[Terminé] That will no longer be only you and me. Now it's you, me and him. ∞ Tace

 ::  :: Rp Terminés
avatar


The New Tanya

Je suis ici depuis le : 28/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Amber Heard . J'ai actuellement : 21 ans mais déjà : 3930 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 4160 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Clary & Katerina .Je n'ai qu'un but dans la vie : : être la meilleure mère possible. . Pour cela, je réside actuellement : à l'Institut. tout en étant d'une humeur : enjôleuse. . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

SCAR FROM THE PAST
Regrets & Liars... Il m'aura fallu des années avant de réaliser le mal que j'avais fait et les erreurs que j'ai commises. Et aujourd'hui, je regrette de ne pas avoir aimé mes parents comme ils le méritaient, de ne pas avoir été la fille dont ils rêvaient. Tous mes choix et toutes ces années de mensonges et de manipulation. Je continue chaque jour de me battre contre le monstre que j'étais. On me dit de tirer un trait sur tout cela, mais ce n'est pas évident d'oublier les cicatrices de notre passé.

SOUL MATE FROM HEAVEN
Jace... Il faudrait un tout un livre pour décrire cette connexion qui nous unie. Je te connais depuis ta naissance, tout bébé tu me faisais déjà fondre. Dès le premier regard que j'ai posé sur toi, je savais que tu serais bien plus qu'un frère d'arme. Nous avons grandis ensemble, nous nous sommes toujours soutenues contre les adversités, main dans la main nous continuons à avancer tous les deux. Et même si neuf années nous ont tenus loin l'un de l'autre, mon amour pour toi n'a pas changé. Te revoir après tout ce temps n'a que davantage ravivé cette flamme que j'éprouvais déjà pour toi à l'époque. Nous pensons pareils, nous lisons en l'autre comme dans un livre ouvert, nous sommes tout simplement lié l'un à l'autre. J'ai besoin de toi pour vivre, j'ai besoin de celui que je considère comme mon âme sœur, ma moitié spirituelle. Te perdre serait la pire des choses, car je sais que si tu venais à disparaître avant moi, la mort n'aurait qu'à venir me chercher juste après.

SUNSHINE IN THE DARK
Naya... Ma fille, mon petit ange. Tu ne sais pas à quel point je peux t'aimer ma princesse. Tu es mon rayon de soleil, celle qui illumine ma vie. Un regard tourné vers toi me suffit à me sentir mieux. Tu as été celle qui m'a donné envie de changer, poussé par ton père, je suis devenue une personne meilleure. Pour toi, pour vous. N'oublie jamais ma chérie, ta maman t'aime plus que tout au monde, et elle sera toujours là pour toi, pour te soutenir et t'aider dans chacun des moments de ta vie. Car tu es ma vie. Celle qui me donne envie d'affronter le monde chaque jour rien que pour te rendre fière. Merci pour tout ce que tu as pu faire pour moi en l'espace de si peu de temps.


Journal intime
Mon statut: Célibataire.
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




[Terminé] That will no longer be only you and me. Now it's you, me and him. ∞ Tace
Mar 30 Aoû - 17:38
          




« That will no longer be only you and me. Now it's you, me and him. »
feat. Jace Wayland


Nous avons tendance à toujours avoir une ligne directrice dans nos vies, une ligne qu’on cherche à tout prix à suivre et dont on n’évite autant que possible de s’éloigner. Ma ligne directrice avait été depuis très jeune, de suivre mes opinions, de les faire régner au possible, mais toujours dans l’ombre. Très jeune, mes opinions s’étaient éloignées de la plupart des gens, de celles de mes propres parents. L’envie de me joindre au Cercle avait été des plus présentes en moi, j’avais dès lors cherché à partir pour suivre les traces de Valentin Morgenstern. Toutefois, les choses ne s’étaient pas réellement passées comme je l’aurai souhaité. J’ai tué ma mère par inadvertance, non pas que je le regrette, mais quitte à ce qu’elle meure, j’aurai préféré faire les choses d’une meilleure façon. Puis mon père, celui qui a assisté à ça et s’est fait tuer par la suite par un des acolytes de Valentin pour protéger mon secret et celui de mon oncle, ce que je n’appris évidement que plus tard. J’ai grandi en gardant mon secret, seul Lukas était au courant, et Valentin bien entendu. Ma voie était toute tracée, être une espionne, m’intégrer du mieux possible pour récolter des informations utiles à notre cause. On m’a donné l’occasion parfaite d’y arriver quand Lukas obtenu que j’intègre l’Institut de New York, pour être au plus près de l’action, et surtout, essayer d’enrôler Jace dans nos rangs. Jace, ou Jonathan-Christopher  Wayland quand je l’ai connu il y a de cela neuf longues années. Lui et moi avons grandis ensemble, nous étions inséparables comme les oiseaux, personne ne parvenait à nous éloigner l’un de l’autre. Du moins jusqu’à ce qu’il me soit arraché à ses dix ans. Cela fut la plus belle des nouvelles quand j’ai su que l’action avait lieu à New York et que je pourrai par conséquent le revoir. En même temps, je n’avais jamais oublié celui qui fut mon meilleur ami, comme mon petit frère étant jeune. Sauf que la vie avait fait les choses différemment, en vieillissant nous ne nous retrouvions pas comme de simples meilleurs amis, ce fut très vite puissant entre nous deux. L’attirance de nos corps d’adultes prit le pas, mes intentions pour le Cercle s’effacèrent en sa présence, et cette part de mon contrat, je ne pouvais me résoudre à l’accomplir. Mon cœur avait devancé ma raison, et voilà que j’étais tombée amoureuse de lui comme je n’ai jamais aimé personne. Et il me le rendait merveilleusement bien, bien entendu, je savais que jamais il ne m’aimerait du même amour que je lui vouais, mais il tient à moi et ça, je peux le lire dans ses yeux.

Toutefois, je ne sais pas ce que j’allais lire dans ses yeux quand je lui annoncerai ce que j’ai appris il y a de cela deux jours. Revenons à cette soirée, je pensais passer du bon temps avec Isabelle Lightwood, une soirée entre filles où je pourrai me lier d’amitié avec elle et en faire une autre de mes informatrices naïves. Seulement, la soirée avait été très loin de se passer comme prévu. Cette nuit-là, elle devina ce que je m’efforçais d’occulter au plus profond de moi-même. La vie. Je portais la vie. Aussitôt, nous avions décidé de quitter le club pour aller vérifier ses intuitions, et celles-ci s’étaient révélées exactes. Le test ne mentait pas. J’étais enceinte. Bien entendu, je devais en avoir le cœur net, j’avais ce besoin d’être sûre que ce n’était pas un faux positif. Malheureusement, le médecin de l’Institut après m’avoir longuement occultée hier, en est arrivé à la même conclusion. J’étais bel et bien enceinte de 8 semaines. Après tout, j’aurai du m’en douter, les signes étaient pourtant là. Les fluctuations de l’appétit, le poids pris sans que je ne mange plus, la fatigue et les nausées parfois. C’était une erreur de ma part de ne pas avoir écouté les signes. Voilà que je me retrouvais enceinte, enceinte de l’homme que j’aime éperdument mais qui tôt ou tard allait découvrir mes intentions et me haïr. Je n’avais pas le choix, il me fallait lui annoncer la nouvelle. Aujourd’hui.

Seulement, mes projets furent vite interrompus ce matin quand Maryse m’assigna une mission. Celle-ci n’était pas vraiment compliquée, mais elle allait me prendre du temps et par conséquent, retarder le moment où j’allais lui annoncer la nouvelle. Je devais emmener un objet que l’on suspectait d’être imprégné d’essence démoniaque. Bien entendu, je ne pouvais refuser une mission, il me fallait remettre à plus tard ma discussion avec Jace. C’est sans engouement aucun que je m’étais rendue à la Cité des Os avec l’objet de ma mission. Le plus long avait sûrement été le trajet jusqu’à là-bas, car une fois sur place, c’était toujours la même chose. Les frères silencieux avaient récupéré l’objet dans un silence pesant par les temps qui courent pour ma personne puis m’avaient averti qu’ils rendront leurs conclusions directement à Maryse. Ma mission était déjà finie, fort heureusement pour moi. Même si cela signifiait à présent, trouver Jace pour lui annoncer la nouvelle. Cette simple idée me noua l’estomac et me fit soupirer alors que je quittais enfin ce lieu des plus déstabilisants.

Une fois arrivée jusqu’à ma moto, je glissais ma main dans la poche de ma veste en cuir pour en retirer ma stèle rapidement. La pluie avait commencé à tomber et j’étais des plus pressées de me rendre à l’Institut, au chaud et surtout au sec. Je m’apprêtais à désactiver la rune de scellement quand un craquement dans les branchages alentour se fit entendre. Aussitôt, je me tournais alors vers le bruit, décrochant mon épée de mon dos qui se mit à briller alors que je me dirigeais à présent vers le buisson tout en lançant d’une voix sûre « Qui que ce soit. Vous êtes prié de décliner votre identité. ». L’idée même que quelqu’un soit ici à surveiller les lieux ne me plaisait guère, je me demandais alors à qui j’avais à faire, et surtout, si j’allais devoir engager le combat. Cette simple pensée me fit frémir, alors que d’instinct je posais ma main sur mon ventre. Etait-ce déjà l’instinct maternel qui parlait ? Je ne sais pas, mais je ressentais le besoin de le protéger, peu importe ce qui allait jaillir de là.


by .ANGELUS




EVERYTHING IS COMPLICATED ESPECIALLY IN LOVE

Cheat appearances I show a girl who doesn't need more than she already have. A girl who plays with boys and makes believe that they can have more with her. Whereas in truth, my heart and my soul are taken yet. By Jace, my soulmate that I love for many years and for whom, my heart beat every day.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Golden Boy

Je suis ici depuis le : 03/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Dominic Sherwood. . J'ai actuellement : 19 ans. ans mais déjà : 8843 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 7566 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Le Charismatique Aiden Bradford o/ .Je n'ai qu'un but dans la vie : : Accomplir la mission qui incombe à mon sang. . Pour cela, je réside actuellement : à l'Institut de New York. tout en étant d'une humeur : Céleste o/ . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

♥️ Clarissa - Clary, ou plutôt Clarissa car moi je l'aime ton prénom. Toi et moi on peut dire que notre relation est digne d'une attraction terrestre, des hauts et des bas tout ça pour un mélange d'amusement et de peur au fil des étapes. Cela faisait un moment que je m'étais rendu compte de mes sentiments pour toi, mais tu étais ma soeur, je devais donc lutter de toutes mes forces contre cet amour. Pourtant, j'ai eu beau faire tout ce que je voulais, je n'ai jamais pu effacer cet amour, rien ne pouvait changer cela. Dorénavant, nous avons enfin atteint l'aboutissement de notre relation, je sais maintenant que je t'aime plus que tout dans ce monde et que je veux être avec toi de tout mon coeur. Je ne sais pas ce que l'avenir nous réserve Clary, mais je sais que je me battrai pour que nous ayons un futur.♥️


♣️ Tanya - Tanya, toi et moi nous nous connaissons depuis toujours. Tu me portais dans tes bras quand je n'étais encore qu'un bébé. Tu as été ma première amie, et sans aucun doute la plus sincère. Mais toi et moi c'est encore plus que ça, c'est une symbiose d'esprits, plus forts encore que des parabatai, tu lis en moi autant que je lis en toi, tu as les mêmes envies, les mêmes goûts, nous sommes le sens littéral de l'expression âme soeur. Aujourd'hui nous avons conçu la vie ensemble, nous avons mis le meilleur de nous deux dans un petit ange. Je n'ai pas de mot pour décrire à quel point tu es importante pour moi, tu es aussi précieuse pour moi que l'est l'oxygène pour mes poumons, si je te perds, je meurs intérieurement. Je t'aime énormément Tanya Epinguer, et quoi qu'il puisse arriver, rien ne changera jamais cela. ♣️


♠️ Naya - Naya, sans doute mon plus grand accomplissement. Je n'aurai jamais pensé devenir père si tôt et pourtant maintenant que je le suis, je ne me vois pas sans toi. Tu es littéralement ma raison de vivre, je peux être triste ou bien en colère, dès que je te vois, j'oublie tout et je suis apaisé. Avant toi, je n'avais jamais eu peur de la mort, je me disais que cela faisait parti de mon travail mais dorénavant je ne veux pas mourir, je ne veux pas que tu sois comme moi, je veux que tu connaisses ton père, que tu me connaisses. N'oublie jamais que je serais toujours là pour toi, je ne t'abandonnerai jamais ma fille chérie, car il n'y a pas de mot pour décrire l'amour qu'un père a pour sa fille. ♠️

Journal intime
Mon statut: En couple avec Clary ♥
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: [Terminé] That will no longer be only you and me. Now it's you, me and him. ∞ Tace
Jeu 8 Sep - 19:46
          




That will no longer be only you and me. Now it's you, me and him.
Feat Tanya Epinguer



Tout le monde cherche dans sa vie à être le plus autonome possible, au tout début on ne se voit pas s'éloigner de nos parents, puis vient ensuite l'âge où on doit commencer à prendre nos propres décisions, où on doit commencer à avoir des responsabilités sur nos actions. Ensuite, au fil des années, on a de plus en plus de responsabilités et on se demande comment faisaient nos parents pour gérer autant de choses. Mais même si on se croit autonome, et qu'on pense pouvoir tout gérer tout seul, on se repose toujours sur quelque chose et quelqu'un, c'est comme ça, l'être humain n'est pas fait pour tout faire tout seul. Dans mon cas, je dois dire que depuis Tanya est revenue, je me repose beaucoup sur elle, énormément même pour être tout à fait franc, elle est mon ancre qui me permet de garder la tête hors de l'eau quand la vie fait tout pour me couler. Aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours pu me reposer sur elle, c'est sans doute pour ça que je compte avant tout sur elle, il faut dire qu'elle était là déjà à mon plus jeune âge, quand je n'étais encore qu'un bébé ne sachant même pas encore marché, donc forcément ce genre d'amitié se grave dans la roche. Quand vous avez ce genre d'amitié avec une personne, votre confiance pour elle est absolue, peu importe ce qu'on peut lui reprocher, vous la défendrez toujours, voilà pourquoi peu importe les avis des autres à propos de la jeune femme, je l'ai toujours défendu parce qu'eux ne savaient pas la personne formidable qu'elle pouvait être, ils ne voyaient que le côté qu'elle voulait leur montrer. La jeune femme a toujours eu comme un système de défense pour se protéger des autres, la différence c'est qu'elle est encore plus cinglante que moi, moi de par mon séjour chez les Lightwood, j'ai su m'adoucir un peu, elle, elle est restée la même que durant notre enfance à Alicante. Les gens pensent donc au vu de ses propos qu'elle est une personne méchante mais en fait ils ne voient pas la vraie Tanya, cette jeune femme douce et attentionnée, cette jeune femme qu'elle est avec moi. D'ailleurs je me suis toujours demandé pourquoi elle était comme cela qu'avec moi, et pas avec les autres. Déjà tout petit, elle n'en avait que pour moi, elle se montrait cinglante avec les autres enfants, mais avec moi elle était un vrai ange, c'était troublant mais néanmoins très plaisant comme situation.

Le souci dans toute cette belle histoire d'amitié, est que j'avais fait une découverte, une découverte qui m'avait bouleversé entièrement, comme si d'un seul coup on vous apprenait que vous avez été adopté et que les personnes devant vous ne sont pas vos vrais parents. Il y a quelques semaines de cela, j'avais vu un anneau significatif au doigt de la jeune femme, j'allais lui demander qui lui avait offert mais j'avais alors remarqué que cela ressemblait étrangement au même anneau que portait Hodge pour communiquer avec Valentin. Je m'étais donc abstenu de lui demander et j'avais gardé l'image de l'anneau en tête, je me suis consacré après aux recherches, cherchant dans les livres la description et l'image de l'anneau en question, il ne faisait aucun doute qu'il s'agissait des anneaux de communication des fées, mais la vraie question était : Pourquoi en avait-elle un en sa possession. Depuis ce moment, j'ai fait beaucoup de recherches en secret sur Tanya, j'ai déterré toute sa vie comme si une voix intérieure me disait que la réponse à ma question se trouvait dans son passé. Et de fil en aiguille, tout est devenu clair dans mon esprit, c'est surtout le meurtre de ses parents qui m'a fait comprendre, j'en suis venu à la conclusion que ce meurtre a été commis par des hommes de Valentin, mais je me suis demandé pourquoi ils auraient fait cela ? Qu'est ce que cela leur apportait de tuer ces deux personnes ? Et la réponse parut évidente dans ma tête, pour protéger Tanya, parce qu'elle travaillait pour Valentin.  J'ai voulu croire que je me trompais, mais ensuite tout s'est goupillé de manière à coller parfaitement à cette version, le fait qu'elle parte en vacances régulièrement et loin d'Alicante de surcroît. De plus, je me suis alors remémoré des paroles qu'elle m'avait dit sur Valentin justement, des paroles qui en y réfléchissant plus prouve une sorte d'admiration, une volonté commune. Il ne faisait plus aucun doute que ma meilleure amie, mon plus ancienne amie, l'une des personnes les plus importantes de ma vie, travaille pour mon père, et ce depuis longtemps. Vous n'imaginez pas ce qu'on peut ressentir quand une personne aussi importante vous a menti pendant si longtemps, vous a même trahi, et pourtant s'est amusé à vous faire des déclarations d'amour à intervalle régulier. On en vient à tout remettre en question, à se dire que tout ce qu'elle vous a toujours dit n'est qu'un tissu de mensonges et que vous ne comptez pas pour elle, vous êtes juste une mission assignée par son chef.

Dès que j'avais compris le fin mot de l'histoire, je m'étais empressé de vouloir parler à Tanya, mais malheureusement on m'avait confié une mission avant cela, j'aurais voulu refuser mais comme je l'ai déjà dit, tout le monde a des responsabilités et la mienne est de faire pourquoi je suis né, de faire ce en quoi je suis le plus doué, traquer les démons. Bien sûr, rien ne m'empêchait d’effectuer ma mission le plus rapidement possible, c'était loin d'être une mission compliquée, surtout au vu du niveau des démons que j'avais rencontré. Je n'avais donc pas mis longtemps à revenir à l'Institut et à faire mon rapport à Maryse, encore une fois le plus rapidement possible. Je m'étais ensuite aussitôt mis à la recherche de la jeune femme dans tout l'Institut, mais rien à faire, elle était totalement introuvable. C'est en allant voir Maryse une nouvelle fois que j'appris qu'on lui avait confié une mission consistant à amener un objet possiblement démoniaque aux Frères Silencieux à la Cité des Os. Je m'étais alors rué vers ma moto dans le garage et j'étais aussitôt parti en direction de la Cité des Os, à pleine vitesse évidemment, rien ne pressait vraiment, mais je voulais vraiment en avoir le coeur net à propos de cette histoire.

Je ne mis pas longtemps à atteindre l'endroit, il faut dire que cette moto de vampire que j'avais volé, marchait vraiment du tonnerre, une vraie fusée. Je sortis ma stèle et fit une rune de scellement sur la moto pour qu'à moi, on ne me la vole pas. J'étais ensuite entré dans ce lieu sombre et clairement pas accueillant, j'avais pris soin évidemment de prendre une lumière de sort pour ne pas rester dans le noir sans rien y voir. Je la sortis donc de ma poche et elle se mit aussitôt à s'illuminer d'une grande lumière blanche. Je me mis ensuite à parcourir les couloirs, rencontrant des Frères qui me demandèrent la raison de ma venue, mais ils ne purent pas me renseigner, trop occupés dans leurs recherches. C'est au bout de longues minutes de recherche, et d'un agacement croissant que je tombais enfin sur la raison de ma venue dans ces lieux, elle était là devant moi à me sourire dès qu'elle m'avait vu, moi à l'inverse je gardais un visage fermé et un regard froid comme la glace. "Je t'ai cherché toute la journée quasiment.. Je voulais te voir pour te parler d'un sujet important ! Et je te préviens, ne t'avise surtout pas de me mentir, parce que je suis dans un niveau de colère dont je ne me croyais pas capable... Ma question va être très simple... Est ce que c'est vrai.." Il fit une pause, n'arrivant même pas à dire la phrase entière tant son coeur ne pouvait pas accepter que cette question se termine par une confirmation "Est ce que c'est vrai que tu travailles pour Valentin depuis des années ? Et surtout, as-tu participé à la mort de tes parents ?.. J'aimerais te dire de me répondre non mais je veux la vérité donc dis la moi, tu me dois au moins ça..."






I'm sorry Clarissa.. It took me a long time
to accept that i love you from the beginning.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


The New Tanya

Je suis ici depuis le : 28/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Amber Heard . J'ai actuellement : 21 ans mais déjà : 3930 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 4160 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Clary & Katerina .Je n'ai qu'un but dans la vie : : être la meilleure mère possible. . Pour cela, je réside actuellement : à l'Institut. tout en étant d'une humeur : enjôleuse. . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

SCAR FROM THE PAST
Regrets & Liars... Il m'aura fallu des années avant de réaliser le mal que j'avais fait et les erreurs que j'ai commises. Et aujourd'hui, je regrette de ne pas avoir aimé mes parents comme ils le méritaient, de ne pas avoir été la fille dont ils rêvaient. Tous mes choix et toutes ces années de mensonges et de manipulation. Je continue chaque jour de me battre contre le monstre que j'étais. On me dit de tirer un trait sur tout cela, mais ce n'est pas évident d'oublier les cicatrices de notre passé.

SOUL MATE FROM HEAVEN
Jace... Il faudrait un tout un livre pour décrire cette connexion qui nous unie. Je te connais depuis ta naissance, tout bébé tu me faisais déjà fondre. Dès le premier regard que j'ai posé sur toi, je savais que tu serais bien plus qu'un frère d'arme. Nous avons grandis ensemble, nous nous sommes toujours soutenues contre les adversités, main dans la main nous continuons à avancer tous les deux. Et même si neuf années nous ont tenus loin l'un de l'autre, mon amour pour toi n'a pas changé. Te revoir après tout ce temps n'a que davantage ravivé cette flamme que j'éprouvais déjà pour toi à l'époque. Nous pensons pareils, nous lisons en l'autre comme dans un livre ouvert, nous sommes tout simplement lié l'un à l'autre. J'ai besoin de toi pour vivre, j'ai besoin de celui que je considère comme mon âme sœur, ma moitié spirituelle. Te perdre serait la pire des choses, car je sais que si tu venais à disparaître avant moi, la mort n'aurait qu'à venir me chercher juste après.

SUNSHINE IN THE DARK
Naya... Ma fille, mon petit ange. Tu ne sais pas à quel point je peux t'aimer ma princesse. Tu es mon rayon de soleil, celle qui illumine ma vie. Un regard tourné vers toi me suffit à me sentir mieux. Tu as été celle qui m'a donné envie de changer, poussé par ton père, je suis devenue une personne meilleure. Pour toi, pour vous. N'oublie jamais ma chérie, ta maman t'aime plus que tout au monde, et elle sera toujours là pour toi, pour te soutenir et t'aider dans chacun des moments de ta vie. Car tu es ma vie. Celle qui me donne envie d'affronter le monde chaque jour rien que pour te rendre fière. Merci pour tout ce que tu as pu faire pour moi en l'espace de si peu de temps.


Journal intime
Mon statut: Célibataire.
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: [Terminé] That will no longer be only you and me. Now it's you, me and him. ∞ Tace
Lun 19 Sep - 0:06
          




« That will no longer be only you and me. Now it's you, me and him. »
feat. Jace Wayland


Une peur venait m’envahir plus les jours passaient. Je craignais que Jace prenne mal la nouvelle, qu’il ne veuille plus de moi. C’était sûrement idiot à y penser, après tout, nous sommes inséparables. Mais c’est plus fort que moi, la crainte de le perdre surpasse tout. Et d’ailleurs, même si cette nouvelle-là ne l’ébranlera pas en mal, celle que je lui cache depuis longtemps va le dévaster. Je doute même qu’il m’adresse un jour la parole si la vérité venait à remonter à la surface. D’ailleurs, au plus profond de moi, je prie pour que jamais il n’apprenne tout le mal que j’ai pu commettre. Lui qui me considérait comme quelqu’un de bien ne me verrait plus du tout de la même façon, et surtout, il penserait avoir été idiot d’imaginer que j’étais quelqu’un de bien. Je le connais et il n’aurait pas tort dans ses pensées. De plus, l’idée même de le perdre me rend mal d’avance. Il fait partie de moi, une part entière qu’il ne m’est plus possible d’ôter. S’il venait à vouloir quitter ma vie, ou même à en être contraint, je ne suis pas certaine de pouvoir le supporter. Après tout, il a toujours été la personne auprès de laquelle j’étais la plus proche. Et si j’en ai la chance, il le restera jusqu’à mon dernier souffle. Du moins, à titre égal à ce petit être qui grandit en moi. Dire que dans tout cela, ce petit cadeau est arrivé. Je ne pensais pas que cela m’arriverait un jour, surtout avec mon don pour ne pas me poser et surtout aimer le seul être que je ne pourrai jamais avoir. Et pourtant, pourtant ce bébé nous unis tous les deux quoi qu’il arrive. Même s’il venait à ne plus me parler, il y aurait toujours cet être qui serait une part de lui, dans ma vie. Une façon de me consoler en quelque sorte.

Tout du long de ma mission j’avais eu du mal à me concentrer sur ce que je devais faire. Même si j’avais réussi à la mener à bien, bon il faut dire que ce n’était pas bien compliqué, je n’avais pu m’empêcher de penser à tout cela. J’étais à la fois pressée et terrifiée de regagner l’Institut pour informer Jace de la situation. J’avais été distraite de mes pensées quand un bruit s’était fait entendre près de moi alors que j’avais rejoint ma moto. Toutefois, l’inquiétude d’être observée par un démon ou autre chose retomba bien vite quand se fut Jace qui sortit du bosquet. Un large sourire se dessina sur mes lèvres, ôtant toute l’inquiétude que j’avais eu ces derniers jours. Malheureusement lui ne partageait pas mes émotions, son regard se faisait sombre et son visage glacial. Un frisson parcourut mon échine alors, pourquoi était-il ainsi tout d’un coup ? Il m’avait cherché ? Je me demandais ce qu’il voulait me dire. En colère ? Oh mon dieu.. il est au courant. Ces derniers mots eurent raison de moi. Il était au courant de mes agissements. Ce jour que je craignais depuis le départ arrivait enfin. Mais ce n’était tellement pas le bon moment. La pluie venait accentuer cette scène qui allait être des plus tourmentées et tristes mais tellement méritée. Les questions se bousculaient dans ma tête. Mais je devais la vérité, il le méritait. Je pris une grande inspiration et me risqua à plonger mon regard dans le sien, alors que ma rythme cardiaque se mettait à battre à toute rompre. « Comme tu dis Jace, j’aimerai te répondre que non, que tout ce que tu as pu entendre est faux.. Je ne sais pas comment tu as été au courant, et je ne pense pas que ce soit le primordiale dans cette histoire. ». Elle souffla un peu pour se calmer et continua « Je te dois la vérité, même si elle sera déplaisante à entendre. ». Elle reprit enfin pour aller au principal. « Je travaille en effet pour Valentin depuis des années. Et en effet.. J’ai.. j’ai participé à leurs morts. Mais je peux tout t’expliquer. Je n’ai aucune excuse je le conçois parfaitement mais je peux au moins t’expliquer. »

Il ne serait pas facile de lui expliquer, mais c’était la première fois que je racontais ma version des faits. Je me doutais qu’après cela, il ne me verrait jamais plus pareil mais il aurait au moins la vérité. « Enfant déjà j’étais témoin des propos de mon oncle.. Car oui je suis certaine que tu dois savoir pour mon oncle. Bref, j’avais assisté à des réunions à lui parlant du Cercle, j’ai déjà entendu des propos tenus par Michael Wayland, celui qu’on pensait être ton père. Valentin se cachait derrière ce masque mais je ne le savais pas. Ces paroles me paraissaient si justes. Avec le temps, je me suis rapprochée de ce courant de pensées, mais ta présence m’empêchait de complètement sombrer. Quand tu es parti, je n’avais rien à perdre. J’ai décidé de rejoindre le mouvement, du moins celui dont j’avais entendu parler. Ce jour-là, cela a été une suite d’accident. J’avais préparé mes affaires pour partir de chez mes parents, ils m’ont surpris. Sauf que dans la dispute j’ai poussé ma mère, et.. elle est tombée dans les escaliers, se brisant la nuque au passage. Ce n’était pas voulu bien entendu. Tout comme la mort de mon père. Il s’est enfui et.. et bien Valentin me faisait en quelques sortes surveiller, ou mon oncle. Quoi qu’il en soit, un des prêcheurs du Cercle l’a tué et s’est accusé du meurtre de ma mère et mon père. Bref, je suis la cause de leurs morts en effet.  » Je m’étais arrêtée pour reprendre mon souffle. Puis je regardais Jace avec attention, le regard triste « Je suis sincèrement désolée de ne t’avoir rien dit Nath.. Je ne voulais pas te décevoir, je ne voulais pas briser tout cela. Mais j’ai eu tort. Je suis sincèrement désolée... ».

Pouvais-je aborder le thème qui me trottait en tête depuis plusieurs jours ? Autant le faire maintenant, déjà que je n’étais pas sûre qu’il reveuille me voir par la suite. Je m’approchais de lui, sans pour autant le toucher, car je me doutais qu’il me repousserait. J’ai plongé mon regard dans le sien intensément et murmura « Tant qu’à révéler la vérité.. J’ai quelque chose à te dire Jace. » Je pris une grande bouffée d’air frais, alors que la pluie venait détremper mes vêtements et détruire mes boucles. « J’ai appris que je suis enceinte. Et avant que tu poses la question, je te promets que ce qui va suivre est la vérité. C’est ton enfant Jace. ». Mon regard vert se planta dans ses pupilles verrons que j’aimais que trop observer. Même si cette fois-ci, son regard était des plus glaciales. Cela me faisait mal au cœur de le voir ainsi avec moi, même si je l’avais plus que bien mérité. Je ne pouvais pas m’empêcher de me dire que je savais ce qui m’attendait quand je suis arrivée ici et lui ais menti. Maintenant, il ne me restait qu’une chose à voir. Voir comment il allait réagir à la nouvelle et surtout s’il accepterait cet enfant, même s’il était une part de moi.


by .ANGELUS




EVERYTHING IS COMPLICATED ESPECIALLY IN LOVE

Cheat appearances I show a girl who doesn't need more than she already have. A girl who plays with boys and makes believe that they can have more with her. Whereas in truth, my heart and my soul are taken yet. By Jace, my soulmate that I love for many years and for whom, my heart beat every day.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Golden Boy

Je suis ici depuis le : 03/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Dominic Sherwood. . J'ai actuellement : 19 ans. ans mais déjà : 8843 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 7566 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Le Charismatique Aiden Bradford o/ .Je n'ai qu'un but dans la vie : : Accomplir la mission qui incombe à mon sang. . Pour cela, je réside actuellement : à l'Institut de New York. tout en étant d'une humeur : Céleste o/ . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

♥️ Clarissa - Clary, ou plutôt Clarissa car moi je l'aime ton prénom. Toi et moi on peut dire que notre relation est digne d'une attraction terrestre, des hauts et des bas tout ça pour un mélange d'amusement et de peur au fil des étapes. Cela faisait un moment que je m'étais rendu compte de mes sentiments pour toi, mais tu étais ma soeur, je devais donc lutter de toutes mes forces contre cet amour. Pourtant, j'ai eu beau faire tout ce que je voulais, je n'ai jamais pu effacer cet amour, rien ne pouvait changer cela. Dorénavant, nous avons enfin atteint l'aboutissement de notre relation, je sais maintenant que je t'aime plus que tout dans ce monde et que je veux être avec toi de tout mon coeur. Je ne sais pas ce que l'avenir nous réserve Clary, mais je sais que je me battrai pour que nous ayons un futur.♥️


♣️ Tanya - Tanya, toi et moi nous nous connaissons depuis toujours. Tu me portais dans tes bras quand je n'étais encore qu'un bébé. Tu as été ma première amie, et sans aucun doute la plus sincère. Mais toi et moi c'est encore plus que ça, c'est une symbiose d'esprits, plus forts encore que des parabatai, tu lis en moi autant que je lis en toi, tu as les mêmes envies, les mêmes goûts, nous sommes le sens littéral de l'expression âme soeur. Aujourd'hui nous avons conçu la vie ensemble, nous avons mis le meilleur de nous deux dans un petit ange. Je n'ai pas de mot pour décrire à quel point tu es importante pour moi, tu es aussi précieuse pour moi que l'est l'oxygène pour mes poumons, si je te perds, je meurs intérieurement. Je t'aime énormément Tanya Epinguer, et quoi qu'il puisse arriver, rien ne changera jamais cela. ♣️


♠️ Naya - Naya, sans doute mon plus grand accomplissement. Je n'aurai jamais pensé devenir père si tôt et pourtant maintenant que je le suis, je ne me vois pas sans toi. Tu es littéralement ma raison de vivre, je peux être triste ou bien en colère, dès que je te vois, j'oublie tout et je suis apaisé. Avant toi, je n'avais jamais eu peur de la mort, je me disais que cela faisait parti de mon travail mais dorénavant je ne veux pas mourir, je ne veux pas que tu sois comme moi, je veux que tu connaisses ton père, que tu me connaisses. N'oublie jamais que je serais toujours là pour toi, je ne t'abandonnerai jamais ma fille chérie, car il n'y a pas de mot pour décrire l'amour qu'un père a pour sa fille. ♠️

Journal intime
Mon statut: En couple avec Clary ♥
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: [Terminé] That will no longer be only you and me. Now it's you, me and him. ∞ Tace
Dim 25 Sep - 19:38
          




That will no longer be only you and me. Now it's you, me and him.
Feat Tanya Epinguer



Connaissez vous l'expression "Plus haut est le sommet, plus dure est la chute" ? Non ? Pour vous expliquer du mieux que possible, disons que si on devait comparer ma confiance en Tanya à une montagne, elle serait sans aucun doute le mont Everest. Vous comprenez où je veux en venir ? Autrement dit, lorsque la jeune femme m'avait confirmé mes doutes concernant sa trahison, j'avais eu l'impression de tomber du haut du Mont Everest, comme si on me jetait dans un gouffre sans fond où je ne verrais plus jamais la lumière. Le mal que l'on ressent lorsqu'on comprend qu'une personne très proche de nous, nous a trahi, est indescriptible. C'est comme si quelqu'un enfonçait sa main jusqu'à votre coeur et qu'il s'amusait à le serrer dans tous les sens, cela vous broie le coeur. Moi qui pensait qu'elle était venue en partie pour me retrouver, je me rendais compte que tout n'avait été que mensonges, elle était là en réalité parce que mon père lui avait demandé de venir, pour nous espionner sous notre nez. C'est ainsi que je remémorais tout ce que j'avais pu lui dire de vraiment cruciale pour l'Institut et l'Enclave, j'en avais beaucoup trop dit, j'avais sans m'en rendre compte trahi l'Enclave en dévoilant trop de choses. Certes je lui faisais entièrement confiance donc je ne pouvais pas me douter qu'elle n'était en fait qu'une traîtresse, mais ce n'est pas une raison, j'avais été négligeant en parlant d'autant de choses, il faudrait que je sois plus méfiant à l'avenir. Je n'en revenais toujours pas de me dire que ma plus vieille amie travaillait en fait pour mon père alias un tueur psychotique. Comment avait-elle pu se laisser berner au point de rejoindre ses rangs ? Elle, qui avait toujours fait preuve d'une volonté de fer, s'était laissé manipulé comme une marionnette. Je comprenais néanmoins comment il avait pu faire pour la recruter, moi-même je partageais certains points avec Valentin, j'étais d'accord avec certaines de ses idées, sans doute à cause de l'éducation qu'il m'avait procuré. Etant donné que Tanya me ressemble beaucoup, il parait donc cohérent que pour elle aussi, certaines idées lui paraissaient sensées. Je ne lui en voulais donc pas d'avoir rejoint les rangs de Valentin, je lui en voulais de ne m'avoir rien dit et m'avoir menti pendant tout ce temps, moi, soi-disant son meilleur ami et l'homme qu'elle aime. Et le pire dans cette histoire, c'est que je me vantais de mes talents, mais je n'avais même pas été capable de voir que ma meilleure amie était en fait une espionne.

J'avais écouté jusqu'à le dernier mot de son histoire, je voulais savoir sa version des faits avant de laisser éclater toute ma colère, certes cela ne changerait pas le fait qu'elle m'avait trahi mais au moins je pourrais savoir les raisons d'un tel changement de camp. Effectivement lorsque j'avais découvert sa trahison, j'avais découvert celle de son oncle dans le processus. J'avais été grandement tenté de le dénoncer mais je me suis rappelé ensuite qu'il était la dernière famille restante à cette chère Tanya, et que je me refusais à lui faire ça malgré ce qu'elle m'avait fait. Néanmoins je m'étais arrangé pour qu'on retrouve des fautes qu'il avait commis, ainsi il était renvoyé de son statut de conseiller, et il n'avait donc plus aucun pouvoir pour espionner l'Enclave. Je le rendais inoffensif sans toutefois le faire exécuter, une pierre, deux coups. Elle avait raison sur le fait que depuis tout petits, nous avions été bercés dans ce genre d'idées, des idées de haine, des idées de révolution. En particulier venant de mon père, étant donné qu'il s'agissait de Valentin en vérité, j'avais aussi été affecté mais le séjour chez les Lightwood m'avait permis de me remettre sur le droit chemin, du moins sur un chemin plus convenable. Je n'avais jamais pensé au fait que j'avais pu avoir une influence sur elle, apparemment je lui avais permis de ne pas sombrer, du moins jusqu'à mon départ, je me sentais touché par cet état de fait mais cela ne pardonnait pas pour autant tout ce que sa trahison avait pu entraîner, comme par exemple la mort de ses parents. Elle avait beau faire comme si leur mort avait été un accident, en réalité elle était coupable de ce qu'il leur était arrivé, elle ne les avait pas tué exprès mais c'était tout comme vu qu'elle avait créé tous les facteurs de leur mort. Mais là où je n'en revenais pas, c'est qu'elle parlait de leur mort comme si de rien était, elle savait que son père avait été assassiné pour couvrir l'accident mais elle avait l'air d'en avoir rien à faire, comment avait-elle pu devenir cette fille sans coeur, cette fille avec ce tempérament froid et calculateur. Q'était-il arrivé à la petite fille que j'avais connu, au visage toujours souriant, ce visage radieux et cette détermination sans faille pour les causes qu'elle trouvait juste. Qu'avait-il bien pu se passer depuis mon départ il y a neuf ans de cela.

"Bon alors je ne sais même pas par où commencer... Crois moi, je comprend ce qui a pu te plaire dans les propos de Valentin, moi-même je partage certains points de vue avec lui, normal il m'a élevé en partie... Mais de là à le rejoindre, jamais, je ne comprend même pas comment tu as pu l'envisager ! Te rends-tu compte de ce que ta décision a entraîné comme conséquences ? Tu as tué tes parents.. Car oui tu as beau pensé que ce n'était qu'une suite de malencontreuses circonstances, sauf que c'est toi qui les a créé ces circonstances, tu es donc la responsable de leurs morts ! Et ce n'est pas tout, tous ces gens que tu as trahi, et surtout moi que tu as trahi.. Car non seulement tu ne m'as rien dit mais en plus toutes ces années, tu aurais pu me contacter pour me dire la vérité sur bon nombre de choses.. Comme le fait que je n'ai jamais été un Wayland, que mon père était Valentin et surtout qu'il n'était pas mort.. Mais non tu n'as rien fait, tu m'as laissé dans le mensonge... Donc comment veux-tu que je pense que tu as tenu à moi un jour ? Tu n'as fait que me mentir depuis ton retour.. Pour être franc, je ne suis plus sûr que d'une chose... La Tanya de mon enfance est morte remplacée par cette femme froide et calculatrice que je ne reconnais pas comme mon amie !". J'avais dit ces derniers mots avec une agressivité débordante dans ma voix, mais aussi une déception qu'on pouvait reconnaître sur mon ton. Je voulais qu'elle ait un électrochoc en comprenant ce qu'elle était devenu, qu'elle se souvienne de la elle petite, qui la regarderait maintenant avec dégoût si elle voyait ce qu'elle est devenue.

Je vous ai dit au tout début qu'en comprenant qu'elle m'avait trahi, j'avais eu l'impression de sombrer dans les entrailles de la Terre, alors imaginez ce que cela rajoute quand on vous apprend plus que vous allez être père, que la femme qui vous a trahi, est enceinte de votre enfant. Je vais vous le dire, c'est comme si on vous mettait en plus un gros coup de masse sur la tête et que juste après après on vous fait un bandage, vous êtes ainsi partagé entre le colère du geste et le remerciement du bandage. C'est exactement ce que je ressentais là, le partage entre ma colère pour elle, et la joie d'avoir un enfant. Surtout que j'avais énoncé plusieurs fois la pensée que si je devais finir un jour avec une femme, ce serait sûrement Tanya, donc l'idée d'avoir un enfant avec elle ne faisait que remplir un de mes désirs. Du moins, maintenant c'était plus compliqué, je ne pouvais pas passer au dessus du fait qu'elle m'avait trahi, qu'elle m'avait menti sur tout, c'était bien trop dur. Comment est-ce que j'allais faire ? Evidemment que j'allais assumer cet enfant, j'assumais toujours mes actes, il paraissait donc évident que je n'allais pas la laisser affronter cela toute seule. Mais d'un autre côté, comment jouer une équipe quand on en veut atrocement à son partenaire et qu'on ne veut plus rien avoir à faire avec. C'est un peu comme faire un câlin et repousser la personne en même temps, c'est un peu beaucoup incompatible, mais bon il faudrait que je fasse avec, il était hors de question que je déroge à mes responsabilités, et puis il me suffirait juste de réduire les contacts avec elle au minimum nécessaire pour l'enfant, un peu comme des parents divorcés en mauvais terme. Pourquoi est ce que la vie me mettait dans cette situation ? Si c'était un moyen de faire une blague, je pouvais clairement dire que le destin a un sens de l'humour totalement mauvais, pathétique même. Dire qu'il y a une semaine, si elle m'avait annoncé ça, cela aurait renforcé notre lien à un point inimaginable, mais maintenant que je savais la vérité, il n'y avait plus de retour en arrière possible, il faudrait faire avec et voir ce que l'avenir nous réserve. Une chose est sûre, la situation allait être très compliquée à gérer au quotidien, sans doute l'une des plus compliquées que la vie m'ait imposé.

"Tes promesses ne valent plus grand à mes yeux désormais.. Mais je vais te croire sur le fait que tu enceinte, et même sur le fait que c'est possiblement moi le père, car oui je ferais des tests pour être sûr ! Maintenant concernant cette nouvelle, je dois dire que tu as tout gâché, je suis content au fond de moi de devenir père, il y a une semaine j'aurais été très heureux que ce soit toi la mère.. Mais là ma colère envers toi est tellement forte que je n'arrive même pas à exprimer ma joie pour cette nouvelle, je n'arrive pas à laisser partir cette rage ! En tout cas rassure toi, je compte assumer mon rôle, j'ai toujours pris mes responsabilités donc je serais le père de cet enfant ! Par contre cela ne change rien à la situation, toi et moi, c'est fini, nous ne sommes plus amis, je vais te supporter pour le bien de cet enfant mais cela s'arrêtera là, tu n'es plus rien pour moi, nous ne sommes même plus des camarades !" dis-je sans un regret dans la voix. Je pensais tout ce que je venais de dire, certes cela ne serait pas aussi simple et je souffrirais de ne plus l'avoir dans ma vie mais il ne pouvait en être autrement après ce qu'elle venait de faire, elle avait brisé notre amitié.






I'm sorry Clarissa.. It took me a long time
to accept that i love you from the beginning.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


The New Tanya

Je suis ici depuis le : 28/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Amber Heard . J'ai actuellement : 21 ans mais déjà : 3930 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 4160 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Clary & Katerina .Je n'ai qu'un but dans la vie : : être la meilleure mère possible. . Pour cela, je réside actuellement : à l'Institut. tout en étant d'une humeur : enjôleuse. . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

SCAR FROM THE PAST
Regrets & Liars... Il m'aura fallu des années avant de réaliser le mal que j'avais fait et les erreurs que j'ai commises. Et aujourd'hui, je regrette de ne pas avoir aimé mes parents comme ils le méritaient, de ne pas avoir été la fille dont ils rêvaient. Tous mes choix et toutes ces années de mensonges et de manipulation. Je continue chaque jour de me battre contre le monstre que j'étais. On me dit de tirer un trait sur tout cela, mais ce n'est pas évident d'oublier les cicatrices de notre passé.

SOUL MATE FROM HEAVEN
Jace... Il faudrait un tout un livre pour décrire cette connexion qui nous unie. Je te connais depuis ta naissance, tout bébé tu me faisais déjà fondre. Dès le premier regard que j'ai posé sur toi, je savais que tu serais bien plus qu'un frère d'arme. Nous avons grandis ensemble, nous nous sommes toujours soutenues contre les adversités, main dans la main nous continuons à avancer tous les deux. Et même si neuf années nous ont tenus loin l'un de l'autre, mon amour pour toi n'a pas changé. Te revoir après tout ce temps n'a que davantage ravivé cette flamme que j'éprouvais déjà pour toi à l'époque. Nous pensons pareils, nous lisons en l'autre comme dans un livre ouvert, nous sommes tout simplement lié l'un à l'autre. J'ai besoin de toi pour vivre, j'ai besoin de celui que je considère comme mon âme sœur, ma moitié spirituelle. Te perdre serait la pire des choses, car je sais que si tu venais à disparaître avant moi, la mort n'aurait qu'à venir me chercher juste après.

SUNSHINE IN THE DARK
Naya... Ma fille, mon petit ange. Tu ne sais pas à quel point je peux t'aimer ma princesse. Tu es mon rayon de soleil, celle qui illumine ma vie. Un regard tourné vers toi me suffit à me sentir mieux. Tu as été celle qui m'a donné envie de changer, poussé par ton père, je suis devenue une personne meilleure. Pour toi, pour vous. N'oublie jamais ma chérie, ta maman t'aime plus que tout au monde, et elle sera toujours là pour toi, pour te soutenir et t'aider dans chacun des moments de ta vie. Car tu es ma vie. Celle qui me donne envie d'affronter le monde chaque jour rien que pour te rendre fière. Merci pour tout ce que tu as pu faire pour moi en l'espace de si peu de temps.


Journal intime
Mon statut: Célibataire.
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: [Terminé] That will no longer be only you and me. Now it's you, me and him. ∞ Tace
Dim 2 Oct - 2:33
          




« That will no longer be only you and me. Now it's you, me and him. »
feat. Jace Wayland


Pourquoi fallait-il que mes craintes se confirment maintenant ? Pourquoi avait-il fallu que tout me tombe dessus en même temps ? N’aurait-il pas été plus facile que ces nouvelles arrivent séparément. D’ailleurs, c’était assez hypocrites de dire cela, après tout, je savais depuis longtemps que tôt ou tard la vérité finirait par éclater. Seulement, je ne m’attendais pas à ce que cela arrive maintenant, et comme cela. J’avais au fond, imaginé que ce serait moi qui annoncerait la vérité à Jace, même si je ne me résolvais jamais à le faire, trop terrifiée à l’idée qu’il me haït. Sauf qu’aujourd’hui, tout ce que je m’étais efforcée de bâtir s’écroulait sous mes pieds comme un vulgaire château de cartes qu’on aurait balayé d’un coup de main. Mais tout ce qui arrivait à cet instant, dire que je ne l’avais pas cherché aurait été mentir et pur hypocrisie. J’avais menti à tous, et surtout, j’avais menti au plus important à mes yeux, l’homme dont j’étais éprise et de qui je portais aujourd’hui l’enfant. Toute ma vie n’avait été que mensonge, je m’étais efforcée à construire une illusion tout autour de moi, laissant croire aux yeux des autres des choses totalement fausses à mon sujet, que ce soit sur mes actions, ma personnalité ou mon passé. Pourtant, il y avait des choses réelles sur lesquelles je n’avais jamais menti, et dont j’en étais incapable d’ailleurs : mon amour pour Jace, fraternel, amical et passionnel. Toutes les fois où je lui avais dit à quel point je tenais à lui et que je l’aimais, je n’avais jamais menti, c’était bien la seule personne avec qui j’ai été sincère sur mes sentiments et sans cacher qui j’étais du moins.. Si on oublie la grosse partie qu’est mon statut de membre du Cercle. Je ne pense pas qu’il sera un jour en mesure de me pardonner, c’est quasiment mission impossible, mais une chose est sûre, je compte changer, réellement. Je n’ai pas l’envie d’être ce monstre que j’étais et que je suis encore actuellement, je veux être quelqu’un de meilleur, et j’espère pouvoir lui faire comprendre cela. Que je compte changer pour lui et le bébé.

Tout ce qu’il était d’une cruauté sans nom au fond, mais aussi d’une vérité plus que réaliste. Il disait vrai dans tout ce qu’il disait. Même si suivre le courant de Valentin ne m’étonnait pas quand on connait mon entourage, mais de là à réagir ainsi à la mort de mes parents. De là, à faire comme si cela ne me touchait pas. Pourquoi réagissais-je ainsi ? Après tout, c’était eux qui m’avaient donné la vie et pourtant, je faisais comme s’ils n’avaient été que de simples géniteurs alors qu’ils m’aimaient plus que tout quant à eux. Et je lui avais menti, à lui sur des choses le concernant personnellement. Je ne savais pas à cet instant ce qui était le pire venant de moi, tout était mélangé, tout semblait si horrible au fond. C’était donc ce que j’étais devenue ? Une fille froide et calculatrice ? Au fond, il avait raison, je n’étais plus cette petite fille qui riait aux éclats enfant, celle qui prenait plaisir de tout et croquait la vie à pleines dents ? Dire qu’elle avait disparue totalement serait mentir, tout comme dire que seul le départ de mon meilleur ami, de ma moitié en était la cause. Cette petite fille était seulement coincée quelque part derrière cette carapace de pierre au tempérament monstrueux. D’ailleurs, ses paroles dites sur un ton agressif comme jamais je ne l’ai entendu venant de lui me firent l’effet d’un électrochoc. Qu’étais-je donc devenue ? Ce n’est pas ce que je voulais, ce n’est plus ce que je veux, je ne veux pas ça pour mon enfant. « Comment ai-je pu l’envisager ? C’est simple, quand mes parents n’étaient pas là, je passais mon temps avec mon oncle, je passais mon temps avec toi, sauf que ton père était souvent là. J’écoutais, j’étais plus vieille, je ne comprenais pas tout, mais j’adhérais étrangement avec ce qui était dit. C’était comme si ce qu’ils disaient étaient en accord avec moi. J’ai fini par me calmer, je le voulais vraiment. Mais quand tu es parti, j’ai tourné le dos à mes parents, je ne voyais plus l’intérêt d’être prêt de personnes qui ne me ressemblaient pas. ».

Je repensais à ceux que j’avais par le passé qualifiés de géniteurs et sentis les larmes couler sur mes joues. Comment pouvais-je penser cela de mes parents ? De ceux qui malgré tout avait voulu me protéger et m’empêcher de gâcher ma vie ? Comment pouvais-je me montrer si abjecte vis-à-vis de ceux qui m’ont aimé plus que tout et chérie alors que je n’étais que déception à y repenser ? Je n’avais été qu’un monstre de réagir ainsi, un être horrible qui ne mérite même pas qu’on m’ait aimé un jour. Les larmes coulaient à présent à flot sur mes joues alors que je réalisais l’être que j’étais il y a encore peu. Si le souhait de Jace avait été de me faire avoir un électrochoc, il avait gagné. La voix tremblotante de sanglots, j’essayais tant bien que mal de continuer. « Mais… ces personnes elles m’aimaient malgré ce que j’étais. Elles ont voulu m’empêcher de gâcher ma vie et de commettre l’irréparable et pourtant, je les ai considérés comme des moins que rien. Je suis un monstre, et encore le mot est faible. A quel moment ais-je tant dévié ? Je ne me reconnais même pas. Je n’étais pourtant pas comme ça enfant… je ne crois pas du moins. Si seulement je pouvais encore leur parler, si seulement je pouvais leur demander pardon pour le mal que je leur ai fait. Seulement ce n’est pas possible… plus rien n’est possible pour rattraper les choses. ».

Je comprenais tout  à fait la colère de Jace à cet instant, je lui avais menti pendant si longtemps et sur tellement de choses graves, que c’était normal de ressentir cette rage à mon égard. C’est avec la plus grande des difficultés que je tâchais de reprendre en essayant de contrôler les sanglots dans ma gorge. « Tout te dire. Cela parait si simple dit ainsi. Mais ce n’est pas si simple Jace. Bien entendu que j’aurai voulu te dire tout cela, j’aurai aimé plus que tout, mais je savais aussi que cela signifiait te perdre. Perdre aussi les personnes qui comptaient sur moi, ou plutôt, perdre la vie car ce ne sont pas le genre de personne qui te laissent faire ce que tu veux. Mon oncle fait peut être partie de leur rang depuis très longtemps, il n’aurait pas eu le pouvoir d’empêcher mon exécution par un autre membre. Toutefois, je reconnais que j’aurai dû quand même t’en parler, du moins au moins depuis que je t’ai revu. Non pas que je cherche à me trouver des excuses, mais c’est tellement compliqué de trouver la façon de le dire, puis… A chaque fois que je songeais à le faire, je voyais cette lueur dans tes yeux, cette joie de vivre revenir. Je n’avais pas envie de te briser encore plus. Je suis tellement désolée pour tous ces secrets Jace… tellement. ».

Vint alors le moment où il doutait de ce que je ressentais pour lui. Il se demandait si j’avais réellement pensé tout ce que je lui avais dit sur mes sentiments. Il ne le croyait même plus en fait, et cette idée qu’il doute de mes sentiments pour lui me fit l’effet d’une seconde bombe. J’avais tellement manipulé mon monde qu’il en était venu à ne même plus croire si j’avais un jour été sincère dans mes dires. Ma voix eut un tressaillement alors que je plongeais mon regard dans le sien, ayant énormément de mal à soutenir son regard des plus glaciaux et meurtriers. « Pourtant, je sais qu’après tout ce que tu viens d’apprendre tu ne me verras jamais plus pareil. Mais je te promets que mes sentiments à ton égard étaient sincère. Peut-être ne crois-tu plus mes promesses, mais j’espère qu’une part de toi sais qu’au fond je n’aurai pas menti sur cela et que tu sais que c’est la vérité. Car oui, Jace, tu es le premier homme dont je suis tombée amoureuse, et tu seras le dernier. Je t’aime plus que tout, même si par mes propos et mes mensonges tout laisse présager le contraire. C’est la vérité. Mon cœur bat pour toi. Je regrette seulement de ne pas avoir su dire la vérité plus tôt et affronter ta décision de ne plus vouloir de moi. ».

Une crainte m’envahissait à cet instant, qu’il ne me croit pas à l’annonce de la grossesse. Qu’il pense que c’est encore une ineptie de ma part ou un mensonge ? La pluie battante qui s’abattait au-dessus de nous, ne m’aidait pas à me sentir un peu mieux. Au contraire, elle ne faisait qu’accroître mes tremblements, me refroidissant sur place. Mais cela n’était rien comparé aux propos tenus par Jace, d’un ton sobre mais tellement détaché qui faisait l’effet d’un tsunami. Toutefois, j’aurai du m’en douter. Après tout, comment pouvait-il encore me croire après tous mes mensonges ? Cela semblai des plus aberrants et puis cette nouvelle faisait l’effet d’une bombe, alors difficile de la croire au pied de la lettre, surtout sur l’identité du père. Mais je ne pouvais pas lui en vouloir, même si il était le seul homme que j’ai fréquenté depuis mon arrivée d’Idris. C’est en essayant de reprendre mon calme, avec énormément de difficulté que je poursuivais ses propos. « Jamais je ne te mentirai sur de telles choses. Certainement pas sur une vie innocente. Mais je comprends tout à fait tes réserves aussi profondes soient elles. Et je me plierais volontiers au test s’il le faut. Je ne veux pas que tu doutes de ses dires là, je ne veux pas que tu penses que je te mente aussi sur cette vie qui grandit. » dis-je en venant poser ma main sur mon ventre légèrement arrondi. Il n’arrivait pas à se réjouir de la nouvelle, en même temps qui y arriverait quand on apprend une première plus bouleversante encore ? Mon regard se perdit sur lui, le trouvant magnifique en toute circonstance, même si à cet instant précis il me détestait et portait sur moi un regard des plus froids. Il n’en demeurait pas moins aussi sublime qu’un ange avec ses cheveux blonds et son visage angélique.

« Je ne doute pas du fait que tu assumeras cet enfant, même si j’aurai forcément compris que tu ne veuilles pas en entendre parler.. Je suis tellement désolée pour tout le mal que je t’ai fait. S’il te plaît pardonne-moi. Je ferais tout pour changer. Je veux redevenir celle que tu as connue il y a plus de dix ans. Je veux être cette petite fille que tu aimais tant. Je ferais tout ce que tu voudras, mais je ne veux pas te perdre. J’aurai du y réfléchir avant je sais, mais… mais je ne veux pas qu’il soit trop tard. Je t’aime beaucoup trop pour supporter de te perdre. Je voudrais tant que tout redevienne comme avant, ou au moins que cela s’en rapproche. Je.. j’ai déjà quitté le Cercle, je compte changer, apprendre à aimer ceux que je n’aimais pas comme les créatures obscures.. Je veux devenir meilleure pour toi et pour le bébé. S’il te plaît aide-moi Jace, je n’ai que toi... » dis-je d’une voix suppliante. Les larmes s’étaient remises à rouler sur mes joues sans plus s’arrêter. Je ne sais pas si les hormones jouaient un rôle là-dedans ou si je changeais vraiment en essayant de redevenir celle que j’étais et en regrettant ce que j’étais devenue. Mais quoi qu’il en soit, je pensais réellement tout ce que je lui disais, je voulais repartir sur de bonnes bases, je voulais lui dire la vérité, et je lui dirais toujours à partir de maintenant. Même si je doute que mes bonnes résolutions ne le fassent pas changer d’avis à mon sujet.


by .ANGELUS




EVERYTHING IS COMPLICATED ESPECIALLY IN LOVE

Cheat appearances I show a girl who doesn't need more than she already have. A girl who plays with boys and makes believe that they can have more with her. Whereas in truth, my heart and my soul are taken yet. By Jace, my soulmate that I love for many years and for whom, my heart beat every day.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Golden Boy

Je suis ici depuis le : 03/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Dominic Sherwood. . J'ai actuellement : 19 ans. ans mais déjà : 8843 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 7566 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Le Charismatique Aiden Bradford o/ .Je n'ai qu'un but dans la vie : : Accomplir la mission qui incombe à mon sang. . Pour cela, je réside actuellement : à l'Institut de New York. tout en étant d'une humeur : Céleste o/ . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

♥️ Clarissa - Clary, ou plutôt Clarissa car moi je l'aime ton prénom. Toi et moi on peut dire que notre relation est digne d'une attraction terrestre, des hauts et des bas tout ça pour un mélange d'amusement et de peur au fil des étapes. Cela faisait un moment que je m'étais rendu compte de mes sentiments pour toi, mais tu étais ma soeur, je devais donc lutter de toutes mes forces contre cet amour. Pourtant, j'ai eu beau faire tout ce que je voulais, je n'ai jamais pu effacer cet amour, rien ne pouvait changer cela. Dorénavant, nous avons enfin atteint l'aboutissement de notre relation, je sais maintenant que je t'aime plus que tout dans ce monde et que je veux être avec toi de tout mon coeur. Je ne sais pas ce que l'avenir nous réserve Clary, mais je sais que je me battrai pour que nous ayons un futur.♥️


♣️ Tanya - Tanya, toi et moi nous nous connaissons depuis toujours. Tu me portais dans tes bras quand je n'étais encore qu'un bébé. Tu as été ma première amie, et sans aucun doute la plus sincère. Mais toi et moi c'est encore plus que ça, c'est une symbiose d'esprits, plus forts encore que des parabatai, tu lis en moi autant que je lis en toi, tu as les mêmes envies, les mêmes goûts, nous sommes le sens littéral de l'expression âme soeur. Aujourd'hui nous avons conçu la vie ensemble, nous avons mis le meilleur de nous deux dans un petit ange. Je n'ai pas de mot pour décrire à quel point tu es importante pour moi, tu es aussi précieuse pour moi que l'est l'oxygène pour mes poumons, si je te perds, je meurs intérieurement. Je t'aime énormément Tanya Epinguer, et quoi qu'il puisse arriver, rien ne changera jamais cela. ♣️


♠️ Naya - Naya, sans doute mon plus grand accomplissement. Je n'aurai jamais pensé devenir père si tôt et pourtant maintenant que je le suis, je ne me vois pas sans toi. Tu es littéralement ma raison de vivre, je peux être triste ou bien en colère, dès que je te vois, j'oublie tout et je suis apaisé. Avant toi, je n'avais jamais eu peur de la mort, je me disais que cela faisait parti de mon travail mais dorénavant je ne veux pas mourir, je ne veux pas que tu sois comme moi, je veux que tu connaisses ton père, que tu me connaisses. N'oublie jamais que je serais toujours là pour toi, je ne t'abandonnerai jamais ma fille chérie, car il n'y a pas de mot pour décrire l'amour qu'un père a pour sa fille. ♠️

Journal intime
Mon statut: En couple avec Clary ♥
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: [Terminé] That will no longer be only you and me. Now it's you, me and him. ∞ Tace
Lun 17 Oct - 22:44
          




That will no longer be only you and me. Now it's you, me and him.
Feat Tanya Epinguer



J'avais écouté attentivement le discours de la jeune femme, analysant chacun de ses mots pour savoir si cela était bien la vérité, essayant de me mettre à sa place. Le pire dans cette histoire, c'est que j'arrivais à me mettre à sa place, j'enrageais intérieurement de réussir à faire ça car moi je voulais lui en vouloir, je voulais rester en colère et ne pas lui pardonner. J'avais ressenti exactement la même chose en arrivant chez les Lightwood, ils avaient beau être stricts, comme tout parent chasseur d'ombre, ils l'étaient beaucoup moins que Valentin, donc je me sentais perdu, comme si je n'étais pas à ma place. J'aurais sûrement fugué de l'Institut si je n'avais pas rencontré Alec, je me suis senti tout de suite connecté à lui, il me comprenait sans que j'ai à faire d'efforts, je retrouvais un peu de Tanya en lui en somme. Grâce à lui, j'ai pu m’ouvrir petit à petit au reste de la famille, et j'ai réussi à adopter leur vision de la vie, du moins à la comprendre car je n'ai jamais oublié pour autant la vision de Valentin, on ne change pas facilement les habitudes. Surtout que du temps où je vivais avec Valentin, bien que je pensais qu'il s'agissait de Michael en fait, même petit, je remarquais à quel point il pouvait être convaincant, charismatique tel un vrai leader, il paraissait donc totalement compréhensible qu'une personne aussi perdue que Tanya ait pu se laisser avoir par ses paroles. Et puis j'étais obligé de me sentir concerné par ce qu'elle disait, après tout elle avouait bel et bien qu'elle s'était laissé aller dès mon départ pour New York, notre séparation l'avait brisé assez pour que Valentin l'obtienne telle une marionnette. Je sais bien que je n'y étais pour rien, que je n'avais pas choisi la fausse mort de mon père et donc mon adoption par les Lightwood mais je me sentais triste, comme si je m'en voulais de l'avoir laissé seule, comme si j'avais l'impression de l'avoir abandonné. Je ne dis pas que ma colère s'était évaporée car c'était loin d'être le cas mais je comprenais un peu mieux désormais ce qui l'avait poussé à faire ça, et le cheminement que tout cela avait pris. J’étais cependant déçu qu'elle se soit laissée avoir si facilement, elle avait toujours été maligne donc comment se fait-il qu'elle n'avait pas compris qu'elle rejoignait le mauvais camp et que tout ceci finirait mal.

Lorsque je la vis commencer à pleurer, mon propre esprit se divisa en deux, il y' avait la partie contente d'avoir réussi l’électrochoc, qu'elle se soit rendue compte de l'erreur monstrueuse qu'elle avait fait et qu'il était temps de revenir sur le bon chemin. L'autre partie elle, concernait surtout mon coeur, qui se brisait en mille morceaux en voyant la jeune femme pleurer, je savais que j'avais fait le bon choix mais pourtant je ne pouvais m'empêcher de ressentir une douleur en la voyant ici, je détestais la voir pleurer et aujourd'hui elle pleurait à cause de moi. Je n'aurais cru voir ce jour arriver pour être honnête, le jour où une personne indispensable à ma vie se mette à pleurer de ma faute, j’espérais au moins que cela aurait un effet dans le temps, qu'elle se mettrait à changer et que je n'ai pas fait tout ça pour rien. Je m'en voulais presque d'avoir utilisé la technique des parents, j'y avais été fort mais c'est ce qui fallait pour lui faire comprendre, il était clair qu'après tout ça, il faudrait que je rende hommage à ses parents d'une quelconque manière, pour m'excuser d'avoir utilisé leur mémoire de cette manière. Mais bon il était hors de question que je console Tanya, elle méritait de souffrir après le mal qu'elle avait fait, non seulement à moi mais à beaucoup d'autres personnes, elle n'avait pas le droit de tout faire oublier juste en pleurant, il fallait qu'elle souffre pour expier ses pêchés. Moi-même j'avais du mal à me rendre compte de toutes les conséquences que signifiaient ces années de trahison, elle avait dû faire beaucoup de mal sous les ordres de Valentin, je ne voulais même pas savoir l'étendue de tout cela, cela ne ferait que me décevoir encore plus, ce qui me blesserait davantage encore. Je ne voyais aucune bonne manière de se sortir de ce problème, ma colère ne voulait pas descendre et mon amertume était bien ancré dans mon coeur désormais, je ne voyais donc pas comment arranger les choses avec la jeune femme, elle m'avait trahi et il n'y avait aucune solution pour y remédier. Aujourd'hui serait donc le jour où je perdrais l'un des piliers de ma vie, celle que je connaissais le plus longtemps, ma plus vieille amie, mon double en somme. Les prochaines semaines s'annonçaient difficiles rien que de penser à la tristesse que cela me procurerait.

"Bien sûr qu'ils ont tenté de t'empêcher de faire une bêtise, tu crois que les enfants ont la science infuse ? Ils savaient ce qu'il adviendrait si tu prenais cette route là, ils sont morts pour toi et tout ce qu'ils ont eu comme remerciement, c'est que tu rejoignes un criminel, et que tu craches sur leur mémoire ! Je te le dis clairement, tes pleurs n'y changeront rien, tu devrais avoir honte, car peu importe tout le mal que tu as fait aux autres, à moi, le pire reste d'être la cause de la mort de ses parents et de bafouer leur mémoire ! Maintenant la vraie question est que qu'est ce que tu vas faire Tanya ? Vas-tu continuer à traîner l'héritage de tes parents dans la boue ou vas-tu enfin leur faire honneur en devenant une chasseuse respectable ?" J'avais dit ces mots en la regardant fixement dans les yeux, il n'y avait plus le regard noir, mais le visage était toujours impassible avec cette sensation de froideur dans les regard. C'état comme si désormais, nous étions séparés par un océan avec aucun moyen de traverser la distance pour se rejoindre, du moins aucune volonté de le faire de mon côté. "Tu es désolé de tout ces secrets ? Mais c'est de ta faute tous ces secrets, si tu serais venu m'en parler, je t'aurais protégé moi, jamais personne ne t'aurait fait du mal mais au lieu de ça, tu as choisi de les préférer à moi, tu m'as caché ma vraie histoire et tu as fait celle qui revenait comme si rien ne s'était passé ! Je n'ai pas de mot pour décrire à quel point ta conduite a été abominable, pathétique.. Je me fiche de tes excuses Tanya, tu devrais être fière en tout cas, toi qui admire tant Valentin, tu lui ressembles beaucoup désormais !"

J'aurais dû me douter que la conversation arriverait à cette partie tôt ou tard, la partie où on commençait à parler de sentiments, des sentiments qui nous unissent et de la remise en cause par rapport à cette trahison. Je savais qu'elle allait me dire de la croire et qu'elle n'avait pas menti sur tout me concernant, qu'elle ressentait vraiment des sentiments pour moi, et ce depuis notre rencontre. Mais comment pouvais-je la croire alors que je venais d'apprendre que je ne savais pas qui était la personne en face de moi. Tout se remettait en cause dans ma tête, tout ce qu'elle avait pu me dire depuis nos retrouvailles, des choses les plus insignifiantes aux choses les plus intimes. En parlant d'intime, il était possible qu'elle avait feint le plaisir lors de nos ébats sexuels, qu'en fait ces moments faisaient juste parti de la mission qui lui avait été confié. Valentin lui avait demandé de gagner ma confiance et de me ramener dans ses rangs, elle ne me l'avait pas dit, mais désormais il n'y avait pas besoin d'être un génie pour se rendre compte qu'il s'agissait de cela, même si je suppose qu'elle devait aussi espionner tout le monde dans l'Institut. Et dire qu'en plus de toute cette histoire de dingue, elle m'annonçait de but en blanc qu'elle était enceinte, et qui plus est de mon enfant, et elle s'attendait à ce que je la crois sur parole. Je ne doutais pas du fait qu'elle devait dire la vérité sur le coup d'être enceinte mais j'avais de sérieux doutes sur la paternité de cet enfant, après tout Tanya était connu pour être une séductrice hors pair désormais, il était donc normal de se dire que je n'étais pas le seul garçon dans sa vie. Une partie de moi était réjoui à l'idée que je pouvais être le père de cet enfant tandis qu'une autre partie appréhendait la situation, étant donné que désormais ma relation avec la jeune femme serait très tendue, il paraissait donc aberrant d’élever un enfant ensemble dans ces conditions. Elle avait même réussi à me gâcher l'annonce d'une possible paternité, elle avait définitivement détruit ma soirée, je ne voyais pas comment j'allais faire pour me remettre de tout ça, surtout après les événements avec Valentin, c'était comme si la vie faisait tout pour me briser. Je m'attendais à tout dorénavant, peut-être que j'allais apprendre un secret sur Alec, et cela ferait une blessure de plus, décidément cette année n'était pas bonne pour moi.

"Je dois dire que tu es assez culottée tout de même Tanya... Tu oses me demander de te croire après tout ça, après tout ce que je viens d'apprendre ? Evidemment que je remet tout en cause, c'est comme si il existait deux Tanya, la Tanya de façade que je pensais être la vraie, et l'autre Tanya, celle qui m'a tout caché, à moi, son soi-disant meilleur ami.. Et après ça, tu oses dire que tu es amoureuse de moi ? Une personne amoureuse ne fait pas ce que tu as fait, pas à la personne qu'elle aime.. C'est comme si tu avais brisé les fondations d'un château de cartes, les cartes sont tous les dires que tu as pu me dire, et dans ma tête, ils tombent les uns après les autres car plus rien n'a de sens désormais ! Et concernant l'enfant, je ne doute pas du fait que tu es enceinte, j'ose espérer encore que tu n'es pas au point de mentir là dessus ! Mais par contre, comment pourrais-tu être sûr que ce soit moi le père ? Tu ne vas pas me faire croire que je suis le seul dont tu es proche ? Je connais ton côté séducteur Tanya !" Je la voyais en face de moi, à seulement quelques mètres, et pourtant j'avais l'impression qu'un mur nous séparait, je ne m'étais jamais senti aussi seul de toute ma vie, je venais de perdre une partie de moi-même, une partie qui s'éloignait au fil de cette conversation destructrice.

Je sentis encore cette douleur au niveau du coeur en la voyant pleurer, comment se faisait-il que je ressente de la souffrance alors que j'étais pourtant furieux contre elle, elle avait décidément un pouvoir intense sur moi. Si je n'avais pas eu une volonté de fer, je pense que j'aurais finalement cédé et je l'aurais pris dans mes bras pour la réconforter, mais heureusement j'arrivais à garder le contrôle sur mes émotions, du moins suffisamment pour éviter de céder. Surtout que les paroles qu'elle avait prononcé n'aidait en rien à rester insensible, elle m'avait supplié de ne pas l'abandonner, de ne pas perdre notre lien, elle arrivait presque à me faire m'en vouloir. Je dis presque car cette fureur qui m'animait réussissait à éclipser tout le reste, je devais dire merci à ma colère, elle me sauvait de la culpabilité et de l'empathie en fait. Je me demandais vraiment comment cette conversation finirait, allait-on partir chacun de notre côté et lutter contre notre tristesse ? Et lorsqu'on se croiserait dans les couloirs, allait-on au moins se dire bonjour ou totalement s'ignorer ? Et si cet enfant est vraiment le mien, allait-on être assez matures pour se supporter pour le bien de l'enfant ? Je n'avais aucune réponse à apporter à tout ceci, ma tête se remplissait de nouvelles questions à chaque minute et je ne voyais pas la moindre solution à apporter. Dire que Clary continuait de me soutenir que je ne ressemblais pas à Valentin, pourtant plus le temps passait, et plus je perdais des proches tout comme lui autrefois, étais-je en train de suivre le chemin de mon père, la même déchéance à venir. Et surtout, est ce que Tanya m'avait apprécié seulement parce que je ressemble à Valentin, était-ce lui qu'elle aimait en moi et non le moi véritable ? Enfin il n’existe pas vraiment un moi véritable, je suis un mélange des Lightwood, de Valentin, et aussi d'un brin de folie d'origine inconnu. Il était possible que les personnes m'appréciant, ne m'appréciaient en fait que grâce aux gênes que m'avait transmis mon père, je tenais mon charisme de lui, et c'est ce qui attirait tant les gens. Il était peut-être temps pour moi de rejoindre la seule personne pouvant me comprendre, il avait beau être totalement psychotique, je partageais avec lui bon nombre de choses, et maintenant que la seule autre personne me ressemblant venait de me trahir, il ne me restait que lui comme lien du passé.

"Je ne sais pas quoi te dire Tanya.. Tu ne dois pas faire ça pour moi, mais pour toi, ou bien pour tes parents comme je t'ai dit ! Cela ne sert à rien de le faire pour moi, c'est fini nous deux, ce que tu as fait est impardonnable, tu aurais dû m'en parler, mais tu ne l'as pas fait, tu as fait un choix.. Moi aussi désormais je fais un choix, le choix de ne pas te pardonner, de ne plus te parler sauf pour le nécessaire, spécifiquement dans le cas de l'enfant ! Et pourquoi me diras-tu ? Parce que moi je tenais réellement à toi et continuer à te voir ne ferait que me rappeler que tu m'as trahi, donc désormais je ne te connais plus, tu n'es qu'une soeur d'armes comme les autres pour moi ! Notre lien restera désormais un souvenir, il restera dans le passé avec nos nous enfants, eux pourront l'apprécier à sa juste valeur, car moi je ne peux plus, j'en suis incapable dorénavant !" Pourquoi avait-il fallu que je fasse les recherches sur cet anneau ? Je me demandais s'il n'aurait pas mieux valu que je ne sache rien, que je reste ignorant de sa trahison, ainsi j'aurais toujours ma meilleure amie, et je ne serais pas rempli d'une colère sans limite.






I'm sorry Clarissa.. It took me a long time
to accept that i love you from the beginning.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


The New Tanya

Je suis ici depuis le : 28/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Amber Heard . J'ai actuellement : 21 ans mais déjà : 3930 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 4160 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Clary & Katerina .Je n'ai qu'un but dans la vie : : être la meilleure mère possible. . Pour cela, je réside actuellement : à l'Institut. tout en étant d'une humeur : enjôleuse. . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

SCAR FROM THE PAST
Regrets & Liars... Il m'aura fallu des années avant de réaliser le mal que j'avais fait et les erreurs que j'ai commises. Et aujourd'hui, je regrette de ne pas avoir aimé mes parents comme ils le méritaient, de ne pas avoir été la fille dont ils rêvaient. Tous mes choix et toutes ces années de mensonges et de manipulation. Je continue chaque jour de me battre contre le monstre que j'étais. On me dit de tirer un trait sur tout cela, mais ce n'est pas évident d'oublier les cicatrices de notre passé.

SOUL MATE FROM HEAVEN
Jace... Il faudrait un tout un livre pour décrire cette connexion qui nous unie. Je te connais depuis ta naissance, tout bébé tu me faisais déjà fondre. Dès le premier regard que j'ai posé sur toi, je savais que tu serais bien plus qu'un frère d'arme. Nous avons grandis ensemble, nous nous sommes toujours soutenues contre les adversités, main dans la main nous continuons à avancer tous les deux. Et même si neuf années nous ont tenus loin l'un de l'autre, mon amour pour toi n'a pas changé. Te revoir après tout ce temps n'a que davantage ravivé cette flamme que j'éprouvais déjà pour toi à l'époque. Nous pensons pareils, nous lisons en l'autre comme dans un livre ouvert, nous sommes tout simplement lié l'un à l'autre. J'ai besoin de toi pour vivre, j'ai besoin de celui que je considère comme mon âme sœur, ma moitié spirituelle. Te perdre serait la pire des choses, car je sais que si tu venais à disparaître avant moi, la mort n'aurait qu'à venir me chercher juste après.

SUNSHINE IN THE DARK
Naya... Ma fille, mon petit ange. Tu ne sais pas à quel point je peux t'aimer ma princesse. Tu es mon rayon de soleil, celle qui illumine ma vie. Un regard tourné vers toi me suffit à me sentir mieux. Tu as été celle qui m'a donné envie de changer, poussé par ton père, je suis devenue une personne meilleure. Pour toi, pour vous. N'oublie jamais ma chérie, ta maman t'aime plus que tout au monde, et elle sera toujours là pour toi, pour te soutenir et t'aider dans chacun des moments de ta vie. Car tu es ma vie. Celle qui me donne envie d'affronter le monde chaque jour rien que pour te rendre fière. Merci pour tout ce que tu as pu faire pour moi en l'espace de si peu de temps.


Journal intime
Mon statut: Célibataire.
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: [Terminé] That will no longer be only you and me. Now it's you, me and him. ∞ Tace
Sam 29 Oct - 20:38
          




« That will no longer be only you and me. Now it's you, me and him. »
feat. Jace Wayland


Vivre dans le mensonge est une chose des plus aisées. Il est simple de grandir en se disant que ce qu’on fait est la bonne voie, qu’on fait ce qu’on doit faire pour une raison noble. Se convaincre soi-même que nos actions passées étaient pour la juste cause et que cela était nécessaire pour l’avancée de nos projets est une chose aisée. Moi-même j’ai réussi à m’en convaincre, à faire comme si tout ce que j’avais pu faire depuis les dix dernières années, était ce qu’il fallait faire pour tous nous sauver. Les mots que Jace prononcés depuis tout à l’heure, faisaient sens à présent. Plus il argumentait contre moi, plus je me rendais compte de l’horrible personne que j’avais été, de l’horrible fille que j’avais été pour mes parents. C’était là le plus gros point, celui où j’aurai du ressentir de la peine, celui où j’aurai dû dire « Stop, cela suffit. ». Non au contraire, leurs morts n’avaient fait que me pousser encore plus dans les bras d’un meurtrier, m’avaient conforté d’avantage à le rejoindre. Comment avais-je pu devenir aussi abominable vis-à-vis d’eux ? Comment avais-je pu faire passer une utopie avant la propre vie de mes parents ? Il n’y avait qu’un monstre qui pouvait être capable de pareils actes. J’étais un monstre, je m’en rendais enfin compte. Il m’avait fallu presque dix années pour me rendre compte de ce que j’étais devenue, il m’avait fallu de revoir Jace, qu’il découvre la vérité pour que je me regarde enfin devant un miroir tel l’être sans scrupule que j’étais devenu. Bien entendu que maintenant que je voyais mes erreurs, que je réalisais l’ampleur de mes décisions et leurs conséquences je voulais rectifier tout cela. Je veux devenir une femme meilleure, une mère dont son enfant pourra être fière comme j’aurai dû l’être de mes propres parents. Les efforts je comptais vraiment les réaliser, montrer aux yeux de Jace que je peux être une personne meilleure, que je peux me rattraper, sans pour autant effacer les erreurs du passé car malheureusement, ceci est impossible. Mais mon but était celui-ci, être une femme meilleure, être enfin respectable pour mes parents, pour mon enfant et pour mon meilleur ami et homme que j’aime.

Toutes ses paroles, il ne me le disait plus avec le regard noir, mais bien avec son air impassible. Cet air auquel je n’ai jamais eu le droit, et qui me glace encore plus le sang que son regard sombre. C’était encore pire à y penser, car un regard noir fait ressentir des émotions, montre un lien entre deux personnes bien que mauvais. Mais là, un air si impassible, si froid, cela laisse plus présager une absence de lien, comme si le nôtre s’était rompu à l’instant où il avait appris la vérité. Mon cœur se serrait toujours plus dans ma poitrine à l’idée que peut-être jamais je ne pourrai combler à nouveau ce vide entre nos deux êtres. Cette simple idée me faisait souffrir car il est celui qui me comprend le plus, celui que je connais depuis quasiment toujours, même si j’avais caché un énorme secret qui semblait insurmontable, pour moi, il resterait toujours cet être formidable, mon meilleur ami, mon premier amour. Même si cela mettrait du temps, je ferai tout pour que la tendance s’inverse. Même si les derniers mots de celui qui est toujours pour moi, mon meilleur ami me fit l’effet d’une bombe. Valentin. Je lui ressemblais tant que cela selon lui. Etais-je vraiment comme lui ? Sacrifier ma famille pour mon intérêt premier, pour mes convictions.. mentir autour de moi alors qu’on aurait pu m’aider. Il marquait un point, je lui ressemble plus que je ne veux bien le reconnaître. Mais ai-je la force d’arrêter la machine ? De faire marche arrière, de recommencer une vie où je tâcherai d’effacer ses pêchés qui me hantent ? Je l’espère, au plus profond de moi je le veux. Car je ne veux pas voir sur le visage de la seule personne qui a réellement cru en moi, encore et toujours cet air froid comme si je n’étais qu’une inconnue à ses yeux. Je ne le supporterai pas.

C’est avec le plus grand mal que je gardais mon regard planté dans celui de l’homme que j’aimais, de mon meilleur ami de toujours. Je ne voulais pas le quitter, je voulais qu’il puisse lire en moi à chaque mot que je comptais prononcer. Qu’il puisse ainsi lire en moi comme dans un livre ouvert qui ne lui cache absolument plus rien à présent. Mon regard certes larmoyant, ne quittait cependant pas le sien, déterminé à le soutenir jusqu’au bout et à ne pas flancher. « Je veux tirer un trait avec tout ce que je faisais de mal auparavant, je ne veux plus être cette mauvaise personne. Je veux être une toute nouvelle Tanya, ou du moins être celle que tu as connue enfant, celle avec la joie de vivre et qui n’avait pas peur de dire la vérité, qui était droite dans ses bottes. Je ne veux plus être ce monstre qui a déshonoré la mémoire de ses parents. Je veux leur faire hommage, ne plus être ce monstre qu’ils ont tenté de sauver. Je ne veux plus te mentir, je veux être celle que tu as connue jadis, celle que tu aimais. Je ne veux pas être celle que tu détestes de tout ton être actuellement. Je veux juste être une personne bien Jace. Une chasseuse respectable que tu continueras à vouloir parmi tes proches. Et même si actuellement ce n’est pas le cas et tu ne l’envisages pas. Je veux que cela change, je veux tout faire pour que tu me revoies enfin comme la meilleure amie que je suis pour toi. Je ne veux plus te décevoir, je ne veux plus décevoir mes parents ou du moins leur mémoire. J’en ai fini de tout cela. » Reprenant ma respiration, je tâchais de contrôler les larmes qui s’apprêtaient à rouler à nouveau sur mes joues, je ne voulais pas paraître faible. Je ne voulais pas le décevoir, pleurer ne servait à rien. Pas maintenant quand bien même il était difficile de ne pas pleurer. « Je ne veux plus ressembler à Valentin comme tu dis. Je ne veux pas finir comme lui, je ne veux pas perdre le peu de personnes qui me sont chères. Je ne veux surtout pas te perdre toi. Oui tu m’en veux horriblement aujourd’hui, mais je te promets de me rattraper. Je te promets d’être une personne meilleure à l’avenir, de ne plus rien te cacher. Tu vas certainement me dire que c’est trop tard pour ces belles promesses, que tu ne me crois plus. Mais je compte te prouver le contraire, te montrer que je peux changer, que j’en suis encore capable et qu’il n’est pas trop tard. Je m’en fous que cela prenne des mois, des années ou même des décennies. Mais je te montrerai que je suis capable de changer et d’être celle que tu as connue, celle que tu aimais comme une sœur, comme une meilleure amie. Je veux te montrer que tu peux être fier de qui je suis. Je ne veux tout simplement plus revoir la déception que je peux lire aux tréfonds de tes yeux actuellement quand tu me regardes. ».

J’avais tenté de lui faire comprendre que j’avais certes menti sur mon passé, mais que mes sentiments étaient bel et bien réels. Que là-dessus, je ne lui avais jamais menti. Seulement il ne me croyait plus et je pouvais très bien concevoir son désarroi, qu’il ne me croit plus et encore moins sur quelque chose d’aussi important que cette grosses et sa paternité. Toutefois c’était la vérité, depuis mon arrivée d’Idris, je m’étais amusée à séduire des hommes, c’est vrai, mais je n’avais cependant jamais couché avec eux, pas une seule fois. Pour moi un seul homme comptait à mes yeux, mon ami d’enfance, mon meilleur ami, mon parabatai de cœur, l’homme dont j’étais amoureuse. Jace tout simplement. Toutefois, je doutais qu’il puisse me croire à nouveau sur tout cela, mais je ne comptais pas abandonner l’idée de le lui expliquer. Mon regard n’avait toujours pas quitté ses yeux si magnifiques même dans un pareil moment. Mon cœur battait la chamade dans ma poitrine alors que je sentais son regard perçant posé sur moi. « Je comprends tout à fait que tu ne veuilles plus me croire Jace, c’est tout à fait normal après les mensonges que j’ai dis. Mais sur certaines choses, je ne mens pas. Regardes-moi dans les yeux, et lis en moi s’il le faut, tu verras que je ne mens pas sur les paroles qui suivent. Je te connais depuis que tu es né, tu as été mon premier ami, tu es devenu mon meilleur ami, je t’ai protégé tout comme tu m’as protégé en grandissant. Nous étions si fusionnels que tu pouvais lire en moi comme dans un livre ouvert. Jamais je ne t’ai menti sur mes sentiments en grandissant. Je suis tombée au fil du temps amoureuse de mon meilleur ami, un amour innocent mais bel et bien réel au point que te voir disparaître de ma vie m’a détruite. J’avais une mission, te faire rejoindre ton père, mais ça, je n’en étais pas capable, plus je passais du temps avec toi, plus j’en oubliais tout ce qui m’avait été confié à côté car je ne voyais plus qu’une seule chose : le petit garçon que j’aimais, mon protecteur, mon meilleur ami. Je nous revoyais enfants et je ne voulais pas que tout cela s’arrête. Mes sentiments encore innocents sont devenus plus puissants, ou du moins se sont révélés. J’étais amoureuse de toi, enfin je le suis, je veux dire. Je suis amoureuse de toi Jace comme je n’ai jamais aimé quiconque. Dès l’instant où je suis arrivée à New York et que je t’ai vu, une petite part de la Tanya enfin que j’avais tenté d’enterrer il y a de cela neuf ans a refait surface. Celle amoureuse et heureuse en ta présence. Tu peux croire ce que tu veux, oui j’ai laissé les autres garçons tenter de me séduire mais depuis que je suis ici, comme je le disais je ne pensais qu’à toi. Il m’était impossible de faire quoi que ce soit avec un autre homme. Je n’en avais tout simplement pas l’envie. Alors oui, on dit de moi que je suis séductrice, et c’est vrai. Dire le contraire serait un mensonge. Mais depuis les plusieurs mois où je suis ici, je n’ai couché avec aucun autres hommes que celui que j’aime, c’est-à-dire toi Jace. Donc je comprends tout à fait que tu ne me crois pas, que tu ressentes le besoin de faire un test de paternité, je ne peux pas te le reprocher. Sauf que je te le dis maintenant, en te regardant dans les yeux : c’est ton enfant à toi, notre enfant Jace. Il n’est de personne d’autre, il n’y a personne d’autre que je n’aime comme je t’aime. Il n’y a personne d’autre que je désire comme je te désire. Il n’y a que toi que je veux, mon meilleur ami de toujours. Je n’ai jamais rien simulé avec toi, car je suis sûre te connaissant, que tu peux en être amené à penser que même mes moments avec toi étaient truqués. Or comme je te le dis, ils n’étaient pas faux. A part les mensonges que je t’ai dit, et cela prend une grosse part, je le sais, rien n’était faux. L’amour que je t’ai donné, le plaisir et la passion que j’ai pour toi, rien de tout cela n’est feint. Je n’en suis tout bonnement pas capable aussi bonne comédienne je sois. Car tout cela a existé depuis fort longtemps, tout cela est vrai et le sera toujours Jace. Tu peux croire que non, mais je te le dis. Mon amour pour toi est réel tout comme cet enfant qui est le nôtre et qui grandit en moi. ».

Alors que j’avais tout fait pour contrôler mes larmes qui voulaient à nouveau sortir jusque-là, voilà que celles-ci n’avaient pas pu s’empêcher de couler à nouveau sur mon visage face aux propos que Jace venait de tenir devant moi. Il venait clairement de me dire que cela était inutile de changer pour lui. Qu’à présent je n’étais plus rien pour sa personne, si ce n’est une sœur d’armes voilà tout. C’était comme vous enfoncer un poignard en plein cœur tout en vous regardant dans les yeux avec un air si impassible, comme si cette décision ne vous faisait absolument rien alors qu’à vous, cela vous brise le cœur en mille morceaux. L’effet d’être peu à peu détruite, chaque parcelle de vous s’envolant loin de votre corps. Ce n’était que des paroles mais c’était exactement l’impact qu’elles avaient sûr moi. Un  impact destructeur car il m’était impossible de vivre sans lui, sans mon meilleur ami. J’avais tenté de m’approcher de lui sans pour autant quitter son regard alors que le mien s’embuait peu à peu. J’avais de plus en plus de mal à le distinguer dans ce flou face à moi, un peu comme s’il s’éloignait de plus en plus de moi alors qu’au final il était tout près. La voix sanglotant à l’idée de perdre, je tentais dans une dernière complainte de lui présenter des excuses, de lui demander une seconde chance. « Jace je t’en prie ne dis pas cela. Cela ne peut pas être terminé, pas comme cela. Pas après tout ce qu’on a vécu ensemble. Je tiens beaucoup trop à toi pour que cela s’arrête. J’ai commis des choses horribles je le sais, mais je l’ai aussi dit, je veux vraiment changer. Pour toi, que tu le veuilles ou non, pour mes parents car ils méritent d’avoir enfin une fille dont ils pourront être fiers d’une certaine manière, pour ce bébé qui grandit en moi. C’est une chance, une façon de renaître avec une version meilleure de moi. Je veux que tu puisses être réellement fier de moi, que tu puisses être mon meilleur ami sans honte, que tu puisses marcher à côté de moi la tête haute. Je ne veux pas te perdre, je n’en suis pas capable, pas capable de supporter ta perte. Je ne veux pas que notre lien reste un simple souvenir qui s’effacera avec le temps, je veux qu’il soit bel et bien réel, qu’il perdure jusqu’à notre dernier souffle. Je ne veux pas que notre histoire s’arrête comme cela. Je veux me racheter une conscience, il n’est pas trop tard. Je t’en supplie dis-moi qu’il n’est pas trop tard pour cela… Qu’il y a une petite chance que tu me pardonnes. Que mes efforts pourront apaiser cette colère que tu as contre moi. Car j’ai besoin de toi pour vivre Jace, j’ai besoin de toi plus que quiconque. Tu es comme ma moitié, une moitié sans laquelle je ne peux pas vivre. J’ai besoin de mon meilleur ami, de l’homme que j’aime plus que tout même s’il en doute fortement à ce moment précis. Une petite chance, rien qu’une. Une seule et je te prouverai que je peux être celle que tu veux que je sois, celle que je dois être pour mes parents, celle que je dois être pour notre enfant. Celle que je dois être pour me retrouver enfin, moi la Tanya de notre enfance. Je t’en prie Jace laisse-moi me faire pardonner.. ». C’est la mort dans l’âme que je disais cela, car au fond, je craignais une seule chose. Qu’il ne passe pas au-dessus, qu’il ne me laisse pas une petite chance même si c’est la dernière pour me faire pardonner de mes pêchés. Les larmes ne quittaient plus mes joues à présent car plus les secondes passaient, plus je ressentais cette peur grandir en moi, me tordre le cœur à l’idée qu’il dise une fois pour toute non. Qu’il dise tout simplement Adieu à ce que nous sommes. Sans lui je suis perdue, je ne sais pas si il le sait, je ne veux pas jouer là-dessus mais pourtant c’est la vérité. Il est ma moitié, celle qu’on ne veut plus qui quitter une fois qu’on l’a trouvé. Car j’ai eu la chance de la trouver ma moitié, et sans elle, ce serait comme m’arracher une partie de moi-même qui me laisserait qu’à moitié morte et à moitié vivante.


by .ANGELUS




EVERYTHING IS COMPLICATED ESPECIALLY IN LOVE

Cheat appearances I show a girl who doesn't need more than she already have. A girl who plays with boys and makes believe that they can have more with her. Whereas in truth, my heart and my soul are taken yet. By Jace, my soulmate that I love for many years and for whom, my heart beat every day.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


The Golden Boy

Je suis ici depuis le : 03/04/2016 et on me dit souvent que je ressemble à : Dominic Sherwood. . J'ai actuellement : 19 ans. ans mais déjà : 8843 démons tués à mon actif, ce qui me vaut : 7566 points récoltés. D'ailleurs je joue aussi : Le Charismatique Aiden Bradford o/ .Je n'ai qu'un but dans la vie : : Accomplir la mission qui incombe à mon sang. . Pour cela, je réside actuellement : à l'Institut de New York. tout en étant d'une humeur : Céleste o/ . Au fait, les crédits reviennent à : .ANGELUS

♥️ Clarissa - Clary, ou plutôt Clarissa car moi je l'aime ton prénom. Toi et moi on peut dire que notre relation est digne d'une attraction terrestre, des hauts et des bas tout ça pour un mélange d'amusement et de peur au fil des étapes. Cela faisait un moment que je m'étais rendu compte de mes sentiments pour toi, mais tu étais ma soeur, je devais donc lutter de toutes mes forces contre cet amour. Pourtant, j'ai eu beau faire tout ce que je voulais, je n'ai jamais pu effacer cet amour, rien ne pouvait changer cela. Dorénavant, nous avons enfin atteint l'aboutissement de notre relation, je sais maintenant que je t'aime plus que tout dans ce monde et que je veux être avec toi de tout mon coeur. Je ne sais pas ce que l'avenir nous réserve Clary, mais je sais que je me battrai pour que nous ayons un futur.♥️


♣️ Tanya - Tanya, toi et moi nous nous connaissons depuis toujours. Tu me portais dans tes bras quand je n'étais encore qu'un bébé. Tu as été ma première amie, et sans aucun doute la plus sincère. Mais toi et moi c'est encore plus que ça, c'est une symbiose d'esprits, plus forts encore que des parabatai, tu lis en moi autant que je lis en toi, tu as les mêmes envies, les mêmes goûts, nous sommes le sens littéral de l'expression âme soeur. Aujourd'hui nous avons conçu la vie ensemble, nous avons mis le meilleur de nous deux dans un petit ange. Je n'ai pas de mot pour décrire à quel point tu es importante pour moi, tu es aussi précieuse pour moi que l'est l'oxygène pour mes poumons, si je te perds, je meurs intérieurement. Je t'aime énormément Tanya Epinguer, et quoi qu'il puisse arriver, rien ne changera jamais cela. ♣️


♠️ Naya - Naya, sans doute mon plus grand accomplissement. Je n'aurai jamais pensé devenir père si tôt et pourtant maintenant que je le suis, je ne me vois pas sans toi. Tu es littéralement ma raison de vivre, je peux être triste ou bien en colère, dès que je te vois, j'oublie tout et je suis apaisé. Avant toi, je n'avais jamais eu peur de la mort, je me disais que cela faisait parti de mon travail mais dorénavant je ne veux pas mourir, je ne veux pas que tu sois comme moi, je veux que tu connaisses ton père, que tu me connaisses. N'oublie jamais que je serais toujours là pour toi, je ne t'abandonnerai jamais ma fille chérie, car il n'y a pas de mot pour décrire l'amour qu'un père a pour sa fille. ♠️

Journal intime
Mon statut: En couple avec Clary ♥
Mes Amours, mes Amis, mes Emmerdes:
Je suis: Indisponible. Repasse plus tard !
- Shadowhunters -




Re: [Terminé] That will no longer be only you and me. Now it's you, me and him. ∞ Tace
Dim 13 Nov - 16:07
          



That will no longer be only you and me. Now it's you, me and him.
Feat Tanya Epinguer

En écoutant ses paroles, je dus me retenir pour ne pas laisser apparaître un léger sourire sur le visage, non pas parce que je lui pardonnais, loin de là même, mais juste parce qu'elle avait pris conscience de ce qu'elle était devenue et qu'elle se devait de changer, déjà rien que pour elle, mais aussi pour la mémoire de ses parents. D'autant plus que bientôt désormais, elle serait une mère, et comme tout le monde le sait, les parents se doivent de montrer l'exemple pour guider leur enfant sur la bonne voie, elle le devait donc pour son enfant aussi, pour notre enfant si je puis le dire ainsi. La seule partie où je n'étais pas d'accord dans son discours, était bien évidemment la partie où elle disait faire cela pour moi également, dans le but qu'elle puisse réintégrer ma vie. J'aurais voulu lui dire qu'il n'y avait pas la moindre chance qu'elle réintègre ma vie, que je ne voulais plus d'elle dans celle-ci, que sa trahison ne pouvait pas être pardonnée. Mais en même temps, je ne voulais pas briser la nouvelle mentalité et les nouveaux objectifs qu'elle s'était donné, j'allais donc faire comme elle, ne pas dire certaines choses, comme ça elle continuerait dans la voie du changement sans savoir qu'au final il n'y a aucune chance de réconciliation. Apparemment elle lisait dans mes yeux la déception que je ressentais depuis que j'avais appris tout cela sur elle, à vrai dire je me doutais que cela devait se refléter dans mes yeux. À la différence de Valentin, je n'avais jamais réussi complètement à cacher mes émotions, je pouvais garder un visage impassible aisément, contrairement à la plupart, mais par contre je ne pouvais cacher les émotions dans mon regard, on pouvait donc voir la vérité dans mes yeux, je n'étais pas un expert dans l’insensibilité non plus. J'avais la chance par contre que peu de gens réussissaient à lire dans mon regard, Clary y arrivait, et bien sûr Tanya, ce qui était contraignant dans le cas présent. Evidemment que je voulais qu'elle sache qu'elle m'avait déçu et blessé, mais par contre je ne voulais pas qu'elle sache à quel point, qu'elle puisse se rendre compte à quel point je suis vulnérable quand ça la concerne, surtout pas après ça. Pour dire vrai, je n'arrivais toujours pas à m'imaginer que je venais de perdre ma meilleure amie, celle qui avait été mon pilier toute ma vie, même lorsque nous étions séparés, c'était comme si on vous arrachait un organe aussi vital que les reins, on peut survivre à un rein mais il y a des choses qu'on ne peut plus faire, on devient limité, c'est exactement ce que je deviendrais sans la jeune femme.

J'écoutais chaque mot qui sortait de sa bouche, et elle avait bel et bien raison sur quelque chose, je n'arrivais plus à savoir ce qui était sincère, de ce qui était mensonge, ma colère embrumait mon esprit et m'empêchait de lire dans les yeux de la jeune femme, j'entendais sans cesse cette voix dans ma tête me dire que tout ce qui sortait de sa bouche n'était qu'un mensonge, la voix de la colère. Pourtant au fond de moi, je sentais mon coeur battre en même temps qu'elle prononçait ces mots, comme si il entrait en résonance avec ceux-ci, comme si il pouvait déceler la vérité parmi ceux-ci. Je savais que certains points étaient forcément vrais, comme celui où elle disait qu'en mon absence elle avait oublié cette part d'elle gentille et attentionnée, et qu'elle l'avait retrouvé aussitôt en me revoyant, je m'étais douté que mon absence avait une part de responsabilité dans le fait qu'elle se soit laissé manipuler. Mais en même temps, je n'avais pas choisi d'être envoyé à New York, que mon père feint sa propre mort, moi aussi j'avais subi tout comme elle cette séparation, et pourtant je ne m'étais pas laissé sombrer pour autant dans mon cas, elle avait fait preuve de faiblesse. Ce que je ne pouvais pas comprendre par contre, c'était le fait qu’elle se dise amoureuse de moi mais pourtant elle avait choisi de me mentir, je ne pouvais pas comprendre qu'on puisse faire ça à l'être qu'on aime. La preuve était qu'il suffisait de voir ce que j'avais été capable de faire pour Clary alors que je la connaissais à peine, j'avais été jusqu'à me brouiller avec mon parabatai pour elle. Alors comment peut-on mentir sur tant de choses alors qu'on est amoureux de la personne, cela ne parait pas du tout logique, cela est même invraisemblable en fait quand on y pense. Je commençais à penser que peut-être qu'elle croyait m'aimer, mais qu'au fond il n'en était rien, et qu'elle avait juste pour moi une réelle affection fraternelle. Mais au risque de citer le même exemple, il paraît clair que Valentin est toujours autant amoureux de Jocelyn, mais cela ne l'empêche pas de faire du mal et de continuer ses plans diaboliques, donc il est possible qu'on puisse faire les deux au final. Alors peut-être qu'elle m'aimait malgré tout ce qu'elle avait fait, même si moi je ne pouvais pas comprendre un tel comportement, et pourtant tout le monde sait que je suis loin d'être un gentil.

"Non.. Je fais de mon mieux mentalement mais il m'est impossible de comprendre comment on peut dire à quelqu'un qu'on est amoureux de lui, et en même temps lui mentir sur tant de choses, c'est totalement paradoxal ! Je ne dis pas que les gens ne doivent pas avoir de secrets, mais là ça fait beaucoup, c'est comme si j'avais affaire à une autre femme, une femme dont je ne sais rien, parce que tu as choisi de ne rien me dire ! Je veux bien croire que tu as une réelle affection pour moi, mais par contre je ne peux plus croire que tu es amoureuse de moi, pas après tout ce que tu m'as caché ! Et si tu me sors que c'est parce que tu avais peur que je te dénonce, cela voudra dire que tu n'avais aucune confiance en moi et que tu ne me connais pas du tout en fait, jamais je t'aurais dénoncé, je sais bien le sort qui t'attendrait si je faisais ça, tu aurais dû me le dire mais tu ne l'as pas fait, tu as fait ton choix Tanya, je fais le mien maintenant et c'est de t'écarter de ma vie, tu n'as plus rien à y faire à part pour l'enfant !" J'essayais d'éviter au maximum ses yeux, non pas à cause de son regard, ça je pouvais le supporter aisément, c'était à cause des larmes, malgré que je pouvais le supporter, cela me blessait quand même, comme si on serrait mon coeur dans la poitrine.

La voir me supplier était encore plus dur à supporter que juste les larmes, c'était comme si on serrait encore plus fort mon coeur, il fallait que cette situation s'arrête, je n'allais pas tenir longtemps à ce rythme là, il était hors de question que je pleure ou que je m'effondre devant elle, il était donc grand temps de terminer cette conversation, cette confrontation je devrais dire. Tout ce qu'elle disait était vrai, du moins la partie où on avait toujours compté l'un sur l'autre pour se soutenir, et sans cela, qu'adviendrait-il de nous ? Du moins, dans mon cas, je perdrais une partie de moi, une partie qu'il me serait impossible de combler à nouveau. Car oui, c'était bel et bien cela qu'il fallait retenir, Tanya n'était pas une simple meilleure amie, elle était vraiment comme ma moitié pour moi, il serait donc impossible de retrouver cela chez quelqu'un d'autre, je pourrais certes peut-être retrouver une meilleure amie, mais jamais un lien aussi puissant que celui avec la jeune femme. Mais bon de toute façon la question ne se posait même pas, après Tanya, je ne me voyais pas la force de refaire confiance à quelqu'un à ce niveau d'intensité là, j'aurais trop peur d'être à nouveau trahi, et donc blessé. Je ne voyais toujours pas comment on avait pu en arriver là, nous qui étions si proches dans le passé, comment on avait pu en arriver à tant de mensonges, et surtout comment j'avais pu être aussi aveugle et ne m'apercevoir de rien. Moi qui d'ordinaire était bon pour prévoir les comportements des gens, je m'étais mis des œillères sur les actions de Tanya depuis notre séparation, je pense que cela était surtout dû au fait que j'étais heureux de la retrouver, je n'ai donc fait attention à rien d'autre, je voulais profiter du temps avec elle et ne pas me poser de questions. Le pire dans cette histoire, c'est que malgré qu'elle m'avait menti, je ne pouvais pas la dénoncer maintenant, tout simplement parce qu'elle portait notre enfant, je refusais que cet enfant soit comme moi et grandisse sans une mère. J'allais donc choisir de ne rien dire de ce que j'avais appris, non pas pour la jeune femme, mais seulement et uniquement pour notre enfant, mais par contre elle avait intérêt à changer, elle devait tenir parole par rapport à ce qu'elle avait dit.

"Cela ne sert à rien Tanya, tu ne dois pas faire ça pour moi, il n'y a plus de retour en arrière maintenant ! Tu dois le faire pour toi, tes parents et surtout l'enfant dans ton ventre ! Les parents se doivent de montrer l'exemple donc si tu veux que l'enfant devienne quelqu'un de bien, il te faut pour ça devenir quelqu'un de bien ! Ce que tu ne comprends pas, c'est que ce n'est pas parce que tu as fait de mauvaises choses que je ne peux pas te pardonner, j'en ai commis aussi, c'est parce que tu me les as caché, parce que tu as choisi de me mentir sur quasiment tout alors que je pensais qu'on était au dessus de ça toi et moi ! Je me trompais apparemment..." Je refermais ma veste sans la regarder dans les yeux, par peur que si je la regardais dans les yeux, je n'ai plus la force de partir justement. Je me dirigeais ensuite jusqu'à ma moto et l'enfourchai d'un bond, toujours sans la regarder. "Comme prévu, je serais là quand tu auras besoin pour l'enfant, mais je te le redis une énième fois, rien ne sert que tu viennes me voir pour d'autres raisons, c'est fini toi et moi, et rien en changera ça !" Je démarrai ensuite la moto et partit en trombe en jetant un dernier regard à la jeune femme, comme si je lui disais adieu.





I'm sorry Clarissa.. It took me a long time
to accept that i love you from the beginning.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

- Shadowhunters -




Re: [Terminé] That will no longer be only you and me. Now it's you, me and him. ∞ Tace
          



Revenir en haut Aller en bas

 
[Terminé] That will no longer be only you and me. Now it's you, me and him. ∞ Tace

 ::  :: Rp Terminés


 Sujets similaires
-
» [CASTLE] Si Loin de Toi (terminée)
» Offre terminée.
» Les cycles ou séries que vous avez terminé
» Venet, "Doubles lignes indéterminées", 1988, acier, La Défense
» Banniere et modif image [Terminé]




Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

© SHADOWHUNTERS (2016) appartient à ses admins : Deathtime et .ANGELUS. Toute reproduction totale ou partielle est interdite. Forum optimisé pour GC.