tout simple mais qui pourtant traduisait tant de choses, comme le fait que je serais là pour elle, pour affronter tout ceci et que jamais je ne la laisserai sombrer dans ses mauvais penchants.

« Comment tu peux faire, c’est simple.. Tu es Katerina Lupesco, plus vieux vampire existant, fondatrice de bon nombre de clans, mère de beaucoup de vampires, et guide pour bon nombre d’entre eux, tu es celle qui façonne la légende vampirique ! Alors certes cette soif ne disparaîtra jamais, mais tu es bien plus forte qu’elle, tu as résisté à Vlad, l’un des plus grand meurtriers de l’histoire, arrête de te croire faible Katerina, certes tu possèdes des pouvoirs incroyables, mais ton plus grand pouvoir, c’est ta force de caractère, ne l’oublie jamais ! Et de toute façon, je serais là, jusqu’à ma mort, je serais là pour toi, pour te rappeler que tout ce qui faut pour que tu gagnes, tu l’as déjà en toi, je ne te laisserai jamais sombrer, je dois au moins ça à Petru, et à Mircéa, je ne peux laisser la Katerina qu’ils ont aimé disparaître, jamais je ne laisserai faire ça ! » J’avais posé mon front contre le sien, et je caressais sa joue doucement, je devais bien reconnaître qu’elle était très belle, je comprenais cette fascination de Vlad, ce teint de porcelaine, accompagné de ses yeux envoûtants, la voir pleurer, c’était comme regarder la Joconde en train de tomber en ruine, cela ne paraissait pas juste, pas être normal.





I'm sorry Clarissa.. It took me a long time
to accept that i love you from the beginning.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Lunatic Vampire

Je suis ici depuis le : 12/07/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Ashley Benson . J'ai actuellement : 596 ans mais physiquement seulement 24 ans mais déjà : 2896 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 3087 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Clary & Tanya .Je n'ai qu'un but dans la vie : : être enfin heureuse . Pour cela, je réside actuellement : dans ma résidence à NY tout en étant d'une humeur : aux anges . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

SHADOW OF A MONSTER
Blood & Disease... Un monstre, voilà ce que je suis au fond ou du moins, comme quoi je me considère. Oh bien entendu, je suis en partie d'accord avec ce que l'on me dit, que je ne suis pas responsable, que c'est ce que l'on m'a fait endurer qui m'a rendu ainsi et m'a fait faire ces choses. Pourtant, je ne peux m'empêcher de me voir comme un monstre car à l'instant où j'ai pu tuer lors de mes crises, j'ai aimé cela. Je me bats chaque jour contre ce que je suis, je maintiens la bête seulement je continue d'avoir peur de ce dont je suis capable lors des mauvais jours.

BREATH OF OXYGEN
Aiden... Toi et moi, ce n'était pas gagné. Nous nous sommes évités pendant tant d'années. Et pourtant, un jour je me suis décidée à franchir le cap, à venir vers toi et à apprendre à te connaître. Aujourd'hui, je ne regrette pas, car j'ai rencontré celui qui est clairement l'homme de ma vie. J'ai aimé par le passé, mais jamais comme je peux t'aimer toi. Tu es celui qui me permet de vivre et de me sentir vivante. Et bientôt, je pourrai crier haut et fort que je suis ta femme. Alors merci, merci pour tout ce que tu m'as apporté, merci de m'aimer malgré mes défauts mon amour. Car s'il y a une chose dont je suis certaine à l'heure actuelle, c'est que tu es ma moitié, celle dont j'ai besoin chaque jour pour continuer à vivre. Il suffit de voir à quel point mes pensées sont tournées vers toi. Nous nous complétons par nos différences, tu sais ce que j'aime et ce que je désire et tu assouvis chacun d'eux sans avoir besoin de me demander quoi que ce soit. Ma vie est tourne autour de toi, et même si je te sais fort et capable de te protéger seul, je m'évertue à avoir peur pour toi. Peur de te perdre, peur de ne plus jamais voir ton sourire que j'aime tant, la façon dont tu me regardes avec amour. Sans toi, je ne serais pas capable de continuer à avancer, car tu es mon oxygène et tu le seras pour l'éternité.

GUARDIAN ANGEL
Jace... Je te l'ai déjà dis, mais je le dis à nouveau. Je tiens à toi d'une façon que personne ne peut comprendre et se l'imaginer. Tu m'as sorti de mes ténèbres, tu m'as soutenu quand j'étais au plus mal. Au point même où j'aurai pu te tuer, tu croyais encore en moi et en ma force. En plus de tout cela, du fait que tu as su me protéger et que tu le fais encore aujourd'hui, cette connexion entre nous ne fait que se renforcer davantage chaque jour. Si bien que les choses se seraient passées autrement, tu aurais été bien plus que cela. Je le ressens, il aurait pu y avoir bien plus que de l'amitié entre nous. C'est pour ces raisons que j'ai besoin de toi dans ma vie que je ne peux me résoudre à me faire à l'idée qu'un jour je devrai te dire adieux. Cette simple hypothèse me brise d'avance le coeur, car une chose est sûre, je perdrai une part de moi, une part qui me maintient vivante..

15 Janvier 1420 : Naissance, Transylvanie.
1428-1444 : esclave sexuelle de Vlad III.
1444 : perte bébé, mort Petru, transformation vampire.
1444-1482 : Mircea, apprentissage combat et monde obscur, Transylvanie
1482-1492 : voyage en Europe.
1492 : expédition de Christophe Colomb, découverte de l’Amérique.
1492-1524 : voyage en Europe.
1524 : expédition de Giovanni da Verrazzano, découverte « baie de New York », Etats-Unis.
1524-1624 : voyage en Amériques.
1624 : fondation de New York, premiers marrainages de CO, ouverture première galerie d’arts, New York.
1651 : retour en Europe, mesures de Ferdinand III de Habsbourg, Autriche.
1651-1789 : voyage en Europe, Asie et Afrique.
1789 : Révolution française, rencontre avec Aiden, France.
1789-1815 : voyage en Europe, rencontre avec Magnus, Londres.
1815-1862 : voyage aux Etats-Unis.
1862 : action contre Etats confédérés, Guerre de Sécession, États-Unis.
Avril 1912 : trajet sur le RMS Titanic, Atlantique Nord.
1917 : infirmière sur champs de batailles, Première Guerre Mondiale, Europe.
7 Décembre 1941 : attaque japonais sur Pearl Harbor, Etats-Unis.
1941-1945 : euthanasies des mortellement blessés, Europe.
Années 1960 : étude de Psychologie, retrouvailles Aiden, Columbia, Etats-unis.
1998 : signature des accords, disparition Coupe Mortelle, espoirs, Europe.
2014 : rencontre avec Jace, New York.
Juillet 2016 : retour définitif à New York, retrouvailles Aiden, New York.
Octobre 2016 : mariage avec Aiden, New York.


Journal intime
Mon statut: Maried with the most beautiful man. #A
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: [Terminé] « My past haunts me a little more each day. Today I need you more than ever. » ✝ Kace
Dim 5 Mar - 16:30
          




« My past haunts me a little more each day. Today I need you more than ever. »
feat. Jace Wayland


L’humanité. Cela pouvait être aussi bien une chose magnifique tout comme dévastatrice. Les humains savent faire part de deux parts tellement opposées. Ils peuvent aussi bien accomplir des choses magnifiques, faire prendre d’un amour et d’une générosité sans faille. Mais ils peuvent tout au contraire, montrer une facette si sombre que même le vampire que je suis en aurait le sang glacé d’effroi. J’ai assisté à beaucoup d’actes des deux parts de la balance, plus ou moins intenses il faut le dire. Mais tous m’ont marqués en bien ou en mal, mais d’une manière qui ne s’effacera jamais. Et aujourd’hui, la scène qui se déroulait devant moi marquerait une autre de ses journées face à la beauté de l’humanité. Même si les chasseurs d’ombres sont sensé être les justiciers du monde obscur là pour entretenir la paix dans notre univers, ils ne sont pas toujours des saints, ou plutôt pas toujours des anges malgré leur sang qui dit en partie le contraire. Certains peuvent se montrer tels des démons à l’instar de Valentin, qui ne vaut pas mieux qu’eux avec ses idéaux. Mais Jace Wayland, lui, il est différent. Certes au départ, il a pensé à m’arrêter, il m’a catégorisé en pensant que c’était moi la méchante dans l’affaire qu’il gérait alors. Pourtant, il a changé d’avis, il a compris qui j’étais, il a vu au-delà des apparences. Ce chasseur d’ombres, il n’est pas comme tous ceux que j’ai pu déjà rencontrer auparavant. Il me rappelle Mircea, il me rappelle le tout premier chasseur que j’ai connu dans ma longue existence. Un ange tombé du ciel. Depuis ces deux dernières années, il est ce qui est le plus proche d’un ange à mes yeux, un ange gardien pour être précis. Là à me soutenir, à m’aider à surmonter mes vieux démons qui ne me lâchent pourtant jamais. Il a réussi à m’apaiser et à trouver les mots qu’il faut plus d’une fois pour m’apaiser. C’est un ami sincère que je regretterai de perdre dans bien des années. Il me manquera énormément, c’est une chose dont je suis certaine. Tout comme je sais qu’il ne manquera pas qu’à moi, mais aussi à bien des personnes qui tiennent à lui autant que je tiens à sa personne. C’est pour ces raisons que jamais je ne pourrai m’autoriser à lui faire du mal, je n’en ai pas la force. Il est bien trop précieux à mes yeux.

Ne résistant plus à mes pulsions alors contrôlée par cette faim insatiable qui m’habitait, j’avais toutefois été sur le point de faire l’impensable, une chose dont j’aurai incapable de me pardonner et qui m’aurait hanté pour le restant de mes jours. Mais ce qu’il était en train de me dire en pensant qu’il allait mourir dans les secondes qui suivirent me fit l’effet d’un électrochoc. Il était sur le point de s’offrir à moi, de me laisser croquer dans ses veines pourtant si excitantes. Il voulait que je le tue lui, le faire pour sauver les autres et avant tout me sauver moi-même. Pourquoi avait-il fallu que je tombe sur un chasseur aussi formidable que lui ? Pourquoi avait-il fallu que je sois amie avec lui au risque de lui faire du mal ? Je pourrai me pardonner ou du moins effacer la douleur de tuer des personnes que je ne connaissais pas, mais lui, cela m’était impossible. Si je venais à céder et à le tuer, je ne m’en remettrai pas. Oh bien sûr, ma soif serait temporairement étanchée, mais la souffrance dans mon cœur ne cesserait pas de croître à l’idée d’avoir tué une personne auquel je tiens autant. L’avoir tué lui, alors qu’il a toujours cru en moi depuis qu’on a pris ce tournant dans notre relation il y a deux ans. Le voir clore les yeux comme acceptant son destin fut la goutte d’eau de trop.

« Bien sûr que si ma conscience en sera affectée. Bien entendu que si Jace. Tu es mon ami, tu es presque aussi proche qu’un meilleur ami. Tu es très important à mes yeux, tu ne le sais peut être juste pas. Tu as toujours été là pour moi dès lors qu’on a été des amis. Tu n’as jamais failli à ta tâche de me soutenir et m’empêcher de commettre l’impensable. Alors te faire cela.. me nourrir de toi et te tuer même si c’est ce que tu veux pour protéger les autres. Même si tu dis que c’est pour me protéger moi-même.. je ne le peux pas. Ta place est bien trop grande dans ma vie maintenant Jace. » Ne pouvant pas resté aussi proche de lui, luttant contre mes pulsions meurtrières je m’étais éloignée de lui pour regagner le poteau.

A genoux, je me tenais la tête en essayant de me calmer, en essayant de reprendre le contrôle. Il se rapprochait de moi, il voulait quoi au juste ? J’avais réussi à m’éloigner de lui une première fois, mais je n’étais pas certaine d’y arriver une seconde fois. « Jace éloigne toi... » avais-je demandé d’une voix suppliante. Mais il n’en fit rien, au contraire, il vint se mettre lui aussi à genoux, me serrant alors dans ses bras. Je n’avais pas la force de le repousser, et surtout, je n’en avais pas l’envie. J’aimais cette proximité, le fait qu’il soit toujours là pour moi, qu’il me soutienne autant qu’il lui était possible. Je l’écoutais parler et je ne pus m’empêcher de pleurer à ses paroles tellement belles et si vraies. Il avait raison, et le fait qu’il parle de Petru et Mircea ne fit que m’arracher d’avantage de larmes. Des larmes de sang bien sûr, mais des larmes tout de même. Il avait les mots, il les avait toujours eux comme Mircea dans le passé. J’avais tellement raison de dire que c’était son portrait craché. Il lui ressemblait tellement, que j’avais l’impression de le revoir en lui. Ce contact de son front contre le mien, sa caresse si douce sur ma joue eut raison de moi. Je m’apaisais enfin contre lui, mon regard plongé dans ceux si parfaits de l’homme qui me soutenait malgré la personne horrible que j’étais. Ma faim s’apaisait peu à peu. Bien entendu, l’équilibre était encore fragile, mais je savais que je pourrai y arriver tant que Jace serait dans ma vie.

D’une voix plus calme, je lui répondais doucement alors, ne déviant pas un instant mon regard intensément plongé dans le sien. « Comment fais-tu ? Comment arrives-tu à avoir ce pouvoir sur moi ? On dirait tellement lui.. J’ai l’impression de revoir Mircea, de voir sa façon d’être avec moi, de m’aider à toujours me relever, à me soutenir malgré ma nature. J’ai tellement de chance de t’avoir rencontrée il y a deux ans Jace si tu savais. Tu m’es tellement précieux, tu n’imagines pas à quel point tu peux l’être. Tes mots ont toujours un effet sur moi, tu trouves les mots justes tout simplement. Ceux qu’il faut pour m’apaiser comme nul autre ne le peut, du moins pas ainsi. Tu dis que tu seras toujours là jusqu’à ta mort pour moi. Mais c’est la même chose pour moi, je serai toujours là pour te soutenir. C’est peut être toi qui me soutient la plupart du temps, mais sache que l’inverse est tout aussi probable. Je serai toujours là avec toi, aussi longtemps tu voudras de moi à tes côtés tu pourras compter sur moi en tant qu’amie Jace. Seulement... »

J’avais marqué une pause avant de reprendre d’un air plus sérieux alors que mes sanglots cessaient. Ma main vint elle aussi caresser la peau douce de sa joue alors que je reprenais « Quand tu dis un chasseur remplaçable.. sans réelle importance.. » Je plongeais mon regard intensément dans le sien. « Si tu dis cela dans le but de m’énerver tu vas y arriver. Car ce que tu dis, bon sang, tu le fais exprès ? Tu n’es en rien un chasseur remplaçable et ce aux yeux de beaucoup de monde. Tu es un ami, un frère, un confident, un pilier pour bon nombres de vies. Et même en dehors des autres, tu es cela pour moi. Tu m’as soutenu, tu m’as aidé, tu as cru en moi alors que moi-même je n’y croyais plus. Tu as de l’importance, pour moi et pour bien d’autres. Alors ne dis pas cela, ne le dis plus jamais Jace. Je ne veux pas t’entendre dire de telles inepties, je ne veux ne plus savoir que tu le penses tout simplement car c’est tout bonnement un mensonge, une idée infondée et qui ne le sera jamais. ».


by .ANGELUS




YOU ARE MY HALF, YOU ARE MY EVERYTHING

True Love I said Yes because a life without you it's no more a life, it's Hell. I want to stay to your side for an eternity of love and happiness. You are my half, my oxygen. Moreover, you are the only one who knows everything about me and who loves me not matter what I have done by the past. If you will came to disappear, I know that my end will be coming soon. Because you are my everything, and without you, I'm nothing.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Golden Boy

Je suis ici depuis le : 03/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Dominic Sherwood. . J'ai actuellement : 19 ans. ans mais déjà : 8843 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 7566 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Le Charismatique Aiden Bradford o/ .Je n'ai qu'un but dans la vie : : Accomplir la mission qui incombe à mon sang. . Pour cela, je réside actuellement : à l'Institut de New York. tout en étant d'une humeur : Céleste o/ . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

♥️ Clarissa - Clary, ou plutôt Clarissa car moi je l'aime ton prénom. Toi et moi on peut dire que notre relation est digne d'une attraction terrestre, des hauts et des bas tout ça pour un mélange d'amusement et de peur au fil des étapes. Cela faisait un moment que je m'étais rendu compte de mes sentiments pour toi, mais tu étais ma soeur, je devais donc lutter de toutes mes forces contre cet amour. Pourtant, j'ai eu beau faire tout ce que je voulais, je n'ai jamais pu effacer cet amour, rien ne pouvait changer cela. Dorénavant, nous avons enfin atteint l'aboutissement de notre relation, je sais maintenant que je t'aime plus que tout dans ce monde et que je veux être avec toi de tout mon coeur. Je ne sais pas ce que l'avenir nous réserve Clary, mais je sais que je me battrai pour que nous ayons un futur.♥️


♣️ Tanya - Tanya, toi et moi nous nous connaissons depuis toujours. Tu me portais dans tes bras quand je n'étais encore qu'un bébé. Tu as été ma première amie, et sans aucun doute la plus sincère. Mais toi et moi c'est encore plus que ça, c'est une symbiose d'esprits, plus forts encore que des parabatai, tu lis en moi autant que je lis en toi, tu as les mêmes envies, les mêmes goûts, nous sommes le sens littéral de l'expression âme soeur. Aujourd'hui nous avons conçu la vie ensemble, nous avons mis le meilleur de nous deux dans un petit ange. Je n'ai pas de mot pour décrire à quel point tu es importante pour moi, tu es aussi précieuse pour moi que l'est l'oxygène pour mes poumons, si je te perds, je meurs intérieurement. Je t'aime énormément Tanya Epinguer, et quoi qu'il puisse arriver, rien ne changera jamais cela. ♣️


♠️ Naya - Naya, sans doute mon plus grand accomplissement. Je n'aurai jamais pensé devenir père si tôt et pourtant maintenant que je le suis, je ne me vois pas sans toi. Tu es littéralement ma raison de vivre, je peux être triste ou bien en colère, dès que je te vois, j'oublie tout et je suis apaisé. Avant toi, je n'avais jamais eu peur de la mort, je me disais que cela faisait parti de mon travail mais dorénavant je ne veux pas mourir, je ne veux pas que tu sois comme moi, je veux que tu connaisses ton père, que tu me connaisses. N'oublie jamais que je serais toujours là pour toi, je ne t'abandonnerai jamais ma fille chérie, car il n'y a pas de mot pour décrire l'amour qu'un père a pour sa fille. ♠️

Journal intime
Mon statut: En couple avec Clary ♥
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: [Terminé] « My past haunts me a little more each day. Today I need you more than ever. » ✝ Kace
Dim 12 Mar - 18:27
          



« My past haunts me a little more each day. Today I need you more than ever. »
Feat Katerina Lupesco

Le discours qu’elle venait de prononcer était vraiment incroyable, je savais qu’elle tenait à moi, mais je ne m’étais pas douté autant. Là elle me disait clairement que j’étais devenu très important pour elle et que me tuer finirait de l’achever. Mon cœur ne se remettait pas de ses mots, il se mettait à tambouriner dans ma poitrine comme si c’était la première fois de ma vie que quelqu’un me faisait une telle déclaration. Il faut dire qu’à part Tanya, personne ne m’avait fait une telle déclaration, je savais qu’Alec le ressentait tout cela mais il ne le disait pas par des mots. Isabelle ne m’avait jamais fait de déclaration, et Clary non plus. Du moins le cas de Clary est un peu à part, et puis concernant mes parents adoptifs, ou Valentin, ce n’était pas vraiment leur genre. Donc en conclusion, je n’étais pas habitué à ce genre de paroles venant d’une personne pour me qualifier, mais la sensation faisait vraiment du bien. Surtout que je ressentais exactement la même chose pour la jeune femme, depuis nos deux années de connaissance, j’avais appris à la connaître, à connaître son histoire, et le moins qu’on puisse dire c’est que je la plaignais. Tout le monde sait que mon histoire est loin d’être plaisante mais elle est moins pire que celle de la jeune femme, vendu par ses parents pour de l’argent, utilisé comme un objet selon les envies des messieurs de la Cour, le cœur brisé de voir l’homme qu’elle aime tué par celui qu’il l’exploite, poussé à se suicider pour lui échapper, et pour finir condamné à rester dans la peau d’un corps assoiffé de sang pour l’éternité sans ses proches. Moi je faisais pâle figure avec une mère morte à la naissance et un père qui m’avait abandonné, et c’est pour cela que je l’admirais autant, que je croyais autant en elle. Car si elle avait pu survivre à toutes ces catastrophes, elle pourrait survivre à n’importe quoi, rien ne pourrait la briser. Elle devait juste réussir à passer cette image de Vlad, cette image d’elle impuissante face à la monstruosité, désormais elle n’était plus impuissante, que ce soit physiquement ou mentalement, il lui suffisait de le comprendre pour qu’aussitôt elle prenne le dessus sur sa soif de sang. Et même si je devais passer ma vie à essayer de la convaincre de tout ceci, je le ferais parce qu’elle valait le coup qu’on se batte pour elle, elle était l’une de ces personnes qui rendent le monde plus beau.

Je savais bien qu’elle m’avait demandé de m’éloigner mais je m’y refusais, la voir souffrir ainsi me blessait, je me devais d’essayer d’y faire quelque chose, et même si c’était quelque chose d’aussi simple qu’un câlin. C’est d’ailleurs pendant ce câlin que je repensais à des moments moins sages que nous avions eu, oui durant ces deux années, avant que la jeune femme ne soit avec Aiden, nous avions dérapé bon nombre de fois. En même temps, il aurait fallu être difficile pour ne pas vouloir d’elle, elle était vraiment très belle, et nul n’est censé ignorer mon côté charmeur et séducteur, donc nous avons entretenu une relation basée sur des ébats sexuels réguliers, pas au quotidien mais plusieurs fois dans la semaine pour sûr. Ce qui est étrange, c’est que d’ordinaire les chasseurs n’entretiennent pas ce genre de relations avec les vampires, c’est sans doute l’espèce la moins fiable pour nous, car notre sang les attire, et donc nous pouvons être en danger continuellement. Pourtant pas une fois, Katerina n’avait tenté de me mordre, encore un exemple qui prouvait qu’elle pouvait maîtriser sa soif de sang, elle s’était montré tendre avec moi, un poil provocatrice, mais non pour me déplaire. J’avais su passer à autre chose désormais, j’étais même content pour elle qu’elle ait trouvé l’amour, mais bon parfois je regrettai ce genre de moments avec la jeune femme, je savais que je ne retrouverai cela avec personne d’autre. Car honnêtement je ne voyais aucun autre vampire avec qui je voulais me lier, en particulier dans le Clan de Manhattan, Camille en était le parfait exemple, elle, elle n’hésiterait pas à me vider de mon sang si je lui en donnais l’occasion. Je me rendais compte d’ailleurs qu’à part Katerina et Camille, je ne connaissais aucun autre vampire féminin, à croire qu’elles ne se faisaient pas remarquer, ou bien que je ne m’intéressais pas aux membres des clans dans le détail. Je savais d’ailleurs qu’Alec n’avait pas apprécié que je me rapproche autant de Katerina, sexuellement parlant bien sûr, il avait eu peur pour ma sécurité, seulement, il ne connaissait pas la jeune femme comme moi, jamais elle ne m’aurait fait du mal, elle était la première vampire et sans aucun doute la meilleure de ce que j’en savais, la meilleure représentante de cette espèce.

J’avais posé ma main sur le visage de la jeune femme pour que son regard croise le mien, et qu’ils ne se quittent plus « C’est simple ma jolie blonde, je te connais, je sais qui tu es vraiment, quand je te regarde, je vois la vraie Katerina, celle qui subi tant de choses mais qui pourtant fait tout son possible pour rendre ce monde meilleur ! Celle qui a été tant trahi par les autres mais qui pourtant aide les créatures obscures perdues sans rien demander en retour ! C’est cette personne formidable que je vois quand je te regarde, et même si tu es dans un corps qui te pousse à commettre l’irréparable, ta volonté elle, est bien plus forte que cela ! Je t’admire pour ce que tu es, donc même si toi tu ne vois pas la richesse intérieure que tu possèdes, je serai toujours là pour te la rappeler, toujours ma chère ! Tu ne dois pas abandonner, tu dois continuer d’être cet exemple pour les autres, pour moi, et tu sais à qui tu le dois en plus des personnes que j’ai cité tout à l’heure ? À toi, à la Katerina humaine qui avait fait tout son possible pour survivre dans un monde d’horreur, tu te dois de continuer à rendre le monde meilleur pour éviter des destins tragiques comme le tien ! »

Et comme je m’en étais douté en prononçant ses mots, elle n’avait pas aimé que je dise que ma vie était insignifiante, pourtant moi je le pensais. Je ne savais pas où était ma place dans ce monde, ma mère m’avait clairement abandonné pour fuir mon père sans se soucier de moi, mon père lui m’avait abandonné pour monter son plan et se débarrasser d’un fardeau, et même la fille pour qui j’avais commencé à ressentir des sentiments était en fait ma sœur, et était inaccessible. Je savais que beaucoup de gens tenaient à moi, comme Tanya, Alec et j’en passe, mais cela ne m’aidait pas à savoir ma place. Tandis que quand je voyais la jeune femme en face de moi, si bien établie dans ce monde, si sûre de son objectif de guider les siens, d’être un phare pour eux, je ne pouvais que me sentir pathétique de ne pas trouver ma voie. Néanmoins elle avait raison sur un point, Tanya attendait notre enfant, je n’avais pas le droit de faire cela, j’avais une responsabilité désormais, je n’étais plus insignifiant, je devais rester un modèle pour cet enfant à naître pour l’aider à trouver sa voie.

« Non je ne préfère pas t’énerver, je n’ai pas envie de me faire botter les fesses, je tiens à ma réputation si cela ne te gêne pas ! » J'avais dit cela en rigolant même si au final je disais vrai, à mains nues, je pourrais résister un peu mais j'étais voué à perdre. « Je le sais mais tu n’imagines pas ce qui se passe dans ma tête ! Toi tu as ton démon, la soif de sang, moi c’est savoir qui je suis ! Je n’ai plus aucun repère, je suis juste un inconnu que beaucoup de gens ont abandonné ! Ne t’en fais pas, j’ai un rôle à jouer, je le sais, je le dois à Tanya et à ma future fille mais cela n’empêche pas que je suis perdu, sans réelle voie à suivre désormais ! Voilà pourquoi tu es mon exemple, toi tu as un objectif, aider tes semblables, leur apporter ton expérience ! Moi tout ce que je fais, c’est suivre des ordres et je n’ai pas d’objectif pour l’avenir ! Je veux faire quelque chose de ma vie, apporter quelque chose au monde, c’est peut-être niais, mais pourquoi pas la paix ? Si je suis si fort qu’on le dit, pourquoi est-ce que je n’arriverai pas à rétablir la paix ici-bas, dorénavant je ferai tout mon possible pour éliminer le plus de démons possible et je ne me reposerai pas tant que ce ne sera pas fait, je donnerai tout ! »





I'm sorry Clarissa.. It took me a long time
to accept that i love you from the beginning.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Lunatic Vampire

Je suis ici depuis le : 12/07/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Ashley Benson . J'ai actuellement : 596 ans mais physiquement seulement 24 ans mais déjà : 2896 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 3087 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Clary & Tanya .Je n'ai qu'un but dans la vie : : être enfin heureuse . Pour cela, je réside actuellement : dans ma résidence à NY tout en étant d'une humeur : aux anges . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

SHADOW OF A MONSTER
Blood & Disease... Un monstre, voilà ce que je suis au fond ou du moins, comme quoi je me considère. Oh bien entendu, je suis en partie d'accord avec ce que l'on me dit, que je ne suis pas responsable, que c'est ce que l'on m'a fait endurer qui m'a rendu ainsi et m'a fait faire ces choses. Pourtant, je ne peux m'empêcher de me voir comme un monstre car à l'instant où j'ai pu tuer lors de mes crises, j'ai aimé cela. Je me bats chaque jour contre ce que je suis, je maintiens la bête seulement je continue d'avoir peur de ce dont je suis capable lors des mauvais jours.

BREATH OF OXYGEN
Aiden... Toi et moi, ce n'était pas gagné. Nous nous sommes évités pendant tant d'années. Et pourtant, un jour je me suis décidée à franchir le cap, à venir vers toi et à apprendre à te connaître. Aujourd'hui, je ne regrette pas, car j'ai rencontré celui qui est clairement l'homme de ma vie. J'ai aimé par le passé, mais jamais comme je peux t'aimer toi. Tu es celui qui me permet de vivre et de me sentir vivante. Et bientôt, je pourrai crier haut et fort que je suis ta femme. Alors merci, merci pour tout ce que tu m'as apporté, merci de m'aimer malgré mes défauts mon amour. Car s'il y a une chose dont je suis certaine à l'heure actuelle, c'est que tu es ma moitié, celle dont j'ai besoin chaque jour pour continuer à vivre. Il suffit de voir à quel point mes pensées sont tournées vers toi. Nous nous complétons par nos différences, tu sais ce que j'aime et ce que je désire et tu assouvis chacun d'eux sans avoir besoin de me demander quoi que ce soit. Ma vie est tourne autour de toi, et même si je te sais fort et capable de te protéger seul, je m'évertue à avoir peur pour toi. Peur de te perdre, peur de ne plus jamais voir ton sourire que j'aime tant, la façon dont tu me regardes avec amour. Sans toi, je ne serais pas capable de continuer à avancer, car tu es mon oxygène et tu le seras pour l'éternité.

GUARDIAN ANGEL
Jace... Je te l'ai déjà dis, mais je le dis à nouveau. Je tiens à toi d'une façon que personne ne peut comprendre et se l'imaginer. Tu m'as sorti de mes ténèbres, tu m'as soutenu quand j'étais au plus mal. Au point même où j'aurai pu te tuer, tu croyais encore en moi et en ma force. En plus de tout cela, du fait que tu as su me protéger et que tu le fais encore aujourd'hui, cette connexion entre nous ne fait que se renforcer davantage chaque jour. Si bien que les choses se seraient passées autrement, tu aurais été bien plus que cela. Je le ressens, il aurait pu y avoir bien plus que de l'amitié entre nous. C'est pour ces raisons que j'ai besoin de toi dans ma vie que je ne peux me résoudre à me faire à l'idée qu'un jour je devrai te dire adieux. Cette simple hypothèse me brise d'avance le coeur, car une chose est sûre, je perdrai une part de moi, une part qui me maintient vivante..

15 Janvier 1420 : Naissance, Transylvanie.
1428-1444 : esclave sexuelle de Vlad III.
1444 : perte bébé, mort Petru, transformation vampire.
1444-1482 : Mircea, apprentissage combat et monde obscur, Transylvanie
1482-1492 : voyage en Europe.
1492 : expédition de Christophe Colomb, découverte de l’Amérique.
1492-1524 : voyage en Europe.
1524 : expédition de Giovanni da Verrazzano, découverte « baie de New York », Etats-Unis.
1524-1624 : voyage en Amériques.
1624 : fondation de New York, premiers marrainages de CO, ouverture première galerie d’arts, New York.
1651 : retour en Europe, mesures de Ferdinand III de Habsbourg, Autriche.
1651-1789 : voyage en Europe, Asie et Afrique.
1789 : Révolution française, rencontre avec Aiden, France.
1789-1815 : voyage en Europe, rencontre avec Magnus, Londres.
1815-1862 : voyage aux Etats-Unis.
1862 : action contre Etats confédérés, Guerre de Sécession, États-Unis.
Avril 1912 : trajet sur le RMS Titanic, Atlantique Nord.
1917 : infirmière sur champs de batailles, Première Guerre Mondiale, Europe.
7 Décembre 1941 : attaque japonais sur Pearl Harbor, Etats-Unis.
1941-1945 : euthanasies des mortellement blessés, Europe.
Années 1960 : étude de Psychologie, retrouvailles Aiden, Columbia, Etats-unis.
1998 : signature des accords, disparition Coupe Mortelle, espoirs, Europe.
2014 : rencontre avec Jace, New York.
Juillet 2016 : retour définitif à New York, retrouvailles Aiden, New York.
Octobre 2016 : mariage avec Aiden, New York.


Journal intime
Mon statut: Maried with the most beautiful man. #A
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: [Terminé] « My past haunts me a little more each day. Today I need you more than ever. » ✝ Kace
Jeu 23 Mar - 16:30
          




« My past haunts me a little more each day. Today I need you more than ever. »
feat. Jace Wayland


Tout ce que j’espérais à cet instant, c’est qu’il ait cru à mon discours à son sujet. Car s’il y a bien une chose que j’ai pu constater avec Jace depuis que je le connais, c’est qu’il est assez difficile à convaincre. Mais ce que j’avais dit alors n’était que pure vérité. Il avait pris une place si vite et si haut dans ma vie en si peu de temps et voilà deux années passées qu’il continuait à conserver cette place si précieuse dans ma vie. En près de six ans, je m’étais souvent attachée à des créatures obscures, comme une marraine veillant sur elles pour les protéger et les guider, jusqu’au jour où ils viennent à voler de leurs propres elles sans plus avoir besoin de moi. Mais en ce qui concerne les chasseurs d’ombre, je n’en avais aimé que deux. Mircea dans les premières années de ma vie, lui j’en étais même tombée amoureuse, il m’avait appris tant de chose quand moi-même j’ignorais encore tant. Puis Jace est arrivé dans ma vie et m’a aidé alors que je pensais que plus jamais je ne remonterai la pente. Je n’en étais pas tombée amoureuse, mais pourtant j’avais besoin de lui plus que je ne pouvais le reconnaître. Et je sais, que lui aussi ressens ce sentiment à mon égard, tout comme moi, il ne pourrait plus me voir quitter sa vie. J’essaie à tout prix de ne pas penser au fait qu’il est mortel et qu’un jour je devrai lui dire à lui aussi, adieux. Ce sera perdre un ami, cet ange gardien sur mon épaule et qui parvient à me refreiner sur mes pulsions sanguinaires. Je serai alors confrontée à ma véritable nature de monstre sans personne pour m’aider. Cette simple idée me terrifie.

Surtout qu’à y réfléchir, je n’étais proche d’aucun autre chasseur d’ombre. J’avais bien entendu déjà croisé d’autres surtout depuis que j’étais revenu à New York, mais je n’étais jamais attaché à aucun d’eux. Il était le seul avec qui j’ai une connexion semblable à celle que j’avais autrefois. Pour toutes ses raisons, il me serait toujours impossible de lui faire du mal. Oh bien entendu dire que je n’avais jamais envie de le mordre serait un mensonge. Après tout, il est un être humain au sang d’ange, un liquide si précieux qu’il rend accro notre espèce. Et je ne me laisserai jamais aller à le mordre et encore moins à le vider de son sang, même en cas d’extrême danger pour moi-même. Tout simplement parce que je ne pourrai plus me regarder dans un miroir. Je n’y verrai que le reflet d’un monstre qui a tué son propre ami.

Sa main sur ma joue sonnait comme une caresse silencieuse. Son regard dans le mien me faisait frissonner de soulagement, un sentiment réconfortant me parvenait alors que je ne quittais pas un instant son regard en l’écoutant. Le surnom qu’il venait de me donner m’arracha un sourire. Il avait aussi ce don avec moi, celui de me faire sourire quand tout allait mal, me redonner un peu de joie de vivre dans les moments les plus sombres. Si mon cœur pouvait encore battre, il aurait battu si fort dans ma poitrine sous ses paroles tellement belles à mes yeux. Ses mots avaient le don de panser mes plaies et de me redonner confiance en moi. « Merci pour tout ce que tu fais pour moi Jace. Merci d’être là pour veiller sur moi, pour m’aider à ne pas flancher. Merci d’être ma lumière dans l’obscurité et de me permettre de retrouver le droit chemin. Je ne sais pas ce que je ferai sans toi pour m’épauler, sans toi pour me rappeler que ce que j’ai vécu m’a peut-être atteint au plus profond de mon être d’une manière irréparable, mais m’as aussi permis d’être plus forte que je ne l’ai jamais été. Je me demande ce que j’ai fait pour mériter un ami tel que toi, un soutien de taille. Tout ce que tu dis, tu as raison, je continuerai encore et encore à me battre. Ce sera peut-être la bataille de toute une vie, mais je ne la perdrai jamais grâce à toi. Tu m’ouvres les yeux en trouvant les mots justes pour que je continue à me battre chaque nouvelle journée qu’il m’est donné de vivre. Alors encore une fois, merci pour cela mon bel ange gardien. » avais-je dis tout en le regardant toujours dans les yeux avec une intensité sans précédent. Je voulais qu’il ressente à quel point ces mots que je venais de dire étaient sincères sortant droit de mon cœur, et surtout qu’il sache une fois encore la place qu’il a dans ma vie.

Il paraît pourtant si évident qu’il est important pour moi mais pas seulement. Et pourtant, il venait à se nommer comme remplaçable. Chose totalement qui est totalement fausse. Bien au contraire, de tous ceux qui le connaissent et à qui j’ai pu parler de Jace, tous m’ont dit à quel point il est important pour eux et surtout comment ils ne verraient pas leurs vies sans lui dedans. Il avait cependant réussi à m’arracher un petit rire entre deux froncements de sourcils de ma part. Me faire rire dans les situations les plus insolites était une des nombreuses choses que j’aimais chez lui. « Cela ne me gêne absolument pas très cher. Mais dans ce cas, évite de dire de pareilles sottises qui me mettent hors de moi. Sinon, je me verrai forcée de briser cette réputation qui te colle à la peau pourtant si parfaitement. ».

C’était à mon tour d’être là pour lui, de le rassurer dans ses interrogations. Je posais alors mes deux mains sur ses joues tout en les caressant à l’aide de mes pouces, mon regard bleu intensément plongé dans son regard Veron qui me faisait toujours fondre après tout ce temps. « L’abandon est ce qui nous forge et nous rend plus fort. Tes parents t’ont abandonné, mais cela ne doit pas te définir, Ô grand jamais Jace. Ce qui doit te définir c’est le présent, tes actes actuels. Et avant tout, ta famille actuelle, tes amis aussi. C’est ce à quoi tu dois te raccrocher et par rapport à quoi tu dois te définir. » Je marquais une pause, touchée par ce qu’il venait de dire. Son modèle, il me faisait un grand honneur à me dire cela sachant que son modèle avait besoin de lui pour rester entier. Mon regard s’était fait plus tendre alors que je reprenais la parole. « La paix me semble un but tout à fait légitime que je ne doute pas que tu parviendras à accomplir. Je ne doute pas un instant que tu y parviendras, tu as cela dans le sang, tu es fait pour cela. Je te soutiendrai quoi que tu fasses car je sais qu’un jour tu réussiras où tant d’autres ont échoués. Et saches une chose, je ne suis pas la seule à penser que tu y arriveras. Je ne serai jamais ton seul soutien, tu as une famille derrière toi, une famille qui s’agrandit de jour en jour. J’ai confiance en toi et en tes capacités. Car tu es le meilleur, en plus d’être une bonne personne Jace. ».

La joie était revenue sur mon visage. Un sourire ne voulait plus s’effacer de celui-ci, y étant ancré tant que je regardais celui en qui je portais des espoirs que je savais fondés. « Mais pour accomplir tous ces actes héroïques mon beau, il te faudra aussi te reposer. Je n’aimerai pas retrouver mon Jace adoré en ruine par la fatigue surtout quand sa condition de père sera effective. Alors promets-moi... » Je marquais une pause à nouveau avant de reprendre, retenant mon rire de s’échapper de mes lèvres « Promets-moi que tu sauras aussi te poser entre une couche à changer et un démon à tuer ? ».


by .ANGELUS




YOU ARE MY HALF, YOU ARE MY EVERYTHING

True Love I said Yes because a life without you it's no more a life, it's Hell. I want to stay to your side for an eternity of love and happiness. You are my half, my oxygen. Moreover, you are the only one who knows everything about me and who loves me not matter what I have done by the past. If you will came to disappear, I know that my end will be coming soon. Because you are my everything, and without you, I'm nothing.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Golden Boy

Je suis ici depuis le : 03/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Dominic Sherwood. . J'ai actuellement : 19 ans. ans mais déjà : 8843 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 7566 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Le Charismatique Aiden Bradford o/ .Je n'ai qu'un but dans la vie : : Accomplir la mission qui incombe à mon sang. . Pour cela, je réside actuellement : à l'Institut de New York. tout en étant d'une humeur : Céleste o/ . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

♥️ Clarissa - Clary, ou plutôt Clarissa car moi je l'aime ton prénom. Toi et moi on peut dire que notre relation est digne d'une attraction terrestre, des hauts et des bas tout ça pour un mélange d'amusement et de peur au fil des étapes. Cela faisait un moment que je m'étais rendu compte de mes sentiments pour toi, mais tu étais ma soeur, je devais donc lutter de toutes mes forces contre cet amour. Pourtant, j'ai eu beau faire tout ce que je voulais, je n'ai jamais pu effacer cet amour, rien ne pouvait changer cela. Dorénavant, nous avons enfin atteint l'aboutissement de notre relation, je sais maintenant que je t'aime plus que tout dans ce monde et que je veux être avec toi de tout mon coeur. Je ne sais pas ce que l'avenir nous réserve Clary, mais je sais que je me battrai pour que nous ayons un futur.♥️


♣️ Tanya - Tanya, toi et moi nous nous connaissons depuis toujours. Tu me portais dans tes bras quand je n'étais encore qu'un bébé. Tu as été ma première amie, et sans aucun doute la plus sincère. Mais toi et moi c'est encore plus que ça, c'est une symbiose d'esprits, plus forts encore que des parabatai, tu lis en moi autant que je lis en toi, tu as les mêmes envies, les mêmes goûts, nous sommes le sens littéral de l'expression âme soeur. Aujourd'hui nous avons conçu la vie ensemble, nous avons mis le meilleur de nous deux dans un petit ange. Je n'ai pas de mot pour décrire à quel point tu es importante pour moi, tu es aussi précieuse pour moi que l'est l'oxygène pour mes poumons, si je te perds, je meurs intérieurement. Je t'aime énormément Tanya Epinguer, et quoi qu'il puisse arriver, rien ne changera jamais cela. ♣️


♠️ Naya - Naya, sans doute mon plus grand accomplissement. Je n'aurai jamais pensé devenir père si tôt et pourtant maintenant que je le suis, je ne me vois pas sans toi. Tu es littéralement ma raison de vivre, je peux être triste ou bien en colère, dès que je te vois, j'oublie tout et je suis apaisé. Avant toi, je n'avais jamais eu peur de la mort, je me disais que cela faisait parti de mon travail mais dorénavant je ne veux pas mourir, je ne veux pas que tu sois comme moi, je veux que tu connaisses ton père, que tu me connaisses. N'oublie jamais que je serais toujours là pour toi, je ne t'abandonnerai jamais ma fille chérie, car il n'y a pas de mot pour décrire l'amour qu'un père a pour sa fille. ♠️

Journal intime
Mon statut: En couple avec Clary ♥
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: [Terminé] « My past haunts me a little more each day. Today I need you more than ever. » ✝ Kace
Dim 26 Mar - 18:24
          



« My past haunts me a little more each day. Today I need you more than ever. »
Feat Katerina Lupesco

Je me mis à arborer un grand sourire en écoutant les mots qu’elle venait de prononcer, elle avait enfin compris, la Katerina battante était enfin revenue, on pouvait clairement dire que ma mission était un franc succès, je lui avais redonné le goût de se battre. La vampire que je connaissais et que j’aimais tant, était enfin de retour, elle avait eu un moment de doute mais elle avait su se reconnecter avec sa force intérieure. Et elle avait beau m’imputer tout cela sur moi, tout ce travail venait en fait d’elle, moi je lui montrais juste la voie, c’est elle qui faisait en fait tout le travail de contrôle derrière. Parfois j’envisageais le coup de devenir immortel juste pour elle, car mourir et la laisser seule face aux ténèbres ne me plaisait guère, je voulais être là pour elle, toujours, ne jamais l’abandonner. Je n’avais jamais énoncé le sujet avec elle, savoir ce qu’elle pensait du fait que tôt ou tard nous serions forcément séparés, comment voyait-elle la chose. Ce que je ne voulais surtout pas, c’est qu’elle abandonne tous ces efforts après ma mort, que tout mon travail d’une vie sur elle soit réduit à néant par son abandon, s’il existait bel et bien une vie après la mort, je refusais de la voir sombrer sans pouvoir rien y faire. Je serais même prêt à bafouer les règles de l’autre monde pour lui botter les fesses et la ramener sur le droit chemin, peut-être même que Mircea me donnerait un coup de main, ainsi que Petru, et bien d’autres sûrement. Néanmoins, les mots qu’elle avait prononcé m’incitait à croire qu’elle pourrait le faire sans moi, qu’elle avait enfin compris que tout reposait sur elle et qu’elle en était capable, j’étais peut-être naïf de penser cela, mais à force j’avais réussi à lire dans la jeune femme, et je savais qu’elle était sincère, elle était déterminée à s’en sortir. C’est d’ailleurs cette même détermination qui me poussait moi-même à vouloir me dépasser, si une femme ayant subi autant qu’elle peut encore accepter de braver les obstacles et la souffrance, un jeune homme tel que moi peut bien prendre sur lui et faire de même. Elle avait beau pensé que j’étais son guide, elle était le mien aussi, un peu comme une bouffée d’oxygène qui regonflerait les batteries de ma motivation et de ma volonté, me poussant à ne pas abandonner et à continuer d’avancer.

J’étais content de l’avoir fait rire sur ma remarque comme quoi elle allait me botter les fesses sinon, me ridiculiser. Je n’avais pas vraiment menti, avec une arme, elle n’avait aucune chance contre moi, mais à mains nues, c’était l’inverse, je n’avais aucune chance contre elle. J’avais beau avoir des capacités physiques améliorées, contre un nouveau-né qui ne maîtrise pas ses pouvoirs, ça passe, mais contre un vampire tel que Katerina, qui a une puissance incroyable et qui la maîtrise totalement, c’est perdu d’avance. Je pensais d’ailleurs que c’était le problème de bon nombre de nouveaux chasseurs, tellement sûr d’eux d’être les plus forts qu’ils fonçaient tête baissé vers les Créatures Obscures ou les démons, tout est affaire d’analyse et de stratégie pourtant. Je comprenais aussi Valentin de jalouser autant les Créatures Obscures, il faut dire que leurs capacités sont assez incroyables, elles viennent avec un prix par contre, la soif de sang pour les vampires et les transformations incontrôlables pour les loups, mais bon ça en vaut le coup. Un chasseur avec les capacités des vampires par exemple serait totalement inarrêtable, surpuissant même, sans doute trop de puissance dans une seule personne.

J’avais beau ne pas être amoureux de la jeune femme, ni même entretenir encore cette relation charnelle, le fait qu’elle pose ses mains sur mes joues pour les caresser ne me laissait pas insensible, pas des frissons d’excitation, mais une sensation plaisante de douceur comme si je ne voulais jamais qu’elle arrête. « J’aime sentir tes mains sur mes joues ! Je le sais bien mais ce n’est pas facile de ne pas savoir qui on est ! Même une vie triste est mieux que de ne pas avoir de but dans la vie ! C’est comme si quand je pense à moi dans ma tête, je vois une ombre avec un point d’interrogation, qui suis-je ? Suis-je l’enfant qu’ont recueilli les Lightwood, celui qui défend les lois et a choisi de protéger le monde ? Ou bien suis-je l’enfant que mon père Valentin a élevé, le tueur qui voulait faire payer à Hodge sa trahison en le tuant ? Tu comprends le dilemme, deux éducations, deux personnalités, et pourtant une seule personne, donc qui suis-je vraiment ? » Je continuais de caresser sa joue moi aussi, me délectant de la douceur de cette dernière, elle était si belle que parfois c’était troublant de se dire qu’elle était un vampire et non une humaine, on n’aurait même pas vu la différence.

Je n’avais pu m’empêcher de rire de nouveau en entendant ces dernières paroles, sa petite plaisanterie qui la faisait d’ailleurs beaucoup rire sur la dualité entre mon rôle de père et mon rôle de chasseur. Elle avait le don elle aussi de rire d’un rien, j’aimais vraiment ce genre d’attitude, pouvoir se détendre même sur des sujets pourtant sérieux, importants ou parfois tristes. Par contre quand elle avait parlé de repos, je me rendais compte à quel point ma vie était compliqué, je n’avais plus le temps de me reposer, entre mes proches, Tanya, Clary, ainsi que mes missions, je n’avais quasiment plus une seconde à moi. Cependant, mes moments avec Tanya par exemple, était déjà en eux-mêmes du repos car elle me permettait de me détendre et de passer un bon moment, je pouvais en dire autant de mes proches. Mais, il allait falloir que je trouve du temps aussi pour moi, reprendre le footing par exemple pour me vider l’esprit en courant seul, c’était même une très bonne idée que la jeune femme venait de me donner en quelque sorte.

J’avais très envie de faire quelque chose, quelque chose qui me tenaillait depuis quelques minutes, je posai donc mes deux mains derrière sa nuque et la tirai à moi pour l’embrasser passionnément, un baiser langoureux et tendre. Je reculai ensuite ma tête, la posant contre son front en ayant le regard plongé dans le sien « Désolé mais j’en avais envie, je te remercie de m’avoir recentré sur ma volonté, je te remercie d’être là pour moi ! Et en ce qui concerne le baiser, tout comme notre relation d’avant, il faut croire que je te trouve toujours aussi belle, et comme je l’ai dit, tes mains sur mes joues étaient très plaisantes, je me suis laissé aller à vouloir ressentir de nouveau le goût de tes lèvres, désolé Katerina je n’aurais pas dû te faire ça alors que tu as quelqu’un ! » Il embrassa son front pour ne pas faire de bêtises à nouveau ainsi qu’une dernière caresse sur la joue de la jeune femme avant de se lever et partir de ce ponton après ce moment gênant.





I'm sorry Clarissa.. It took me a long time
to accept that i love you from the beginning.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

- Shadowhunters -




Re: [Terminé] « My past haunts me a little more each day. Today I need you more than ever. » ✝ Kace
          



Revenir en haut Aller en bas

 
[Terminé] « My past haunts me a little more each day. Today I need you more than ever. » ✝ Kace

 ::  :: Rp Terminés


 Sujets similaires
-
» [CASTLE] Si Loin de Toi (terminée)
» Offre terminée.
» Les cycles ou séries que vous avez terminé
» Venet, "Doubles lignes indéterminées", 1988, acier, La Défense
» Banniere et modif image [Terminé]




Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

© SHADOWHUNTERS (2016) appartient à ses admins : Deathtime et .ANGELUS. Toute reproduction totale ou partielle est interdite. Forum optimisé pour GC.