[terminé][flash-back] I think we need to talk |Clarissa&Simon

 ::  :: Rp Terminés

Invité

Invité
- Shadowhunters -




[terminé][flash-back] I think we need to talk |Clarissa&Simon
Ven 16 Déc - 23:23
          




I think we need to talk

Clarissa Fray & Simon Lewis
Les choses ne tournaient jamais vraiment comme on le voulait. Et la vie de Simon en était un bon exemple. Il l’avait pas voulu voir son père partir et résultat, son père était mort. Il aimait Clarissa depuis des années maintenant et était toujours incapable de le lui dire. Il n’avait jamais voulu devenir un vampire et pourtant il en était devenu un. Les choses n’allaient jamais vraiment dans son sens. Du moins c’était l’impression qu’il en avait, assis sur son lit, la tête plongée dans ses oreillers. Dépressif n’était pas le mot qui pouvait définir Simon. Dépressif était un mot trop fort pour pouvoir décrire le Simon que tout le monde connaissait mais il était clair que Simon n’était pas vraiment au mieux de sa forme. Dépassé était peut-être un mot plus approprié pour l’état d’esprit dans lequel le vampire se trouvait. Dépassé par les événements, par ce qu’il était et par tout le reste. Les derniers événements n’avaient pas arrangé les choses et Simon ne savait pas vraiment par quel bout commencer pour arranger les choses. Et s’il ne savait toujours pas comment il allait faire, Simon avait quand même essayer de faire un pas en avant. Il ne savait pas si cela allait mener à quelques choses mais soit.

Et c’est parce qu’il avait essayé que Simon se leva doucement à la limite de la lenteur. Trop lent pour un homme qui pouvait parcourir une centaine de mètres en quelques seconde. Il n’était pas très tard et il savait que le soleil venait seulement de se coucher mais ce n’était pas pour cela que Simon avait eu envie de se lever. Dormir le jour et vivre la nuit avaient quelques désavantages quand on avait des amis qui faisait tout le contraire. Mais aujourd’hui était différent et c’est pourquoi il avait commencé à parcourir les couloirs de l’Institut à la recherche de quoi grignoter. S’il n’avait plus besoin de manger et qu’il n’en sentait plus le désir, une soirée film/série sans quelques choses à grignoter. Des cochonneries à manger et soirée film était indissociable. Et c’était aussi quelque chose qu’ils faisaient tous les deux avant que toute cette histoire de Chasseur d’Ombre ne débarque dans leurs vies. En y repensant, Simon avait l’impression que ce genre de choses étaient dépassées. Il avait l’impression que les soirées film n’étaient plus quelques choses pour lui depuis qu’il s’était vu pousser des crocs. C’était d’ailleurs un peu bête parce qu’il pouvait toujours le faire et sans que personne ne lui vienne lui casser les pieds avec l’heure d’aller se coucher… Parce qu’il vivait la nuit et que c’était assez ridicule de lui demander alors qu’il venait à peine de commencer sa « journée » … Et il fallait aussi qu’il arrête de se prendre la tête pour détails comme celui-là parce qu’il allait attraper une migraine dont il ne se déferait pas. Enfin, si un vampire pouvait attraper la migraine d’ailleurs…

Il secoua doucement la tête, histoire de faire disparaître les pensées parasites qui logeaient dans son esprit pour laisser les plus importantes investir la place qui restait à l’intérieur de son cerveau. Il avait fini par trouver de quoi manger et il se promenait avec quelques parquets de gâteau sur les bras et un ordinateur sous le bras en direction de la chambre de Clary. Une soirée film pour essayer de retrouver un peu normalité dans ce monde de brutes lui avait paru une bonne idée et apparemment, la rouquine avait également trouvé l’idée attrayante. C’est donc avec un sourire que Simon toqua doucement à la porte de Clarissa, attendant le « Entrer » protocolaire pour pouvoir le faire. Il savait que la journée avait été chargée, il l’avait entendu en se promenant dans les couloirs et en laissant ses oreilles traîner par-ci par-là. L’avantage d’être un vampire c’était qu’il n’avait plus besoin d’être prêt des personnes pour pouvoir entendre la totalité des conversations dans l’Institut.

- Salut, lança-t-il alors qu’il passait le pas de la porte pour apercevoir la jeune femme au milieu de la pièce. J’espère que ta journée c’est bien passée, ajouta-t-il alors qu’il avançait dans la chambre, histoire de se débarrasser de son fardeau sur le lit avant de reposer son regard sur la rouquine. J’ai entendu deux/trois trucs et j’me suis dit que ramener un peu plus de petits gâteaux étaient peut-être une bonne idée. Pour la soirée film, continua-t-il en passant une main dans la crinière qui lui servait de cheveux. T’avais pas oublié hein ?


La dernière phrase avait été accompagnée d’un haussement de sourcils significatif. Il ne savait pas où il en était dans sa relation avec Clary mais il savait qu’il ne voulait pas laisser les choses comme ça. Il ne le supporterait pas. Pas après ce qu’il avait vécu.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Runic Girl

Je suis ici depuis le : 03/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Katherine McNamara . J'ai actuellement : 18 ans mais déjà : 6962 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 4255 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Tanya & Katerina .Je n'ai qu'un but dans la vie : : veiller sur ceux que j'aime. . Pour cela, je réside actuellement : à l'institut de NY tout en étant d'une humeur : heureuse. . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

UNCONDITIONAL LOVE
Jace... Nous nous sommes éloignés l'un de l'autre pour de multiples raisons, et pourtant, quoi qu'on y fasse, quoi qu'on dise, on se retrouve de nouveau attiré l'un par l'autre. J'ai découvert pourquoi de mon côté. Je sais que je suis amoureuse de toi depuis le premier jour où j'ai croisé tes magnifiques yeux vairons. Maintenant j'ai juste peur. Peur que ce que je pense être réciproque ne le soit pas, peur de franchir l'étape qui me poussera à te confier mes sentiments pour au final ressentir à nouveau ce vide m'envahir.

ANCHOR IN THIS WORLD
Simon... Nous deux, nous avons traversé tellement de choses, tellement de moment drôle, triste, joyeux, énervant. Nous nous sommes relevés encore et toujours et nous le ferons à nouveau. Oui je ne suis plus avec toi, mais c'était pour ton bien, et le mien. Mais cela ne veut pas dire que je ne t'aime pas. Tu seras toujours l'un des êtres les plus importants dans mon coeur. Absolument toujours. Tu restes toujours dans ma vie, dans mon cœur, et je tiendrai toujours à toi plus qu'à ma propre vie.


Journal intime
Mon statut: En proie aux doutes...
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: [terminé][flash-back] I think we need to talk |Clarissa&Simon
Dim 18 Déc - 17:08
          




« I think we need to talk. »
feat. Simon Lewis


Il y a certaines choses matérielles qu’on ne mettrait pour rien au monde de côté, dont on ne voudrait jamais se séparer si cela était possible. Il en va de même pour les personnes qui nous sont proches. Nous nous sommes habitués à eux, nous avons grandis avec, évolués à leurs côtés. Sans eux, notre vie aurait été très certainement différente. Peut-être aurait-elle était meilleure, nous ne pouvons pas le savoir, tout comme nous ne pouvons pas dire si elle aurait été pire sans eux. Dans tous les cas, nous savons une seule et unique chose, ces êtres ont pris une place dans nos vies qu’on ne peut plus renier. C’est exactement le cas de Simon, je le connais depuis plus de la moitié de ma vie, voilà dix ans que nous nous suivons l’un l’autre, que nous restons les meilleurs amis du monde. Jamais rien ne peut nous empêcher d’être si proche, même pas la découverte d’un monde totalement nouveau. Lorsque que j’ai appris pour le nouveau monde, que j’ai dû renoncer à ma petite vie normale, à aucun moment il ne m’est venu en tête de laisser Simon de côté, au grand jamais. Je tiens beaucoup trop à lui pour l’abandonner et le rayer de ma vie comme s’il n’avait jamais existé. Et pourtant, cette détermination à l’entraîner dans ma nouvelle vie créa sa perte, bien que temporaire. J’ai été celle qui déclencha sa mort, celle qui dût faire le plus égoïste des choix. Faire en sorte de choisir entre la mort ou la vie éternelle privée du souffle de la vie. Je n’avais pas pu me résoudre à le laisser partir définitivement, j’avais choisi de le faire devenir vampire, par pur égoïsme c’est vrai. Et encore aujourd’hui, il m’arrivait de m’en vouloir de ce choix-là, car même s’il m’avait pardonné, du moins je le pensais, il n’en était pas moins un mort-vivant. Son avenir s’était éteint en même temps que mon choix.

Il m’était donc nécessaire d’être encore plus présente pour lui, surtout maintenant que les choses se sont calmées. Je peux enfin retrouver un semblant de vie normale, retrouver mes petites soirées tranquilles avec Simon, mes soirées avec lui, à m’amuser comme jamais grâce à son humour et sa compagnie que j’aimais tant. C’est pour cela que j’avais immédiatement accepté quand il m’avait proposé de passer une petite soirée tous les deux dans ma chambre à regarder des films et à s’empiffrer, du moins, c’était moi qui m’empiffrais dorénavant. Mais avant de pouvoir passer une soirée avec lui, il  avait fallu faire passer cette journée. Et mine de rien, aujourd’hui elle était passée à une vitesse folle avec tout ce qui se passait encore. Valentin avec la Coupe préoccupait encore bien des esprits. Toutefois, hors de question que cela vienne gâcher cette soirée ci.

D’ailleurs je venais tout juste de sortir de la douche quand quelqu’un toqua à ma porte. Sans nul doute, je savais que c’était Simon. Je lançais un « Entre. » alors que je finissais de m’habiller en hâte, mettant mon maillot à l’envers, le logo étant alors inscrit dans le dos et le décolleté léger derrière également. Un sourire s’afficha sur mes lèvres quand mon meilleur ami pénétra dans la chambre « Et bien écoute, plutôt pas mal. Même si moi je me suis contentée de m’entraîner encore et encore. D’ailleurs, j’ai de moins en moins de bleus, il y a du progrès. » dis-je avec un petit rire s’échappant timidement de mes lèvres. Il est vrai que les entrainements sont rigoureux mais c’est pour mon bien et je ne m’en plains pas. Quand il avait déposé les gâteaux sur le lit, mes yeux s’étaient mis à briller. Il avait visé juste, je n’avais encore rien avalé et je mourrai de faim. Aussitôt, je vins déposer un baiser sur sa joue, premièrement pour lui dire bonjour et secondement pour le remercier de l’attention. « Oh oui ! Je meurs de faim Simon. Merci. ». Assise sur le lit, j’haussais un sourcil en ne cessant pas de le regarder. C’était une façon pour moi de m’assurer que je ne rêvais pas, qu’il était bien là, et que tout ceci existait bel et bien. « Oublier ? Non mais Monsieur Lewis, seriez-vous en train d’insinuer que je suis une tête en l’air ? » dis-je avec une pointe d’amusement dans la voix.

En tailleur, je me tournais vers lui pour le regarder avec d’avantage d’attention. Je savais bien que depuis quelque temps, ce n’était plus comme avant entre nous. Après tout, je le comprenais. Nos vies sont différentes, à cause de moi. On n’en avait jamais réellement parlé, mais je pouvais sentir que cela pesait sur lui et sur moi par extension. Toutefois, j’estimais que si il voulait vraiment m’en parler, il le ferait de lui-même, en aucun cas je me devais de l’en forcer. Avec une pointe de douceur dans la voix j’enchaînais « Et toi comment s’est passée ta nuit au juste ? ». Le sourire aux coins des lèvres, je continuais « Prêt à passer ta journée avec ta meilleure amie ? D’ailleurs, honneur aux hommes pour le choix du film. ». Devant son air intrigué, j’haussais les épaules en mordillant ma lèvre « Bah oui, c’est bien comme cela qu’on dit non ? Les hommes d’abord et les femmes et les enfants après. ». J’essayais de le faire rire, comme autrefois, en jouant les idiotes. J’espérais juste que cela fonctionnerait et que tout se passerait comme autrefois, sans accro.


by .ANGELUS




My heart is yours, my lips are yours.

My half  I had a choice to do. And I choose you. Because I love you since the first time I saw your eyes, my heart became yours. I'm in love with you. I want to be with you and nobody else. But I'm scaring that you don't love me in the same way that I do. I'm not strong enough to tell you what I feel and take risk to ear a "Not me".

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
- Shadowhunters -




Re: [terminé][flash-back] I think we need to talk |Clarissa&Simon
Mer 28 Déc - 13:46
          




I think we need to talk

Clarissa Fray & Simon Lewis
Suivre Clarissa dans cette folle aventure avait été plutôt inconscient. Ils avaient toujours tout fait ensemble, partagé beaucoup de chose alors quand Clary avait été embarquée là-dedans, Simon n’avait pas eu d’autre reflexe que de la suivre et de l’aider comme il le pouvait. Enfin, aider était un bien grand mot puisque la première fois qu’il était sorti en compagnie des chasseurs, il avait réussi à se faire kidnapper par les vampires. Pas très aidant comme technique, il en conviendra. Mais à l’époque - et sûrement, maintenant aussi- Simon n’avait pas été capable de se battre contre des vampires et principalement contre Camille. Qui pouvait d’ailleurs se battre contre cette mégère maléfique hein ? Certainement pas lui puisqu’il y était retourné plusieurs fois et il avait fini par en mourir… Le plan hyper efficace pour aider Clary dans sa quête pour aider sa mère…

S’il n’était évidemment pas fier de lui pour le résultat de la chose, il ne pouvait empêcher la partie inconsciente - ou non- de son esprit d’en vouloir à Clary. Il avait tout fait pour la jeune femme, l’avait aidé et avait fait en sorte d’être son épaule sur laquelle se reposer, il ne pouvait pas dire que la réciproque était vrai. Quand il avait cherché à avoir des réponses, ses coups de fils étaient restés sans réponses et l’aide qu’il avait demandé était resté également sans réponse. S’il savait que sauver sa mère restait une priorité, les choses n’étaient pas aussi claires dans son esprit. Mais c’était quelque chose que Simon gardait pour lui et qu’il ne dirait pas. Ou alors si mais pour aplanir les choses. Et pour l’instant, le but de cette soirée film n’était pas vraiment d’avoir une conversation qui mettrait tout le monde mal à l’aise. Donc les choses étaient plutôt simples : se taire. Et pour se taire sur les sujets qui fâchent, Simon était plutôt bons et avait de nombreuses années d’expériences…

Simon avait fini par poser ses fesses près de ce qu’il avait déposé sur le lit tout en regardant la rouquine lui répondre. Un sourire était venu s’installer sur ses lèvres à la réponse que Clary venait de formuler. Il ne connaissait pas le contenu des entraînements que les chasseurs faisaient mais il se doutait que cela ne consistait à se tourner les pouces en regardant des images. Ils étaient censés pouvoir se battre contre toutes les créatures et pouvoir gagner donc l’entraînement devait être fait en conséquence. Et d’après les dires de la jeune femme, ils ne se tournaient pas les pouces.

- C’est que tu deviens meilleure alors, rétorqua-t-il doucement en passant une main dans ses cheveux. Tu vas pouvoir botter les fesses de tout le monde maintenant, rajouta-t-il encore.

Les mots qui suivirent lui arrachèrent un rire et un hochement de tête de gauche à droite. Aux vues de sa tenue, Simon ne la prenait pas pour une tête en l’air, elle la laissait comme telle… Mais c’est avec amusement que le jeune homme pointa son doigt vers la rouquine, un sourcil haussé sur son front.

- Je sais pas… T’as mis ton haut à l’envers, du coup, j’suis en train de me poser la question, répondit-il avec le même amusement dans la voix que celui de Clary.

Au haussement d’épaule suivit ensuite la question de la jeune chasseuse par rapport à sa nuit. Nuit qui correspondait à la journée maintenant. Il avait encore du mal à s’y faire, ce changement de rythme. Pas vraiment du coté physique de la chose mais plutôt le coté psychologique. Il avait du mal à se dire qu’il ne reverrait plus le soleil de sa vie. Vie qui s’annonçait comme même assez longue et pour quelqu’un qui aimait le soleil, cela pouvait être long pour quelqu’un dans sa situation.

Il bougea avant de répondre, défaisant ses chaussures avant de monter plus fermement sur le lit, croisant les jambes devant lui, histoire d’être un petit plus confortablement installer. Il en profita également pour sortir l’ordinateur qu’il avait apporté avec lui et de l’allumer, connectant ainsi le disque dur externe qu’il emportait partout avec lui.

- Disons qu’elle s’est passée, répondit-il enfin en relavant les yeux vers sa meilleure amie. J’ai dormi la plupart du temps donc bon, on peut dire que j’ai bien dormi ? plaisanta-t-il doucement ensuite avant de secouer la tête, un rire passant ses lèvres. Et c’est assez rare de voir l’honneur laissé aux hommes… Mais tu sais quoi, j’vais le prendre quand même. Parce qu’une fois n’est pas coutume et que j’aime bien avoir le choix. Pour le film en tout cas. Parce qu’il est hors de question qu’on regarde un film de nana ce soir Clarissa, continua-t-il avec un sourire dans la voix. Pas que j’ai quoi que ce soit contre ce genre de film d’ailleurs mais disons que… J’ai pas envie d’en regarder ce soir ?

Un nouveau rire s’était échappé de ses lèvres à la fin de sa tirade. On pouvait dire que cela n’avait pas changé avec sa transformation. Il parlait bien trop vite et beaucoup trop pour son propre bien. Mais Clary avait l’habitude et savait comment gérer de genre de Simon…

- Et qu’est-ce que tu dirais du premier Star Wars ? L’épisode IV ? demanda-t-il alors après avoir fait le tour de ses dossiers sur l’écran d’ordinateur qu’il avait fini par mettre sur ses cuisses.



Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Runic Girl

Je suis ici depuis le : 03/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Katherine McNamara . J'ai actuellement : 18 ans mais déjà : 6962 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 4255 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Tanya & Katerina .Je n'ai qu'un but dans la vie : : veiller sur ceux que j'aime. . Pour cela, je réside actuellement : à l'institut de NY tout en étant d'une humeur : heureuse. . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

UNCONDITIONAL LOVE
Jace... Nous nous sommes éloignés l'un de l'autre pour de multiples raisons, et pourtant, quoi qu'on y fasse, quoi qu'on dise, on se retrouve de nouveau attiré l'un par l'autre. J'ai découvert pourquoi de mon côté. Je sais que je suis amoureuse de toi depuis le premier jour où j'ai croisé tes magnifiques yeux vairons. Maintenant j'ai juste peur. Peur que ce que je pense être réciproque ne le soit pas, peur de franchir l'étape qui me poussera à te confier mes sentiments pour au final ressentir à nouveau ce vide m'envahir.

ANCHOR IN THIS WORLD
Simon... Nous deux, nous avons traversé tellement de choses, tellement de moment drôle, triste, joyeux, énervant. Nous nous sommes relevés encore et toujours et nous le ferons à nouveau. Oui je ne suis plus avec toi, mais c'était pour ton bien, et le mien. Mais cela ne veut pas dire que je ne t'aime pas. Tu seras toujours l'un des êtres les plus importants dans mon coeur. Absolument toujours. Tu restes toujours dans ma vie, dans mon cœur, et je tiendrai toujours à toi plus qu'à ma propre vie.


Journal intime
Mon statut: En proie aux doutes...
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: [terminé][flash-back] I think we need to talk |Clarissa&Simon
Ven 13 Jan - 13:02
          




« I think we need to talk. »
feat. Simon Lewis


Une part de moi ne cessait de se questionner au sujet de Simon. Si moi-même je m’en veux horriblement de l’avoir impliqué dans ce monde ci, si moi-même je me déteste d’avoir fait ce choix si égoïste que de le transformer, si moi-même je regrettai de ne pas avoir décroché mon téléphone lorsqu’il en avait le plus besoin ; comment pouvait-il être si détaché de cela, ne montrer aucun signe de reproche ? Certes il avait pris la fuite à la suite de sa renaissance, mais il n’avait guère tardé à retourner auprès de moi comme si de rien n’était. Avait-il pardonné ou alors garde-t-il seulement ces ressentiments en lui sans vouloir m’en parler ? Je l’ignore et c’est justement cette absence de réponse qui me torture chaque jour. Je sais bien que je devrais poser la question pour être certaine une bonne fois pour toute. Seulement, la poser signifierait remonter ce qui s’est passé à la surface, le faire se remémorer les mauvais moments et je ne peux pas me permettre de le faire ressasser les souvenirs douloureux, je n’ai pas le droit d’être égoïste encore une fois.

C’est pour cela que j’évitais un maximum de parler de tout cela, et que maintenant je cherchais le plus possible, de passer du temps avec lui, pour rattraper ce que j’ai commis auparavant. Il était alors normal dans cette optique, de passer une soirée complète avec lui, comme dans le passé où tous ces problèmes de Monde Obscur nous étaient encore inconnus. Mon regard n’arrivait pas à dévier de son objectif, le paquet de gâteau. Il fallait dire qu’il avait pris ceux que je préférais et que l’envie de les manger sur le champ me passait à l’esprit. Seulement, ce n’était pas juste de le faire tout de suite, je mettais ma faim de côté tant bien que mal, avant de reporter mon regard sur lui. Vêtu simplement, il y avait toutefois quelque chose qui avait changé en lui. Plus assuré ? Plus séduisant peut être ? Il devait certainement faire des ravages depuis qu’il était devenu vampire, même si j’aimais beaucoup son côté geek d’autrefois, ce côté de lui était également très plaisant à voir. Un léger rire s’était échappé de mes lèvres quand il avait énoncé l’idée que je pouvais botter.

« Meilleure oui, même si j’ai encore énormément de progrès à faire.. En ce qui concerne les fesses de tout le monde… Je pense sérieusement Simon, que tu t’avances un peu beaucoup.. Je ne suis encore qu’une novice. » dis-je en souriant, avant d’avoir une pointe d’illumination dans le regard et de reprendre « D’ailleurs, tu pourrais venir un jour à l’entraînement. On pourrait, je ne sais pas.. s’affronter ? Et voir si je peux arriver à botter tes fesses. Puis, même toi, cela pourrait te faire un entraînement, qu’en dis-tu ?  » demandais-je avec des yeux de cockers battus.

Quand il pointa du doigt mon maillot, j’haussais un sourcil avant de me mettre à rire « N’importe quoi Sim. Je n’ai pas…. » mais ma voix se stoppa quand mon regard à présent rivé sur mon t-shirt remarqua en effet qu’il était à l’envers. Je ne pus m’empêcher de rougir avant de me mordre la lèvre et d’essayer de me sortir de la situation par un mensonge aussi gros que moi « C’était pour voir si tu allais le remarquer. Tu sais avec ta vision vampirique et tout quoi.. Puis en plus c’est une nouvelle mode tendance ici. C’est Izzy qui me l’a dit. » dis-je en me frottant la nuque. Je me doutais que cela ne passerait pas, mais qui ne tente rien n’a rien comme on dit.
Toutefois, alors que lui ôtait ses chaussures, je devais arranger cela. Je me tournais dos à lui, puis retira la première manche de mon maillot, puis la seconde et fit pivoter celui-ci sur moi pour le remettre à l’endroit laissant parraître l’espace de quelques instants mon dos découvert. Une fois à l’endroit, je glissais à nouveau mes bras dans les fentes destinées aux bras puis me retournais vers mon meilleur ami, toujours en tailleur avec un grand sourire à présent « C’est mieux ainsi je suppose ? ».

Je remarquais bien que ma question sur sa nuit ne le mettait pas forcément très à l’aise au vu du léger silence qui avait suivie celle-ci. Pour tout réflexe, je me mordis la lèvre sans cesser de le regarder avec de la compassion et de la tendresse. « Tu sais, si parfois tu as envie de me voir, je peux venir quand tu veux.. Et aussi, si parfois tu as envie de rester ici après nos petites soirées, n’hésite pas.. au contraire Simon... » dis-je en le regardant cette fois dans les yeux avec le plus de sérieux possible, une pointe dans ma voix trahissait que c’était plus une requête de ma part, de l’avoir auprès de moi plus souvent comme avant.

Avec de l’humour, je renchérissais sur ses paroles, qui m’avaient d’ailleurs bien faite rire. « De quoi ? Non. C’est une honte, les hommes devraient pourtant avoir plus souvent l’honneur. Vous devriez d’avantage vous battre pour l’égalité Simon. Mais tu as raison, le choix te revient, saisis ta chance et fais en ce que tu veux. » Quand il avait énoncé l’idée du film de fille, je levais les bras en l’air avant de les faire retomber lourdement en prenant un air outré, bien qu’amusée par la situation « Un film de nana ? Moi qui vais te forcer à regarder cela ? Non mais Simon Lewis, tu me prends pour qui, je suis film d’action moi, guerre et tout. Jamais je ne regarde de films de filles ou autres. » dis-je alors que je ne faisais absolument pas crédible, que je tentais tant bien que mal de garder mon sérieux et de ne pas rire. Seulement je n’avais pas manqué de voir son hésitation, la fin de phrase qu’il ne termina pas. Un air intrigué se dessina sur mon visage alors que mon sourcil droit s’arquait « Juste une non envie ? Bon dans ce cas, tes désirs sont des ordres.. nous regarderons un film autre que celui de type romantique Ô Maître. » dis-je amusé en m’inclinant devant lui. Devant son air de pitié face à ma mauvaise imitation d’un génie, je fis à nouveau mes yeux de cockers battus « Dis-moi que mon imitation était bonne s’il te plaît Sim... ».

Aussitôt qu’il eut fini de parcourir sa liste de film, il en sortit l’épisode IV de Star Wars. Un grand sourire s’étendit sur mon visage avant de m’agiter sur place « Je vote……. POUR ! Même si les graphismes sont nuls comparés à la prélogie, mais franchement, je ne dis pas non, loin de là. Puis on verra Dark Vador.. » dis-je excitée comme une enfant. Je le laissais démarrer le film avant de coller mon dos contre le mur tout en tirant un paquet de gâteaux près de moi. Aussitôt le film lancé et Simon m’ayant rejoint au fond du lit, je posais ma tête contre son épaule alors que mon regard était semblable à celui d’une enfant lors du générique d’entrée. Les minutes défilaient et je vivais la chose à fond, ne manquant pas cependant de jeter des coups d’œil furtif à Simon, m’assurant qu’il passait un moment aussi plaisant que moi. Seulement nos regards se croisèrent au même moment, sûrement avait-il senti mon regard sur lui. Une légère coloration rosée teinta mes joues avant que je ne fisse pas prendre la parole « Je suis innocente mon Capitaine. Je n’ai rien fait de mal. » dis-je toujours d’un ton amusé. Devant son air dubitatif à cette idée, je capitula en haussant les épaules « Bon je me rend.. Il est possible que je vous regardais Capitaine. Mais pour ma défense, et bien c’est.. c’est.. euh..  ». Je frottais ma tempe en continuant mon petit rôle « C’est parce que je t’imaginais bien en Han Solo. » dis-je avec toujours autant d’amusement tout en affichant un grand sourire. J’espérais juste qu’il s’en amuserait aussi.


by .ANGELUS




My heart is yours, my lips are yours.

My half  I had a choice to do. And I choose you. Because I love you since the first time I saw your eyes, my heart became yours. I'm in love with you. I want to be with you and nobody else. But I'm scaring that you don't love me in the same way that I do. I'm not strong enough to tell you what I feel and take risk to ear a "Not me".

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
- Shadowhunters -




Re: [terminé][flash-back] I think we need to talk |Clarissa&Simon
Jeu 2 Fév - 11:36
          




I think we need to talk

Clarissa Fray & Simon Lewis
Tout n’était pas toujours compliqué. Parfois… Parfois les choses se passaient bien et tout allait dans le sens souhaité. Mais dernièrement, ce n’était pas vraiment le cas pour Simon. Si les choses commençaient à s’arranger pour lui, qu’il commençait à mettre -enfin- de l’ordre dans sa tête, cela n’avait pas toujours été le cas. Il y avait eu un petit moment où Simon s’était complétement perdu, à ne plus savoir qui il était et pourquoi il était là. Le moment juste après sa mort n’avait pas été évident et les actes qu’il avait fait après ça étaient un reflet de se mal être. Libérer Camille n’était pas vraiment la meilleure des idées et même si c’était pour la bonne cause, Simon se rendait maintenant compte qu’il n’aurait pas dû aller dans le sens de Clary. Pour une fois dans sa vie, Simon aurait dû dire non. S’il l’avait fait, les choses auraient été différentes. Raphael ne serait pas en colère contre lui, Camille ne serait pas dans la nature en train de comploter il ne savait quoi et il ne serait pas non plus obligé de dormir la journée pour pouvoir vivre la nuit. S’il avait quelque chose qu’il regrettait parfois c’était de ne pas avoir dit « Non » à Clary au début de cette histoire et de ne pas avoir tourné les talons.

Mais Simon étant Simon, il n’avait pas pu laisser Clary toute seule et que cela plaise aux autres ou non, Clary et lui étaient amis depuis bien plus longtemps que certain pouvait le penser. Alors, oui, quand il avait découvert toute cette histoire, son instinct de protection avait pris le dessus. Enfin, de protection… La protection n’avait pas été son fort mais on lui répétait souvent que c’était l’intention qui comptait. Peut-être était-il plus apte à le faire maintenant qu’à l’époque ? C’était une question qui demanderait peut-être confirmation mais il ne comptait pas y répondre dans la minute. Pour l’instant, Simon écoutait les déboires de la jeune femme concernant son entraînement de chasseur et un sourire s’était installé sur ses lèvres depuis le début de la tirade de la jeune femme. Un sourcil se haussa sur son front à la proposition et il secoua la tête, ne sachant pas trop quoi répondre. Il avait beau être un vampire depuis quelques temps maintenant, avoir posé tout un tas de questions, à Raphael d’abords et maintenant à Katerina mais il n’était pas certain de contrôler toutes les habilités dont il était doté maintenant. Il commençait à les maîtriser, c’était un fait, mais de là à se battre ?

- On pourrait le faire, répondit-il alors en levant les yeux. Pour voir si je peux, moi vampire novice, battre une chasseuse novice, plaisanta le vampire en question. J’pense que ce serait drôle à voir.

Il n’était pas peut-être pas certain des derniers mots qu’il venait de prononcer mais il ne le montra pas, se concentrant sur la jeune femme de nouveau qui le prenait pour un aveugle. Il ne portait plus de lunettes, sa vue avait retrouvé les points qu’elle avait perdu au fil des heures passées devant son écran et c’était quelque chose qu’il appréciait. Même s’il aimait sa tête avec des lunettes sur le nez, ne plus en porter était une libération. Et voir correctement et même plus était quelque chose qu’il aimait beaucoup. Le moindre petit détail n’échappait pas ses yeux et c’était assez pratique. Même s’il était toujours trop en mouvement pour faire attention aux petits détails… Il y travaillait, vraiment, il essayait d’être un peu plus poser. C’était un combat de tous les jours. Un combat qu’il perdrait d’ailleurs sûrement contre lui-même. Mais il continuait d’essayer.

- J’imagine tellement Isabelle mettre ses affaires à l’envers Clary, se moqua-t-il doucement de l’excuse de sa meilleure amie. C’est tellement son genre…

Un sourire en coin s’installa sur ses lèvres et alors qu’il enlevait ses chaussures, le jeune homme ne put s’empêcher de jeter un regard vers la rouquine qui remettait son haut à l’endroit. Le coup d’œil ne dura que quelques secondes mais il fit en sorte que Clary ne le remarque pas alors qu’elle se retournait pour lui demander son assentiment. Un sourire et un hochement de tête plus tard, Simon monta un peu plus sur le lit alors qu’il entendait la chasseuse reprendre la parole. S’il avait porté son attention sur l’ordinateur qu’il avait apporté avec lui, les mots que venaient de prononcer Clary eu pour effet de reporter son attention sur son amie. Le fait que Clary loge maintenant dans un endroit remplis d’hommes et de femmes entraîner pour tuer les personnes de son espèce n’aidait pas vraiment le jeune homme à se sentir à l’aise. Les quelques jours qu’il avait passé ici, le temps de trouver de quoi loger, n’avaient pas été les meilleurs depuis sa résurrection. La proposition qu’Aiden avait fait de l’hébergé était tombée à pic et il s’était empresser de répondre par l’affirmative. Quitter l’institut et ne plus sentir de tension à son passage avait été comme une libération pour le vampire. Mais le ton et la voix de la jeune femme lui était arrivé comme une demande et non comme une proposition et s’il devait être honnête avec lui-même, passer du temps avec Clarissa lui manquait aussi.

- J’y penserais, répondit-il doucement avec un sourire sur les lèvres avant de rire à la suite des paroles. Je pense que tu as raison. Il faudrait que les hommes manifestent pour récupérer les droits qu’on a perdu. Genre l’égalité dans les rémunérations, les postes en entreprises. Vraiment, je sais pas pourquoi on y a pas pensé, rigola-t-il de nouveau avant qu’un éclat de rire s’échappait de ses lèvres à l’imitation de la rousse. Et… Je pense que tu as quelques améliorations à faire encore… Mais ! Mais ton imitation n’était pas mal !

Entendre que le choix de film convenait lui arracha un sourire et il mit le film en route. Ces soirées film avaient été récurrentes depuis qu’ils se connaissaient. Il leur arrivait de passer des après-midis entières à regarder des films en mangeant des gâteaux, bonbons et en buvant des litres de soda. Ils avaient fait le tour de plusieurs trilogies, de beaucoup de film et parmis eux, les Star Wars. En bon geek qu’il pouvait être parfois, Simon adorait regarder ces films encore et encore. C’était son père qui l’avait initié à cette saga et c’était toujours avec nostalgie que Simon posait un œil sur ses images.

Sa tête était venue se poser sur le haut de celle de Clary et du coin de l’œil, il pouvait la voir lui jeter coup d’œil discret. S’il était étonné du geste, Simon n’en montra d’abord rien avant de lui aussi baisser les yeux vers la jeune femme, rencontrant ses yeux. Malgré la demie obscurité qui s’était installée dans la pièce, le vampire pu très clairement voir la rougeur s’installer sur les joues de la rousse et s’il avait été en capacité de le faire, ses joues seraient également peut-être un peu roses. Voir même beaucoup le connaissant… Un haussement de sourcil significatif indiqua à Clary qu’il ne croyait pas en ses paroles et il se redressa doucement, riant à la comparaison.

- Je ferais un très mauvais Han Solo, lança-t-il en réponse. Mais la comparaison me flatte vraiment, j’suis touché, continua-t-il avant de continuer. Et matelot, avez-vous un truc à dire à votre Capitaine ? demanda-t-il en reprenant les mots qu’avait utilisés Clary quelques secondes plus tôt.

Autant percer l’abcès tout de suite. Ou du moins avoir une réponse sur les pourquoi les coups d’œil répété. Et puis, si la rousse avait des trucs à lui dire, peut-être que cela le forcerait à parler aussi…



Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Runic Girl

Je suis ici depuis le : 03/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Katherine McNamara . J'ai actuellement : 18 ans mais déjà : 6962 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 4255 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Tanya & Katerina .Je n'ai qu'un but dans la vie : : veiller sur ceux que j'aime. . Pour cela, je réside actuellement : à l'institut de NY tout en étant d'une humeur : heureuse. . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

UNCONDITIONAL LOVE
Jace... Nous nous sommes éloignés l'un de l'autre pour de multiples raisons, et pourtant, quoi qu'on y fasse, quoi qu'on dise, on se retrouve de nouveau attiré l'un par l'autre. J'ai découvert pourquoi de mon côté. Je sais que je suis amoureuse de toi depuis le premier jour où j'ai croisé tes magnifiques yeux vairons. Maintenant j'ai juste peur. Peur que ce que je pense être réciproque ne le soit pas, peur de franchir l'étape qui me poussera à te confier mes sentiments pour au final ressentir à nouveau ce vide m'envahir.

ANCHOR IN THIS WORLD
Simon... Nous deux, nous avons traversé tellement de choses, tellement de moment drôle, triste, joyeux, énervant. Nous nous sommes relevés encore et toujours et nous le ferons à nouveau. Oui je ne suis plus avec toi, mais c'était pour ton bien, et le mien. Mais cela ne veut pas dire que je ne t'aime pas. Tu seras toujours l'un des êtres les plus importants dans mon coeur. Absolument toujours. Tu restes toujours dans ma vie, dans mon cœur, et je tiendrai toujours à toi plus qu'à ma propre vie.


Journal intime
Mon statut: En proie aux doutes...
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: [terminé][flash-back] I think we need to talk |Clarissa&Simon
Dim 19 Fév - 19:06
          




« I think we need to talk. »
feat. Simon Lewis


Plaisanter et s’amuser. Voilà ce que j’essayais de retrouver auprès de mon meilleur ami dans des moments tels que celui-ci. Evacuer toute la pression de ces dernières semaines, toutes les émotions négatives qui peuvent nous envahir est ce que je tentais tant bien que mal de faire. Il faut reconnaître que tout ce qui s’était passé ces temps-ci n’était évident pour personne. Il n’y avait pas que moi dont la vie avait pris un tournant à 180°. Simon aussi avait eu un revirement dans sa vie, et notamment à cause de moi. Mais c’est pour cette même raison que maintenant, je faisais tout pour être là pour lui autant que possible et ne plus le délaisser. C’est bien pour cela que ce soir-là, nous avions décidé d’un commun accord de passer la nuit ensemble sans que personne ne vienne nous déranger sous aucune raison. Une soirée comme on les aimait tant autrefois. Du moins, ce qui me paraissait être une éternité au regard de nos nouvelles vies.

Un petit entraînement entre lui et moi. Cela pouvait être amusant, faut le reconnaître, puis cela ne pourrait que nous faire du bien à tous les deux. Il apprendrait à se défendre au cas-où, à réagir plus vite, à parer les attaques, et moi je m’entraînerais à devenir une meilleure chasseuse et surtout à pouvoir défendre les personnes que j’aime plus que tout. D’ailleurs, il avait accepté ma proposition et l’idée de m’entraîner parfois avec lui me fit rire. Bon soyons honnête, c’est plutôt l’idée de battre Simon à coup sûr qui me faisait rire. Il faut dire que mes séances avec Jace avaient fait que je m’étais bien améliorée et je comptais encore progresser pour atteindre un niveau qui me permettrait d’assurer. « Pouvoir. C’est le bon mot employé Simon. Car c’est sûr que tu n’y arriveras pas. La fille gagnera le combat et haut la main, tu verras. ».

Etrangement, Simon n’avait pas eu l’air de me croire quand j’avais énoncé l’idée que c’était une mode lancée par Isabelle. Mentais-je donc si mal que cela ? Sûrement, je n’avais jamais été douée pour mentir, et Simon le savait. Il avait toujours eu ce don pour déceler quand je lui mentais. Et là, c’était le cas. Même s’il était trop gentil pour me le faire signifier littéralement et usait toujours de stratagèmes détournés pour se faire. Un sourire amusé et un haussement d’épaule désabusé fut ma réponse comme un abandon je finissais par lâcher à mon meilleur ami « Bon je reconnais, je suis coupable. Izzy n’a jamais lancé cette mode. D’ailleurs si on lui en parlait, je suis sûre qu’elle se moquerait bien de moi. Donc si on pouvait éviter de lui dire... Motus et bouche cousue. ».

Après m’être changée, je m’étais rallongée correctement dans le lit, tout en ne manquant pas d’observer mon meilleur ami de toujours. Il n’avait pas dit officiellement oui à venir plus souvent, ou du moins à rester, mais c’était en quelque sorte un oui pour moi. Je le pressentais comme cela au fond de mon cœur. Je n’avais pas pu m’empêcher de rire en écoutant les bêtises qui s’échappaient des lèvres de Simon. C’était comme cela entre nous, jamais à être sérieux, ou alors que quand les situations l’exigeaient. Et je devais bien reconnaître que c’était une des choses que j’aimais entre nous deux. Pourvoir s’aérer l’esprit sans jamais penser une seconde à ce qui nous entourait, ces choses horribles qu’on préférerait oublier. « Créons le mouvement contre les hommes oppressés. Comment on pourrait l’appeler ? Hum… Le frond des hommes ? Non, c’est nul. Tiens toi qui est fort pour trouver les noms de groupe, je t’en prie Simon. » dis-je en me retenant de rire, amusée à l’idée qu’il trouve un nom encore plus ridicule que le mien. Car fallait reconnaitre cela, en plusieurs années, le groupe de Simon n’avait jamais trouvé le moyen de trouver un nom correct pour leur groupe. Mais cela me faisait d’ailleurs bien rire, dire le contraire serait mentir. Je posais aussitôt mes mains sur mes hanches pour me donner un air contrarié, bien que faux. Mon regard se planta dans les prunelles sombres du brun avant de lancer « Seriez-vous en train de vous moquer de mon imitation Simon Lewis ? Ce n’est pas bien de se moquer. Votre maman ne vous a donc jamais appris cela ? Il a de quoi blesser des jeunes femmes au cœur sensible. ». Je pris une moue boudeuse avant de croiser mes bras sous ma poitrine et de poursuivre « Alors tu t’excuses Simon ? Comme a dit la Madame, bah j’ai un cœur sensible alors.. Il me faut un câlin pour tout oublier. » dis-je en réfrénant un sourire en coin. Tous les moyens sont bons pour avoir des câlins de nos proches. Non ?

Sentir sa tête se poser contre la mienne m’apaisa. J’avais la sensation étrange que tout irait bien, que tout le mal était derrière nous. Il n’avait pas manqué de me voir lui jeter des coups d’œil, et quand nos regards se croisèrent, je m’étais mise aussitôt à rougir. Et bien entendu, la pénombre ne m’aidait plus, sa vue de vampire devait très certainement m’avoir grillée. Mais cela m’était égal, je n’avais rien à cacher à Simon. J’aimais regarder mon meilleur ami, j’aimais le voir sourire, où est le crime à aimer voir heureux ceux qu’on aime ? Me redressant un peu, je tournais alors la tête vers lui pour mieux le regarder quand je lui répondrai   « Tu te trompes, tu serais plutôt très bon en Han Solo. Bon après, tu peux être Anakin, car Dark Vador, non merci, je n’ai pas envie que mon meilleur ami sois une boite de conserve ambulante. Aussi cool soit elle en passant. ».

Puis vint la question que je redoutais quand même un peu malgré tout. Je pris une inspiration avant de plonger mon regard dans le sien avec un doux sourire dessiné sur mes lèvres rosées   « Pour être honnête avec vous Capitaine, oui j’ai quelque chose à vous dire. » Je marquais une seconde pause avant de sentir mes joues rougir d’avantage encore alors que mon regard ne faiblissait pas quant à lui. « Si tu m’as surpris en train de te jeter de vifs coups d’oeils c’est parce que je voulais m’assurer que tu passais une bonne soirée avec moi. C’est peut être idiot à dire mais j’ai cette crainte au fond de moi… J’ai la peur que nos nouvelles vies, tous ces changements dans celles-ci nous éloignent l’un de l’autre. J’ai peur de te perdre Simon. J’ai peur que tu ne passes plus de bons moments avec moi, que ces moments se fânent et que tu ne vois plus qu’une fille ennuyante. J’ai peur que tu ne t’amuses plus, j’ai peur de ne plus te voir sourire. J’ai peur depuis que tout cela nous est arrivé que tu ne sois plus heureux comme avant... ». Reprenant ma respiration, je pouvais sentir les larmes picoter mes joues alors que mon regard cette fois ci n’était plus planté dans ses yeux. Je me contentais de fixer mes mains avec lesquelles je jouais nerveusement contre la couette.   « J’ai peur que tu me détestes pour tout cela et que tu ne sois que trop gentil, que tu ne m’en dises rien. Je ne sais pas.. J’ai cette peur constante de te perdre Simon, c’est plus fort que moi. Tu es une partie de moi, de ma vie, et sans toi… sans ton sourire, sans ton bonheur. Enfin, c’est sûrement bête mais j’avais besoin de te le dire... »


by .ANGELUS




My heart is yours, my lips are yours.

My half  I had a choice to do. And I choose you. Because I love you since the first time I saw your eyes, my heart became yours. I'm in love with you. I want to be with you and nobody else. But I'm scaring that you don't love me in the same way that I do. I'm not strong enough to tell you what I feel and take risk to ear a "Not me".

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
- Shadowhunters -




Re: [terminé][flash-back] I think we need to talk |Clarissa&Simon
Jeu 9 Mar - 11:36
          




I think we need to talk

Clarissa Fray & Simon Lewis
Trop de choses s’étaient passés en peu de temps. De son point de vue en tout cas. De ce qu’il avait en tête, Simon n’avait jamais vécu autant de trucs en autant de temps. Ce qui le faisait d’ailleurs sourire quand il y pensait. Parce que Simon était quelqu’un d’habitude. Il aimait bien ses petites habitudes, ses petites manies et on pouvait dire qu’il n’en avait plus depuis quelques semaines maintenant. Depuis qu’il avait rencontré tout ce groupe de chasseur de démon en fait. Les habitudes qu’il avait pu avoir ses 18 dernières années avaient volé en éclat en quelques jours. Quelques jours qui s’étaient révélés assez cruciaux pour le reste de son existence. Interminable existence devrait-il dire. Parce que son espérance de vie était passé de 80 ans à quelques centaines d’années en quelques heures. Et parfois, il avait du mal à assimiler ce genre d’informations. Parfois, il espérait juste que toute cette histoire soit un mauvais rêve dont il se réveillerait en se traitant lui-même d’idiot à l’imagination trop débordante. Ce qui le rassurait en revanche, c’était ce genre de moment. Malgré le fait que leurs vies soient devenues un vrai champ de bataille, voir qu’ils arrivaient encore à se réunir comme ils pouvaient le faire avant était rassurant pour le jeune vampire. Certaines choses ne changeaient pas et franchement, il en était reconnaissant. Il prenait les choses comme elles venaient et se considérait comme chanceux de retrouver les quelques habitudes que Clary et lui avaient avant toute cette histoire de géniteur fou.

Il s’était d’ailleurs perdu dans ses pensées entre sa dernière phrase et la réponse de Clarissa et quand cette dernière répondit à son intervention, Simon secoua un peu la tête pour revenir au sujet de la conversation. Sujet qui n’était apparemment pas à son avantage. Un froncement de sourcil vint d’ailleurs illustrer sa surprise alors qu’il ouvrait la bouche pour répondre.

- Tu sais que même si je ne suis plus à l’hôtel avec Raphael, Kat et Aiden m’ont appris quelques trucs ? Je ne suis peut-être pas le mec le plus doué de ma génération mais quand même, j’commence à me débrouiller.

L’auto critique était quelques choses que Simon perfectionnait depuis des années maintenant. Il avait rarement des mots doux à son encontre et encore moins quand les personnes qu’il côtoyait n’avait pas des mots tendres. Il ne pensait pas spécialement à Clary quand il pensait à cela mais comme il se trouvait à l’Institut, il pouvait avoir quelques personnes en tête. C’était une mauvaise habitude qu’il avait et qu’il avait du mal à perdre. De par le fait qu’il avait rarement confiance en lui (chose qu’il commençait sérieusement à combattre ces derniers temps) et aussi par qu’il n’avait pas eu de chance. Entre son père, la tendance à la bouteille de sa mère, sa sœur qui avait quitté l’état, sa transformation… Il n’était pas non plus du genre à se laisser abattre mais parfois, parfois, ça faisait du bien. Parfois, il se donnait une heure pour « pleurer » avant de se reprendre et d’essayer d’arranger les choses. Même si cela ne fonctionnait pas toujours, Simon essayait. Et il s’étonnait. Si peu de personne savait le remarquer, Simon savait ce qu’il faisait et comment il voulait évoluer. C’était d’ailleurs assez nouveau chez lui. La transformation l’avait fait réfléchir. Peut-être pas assez sur certain sujet mais un peu plus sur d’autres.

Un rire s’échappa de ses lèvres quand Clary reprit sur Isabelle et son idée de nouvelle mode. Elle n’avait pas tort quand elle supposait que la brune se moquerait d’elle si elle avait connaissance de cet état de fait. Et effectivement, le vampire n’avait aucun doute sur cela. Isabelle n’était pas le genre de femme à mettre ses fringues à l’envers. Un sourire en coin remplaça le rire.

- J’essayerais de ne rien dire mais tu me connais, plaisanta-t-il avec toujours ce sourire ses lèvres. Mais promis, motus et bouche cousue.

Il rajouta même le petit mouvement de main sur ses lèvres closes avant de sourire un peu plus largement aux bêtises de sa meilleure amie. Il était vrai qu’il n’avait pas de don pour choisir les noms. C’est pour cela qu’il s’était promis de ne pas choisir le nom de ses enfants ou de ne pas proposer. Chose qui tombait d’ailleurs à l’eau quand on savait que les vampires ne pouvaient pas avoir d’enfants. Chose qu’il fallait aussi qu’il avale parce qu’il avait été élevé dans une culture qui favorisait la vie de famille, qui ne voyait pas les adultes sans enfants. Il avait été élevé dans l’idée d’avoir des enfants… Même s’il n’aimait pas particulièrement ça pour l’instant. Mais ce n’était pas le sujet de la conversation actuelle.

- Je sens la moquerie dans tes paroles Clarissa, c’est moche, dit-il alors qu’il faisait semblant de bouder quelques secondes avant de reprendre, une mine plus sérieuse sur le visage. Et on devrait appeler cela « Le mouvement de libération des Hommes », je trouve que ça sonne bien.

Bon, la référence était énorme mais il trouvait cela assez drôle. Surtout quand on savait que les rôles étaient inversés et que les femmes se battaient pour avoir les mêmes droits que les hommes. Enfin, ce n’était pas vraiment la situation qui le faisait rire mais plutôt les conneries qu’ils arrivaient à sortir tous les deux sans y faire attention. Un sourire s’était apparemment installé à demeure puisqu’il l’avait sur les lèvres quand il prit Clary dans ses bras. Il l’avait d’ailleurs lâché un peu plus tard qu’il ne l’aurait dû mais qui s’en souciait … ?
Il secoua la tête à la remarque sur Dark Vador mais ne rajouta rien, se concentrant plutôt sur les mots qui vinrent après. Il savait que son amie avait quelque chose à lui dire, les regards qu’elle lui avait lancés l’avait quand même aiguillé dans cette conclusion. Mais il ne s’attendait pas réellement à ça. Même si son cœur ne battait plus, il le sentit se serrait aux mots que venait de prononcer sa meilleure amie. Dire que cela faisait écho à ce qu’il pensait était un euphémisme. Il avait les mêmes craintes que la jeune femme. Et ses craintes étaient, en un sens, fondées. Il survivrait sûrement à la rouquine et se retrouverait sûrement seul après son départ. C’était quelque chose qu’il avait en tête depuis qu’il avait compris ce qu’il lui arrivait. Sans un mot tout d’abord, Simon attrapa les mains de la chasseuse avant de la tirer vers lui pour la prendre dans ses bras. Il garda le silence quelques secondes de plus après la fin des mots de Clary et garda la rousse dans ses bras alors qu’il commençait à parler en réponse à ce qu’elle venait de dire.

- Je ne vais pas te mentir parce que je pense que ça nous mènerait à rien, commençait-il doucement à l’oreille de la rousse. Une part de moi t’en a voulu et t’en veux sûrement encore pour le choix que tu as fait pour moi. Pour tout ce que cela implique pour moi dans les années à venir. Pour m’avoir embarqué là-dedans. Et l’autre partie de moi-même ne peut pas t’en vouloir parce que j’aurais certainement fait la même chose si ça t’était arrivé, continua-t-il toujours d’une voix douce alors qu’il se décollait de Clarissa pour la regarder dans les yeux. J’suis mort de trouille aussi. Parce que je vais sûrement te perdre à un moment ou à un autre et que ça me fait flipper. Parce que je ne vois pas ma vie sans toi. J’ai peur qu’un jour tu te rendes compte que je suis qu’un monstre et que tu commences à me chasser pour me planter un pieux entre deux côtes. J’ai peur que tu rendes compte que les choses changent, que pas moi et que tu t’éloignes. Alors c’est pas bête, c’est loin d’être bête, ajouta-t-il alors un petit sourire en rattrapant les mains de la rouquine pour les serrer dans les siennes.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Runic Girl

Je suis ici depuis le : 03/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Katherine McNamara . J'ai actuellement : 18 ans mais déjà : 6962 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 4255 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Tanya & Katerina .Je n'ai qu'un but dans la vie : : veiller sur ceux que j'aime. . Pour cela, je réside actuellement : à l'institut de NY tout en étant d'une humeur : heureuse. . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

UNCONDITIONAL LOVE
Jace... Nous nous sommes éloignés l'un de l'autre pour de multiples raisons, et pourtant, quoi qu'on y fasse, quoi qu'on dise, on se retrouve de nouveau attiré l'un par l'autre. J'ai découvert pourquoi de mon côté. Je sais que je suis amoureuse de toi depuis le premier jour où j'ai croisé tes magnifiques yeux vairons. Maintenant j'ai juste peur. Peur que ce que je pense être réciproque ne le soit pas, peur de franchir l'étape qui me poussera à te confier mes sentiments pour au final ressentir à nouveau ce vide m'envahir.

ANCHOR IN THIS WORLD
Simon... Nous deux, nous avons traversé tellement de choses, tellement de moment drôle, triste, joyeux, énervant. Nous nous sommes relevés encore et toujours et nous le ferons à nouveau. Oui je ne suis plus avec toi, mais c'était pour ton bien, et le mien. Mais cela ne veut pas dire que je ne t'aime pas. Tu seras toujours l'un des êtres les plus importants dans mon coeur. Absolument toujours. Tu restes toujours dans ma vie, dans mon cœur, et je tiendrai toujours à toi plus qu'à ma propre vie.


Journal intime
Mon statut: En proie aux doutes...
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: [terminé][flash-back] I think we need to talk |Clarissa&Simon
Lun 13 Mar - 15:30
          




« I think we need to talk. »
feat. Simon Lewis


Il y avait une chose que j’adorai avec Simon, c’était nos plaisanteries à l’égard de l’autre. On ne prenait jamais mal ce que l’autre disait, car on savait pertinemment que c’était pour rigoler et rien d’autres. Et même quand nous prétendions faire la tête, en réalité, nous ne faisons que semblant, juste pour que l’autre vienne nous câliner. Un petit jeu que j’affectionne tout particulièrement il me faut le reconnaître. Et quand Simon énonça le fait qu’il avait progressé, je n’en doutais pas une seule seconde. Je savais qu’il faisait des progrès, j’en parlais même parfois avec Aiden, voulant le meilleur pour lui, et voulant qu’il puisse se protéger pour le jour où je ne serai plus là pour veiller en partie sur lui. C’est donc avec un sourire amusé sur les lèvres que je répondais enfin à mon meilleur ami, haussant les épaules avant de venir embrasser délicatement sa joue pour signifier que je le savais. « Je n’en doute pas Simon. Je ne doute jamais de toi, peu importe la situation. Et Aiden a intérêt à t’aider à devenir un vampire super balaise, sinon, c’est moi qui irait lui botter ses fesses. Puis tu sais, lors d’un combat entre toi et moi, sans arme, j’ai quasiment aucune chance vu ta force à mains nues. Alors je ne doute pas que te débrouilles, et plus encore que tu ne dois le penser toi-même. » dis-je alors en me reculant, croisant son regard. Car s’il y avait une chose que je regrette chez Simon, c’est qu’il ne se croit jamais assez fort. Je le connais, et moi je sais qu’il est beaucoup plus fort qu’il ne peut lui arriver de le prétendre. Il se sous-estime et j’espère qu’un jour, cette tendance changera.

Quand il s’amusa avec moi, disant qu’il ne pouvait pas garantir que sa langue fourche et vende mon secret vestimentaire, je ne pus m’empêcher de lui donner un coup de poing gentillet dans l’épaule avant de rouler des yeux, plus amusée qu’autre chose   « Tu as plutôt intérêt à garder mon secret sinon... » Mon sourire se fit malicieux alors que je le regardais dans les yeux avec ma lueur de vengeance   « Tu sais qui t’attend. Le châtiment ultime. » dis-je en remuant les doigts, le menaçant de lui faire des chatouilles si il vendait la mèche. Bon d’accord, ce n’est pas une vengeance terrifiante, mais quand même, quand on n’aime pas cela, c’est plutôt un sacré châtiment quand on y pense.

Quand il énonça le fait que je me moquais de ses capacités à trouver des noms et se mit à bouder, je fondis immédiatement. J’approchais mon visage du sien et vint embrasser à nouveau sa joue avant de le regarder dans les yeux en faisant mon regard de cockers battus   « Ne me boude pas s’il te plaît mon Simon à moi que j’aime énormément. » Quand il reprit son sérieux, je me mis à sourire, sachant pertinemment qu’il ne me boudait pas en vrai. « En effet, j’aime beaucoup. Même si cela fait plutôt plagiat, mais bon, au pire, on s’en fiche. Cela a la classe. ».

C’était peut-être bête, mais j’aimais beaucoup quand il me prenait dans ses bras. Il y avait un sentiment sécuritaire là-dedans, de protection mais aussi de retour comme un sentiment d’auparavant. J’avais l’impression de retrouver nos moments comme auparavant. Et je devais bien reconnaître, que j’aimerai que cela dure plus longtemps. Comme s’il l’avait compris il m’avait gardé un peu plus longtemps qu’il l’aurait dû dans ses bras, non pour me déplaire, au contraire.

Et il faut dire que j’en avais vraiment besoin maintenant que je venais de lui dire ce que j’avais sur le cœur, ce qui me pesait et que je n’avais pas encore réussi à faire sortir. Mes mains d’ailleurs s’agitaient seules sur le tissus sous nos corps, alors que mon cœur battait la chamade, j’étais tellement nerveuse de sa réaction et celle-ci ne se fit pas attendre longtemps. Dans un silence, il prit mes mains pour mieux venir me serrer dans ses bras dans ce même silence. Mon visage était enfoui dans son cou, et il n’avait beau ne plus avoir d’odeur depuis qu’il était vampire, je ne pouvais m’empêcher de sentir le parfum qu’il avait dû mettre, m’enivrant de celle-ci qui avait un ton apaisant. Je ne voulais pas quitter ses bras, j’en avais besoin pour calmer les larmes qui s’étaient aussitôt mise à couler sur mes joues. Quant à moi, je venais le serrer d’avantage encore, enfouissant toujours plus mon visage dans son cou, me sentant peu à peu apaisée.

Il prit enfin la parole, susurrant à mon oreille ce qui me faisait frissonner de sentir son souffle dans mon cou. Les larmes redoublèrent d’intensité quand il énonça le fait qu’il m’en a voulu, je le savais, mais l’entendre le dire n’a pas le même effet. Il savait cependant pourquoi je l’avais fait, et même lui aurait fait la même chose, pourtant je ne pouvais m’empêcher de m’en vouloir pour tout cela. Mon regard embué par les larmes, se plongeait à présent dans ses pupilles sombres que j’avais à tant de reprise contemplé par le passé. Mon cœur se serrait dans ma poitrine alors que j’osais lui répondre   « Je comprends tout à fait que que tu m’en veuilles, car tu ne sais même pas à quel point je peux moi-même m’en vouloir de l’avoir fait. Je m’en veux de t’avoir privé de bien des choses, tu ne sais pas comment. Mais je ne pouvais pas vivre sans toi, cela m’était tout bonnement impossible. Tu fais partie de ma vie depuis si longtemps maintenant, tu es ma famille, tu es mon meilleur ami. Et sans toi… j’ai fait un choix purement égoïste, je le conçois, mais je referai le même. Car vivre sans toi, sans mon ancre dans cette vie, j’en serai incapable. » parvins-je à articuler entre deux sanglots.

Il rattrapa mes mains, les serrant à nouveau, et je ne manquais pas de faire la même chose, profitant de ce contact sans rompre mon regard du sien. Toutefois, quand il énonça qu’il était lui aussi mort de peur, j’enlevais une de mes mains des siennes pour venir caresser doucement sa joue, tentant tant bien que mal de reprendre ma respiration avant de lui répondre sans rompre mon regard plongé dans le sien. « Maintenant tu es certes immortel et moi mortelle mais cela n’empêchera jamais que tu seras toujours mon meilleur ami. Que je serai toujours là pour toi, car j’ai besoin de toi chaque jour pour continuer à avancer. Alors non, tu ne seras jamais un monstre à mes yeux ; je ne te chasserai jamais, je ne te ferai jamais aucun mal. Tout simplement parce que j’en ai déjà fait assez par le passé et que te voir souffrir m’est insupportable Simon. Je ne m’éloignerai jamais de toi tant que tu voudras de moi dans ta vie. Aussi longtemps que tu tiendras à moi et me voudras près de toi, je serai là. Sois en sûr. » Je savais qu’il avait peur, peur de devoir un jour marcher sans moi à ses côtés. Et je voulais le rassurer à ce sujet. Ma main alors présente sur sa joue, je la descendis doucement jusque sur son torse, la posant à plat sur son cœur alors que mon propre cœur battait la chamade. Mon regard planté dans le sien, j’articulais enfin, d’une voix qui se voulait rassurante et douce malgré mes précédents sanglots encore perceptibles dans celle-ci. « Même le jour où je ne serai plus là pour marcher à tes côtés, je serai toujours présente auprès de toi. Je serai toujours là, dans ton cœur Simon. Tu m’auras toujours quelque part en toi, il te suffira de te rappeler, de ne jamais m’oublier malgré les années. Je ne t’abandonnerai jamais tant que tu te rappelleras de moi. » dis-je, une larme roulant sur ma joue, sous l’émotion du moment.


by .ANGELUS




My heart is yours, my lips are yours.

My half  I had a choice to do. And I choose you. Because I love you since the first time I saw your eyes, my heart became yours. I'm in love with you. I want to be with you and nobody else. But I'm scaring that you don't love me in the same way that I do. I'm not strong enough to tell you what I feel and take risk to ear a "Not me".

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
- Shadowhunters -




Re: [terminé][flash-back] I think we need to talk |Clarissa&Simon
Mar 28 Mar - 17:57
          




I think we need to talk

Clarissa Fray & Simon Lewis
Simon doutait de lui. C’était quelque chose qu’il avait toujours fait et qu’il ferait surement toujours un peu. Quoi que ses proches puissent dire, quoi qu’ils puissent faire, Simon doutait de lui. Et encore plus maintenant qu’il n’était pas sûr des capacités qu’il pouvait avoir. Mais il se soignait. Il essayait de changer les choses, il essayait de se voir autrement que le mec qui ne savait rien faire de ses dix doigts et qui, avant tout cela, se dirigeait vers une carrière bien sympathique de comptable. Chose qu’il avait choisi plus par défaut que par réelle envie d’ailleurs. Qui voudrait être comptable le reste de sa vie, franchement ? Pas vraiment son cas. Mais c’est quelque chose qu’il avait réalisé quelques temps avec sa transformation. Depuis un mort vivant avait quelque peu changer sa manière de pensée. Sur lui-même et sur ce qu’il allait faire de sa vie. La deuxième était encore en court de concertation entre lui-même et sa conscience mais il était clair qu’il ne pourrait pas faire des choses normales. Qu’est-ce qu’était la normalité de toute façon ? Un rire s’échappa tout de même de ses lèvres aux paroles de sa meilleure amie et à la mention d’Aiden.

- Oui enfin, j’suis pas certain qu’Aiden te laisse lui botter les fesses, commença-t-il avec un sourire en coin, imaginant la scène dans un coin de sa tête. Et si tu veux bien, on ne va pas tenter l’expérience. Je n’ai pas envie de te faire mal, rigola-t-il à moitié avec une grimace sur le visage.

Il connaissait assez Clary pour savoir qu’elle pensait ce qu’elle venait de dire. Elle lui avait répété assez souvent pour lui faire entrer dans le crâne pour qu’il le sache. Il le savait mais n’arrivait pas à appliquer la chose. C’était comme tout d’ailleurs. Simon connaissait des tonnes de trucs, connaissait des choses mais avait toujours quelques doutes quant à la transmission. C’est principalement pour cela que Simon fermait sa bouche quand les gens parlaient d’un sujet qu’il maîtrisait. Par peur de se faire moquer, par peur de se faire remballer, par tout un ras de petites peurs qui l’empêchait d’intervenir. Et ça, Clary le savait. Il lui arrivait même qu’elle le pousse à parler afin qu’il puisse exprimer les choses. Et c’est pour cela que Simon aimait Clary. Pour ça et pour beaucoup d’autres choses aussi.

Il reprit contact avec la réalité quelques secondes plus tard, haussant un sourcil après sa dernière intervention sur le fait de garder le secret de son amie. Il aimait beaucoup ses moments-là, ces moments qui lui manquaient d’ailleurs. C’était le premier en plusieurs semaines et s’il devait être honnête avec lui-même, Simon en voulait plus. Il savait cela compliqué mais ces moments tous les deux lui manquaient beaucoup et savoir que Clary voulait encore passer du temps en sa compagnie le rassurait. Parce que ça aussi, Simon en doutait. Et cela, même s’il savait que les doutes n’étaient pas fondés. Mais on ne soignait pas un névrosé en lui répétant les choses plusieurs fois. Et puis, faudrait lui répéter un nombre incalculable de fois vu qu’il allait vivre encore bon nombre d’année et qu’il douterait de lui encore bon nombre d’année. Un rire s’échappa de ses lèvres après la menace, pas du tout menace de la jeune femme, le faisant même tomber en arrière. Rire faisait du bien aussi. Il n’avait pas ris comme cela depuis qu’il avait été transformé. Il n’avait pas ri tout court depuis que Camille l’avait fait enlevé quelques semaines auparavant. Ce qui était assez triste quand on savait que Simon était toujours d’une humeur assez joyeuse quand on ne lui cassait pas les pieds.

- Même pas peur, répondit-il en se redressant doucement, une lueur amusée dans les yeux et un sourire en gâteau d’anniversaire sur les lèvres.

La suite des mots de Claryssa lui amena un pincement au cœur. Ces mots « mon Simon à moi que j’aime énormément. » n’avait pas le sens qu’il aurait voulu qu’ils aient. Simon aimait sa meilleure amie depuis des années maintenant et garder ses sentiments était quelque chose qu’il faisait très bien. Et puis comme ce n’était pas quelque chose dont il parlait ouvertement, il n’était pas certain que la jeune femme l’ait remarqué. S’il devait être honnête avec lui-même, il espérait qu’elle ne l’ait pas remarqué. Parce que cela voudrait dire beaucoup trop de choses auxquelles il ne voulait pas penser. Garder ses sentiments pour lui était déjà bien assez compliqué comme ça, il ne pourrait pas gérer le fait que Clary le regarde autrement. C’était hors de question. Merci mais non merci. Il préférait encore retourner voir Camille plutôt que ça… Enfin, peut-être pas quand même mais l’intention était là. Il ne voulait pas que cela arrive et serait près à garder ce secret pendant encore longtemps pour ne pas briser ce qui se trouvait entre lui et Clary… Même si cela lui faisait plus de mal que de bien.

- Fait pas cette tête, j’vais finir par craquer, plaisanta-t-il doucement avant de se secouer la tête. On s’en fiche du plagiat, c’est un nom qui envoie. Il est classe et sera reprit par beaucoup d’hommes martyrisés !

Un rire avait appuyé ses paroles avant qu’il ne reprenne un visage plus sérieux. Les choses avaient été dites et c’était peut-être mieux ainsi. Il se sentait peut-être un peu plus léger que lorsqu’il était entré dans la pièce. Savoir que Clary connaissait son point de vue sur ce qu’il s’était passé le rassurait un peu. Et savoir qu’elle ne lui en voulait pas non plus lui enlevait un poids sur les épaules. Mais s’il lui en voulait, ce n’était pas au point de lui faire la tête pendant des siècles. Il lui en voulait pour avoir pris la décision mais il ne lui en voulait pas de lui avoir sauver la vie. Un peu contradictoire mais tout à fait Simon Lewis. Il devait juste s’ajuster aux nouvelles choses qui s’ouvraient à lui et qui se fermaient à lui. Le vampire avait serré plus fort en entendant les mots de la jeune femme, lui faisant comprendre qu’il était là.

- Je t’en veux sans t’en vouloir, Clary. Je t’en veux dans le sens où t’as choisi pour moi, t’as fait de moi un vampire sans savoir si cela allait marcher ou non. Et dans un autre sens, je ne t’en veux pas. Parce que tu m’as, en un sens, sauvé la vie. Et pour ça Clary je ne t’en veux pas. Parce que j’aurais été égoïste de la même manière. J’aurais choisi cette voie pour toi aussi. Et même si cela voulait dire vieillir sans te voir vieillir à ton tour, avait-t-il murmuré en réponse alors qu’il avait pris ses mains.

Mettre des mots sur ce qu’il ressentait était libérateur. A qui aurait-il pu en parler de toute façon ? Il n’y avait pas grand monde avec qui discuté et il n’était pas vraiment question pour lui d’en parler à sa mère. Sa mère qui continuait d’ailleurs à s’inquiéter. Simon ne savait d’ailleurs pas comment faire pour lui faire comprendre qu’il allait bien. Mais ne s’était pas réellement le sujet de conversation du moment et il se concentra sur les mots que sa meilleure amie avaient sortis après les siens. S’il était honnête avec lui-même, les yeux lui piquaient et il sentait maintenant les larmes lui coulait sur les joues. Vraiment, cette conversation allait terminer en un partage de mouchoirs…

- J’ai pas envie… J’ai pas envie de te voir vieillir et te te voir t’éteindre sans rien faire Clary, répondit-il doucement en attrapant la main de la jeune femme qui se trouvait sur son torse. Je n’ai pas envie de te perdre et de rester derrière. Et ça même si je me souviens de toi, continua-t-il sur le même ton avant de sourire doucement, reprenant un peu contenance. Mais on en est pas là hein ? Tu vas pas disparaître demain n’est-ce pas ? plaisanta-t-il pour détendre un peu la conversation.



Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Runic Girl

Je suis ici depuis le : 03/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Katherine McNamara . J'ai actuellement : 18 ans mais déjà : 6962 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 4255 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Tanya & Katerina .Je n'ai qu'un but dans la vie : : veiller sur ceux que j'aime. . Pour cela, je réside actuellement : à l'institut de NY tout en étant d'une humeur : heureuse. . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

UNCONDITIONAL LOVE
Jace... Nous nous sommes éloignés l'un de l'autre pour de multiples raisons, et pourtant, quoi qu'on y fasse, quoi qu'on dise, on se retrouve de nouveau attiré l'un par l'autre. J'ai découvert pourquoi de mon côté. Je sais que je suis amoureuse de toi depuis le premier jour où j'ai croisé tes magnifiques yeux vairons. Maintenant j'ai juste peur. Peur que ce que je pense être réciproque ne le soit pas, peur de franchir l'étape qui me poussera à te confier mes sentiments pour au final ressentir à nouveau ce vide m'envahir.

ANCHOR IN THIS WORLD
Simon... Nous deux, nous avons traversé tellement de choses, tellement de moment drôle, triste, joyeux, énervant. Nous nous sommes relevés encore et toujours et nous le ferons à nouveau. Oui je ne suis plus avec toi, mais c'était pour ton bien, et le mien. Mais cela ne veut pas dire que je ne t'aime pas. Tu seras toujours l'un des êtres les plus importants dans mon coeur. Absolument toujours. Tu restes toujours dans ma vie, dans mon cœur, et je tiendrai toujours à toi plus qu'à ma propre vie.


Journal intime
Mon statut: En proie aux doutes...
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: [terminé][flash-back] I think we need to talk |Clarissa&Simon
Dim 2 Avr - 18:42
          




« I think we need to talk. »
feat. Simon Lewis


Il y avait une chose que j’ai toujours aimée en compagnie de Simon, c’est sa joie de vivre et sa facilité à me faire rire d’un rien. Même dans les situations les plus dures et complexes il savait me faire sourire. Nous avions un point en commun tous les deux, lui comme moi sommes orphelin de père, et les journées de la fête des pères étaient dures à vivre. Mais ensemble, nous savions les remonter, rigoler et passer une journée agréable, même quand les autres enfants jouaient avec leurs propres pères là où nous, nous nous avions nous. Il a toujours été mon soutien indéfectible dans ce monde, celui sur qui je pourrais toujours compter peu importe les épreuves que nous aurons à traverser et à vivre. C’est d’ailleurs mon besoin constant de lui qui m’avait poussé à faire le choix qui marqua la fin de sa vie d’humain. Mais si on me le proposait à nouveau, je le ferai encore une fois, car ma vie sans mon meilleure amie, je ne l’imagine tout simplement pas. Et quand bien même mon choix nous avait poussé sur deux natures différentes, notre lien en restait inchangé et ce serait toujours le cas.

Et nos changements de vie nous ont conduits à des rencontres parfois inattendues. Aiden faisait partie de ces rencontres et je ne regrettai pas une seconde de l’avoir croisé. Il avait été gentil avec Simon, avec moi, toujours là pour m’accueillir et m’écouter parler de mes soucis mais aussi pour m’amuser. Mais il n’y avait pas seulement cela. Il était un ami auquel je tenais déjà énormément et auprès duquel je me sentais protégée. Il faut dire que quand il m’appelle « son petit chaton » cela me fait fondre, je trouve cela mignon cette façon d’être avec moi, même si c’est comme si j’étais une petite chose précieuse et fragile à ses yeux. J’espérais cependant qu’il entraînerait vraiment Simon au maximum, car je ne pourrai pas faire grand-chose quant à moi pour cela. Bien entendu que je pourrai parfois m’entraîner avec lui, pour qu’on progresse tous deux, mais cela ne l’aidera pas sur ses capacités vampiriques. Toutefois, je fais confiance en Aiden et en Katerina pour l’aider là où moi je pourrai échouer, et surtout pour être là pour lui, même quand je ne serai plus là pour être son soutien.

Je m’étais alors mise à rire en écoutant Simon énoncer l’idée qu’Aiden ne me laisserait jamais lui botter les fesses. A vrai dire, il avait entièrement raison, j’en suis totalement incapable, une novice contre un vieux vampire franchement. Mais j’aimais l’idée que je me faisais de lui mettre un jour une fessée en quelque sorte s’il n’entraînait pas Simon au meilleur de sa forme. Mais quand Simon énonça l’idée qu’il avait peur de me faire mal, cela me fit en quelque sorte rougir. J’avais toujours aimé sa tendresse à mon égard, et son air protecteur même quand il n’était encore qu’une brindille lorsque nous étions enfant.  D’une main je venais caresser doucement sa joue, mon regard planté dans le sien tendrement, un doux sourire sur mes lèvres « En effet Aiden ne me laisserait pas gagner et je n’ai aucune chance contre lui, mais c’est pour le principe Simon, tu vois ce que je voulais dire. Et je sais que tu ne veux pas me faire de mal, tout comme je n’aime pas t’en faire. Puis, nous sommes là pour nous protéger l’un l’autre, pour toujours. ».

Il faut croire qu’avec les années, mes menaces ne lui faisaient plus peur, mais alors pas du tout puis qu’il m’annonçait de but en blanc qu’il n’avait pas peur. Cela me fit rire à y penser, car il fallait bien que je reconnaisse que je ne faisais absolument pas peur et que comme je venais de lui dire, je ne lui ferai jamais de mal alors, mes menaces tombaient à l’eau. Dans un haussement d’épaule suivit d’un gloussement qui s’échappa de mes lèvres, je rétorquais alors à mon meilleur ami « Pourtant tu devrais avoir peur de la méchante et terrifiante Clarissa Fray. » dis-je avant cette fois-ci éclater complètement dans un fou rire. C’était tellement peu crédible que cela me faisait moi-même rire.

Un sourire malicieux s’échappa de mes lèvres alors qu’il me disait qu’il ne voulait pas que je continue ce regard ci, sachant qu’il allait craquer sinon. Alors je faisais tout pour le continuer un peu plus tout en intensifiant mon regard dans le sien « Justement, ne résiste pas mon Simon adoré… il ne faut pas résister. » dis-je avant de me mettre à rire doucement en l’écoutant parler. « Je n’en doute pas. Nous en ferons un symbole dans le monde entier, terrestres ou créatures obscures, tous porteront fièrement les couleurs de ce mouvement. » dis-je en brandissant mon poing fièrement avant de me mettre à exploser de rire face à cette situation assez comique à y penser.

L’entendre dire ce qu’il avait sur le cœur, même si cela n’était pas évident à entendre, était un mal nécessaire. Ainsi, tous deux avions dit ce qui nous chagrinait. Et nous pouvions repartir sur nos bases d’entant même si beaucoup de choses avaient pu changer. Même si mon cœur se serrait d’avantage dans ma poitrine, me faisant mal de savoir le mal que j’avais fait à son égard, le fait qu’il me comprenait me rassurait et surtout, m’apaisait. Le sentir me prendre dans ses bras, serrer mes mains dans les siennes pouvaient sembler simple, mais moi, j’en avais besoin à cet instant. Dans un murmure entre deux sanglots qui s’apaisaient avec difficulté, je répondais, le cœur lourd de cette conversation pourtant si essentielle alors que mes mains venaient le serrer un peu plus. « Je comprends tout à fait ce que tu ressens Simon, je comprends la bivalence car elle fut la même dans mon cas quand j’ai dû choisir. Mon choix a été lourd en conséquence, mais pour autant, jamais il ne me séparera de toi, du moins, si le temps fait bien les choses, cela ne sera pas avant un très long moment. ».

Mais quand il énonça le fait qu’il ne voulait pas me voir vieillir pour ensuite mourir, mon cœur se serra d’avantage encore dans ma poitrine. Je sais que je le forçais à affronter cela un jour, et pour cela, je m’en voudrai toujours, mais comme il l’avait dit, il comprenait et lui aussi aurait fait la même chose. Mon cœur accélérait à présent sa course alors qu’il prenait ma main présentement sur son torse « Moi non plus je n’ai pas envie de te perdre un jour, et je n’ai pas envie de te faire endurer cela Simon… Mais comme tu le dis... » Mon regard se planta dans le sien intensément alors que je caressais sa main avec mon pouce en esquissant un petit sourire « Non je ne disparaîtrais pas demain. Tu vas encore devoir me supporter pendant de très longues années à tes côtés. Et oui, je serai une plaie pendant un bon moment encore mon cher. Des années où on devra bien profiter de tout ce temps, puis cela nous laisse des perceptives d’avenir.. comme le fait que tu me porteras sur tes épaules quand je serai une vieille dame âgée et qu’on te prendra pour mon petit-fils. Encore pleins de moments d’amusement nous attendent. Toi et moi. » dis-je avec un grand sourire alors que je venais embrasser sa joue tendrement à nouveau avant de poser ma tête sur son épaule pour regarder à nouveau le film « Mais avant cela, il va falloir finir de mater la boîte de conserve du côté obscur de la Force. » lancais-je en riant suivie par lui. Je l’avais retrouvé, j’avais retrouvé mon meilleur ami et je comptais bien faire en sorte que cela reste ainsi pendant très longtemps.


by .ANGELUS




My heart is yours, my lips are yours.

My half  I had a choice to do. And I choose you. Because I love you since the first time I saw your eyes, my heart became yours. I'm in love with you. I want to be with you and nobody else. But I'm scaring that you don't love me in the same way that I do. I'm not strong enough to tell you what I feel and take risk to ear a "Not me".

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

- Shadowhunters -




Re: [terminé][flash-back] I think we need to talk |Clarissa&Simon
          



Revenir en haut Aller en bas

 
[terminé][flash-back] I think we need to talk |Clarissa&Simon

 ::  :: Rp Terminés


 Sujets similaires
-
» The big bang theory
» Académie de Mahou [Flash-Back]
» Flashback Rambo IV
» Luciole - Losing You [Reborn!]
» One Piece : Chapitre 552




Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

© SHADOWHUNTERS (2016) appartient à ses admins : Deathtime et .ANGELUS. Toute reproduction totale ou partielle est interdite. Forum optimisé pour GC.